Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Liban - FINUL : les news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 11:57

Citation :
--- Message Posté sur l'ancien forum le 27/08/2006 ---
samedi 26 aout 2006

Le point sur les contributions à la FINUL renforcée

PARIS (AP) - Voici le point samedi sur les contributions à la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) renforcée, qui peut atteindre à terme jusqu'à 15.000 hommes selon la résolution 1701 de l'ONU. Les membres de l'Union européenne ont promis vendredi de fournir jusqu'à 6.900 casques bleus supplémentaires, en plus des 2.000 soldats déjà sur place.

- L'Italie fournira un contingent qui pourrait comporter jusqu'à 3.000 hommes et prendra le commandement de la FINUL renforcée à partir de février 2007

- La France a annoncé le déploiement de 2.000 hommes au total et commandera la force jusqu'en février 2007

- L'Espagne a promis une contribution de 700 à 1.000 hommes

- La Pologne a proposé l'envoi de 500 soldats

- La Belgique envoie 400 soldats, dont des experts en déminage et des unités médicales

- La Finlande doit envoyer 250 hommes d'ici novembre

- L'Allemagne n'enverra pas de forces terrestres, mais la marine allemande contribuera à la surveillance des côtes libanaises

- Les Pays-Bas, de même, n'enverront pas de troupes de combat mais des moyens de surveillance maritime

- La Bulgarie a promis d'envoyer des troupes, sans fournir de chiffres

Hors Europe

- La Turquie a fait part de son intention de contribuer à la FINUL renforcée, sans fournir de chiffres

- Le Bangladesh a proposé l'envoi de deux bataillons mécanisés, soit 1.600 à 2.000 hommes

- L'Indonésie a proposé l'envoi d'un bataillon mécanisé et d'une compagnie du génie, pour un total d'un millier d'hommes. Israël a toutefois fait part de ses réticences vis-à-vis de contingents de pays musulmans avec lesquels l'Etat hébreu n'a pas de relations diplomatiques.

- La Malaisie et le Népal se sont engagés à envoyer un millier d'hommes

- Les Etats-Unis n'enverront pas de troupes, mais comptent fournir une aide logistique.


Source : AP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par le Ven 31 Aoû 2007 - 20:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 11:59

samedi 26 aout 2006

Une dizaine d'unités de l'armée française en alerte pour partir au Liban

Par Michèle FOLIAN

PARIS (AFP) - Une dizaine d'unités de l'armée de terre française ont été mises en alerte depuis l'annonce de la participation de la France à la Finul renforcée: elles se préparent à partir au Liban dès que la répartition des forces entre pays contributeurs sera décidée, a indiqué samedi l'état-major des armées (EMA).
"Une bonne dizaine d'unités" de l'Armée de terre se préparent à partir dès que la réunion dite "génératrice de troupes", prévue lundi entre pays contributeurs à la future Finul élargie, aura décidé de la répartition entre Etats, a expliqué un porte-parole de l'EMA.

Pratiquement, ces unités -- dont l'identité ne peut être révélée -- ont rappelé leurs permissionnaires, commencent à stocker le matériel nécessaire (approvisionnement en casques et bérets bleus, notamment), mettent leurs véhicules "en condition" (pleins d'essence, peinture en blanc de certains camions...), etc., a-t-il précisé.
Toutes ces unités ne seront pas finalement sollicitées, et parmi celles qui le seront, il pourrait n'y avoir que certaines compagnies (comme celle de maîtres-chiens, par exemple), a-t-il ajouté.

"Mais nous sommes tous dans les starting-blocks, en mesure d'agir vite", a souligné un militaire de l'armée de Terre.
A l'instar des autres pays contributeurs, la France a "sa propre réflexion" sur la composition des deux bataillons -- de 800 hommes chacun -- qui doivent partir au Liban, mais elle ne sera définitivement arrêtée qu'après prise en compte des propositions des autres Etats afin de constituer une force unie, a ajouté le porte-parole de l'EMA.

L'option qui a les faveurs de l'état-major des armées serait d'envoyer un premier bataillon composite, c'est-à-dire constitué d'infanterie et de blindés, voire d'artillerie.

Une fois que la répartition des forces sera connue -- peut-être dès lundi -- il faudra une quinzaine de jours pour que le premier bataillon arrive au Liban (4 à 5 jours pour se préparer, autant pour acheminer hommes et matériels vers les ports d'embarquement du sud de la France, et encore 4 à 5 jours pour rejoindre le pays).

La ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie a précisé samedi, lors d'un déplacement aux Antilles, que le déploiement des soldats français de la Force intérimaire des Nations unies au Liban interviendrait "moins de 20 jours" après le choix des troupes qui seront envoyées.

Quant au deuxième bataillon, il rejoindra le Liban "plusieurs semaines après le premier", a indiqué l'EMA, sans plus de précision.

Outre ce renfort, les 1.700 militaires de l'opération Baliste -- mise en place par la France le 15 juillet, suite au déclenchement des hostilités au Liban -- continueront à assurer la logistique. L'opération repose sur des navires de la marine nationale (un millier de marins) avec le concours de forces aériennes et terrestres.

Enfin, les 200 hommes du génie, dépêchés en urgence dans le cadre de la Finul actuelle, pour renforcer les 200 autres de l'infanterie déjà présents à Naqoura (Liban sud) resteront sur zone, a-t-on rappelé.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par le Lun 27 Aoû 2007 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:00

Citation :
--- Message Posté sur l'ancien forum le 28/08/2006 ---
lundi 28 aout 2006

Finul: feu vert du gouvernement italien lundi, départ de cinq navires mardi

Par Katia DOLMADJIAN

ROME (AFP) - Le gouvernement italien devait donner lundi après-midi son feu vert définitif à l'envoi de troupes au Liban pour renforcer la Finul et permettre le départ mardi de cinq navires de guerre avec à leur bord 2.500 hommes, parmi lesquels l'élite des forces armées de la Péninsule.
"Nous sommes tous d'accord et cet après-midi nous signerons ce décret" en conseil des ministres, a assuré le chef du gouvernement italien Romano Prodi cité par la presse lundi matin.

Après un premier feu vert de principe à la mission donné le 18 août dernier, le gouvernement italien devait se réunir lundi à 15H00 GMT pour donner son ultime aval à l'envoi du contingent le plus fourni parmi les pays participant à la force de l'Onu au Liban.
Mardi, cinq bâtiments militaires - le porte-avions Garibaldi, trois navires de débarquement et un patrouilleur - quitteront le port de Tarente (sud) en direction des côtes libanaises. Ils devraient arriver vendredi à Naqoura, où se trouve le quartier général de la Finul.

2.500 soldats italiens --dont quatre femmes-- seront à bord et feront le trajet vers le Liban, accompagnés par ministre de la Défense Arturo Parisi et le chef d'état-major des armées, le général Gianpaolo Di Paolo.

Environ 1.500 de ces militaires constituent l'équipage des cinq navires et resteront à bord, et un millier d'autres descendront à terre pour former la force d'intervention italienne.

Ces derniers font partie de deux unités d'élite des forces armées italiennes aguerries par leur expérience en Irak: le régiment des fusiliers marins "San Marco" et le régiment des "Lagunari" de la "Brigade Pozzuolo del Friuli", une unité d'infanterie mécanisée. Ils seront accompagnés d'une force amphibie, de soldats des forces spéciales et d'une unité de reconnaissance.

En février 2007, lorsque l'Italie prendra le commandement de la force internationale à la suite de la France, le contingent italien comptera jusqu'à 3.500 hommes, selon les estimations de la presse italienne lundi.

La mission au Liban coûtera quelque 250 millions d'euros par semestre.

"Nous ne partons pas en guerre, mais nous allons au Liban pour défendre et consolider la paix", a tenu à souligner dimanche soir le chef de la diplomatie italienne Massimo D'Alema.

"La mission pourrait être longue. J'espère qu'elle sera un succès, dans le sens où elle puisse garantir la paix, aider le Liban à trouver l'unité et la pleine souveraineté, et rassurer Israël", a-t-il ajouté.

Lors d'une réunion à Bruxelles, l'Union européenne s'est engagée à fournir plus de 7.000 hommes pour la force internationale au Liban, soit près de la moitié du maximum de 15.000 hommes prévu par l'ONU.

La nouvelle mission de la Finul, chargée d'épauler l'armée libanaise déployée au Liban sud après plus de 30 ans d'absence, est prévue par la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU qui a mis fin à 34 jours de guerre entre Israël et la milice chiite libanaise du Hezbollah. Les combats ont fait plus de 1.350 morts, essentiellement civils.

L'Italie se défend de tout autre rôle et le ministère italien des Affaires étrangères a démenti lundi l'existence de "tractations secrètes" concernant l'échange de prisonniers entre le Hezbollah et Israël.

Le dirigeant chiite Hassan Nasrallah a assuré dimanche que des négociations indirectes avaient commencé par l'intermédiaire du président du Parlement libanais Nabih Berri pour un échange de prisonniers entre Israël et son parti, ajoutant que "l'Italie et les Nations unies étaient intéressées" pour y participer.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:01

lundi 28 aout 2006

La Turquie décide de participer à la Finul

ANKARA (Reuters) - Le gouvernement turc a décidé de participer au renforcement des effectifs de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), malgré l'opposition du président Ahmet Necdet Sezer et les craintes de certains députés de la majorité.

"La question de la force de paix de l'Onu a été débattue et le principe a été arrêté que nous participerions à la mission (au Liban)", a déclaré le porte-parole du gouvernement et ministre de la Justice, Cemil Cicek, à l'issue d'un conseil des ministres.

Le gouvernement va réclamer la tenue d'une session parlementaire cette semaine ou la suivante pour approuver l'envoi de troupes au Liban.

Aucune précision n'a été fournie sur les effectifs de cet éventuel contingent turc. Les médias avaient récemment évoqué l'envoi de forces non-combattantes comprises entre 500 et 1.000 membres.

La Finul élargie doit veiller aux côtés de l'armée libanaise à la cessation des hostilités entre le Hezbollah libanais et Israël, conformément à la résolution 1.701 du Conseil de sécurité de l'Onu.

Les pays de l'Union européenne devraient fournir plus de la moitié des effectifs de la Finul II, censés atteindre au maximum 15.000 militaires.

Les Etats-Unis, Israël et le Liban ont invité la Turquie, pays membre de l'Otan, à participer à cette mission de l'Onu.

La Turquie, dotée d'une Constitution laïque, dispose de relations diplomatiques avec Israël.

Certains députés du Parti de la Justice et du Développement (AKP) au pouvoir ont fait part de leurs inquiétudes sur les conditions d'un éventuel déploiement militaire au Sud-Liban, notamment sur les risques d'affrontements avec le Hezbollah ou l'armée israélienne.

Le président Sezer, un laïc, et la principale formation d'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), se sont exprimés contre une participation à la Finul.

"La Turquie a participé à 28 missions de l'Onu jusqu'à présent (...) il n'est pas objectif de dire que la sécurité du pays sera menacée par (un déploiement au Liban). Ces commentaires doivent être interprétés à la lumière des affaires politiques intérieures", a réagi Cicek.

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:02

lundi 28 aout 2006

L'Italie envoie 2.500 soldats au Sud-Liban

ROME (AP) - Le gouvernement de Romano Prodi a approuvé lundi l'envoi de 2.500 soldats italiens au Sud-Liban, au sein de la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au Liban).

Il a également annoncé une enveloppe de 30 millions d'euros d'aide au pays du Cèdre.

Le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan a demandé à l'Italie, premier contributeur à la FINUL renforcée, de commander les casques bleus à partir de février 2007 et de relayer ainsi la France. D'ores et déjà, le général italien Fabrizio Castagnetti va diriger le nouveau centre de commande stratégique de la FINUL renforcée à New York.

"Dans les heures qui viennent, nous allons lancer la logistique complexe pour le déploiement des troupes italiennes dans la région", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Massimo D'Alema.

Le budget débloqué pour cette mission de maintien de la paix au Sud-Liban jusqu'au 31 décembre pourra atteindre les 186,8 millions d'euros.

Un peu plus tôt lundi, le ministère de la Défense avait indiqué qu'un détachement spécial naval était en train de se mettre en place pour transporter un millier d'hommes, dont des membres du génie. Avec en tête le porte-avions Giuseppe Garibaldi, le détachement devrait quitter mardi un port du sud de la péninsule pour atteindre les côtes libanaises vendredi.

Source: AP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:06

27 August 2006


People waves to Soldiers aboard of the Italian Navy ship San Giorgio leaving Brindisi military harbor, southern Italy, Monday, Aug. 28, 2006, as part of the departure preparations of the Italian United Nations peacekeepers contingent for Lebanon. The Italian government meets Monday to vote on a decree giving the final go-ahead to Italy's participation in a strengthened U.N. peacekeeping mission in southern Lebanon. With a pledge of up to 3,000 soldiers, Italy's is the largest contingent promised so far to the expanded UNIFIL force, the U.N. mission that is being strengthened to help Lebanon maintain a fragile Israeli-Hezbollah cease-fire after a month of violence.(AP Photo/Max Frigione)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:07

27 August 2006


Italian Navy ship San Giorgio leaves Brindisi military harbor, southern Italy, Monday, Aug. 28, 2006, as part of the departure preparations of the Italian United Nations peacekeepers contingent for Lebanon. The Italian government meets Monday to vote on a decree giving the final go-ahead to Italy's participation in a strengthened U.N. peacekeeping mission in southern Lebanon. With a pledge of up to 3,000 soldiers, Italy's is the largest contingent promised so far to the expanded UNIFIL force, the U.N. mission that is being strengthened to help Lebanon maintain a fragile Israeli-Hezbollah cease-fire after a month of violence.(AP Photo/Max Frigione)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:08

mardi 29 aout 2006

Un bataillon de 900 soldats français au Liban mi-septembre

PARIS (AFP) - Un bataillon de 900 soldats français comprenant 13 chars Leclerc, de l'artillerie lourde (canons de 155), et deux compagnies d'infanterie mécanisée rejoindra la Finul au Liban "avant le 15 septembre", a annoncé mardi l'état-major des armées (EMA).
Ce bataillon, qui rejoindra le Liban par voie maritime, constitue "la première mesure d'application de la décision annoncée par le président Jacques Chirac de déployer deux bataillons supplémentaires, soit 1.600 soldats au sein de la Finul", a indiqué un porte-parole de l'EMA. Les unités appartiennent principalement à la 2ème Brigade blindée d'Orléans (Loiret), précise un communiqué du ministère de la Défense.

Le bataillon sera constitué d'un état-major de deux compagnies d'infanterie mécanisée AMX 10 P du Régiment de marche du Tchad, situé à Noyon (Oise), d'un escadron de chars Leclerc du 6-12ème régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret), d'un groupe d'artillerie sol-sol AUF1 du 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron (Aisne), a ajouté l'EMA. Il comptera en outre une section de défense anti-aérienne SATCP (Système d'Arme Courte Portée Très Courte Portée), un radar de contrebatterie Cobra (qui permet de localiser le lieu du départ d'un obus) de la brigade d'artillerie d'Haguenau (Bas-Rhin) et une unité de soutien logistique.

Au total, la France a décidé d'engager 2.000 soldats au sein de la Finul élargie, dont la France assure le commandement jusqu'en février 2007.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:09

mardi 29 aout 2006

Finul: cinq navires de guerre italiens font route vers le Liban

ROME (AFP) - Cinq navires de guerre avec à leur bord les premiers éléments du contingent italien de la Force intérimaire des Nations unies (Finul) ont appareillé mardi pour le Liban.
Le porte-avions Garibaldi, trois navires de débarquement et un patrouilleur, avec à leur bord 2.496 soldats et marins, doivent arriver vendredi dans le port libanais de Tyr (sud).

1.516 militaires, des marins principalement, resteront à bord des bâtiments. Les 980 autres débarqueront pour renforcer la Finul à terre. Unités du régiment des fusiliers marins "San Marco", du régiment des "Lagunari" de la "Brigade Pozzuolo del Friuli" ou encore des forces spéciales, ils font partie de l'élite des forces armées italiennes.

Le chef du gouvernement italien Romano Prodi et le ministre de la Défense Arturo Parisi sont montés à bord du porte-avions Garibaldi, mouillé au large du port de Brindisi, pour saluer le contingent peu avant l'appareillage des navires en mi-journée. "C'est une mission délicate, d'une énorme portée historique", a déclaré M. Prodi aux soldats italiens, ajoutant que les conditions d'engagement dans cette mission des forces italiennes sont "claires et sans équivoque".

" La mission que vous vous apprêtez à accomplir est sans aucun doute parmi les plus délicates et les plus importantes depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. C'est une mission que j'ai définie longue, risquée, coûteuse, difficile, mais également juste", a indiqué pour sa part Arturo Parisi. "Notre mission est simplement d'amener à terre des hommes et des moyens, comme l'ont fait ces derniers jours les Français. La situation sur le terrain est calme. Ce ne sera pas le débarquement en Normandie", a tempéré le chef d'Etat major de la Défense Gianpaolo Di Paolo.

Le conseil des ministres italien a donné lundi son feu vert à l'envoi de troupes pour participer à la force internationale au sud Liban, une mission qui coûtera à l'Italie quelque 250 millions d'euros par semestre. En février 2007, l'Italie prendra le commandement de la force internationale à la suite de la France.

La nouvelle mission de la Finul, chargée d'épauler l'armée libanaise déployée au Liban sud après plus de 30 ans d'absence, est prévue par la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU qui a mis fin à 34 jours de guerre entre Israël et la milice chiite libanaise du Hezbollah. Les combats ont fait plus de 1.350 morts, essentiellement civils. Lors d'une réunion à Bruxelles, l'Union européenne s'est engagée à fournir plus de 7.000 hommes pour la force internationale au Liban, soit près de la moitié du maximum de 15.000 hommes prévu par les Nations unies.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:09

29 August 2006

Beirut, LEBANON: French soldiers stand guard as a military vehicles are unloaded from a ship at the port of Beirut, 29 August 2006. Heavy trucks, bridges and other equipment arrived in Beirut as France pledged to erect some 15 temporary bridges in south Lebanon instead of those that were destroyed in Israeli bombardment in the one month conflict against pro-Iranian Hezbollah. Meanwhile, UN Secretary General Kofi Annan arrived to war-battered southern Lebanon on the second day of a regional tour to underpin a fragile two-week-old truce between Israel and Hezbollah. AFP PHOTO/MARWAN NAAMANI (Photo credit should read MARWAN NAAMANI/AFP/Getty Images)

29 August 2006

Beirut, LEBANON: A French soldier supervises a convoy of military trucks loaded with heavy equipment upon their arrival by sea at the port of Beirut, 29 August 2006. Heavy trucks, bridges and other equipment arrived in Beirut as France pledged to erect some 15 temporary bridges in south Lebanon instead of those that were destroyed in Israeli bombardment in the one month conflict against pro-Iranian Hezbollah. Meanwhile, UN Secretary General Kofi Annan arrived to war-battered southern Lebanon on the second day of a regional tour to underpin a fragile two-week-old truce between Israel and Hezbollah. EDS NOTE: REMOVING REFERENCE TO UN FORCE. AFP PHOTO/MARWAN NAAMANI (Photo credit should read MARWAN NAAMANI/AFP/Getty Images)

29 August 2006

Beirut, LEBANON: French soldiers watch as heavy equipment and military vehicles are unloaded from a ship at the port of Beirut, 29 August 2006. Heavy trucks, bridges and other equipment arrived in Beirut as France pledged to erect some 15 temporary bridges in south Lebanon instead of those that were destroyed in Israeli bombardment in the one month conflict against pro-Iranian Hezbollah. Meanwhile, UN Secretary General Kofi Annan arrived to war-battered southern Lebanon on the second day of a regional tour to underpin a fragile two-week-old truce between Israel and Hezbollah. AFP PHOTO/MARWAN NAAMANI (Photo credit should read MARWAN NAAMANI/AFP/Getty Images)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:10

mardi 29 aout 2006

Paris envoie au Liban un bataillon de 900 soldats et de l'armement lourd

Par Michèle FOLIAN

PARIS (AFP) - La France a annoncé mardi l'envoi d'un bataillon de 900 soldats, flanqué d'un armement lourd dont 13 chars Leclerc, d'ici le 15 septembre, pour renforcer les Casques bleus au Liban, conformément aux engagements du président Jacques Chirac.
Ce bataillon, dont les unités appartiennent principalement à la 2e Brigade blindée d'Orléans (Loiret), rejoindra la Finul par voie maritime et sera suivi "dans les semaines à venir" par un deuxième bataillon de 700 hommes, a précisé un porte-parole de l'état-major des armées.

Une fois le deuxième bataillon déployé, le nombre de militaires français au sein de la Finul sera de 2.000 soldats, comme annoncé par M. Chirac, puisque 400 soldats (200 de l'infanterie et 200 du génie) sont déjà au Liban.
Le choix de l'armement est "avant tout dissuasif", grâce à la puissance de feu "très robuste" des chars Leclerc mais aussi du système d'artillerie sol-sol AUF1, "un argument de poids très sécurisant", a-t-on expliqué de sources militaires.

Les chars Leclerc ont déjà servi au Kosovo et les AUF1 en Bosnie et au Kosovo, mais aucun des deux n'a été utilisé en Côte d'Ivoire ou en Afghanistan.
L'escadron de chars Leclerc proviendra du 6-12e régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret) et le groupe d'AUF1 du 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron (Aisne).

En outre, le bataillon sera constitué d'un état-major et de deux compagnies d'infanterie mécanisée AMX 10 P du Régiment de marche du Tchad, situé à Noyon (Oise). Les AMX 10 P sont de gros transporteurs de troupes, blindés, chenillés, amphibies, protégés contre les armes à moyen calibre et pouvant combattre en ambiance contaminée.
Ils permettent d'avoir des unités de soldats qui se déplacent rapidement et sous une bonne protection. "C'est du robuste et du mobile", résume un militaire.

Le bataillon comptera aussi une section de défense anti-aérienne SATCP (Système d'Arme Courte Portée Très Courte Portée), capable de protéger à partir du sol des installations stratégiques, comme un état-major.

Le dispositif sera complété par un radar de contrebatterie Cobra qui permet de créer une bulle de protection et de détecter les menaces en localisant par exemple le lieu du départ d'un obus, ainsi que par une unité de soutien logistique.

La France, qui assure le commandement de la Finul jusqu'en février 2007, est le deuxième principal contributeur de cette force des Nations unies, derrière l'Italie et devant l'Espagne.

La nouvelle mission de la Finul, chargée d'épauler l'armée libanaise déployée au Liban sud, est prévue par la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU qui a mis fin à la guerre entre Israël et la milice chiite libanaise du Hezbollah.

Lors d'une réunion à Bruxelles, l'Union européenne s'est engagée à fournir plus de 7.000 hommes pour la force internationale au Liban, soit près de la moitié du maximum de 15.000 hommes prévu par les Nations unies.

Outre les 2.000 soldats français de la Finul, les 1.700 militaires de l'opération Baliste -- mise en place par la France le 15 juillet, après le déclenchement des hostilités au Liban -- continueront à assurer la logistique des Casques bleus.

L'opération Baliste repose sur des navires de la marine nationale (un millier de marins) avec le concours de forces aériennes et terrestres.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:11

Citation :
--- Message Posté sur l'ancien forum le 29/08/2006 ---
Pour récapituler, le bataillon de 900 soldats français qui part renforcer les Casques bleus au Liban sera constitué de :

- 1 état-major,
- 2 compagnies d'infanterie mécanisée AMX 10 P du Régiment de marche du Tchad, situé à Noyon (Oise),
- 1 escadron de chars (avec 13 Leclerc) du 6-12ème régiment de cuirassiers d'Olivet (Loiret),
- 1 groupe d'artillerie sol-sol AUF1 du 1er régiment d'artillerie de marine de Laon-Couvron (Aisne),
- 1 section de défense anti-aérienne SATCP (Système d'Arme Courte Portée Très Courte Portée),
- 1 radar de contrebatterie Cobra (qui permet de localiser le lieu du départ d'un obus) de la brigade d'artillerie d'Haguenau (Bas-Rhin),
- 1 unité de soutien logistique.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:12

mercredi 30 aout 2006

Opérations de déminage délicates dans le Sud-Liban

Par EuroNews

Les premiers soldats italiens de la FINUL sont attendus vendredi à Tyre au Liban

La flotte italienne a quitté les côtes de Brindisi et de Taranto mardi matin. Le déploiement de l'opération Leonte, le nom italien du fleuve Litani, est étalé sur 4 mois. A terme le contingent italien comptera 2.450 soldats sur le terrain, soit la contribution la plus importante de la force internationale. Neuf cent nouveaux soldats français viendront renforcer la FINUL élargie d'ici la mi septembre et il seront rejoint par un autre bataillon de 700 hommes dans les semaines suivantes. Treize chars Leclercs ainsi que deux compagnies d'infanterie mécanisée accompagneront les soldats. A Beit Yahoun dans le sud du Liban des opérations de déminage sont en cours. Des milliers de sous munitions de bombes à fragmentation sont dispersées dans la région. Frederic Gras superviseur de l'opération de déminage : "Ca permet, quand ce sont des billes, une dispersion sur 360 degrés assez homogène. Donc c'est petit mais prévu pour taper des véhicules blindés donc c'est très puissant". Cent soixante dix sont ramassées chaque jour. Les démineurs doivent parfois les neutraliser à la main. Chaque jour 3 à 4 accidents surviennent, les victimes sont principalement des enfants.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:18

29 August 2006

A view from a helicopter of the Italian Navy's Fenice corvette, in the waters off the port of Brindisi, southern Italy, Tuesday, Aug. 29, 2006. An Italian task force of ships gathered off the coast of southern Italy on Tuesday, preparing to carry troops and aircraft to reinforce the U.N. peacekeeping force in southern Lebanon. "This is a delicate mission, of huge political significance," Italian Premier Romano Prodi told troops gathered aboard the Giuseppe Garibaldi aircraft carrier. (AP Photo/Pier Paolo Cito)

29 August 2006


talian Premier Romano Prodi, left, desembarks from a helicopter past a pilot on the Giuseppe Garibaldi aircraft carrier, the flagship of the Italian Navy, in the waters off the port of Brindisi, southern Italy, Tuesday, Aug. 29, 2006. An Italian task force of ships gathered off the coast of southern Italy on Tuesday, preparing to carry troops and aircraft to reinforce the U.N. peacekeeping force in southern Lebanon. "This is a delicate mission, of huge political significance," Prodi told troops gathered aboard the aircraft carrier. (AP Photo/Pier Paolo Cito)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32436
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   Lun 27 Aoû 2007 - 12:18

29 August 2006




Italian Premier Romano Prodi, at bottom center-right back to camera, delivers his address on the Giuseppe Garibaldi aircraft carrier, the flagship of the Italian Navy, in the waters off the port of Brindisi, southern Italy, Tuesday, Aug. 29, 2006. An Italian task force of ships gathered off the coast of southern Italy on Tuesday, preparing to carry troops and aircraft to reinforce the U.N. peacekeeping force in southern Lebanon. "This is a delicate mission, of huge political significance," Prodi told troops gathered aboard the aircraft carrier. (AP Photo/Pier Paolo Cito)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liban - FINUL : les news   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liban - FINUL : les news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: L'actualité internationale-
Sauter vers: