www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  ACOMAR  - Page 3 Bouton10  ACOMAR  - Page 3 Goog_l10  
-13%
Le deal à ne pas rater :
PC portable 16,1″ Honor MagicBook Pro 16
699 € 799 €
Voir le deal

Partagez
 

 ACOMAR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyMar 1 Juin 2021 - 20:08

ACOMAR  - Page 3 12201

ACOMAR  - Page 3 13167

ACOMAR  - Page 3 14136

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 12:46

BASSIN MEDITERRANÉEN : Le BSAM Garonne fait escale à Port Bérénice

Mise à jour : 02/06/2021
Le mercredi 26 mai 2021, le Bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Garonne a accosté à port Bérénice en Égypte. Il s’agit du premier bâtiment d'une marine étrangère à faire escale dans la nouvelle base navale égyptienne, en mer Rouge. Lors de cette escale, le commandant de la Garonne a été reçu par le vice-amiral Oussama Saleh, commandant la base navale, et a reçu les mots de bienvenue au nom de la marine égyptienne.

Pendant quelques heures, l'équipage a pu profiter des nouvelles installations sportives qui avaient été privatisées afin de conserver la bulle sanitaire du bâtiment.

Le lendemain, à l’appareillage pour la poursuite de son déploiement, la Garonne a réalisé un entraînement conjoint avec la frégate Najim Al Zafir au cours duquel ont été réalisés des exercices de lutte asymétriques, d'évolution tactique et de présentation au ravitaillement.

Les deux marines sont des partenaires réguliers en mer Méditerranée et mettent à profit toutes les interactions possibles pour maintenir un bon niveau de connaissance mutuelle, notamment dans le bassin méditerranéen dont les deux pays sont des acteurs de premier plan. Parmi les derniers exercices conjoints lors du passage du groupe aéronaval en mer Rouge début mai, la frégate El Fateh et les avions de chasse des Forces armées égyptiennes avaient conduit des interactions de haut niveau avec le porte-avions Charles de Gaulle et ses Rafale Marine.

ACOMAR  - Page 3 4439

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 12:58

#histoire : 2 juin 1951, entrée en service du Porte-Avions La Fayette (R96) dans la Marine Nationale. Un de ses sistership, le porte-avions Belleau Wood, est, de la même manière, prêté à la France en septembre 1953 qui le rebaptisa Bois Belleau.
Mis sur cale à Camden par New-York Shipbuilding Company le 11 avril 1942, ce porte-avions léger fut armé le 31 Août 1943 sous le nom de USS Langley CVL-27. De janvier 1944 à août 1945, il s'illustre dans la guerre du Pacifique contre les japonais. L'USS Langley est prêté à la France le 8 janvier 1951 et entre en service le 2 juin.
Basé à Toulon, le La Fayette effectue de nombreuses missions en Extrême-Orient jusqu'en juin 1953. Il se verra d'ailleurs attribuer la Croix de Guerre des T.O.E. dès les premières missions de ses appareils en Indochine (les F6F-5 Hellcat de la 12F et des SB2C-5 Helldiver de la 9F).
Modernisé en 1953-1954, il reprend du service en Méditerranée et sur les côtes africaines. En 1956, on le revoit en Indochine devenue Sud-Vietnam avec la 15F à bord (Corsairs F4U-7). En mars 1960, le La Fayette prend part aux opérations de sauvetage de la ville marocaine d'Agadir, détruite par un terrible tremblement de terre.
Il participe ensuite au rapatriement des premiers réfugiés d'Algérie. Il est restitué aux États-Unis le 20 mars 1963.
Sous pavillon français, le La Fayette aura parcouru près de 350 000 nautiques, ses avions ayant effectués 19 805 appontages. Le nom de La Fayette est de nos jours porté par une frégate furtive.
⚓ Caractéristiques :
- Déplacement : 11 000 tW (15 800 tpc)
- Dimensions (mètres) : Longueur 185,90m hors tout (128,88m pp), largeur 21,80m à la flottaison (31,70 hors tout) - tirant d'eau 7,80m
- Distance franchissable : 22 000 nautiques à 15 nœuds, 12 000 nautiques à 25 nœuds
- Propulsion : 4 chaudières B & W, 4 lignes d'arbre
- Vitesse : 31 nœuds
- Puissance : 100 000 CV
- Équipage : 1 569 hommes
Équipements :
- Système d'armes
26 canons de 40mm AA,
6 canons de 20mm AA
4 radars de veille,
4 radars d'artillerie
Capacités aéronefs :
jusqu'à 45 appareils,
2 catapultes hydrauliques,
2 ascenseurs,
pont d'envol de 160 m
Groupe aérien type : 24 avions de chasse Gruman F6F5 Hellcat - 8 avions torpilleurs Gruman TBM Avenger
Le pont d'envol des porte-avions La Fayette et Bois-Belleau est de type "à piste droite". Le nombre de brins de freinage est de huit. La longueur utile de 186 mètres est sensiblement partagée en deux parties égales par les barrières disposées entre les deux groupes de cheminées doubles. La zone de décollage (parking à l'appontage) inclut les deux catapultes disposées latéralement une à tribord, l'autre à bâbord parallèlement à l'axe du navire et en avant de l'ascenseur AV. Cette configuration était devenue complètement inadaptée avec l'avènement du réacteur qui allait imposer le développement de la "piste oblique" (Clémenceau - Foch) intégrée à un pont d'envol de 262 mètres utiles.
Illustration : Le porte-avions La Fayette entre dans le port de Mers el-Kébir. Sur le pont d'envol des Avenger et des Corsair
(photo R. Bail)
Source : netmarine

ACOMAR  - Page 3 9153

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:19

#actualité : Le groupe aéronaval bientôt de retour à bon port, après 4 mois de mission ! ⚓
Selon "La Provence", « Au terme de presque 4 mois d'une mission baptisée Clemenceau 21, le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle et les 2 500 marins qui le composent seront de retour à Toulon vendredi 4 juin. »
https://www.laprovence.com
https://www.laprovence.com/.../toulon-le-groupe-aeronaval...

ACOMAR  - Page 3 9_jfif10

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:20

#industrie : Un an après l’incendie du sous-marin La Perle, informations sur le chantier à Cherbourg
⚓ ​La jonction des coques du Saphir et de La Perle est effective. La semaine prochaine, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) va sortir du Dispositif de mise à l’eau de Naval Group Cherbourg (Manche). Après un passage dans l’atelier du Homet, le SNA doit rentrer à Toulon fin 2021.
C’est un peu comme une opération à cœur ouvert sur un patient de plusieurs centaines de tonnes. Six mois après son arrivée à Cherbourg (Manche), le sous-marin nucléaire d’attaque La Perle est arrivé à mi-chemin de sa greffe avec l’avant du Saphir, dont les restes ont été rebaptisés Q899 par l’armée. La jonction des coques est achevée. Reste à raccorder les 120 câbles électriques et les nombreux tuyaux entre les deux SNA. Parallèlement, les travaux d’Interruption périodique d’entretien et réparation n’ont pas cessé.
Extrait d'article de Ouest France
Photo : L’arrière de la Perle pendant l’opération de jonction avec l’avant du Saphir, à Cherbourg. | NAVAL GROUP/PATRICIA POULAIN

ACOMAR  - Page 3 10224

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:42

#histoire : 3 juin 1967, l'ex-pétrolier Benzène de la Marine nationale, nettoyé, fut coulé pour former une digne au port de l’Ayguade.
⚓ Le chaland pétrolier automoteur Benzène a été construit par l’arsenal de Lorient en 1936, pour le compte de la Marine Nationale française, sous le matricule A-633. Long de 62 mètres pour 12 mètres de large, sa machine à vapeur de 32 cylindres à triple expansion de 900 cv alimentée par une seule chaudière, le propulsait sur une hélice à 10,5 nœuds.
Il a été mis en service à Brest le 2 septembre 1937 ; en 1939, alors que la Seconde Guerre mondiale grondait, le Benzène était envoyé en Afrique du Nord, à Oran. Il était présent à Mers el-Kébir lors de l'attaque britannique des 3 et 6 juillet 1940 et à Oran lors de l'opération Torch le 8 novembre 1942, mais il n'est pas avarié dans ces combats.
Le Benzène et quelques autres bâtiments français réussirent à échapper au massacre qui fit 1300 morts chez les marins français. Le Benzène resta en Algérie jusqu’en 1942, puis rentra en France.
Après la Seconde Guerre mondiale, le Benzène reprit une carrière au sein de la Marine française, comme chaland pétrolier.
En 1956, son seul grand voyage le mène vers Malte et se termine par une avarie de machine et un remorquage.
En mars 1964, hélice bloquée et gouvernail soudé avec ses cuves à moitié pleines de mazout, il regagne Toulon à la remorque du Bélier. Et on n’entendra plus parler de lui jusqu’à la fin de sa carrière.
En 1967, le Benzène désarmé attendait une décision sur son sort. La plupart des navires de la « Royale » finissant dans les chantiers de destruction, le Benzène eut encore la chance de passer à travers les mailles du filet et d’éviter le sort de ses congénères, comme ce fut le cas à Oran. Certains navires étaient utilisés comme brise-lames, comme à Saint-Mandrier.
Aussi, le petit port de l’Ayguade sur l’île du Levant, près de Ports-cros et de Porquerolles, très peu abrité du Mistral, n’avait pas les moyens financiers de faire construire une digue. Il disposait déjà d’une vieille épave, le Polyphème, mais celle-ci donnait de sérieux signes de faiblesse, il fallait donc la remplacer. Le Benzène fut envoyé au Levant et le 3 juin 1967, le vieux pétrolier, nettoyé, fut coulé pour former une digne au port de l’Ayguade.
Ainsi, ce bateau sans gloire et sans grand fait d’arme a-t-il entamé une nouvelle vie près des îles paradisiaques d’Hyères. Il s’étend toujours aujourd’hui sous 5 mètres d’eau
Source : Wikipedia, Port de l'Aygade et Plongée infos

ACOMAR  - Page 3 1957
Le Benzène à Mers el-Kébir



ACOMAR  - Page 3 2658
Le Benzène, alors n° coque A633
Curiosité, un autre bâtiment de la marine porte le numéro de coque A633 : Le remorqueur-ravitailleur Taape (A633) bâtiment auxiliaire de la marine, construit aux chantiers et ateliers de la Perrière à Lorient.
Ce remorqueur-ravitailleur de Type RR 2000 en est l'unique exemplaire du type de la Marine nationale française. Son nom provient du nom polynésien de la perche à raies bleues.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Taape_(A633)

Thierry

Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:44

ACOMAR  - Page 3 3531

ACOMAR  - Page 3 4441
Localisation de l'épave du Benzène



ACOMAR  - Page 3 5354

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:57

#actualité : Un important exercice militaire se déroule à Valras-Plage ce mardi 1er juin. Près de 700 militaires de la Marine nationale et de l'armée de Terre ont envahi cette plage héraultaise pour s'exercer à une opération de grande envergure. Ils seront sur place jusqu'au 3 juin prochain.

ACOMAR  - Page 3 11_jfi11

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 14:02

#souvenir : 2 juin 1970, l'escorteur d'escadre Casabianca devant la presqu'île de Saint-Mandrier
Photo DCN
Onzième d'une série de 18 escorteurs d'escadre, le Casabianca fut conçu comme fut conçu comme escorteur antiaérien avant d'être refondu anti-sous-marin. Mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Gironde en octobre 1953, lancé le 13 novembre 1954, il est admis au service actif le 4 mai 1957.
Le Casabianca a subit une refonte importante, avec la mise en place du système anti-sous-marins Malafon à l'arsenal de Brest de janvier 1968 à janvier 1969.
A son désarmement le 7 septembre 1984 (il devient le Q639 le 23 mai 1985), une partie du pont arrière et le système hydraulique (MSR2C) du sonar remorqué seront recupérés pour être montés sur l'aviso-escorteur Commandant Rivière alors bâtiment d'expérimentations.
Le Casabianca avait pour ville marraine Bastia.

ACOMAR  - Page 3 16133

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 16:16

#mémoire : 3 juin 1915, l'aviso torpilleur Casabianca, mouilleur de mines, coule au sud de l’île Longue entre Mitylène et le golfe de Smyrne, du fait d'une mine qui explose prématurément à bord du entraînant l'explosion de toutes les autres. 86 marins disparaissent.
⚓ C'était un aviso-torpilleur type d'Iberville (1895 - 1915) construit à Bordeaux, aux Forges et Chantiers de la Gironde. Commencé en août 1893, il est mis à flot le 21 septembre 1895. La même année, il rejoint Rochefort pour essais. Entre 1900 et 1904, il sert comme bâtiment central de la défense mobile à Bizerte.
Désarmé de 1904 à 1911, il est ensuite modifié en 1912 pour pouvoir servir comme mouilleur de mines, pouvant porter jusqu'à 97 mines. En juin 1915, il participe avec l'HMS Euryalus au mouillage de mines devant Smyrne.
Ces manipulations ne sont pas sans risque hélas. Le 3 juin 1915, une explosion prématurée d'une de ses propres mines, au sud de l'île Longue entre Mitylène et le golfe de Smyrne, entraîne l'explosion de toutes les autres et de l'arrière du bâtiment. Il y a 86 tués et 66 rescapés.
⚓ Caractéristiques : 950 t ; 5200 cv ; 81,1 x 8,3 x 3,5 m ; Plan Marmiesse ; 8 chaudières ; 2 hélices ; 21 nds ; 140 h ; I.100 + III.65 + IV.47 + 3.T ; Symb. de coque : 1912 : CBA).
⚓ Officiers et Marins embarqués sur le "CASABIANCA" portés disparu à la date du 3 juin 1915 en mer Égée, en face SMYRNE.
--- Jugement déclaratif de décès rendu le 31 juillet 1917 à ROCHEFORT.
ANGLADE Auguste Henri, né le 11 novembre 1872 à RODEZ (Aveyron), Premier Maître Mécanicien.
ANTONSANTI Jean Charles, né le 22 août 1893 à MONTE (Corse), Quartier-Maître Armurier.
BARY Alphonse Auguste, né le 2 janvier 1891 à ENGHIEN-les-BAINS (Val d'Oise), Matelot de 2ème classe Mécanicien.
BÉCOUARN Joseph Marie, né le 29 mars 1887 à GOUDELIN (Côtes d'Armor), Quartier-Maître de manoeuvre.
BERNADAC Alfred Joseph Marie Victor, né le 4 août 1878 à CHAMPIGNY-sur-MARNE (Val-de-Marne), Lieutenant de vaissseau, Commandant.
BIESSY Jules, né le 29 décembre 1892 à CHAMBÉRY (Savoie), Quartier-Maître Mécanicien.
BLANCHARD Jean, né le 1er janvier 1882 à SAINT-GAUDENS (Haute-Garonne), Second Maître Mécanicien.
BRAMOULLÉ Goulven Marie, né le 18 octobre 1892 à GUISSÉNY (Finistère), Matelot de 2ème classe Fusilier.
BRUCELLE Georges Jules, né 26 avril 1893 à PARIS IVème (Seine), Matelot de 2ème classe Topilleur.
BRUGIER Marius Pierre Vladimir, né le 24 septembre 1891 à La VOULTE-sur-RHÔNE (Ardèche), Quartier-Maître Mécanicien.
CAUCHARD Léon Ernest, né le 21 mars 1891 à PORT-en-BESSIN (Calvados), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
CHAUVIN Alphonse Joseph, né le 19 novembre à IGOVILLE (Eure), Enseigne de vaisseau.
COLOMBANI Jacques, né le 21 août 1893 à SPELONCATO (Haute-Corse), Matelot de 1ère classe, Mécanicien.
CROS Éloi Marcel Frédéric Jean, né le 30 décembre 1874 à VILLENEUVE-les-CHANOINES (Aude), Enseigne de vaisseau.
CUTZACH Michel Léon Sébastien, né le 21 avril 1892 à TROUILLAS (Pyrénées-Orientales), Quartier-Maître Fourrier.
CUVEILLIER Léon Camille, né le 9 décembre 1894 à CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (Ardennes), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
DOMALLAIN François Marie, né le 15 janvier 1887 à PORDIC (Côtes d'Armor), Matelot de 1ère classe Gabier.
DRÉVÈS Gabriel Marie, né le 26 juin 1895 à PLOUMOGUER (Finistère), Matelot de 2ème classe Fusilier.
DUIZABO Marcellin, né le 9 octobre 1882 à SAUBUSSE (Landes), Second-Maître, Fusilier..
ESTANG Maurice Honoré Arthur, né le 27 septembre 1879 à PARIS (Seine), Mécanicien principal de 2ème classe.
FÉLIX Gaston Aimé, né le 18 avril 1896 à CHÂTILLON-en-DIOIS (Drôme), Matelot de 2ème classe Canonnier.
FAVIER Clotaire Antoine, né le 26 août 1893 à TOULON (Var), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
FLOCH Louis Joseph François Marie, né le 25 mars 1885 à PLOUVORN (Finistère), Second Maître Torpilleur.
FOURNEAUX Alfred, né le... à ..., Matelot de 2ème classe Mécanicien.--- Matricule 22429, 3ème arrdt maritime.
FRIOU Pierre Maximin, né le 6 septembre 1893 à NOIRMOUTIER (Vendée), Matelot de 2ème classe Gabier.
GALLIOU Sezny, né le 18 septembre 1892 à GUISSÉNY (Finistère), Matelot de 2ème classe Infirmier.
GATTO Antoine, né le 3 janvier 1894 à CETARA (ITALIE), Matelot de 3ème classe sans spécialité).
GAUDIN Joseph Marie, né le 22 octobre 1892 à SAINT-CARADEC (Côtes d'Armor).
GÉLÉBART Pierre, né le 14 juin 1876 à Le CONQUET (Finistère), Second Maître Fusilier.
GILLARDY Eugène Ernest, né le 5 avril 1891 à La GARDE (Var), Matelot de 2ème classe Boulanger-coq.
GONDART Francis Marius, né le ... à ..., Matelot de 3ème classe sans spécialité.--- Matricule 33566,1er arrdt maritime.
GOURVÉNEC Charles Nicolas, né le 1er juin 1886 à BREST (Finistère), Quartier-Maître de manoeuvre.
GUILLOU Jean François, né le 24 avril 1890 à BREST (Finistère), Quartier-Maître Chauffeur.
JESTIN Jules Marie, né le 11 janvier 1887 à GUIPAVAS (Finistère), Quartier-Maître Charpentier.
JOURDAN Jean Joseph Eugène, né le 10 juillet 1892 à CANNES (Alpes-Maritimes), Matelot de 3ème classe, Cuisinier).
KERDEVEZ Germain François, né le 7 juin 1888 à BRASPARTS (Finistère), Quartier-Maître Électricien.
Le BORGN Jean Louis, né le 27 juin 1893 à BREST (Finistère), Quartier-Maître Mécanicien.
Le GALL François Marie, né le 18 février 1875 à BRÉLÉVENEZ (Côtes d'Armor), Quartier-Maître Chauffeur.
Le GOFF Pierre Marie, né le 20 mai 1888 à HENNEBONT (Morbihan), Quartier-Maître Torpilleur.
Le GUENNEC Fortuné Joseph, né le 25 septembre 1886 à QUIBERON (Finistère), Quartier-Maître Torpilleur Électricien.
Le LAY Jean, né le 13 août 1894 à PLOUHINEC (Finistère), Qaurtier-Maître Mécanicien.
Le MOULLEC Pierre Marie, né le 27 septembre 1885 à GLOMEL (Côtes d'Armor), Second Maître Mécanicien.
Le PAGE Jean, né le 2 novembre 1891 à PORT-LAUNAY (Finistère), Matelot, Gabier.
Le TOUZIC François Marie, né le 16 mai 1897 à PLOEMEUR (Morbihan), Matelot de 2ème classe Électricien.
LECLERCQ Maurice Paul, né le 22 décembre 1893 à AMIENS (Somme), Matelot de 2ème classe Timonier.
LONG Joseph Léon, né le 20 mars 1892 à SÈTE(Hérault), Quartier-Maître Mécanicien.
MAHÉ Joseph Marie, né le 9 février 1892 à LANLEFF (Côtes d'Armor), Matelot de 2ème classe, Chauffeur.
MAINGUET Alphonse Joseph Henri, né le 29 mai 1896 à PARIS XIVème (Seine), Matelot de 2ème classe, Fusilier.
MANACH Pierre Gaston, né le 2 février 1893 à GUILERS (Finistère), Matelot de 2ème classe, Timonier.
MARIDORT Bernard Eugène Marcel, né le 12 mai 1891 à ROUEN (Seine-Maritime), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
MARINACCE Dominique, né le 25 novembre 1892 à FARINOLE (Haute-Corse), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
MARVEC André Jules, né le ... à ..., Matelot de 3ème classe sans spécialité.--- Matricule 6506 à Concarneau.
MARZIN Yves Laurent Marie, né le 30 juin 1894 à GOULIEN (Finistère), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
MÉVEL Jean Louis, né le 10 janvier 1896 à SAINT-RENAN (Finistère), Matelot de 2ème classe Canonnier).
MILLIASSEAU Alphonse, né le 12 janvier 1891 à SAINT-NAZAIRE (Loire-Atlantique), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
MORIN Elie Louis Romain, né le 4 janvier 1893 à COULLONS (Loiret), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
NALIN Joseph Louis Jean, né le 15 janvier 1892 à MANOSQUE (Alpes-de-Haute-Provence), Matelot de 2ème classe Tailleur.
PALANQUE Bernard Alcide, né le 22 septembre 1889 à TOULOUSE (Haute-Garonne), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
PAULIN Georges Henri, né le 11 février 1891 à FOURAS (Charente-Maritime), Matelot de 3ème classe, Gabier.
PELLAÉ Jacques Marie, né le 11 octobre 1893 à PLOUHINEC (Finistère), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
PERSON Jean Lois, né le 25 juin 1893 à SAINT-VOUGAY (Finistère), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
PETIAUT Pierre André, né le 3 avril 1896 à MEAUZAC (Tarn-et-Garonne), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
PINARD Philippe Auguste Théodore Ernest, né le 6 décembre 1893 à LIMAY (Yvelines), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
PIQUE Julien Ernest, né le 2 juillet 1895 à CERBÈRE (Pyrénées-Orientales), Matelot de 2ème classe Timonier. sans spécialité.
POLLET Alexis Charles, né le 27 novembre 1873 à MARCK (Pas-de-Calais), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
PULICANI Joseph Jérôme, né le 28 février 1895 à TOULON (Var), Matelot de 2ème classe Mécanicien.
RADENNE Charles Jean Louis, né le 9 décembre 1893 à MARCK (Pas-de-Calais), Matelot de 3ème classe sans spécialité.
RAFEUIL Guy Louis, né le 31 juillet 1917 à NESCHERS (Puy-de-Dôme), Matelot de 2ème classe Mécanicien.
RAYBAUD Fernand Baptiste, né le 10 octobre 1892 à Le CANNET des MAURES (Var), Matelot de 3ème classe, sans spécialité.
REMOULINS Gustave Paulin, né le 13 mai 1887 à REMOULINS (Gard), Matelot de 2ème classe Cuisinier.
ROBERT Edmond Louis, né le 17 janvier 1887 à SAINT-MAURICE-d'ARDÈCHE (Ardèche), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
ROUBIN Georges Raymond, né le 29 mars 1897 à HANOÏ (Tonkin), VIETNAM, Matelot de 2ème classe Torpilleur.
ROUSSEAU Corentin, né le 23 novembre 1888 à GUISCRIFF (Morbihan), Quartier-Maître Boulanger-coq.
ROUSSET Aimé Félix, né le 10 juillet 1890 à MALEMORT-du-COMTAT (Vaucluse), Matelot de 1ère classe, timonier.
SABAUT Edouard Antoine Claudius, né le 14 novembre 1895 à SAINT-GALMIER (Loire), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
SCHICKÉLÉ René Toussaint, né le 14 novembre 1891 à TOULON (Var), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
SENSENACQ Paul, né le 6 mars 1891 à LABATUT (Landes), Matelot de 2ème classe Cuisinier.
SINGER René Joseph Henri, né le 14 novembre 1887 à CASSEL (Nord), Médecin de 2ème classe.
SOLARO Antoine Marius, né le 3 novembre 1892 à VALLAURIS (Alpes-maritimes), Quartier-Maître Électricien.
SQUIBAN Eugène Joseph Marie, né le 4 juillet 1894 à BREST (Finistère), Aspirant.
TAILLY Maurice, né le 4 août 1895 à NIORT (Deux-Sèvres), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
TRÉGUER François marie, né le 30 avril 1885 à LANDÉDA (Finistère), Matelot de 2ème classe Gabier.
TROUCHAUD Gustave Paulin, né le 13 mai 1887 à REMOULINS (Gard), Matelot de 2ème classe Cuisinier.
VESCOVALI Pierre, né le 5 janvier 1894 à L'ILE ROUSSE (Haute-Corse), Matelot de 2ème classe Torpilleur.
YOUINOU André Marie, né le 11 avril 1892 à PLOARÉ (DOUARNENEZ) (Finistère), Matelot de 2ème classe Charpentier.

ACOMAR  - Page 3 1958

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyJeu 3 Juin 2021 - 16:31

#histoire : 1er juin 1956, Le cuirassé Richelieu est mis en réserve, puis sert d'école à Brest (école des officiers de réserve et école de manœuvre)
il deviendra coque Q 432 le 30 septembre 1967. Le 25 août de l'année suivante, le remorqueur de haute mer Hollandais Rode Zee le prend en remorque jusqu'au port Italien de la Spezia, où il arrive le 8 septembre. A la fin de l'année 1969 l'ex Bâtiment de ligne Richelieu est totalement démantelé.
Photo : Le Richelieu à Brest sert de ponton école. On distingue, sur la plage avant, les emplacements des pièces anti-aériennes de 20 mm qui ont été débarquées

ACOMAR  - Page 3 5355

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyDim 13 Juin 2021 - 21:00

#souvenir : Ce jour, le cimetière de bateaux Landévennec, sous le soleil ⚓

ACOMAR  - Page 3 13178

ACOMAR  - Page 3 14145

ACOMAR  - Page 3 15161

2 P400, 3 Cmt, 1 aviso, et l’Albatros

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyMar 22 Juin 2021 - 21:25

#Souvenir : 📷 22 juin 2002, la frégate Suffren désarmée à Toulon
Photo G. Rueda
⚓Le Suffren (FLM - Frégate Lance-Missiles) fut la première frégate de la marine française conçue comme un navire lance-missiles, avec son sister-ship Duquesne désarmé en 2007. Elle avait pour rôle de protéger les porte-avions Foch et Clemenceau des attaques aériennes et sous-marines.
La classe Suffren devait comprendre trois unités dont la troisième n'a pas été construite. L'économie réalisée servit à financer l'achat aux États-Unis de 42 avions intercepteurs Crusader F-8E embarqués sur le Foch et le Clemenceau à partir de 1964.
L'aspect de la classe Suffren était particulier avec un radôme massif (la « boule ») qui abritait le radar DRBI23.
La frégate Suffren est le septième navire de la Marine française nommé d'après Pierre André de Suffren ; ses 2 tourelles d'artillerie portent les noms de 2 vaisseaux commandés par le bailli de Suffren : la tourelle n°1 est surnommée Héros et la tourelle n°2 est surnommée Fantasque. Le nouveau SNA reprend le nom de Suffren.
Le Suffren fut retiré du service en 2001 et mis en réserve, après avoir navigué 32 ans, son coût de possession devenant trop élevé pour un bâtiment ancien et n'embarquant pas d'hélicoptère.
Une fois désarmé, le Suffren a servi à protéger la porte de la cale sèche de l'arsenal de Toulon où le porte-avions Charles de Gaulle a effectué sa première IPER3. Depuis le 15 juin 2009, elle sert de brise lame à Port Avis, le port du DGA Essais de missiles de l'île du Levant.
⚓Comment prononcer "Suffren" ? L’amiral Rémi Monaque écrit dans sa biographie de Suffren :
« J’aimerais beaucoup que mes lecteurs adoptent la prononciation correcte du patronyme « Suffren ». Les Parisiens, notamment ceux des VIIe et XVe arrondissements, arpentent l’avenue de « Suffrène ». Dans la marine nationale, royale disent encore certains, forts de la tradition et de la continuité, on prononce et l’on a toujours prononcé « Suffrin ». Lorsque le jeune Pierre-André se présente à la compagnie des gardes de la marine de Brest, le secrétaire l’inscrit sur les listes en utilisant l’orthographe « Suffrin », fautive mais révélatrice de la prononciation correcte. Quant à l’intéressé lui-même, il ne fait aucun doute, qu’en bon provençal, il prononçait son nom « Suffreing » (approximation grossière que les gens du Midi traduiront par les sons exacts). Bien entendu, cette dernière prononciation est tout à fait licite pour ceux qui sont capables de la reproduire correctement, mais, de grâce, que tous les autres bannissent « Suffrène » au profit de « Suffrin ». »
[NDLR : Pour beaucoup de marins, la prononciation « Suffrène » vient d'une apparente homophonie avec la fin du nom « Duquesne »]

ACOMAR  - Page 3 2689

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyMar 22 Juin 2021 - 21:29

#souvenir : 22 juin 2013, le remorqueur de haute mer Tenace à Saint-Nazaire pour le record SNSM... avec le grand pavois !
Le record SNSM est une course de voile côtière française dont le but est de relier le plus vite possible Saint-Nazaire à Saint-Malo et d'établir un record par catégories de voiliers en respectant les marques du parcours homologué pour cette épreuve de 284 milles.
Photo C. Dedieu

ACOMAR  - Page 3 3560

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
thierry0100

Nombre de messages : 10808
Age : 52
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 EmptyMar 22 Juin 2021 - 21:59

#mémoire : 22 Juin 1940, lors d’essai en mer au large d’Hartlepool , la corvette Bastiaise percute une mine ennemie et coule avec 61 hommes à son bord (dont 43 français).
Pendant la deuxième guerre mondiale, plus de 200 corvettes ont été construites au Royaume-Uni, dont 19 au « Smith’s Dock » in South Bank. La Bastiaise était une corvette de classe Flower de fabrication britannique de la marine française.
Un obélisque commémoratif, avec les noms de tous ceux qui sont morts lorsque La Bastiaise a percuté une mine lors d'essais au large de Tees Bay, a été dédié lors d'un service au Smiths Dock Park de Middlesbrough le samedi 7 novembre 2015. Les membres de l'équipage décédés sont rappelés parmi les membres des Forces Navales Françaises Libres décédés pendant la guerre.

ACOMAR  - Page 3 3510

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ACOMAR  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ACOMAR    ACOMAR  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ACOMAR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marine Française - Franse Marine - French Navy-
Sauter vers: