Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Mon passage dans la Royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Lun 9 Déc 2013 - 19:44

Bonjour Calamar 1942 et cher conscrit.

Merci pour ton gentil message ; il y a de quoi me faire rougir...
Tu connais la réponse.
J'ai fait un petit mélange informatique entre ce que tu m'as écrit et l'envoi de Charly ; les deux textes se touchaient...
Mille excuses, à vous deux, pour mon inattention.
Ceci dit, comment cela va-t-il, à Ampuria ?
Je t'ai envoyé déjà 2 messages, mais comme je n'ai pas eu de réponse, je pense que tu ne les a pas reçus.
J'ai bien connu ce coin et les alentours ; en surface et en plongée, moi aussi.
A Estartit, il y avait une sacrée réserve sous-marine.
Je ne l'ai pas bien fréquentée, en fait, puisque je pratiquais la chasse sous-marine.
Voilà, je te souhaite "bon vent".

Xavier MONEL

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Lun 9 Déc 2013 - 19:59

Bonjour Bosco.

Mais oui, tu as tout-à-fait raison.
Le D637 Jauréguiberry a bien été immortalisé par "Le crabe Tambour" et Jean Rochefort.
Quel beau film ! ; je ne m'en lasse jamais...
J'ai servi sur son Sister-Ship et prédécesseur, le D636 "Tartu" ; ceci explique peut-être cela.
Je te souhaite une bonne soirée et bon vent.

Xavier MONEL

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Mar 17 Déc 2013 - 19:45

Bonsoir Chers tous.

J'espère que cette vue de votre vieille et belle frégate aura fait revenir de bons souvenirs à ceux qui ont eu l'honneur de la servir ; aux autres aussi ?
Aujourd'hui, je vous adresse quelques photos du centre de formation d'Hourtin, dans les Landes, sur l'étang de Lacanau.
Après mon incorporation, j'y ai passé 2 mois de formation maritime ; tout y passe et je ne pense pas à avoir à vous donner des détails.
Vous avez en Belgique, vous aussi, certainement le même genre d'établissement.
Bonne soirée et bon Vent.

Xavier MONEL





Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Lun 6 Jan 2014 - 14:24

Bonjour chers amis.

Avant toute chose, je profite de ce petit message pour vous adresser mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année ; que les vent vous soient propices et vous entrainent vers des rivages enchanteurs !!!
Nous re-voilà donc au Centre de Formation Maritime de Hourtin, en juillet 1963.
Aujourd'hui, c'est Dimanche et les permissionnaires attendent avec impatience l'heure de pouvoir quitter la base, pendant quelques heures, pour les petites stations balnéaires de l'Atlantique, tout proche.
C'est le temps des photos...





...Hélas, pour d'autres, c'est le temps des "pompes" ; il faut bien effectuer ses punitions un jour ou l'autre et pourquoi pas le Dimanche, et en grande tenue...



A chacun ses plaisirs !!!
Passez une bonne soirée et bon vent à tous.

Xavier MONEL


Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Ven 17 Jan 2014 - 17:10

Bonsoir, chers amis.

Au CFM d'Hourtin, les buts de sorties étaient plus que limités pour les permissionnaires du Dimanche.
Il y avait la sation balnéaire de Soulac, ce camp de nudistes de Montalivet, ou l'Atlantique...
Pas mal l'Atlantique, n'est-ce pas, pour s'amariner un peu, avant le premier embarquement ?
Amitiés et bon vent.

Xavier



Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6311
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Ven 17 Jan 2014 - 17:25

"Il y avait la sation balnéaire de Soulac, ce camp de nudistes de Montalivet"
 
Xavier, au camp de nudistes, tu pouvais garder ton Bâchi ou pas ?  :marinquestion:  mort de rire 
 
 beer
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4987
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Sam 18 Jan 2014 - 8:49

salut Xavier
tu oublie aussi de mentioner que a Soulac il y a un aéroclub
d'où j'ai fait mes premiers sauts civil en libre sur un vieux broussard de l'armée francaise
après prendre le bac direction Royan.
(tré belle région)  Wink 
 wavey 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Sam 18 Jan 2014 - 11:23

Bonjour René, bonjour Christian.

Question Nudistes, je ne suis jamais allé à Montalivet ; à l'époque, le seul voyeurisme qui m'intéressait, ce n'étaient pas les filles nues, mais la mer...
Mon bachi est donc resté solidement fixé sur ma tête ; pas besoin de porte-manteau, en l'occurence.
Quant à l'aéroclub de Soulac, je n'en ai aucun souvenir, puisqu'au lieu de comtempler les nues, je contemplais la mer...
Ceci dit, mon père était Commandant de réserve dans l'aviation et Président de l'aérocub de Meximieux-Pérouges.
3 de mes frères ont leur brevet de pilote ; pas moi puisque...
Sans doute, suis-je le vilain petit canard de la famille.
Pour en revenir à Soulac, il y avait, quand même, de bonnes distractions ; à vous d'en juger.
Amitiés et bon vent à vous.

Revenir en haut Aller en bas
Reginald Cornille
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Nombre de messages : 1775
Age : 71
Localisation : Florensac
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Sam 18 Jan 2014 - 15:08

Bonjour,
Superbe photos, j'ai été reçu a bord du Berlaimont en 64 a Toulon avec beaucoup de vin et de gentillesse.
Plusieurs visite a Brest et Cherbourg par la suite.
Bon vent, amicalement marin barre 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: M620 Berlaimont   Sam 18 Jan 2014 - 17:14

Bonsoir Reginald.

Merci pour ton témoignage.
Sais-tu que nous aurions très bien pu nous rencontrer à Toulon, à l'arsenal ou à Chicago ?
En 1964, j'avais posé mon sac sur l'ER F765 "Le Normand" et, à partir de début mars, sur le D636 "Tartu" ; j'étais DSM.
Dans le premier cas, notre ponton se trouvait quai "Noël" et, dans le second, aux appontements de Milhaut.
Il me semble bien que pour les Dragueurs, c'était dans la darse Castignaut.
Quoiqu'il en soit, notre route a croisé, bien souvent, celle du M620 "Berlaimont" ; en grande rade, principalement (L'équipage aux postes de bande > sonnez clairon).
C'était un DO, de plus grande taille que le DC "Fomalhaut", sur lequel j'avais embarqué un (seul) jour, au cours d'un stage de "Jeunesse et Marine", à Brest, en 1960.
Je ne m'étonne pas d'apprendre que tu as apprécié l'hospitalité que t'a réservé l'équipage.
C'est toujours le cas sur ce genre d'unités (Dragueurs et Patrouilleurs côtiers) ; question de taille.
Sur les grosses bailles, c'est plus difficile ; il n'y règne pas cet esprit de famille.
Olivier a connu le "Berlaimont", lui aussi, et je le remercie d'en avoir parlé dans ce forum (voir ci-avant, texte + photos).
C'était dans des circonstances plus douloureuses qu'avec toi, puisqu'il était au cimetière des vieux serviteurs de la Royale, à Landévennec (Brest).
Que de souvenirs !
A bientôt, j'espère et "Bon Vent".

Xavier MONEL



Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Sam 25 Jan 2014 - 10:45

Soulac était une gentille petite station balnéaire, sur l'Atlantique, à une petite heure de car d'Hourtin.
Outre la passage au stand de tir, où l'on pouvait mettre à profit tout ce que l'on avait appris au CFM, en matière de maniement d'armes.
Mais on pouvait, aussi, y flâner...



Poser pour les photos souvenirs...





Se reposer tranquillement à l'ombre d'un pin parasol...



Draguer (Ah, le pompon rouge !)...



Voilà ; c'étaient les dernières sorties d'Hourtin.
Adieu le CFM et adieu les copains ; dans quelques jours, ce sera l'EASM (Ecole des Armes Sous-Marines), à Toulon.

Bon vent à tous.

Xavier MONEL
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Mar 28 Jan 2014 - 19:50

... Enfin Toulon et la mer ; et quelle mer !
Le lac d'Hourtin, avec ses courses de chaloupes, de doris, de canots et autres barcasses, c'était bon pour les marins d'eau douce...
Vite, faisons un petit tour de rade, même à bord d'un traine-pékins, pour faire connaissance avec notre futur environnement.
Nous voilà à la poupe du "Jean Bart" ; quel splendide cuirassé ! ; tout aussi beau que son sister ship, le "Richelieu", en toute première photo de ce forum.
Et dire qu'il sert d'école de canonnage aux "têtes plates" (je n'ai rien contre eux, mais c'est le terme).
Ils ne se mouchent pas du coude, ceux-là.
Pour nous, les futurs détecteurs de sous-marins et torpilleurs, ce seront les 2 croiseurs à couple : l'"Océan" (ex-Suffren) et le "Montcalm".
Ils ne font que 10.000 tonnes, chacun contre les 45.000 de notre mastodonte de voisin, mais on s'en contentera.
Et puis, tout comme lui, ce sont des vétérans de la dernière guerre ; alors...
Finalement, ce ne sera pas si mal ; n'est pas ?

XM

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: EASM (Ecole des Armes Sous-marines) Toulon   Ven 31 Jan 2014 - 19:59

Toulon et l'EASM...
Nous sommes 12 élèves : 6 qui sortons de l'école de Maistrance et 6 appelés du contingent.
Il y a bien la petite guéguerre engagés-appelés (il parait que c'est inévitable) ; cependant, la cohabitation se fera sans problème majeur.
Nous nous faisons doucement à la vie à bord des navires de guerre (l'Océan et le Montcalm), même s'ils sont condamnés à rester à quai : cérémonie des couleurs, postes de lavage, matelotage, etc...
Les cours théoriques ont lieu sur l'"Océan" ; le "Montcalm" nous fournit l'intendance.
Une fois par jour, nous nous rendons au centre écoute pour y faire des dictées de Doppler ; heureusement, j'ai une bonne oreille.
Chaque fois, l'un de nous prend le commandement de notre petite troupe, ce qui nous a valu, 2 ou 3 fois, de nous trouver tous dans un mur ; erreur de commandement...
Tout cela est un peu fastidueux, certes, mais heureusement, les 2 mois passent vite et nous voilà presque arrivés au terme de nos cours.
Aujourd'hui, nous passons de la théorie à la pratique, avec embarquement sur l'ER (escorteur rapide) F762  "Le Brestois" ; j'avais fait sa connaissance à Brest en 1960 et le voilà à Toulon.
Une journée en mer ; la vie est belle !
Sauf que, sauf que ?... ; la Méditerranée est déchainée et que mon estomac aura bien du mal à rester tranquille, alors que, au PC ASM, je me familiarise avec les appareils de détection (DUBA, DUBV).
Ensuite, heureusement, les "têtes plates" de l'Ecole de Canonnage entrent dans la danse et tirent à qui mieux mieux sur des cibles flottantes ou aériennes.
La mer s'est bien calmée et je peux profiter du spectacle.
Enfin, tout se passe bien pour moi et je rentrerai enchanté de ma journée (pour quelques uns, ce sera autre chose).
Dans quelques jours ; aïe, aïe, les examens...

XM



Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4430
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   Ven 31 Jan 2014 - 20:57

L O Très intéressant ton passage a la Royale;surtout les termes "Têtes Plates" mais pour dictée Doppler pourrait-tu donné une petite explication (écoute sonar ?) comme ceci


Merci A+   marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1265
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Doppler   Sam 1 Fév 2014 - 15:10

Bonjour Olivier.

Tout d'abord, je te remercie pour l'intérêt que tu portes à ce passage de ma vie, qui a tant compté pour moi.
Ensuite, je vais essayer de répondre le plus simplement possible à ta question.
En partant du signal émis par le sous-marin de ton diaporama ; oui c'est bien, là, de quoi il s'agit.
Cependant, dans ce cas précis, il y a émission, mais il n'y a pas de retour.
Or, s'il ny a pas de retour, c'est que l'onde, émise par le sonar, n'a pas rencontré d'obstacle sur lequel se réfléchir ; elle se disperse et se perd...
Si elle rencontre un obstacle, elle est renvoyée et peut être captée par l'émetteur.
Le meilleur exemple pour expliquer l'effet Doopler, c'est celui de la voiture de pompier (ou de police).
Quand celle-ci vient vers nous, sa sirène a un ton haut.
Au fur et à mesure qu'elle se rapproche, celui-ci baisse doucement.
Quand elle arrive à notre hauteur, il se stabilise.
Quand elle nous dépasse, il décroît de plus en plus au fur et à mesure qu'elle s'éloigne.
Ce que l'on appelle l'effet Doopler, c'est ce phénoméne ; c.à.d., la différence de ton entre celui de l'émission et celui de la réception.
Il peut être nul, si la voiture de pompier s'arrête à notre hauteur.
Transposons cela sur un escorteur (l'émetteur) qui chasse un éventuel sous-marin (la cible).
Son sonar émet une note à une fréquence fixe (celle que l'on entend dans ton diaporama), mettons que ce soit un sol.
4 cas de figures se présentent.
- 1° Pas de retour = pas de sous-marin.
- 2° Retour avec une note de réception plus haute que celle d'émission = sous-marin en route vers nous.
- 3° Retour avec une note de réception plus basse que celle d'émission = sous-marin s'éloignant de nous.
- 4° Retour avec une note de réception égale à celle d'émission = sous-marin à l'arrêt.
A noter que plus le temps de retour du signal est court, plus le sous-marin est proche, et que, plus la note retour est plus ou moins haute ou basse, par rapport à celle d'émission, plus le sous-marin se rapproche ou s'éloigne vite de l'escorteur.
Voilà, rapidement développé, les grand principe du Doopler (effet Doopler).
On peut inverser le jeu du chat et de la souris ; le sous-marin devenant le chasseur.
Mais, sauf cas exceptionnel, il ne se dévoile pas de cette manière ; discrétion oblige.
Il utilise ses "grandes oreilles" et fait de l'écoute passive.
Donc, pour en revenir à notre centre écoute ; il avait pour but de développer l'accuité et la finesse de nos oreilles.
En effet, une oreille bien entrainée capte plus vite les changements de notes que les machines les plus performantes (en tout cas, c'était comme cela en 1963).
Plus tard, quand nous passions en bassin ou que nous restions amarrés plusieurs jours, nous avions droit à un passage au centre.
Depuis, tout a bien changé : le sonar remorqué basse fréquence (qui évite les turbulences créées par les hélices et qui font perdre le contact), sonar trempé (hélico), sonar mouillé, etc..., sont passés par là.
Voilà, sans doute connaissais-tu pas mal des choses que je viens de te dire et, si tel était bien le cas, ne m'en veux pas ; j'ai repris le B A BA.
Si quelque chose te parait obscure, n'hésite pas à me le dire ; même si mes connaissances datent un peu, je tâcherai d'éclaircir cela.
Bien amicalement et bon vent.

Xavier




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon passage dans la Royale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon passage dans la Royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marine Française - Franse Marine - French Navy-
Sauter vers: