Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Zinnia / Breydel (Garde-pêche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 8197
Age : 50
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Mer 19 Jan 2011 - 15:21

oui je comprend bien
j'ai eu à peut près la même blague dans le golf persique en 1991, j'étais de garde avec un américain à l'entré de DUBAI DRY DOOK et l'américain m'avait pris pour un russe et je lui ai expliqué les différance qu'ils y avaient entre nos uniformes

thierry
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Breydel - Croisière d'étude (4)   Jeu 20 Jan 2011 - 11:54

Breydel - Croisière d'étude (4)

Nous sommes donc repartis pour trois jours de chasse au plancton et aux températures de l'eau. Notre infecte diète a été une fois améliorée. Nous avions croisé un chalutier qui rentrait à Ostende sa pêche terminée. Son patron était le cousin de notre cokw. et on a pu échanger quelques paniers de poisson contre deux ou trois bouteilles de whisky du carré des officiers. Ce simple morceau de cabillaud bouilli avec des pommes de terres peu avenantes, sans citron et avec seulement un peu de margarine nous paru un régal.Enfin , petit incident comique, le gong retentit : "Alerte incendie", encore un exercice bien entendu mais qui provoqua la même ruée vers le tableau d'ordre comme pour le précédent "Abandon ship". On dut aussi passer une nuit à l'ancre dans une purée de pois incroyable avec le désagrément régulier des coups de cloche et de la sirène.
Après l'embarquement du pilote d'Esbjerg et un lent passage au large de la petite île qui protège le port on s'amarra à un pier pour y passer la nuit et entrer le lendemain matin dans un des bassins. Petit extrait de mon log book :"23.15 h - Manoeuvre terminée... deux couples passent sur le quai. Les filles sont très jolies, cela promet plus qu'en Norvège" Le week end à Esbjerg fut mémorable, et il nous paya largement de nos petites misères. le temps fut magnifique et encore une fois on se précipita pour acheter, cette fois un sandwich car la nourriture était abondante et les sandwiches vendus dans des distributeurs automatique. Quelqu'ub découvrit vite qu'une de nos pèces de 25 cntimes en zinc les faisait aussi bien fontionner qu'une pièce de'une couronne danoise (valeur du temps francs). Inutile de dire qu'en un instant il ne fut plus possible de trouver un pièce de 25 sur le Beydel... Autre découverte pour nous petits Belges d'un pays aux meors encore assez prudes, des distributeurs automatiques vendaient des préservatifs dans les toilettes des bistrots ou des bars. En Belgique il fallait s'en procurer à la sauvette, avec un peu de honte, chez les rares pharmaciens qui en vendaient, ou les acheter par correspondance en répondant à une firme liégeoise de "Produits Hygiéniques" (sic) qui passait quotidiennement une petite annonce dans la Dernière Heure ! La ville avec sa grand place ressemblait assez fort à une petite ville hollandaise avec ses maisons d'un étage seulement. Ici, tout le monde nous accueillait avec sympathie. Les fille étaient peu farouches et nombreuses dans un des deux dancings en plein air sur une des plage, non loin d'un petit bois propices aux idylles passagères. Le lendemain, un dimanche, j'étais de quart. Vu le soleil éclatant et la chaleur, le commandant autorisa les sorties en white front. Sur le bateau, ouvert aux visites , les hommes ddu quart étaient aussi en W/F avec le pantalon n°1 comme le montre ma photo. Dans l'après midi, l'officier de quart me fit appeller avec l'ami Deswaert. Nous étaions les deux plus grands du Breydel. On nous donna une longue mataque blanche et un brassard noir avec NP en blanc. Nous fûmes charger de patrouiller en ville. C'était du show plus qu'autre chose parceque tout l'équipage se conduisit de manière exemplaire dans une petite ville aussi sympathique. pournous deux c'était plus amusant que de rester à bord, saufs que nous ne pouvions ni fumer (le cancer du fumeur n'était pas encore repéré !) ni, chose plus triste, aller au dancing de la plage. En passant devant un restaurant, quelqu'un toque à la fenêtre, c'était le er matelot G., un liégeois qui était attablé entre deux dames nettement plus agées que lui devant une table bien garnie.
Voici encore un petit extrait de mon logbook pour ce jour là : " Nous les matafs on n'a plus un franc. ni de cigarettes, pas plus que de cigarettes, seules choses encore rares et chère encore au Danemark et dont nous avons fait un petit traffic.Au mess ce matin encore de grandes protestation, le pain est infâme. Il y a des petits vers, des sortes de fils et encore plus de moisi. La croute est toute verdâtre. A midi les officiers ont offert un dîner au consul de Belgique et au délégué danois des pêcheries. Menu (communiqué en stoemelinck par un steward, qui lui bien entendu n'avait pas se plaindre de la nourriture...) : Tomates aux crevettes, Côtes de porc charcutières,(depuis belle lutrette nous n'avons que du corned boeuf tiède) Crêpes flambées au Rhum, crème glacée et whisky à gogo." Je passerai une partie consacrée à la cantine, sinon on croirait que j'exagère, mais je termine par cet extrait : "Il y a de belles saloperies qui se passent à la FN et j'en ai déjà entendu pas mal.L'infirmier a signalé au 1er lieutenant qu'un matelot était malade à cause du pain, il lui a répondu qu'il s'en foutait"
Aujourd'hui, je dit qu'il ne faut pas dramatiser ces choses car finalement nous étions contents de beaucoup de choses et nous ne regrettion pas notre choix de servive à le FN, on en était même assez fiers.
Mon numéro 4 a été un peu plus long que prévu alors je vous propose de terminer ma série au prochain numéro.


Pour entrer à Esbjerg, il faut naviguer dans un chenal d’eau peu profonde et fort fréquenté entre une petite île et le port qu’elle protège du vent du large.


Dilanche 13 juin, je suis de garde à la coupée.
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 8197
Age : 50
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Jeu 20 Jan 2011 - 12:46

bonjour robert

quand tu dit de garde bon sans c'est de garde affraid , rien à voir avec les gardes à la coupée que j'ai monté sot et en plus tu étais sur le quai
quel changement il y a eu

bonne après midi

thierry
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Réponse à Thierry.   Jeu 20 Jan 2011 - 13:43

Oui j'ai bien dit de garde et non de quart, car ce terme me semble plus approprié pour une sentinelle en faction. Je me pose d'ailleurs la question de savoir si une sentinelle à la coupée fut un usage courant car c'es la SEULE FOIS de ma vie où j'ai vu pareil usage, à la Force Navale, en Belgique, à l'étranger, et même à la TV. Si quelqu'un pouvait m 'éclairer, je lui en serais reconnaissant. A vrai dire, je faisais tout mon possible pour rester impeccablement immobile et faire un magnifique présentez armes quand un officier descendait à terre. Ce jour là, j'ai compris les sensations que doivent éprouver les Grenadier Guard aux grilles de Buckingham Palace
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41799
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Jeu 20 Jan 2011 - 13:57

Bonjour Robert, je suppose qu'il y avait une deuxième personne de garde à la coupée, qui se trouvait en haut de la coupée sur le pont du bâtiment pour réceptionner les arrivants ?
Sur les frégates, durant les escales, il y avait deux personnes de quart à la coupée, un timonier (un matelot) et un planton (un sous off).

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Coupée Breydel   Jeu 20 Jan 2011 - 14:11

Bonjour Olivier, Oui, dans la mesure où je m'en rappelle, il y avait un quartier-maître et un matelot avec son sifflet de bosco. Tout était donc correct.Amitiés.Robert
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Bredel- Croisière d'étude (5 suite et fin)   Ven 21 Jan 2011 - 17:21

Bredel- Croisière d'étude (5 suite et fin)

Avant de quitter Esbjerg , je veux signaler le prix et la rareté des cigarettes, surtout anglaises en notant que pour la valeur reçue d'un paquet de Capstan, j'ai pu acheter 1/2 kg de fraises, un fromage blanc, quatre oeufs et deux crèmes à la glace, en ce pays, les laitages étaient littéralement pour rien. Il y avait d'ailleurs une énorme laiterie non loin du quai où nous étions amarrés. On appareilla d'Esbjerg le lundi 14 juin (Harbour station à 16.00 h.) on manoeuvra envron une heure dans le bassin avant de gagner la haute mer. Le jour suivant, le soleil se leva sur une mer calme et légèrement brumeuse d'un brume estivale qui par moment estompait un peu le soleil. Le stweward du commandant tomba malade, et l'infirmier demanda de rentrer à Ostende par la route la plus directe car l'avis d'un médecin, que nous n'avions pas à bord. Dans mon log book, j'attibue cette maladie à la fatigue, mais mon ami Raymond De Clerck, récemment contacté, ma confirmé la maladie mais semble se rappeller que c'était un début d'appendicite. Le commandant et le chef mécaniciens estiment qu'il faudrait au moins un jour au minimum en tenant la machine en avant toute à 150 tours . Cela s'avérera diffcile vu l'état de notre pauvre machinerie. On met à 110 tours et le bateau tremble et vibre très fort. Curieusement, à 120 tours on obtient un petit 10 noeuds et les vibrations cessent. Extrait de mon log boo: "11.10 - Navire en vue. 11.20 h. nous croisons le "camarade" soviétique "Général Chernikowsky" C'est un très grand et très vieux cargo à coque noire aux trainées de rouille, et aux superstructures qui furent blanche. Très haute cheminée noir à bande rouge. Son nom est écrit sur le flanc en très grands caractères cyrilliques sur le flanc surmontant répété plus bas en plus petit en caractères latins. Il sembe bien mal chargé car il montre une sérieuse bande sur triborb.Un peu plus tard on croise la malle danoise "Kronprinz Frederick" qui retourne à Esbjerg.Le lendemain, la mer était un peu plus agitée par rapport au calme plat de la veille. On aperçut un "fleet minesweeper" anglais gris bleu foncé, c'était une Algerine ! A partir de la bouée 53A les eaux devinrent plus peuplées. plusieurs fumées étaient visibles à l'horizo, car à l'époque il y avait encore des vieux cargos, rescapés de la guerre et qui chauffaient au charbon. On aperçnt aussi le bateau phare "Galloper" qyu se dandinait sur sa chaine d'ancre. Nous étions alors à la hauteur des North Falls. Il fallait suivre les boués 53 jusque la D près des South Falls pour prendre un cap à l'est et virer vers Ostende en suivant la série des NF.
Je note encore dans mon log que l'officier de quart, plongé dans ses calculs comme un potache sur un difficile problème de marh se fait eng... par le commandant qui semble très furieux. On arriva ainsi au large des falaises de North Forela,d puis de Douvres pour virer à babord vers Ostende. On sentait l'écurie. En début d'après midi, une colonie d'environ une vingtaine de marsouins nous accompagrèrenr sur l'avant à tribord. Magnifique spectacle de ces animaux sautant hors de l'eau et y replongeant en cadence à la vitesse du navire.
Je reprends mon log book pour terminer : " 15.10 h - on sent qu'on approche, on croise le chalutier ostendais qui part en pêche. Il danse de façon épouvantable , son avant plonge dans la lame en faisant s'élever un gerbe d'écume qui le couvre presque en entier. 17.25 H. On passe la bouée "DICK" et on vire immédiatement sur tribord. La côte belge sera en vue sous peu. Whoopie ! -18.10 H Ostende en vue - 18.30 H "Harbour Stations" - 18.45 H on entre dans les estacades. - 19.00H. On écluse - 20.25 h. On est amarrré à notre point de départ. le voyage est terminé. Il s'est finalement bien passé, que de souvenirs à raconter à la famille. Le pauvre steward Leloup est tansféré dans une ambulance qui attendais sur le quai pour le conduite à l'hôpital militaire de Bredene. FIN


Extrait du journal « La Libre Belgique » qui résume bien la situation.
On n’a jamais su qui avait envoyé cette lettre au journal.
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
MIKE

Nombre de messages : 3012
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 18:01

Bonjour robert

beau post la scandinavie semble laisser de bons souvenirs a tous ceux qui y sont

passés

il n'existait pas a l"poque de possibilité d'avoir une consultation médicale par radio

A+
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41799
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 18:44

@Robert a écrit:
Bonjour Olivier, Oui, dans la mesure où je m'en rappelle, il y avait un quartier-maître et un matelot avec son sifflet de bosco. Tout était donc correct.Amitiés.Robert
Bonsoir Robert, merci pour l'info super

Combien de temps est-ce que tu restais de garde comme cela sans bouger devant la coupée ?

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
René
Amiral
Amiral
René

Nombre de messages : 6464
Age : 60
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 19:49

Robert,

Suite à l'article paru dans la Libre B.... , cela à t'il eut des conséquenses et des améliorations de la nourriture ?

MERCI.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Réponses à Olivier et Leurquin.   Ven 21 Jan 2011 - 21:27

1 - sentinelle : deux fois une heure dans un quart.
2 - il faut relativiser cette réponses : cette nourriture infâme semble avoir été limitée au voyage en Norvège pour deux raisons : saison estivale et défection des installation sfrigorifiques par vétusté.
Pour le restant, la nourriture à la caserne Mahieu était peu variée etsimpliste mais abondante et on ne risquait pas de mourir de faim. Voici, dans la mesure où je m'en souviens les repas typiques d'un journée : au déjeuner deux grosses tranches de pain blanc, surmonté de deux sures et d'un petit bloc de margarine avec un peu de confiture ou de sirop de Liège. Café (assez léger à volonté) Des tranches supplémentaires de pain étaient disponibles poufr ceux qui avaient un gros appétit. Le pain était convenable en grandes miches de 1 kilo provenant de l'intendance militaire. Ce n'es pas la faue de celle-ci si il a moisi dur le B. A midi gamelle de soupe, presque toujours la même une sorte de bouillon de légumes et de viande de cheval (assez grasse), unretaztion de patates avec un peu de viande style carbonade ou boulette. Poisson et pudding le vendredi.Le soir, comme au déjeuner, la confiture étant remplacée par un peu de saumon ou de sardines en boite ou un petit bloc de fromage fondu. Iln(y avait donc pas de risque de mourir de fain même si ce n'étaitpas très varié, lee problème était plutôt un^problème fr prtsonnel fr cuisine. Preuve à l'appui, sur le 1020 on mangeait ytrès bien avec les même produit avec un coq pour 22 hommes (officiers compris qui mangeaient la même chose). Chaque soir le coq laissait dans sa cuisine les pataes et les légumes du lendemain avec deux grandes casseroles. Les matelots de quart venaient s'y réchauffer à tour de r^^ole et en profitaient pour éplucher patates et légumes, ce qui se faisait soigneusement. Chose nouvelle, il y avait une grande boite de nouilles qu'on recevait de temps en temps avec uns sorte de sauce tomate. Pas à se plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 818
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: mon précédent   Ven 21 Jan 2011 - 21:37

Sorry pour toutes les fautes de frappe : ex sure pour sucre etc... etc... J'ai été un peu trop vite et sans
me relire et je suis un peu fatigué ce soir. Bonjour à tous les amis.Robert
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 8197
Age : 50
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 21:43

bonsoir robert

t'inquiète pas pour les fautes affraid , si j'ai pus te lire les autres aussi super
cela arrive à tout le monde de faire des fautes et moi le premier carton jaune

bonne soirée à toi

thierry
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
René

Nombre de messages : 6464
Age : 60
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 21:50

Merci pour la réponse.

C'est quand même fort différent avec les repas actuelle et nous nous plaignons encore (dans l'aissance c'est humain) .
Il est vrai que à peine sorti de la guerre et des privations (nourriture saine et en suffisance) était déjà très bien pour beaucoup, de plus les possibilités en produits étaient bien plus réduit dans les choix en 1948.
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
René

Nombre de messages : 6464
Age : 60
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   Ven 21 Jan 2011 - 21:56

Sans rire, pour l'hortographe, si je regardais la poussiére dans l'oeil d'un autre, lui verrait la poutre dans le mien.
Je vois toujours mes fautes après les avoir déjà envoyé le post et là Embarassed Embarassed mais trop tard

Ce qui n'enlève rien à l'intérêt que je porte à tes posts
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zinnia / Breydel (Garde-pêche)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zinnia / Breydel (Garde-pêche)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Les anciens bâtiments de la Force Navale - Oude Zeemachtschepen :: Other old Belgian navy ships-
Sauter vers: