Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Les corsaires - Page 6 Bouton10  Les corsaires - Page 6 Goog_l10  

Partagez
 

 Les corsaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4651
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyMar 11 Déc 2018 - 9:13

Bonjour Robert, bonjour Christian.

Vous faites une très bonne paire, tant vous êtes complémentaires.
Merci ; on se régale.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Bravo !   Les corsaires - Page 6 EmptyMar 11 Déc 2018 - 11:26

super Bravo Christian et merci, on va continuer. Bien à toi Robert
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 7019
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyMar 11 Déc 2018 - 11:41

Bravo et super thumleft Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Kaizer Wilhem   Les corsaires - Page 6 EmptyMar 11 Déc 2018 - 13:26

Le Kaizer Wilhem était un transatlantique rapide du Norddeutscher Lloyd. Le 1er août il était à New-York quand il reçu l'ordre ld'appareiller d'utgence ce qu'il fit le surlendemain. En mer il reçu l'ordre de se rendre à un rendez-vous avec le croiseur Karlsruhe en position 25.40 N et 72.37 W our y recevoir son armement. Sa carrière ne fut pas longue, mais bien remplie il détruisit 14 navire pour un total de 51.386 BRT mais le 19 avril 1915 il avait besoin de passer en cale sèche et se rendit à  Newport News  aux USA, mais il y fut interné. Le 7 avril 1917 il fut saisi par l'US Navy qui en fit un transport de troupes;
Il fut ferraillé en 1923 pars la Boston Iron & Steel Metal Company. Le voici aux Etats Unis

Les corsaires - Page 6 Kaizer10
Revenir en haut Aller en bas
FONTENAI CHRISTIAN
Amiral de flottille
Amiral de flottille
FONTENAI CHRISTIAN

Nombre de messages : 1177
Age : 72
Localisation : Koksijde
Date d'inscription : 19/05/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyMar 11 Déc 2018 - 14:09

Splendide photo Robert…. thumleft cela me rappelle un peu la  marin barre  du Kamina…. indecis
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 7019
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyMer 12 Déc 2018 - 11:41

Very Happy thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Le ZAM ZAM   Les corsaires - Page 6 EmptyMer 12 Déc 2018 - 15:08

NON! Le Zam Zam n'était pas un corsaire teuton, mais un vieux paquebot égyptien délabré. Au début d'avril 1941 il appareilla de New York tout au début davril sous le capitaine anglais William Smith. Il devait rentrer en Egypte en passant par le cap de Bonn Espérance, étant donné la guerre en Méditerranée ace deux escales, une à Recife et l'autre au Cap. Il avait embarqué deux cents et deux passagers, une petite foule très hétéroclite. En plus des Egyptiens qui voulaient rentrer dans leur pays, des missionnaires, quelques prètres canadiens, de volontaires ambulancier bénévoles pour la Croix Rouge et quelques hommes d'affaires dont des courtiers en tabac. Les corsaires - Page 6 Zam_za11
    Après l'escale à Recife il reparti pour le Cap.
   Dans la nuit du 16 avril alors qu'il naviguait tous feux éteints il croisa sans le détecter le corsaire allemand Atlantis et la veille du corsaire ne le manqua pas, et le pris pour pour un ancien transport de troupe anglais modifié en croiseur auxilliaire. L'Atlantis le suivi alors et à la toute première lumière de l'aube l'attaqua en ouvrant un feu nourri avant de se rendre compte de son erreur. Les passagé affolés montèrent sur le pont car le navire commençait à prendre de la bande. Il ne restait plus à l'Atlantis de recueillir les passagers car le Zam Zam s'enfonçait lentement.
      Parmi les passeagers figuraient deux journalistes amricains dont un était en reporter photographe bien connu  LIFE qui photographia l'Atlantis pendant son transfert. Il prendraient beaucoup de photo pendant l'odyssée des passagers. Ses pellicules furent confisquées à la fin du voyage, mais il en avait dissimulé quelques bobines dans ses objets personnels, notamment dans des tubes de dentiftice...
      Le commandant Rogge de l'Atlantis était consterné par sa prise. Il parvint à contater un des ses ravitailleurs, le petit cargo Desden pour les embarquer et les amener en France occupée. Le Desden qui changeait régulière pour éviter d'être repéré. Le voyage de retour fut donc assez long au grand dam des rescapés ennuié par leur inaction. Mais le Dresden parvint à regagner Bordeaux.Ce ne fut donc que plus de te leur nationalité et de eurs fonction. C''est seulement au bout de trois semaines que les familles des rescapés apprirent que leurs prches n'étaient pas disparus et attendaient en France les décisions sur le sort qui leur seraient réservé en fonction de leurs situations et de leurs nationalités. Les USA étant encore neutre à l'époque purent rentrer au pays via le Portugal et publier en détail leur eportage qui fit ensation.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Deux passagers du Zam Zam   Les corsaires - Page 6 EmptyMer 12 Déc 2018 - 15:31

Les deux reporters américain, le photographe Robert S.Sherman de LIFE et Charles J. Murphy reporter de FORTUNE, avaient embarqué à l'escale de Recife pour un reportage en Afrique du Sud. C'est Sherman qui pris les nombreuse photos des passagers du Zam Zam jusqu'à leur débarquement en France occupée.
Les corsaires - Page 6 Atlant10
      La première fut tout simplement la photo de l'Atlantis à bord de la baleinière qui le transbordait et celle des passagers qui regarent sur le pnot de l'Atlantis les dernières minutes de leur Zam Zam.
 Ils ne savaient pas encore les semaines d'enui qu'ils allaient devoir passer à bord du Dresden.
Les corsaires - Page 6 Zam_za12
Revenir en haut Aller en bas
Jocava
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
Jocava

Nombre de messages : 886
Age : 68
Localisation : Rendeux
Date d'inscription : 01/01/2011

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyMer 12 Déc 2018 - 21:31

super Superbe photos. Peut-être pas rare, mais méconnues super
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6162
Age : 64
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 9:05

Salut a tous

Bonne lecture

SS Kronprinz Wilhem

Les corsaires - Page 6 The_fo10
Paquebot allemand construit pour la Norddeutscher Lloyd (aujourd'hui Hapag-Lloyd) par les chantiers navals Vulcan de Stettin, en 1901. Il tient son nom du Kronprinz Guillaume de Prusse, fils de l'empereur allemand Guillaume II, et est un sister-ship du Kaiser Wilhelm der Grosse, ainsi que du Kaiser Wilhelm II et du Kronprinzessin Cecilie.
Les corsaires - Page 6 Kronpr10

  Il connaît une carrière variée, étant d'abord l'un des plus grands paquebots au monde, puis devenant un croiseur auxiliaire de 1914 à 1915 pour la Kaiserliche Marine, faisant des raids sur les navires de commerce pendant un an, puis se retrouvant bloqué aux États-Unis, à court de combustible. Quand les États-Unis entrent en guerre, il est saisi et sert de transport de troupes pour l'US Navy puis est retiré du service et rendu au United States Shipping Board, où il reste en service jusqu'à sa démolition en 1923..

  Le Kronprinz Wilhelm est lancé le 30 mars 1901 et entame son voyage inaugural le 17 septembre 1901 de Bremerhaven à New York via Southampton et Cherbourg. Il sert sur cette route jusqu'en 1914.
C'est alors l'un des plus gros paquebots en service dans l'Atlantique Nord. En septembre 1902, sous le commandement d'Auguste Richter, il remporte le Ruban bleu pour la traversée la plus rapide de Cherbourg à New York en un temps record de 5 jours, 11 heures, 57 minutes, avec une vitesse moyenne de 23,09 nœuds.

 En 1914, lorsque l'Allemagne entre en guerre, le Kronprinz Wilhelm se trouve dans l'ouest de l'Atlantique. Il est réquisitionné par la Kaiserliche Marine, et doit rencontrer le SMS Karlsruhe pour embarquer deux canons de 88 mm, 290 lots de munitions de 88 mm, une mitrailleuse, et 36 fusils ainsi qu'un officier et deux officiers non commissionnés. Il est transformé en croiseur auxiliaire.
 Le kapitanleutnant Paul Thierfelder — anciennement officier de navigation du Karlsruhe — en devient le commandant, et Grahn son premier officier.
La proximité du croiseur britannique HMS Suffolk abrège la rencontre, forçant les deux navires allemands à se séparer et à foncer dans des directions différentes. Le Kronprinz Wilhelm erre vers les Açores, arrivant le 17 août, et retrouve le navire allemand SS Walhalla au large de São Migu.
Les navires sont généralement capturés soit par le Kronprinz Wilhelm qui les surpasse par sa taille et sa vitesse et leur ordonne de s'arrêter, puis y envoie des hommes, soit en faisant semblant d'être un navire en détresse (ou d'une nationalité alliée), leurrant ainsi sa proie. Les cibles sont généralement prises par surprise (certaines ne savent même pas que la guerre a été déclarée), et leur capitaine doit prendre une décision dans l'urgence : se rendre, fuir ou se battre. Puisque ces navires ne sont pas de taille en vitesse et ont peu ou pas d'armes, la reddition est souvent le seul choix possible. Le Kronprinz Wilhelm envoie des hommes pour fouiller sa proie. S'il n'y a rien de valeur ou d'ordre militaire, elle est relâchée et poursuit sa route. Si elle transporte une cargaison de valeur (ou de contrebande), ou est un navire de guerre ou susceptible de le devenir, l'équipage du Kronprinz Wilhelm transfère systématiquement tout l'équipage, les passagers et leurs bagages et autres cargaisons de valeur du bâtiment capturé au leur, charbon compris. Ils coulent ensuite le navire. Durant toutes les opérations, aucune vie n'est perdue.
Les corsaires - Page 6 Sms_kr10
Il s'empare ainsi des navires suivants :
• SS Highland Brae, Royaume-Uni ;
• gchooner Wilfred M., Royaume-Uni ;
• quatre-mâts barque Semantha, Norvège ;
• trois-mâts barque Anne de Bretagne, France ;
• SS Guadeloupe, France ;
• SS Tamar, Royaume-Uni ;
• SS Coleby, Royaume-Uni ;
• Schooner Pittan, Russie (libéré) ;
• SS Chasehill, Royaume-Uni ;
• SS Indian Prince, Royaume-Uni ;
• SS La Correntina, Royaume-Uni ;
• quatre-mâts barque Union, France ;
• SS Bellevue, Royaume-Uni ;
• SS Mont Agel, France ;
• SS Hemisphere, Royaume-Uni ;
• SS Potaro, Royaume-Uni.

1915-1917
   Finalement, le manque de charbon et une épidémie forcent le Kronprinz Wilhelm à faire route vers le port neutre le plus proche. La cause de cette épidémie est visiblement la malnutrition due au régime de l'équipage, constitué de bœuf, de pain blanc, de patates bouillies, de légumes en conserve et de margarine. Les seuls légumes frais sont ceux saisis sur les navires capturés et sont réservés au mess des officiers.
Le Dr Perrenon, chirurgien du bord, aurait dit : « Nous avions des cas de pneumonie, de pleurésie et de rhumatismes chez les hommes. Ils semblaient perdre toute résistance peu avant que l'épidémie n'éclate. Nous avions à nous occuper de blessures et coupures superficielles. Elles refusaient de guérir. Nous avions des hémorragies. Il y avait nombre d'accidents à bord, ainsi que des fractures. Les os brisés se réparaient lentement. » Ce sont les premiers symptômes du scorbut.
Tôt dans la matinée du 11 avril, il s'arrête près de Cape Henry (Virginie), et embarque un pilote. À 10 h 12 ce matin là, l'ancre est jetée au large de Newport News, et la mission s'arrête là, après 37 666 milles parcourus et 56 000 tonnes de navires alliés détruits. Il y retrouve le Prinz Eitel Friedrich qui y a également été interné quelques jours auparavant. Le navire et son équipage sont internés, le navire aux chantiers navals de Norfolk à Portsmouth, et son équipage dans un camp proche, à titre d'« invités ». Pendant leur internement, les équipages bâtissent un village typiquement allemand avec des matériaux de récupération, « Eitel Wilhelm », qui attire de nombreux visiteurs.

1917-1919 : USS Von Steuben[

Les corsaires - Page 6 Uss_vo10
L'USS Von Steuben, en peinture de camouflage, à quai à New York, 28 juin 1918
Le 6 avril 1917, les États-Unis déclarent la guerre à l'Empire allemand. Le même jour, les navires allemands sont saisis par les États-Unis. Le 22 mai, le Président Woodrow Wilson donne la permission à la marine de saisir et de réparer le navire. Les internés deviennent prisonniers de guerre et sont transférés à Fort McPherson (Géorgie). Le 9 juin 1917, le Kronprinz Wilhelm est renommé Von Steuben (ID-3017) en l'honneur du baron Friedrich Wilhelm von Steuben, héros allemand de la Révolution américaine, et est assigné à l'US Navy de Philadelphie, avec aux commandes le lieutenant Charles H. Bullock.
Affrontement avec l’U-151
Les deux allers et retours suivants en France ne connaissent pas d'événement, de même que l'aller du voyage suivant. Cependant, lors du voyage de retour, il rencontre un U-boot. Vers 12 h 30 l'après-midi du 18 juin, l'un des veilleurs repère une épave droit devant. Le Von Steuben entame une approche en zigzag pour s'approcher de ce qui s'avéra être des canots de sauvetage d'un navire allié coulé. Environ 20 minutes plus tard, ses veilleurs signalent l'approche d'une torpille. Les canonniers ouvrent le feu vers la torpille pendant que le commandant met tout en œuvre pour l'éviter. Pendant ce temps, certains canonniers commencent à prêter attention à ce qu'ils pensent être le périscope de l’U-151. La manœuvre d'évitement est fructueuse. La torpille passe légèrement devant le navire, et le Von Steuben lance un tir de barrage sur le sous-marin.
Les véritables perdants de l'affrontement sont les survivants du vapeur britannique Dwinsk rescapés sur sept petits canots. L’U-151 avait coulé leur navire et les utilisait comme appâts pour les autres navires alliés comme le Von Steuben. Réalisant que c'étaient des appâts et que d'autres sous-marins pouvaient patrouiller dans la zone, le navire continue sa route sans investigation. Cette décision est renforcée par le fait que les canots semblent vides. C'est l'œuvre du commandant du Dwinsk, qui ordonne à son équipage de se cacher pour éviter d'attirer des Alliés dans le piège. Finalement, six des sept canots sont récupérés par d'autres navires.
Le Von Steuben arrive à New York le 20 juin et se prépare à un autre voyage en France. Le 29, il embarque des troupes à destination de l'Europe, puis forme le lendemain un convoi pour traverser l'Atlantique.
 Vers midi le troisième jour, un incendie éclate dans la cale avant de l'USS Henderson.
Le Von Steuben s'approche du navire en feu pour récupérer ses passagers et sa cargaison.
Mis en évidence par les flammes, il fait en effet une cible parfaite pour tout U-boot dans le voisinage. Cependant, le matin, le navire a réussi à embarquer 2 000 hommes du Henderson. Ce dernier peut rentrer aux États-Unis en toute sécurité, tandis que le Von Steuben arrive à Brest le 9 juillet.
Trois jours plus tard, il rentre en Amérique avec des civils et des blessés de retour d'Europe. Après un voyage tranquille, le transport atteint New York le 21 juillet.

Les corsaires - Page 6 Uss_vo11
L'USS Von Steuben (ID-3017) arrivant à New York le 1er septembre 1919
Après de courtes réparations fin juillet et début août, le navire ramène des troupes en Europe.         Entre fin août et l'armistice du 11 novembre, le Von Steuben fait encore trois voyages en France. Bien que calmes pour des traversées en temps de guerre, ils ne sont pas sans histoire. Durant le premier retour, il affronte une tempête. Plus tard, une épidémie de grippe touche les 2 700 soldats embarqués entraînant 34 décès.
Le Von Steuben retourne à New York le 8 novembre. Le 10, il entame des réparations à Brooklyn. Le lendemain, l'Allemagne signe l'armistice, mettant fin aux hostilités. Les réparations se terminèrent le 2 mars 1919 et il repart en France pour ramener les troupes. Il continue à servir dans la marine jusqu'au 13 octobre 1919, date à laquelle il est rendu au United States Shipping Board (USSB).

1919-1923 : service commercial
Bien que son nom ait été ôté de la liste de la marine le 14 octobre 1919, le navire continue à servir les États-Unis sous les auspices de l'USSB, d'abord sous le nom de Baron Von Steuben puis après 1921, simplement sous le nom de Von Steuben. Son nom disparaît des registres après 1923 et le navire est démoli par la Boston Iron & Metals Co.
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 7019
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 12:04

Belle histoire bravo Smilie 44
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Le MiICHEL   Les corsaires - Page 6 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 16:14

Le MICHEL  fut un cargo très moderne de prise capturé à Dantzig le 14 septembe 1940 et transforme en croiseur lourd auxiliaire sous le numéro 29 comme Hilfkteuser für Kriegseeleitung. In avait une endurance de 34.000 miles à 10 noeud et une vitesse de pointe de 16 noeuds. Le 3 mars 1942 fit d'abord une première croisière sous le commandement du CV von Rücktershell . Le 2 janvier 1943 après avoir coulé 18 navires pour un total de 99.386 BRT et avoir terminé sa première mission  Il entra à Kobe au Japon pour un refit aux Etappen Ostasien de la Kriegsmarine. Il quitta cette base le 21 mars 1943 mis sous le commandement du CV Gûnther Gumprich, pour opérer le long de la côte chilienne. Il rentrait au apon quand le17 octobre il fut torpillé et coulé au large de Kobe par les sous-marin USS Tarpon. une partie de l'équipage fut en mesure de gagner la côte en radeaux mais le commandant Gumprich périt avec son navire.
Les corsaires - Page 6 Gzmpri10
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Le MICHEL dans toute sa splendeur   Les corsaires - Page 6 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 17:03

Les corsaires - Page 6 Michel11
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 988
Age : 91
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: von Ruckterschell   Les corsaires - Page 6 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 17:17

Helmuth von Rückerschel était un Kapitan zir See de réserve. C'était un officier très expérimenté qui a commandé le Wider et le Michael ( NB :correction de Michel) et coulé 24 navires pour plus de 150.000 tonnes en tout dans l'Atlantique et l'Océan Indien. Il  est décédé ne 1948 après avoir été le derier attaché naval à Tockyo.
Les corsaires - Page 6 Rockte10
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6162
Age : 64
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 EmptyVen 14 Déc 2018 - 8:03

Salut a tous
Bonjour Robert

Je reviendrai sur "LE MICHEL" Car c'est cet évènement qui marque la fin des activités des croiseurs auxiliaires allemands durant la guerre.
wavey
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les corsaires - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Les corsaires   Les corsaires - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les corsaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: La marine non militaire (marine marchande, de pêche, de plaisance,...) :: Les bateaux de Légende-
Sauter vers: