Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Les hommes des U-Boote (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Les hommes des U-Boote (1)   Sam 26 Fév 2011 - 10:22

L'historien digne de ce nom doit analyser ses sources avec objectivité et rigueurs : archives officielles ou privées, mémoires, documents d'époques, livres, publications, affiches etc... avec un esprit critique sans se laisser influencer par ses sentiments personnels et surtout en tenant compte des usages du temps sans tomber dans l'anachronisme Il y a quelques années, l'excellente revue "Neptunus" à publié un article intitulé "Le crépuscule des loups" due à un auteur que je crois être un ancien colonel de l'armée de terre où il écrit que malgré l'accumulation des pertes en 43 et 44, l'amiral Dönitz put recruter jusqu'à la fin des "sous mariniers fanatiques, pénétrés du virus nazi", or rien n'est moins vrai ! Il est exact que les sous-mariniers du début des hostilité étaient tous volontaaires pour les U.Boote, hommes et officiers. Ce ne fut plus vrai vers la fin de l'année 1941 quand ce volontariat devins insuffisant pour combler les pertes et armer la production croissante de nouvelles unités. J'ai réagis en publiant dans la même revue un article sur le sujet pour tenter de remettre certaines choses au point et sortir des visions mythiques ou hollywoodiennes. Je me propose de vous en passer des extraits importants dans mes messages suivants.
Revenir en haut Aller en bas
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Sam 26 Fév 2011 - 13:20

Sujet passionnant Robert,

Nous attendons avec impatience tes messages comme toujours.

Bonne après midi

Gérald
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Les hommes des U Boote (2)   Sam 26 Fév 2011 - 13:26

Winston Churchill a écrit dans ses mémoires que le danger sous-marin était le seul qui l'avait vraiment perturbé et tourmenté durant la guerre. Quels furent ses hommes qui lui inspirèrent ces craintes ? Etaient-ils biens tous des "fanatiques nazis" ? Dans sa définition originelle le mot "fanatisme" signifie " zèle outré pour une religion". Une conotation politique est venue s'y ajoutr et on peut aussi parler d'un "zèle outré pour un parti ou un nationalisme" .Le nazisme ne fut-il d'ailleurs pas aussi une sorte de religion éhontée ?
Certains auteurs voient dans le fanatisme politique la raison pour laquelle l'amiral Dönitz n'aurait jamais manqué de volontaires pour former les équipages de ses U.Boote, même dans les plus difficiles moments de la bataille de la bataille de l'Atnatique. Ceci est totalement inexact, il y eut bien une crise du moral en ces circonstances. Puis comme nous le verrons, le grand patron de la Kriegsmarine eut à faire face à bien des problèmes de recrutement pour ses chers U.Boote. Du fanatisme il y en eut certainement et aussi des crimes de guerre, c'est certain, mais il y eu aussi beaucoup de compétence et d'efficience, beaucoup de courage, d'endurance et de privations et aussi un profond sens du devoir patriotique. Qu'on ne s'y trompe pas, ces lignes ne sont pas une apologie des sous-mariniers allemands, et encore moins des méthodes de guerre nazies. Elles sont simplement inspirées d'un livre paru en 1999 et intitulé " Neither sharks nor wolves" (Ni requins ni loups) de Timothy Mulligan, un historien naval et archivistes aux National Archives, College Park (Maryland USA). Cet historien a effectué des recherches statistiques systématiques sur les équipages des U.Boote, leurs compositions, leur formation technique et militaire et leurs comportements dans le cadre général des forces armées du IIIème Reich. (à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Second Maître
Second Maître
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 71
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Sam 26 Fév 2011 - 17:11

Je m'abonne !
Revenir en haut Aller en bas
Roger B.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2772
Age : 83
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Sam 26 Fév 2011 - 17:43

merci Robert vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Routine journalière   Sam 26 Fév 2011 - 22:48

En annexe aux etraits de mon article à suivre voici le tableau de la routine de service journaliers des U.Boote en opérations.
Note préalable, les hommes de pont et des serv ices étaient divisés en trois bordées tandis que la machune opérait en deux bordées.
- 0000 - Premier bordée de quart pont - Premier quart machine (bordée tribord)
- 0004 - Deuxième bordéede quart pont
- 0545 - La bordée babord macine à déjeuner
- 0600 - Réveil et toilette - Deuxième quart machine (bordée babord)
- 0630 - L'équipage à déjeuner
- 0700 - Nettoyage du bâtiment, par homme non de quart
- 0800 - Troisième bordée de quart pont, déjeuner pour la deuxième bordée pont
- 0845 - Répartitions du travail pour les hommes non de quart
- 1200 - Première bordée de quart pont - Troisième quart machines ( bordée tribord)
Repas principal pour les hommes non de quart
- 1300 - Répartition du travail pour les hommes non de quart
- 1600 - Deuxième bordée de quart pont
- 1715 - Repas léger poiur l'équipage
- 1800 - Quatrième quart machine(bordée tribord)
- 2000 - Troisième bordée de quart pont
- 2100 - Extinction des feux
- 2340 - Rréveil et préparation pour la première bprdée de quart pont et bordée tribord machines.
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6454
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Sam 26 Fév 2011 - 22:56

Bonsoir Robert,

Sais-tu pourquoi les ponts montaient par 3 bordées et les machinistes par 2 bordées.
je constate que les quarts pont étaient comme ceux d'aujourd'hui rouge-jaune-noir.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Frank Zappa
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 67
Localisation : Oostende/Trooz
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Dim 27 Fév 2011 - 11:38

leurquin a écrit:
Bonsoir Robert,

Sais-tu pourquoi les ponts montaient par 3 bordées et les machinistes par 2 bordées.
je constate que les quarts pont étaient comme ceux d'aujourd'hui rouge-jaune-noir.

Merci.

Bonjour René,
Je suppose qu'en plongée et même en surface les hommes du pont n'avaient pas une masse de travail, ils barraient je suppose, tandis que les mécaniciens devaient tout le temps surveiller la bonne marche des machines, l'état des batteries, la circulation d'air etc...
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: réponses à Leurquin et Zappa   Dim 27 Fév 2011 - 13:23

Je ne connais pas la raison des différences des bordées de quart.Tout d'abord le système des trois bordées noir-jaune-rouge (Rouge blanc bleu dans la Royal Navy ou la Marine Nationale est un système usuel dans la plupart des marine du monde. La Kriegsmarine ayant souvent ses propres dénominations j'ignore si le système des trois quarts se disait noir blanc rouge?
En ce qui concerne les hommes de la machine, je suppose que le système 6/6 devait être mieux adaptés aux nécessités techniques de surveillance et d'entretien permanents.Il ne faut pas se tromper sur le travail du "pont".Bien sûr que les hommes du pont n'avait pas de travail de pont en navigation courante, sauf la mise en action du canon, mais qui disparu vite dans la deuxième moitié de la guerre. La première occupation , et une des plus importantes, et souvent la plus éreintante était le quart de vigie en kioske. Généralement quatre marins pour les quatres aires , plus un sous officier et l'officier de quart montait de quart dans le kioske. Sauf dans les périodes de calme, ce quart était généralement épuisant. Le kioske qui était bas sur l'eau était constamment balayé par le déferlement des lames. Les français n'appellent-ils pas cet endroit la baignoire ? Les hommes devaient solidement s'attacher. On cite un cas où dans une très forte mer, le quart montant découvrit que la baignoire était vide et que tous les hommes de quart avaient été enlevés par le flot. Les hommes de pont n'étaient pas non plus très nombreux et ne manquaient pas de travail, notamment dans la surveillance et l'entretien constant des torpilles. L'étroitesse de la coque d'un U.Boote et la masse d'instruments et de provisions causait une promiscuité importate qu'il fallait tenter de limiter par beaucoup d'entretien. Je reviens là dessus parla suite.Je ne peux en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6454
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Dim 27 Fév 2011 - 13:30

Merci Robert,

Bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Les hommes des U.Boote (3)   Lun 28 Fév 2011 - 14:01

L'historien américain Mulligan répartit, d'après une étude sociologique les sous-mariniers allemands par région natale, par classes sociales, par formation scolaire ou académique,et même par religions. Il en conclu que la KM était la moins nazie des trois composantes de la Deutsche Wehrmacht. On prète d'ailleurs à Hitler une phrase qu'il aurait prononcé peu avant la guerre : "J'ai une armée réactionnaire, une aviation nationale-socialiste et une marine chrétienne"
Mulligan rapporte encore une anecdote aussi étonnante qu'amusante s'il se révele authentique.
Le CF Reinhard "Teddy" Suhren, un grand as des sous -marins est sur le point d'accoster son U-564 à Brest au retour d'une croisière bien réussie. Sur le quai, le comité de réception habituel est rassemblé à côté d'un musique militaire de l'armée qui joue ses marches tonitruantes. A l'approche du quai, au moment où il va faire lancer ses amarres, il demande sans gêne par son mégaphone "Est-ce que les nazis sont toujours à la barre ?" La réponse étant bien entendu affirmative, il provoque un grand éclat de rire en lançant l'ordre " Les deux machines en arrière toute".
Il a beau être célêbre mais il fallait quand l'oser, et on peut supposer que Dönitz était occupé ailleurs ce jour là. Si l'anecdote est vraie,elle est intéressante dans la mesure où elle montre que le groupe important qui l'attendait, formé comme c'était l'usage d'officiers de la base et du commandement, d'auxiliaires féminines et d'infirmières de la marine, un bouquet de fleurs à la main, sans compter les inévitables officiers de la Heer et les matelots en service, ne devait pas compter beaucoups de nazis fanatiques. (à suivre) ,
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Hommes des U.Boote (suie)   Mar 1 Mar 2011 - 16:12

Avant d'aborder la question du recrutementet de la formation des cadres des sous-mariniers allemands, il faut rappeller que l'Amiral Raeder, commandant en chef de la KM, fut quelque peu surpris par l'éclatement du conflit. Il n'envisageait une entrée en guerre que seulement vers 1944-1945 dans ses grands plans de constructions nouvelles et de formation des personnels et des opérations futures ! La marine allemande fut en quelque sorte prise de court et dut faire face à une pénurie de sous-mariniers qualifiés. En plus elle devra entrer en concurrence avec l'armée de terre, la Heer, et la Lutwaffe pour obtenir les contingents nécessaires pour former ses nouveaux équipages. L'historien anglais Bernard Edwards dans son livre Dönitz and the Wolf Packs écrit ceci (traduction de l'auteur):" Afin de pouvoir envoyer ses U.Boote dans l'Atlantique, à l'été de 1942, Dônitz fur contraintde transférer des officiers er des hommes de sa flotte de surface, croiseius, destroyers et même unités marchandes"
Avec des variantes en fonction des nécessités les équipages des types VII comptaient un minimum de 48 hommes, officiers compris, sur les type IX ils étaient de 55 hommes. Les équipages furent essentiellement des volontaires pendant les seize premiers mois de la guerre et ils étaient superbement formés et entraînés. Malgré leur bravoure et leur expérience,il payèrent leurs nombreux succès par de lourdes pertes, ce qui obligea le commandant des U Boote à affecter d'office un certain nombre de jeunes officiers de pont qui venaient de terminer leur formation venaient récemment.A la fin de l'été 1942, plus d'une centaine d'U.Boote avaient été perdus.La nécessité de transférer des hommes de la flotte de surface pour armer les nouveaux sous-marins sortant des chantiers en nombre grandissant. Le choix tomba essentiellement sur des hommes des destroyers, des dragueurs de mines et des vedette rapides. Les commandants d'unités étaient parfois priés de désigner d'office des officiers de leur propre navire. Il n'est pas certain que tous se séparaient alors de leurs meilleurs éléments ... Cette situation amena un léger abaissement de l'efficiences des nouveaux commandants, de leur maistrance et de leurs hommes.
Ceux ci n'étaient pas tous enthousiasmés par la vie sous la mer et ne s'adaptaient pas nécessairement à leur nouvel environnement ou à la promiscuité de la vie à bord des U.Boote. (Suite pour les recrutements et les pertes de moral s'il y a des ammateurs)




Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4676
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Mar 1 Mar 2011 - 21:41

L O U-Boat---Carry on-- Robert.Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Les hommes des U-Boote (5)   Mer 2 Mar 2011 - 18:57

On peut considérer que les officiers sont toujours des volontaires dans la mesure où ils se sont engagés dans la marine. Dans une mesure moindre, on peut considérer que les conscrits ( nous disons les miliciens) se trouvaient dans une situation similaire dans la mesure où ils demandaient la matrine à leur incorporation dans les forces armées.Etaient-ils pour autant nazis ou volontaires pour les U Boote , la réponse demande réflexion. Il faut d'abord noter en passant qu'à partir de 1941 bien des conscrits femandèrent la Kriegsmarinje pour éviter de devenir fantassins sur le front de Russie.
Pendant les seize premiers mois du con,flit les pertes avaient été importantes pour la marine, 2567 officiers et matelots ! On l'a vu, le remplacement des pertes et les nécessité du programme de nouvelles construction amena la direction des U.Boote à muter des hommes de la flotte de surface, notamment beaucoup de techniciens, qui ne furent donc pas des vioontaires pour l'arme sous-marine. Certains furent peut-être volontaites pour des raisons d'une propagande martiale bien organisée, et aussi à partir de 1942 l'exploitation des victimes civiles des bombardiers alliés qui commençaient à ravager leur Vaterland. D'un autre côté, les sous-mariniers disposainet de privilèges uniques dans les forces allemandes. Tout d'abord un long congé à leur retour de croisière. Avec l'impossibilité de dépenser la solde et les primes de mer spéciales, les sous-mariniers se trouvaient à la tête d'un petit pactole quand ils rentraient à leur base en France et pouvaient ainsi acheter en Bretagne des produits qui n'étaient plus disponible en Allemagne,s'y ajoutait le colis du führer remis à chaque homme, enfin, on peut le dire ils pouvaient défouler facilement de leurs plusieurs semaines de navigations dans les nombreux bistrots de leurs bases sans oublier les pensionnaires des maisons closes encore nombreuses et légales en France en ce temps là... avant de regagner l'Allemagne et leurs famille! Certains commandants réunissaient leur équipage pour les remettre en forme par quelques jours de sport d'hiver avant de retourner à bord pour une nouvelle croisière. La propagande n'agissait pas seulement à sens unique et pendant tout le conflit, celle des alliés ne se priva pas pour traiter tous les sous^-ariniers capturés de nazis fanatique.
(A suivre :les pertes et le moral)
Revenir en haut Aller en bas
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   Jeu 3 Mar 2011 - 9:50

Bonjour à tous,

Voici 3 photos qui montrent ce qu'était la vie à bord d'un U-Boot.

Le quart salle des machine.



Après le quart et si le sous-marin était en surface, la douche collective.



Moins fraiche celle qui suit. En surface pour les besoins il y avait la chaide perçée.
Pour être honnète, je ne connaissais pas l'existance de cette chaise.




Je m'abstient de tous commentaires de la dernière photo.
Elle est suffisement explicite.

Bien à vous

wavey

Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hommes des U-Boote (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hommes des U-Boote (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: