Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Le Cinéma et la Marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Doggy
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1399
Age : 51
Localisation : Royaume de Belgique
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Tirpitz & Bismarck   Sam 30 Jan 2010 - 16:46

avant-hier, "Coulez le Bismarck", et hier soir, "opération Tirpitz", et ce soir, "à contre-courant, opération Bismarck" de James Cameron
à savoir celui que je cherchais ici :
http://www.belgian-navy.be/videos-ww-ii-guerres-wars-conflicts-f9/expedition-bismarck-reportage-de-james-cameron-t1562.htm

Si le Yamato et son sistership étaient encore un cran au dessus de ces 2 géants des mers en matière de puissance de feu et de taille, je trouve qu'ils n'en avaient ni la classe ni le charme brut. Et la vitesse!

Commençons par "coulez le Bismarck"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Coulez_le_Bismarck_!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bismarck_(cuirassé)

comme tous les films qui retracent une période de guerre où la nation de l'auteur a perdu de fameuses plumes, la présentation est plus que partiale. Si l'amiral copain d'Hitler embarqué sur le Bismarck a en effet commis boulettes sur boulettes, malgré les avis du commandant du navire, les Anglais n'ont pas fait mieux.
Je trouve que le film manque de corps. Beaucoup trop de plans sur le bunker de l'Amirauté, sur les conflits psychologiques entre le nouveau commandant des opérations et son équipe habituée à travailler "à la méditérannéenne" avec le précédent responsable. J'aurais aimé plus de scènes du bord, même si bien sûr pour la partie Bismarck, ils ne disposaient plus du matériau nécessaire, le navire ayant pour finir coulé.
A l'époque, bien que les survivants avaient déclaré qu'ils avaient sabordé leur navire, la thèse de la victoire de la RN avait continué d'être enseignée. Donc le film présente une Home Fleet dézinguant le Bismarck. Logique.
Reste l'ambiance des vieux navires, comme dans d'autres films d'époque, je reste accro. Et comme maintenant je suis célibataire, je peux me permettre de me les déguster sans entendre râler parce que j'écoute un film en VO. Ben quoi, un ordre d'un officier de la Kriegsmarine donné avec la voix qu'on entend pour un film doublé de Buster Keaton, ça ne me va pas. Idem pour l'officier gallois, faut que son rugueux accent vienne me déchirer les pavillons, quand il crie pour les postes de combat, mille sabords!

Et puis si, si, si.. Avec cette flotte de ces 2 cuirassés qui étaient bien plus puissants que les futurs Iowa & co, les croiseurs lourds genre Prinz Eugen et autres Gneisenau, tous les U-Boot bien coordonnés, les croiseurs légers genre Graf Spee semant la pagaille de manière concertée sur les arrières des convois alliés, un Dönitz ou un Raeder aux commandes réelles de la Kriegsmarine, une Luftwaffe un peu coopérante, ils auraient pu organiser 2 battle group autour des 2 grands cuirassés. Un opérant au sud de Gascogne, coupant tout vers la Méditérranée et tout ce qui venait d'Amérique du Sud. L'autre entre Norvège et Ecosse, coupant tous les convois d'Amérique du Nord. Et on était cuits, l'Europe était vaincue. Encore heureux que le génie technologique, la haute qualité des équipages et de l'entraînement allemands ont été largement contrebalancés par la folie et l'incompétence totale de leurs hauts dirigeants. Deo gratias!



Ensuite "opération Tirpitz", moins connu apparement.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Tirpitz
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tirpitz_(cuirassé)

Là c'est simple, le Tirpitz était coincé dans son fjörd norvégien, un choix tactique inévitable vu les problèmes de carburant des Allemands et la disparition du Bismarck, et l'incurie récurrente des dirigeants de la Luftwaffe, incapables de faire comprendre à l'abruti de gefreiter Hitler qu'un navire, si puissant soit-il, a besoin d'une protection aérienne dès lors que l'adversaire dispose de beaucoup d'avions.
D'où le film ne peut montrer que très peu de vie sur le Tirpitz. Très intéressant par contre, cette obstination d'un officier à vouloir monter une "special ops" avec des torpilles humaines puis des sous-marins de poche. Les faits historiques sont un peu tordus, ça reste un film. Mais là c'est un peu plus passionnant que les amourettes et tensions dans un bunker londonien. L'entraînement des plongeurs avec le matos d'époque, puis les X-1 & co (on en retrouve un dans un Gill Jourdan!), et toute l'approche et la lutte entre le géant d'acier condamné à rester une menace potentielle et donc en partie dépeuplé, et ces petits "suppositoires sous-marins" emportant de quoi bien l'endommager, c'est un bon film. Pas d'effets spéciaux (ils me gonflent avec ça), de l'humain, de la mer implacable maîtresse, du courage, du sacrifice, de l'honneur, j'aime.

Le Bismarck et le Tirpitz avaient 2 talons d'Achile. Un à quai : hitler et sa clique de crétins congénitaux. L'autre sur le navire : la quille. Tout était super protégé, mais la quille restait quand même vulnérable si on insistait. La torpille qui a tordu le gouvernail du Bismarck a aussi troué la quille à cet endroit. De même, la puissance des charges creuses utilisées endommagera suffisament le Tirpitz pour l'immobiliser et le mettre hors de combat pour longtemps.
Très beau moment, potentiellement authentique vu que bien des commandants de bas & moyen rang de la Kriegsmarine étaient d'authentique gentlemen, à la fin, le commandant du Tirpitz vient saluer ses vainqueurs... qui sont aussi ses prisonniers après abandon de leurs mini sous-marins sabordés car trop endommagés pour repartir.


avec ce qu'il nous reste de personnel à la Marine belge, on aurait à peine de quoi équipper le Tirpitz OU le Bismarck. Notez que de naviguer sur un tel navire, il n'aurait pas fallu me le demander 2 fois.. Un passage le long de la Somalie, quelques villages-clés en acquisition, quelques bordées, et une belle série de parkings vitrifiés pour tous les 4x4 somalis, qu'est-ce qu'on ferait du bon boulot avec de tels navires
sifflotte marin ok destroyer
Revenir en haut Aller en bas
http://zm-fn.blogspot.com
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Lun 9 Aoû 2010 - 10:39

Merci JeanMi pour m'avoir transmis l'info sur ce film que je ne connaissais pas



Réalisé par:
Stewart RaffillScénario de:
Wallace C. Bennett
William Gray
Don Jakoby
Michael Janover

Comédiens:
Michael Paré ........................................
Nancy Allen ........................................
Eric Christmas ........................................
Bobby Di Cicco ........................................
Louise Latham ........................................
Kene Holliday ........................................
Joe Dorsey ........................................
Michael Currie ........................................
Stephen Tobolowsky ........................................
Gary Brockette ........................................
Debra Troyer ........................................
Miles McNamara ........................................
Ralph Manza ........................................
James Edgcomb ........................................
Glenn Morshower


1943. Un scientifique (Longstreet) tente de rendre invisible un navire de guerre. A la suite d'une expérience le bâtiment disparaît totalement. Herdeg et Parker, deux marins du bord, se retrouvent catapultés en 1984, au beau milieu du Nevada. Longstreet semble décidé à continuer ses expériences...
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
jossebe2000
Amiral de flottille
Amiral de flottille
avatar

Nombre de messages : 1196
Age : 55
Localisation : Manage (B)
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Lun 9 Aoû 2010 - 12:17

Opération jupons(Operation Petticoat)



Blake Edwards (Réalisateur)

Distribution:
* Cary Grant : Le Lieutenant-Commandant (puis Vice-Amiral) Matt T. Sherman
* Tony Curtis : Le Lieutenant-officier en second (puis Capitaine) Nicholas Holden
* Joan O'Brien : L'infirmière-Lieutenant Dolores Crandall
* Dina Merrill : L'infirmière-Lieutenant Barbara Duran
* Gene Evans : Le Chef-machiniste Molumphry
* Dick Sargent : L'Enseigne Stovall
* Virginia Gregg : L'infirmière-Major Edna Heywood
* Robert F. Simon : Le Capitaine J.B. Henderson
* Robert Gist : Le Lieutenant Watson
* Gavin MacLeod : Ernest Hunkle
* George Dunn : « Le prophète »
* Dick Crockett : Harmon
* Madlyn Rhue : L'infirmière-Lieutenant Reid
* Marion Ross : L'infirmière-Lieutenant Colfax
* Clarence Lung : Le Sergent Ramon Gillardo
* Frankie Darro : L'officier-pharmacien en second Dooley
* Tony Pastor Jr. : Fox
* Robert F. Hoy : Reiner
* Nicky Blair : Seaman Kraus
* John W. Morley : Williams
* Arthur O'Connell : Le Chef-machiniste en second Sam Tostin
* Alan Scott : Le chef des destructions

Synopsis:
Fin 1941, dans le Pacifique. Le sous-marin Le Tigre des Mers est gravement endommagé dans les premiers jours de la guerre avec le Japon. Son commandant, Matt Sherman, est aidé par son second, le très débrouillard lieutenant Holden, qui déniche tout l'équipement nécessaire aux réparations, y compris un stock inutilisé de peinture rose pour repeindre le sous-marin ! À l'occasion d'une escale sur une île, cinq infirmières officières en détresse sont recueillies à bord, mettant l'équipage en émoi...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Jeu 25 Nov 2010 - 11:25

En décembre 2010, sortie d'un nouveau film :

Noir Océan

L'histoire : Trois jeunes garçons à bord d’un navire de la Marine française en 1972, participeront aux essais nucléaires à Mururoa, dans le Pacifique, inconscients des dangers qu’ils encourent et des effets dramatiques pour notre planète. Histoire âpre sur les rapports des hommes à bord, confrontés à la discipline, l’agressivité, l’amitié parfois, mais surtout à la solitude et la détresse impossibles à partager et trop lourdes à porter quand on n’a que 18 ans.

Voir la bande annonce : http://www.cinema-vendome.be/content/view/bandeannonce/16467


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Mar 22 Jan 2013 - 8:58

Je ne sais si celà vous intérressent:

J'ai poster une serie de films sur le Tirpitz
dans l'une des séquence on parle de cette bombe a rebondissement
de ce fait ,je poste ici un sujet ,hors marine ,mais qui est un fait de guerre bien connus
DAM BUSTER

Les Briseurs de barrages (The Dam Busters) est un film britannique réalisé par Michael Anderson, sorti en 1955.Ce film relate des faits ayant réellement eu lieu (l'Opération Chastise).
Synopsis : En pleine Seconde Guerre mondiale, la Royal Air Force décide de faire sauter trois barrages allemands sur la Ruhr…

undefined: http://www.dailymotion.com/video/x94r0a_les-briseurs-de-barrages_tech#.UP5ESldUrgE.twitter
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4736
Age : 75
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Mar 22 Jan 2013 - 12:26

Bonjour Christian superbe film je lai vue a sa sorti dans un cine a Ostende
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 99
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   Mar 22 Jan 2013 - 13:25

super super super super

NOUVEAU Depuis quelques jours en téléchargement par Torrent

Sea Wolf (le loup des mers)


Image hébergée par servimg.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cinéma et la Marine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cinéma et la Marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Les sujets en rapport avec la marine et la mer-
Sauter vers: