Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

  Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4632
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Sam 22 Fév 2014 - 15:03

L O Tout n'est pas "bonnet rouge" et "sourire pepsodent" dans les "affaires" du Calypso.Mais bien Money Money.
Lorsque l'on regarde l'article du point publié en 2005 et modifié en 2007 presque toutes les activités de l'empire Cousteau sont aux "point mort". Sleep 
Salut    marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation



Dernière édition par VALKIRI le Sam 22 Fév 2014 - 20:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gégé
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 70
Localisation : Chatou (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Sam 22 Fév 2014 - 15:06

Toutes questions financières mises à part, il me semble que Cousteau a surtout travaillé sur les détendeurs de plongée. Je crois qu'il est à l'origine du détendeur "Mistral" à simple étage puis à double étage, c'est avec ce dernier que j'ai pris mes leçons de plongée... je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans....
Je ne sais pas si Cousteau était encore officier de  marine à cette époque.
Puis financé par Monaco, ce fut l'aventure Calypso, où il a fait découvrir le monde de la mer (son film "le monde du silence") et aussi sonné l'alerte sur l'abandon du domaine maritime, et souligné les dégâts causés par la pollution.
Force est de constater qu'il n'a pas été écouté de tous; hélas !
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5135
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Sam 22 Fév 2014 - 15:16

Quoi qu'il en soit
Du momment qu'il est restauré, J'IRRAIS le voir, et, monté a son bord , payer ma contribution d'entrée pour la visite (comme dans un musé)
Certains vont bien donner de l'argent pour aller au Space center (Maquettes) ici la vrais Calypso restaurée
si tu ne retire pas la rouille de ta voiture on ne pourras jamais la tenir sur roue idem pour le voilier du grand Jacques (merci a ceux qui l'ont sauvé).
Pour l'histoire de ses films une partie a été prise en charge par la "Goldwin mayer et encore d'autres) vous ne chercheriez pas un sponsor pour financer vos recherchent ou autre activités, sport rallye voile etc... et j'en passent d'activité on achête bien un calendrier pour le "FOOT" du gamins alors laiser moi rire.
aidons la resurection de ce navire mytique
pas de salut
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6410
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Sam 22 Fév 2014 - 15:32

Je vous rejoins gégé et christian .

A l'époque, très avant-gardiste les émissions de Cousteau.et je ne pense pas en avoir raté une.
Comme tu le dis gégé (mistral- spirothecnique) mon 1er détendeur)...
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5135
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Dim 23 Fév 2014 - 6:28

Et oui René un exelent matériel et trés simple
que des milliers de personnes (plongeurs) on pus apréciés



Le Royal mistral





En l'état actuel des connaissances, le plus ancien brevet de détendeur fut celui déposé le 14 novembre 1838 par l' agent Dominique Trahin qui avait demandé docteur Manuel Théodore Guillaumet1, originaire d'Argentan. Ce premier détendeur était relié à la surface par une pompe et n'était donc pas autonome. Le détendeur de Guillaumet ne connut pas de suite, certainement à cause de l'absence d'un réservoir intermédiaire qui aurait assuré une réserve de sécurité en cas de rupture ou de séparation du tube fournisseur d'air. Cette invention fut à nouveau réalisée avec indépendance de celle de Guillaumet en 1860 par l'ingénieur des mines Benoit Rouquayrol (1826-1875). Son premier brevet, un « régulateur destiné à régulariser l'écoulement des gaz comprimés », fut déposé le 14 avril 18602, mais il était destiné aux sauvetages dans les mines en cas de « coup de grisou » ou de galeries inondées. Ce ne fut que lorsque Rouquayrol rencontra Auguste Denayrouze (1837-1883), lieutenant de vaisseau, que son invention fut appliquée à la plongée, selon une idée de ce dernier. Rouquayrol et Denayrouze déposèrent alors, le 11 mars 18643 un brevet de scaphandre autonome, l'« appareil plongeur Rouquayrol-Denayrouze ». D'autres brevets vinrent par la suite perfectionner leur invention. Dès son brevet de 1860, Rouquayrol incluait déjà un réservoir intermédiaire, en version alimentée par pompe ou en version autonome, avec réserve d'air comprimé, c'est pourquoi son « régulateur » pouvait fonctionner avec le minimum de sécurité requise, contrairement au détendeur de 1838 de Guillaumet. L'appareil plongeur Rouquayrol-Denayrouze fut homologué par la Marine impériale française dès 1864. En 1867, ses inventeurs le présentèrent à l'exposition universelle de Paris et remportèrent ainsi la médaille d'or. Cependant Rouquayrol et Denayrouze ne parvinrent tout de même pas à résoudre le problème d'une autonomie suffisante (une demi-heure à 10 mètres de profondeur tout au plus) principalement à cause de la limite d'air comprimé que l'on pouvait faire contenir dans les réserves portables de l'époque (30 à 40 bars de pression, au maximum).
Le problème fut résolu en 1943, avec l'invention du détendeur moderne, à une époque où les bouteilles de gaz comprimés étaient devenues nettement plus solides que les réserves en cuivre ou en fer utilisées au XIXe siècle. L'invention du détendeur moderne est liée à la période de l'occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale : la France connaissait alors une pénurie d'essence, constamment réquisitionnée par les Allemands.


Cousteau et Emile Gagnant

Émile Gagnan (ingénieur chez Air Liquide) obtint au début de la guerre, grâce à la société Piel (héritière de la société Rouquayrol-Denayrouze), un détendeur Rouquayrol-Denayrouze qu'il utilisait pour faire fonctionner des gazogènes de voiture. Il déposa alors son propre brevet de détendeur miniaturisé, en bakélite. Son patron, Henri Melchior, pensa que ce détendeur pouvait rendre service à son gendre, Jacques-Yves Cousteau, qui cherchait depuis déjà 19364 à mettre au point un scaphandre autonome efficace et à débit automatique (ou débit « à la demande »), car celui de l'époque devait être utilisé à la main (« manodétendeur » de Le Prieur). Melchior fit alors les présentations des deux hommes, qui se rencontrèrent à Paris en décembre 1942.



Cousteau adapta le détendeur de Gagnan à une réserve d'air comprimé et, surveillé par Gagnan et un ami de ce dernier (appelé Gauthier), fit dans la Marne les premiers essais subaquatiques de son détendeur : quand le plongeur était à l’horizontale le détendeur fonctionnait correctement, mais quand il était debout il se mettait en débit continu et quand il était tête en bas c'était l'inverse, l'air arrivait difficilement. Cousteau et Gagnan décidèrent alors de ramener l’expiration au niveau de la membrane du détendeur, qui équilibre l’air avec la pression ambiante et ferme le débit pendant l’expiration. Cousteau partit alors pour Bandol, dans le Var, en ayant commandé à Gagnan de lui envoyer celui qui allait être le prototype résultant de la modification accordée. Il le reçut un matin de juin 1943 à la gare de Bandol et le mit tout de suite à l'essai à la plage du Barry, en face de la villa du même nom, qui appartenait à son ami Philippe Tailliez. Cousteau possédait aussi une villa proche à celle de Tailliez, la villa Baobab (à Sanary-sur-Mer), mais celle de Tailliez se trouvait (et se trouve encore) dans une petite crique, à l'abri des regards indiscrets.
Pour l'essai de ce deuxième prototype, Cousteau se trouvait cette fois sous la surveillance de son épouse Simone (née Melchior, qu'il avait épousée en 1937) restée en surface à suivre son époux du regard grâce à un masque de plongée et un tuba. Deux amis de Cousteau l'attendaient sur la plage, Philippe Tailliez et Frédéric Dumas. Ce dernier, excellent apnéiste, devait intervenir immédiatement dans le cas où Simone déclenchait l'alarme. Mais cela ne fut pas nécessaire, car cette fois l'essai fut un succès5. En cette même année de 1943, Cousteau et Gagnan brevetèrent leur « scaphandre Cousteau-Gagnan ». À la fin de la guerre quelques exemplaires de « Cousteau-Gagnan » ont été construits, des prototypes, mais Cousteau et Gagnan brevètent le « CG45 » en 1945 (« C » pour Cousteau, « G » pour Gagnan et « 45 » pour 1945), qui sera aussi commercialisé sous le nom de « Aqua-Lung » (terme anglais inventé par Cousteau à des fins de commercialisation et qui signifie « poumon aquatique »). En 1946 Air Liquide crée une marque de détendeurs et d'équipements de plongée, La Spirotechnique, et commence aussitôt à fabriquer en série et à distribuer le CG45. Plus tard arrivent le Mistral (avril 1955) et autres modèles toujours plus perfectionnés (Royal Mistral, Spiro 8, Cristal...).
Pour arriver aux détendeurs tels que nous les connaissons aujourd'hui, de nombreux modèles plus ou moins originaux ont été créés et ce dans plusieurs pays. La France a joué certes un rôle primordial dans son invention avec le premier scaphandre autonome,

le célèbre CG45 de Cousteau et Gagnan.
Bien souvent, l'Australien Ted Eldred (décédé en 2005) inventeur du Porpoise (ce qui veut dire « marsouin », détendeur décliné en plusieurs versions : le prototype, le CA1 et le CA2) est oublié mais également les deux Français Jean Bronnec et Raymond Gauthier qui conçurent le Cristal Explorer, commercialisé sous le nom de Aquamatic dans les pays de langue anglaise. Il s'agit là des deux premiers détendeurs à deux étages et à un seul tuyau tels que nous les connaissons aujourd'hui

Revenir en haut Aller en bas
gégé
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 70
Localisation : Chatou (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Dim 23 Fév 2014 - 8:27

Hé bé, ces photos ne nous rajeunissent pas !
Les tasses que j'ai pu boire avec ce matériel ! quand l'eau entrait dans les annelés, c'était toute une procédure pour l'évacuer, mais c'était bien quand même, on aimait ça puisqu'on recommençaient. souvenir... souvenirs ..

 papi 
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4539
Age : 75
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Dim 23 Fév 2014 - 11:54

Eh oui quand jai commence la plonge en 68 javais un spiro 8
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Dim 23 Fév 2014 - 17:28

voici un excellent article de HUGO VERLOMME l'auteur des livres "les voyages en cargo"

concernant les débuts de l'odyssée de la plongée s marine et faisant bien ressortir le rôle de chacun dont plusieurs autres officiers de la marine nationale

http://www.123ocean.com/subaquatique/histoire-subaquatique/jacques-yves-cousteau-mousquemers/
Revenir en haut Aller en bas
gégé
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 70
Localisation : Chatou (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Dim 23 Fév 2014 - 18:14

super ! merci Mike

 wavey 
Revenir en haut Aller en bas
Frédéric
Quartier-maître
Quartier-maître
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 51
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Lun 24 Fév 2014 - 22:27

En 1987, durant la formation B2 plongeur on a a commencé avec les détendeurs 1 étage (mistral si mes souvenirs sont bons) pour rapidement passer au 2 étages (scubapro mk 10).
Pour les étoiles à 6 et +, dans le fond de la piscine d'Ostende c'était un peu la galère.    
J'ai apprécié le progrès et le passage aux 2 étages.  
Je n'ai plus plongé depuis 1992, donc je ne sais pas juger de la différence entre le 1 étage et ce qui est utilisé actuellement, mais ça doit être "énorme"
Par nostalgie et même si je ne m'en suis jamais servi, j'ai conservé un mistral et un MK10 à la maison.
Le jour ou j'ai l'occasion de réessayer tout ça, ça va  affraid

Ceci dit, Bon travail Cousteau !
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Mar 25 Fév 2014 - 0:52

merci a cousteau et que les autres sombrent dans l'oubli

http://www.123ocean.com/subaquatique/histoire-subaquatique/jacques-yves-cousteau-mousquemers/
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19144
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Jeu 8 Jan 2015 - 9:24

http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/chantiers-navals/20577-chantier-piriou-lequipe-cousteau-sommee-de-retirer-la
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
maurice
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1485
Age : 63
Localisation : Welkenraedt (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: La CALYPSO à Montréal en 1980   Dim 15 Mar 2015 - 16:07

La CALYPSO à Montréal en 1980



Les temps ont bien changé pour elle depuis cette époque ! Smilie 65

A +
Maurice
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5135
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: calypso   Ven 8 Jan 2016 - 10:28

BONNE NOUVELLE

Vingt ans après son naufrage à Singapour et un peu plus de huit ans après son arrivée à Concarneau, le célèbre navire du commandant Cousteau devrait quitter la Bretagne d'ici la fin mars pour rejoindre l’Italie. L’Equipe Cousteau, qui en est propriétaire, annonce « une nouvelle vie » pour la Calypso. L’hypothèse d’un avenir monégasque, évoqué l’an dernier, n’a finalement pas vu le jour. Mais l’association, emmenée par Francine Cousteau, affirme être aujourd’hui en mesure de sauver le célèbre bateau : « Des milliers de fans, à travers le monde, ont apporté leur soutien moral pour faire naviguer Calypso de nouveau. Les coûts considérables liés à ce projet ont, maintes fois au cours de ces 20 ans, barré toutes possibilités. Finalement, l’Equipe Cousteau a réussi à mettre autour d’une même table des mécènes internationaux généreux et très motivés, aux objectifs compatibles avec ceux de l’Equipe Cousteau ».

« Elle sera navigante et propulsée par ses propres moteurs »

L’ancien dragueur de mines britannique, construit en 1942 et converti en navire océanographique en 1951, serait donc sauvé. Reste que pour l’heure, aucune précision n’a été donnée quant au projet destiné à faire renaître le bateau et, ensuite, savoir ce qu’il ferait exactement. « A la fin du premier trimestre 2016 Calypso pourra quitter les chantiers de Concarneau et entamer sa nouvelle vie. En plus de la coque historique du bateau et de ses équipements, Calypso sera dotée des deux moteurs Volvo marines achetés en 2009 », précise l’Equipe Cousteau. La remise en place de la propulsion doit donc offrir la possibilité au bateau de reprendre la mer, ce qui est l'objectif affiché par Francine Cousteau : « Lorsque Calypso reviendra en Méditerranée, elle sera navigante et propulsée par ses propres moteurs, comme le souhaitait le Commandant Cousteau », explique sa veuve.


La Calypso, mythique navire océanographique du commandant Cousteau, à l'abandon depuis 2007 dans un port breton, sera remise en état afin de pouvoir naviguer à nouveau et reprendre sa mission d'ambassadrice des océans, a annoncé jeudi son propriétaire, L’Équipe Cousteau.

"Nous travaillons à sortir le bateau de Concarneau (Finistère) dans les trois mois. Notre objectif est de faire réparer le navire complètement et qu’il renavigue pour être l'ambassadeur des océans comme le voulait le commandant", a indiqué à l'AFP l'Équipe Cousteau, confirmant une information du quotidien Ouest-France.

"Nous estimons qu'il faudra 12 à 18 mois pour pouvoir faire naviguer la Calypso", ajoute l'association présidée par Francine Cousteau, seconde épouse du célèbre explorateur, après avoir diffusé l'information sur son site et Facebo

L’Équipe Cousteau a précisé à l'AFP qu'une conférence de presse aurait lieu dés que tous les éléments du calendrier relatif à la restauration du navire auront été fixés.

Le navire, dont seule la proue, débarrassée de son nez, est visible depuis l'extérieur du hangar qui l'abrite, devrait quitter le port de Concarneau à bord d'un cargo, toute autre alternative étant difficilement envisageable.

Le chantier Piriou a assuré de son côté dans un communiqué qu'il fera "tout son possible pour permettre le retrait de la Calypso du hangar dans les meilleures conditions", disant cependant ne pas avoir été informé de ce projet de retrait du navire au cours du premier trimestre. Il a confirmé en revanche avoir reçu en décembre les sommes dues par l'association.




Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19144
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   Ven 8 Jan 2016 - 13:11

Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvez la Calypso du Cdt Cousteau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Les sujets en rapport avec la marine et la mer-
Sauter vers: