Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Les corsaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 7:25

Salut a tous
salut Robert
Le voilà ton hydravion

biplan allemand de type monomoteur à structure de reconnaissance à trois compartiments , conçu par Flugzeugbau Friedrichshafen en 1914 pour les forces aériennes Marine-Fliegerabteilung du Kaiserliche Marine .




Caractéristiques générales
Équipage: 2
Longueur: 10,22 m (33 pi 6 po)
Envergure : 16,60 m (54 ft 6 in)
Hauteur: 3,75 m (12 ft 4 in)
Max. masse au décollage : 1 550 kg
Groupe motopropulseur : 1 × moteur en ligne Benz Bz.III , 112 kW (150 ch)
Performance
Vitesse maximale : 110 km / h (60 kn, 68 mph)
Endurance: 4-5 heures
Armement
Deux MG 7,92 mm (8 mm Mauser)
Bombes de 8 × 12 kg (26,4 lb)

Il est possible de l'avoir en maquette
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 8:16

Une photo du croiseur corsaire WOLF devenu le paquebot ANTINOÜS des Messageries Maritimes (au titre des réparations de guerre).
Il fut affecté à la ligne d'Australie et de Tahiti.


Le navire est construit en tant que navire de charge en 1913 sous le nom de Wachtfels par la compagnie Flensburger-Schiffbau de Flensbourg pour la compagnie maritime brêmoise Deutsche Dampfschiffahrtsgesellschaft Hansa (DDG Hansa). Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est réquisitionné par la marine impériale allemande, et transformé en croiseur auxiliaire, sous le nom de SMS Wolf IV.
Il entre en service le 16 mai 1916. Il peut cacher son armement derrière de fausses parois sur les côtés, de même que ses mâts et sa cheminée peuvent s'abaisser pour transformer son apparence.
Sa soute à charbon a une capacité de huit mille tonnes.
C'est le 30 novembre 1916 que le SMS Wolf quitte Kiel, puis le détroit du Skagerrak pour se diriger par le nord de l'Écosse et l'Islande vers l'Atlantique et mettre le cap au sud, sous le commandement du fregattenkapitän Karl August Nerger.
Il passe le cap de Bonne-Espérance, où il place des mines contre la Royal Navy et prend la direction de l'océan Indien avec les mers du Sud comme objectif.


Il est chargé de miner les ports de Bombay et de Colombo, avant de croiser vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande.
Le croiseur abrite à bord l'avion biplace Wölfchen3, de modèle Friedrichshafen FF 33 , qui est chargé de localiser les navires ennemis et d'aider le SMS Wolf à les capturer.
La guerre commerciale consiste à s'emparer du chargement des bateaux, de leurs vivres, et de leur charbon. L'équipage est transféré sur le SMS Wolf en captivité et ensuite le bateau est coulé.



Photographie du Wölfchen

C'est ainsi qu'en 451 jours de navigation solitaire, le SMS Wolf s'empare de trente-cinq bateaux de marchandise (le métal et le charbon sont les plus précieux) et de deux navires de guerre, ce qui correspond à une jauge brute de 110 000 tonnes.
Le SMS Wolf parvient à percer le blocus britannique et à gagner Kiel le 24 février 1918, avec 467 prisonniers de guerre à son bord.
Son chargement est composé de cuivre, de caoutchouc, de zinc, d'étain, de soie, de coprah, etc. en tant que butin de guerre.
Le SMS Wolf a effectué le voyage le plus long qu'un navire ait jamais effectué en temps de guerre.
Le capitaine Nerger reçoit la décoration allemande la plus haute, l'ordre Pour le Mérite.
Pendant la période qui suit, le SMS Wolf est affecté à la surveillance de la mer Baltique.
Il est cédé, comme compensation, à la France après la guerre.
Il est vendu à la compagnie des Messageries maritimes et rebaptisé Antinoüs.
Il est démoli en Italie en 1931.


Karl August Nerger





né:              25 février 1875 Rostock
Décès:         12 janvier 1947 (à 71 ans)     Camp de prisonniers N°7 de Sachsenhausen

Nerger est commandant du croiseur léger SMS Stettin (lancé en 1907) en 1914, qui participe à la bataille d'Héligoland.
Il est élevé au grade de korvettenkapitän en 1916 et commande le croiseur auxiliaire SMS Wolf qui croise seul pendant 451 jours dans l'Atlantique, l'Océan Indien et le Pacifique, en menant victorieusement une guerre commerciale, s'emparant de la cargaison, des provisions et du charbon des navires ennemis, tandis que leurs équipages sont faits prisonniers. Au total, il a coulé trente-cinq bateaux de marchandises et deux navires de guerre, représentant un tonnage de 110 000 BRT. Le SMS Wolf parvient à percer le blocus britannique en février 1918 et à regagner le port de Kiel. Nerger est décoré de l'ordre Pour le Mérite en février 1918, pour ses exploits. Il est nommé ensuite commandant des Vorpostenboote (petits croiseurs d'avant-poste chargés de la défense côtière).

Karl August Nerger est nommé docteur honoris causa de l'université de Rostock en 1919 et citoyen d'honneur de cette même ville. Un an plus tard, il entre comme cadre aux usines de Siemens-Schukert. Il devient membre du comité de direction à partir de 1929 de Siemens-Schuckert à Berlin.
Lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale, Nerger est nommé konteradmiral de la Kriegsmarine, le 29 août 1939. On ne sait s'il a eu un rôle actif pendant la guerre, mais il est fait prisonnier par les Soviétiques, le 15 août 1945 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen, devenu camp de prisonniers, où il meurt en janvier 1947.
Il était l'époux de Marie Annine Katharine Friedrichsen (1886-1945) dont il eut trois fils et deux filles. Son épouse mourut un mois après son arrestation.

Croix de fer (1914) de seconde et première classe
Pour le Mérite (24 février 1918)
Chevalier de l'ordre militaire de Saint-Henri (25 février 1918)
Chevalier de l'ordre militaire de Max-Joseph (28 mars 1918)
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: ENCORE MERCI et le WÖLFSCHEN   Lun 3 Déc 2018 - 10:15

Smilie 44 Encore merci à Chistian.Cela me fait grand plaisir d'avoir lancé ce sujet auquel je ne vois pour le moment ve que je pourrais peut-être ajouter.
Sauf êut être un détail sr le Wölschen
      La Kaizerlische Marine avait bien compris dès le débutde la guerre j'intéret pour une aéeonavale.,
Elle fit construire une grande quantité d'hydravions dont les excellents Friedtichahen F 33 et même des hydravions de chasse Hansa Branderburg qui furent notamment stationnés à Zeebrugge. Elle avait adopté un systême d 'immatricula tion propre différent de celui de l'armée un simple numéro d'ordre de séries commandé allant de 1 pour le premier, un Albatros au 7503 un Junkers F 11. Le F33 du Wöljschen était un F33 L  d'une petite série de douze allant du 932 au 941.
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5828
Age : 76
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 11:41

Very Happy thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Un autre ydravion de la Kaizerlische Marine   Lun 3 Déc 2018 - 12:14

Dès l'occupation de Zeebrugge la marine allemande compris tout l'intéret de cette base, même avant de déc découvrir son intéret pour une base  sous marine. 
Un essai fut fait pour embarquer un hydravion pour aller bombarder Calais et ans Douvres quand le front fut bloqué à Zeebruge, c'est ainsi qu' a été créée la Seeflugstaion Zeebrugge. J'y reviendrai dans un nouveau sujet concernant Zeebrugge.
Revenir en haut Aller en bas
FONTENAI CHRISTIAN
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Nombre de messages : 762
Age : 71
Localisation : Koksijde
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 12:58

merci Robert, Christian….agréable et intéressant de vous lire…. study
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 13:19

Merci a toi Christian
mais je crois que Robert vas encore nous intéresser avec son nouvel article sur Zeebrugge "Seeflugstaion Zeebrugge"
différent des corsaire ; mais dont je ne connais pas du tout .
A toi Robert wavey
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3526
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Les corsaires   Lun 3 Déc 2018 - 18:56

Bonsoir les amis.

Le débat s'anime ; nous sommes de plus en plus nombreux à participer aux échanges sur ce site.
Merci aux animateurs ; nous sommes conquis.
Vivement le prochain épisode.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 626
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: L'armement du Cap Trafalgar   Lun 3 Déc 2018 - 22:15

Voici le Cap Trafalgar s'armant avec les pièces du petit Ebert amarré à couple du Cap Trafalgar dont la troisième cheminée a déja été démontée.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Mar 4 Déc 2018 - 7:49

Salut a tous
j'ai enlever celui de la page 2(ne pas faire un doublon) car celui-ci est plus complet SORRY Smilie 42


Le Cap Trafalgar





le plus gros paquebot à vapeur de la compagnie maritime allemande, la Hamburg Süd, à son lancement. Il fut mis en ligne pour desservir le Brésil, l'Uruguay et l'Argentine, via l'Espagne et le Portugal. Il est réquisitionné par la marine impériale en 1914, pour être transformé en croiseur auxiliaire et coulé le 14 septembre 1914.

-construit par le chantier naval de la Vulkanwerft Hamburg, filiale de la AG Vulcan Stettin
-mis à l'eau en octobre 1913.
-186 m de long, 22 m de large
- vitesse de 17 nœuds.
-Il dessert la ligne de Hambourg en Amérique du Sud et transporte nombre d'émigrants d'Allemagne vers le Brésil, ou l'Argentine.
Il se trouve en Amérique du Sud, lorsque la déclaration de guerre est proclamée et il est donc réquisitionné par la marine impériale selon les lois militaires en vigueur. Tous les passagers — et les membres de l'équipage qui ne sont pas en mesure de combattre — sont donc débarqués à Montevideo, tandis que du personnel allemand enrôlé, venant des ports et des entreprises commerciales sud-américaines les remplace.
Le paquebot mouille ensuite à l'île de Trindade au large du Brésil, pays neutre jusqu'en 1917, avec le vapeur allemand Steiermark, de la Hamburg America Line, et la canonnière SMS Eber.

SMS_Eber_(1887)

Celle-ci transfère au paquebot ses munitions, ses armes — les plus importantes étant ses deux canons de 10,5 cm et ses six canons de 3,7 cm — ses officiers et la majeure partie de son équipage, pour transformer le navire en croiseur auxiliaire, sous le commandement du korvettenkapitän Wirth.

C'est ici que le croiseur de la Royal Navy RMS Carmania,

ancien paquebot de la Cunard Line, le découvre, ainsi que deux navires allemands transportant du charbon, au petit matin du 14 septembre 1914.
Les deux navires se dirigent vers la haute mer pour faciliter leurs manœuvres.
Le Cap Trafalgar envoie des messages chiffrés annonçant la position de 35 degrés ouest et de 26 degrés sud, et l'affrontement imminent avec le Carmania, qui avait pour mission d'empêcher les Allemands de transformer l'île en base de ravitaillement et donc de détruire leurs bateaux.


Les deux navires ennemis se tournent ensuite l'un vers l'autre et commencent une bataille navale qui va durer deux heures.
Le Carmania est sérieusement touché, mais le Cap Trafalgar commence à descendre ses canots de sauvetage, car il est atteint sous sa ligne de flottaison et commence à couler.

Deux cent soixante-dix-neuf marins parviennent à s'en échapper et sont sauvés par les transporteurs de charbon. Cinquante-et-un sont tués pendant l'affrontement, dont le capitaine Wirth.
Du côté britannique, neuf marins sont tués

C'est alors que le SMS Kroprinz Wilhelmn

arrive pour porter secours aux Allemands, mais le code SOS étant envoyé aussi en anglais par le Carmania, il craint un piège des Britannniques et change de route.
- Les survivants du Cap Trafalgar sont finalement débarqués à Montevideo et les Britanniques au Brésil.
Revenir en haut Aller en bas
wiro49
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 69
Localisation : Calais, FRANCE ex Charleroi
Date d'inscription : 12/01/2013

MessageSujet: Re: Les corsaires   Mar 4 Déc 2018 - 8:32

super super Christian, continué comme ça tout les deux, c'est vraiment enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Mar 4 Déc 2018 - 8:40

merci Roland thumleft
c'est ce qui arrive quand on ne prend pas note des sujets parus , mais maintenant je les impriment pour en faire un dossier +/- complet sur ce sujet car il y en a encore vous en serriez étonner.
tchat
wavey
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Mar 4 Déc 2018 - 12:01

Bonjour a tous
Robert en a parler
LE DRESDEN
et voici un film que certains l'aurait vu mais reprend ce qui a été dit auparavant



wavey
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5828
Age : 76
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les corsaires   Mar 4 Déc 2018 - 12:07

Very Happy thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5760
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les corsaires   Jeu 6 Déc 2018 - 7:36

salut a tous

SMS Möwe

croiseur auxiliaire de la Marine impériale allemande qui a opéré comme corsaire durant la Première Guerre mondiale.


Construit par les chantiers Tecklenborg à Geestemünde,
il fut lancé en tant que cargo appelé Pungo en 1914 pour la compagnie fruitière allemande Afrikanissche Fruchtkompanie dirigée par F. Laeisz à Hambourg.
Après avoir transporté des bananes de la colonie alors allemande du Cameroune vers l'Allemagne, il fut réquisitionné par la Marine impériale allemande en tant que mouilleur de mines en raison de sa vitesse et de la grande dimension de ses cales.
Sa transformation fut réalisée par les chantiers impériaux à Wilhelmshaven à l'automne 1915.
Il entra en service actif le 1er novembre 1915 sous le commandement du comte Nikolaus zu Dohna-Schlodien.


Le SMS Möwe quitta Wilhemshaven le 29 décembre 1915.
Il mouilla 262 mines dans des conditions météo difficiles dans le détroit de Pentlant près de la base de Scapa Flow de la Home Fleet britannique.
Le pré-Dreadnought King Edward VII heurta une de ces mines quelques jours plus tard et coula.
Il passa ensuite dans l'Atlantique par le nord de l'Écosse, et le 10 janvier 1916 mouilla environ 240 mines de l'estuaire de la Loire à celui de la Gironde qui coulèrent deux navires.
Il poursuivit vers l'Espagne, les Canaries et le Brésil qu'il atteignit le 28 janvier 1916
En trois mois, il s'empara de quinze navires représentant 50 000 tonnes.
Deux furent envoyés avec leur cargaisons et des prisonniers en tant que prise de guerre, dont le S. S. Appam. Les autres furent coulés.
Le 25 février 1916, il passa entre l'Islande et l'Écosse et mit le cap pour longer la côte norvégienne.
Il rentra au port de Wilhemshaven accueilli comme un héros le 4 mars 1916.
Tout l'équipage fut décoré par le Kaiser.


Pour des raisons de sécurité, il fut renommé Vineta du nom d'un croiseur auxiliaire qui avait été retiré du service.
Il réalisa des patrouilles contre le trafic allié près des côtes de Norvège, mais ne captura qu'un navire.

Le 23 novembre 1916, le SMS Möwe partit pour une nouvelle croisière via l'Islande dans l'Atlantique. Puis vers le Brésil et la côte du sud-ouest africain.
Avant de revenir selon le même trajet approximatif.
En quatre mois, il s'empara de vingt-cinq navires totalisant 123 265 tonneaux.
Parmi ceux-ci, le SS Yarrowdale fut envoyé comme prise de guerre en Allemagne où il fut lui-même transformé en croiseur auxiliaire SMS Leopard.
Le SMS Möwe captura et retint aussi le SS Saint Theodore en le transformant en croiseur auxiliaire SMS Geier. Celui-ci opéra pendant six semaines, coula deux navires, avant d'être lui-même sabordé.
Le SMS Möwe franchit le blocus britannique le 19 mars 1917.
Il fut sans doute aidé par le fait que le croiseur auxiliaire SMS Leopard (anciennement Yarrowdale, une prise du SMS Möwe) essayait de le franchir vers le nord et fut détruit.
Le SMS Möwe rentra en Allemagne le 22 mars 19173

Après son retour, le SMS Möwe fut désarmé en tant que croiseur auxiliaire. En effet, il était devenu un trop bon outil de propagande pour être de nouveau risqué sur les mers. Il fut transformé en mouilleur de mines auxiliaire Ostsee.
Après la guerre, il fut envoyé en Grande-Bretagne au titre de dommages de guerre et fut transformé en cargo appelé Greenbrier.
En 1933, il retourna en Allemagne en tant que cargo Oldenburg et servit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le 7 avril 1945, il fut torpillé près du village de Vadheim sur les côtes de Norvège et coula.

victimes

Premier voyage

11/1/1916 : Farrington britannique
12/1/1916 : Corbridge charbonnier britannique avec 4 000 tonnes de charbon, qui accompagnera le SMS Möwe pour lui servir de ravitailleur avant de le couler
13/1/1916 : Dromomby charbonnier britannique
13/1/1916 : Author britannique
14/1/1916 : Trader sucrier britannique
15/1/1916 : Ariadne cargo britannique chargé de maïs
16/1/1916 : Appam paquebot britannique qui sera autorisé à rallier avec les prisonniers les États-Unis, pays neutre à l'époque
16/1/1916 : Clan Mac Tavish britannique
23/1/1916 : Edimburg voilier britannique chargé de riz
4/2/1916 : Luxembourg charbonnier belge
6/2/1916 : Flamenco britannique
9/2/1916 : Westburne britannique autorisé à rallier les Canaries avec les prisonniers. Il devra se saborder à l'arrivée en raison de la présence d'un croiseur anglais.
10/2/1916 : Horace britannique
24/2/1916 : Maroni français
26/2/1916 : Saxon prince britannique chargé d'explosifs

Deuxième voyage
3/12/1916 : Voltaire britannique
6/12/1916 : Mount Temple britannique
8/12/1916 : Duchess of Cornwall voilier britannique
8/12/1916 : King George V britannique transportant des explosifs
8/12/1916 : Cambrian range britannique
10/12/1916 : Georgic britannique de 10 000 tonnes
11/12/1916 : Yarrowdale britannique chargé de charbon et de camions qui sera envoyé en Allemagne
12/12/1916 : Saint Theodore charbonnier britannique transformé en croiseur auxiliaire SMS Geier qui coulera 2 voiliers avant d'être sabordé
17/12/1916 : Dramatist britannique
29/12/1916 : Nantes voilier français chargé de phosphates
3/1/1917 : Asnières voilier français chargé de blé
8/1/1917 : Radnorshire britannique
9/1/1917 : Minieh charbonnier britannique
10/1/1917 : Netherby Hall britannique chargé de riz et de viande sur pied
16/2/1917 : Brecknockshire charbonnier britannique
16/2/1917 : French Prince britannique
17/2/1917 : Eddie britannique
24/2/1917 : Catherine britannique chargé de blé
5/3/1917 : Rhodante britannique
10/3/1917 : Esmeralda britannique
11/3/1917 : Otaki cargo britannique qui se défend avec son canon
13/3/1917 : Demerteton britannique
14/3/1917 : Governor britannique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les corsaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les corsaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: La marine non militaire (marine marchande, de pêche, de plaisance,...) :: Les bateaux de Légende-
Sauter vers: