Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Tag histoire sur www.belgian-navy.be Bouton10  Tag histoire sur www.belgian-navy.be Goog_l10  

11 résultats trouvés pour histoire

AuteurMessage
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyJeu 3 Juin 2021 - 16:31
#histoire : 1er juin 1956, Le cuirassé Richelieu est mis en réserve, puis sert d'école à Brest (école des officiers de réserve et école de manœuvre)
il deviendra coque Q 432 le 30 septembre 1967. Le 25 août de l'année suivante, le remorqueur de haute mer Hollandais Rode Zee le prend en remorque jusqu'au port Italien de la Spezia, où il arrive le 8 septembre. A la fin de l'année 1969 l'ex Bâtiment de ligne Richelieu est totalement démantelé.
Photo : Le Richelieu à Brest sert de ponton école. On distingue, sur la plage avant, les emplacements des pièces anti-aériennes de 20 mm qui ont été débarquées

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 5355

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyJeu 3 Juin 2021 - 13:42
#histoire : 3 juin 1967, l'ex-pétrolier Benzène de la Marine nationale, nettoyé, fut coulé pour former une digne au port de l’Ayguade.
⚓ Le chaland pétrolier automoteur Benzène a été construit par l’arsenal de Lorient en 1936, pour le compte de la Marine Nationale française, sous le matricule A-633. Long de 62 mètres pour 12 mètres de large, sa machine à vapeur de 32 cylindres à triple expansion de 900 cv alimentée par une seule chaudière, le propulsait sur une hélice à 10,5 nœuds.
Il a été mis en service à Brest le 2 septembre 1937 ; en 1939, alors que la Seconde Guerre mondiale grondait, le Benzène était envoyé en Afrique du Nord, à Oran. Il était présent à Mers el-Kébir lors de l'attaque britannique des 3 et 6 juillet 1940 et à Oran lors de l'opération Torch le 8 novembre 1942, mais il n'est pas avarié dans ces combats.
Le Benzène et quelques autres bâtiments français réussirent à échapper au massacre qui fit 1300 morts chez les marins français. Le Benzène resta en Algérie jusqu’en 1942, puis rentra en France.
Après la Seconde Guerre mondiale, le Benzène reprit une carrière au sein de la Marine française, comme chaland pétrolier.
En 1956, son seul grand voyage le mène vers Malte et se termine par une avarie de machine et un remorquage.
En mars 1964, hélice bloquée et gouvernail soudé avec ses cuves à moitié pleines de mazout, il regagne Toulon à la remorque du Bélier. Et on n’entendra plus parler de lui jusqu’à la fin de sa carrière.
En 1967, le Benzène désarmé attendait une décision sur son sort. La plupart des navires de la « Royale » finissant dans les chantiers de destruction, le Benzène eut encore la chance de passer à travers les mailles du filet et d’éviter le sort de ses congénères, comme ce fut le cas à Oran. Certains navires étaient utilisés comme brise-lames, comme à Saint-Mandrier.
Aussi, le petit port de l’Ayguade sur l’île du Levant, près de Ports-cros et de Porquerolles, très peu abrité du Mistral, n’avait pas les moyens financiers de faire construire une digue. Il disposait déjà d’une vieille épave, le Polyphème, mais celle-ci donnait de sérieux signes de faiblesse, il fallait donc la remplacer. Le Benzène fut envoyé au Levant et le 3 juin 1967, le vieux pétrolier, nettoyé, fut coulé pour former une digne au port de l’Ayguade.
Ainsi, ce bateau sans gloire et sans grand fait d’arme a-t-il entamé une nouvelle vie près des îles paradisiaques d’Hyères. Il s’étend toujours aujourd’hui sous 5 mètres d’eau
Source : Wikipedia, Port de l'Aygade et Plongée infos

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 1957
Le Benzène à Mers el-Kébir



Tag histoire sur www.belgian-navy.be 2658
Le Benzène, alors n° coque A633
Curiosité, un autre bâtiment de la marine porte le numéro de coque A633 : Le remorqueur-ravitailleur Taape (A633) bâtiment auxiliaire de la marine, construit aux chantiers et ateliers de la Perrière à Lorient.
Ce remorqueur-ravitailleur de Type RR 2000 en est l'unique exemplaire du type de la Marine nationale française. Son nom provient du nom polynésien de la perche à raies bleues.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Taape_(A633)

Thierry

Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyJeu 3 Juin 2021 - 12:58
#histoire : 2 juin 1951, entrée en service du Porte-Avions La Fayette (R96) dans la Marine Nationale. Un de ses sistership, le porte-avions Belleau Wood, est, de la même manière, prêté à la France en septembre 1953 qui le rebaptisa Bois Belleau.
Mis sur cale à Camden par New-York Shipbuilding Company le 11 avril 1942, ce porte-avions léger fut armé le 31 Août 1943 sous le nom de USS Langley CVL-27. De janvier 1944 à août 1945, il s'illustre dans la guerre du Pacifique contre les japonais. L'USS Langley est prêté à la France le 8 janvier 1951 et entre en service le 2 juin.
Basé à Toulon, le La Fayette effectue de nombreuses missions en Extrême-Orient jusqu'en juin 1953. Il se verra d'ailleurs attribuer la Croix de Guerre des T.O.E. dès les premières missions de ses appareils en Indochine (les F6F-5 Hellcat de la 12F et des SB2C-5 Helldiver de la 9F).
Modernisé en 1953-1954, il reprend du service en Méditerranée et sur les côtes africaines. En 1956, on le revoit en Indochine devenue Sud-Vietnam avec la 15F à bord (Corsairs F4U-7). En mars 1960, le La Fayette prend part aux opérations de sauvetage de la ville marocaine d'Agadir, détruite par un terrible tremblement de terre.
Il participe ensuite au rapatriement des premiers réfugiés d'Algérie. Il est restitué aux États-Unis le 20 mars 1963.
Sous pavillon français, le La Fayette aura parcouru près de 350 000 nautiques, ses avions ayant effectués 19 805 appontages. Le nom de La Fayette est de nos jours porté par une frégate furtive.
⚓ Caractéristiques :
- Déplacement : 11 000 tW (15 800 tpc)
- Dimensions (mètres) : Longueur 185,90m hors tout (128,88m pp), largeur 21,80m à la flottaison (31,70 hors tout) - tirant d'eau 7,80m
- Distance franchissable : 22 000 nautiques à 15 nœuds, 12 000 nautiques à 25 nœuds
- Propulsion : 4 chaudières B & W, 4 lignes d'arbre
- Vitesse : 31 nœuds
- Puissance : 100 000 CV
- Équipage : 1 569 hommes
Équipements :
- Système d'armes
26 canons de 40mm AA,
6 canons de 20mm AA
4 radars de veille,
4 radars d'artillerie
Capacités aéronefs :
jusqu'à 45 appareils,
2 catapultes hydrauliques,
2 ascenseurs,
pont d'envol de 160 m
Groupe aérien type : 24 avions de chasse Gruman F6F5 Hellcat - 8 avions torpilleurs Gruman TBM Avenger
Le pont d'envol des porte-avions La Fayette et Bois-Belleau est de type "à piste droite". Le nombre de brins de freinage est de huit. La longueur utile de 186 mètres est sensiblement partagée en deux parties égales par les barrières disposées entre les deux groupes de cheminées doubles. La zone de décollage (parking à l'appontage) inclut les deux catapultes disposées latéralement une à tribord, l'autre à bâbord parallèlement à l'axe du navire et en avant de l'ascenseur AV. Cette configuration était devenue complètement inadaptée avec l'avènement du réacteur qui allait imposer le développement de la "piste oblique" (Clémenceau - Foch) intégrée à un pont d'envol de 262 mètres utiles.
Illustration : Le porte-avions La Fayette entre dans le port de Mers el-Kébir. Sur le pont d'envol des Avenger et des Corsair
(photo R. Bail)
Source : netmarine

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 9153

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyMar 1 Juin 2021 - 20:07
#histoire : Même à Djibouti, nous étions soignés...
Il fut un temps pas si lointain où l'école de nos médecin était celle-ci : L'École du service de santé des armées de Bordeaux, appelée Santé Navale et autrefois École principale du service de santé de la Marine ; c'était une Grande École militaire qui formait jusqu'en 2011, comme son homologue à Bron, l'École du service de santé des armées de Lyon-Bron, des médecins destinés à servir au sein du Ministère de la Défense.
Sa devise « Mari Transve Mare Hominibus Semper Prodesse » (Sur mer et au-delà des mers, toujours au service des hommes), porte au centre les armoiries de Bordeaux, l'ancre symbolisant la Marine et la rose des vents l'aventure coloniale.
Les « navalais » étaient amenés à exercer dans les établissements propres du Service, notamment les Hôpitaux d'Instruction des Armées, les centres de recherches et les Écoles du Service de Santé des Armées mais aussi et bien sûr au sein des formations de l'Armée de Terre, Armée de l'Air, Marine Nationale et Gendarmerie Nationale.
En voici quelques objets de tradition, chinés ici et là.
Peut-être auriez-vous quelques anecdotes pour enrichir notre récit ? Merci ⚓🇫🇷

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 10218

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 11235

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyLun 31 Mai 2021 - 21:05
#histoire : Le 31 Mai vers 01H00 du matin, par nuit noire et mer calme près de Dunkerque, le torpilleur "Cyclone" est touché par une torpille lancée du mtb "S.24".
Sous la violence de l'explosion, l'avant est arraché sur une longueur de plus de vingt mètres. Il y a 2 disparus et 13 blessés.
Le bâtiment cependant reste dans sa ligne d'eau. L'équipage sous les ordres du lieutenant de vaisseau Winter, commandant en second, épontille les cloisons étanches qui résistent à la poussée de l'eau.
Une heure après, le "Cyclone" met en route par l'arrière à 4 nœuds vers Douvres. Il y arrive vers midi et débarque ses blessés à proximité de North Goodwern.
A 17h25 il se remet en route vers Cherbourg toujours en marche arrière à une vitesse de 6/7 nœuds. Il arrive le 2 juin vers 14h00. Il reçoit l'ordre de poursuivre vers Brest où il entrera le 3 juin vers 18h00. Il ne lui restera plus qu'à se saborder à l'arrivée des Allemands le 18 juin 1940.
Historique:
Bâtiment de la classe "Bourrasque".
Construit aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à Graville (F).
Mis sur cale le 29 septembre 1923.
Lancé le 24 janvier 1925.
Armement pour essais le 15 mars 1926.
Entrée en armement définitif le 15 mars 1927.
Clôture d'armement le 31 mai 1927.
Admis au service le 25 juin 1928.
Torpillé et gravement endommagé le 30 mai 1940 par la "S 24".
Fin du navire: sabordé à Brest le 18 juin 1940.
Description sommaire:
Déplacement: 1 319 tW - 1 457 tonnes (normal) - 1 727 tonnes (pleine charge).
Longueur: 105,77 m, largeur: 9,88 m, tirant d’eau: 3,80 m (4,30 m pc).
Propulsion:
- 3 chaudières à petits tubes.
- 2 turbines à engrenages.
- 2 hélices.
Puissance: 31 000 cv, vitesse: 33 noeuds.
Combustible: 100 tonnes plus 260 tonnes de surcharge.
Autonomie: 2 300 milles à 14 noeuds (prévu 3 000 milles à 15 noeuds).
Armement:
- 4 canons de 130 mm/40 Mod 19 (4 tourelles simples) avec 440 obus.
- 1 canon de 75 mm/50 AA Mod 22 avec 180 obus explosifs et 120 obus éclairants.
- 2 mitrailleuses de 8 mm AA Hotchkiss Mod 1914 avec 20 500 cartouches.
- 6 TLT de 550 mm (2 affûts triples) avec 6 torpilles Mod 1929 D.
- 2 grenadeurs à chaîne galle avec 20 grenades de 250 kg.
- 2 torpilles remorquées "Ginocchio" (supprimées en avril 1933).
- 2 projecteurs de 75 cm et 2 projecteurs de signalisation de 30 cm.
1931:
- remplacement du canon de 75 par 2 canons de 37 mm/60 AA (2 canons simples).
1938-1939:
- coloration des gerbes de l'artillerie principale.
1939-1940:
- remplacement des mitrailleuses de 8 mm par des canons jumelés de 13,2 mm.
armement 1er trim 1940:
- le 3e canon de 130 mm sera supprimé sur tous les torpilleurs pour la stabilité (sauf sur "Cyclone", "Siroco" et "Tempête"), par note du 30 janvier 1940.
Embarcations:
- 1 vedette à moteur Baudoin de 7 m.
- 1 canot à moteur Baudoin de 7 m.
- 1 youyou à moteur Baudoin de 5 m.
- 1 baleinière de 7 m.
- 1 canot Berthon en toile de 3,60 m.
- 1 plate de 3 m.
Equipage:
- 1 officier supérieur, 6 officiers subalternes.
- 1 premier-maître mécanicien, 6 maîtres.
- 17 seconds-maîtres, 111 quartiers-maîtres et matelots (effectif de paix).
- L'effectif de guerre est porté à 9 officiers et 153 officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots.

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 15148

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 16129

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyLun 31 Mai 2021 - 20:57
#histoire : 31 mai 1947, quatre frégates US (Patrol Frigate) du type Tacoma passent sous pavillon français à La Nouvelle Orléans.

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 3498

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 4426
La frégate météorologique Le Verrier à Brest

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 5338

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: BPC Mistral, Tonnerre & Dixmude
thierry0100

Réponses: 93
Vues: 10476

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: BPC Mistral, Tonnerre & Dixmude    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyLun 24 Mai 2021 - 18:47
[#LeSaviezVous ⁉] – « Sacrifiez-vous, tenez ! »
Les bateaux de la Marine nationale possèdent tous une devise qui leur est propre. Mais savez-vous d’où provient celle du porte-hélicoptères amphibie Dixmude ?
« Sacrifiez-vous, tenez » est un extrait de l’ordre du jour du contre-amiral Ronarc’h, le 9 octobre 1914, à sa brigade de fusiliers marins, envoyée sur le front de l’Yser (Dixmude). Leur objectif : faire front durant quatre jours à l’armée allemande, dont la percée menace Dunkerque, et couvrir ainsi la retraite de l’armée belge.
En lieu et place des quatres jours annoncés, les 6000 hommes de l'amiral Ronarc'h tiendront finalement plus de trois semaines, au prix de lourdes pertes. Ce sacrifice, jugé héroïque, mérite les honneurs du président Raymond Poincaré, qui remet solennellement un drapeau à la brigade le 11 janvier 1915. Il s'agit, avec la bataille de la Marne, de l'un des tournants majeurs de la Première Guerre Mondiale. #histoire

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 1803

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 2557

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 3445

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 4373

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyLun 24 Mai 2021 - 13:42
#histoire : 24 mai 1991, dernière cérémonie des couleurs à bord du croiseur Colbert, et départ du dernier commandant. Le Colbert est désarmé et les croiseurs disparaissent des rangs des bâtiments de notre Marine Nationale.

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 15128

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyDim 23 Mai 2021 - 21:26

#histoire : 3 mai 2009, au large des Seychelles à plus de 900 km des côtes somaliennes, le Nivôse, navigant face au soleil, est pris pour un navire marchand par un petit groupe de pirates, qui s'apprêtaient alors à l'aborder. Les commandos de marine présents à son bord réalisent alors la capture de onze pirates, portant à 24 leur nombre de pirates arrêtés en trois semaines sur la zone.
" La scène se déroule dimanche matin, au lever du jour, en plein Océan indien. Deux skiffs (embarcations rapides) de pirates somaliens foncent sur la frégate française Nivôse... Les assaillants ont confondu le bâtiment de la marine avec un navire marchand et l'ont pris en chasse. Avançant vers le soleil pour ne pas être identifiée, la frégate laisse les pirates s'approcher, puis se retourne, engageant ses embarcations légères et son hélicoptère dans un assaut rapide. Onze pirates sont capturés. Les suspects sont interrogés par les fusiliers marins lâchés, en zodiac, à leur poursuite. Il y a une troisième embarcation, avouent alors les captifs.
«L'un des bateaux, dit bateau-mère, transportait des fûts de pétrole, de la nourriture et de l'eau, détaille le porte-parole de l'Etat major des armées, le commandant Christophe Prazuck, joint par France Info. Les deux autres étaient des bateaux d'assaut avec à leur bord des roquettes, des lances-roquettes et des kalachnikov.»
Transférés à bord de la frégate, les suspects, dont certains paraissent extrêmement jeunes et épuisés, sont fouillés, et retenus assis mains sur la tête, sur la plage avant du bâtiment. «Les gars que l'on attrape sont de plus en plus jeunes», remarque un fusilier. «Regardez celui-ci, il n'a pas même 17 ans». La décision sur leur éventuel transfèrement n'avait pas été prise dimanche : «On attend les ordres», indique le capitaine de corvette Patrick Bonnat, commandant en second du Nivôse, dans une communication à l'équipage.
C'est la troisième prise successive pour le Nivôse qui a relevé le 12 avril le Floréal dans la force européenne anti-piraterie Atalante lancée en décembre.
Une vingtaine de bateaux aux mains des pirates
Même si elle commence à porter ses fruits, l'opération Atalante ne parvient pas à enrayer les prises d'otage dans le Golfe d'Aden. Une vingtaine de navires seraient aux mains des pirates. Samedi, ces derniers ont affirmé depuis leur base de Haradere (centre de la Somalie) la capture d'un cargo britannique et d'un second navire vendredi soir, leur premier succès en presqu'une semaine. «Nos hommes ont capturé deux navires. L'un d'entre eux transporte des véhicules, l'autre pourrait transporter des marchandises pour des commerçants somaliens», a indiqué par téléphone un pirate. Selon le centre opérationnel de la mission de protection de l'Otan à Bruxelles, l'un d'eux est l'«Ariana», propriété d'une compagnie britannique battant pavillon de Malte. L'identité du second bateau restait incertaine encore dimanche. "
Source : Le Parisien
⚓ Et vous, comment avez-vous vécu ces moments de lutte contre la piraterie ?

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 1788

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 2542

Thierry
Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: ACOMAR
thierry0100

Réponses: 53
Vues: 3716

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: ACOMAR    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyDim 23 Mai 2021 - 16:47
#histoire : 22 mai 1822, un ordonnance du roi Louis XVIII indique que le cornet sera remplacé, dans tous les corps de l’armée dont la Marine, par un nouvel instrument qui portera la dénomination de clairon.
. Au Château des Tuileries, le 22 mai 1822
Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre, à tous ceux que ces présentes verront, salut !
L’expérience ayant démontré que le cornet actuellement en usage dans les compagnies de voltigeurs et d’infanterie légère était nuisible à la santé des hommes qui s’en servent, et qu’il représentait d’ailleurs d’autres inconvénients pour le service ;
NOUS AVONS ORDONNÉ ET ORDONNONS CE QUI SUIT :
Article 1er . Le cornet sera remplacé, dans tous les corps de notre armée, par un nouvel instrument qui portera le nom de clairon.
Article 2 . Il sera donné à chacun de ces corps un exemplaire de la nomenclature des différentes sonneries que nous avons adoptées, et qui devront être suivies désormais dans les pratiques journalières de la troupe et particulièrement les manœuvres d’infanterie légère.
Article 3 . Notre Ministre secrétaire d’État au département de la guerre est chargé de l’exécution de la présente ordonnance.
Donné en notre Château des Tuileries, le 22 mai de l’an de grâce 1822, et de notre règne
⚓ pour mémoire, les sonneries : http://cdojaubert.canalblog.com/.../2007/01/02/26254023.html

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 3042

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 2537

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 2631

Thierry

Tag histoire sur www.belgian-navy.be FolderSujet: Les actualités de la Marine Française
thierry0100

Réponses: 419
Vues: 10213

Rechercher dans: Marine Française - Franse Marine - French Navy   Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptySujet: Les actualités de la Marine Française    Tag histoire sur www.belgian-navy.be EmptyJeu 15 Avr 2021 - 14:17
un petit retour dans le temps

#histoire : 15 avril 1994, le capitaine de corvette Clary, alors en mission de reconnaissance sur Etendard IV PM dans le ciel de Bosnie, est touché à 15h25 par un missile anti-aérien, lors d'un vol de reconnaissance sur Gorazdé (Bosnie).
Le pilote, commandant en second, le capitaine de corvette Clary, ressent un violent choc à l'arrière de son avion. Son coéquipier a vu de la fumée sur l'arrière de l'avion et confirme des impacts et une détérioration de l'arrière de l'appareil.
Le capitaine de corvette Clary réussira l'exploit, non sans peine, de ramener son appareil et d'apponter à bord du porte-avions Clémenceau à 16h28.
Son avion était l'Etendard IV PM, n°115 de la flottille 16F
Plus d'informations : http://aviateurs.e-monsite.com/.../une-mission-au-crible...

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 185

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 281

Tag histoire sur www.belgian-navy.be 372

Thierry
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: