Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Regia Marina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Missions de sauvetage   Sam 14 Déc 2013 - 13:17

Magnifiques photos et précisions de Christian, ceci rend mon message sur les opérations de sauvetage inutiles, sauf peut-être une ou deu précisions ( selon ma documentation) Il faut ajouter que les deu s/m remorquant des rescapés durent larguer leurs remorques et plonger en catastrophe sous l'attaque dun Liberator et d'un autre appareiln tous deux non identifiés ce qui causa encore des pertes parmi les rescapés.
Le 12 septembre l'Amiral Dônitz s'était couché assez tôt, harassé par une longue journée de travail en préparation d'un très importantes conférence à laquelle il était convoqué chez le commandant en chef, amirar Raeder. Il fut réveillé dans son premier sommeil à 22.h25 par le KK Günter Hessler , son Asto (officier d'opérations) qui était aussi son beaufils. qui lui transmis un message de Hartenstein. Ceci était un problème spécial, ayant aussi des possiblités de conséquences politique suite au grand nombre de prisonniers italiens impliqués dans le naufrage du Laconia. Le problème était donc très complexe. Dônitz avait confiance en Hartenstein, même si celui ci avait la réputation d'être parfois un officier fort en geuleAprès quelques heures de réflexion il donna l'odre d'envoyer trois des U-Boote dans zopérant dans la zone proche de l'Equateur.
Ce furent l'U 507 (KK Harro Schacht), le U 506 (KK Würdemann) qui venait de fêter le passage de la ligne et le U 459 de la 7ème flotille de Saint Nazaire.
Ce dernier était un gros type XIV Milchkuh (ravitailleur) commandé, cas rarissime, par un ancien sous-marinier de la guerre 14 18, le KK Georg von Wilamowitz-Möllendorf qui avait quitté St. Nazaire le 18 août pour ravitailler la meute Eisbär opérant au sud de Ste.Hélene. Je compte terminer l'affaire du Laconia en évoquant l'appel à l'intervention d'unités françaises de la flotte de Vichy basée à Conackry et Dakar ainsi que celle du Capellini de Betasom.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Fregatekapitän Günter Hessler   Sam 14 Déc 2013 - 13:35

Né en 1909, il avait commandé l'U 107 76ème Croix de Chevalier après avoir coulé 138.00 BRT 76ème
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Regia Marina   Dim 15 Déc 2013 - 7:27

Gunter Hessler U-107



Günter Hessler est né le 14 Juin 1909 à Beerfelde, Märkisch-Oderland et était un membre actif de la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale et a réussi à atteindre le grade de Fregattenkapitän et a continué à commander la suivante Falke et U-107 .


Günter Hessler a rejoint le Reichsmarine en Avril 1927, au service des bateaux de torpille et le cuirassé pré-dreadnought Schlesien .

En 1937, Günter Hessler a épousé Karl Dönitz la fille, Ursula Dönitz.


En Avril 1940 Günter Hessler a été réaffecté à l'arme sous-marine, et six mois plus tard a commandé l' U-107 , remarquablement sans avoir servi soit un premier officier de quart ou un Kommandantenschüler (commandant en formation).
U-107





Sur Günter Hessler première patrouille, il a coulé quatre navires pour un total de 18 514 tonneaux de jauge brute, mais Günter Hessler est devenu célèbre avec son deuxième patrouille la patrouille la plus productive de toute la guerre d'amortissement quatorze navires pour un total de 86 699 tonneaux de jauge brute.

Le Oberleutnant Voir Helmut Witte était son premier officier de quart sur ces deux patrouilles.

Günter Hessler troisième patrouille représentait un trois navires supplémentaires, totalisant 13 641 tonnes, laissant Günter Hessler carrière total de 21 navires totalisant 118 822 tonneaux de jauge brute, y compris les deux navires de la Royal Navy HMS Crispin et HMS Manistee.
Günter Hessler ensuite transféré à l'EDR de faire partie du personnel.

Après la Seconde Guerre mondiale était terminée Günter Hessler a passé plus d'un an dans Allied captivité, et a témoigné au procès de Nuremberg au nom de la Ubootwaffe et son Beau pére, Großadmiral Karl Dönitz .
En 1947, Günter Hessler a été commandé par la Royal Navy britannique pour écrire La guerre sous-marin dans l'Atlantique, un compte explicite de l'offensive allemande U-bateau.
Aidé par Alfred Hoschatt, l'ancien commandant de l'U-378

et aussi un officier de l'EDR de personnel, Günter Hessler terminé le livre en trois volumes en 1951.
Günter Hessler est décédé à l'âge de 58 ans en 1968
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: L'intervention du Capellini   Dim 15 Déc 2013 - 13:40

Ceci sera mon avant dernier message avant ma clôture de ma rubrique Betasom par quelques notes sur le changement de camp de l'Italie et de l'Opération Aquila.
Le commandant de l'U 459n un vieux "dur à cuire" surnommé "Wild Moritz" par son équipage avait intercepté me premier messaqge de l'U 156 et sa première réaction avait été d'augmenter sa vitesse à 12 noeud et de mettre le cap sur la position indiquée pauis il estima qu'il en était trop éloigné et que son intervention serait inutile et repris son allure. A la réceptiondu message de son commandant en chef à 01.55 h il replongea sur sa carte et ses calculs et arriva à la conclusion que sa décision était bonne et il laissa les deux autres U.Boote qui étaient beaucoup plus proche du Laconia aller au secours des naufragésN Il estimait aussi que la consommation de carburant ainsi dépensé inutilement pourrait mettre en dangers ses responsabilités dans le ravitaillement de la meute Eisbär.
Dönitz avait bien entendu contacté l'Amiral Parona de Betasom ainsi que l'amirauté de Vichy.
Le Cappelini, alors sous les ordres du capitaine de corvette Mario Revedin , l'héritier d'une noble et riche famille de marins Vénitiens opérait alors légèrement au sud de l'Equateur en compagnie des Barbarigo et Atcghmede. Au matin du 13 septembre, à 08.10 h. il reçu le message suivant "Betasom à Cappelini - mettez le cap d'urgence vers le sous-carré 0971 - Autres unités alliées en route vers ce point" Le sous-carré indiqué montrait une position située à environ 300 milles NNW des îles de l'Ascension.
De son côté la Marine Nationale française avait conserbvé sa flotte à l'armistice. Tout ses bâtiments étaient très modernes, il ne leur manquaient que des radars et un renforcement de leur DCA pour en faire de redoutables navires de combats. A Dakar étaient stationné en plus du cuirassé RicPour des rhelieu, les croiseurs Georges Leygues et Gloire ains que le contre torpilleur Fantasque plus des avisos divers. comme le Dumont-d'Urville et Annamite. Pour des raisons opposées bien compréhensible les Allemands et les Britannique "louchaient" fort sur ces beaux batiments. Le 13 vers midi, l3Amiral Collinet, commandant en chef à Dakar, reçut un message de Vichy lui demandant d'envoyer des bâtiments au secours des gens du Laconia. L'aviso Dumont d'Urville était le moins éloigné des naufagés et son commandant reçut l'ordre d'appareiller avec le message suivant "Dumont d'Urville - appareillage immédiat - croiser à 20 milles de Port Bouet - un sous marin allemand vous transférera des rescapés du Laconia" Le Gloire et l'aviso Annamitefurent aussi détachés vers d'autres rendez-vous. Détailler leur iontervention serait trop longue et sortirait du cadre de la rubrique. Revenons donc au Cappellini Le 16 septembre , quatre jours après le torpillage, le Capellin entra dans une zone où il trouva divers canots et radeaux. Il ne put évidemment les prendre tous en remorque ni embargquer les naufragés mais il leur vint en aide au maximum qu'il put. Un des rescapés italien dit à Revedin que l'U 156 avec plusieurs canots et radeaux en remorque avit du plonger sous l'attaque d'un Liberator, ce qui avait ajouté à la liste des victimes. Il apprit aussi les désastre arrivé à de si nombreu prisonniers italiens. Il se laissa dériver au millieu des naufragés our les aider au mieux.
Les opérations de sauvetage furent termines près d'une semaine après le torpillage. Le bilan était lourd : de 2.732 personnes à bord du Laconia, 1.041 furent transférées le croiseur Gloire,42 amenés à Bakar par l'Annmite, 4 officiers anglais prisonniers sur l'U 507 et 2 sur le Capellini. et 20 dans deux canots qui dérivèrent jusqu"à une côte, soit en tout 1.111 survivants. dont plusieurs moururent peu après leur débarquement. Peut-être un point d'humour pour terminer, un des survivants italiens recueillis par le Capellini raconta par la suite qu'il n'avait jamais mangé un si bon spaghetti, et surtout à 100 mètres sous la surface des flots.
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6454
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Regia Marina   Dim 15 Déc 2013 - 19:35

Merci Robert  super 
 
Je cherchais le pourquoi de certains ordres aux meutes U-Boots. "CQFD" 
Le lendemain du naufrage Werner HARTENSTEIN a fait fabriquer un grand drapeau blanc avec une croix rouge.
Le 16 Septembre 1942, un "Liberator" est aperçu et le drapeau est étalé sur la plage avant. Un officier de la R.A.F. à bord de l'U-156 le prévient de la situation.
Une demi-heure plus tard, un second "Liberator" arrive sur les lieux et lâche trois bombes qui ratent l'U-156. Werner HARTENSTEIN fait couper les amarres des canots de sauvetage, car l'appareil se prépare à une deuxième attaque. La première bombe pulvérise un canot de sauvetage et en reverse un autre, la deuxième tombe à l'eau sans faire de dégâts.
Lors d'une troisième attaque l'U-156 est endommagé par une bombe. HARTENSTEIN met par dessus bord cinquante cinq survivants britanniques et autant d'italiens (beaucoup de ces survivants périront noyés) et plonge. L'U-156 s'éloigne vers l'Ouest pour effectuer des réparations. Il ne prendra plus part aux opérations de sauvetage. Dönitz prévenu des attaques des appareils américains ordonne aux U-Boote de ne plus sauver les rescapés des naufrages, c'est l'ordre "Triton null"
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Rescapés de l'Atlantis   Lun 16 Déc 2013 - 16:11

Ramenés à Saint-Nazaire par le sous-marin Enrico Tazzoli

Citation :
Photo retirée
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2496
Age : 99
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Regia Marina   Lun 16 Déc 2013 - 16:25

Attention Robert, la société DICOD/ECPA France ne rigole pas avec les copyright, je sais et connait très bien les problemes.

Il y a d'autres photos des trois sous-marins italiens (Tazzoli, Calvi et Luigi Torelli, ainsi que leurs commandants) avec les survivants, mais .............pfffffffff c'est a vous dégoûter de faire un site à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regia Marina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regia Marina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: