Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Dim 5 Aoû 2012 - 14:55

Lorsque la coque et les ponts étaient construits et le navire hors de l'eau, on le mettait à la mer pour achever la finition et le "lancement" était l'occasion d'une fête. On décorait le vaisseau de branchages et de drapeaux.

On lançait en général le bateau par l'arrière (la poupe entrait la première dans l'eau) sur des sortes de rails inclinés de 8 à 10 %. Il y avait toujours un moment d'émotion lorsqu'il ne restait plus qu'un seul arc-boutant, la SAVATE, pour retenir le navire.
D'un coup de maillet, un seul homme la faisait sauter et comme il n'avait pas le temps de s'écarter, une fosse était creusée près de lui dans laquelle il se jetait précipitamment.
Le navire passait au-dessus de sa tête, mais le danger était extrême d'être écrasé si la fossen'était pas assez étayée ou si un incident l'avait empêché de s'y réfugier, ou encore d'être asphyxié par la fumée due à l'échauffement du suif et du bois.
En général on proposait ce défi à quelqu'un qui n'avait rien à perdre, un forçat, un condamné à mort, et sa remise en liberté dépendait de la chance et de son courage !

Avant de lancer le bateau, une tradition très ancienne voulait et veut encore qu'on lui choisisse une marraine qui ne doit être NI MARIEE NI ENCEINTE sous peine de voir un jour le bateau sombrer.
Cette marraine, le jour du lancement doit briser contre la coque une bouteille de vin, en général, et depuis longtemps, du champagne.
Certains prétendent que cette libation a remplacé le sacrifice humain offert par certaines peuplades à l'aube de l'histoire et même plus tard, à l'époque des Vikings.



Amicalement, Bob
Revenir en haut Aller en bas
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Jeu 16 Aoû 2012 - 13:20

Construction d'un navire à Rochefort



Amicalement, Bob




Revenir en haut Aller en bas
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Jeu 16 Aoû 2012 - 13:41

Comment construire un navire sans plan préalable ?

La Marine s'en tenait aux généralités et à l'empirisme comme Colbert qui, en 1669, écrivait :
"L'opinion commune en France, c'est qu'un bâtiment ne peut bien aller à la voile qu'il ne soit extrêmement taillé n'ayant en long que quatre fois leur longueur."

Le traité d'architecture navale de F.Dassié :

F.Dassié, maître de dessins des gardes de la Marine de Toulon, qui publie son traité en 1677, rapporte ainsi sans les discuter toute une série de recettes traditionnelles sur la manière de construire les Navires, par exemple :

- On aura l'épaisseur ou la grosseur de la quille si on divise le longueur en six parts égales, le nombre de pieds qui en proviendra sera compté pour pouces au lieu de pieds ...

- L'estave doit avoir de hauteur le quart de la longueur de la quille ...

- Le fond de cale est divisé en 6 parties égales depuis l'estave jusqu'à l'estambot. On prend 2 de ces parties au derrière desquelles sont les chambres aux soutes, de la poudre et du pain ...



Amicalement, Bob




Revenir en haut Aller en bas
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Jeu 30 Aoû 2012 - 17:29

Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19057
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Jeu 30 Aoû 2012 - 18:20

très intéressant,ton sujet bob,bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Sam 29 Sep 2012 - 12:29

Que sont les FRONTEAUX ?

Ce sont des sortes de portiques de niveaux entre le pont à l'air libre et les gaillards ou entre la plateforme de poulaine sur l'étrave et le gaillard d'avant (le "fronteau de coltis" )


Amicalement, Bob
Revenir en haut Aller en bas
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Sam 29 Sep 2012 - 14:08

LES ANCRES DU XVIIe SIECLE


L'axe de l'ancre percé à sa partie supérieure d'un oeillet s'appelle la verge.
A sa partie inférieure, elle a deux bras, chacun avec une patte qui "crochera" dans les fonds marins.
A sa partie supérieure, proche de l'oeillet, une barre dite "jas" s'inscrit dans un plan perpendiculaire à celui des bras.

Si le "jas" est en bois, c'est pour que, pesant moins lourd, il soir précédé par les bras dans la descente de l'ancre vers le fond.
A "l'atterrissage", sa position perpendiculaire oblige l'ancre à s'appuyer sur une de ses pattes qu s'enfoncera dans le fond, tandis que l'autre reste en dehors.

La verge et les bras sont en fer forgé et soudé.

Au milieu du XVIIe siècle, le Père Fournier écrivait dans son traité d'hydrographie qu'il fallait que la plus grosse ancre soit en proportion du tonnage de vaisseau : 110 £ de fer pour 20 tonneaux.
C'est peu, car d'après J.C. Lemineur, l'ancre la plus lourde pesait 3.8OO Kg.


marin question Amicalement, Bob
Revenir en haut Aller en bas
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3133
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   Lun 1 Oct 2012 - 16:15

L'INTERNATIONALE DES MARINES OCCIDENTALES AU XVIIe SIECLE

Paradoxalement, en dépit des apparences telles que la langue, les pavillons et les antagonismes nationaux, il n'y avait au XVIIe siècle qu'un seul monde maritime en Europe du Nord.

Les navires de guerre étaient à peu près les mêmes, tous en bois sur le modèle hollandais, marchant tous à voiles, armés de la même artillerie, interchangeables au point qu'un qu'un vaisseau pris à l'ennemi s'incorporait directement dans n'importe quelle flotte.


Les amiraux hollandais (RUYTER), anglais (TROMP, MONK), français (DUQUESNE, TOURVILLE) appliquaient tous la même tactique dans les combats navals.
Les équipages, très hétérogènes, étaient plus attachés au mode de vie des gens de mer qu'à leur propre pays.

Les marins des Flandres, comme JEAN BART servait autant Louis XIV que les Bretons la dynastie écossaise des Stuarts.

Aux Antilles, les flibustiers étaient issus de toutes les nations maritimes européennes !



marin simson Amicalement, Bob
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lancement d'un vaisseau au XVIIe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Les sujets en rapport avec la marine et la mer-
Sauter vers: