Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 [dossier] La guerre des Malouines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Mer 23 Nov 2011 - 16:35

La guerre des Malouines (Falklands War - Guerra de las Malvinas)

La guerre des Malouines (Falklands War, Guerra de las Malvinas) est un conflit qui a opposé l'Argentine et le Royaume-Uni à propos de la souveraineté sur les îles Malouines (Falkand Islands), sur l'île de la Géorgie du Sud (South Georgia) et sur les îles Sandwich du Sud (South Sandwich Islands) qui sont des territoires britanniques d'outre-mer situé dans l'Atlantique Sud se trouvant à 13 000 km du Royaume-Uni.


Les îles Malouines sont un archipel de l'Atlantique Sud situé à 660 km des côtes de l'Argentine et à 940 km du nord de l'Antarctique. L'archipel est composé de deux îles principales, Falkland occidentale et Falkland orientale séparées par un large chenal, le détroit des Falkland ainsi que de plus de 750 îles et îlots. La superficie de l'archipel est de 12 173 km2 (superficie équivalente à celle de l'Irlande du Nord) pour une population d'environ 3 000 habitants, dont les deux tiers résident dans la capitale Port Stanley.


Les îles de la Géorgie du Sud (South Georgia) et les îles Sandwich du Sud (South Sandwich Islands) forment un petit archipel très isolé, situé entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique (voir la carte ci-dessous), d'une superficie totale de 4190 km² (avec 3755 km² pour la Géorgie et 310 km² pour les Sandwich). Elles appartiennent aux territoires britanniques d'outre-mer, leur gestion étant assurée par un représentant de la Couronne britannique depuis les îles Malouines (Falkland), distantes de 1300 km de la Géorgie du Sud et 2000 km des Sandwich du Sud.

Seule l'île de Géorgie du Sud est habitée; les îles Sandwich du Sud sont composées d'un archipel d'une dizaine de petites îles volcaniques inhabitées. Les deux archipels possèdent un relief montagneux (2900 m) constitué de glaciers et abritent une riche faune locale (pingouins, phoques, manchots, etc.).

De son côté, l'Argentine a toujours revendiqué les îles Malouines (les Malvinas) et les îles Géorgie du Sud et Sandwich du Sud comme faisant partie intégrante de son territoire national.



Contexte historique et juridique :

La propriété des îles Malouines, qui figurent aujourd'hui sur la liste des territoires non autonomes de l'ONU, a longtemps été disputée. Au XVIIIe siècle, la France fut la première à les revendiquer, mais elle fut expulsée par l'Espagne qui les céda à la Grande-Bretagne. Les îles demeurèrent inoccupées de sorte que la souveraineté britannique perdit son effectivité.

L’Argentine obtint son indépendance de l'Espagne en 1810 et occupa les îles en 1820 avec une colonie pénitentiaire qui fut rapidement abandonnée. En 1833, le Royaume-Uni y établit une colonie, mais l'Argentine maintint sa revendication territoriale.

Avec le changement de statut, en 1946, des colonies et dominions, qui forment dorénavant le Commonwealth, Londres voyait ce différend territorial comme mineur. En 1965, sous l'effet de la résolution 2065 des Nations unies, qui exige l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays coloniaux (1960), les négociations commencèrent ; dix-sept ans plus tard, très peu de choses avaient changé. En janvier 1976, le comité juridique inter-américain, organe de l'Organisation des États américains (OEA) simplement consultatif, déclare l'existence d'un « droit de souveraineté irréfutable » de l'Argentine sur les Malouines, sans avoir autorité à juger de ces choses. En août 1976, la 5e conférence du mouvement des non-alignés déclare l'Argentine « propriétaire légitime du territoire ».

Le différend est insolite, en ce que les deux États mettent en avant des droits issus du processus de décolonisation pour défendre leurs prétentions. Ainsi, le Royaume-Uni met en avant l'origine britannique des 2 000 habitants (seuls une trentaine d'Argentins habitaient ces îles) et invoque l'article 73 de la Charte des Nations unies et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, tandis que l'Argentine invoquait le droit des peuples à la décolonisation, affirmant qu'il s'agissait d'une terre spoliée par les Britanniques depuis 150 ans ; l'ONU était plutôt favorable à l'Argentine.

L'Argentine devint une dictature militaire en mars 1976 et faisait face à des problèmes économiques graves, avec une inflation annuelle à 140 % quand le général Galtieri parvint au pouvoir en 1981. Son armée subissait un embargo sur les armes de la part des États-Unis depuis 1978, malgré le soutien de Washington à la junte, qui obtint aussi, sous Galtieri, celui de l'URSS.

La Royal Navy maintenait une présence militaire dans la zone sous la forme d'un petit groupe de quarante soldats des Royal Marines connu comme le groupe 'Naval Party 8901'. Les négociations continuaient toutefois entre les deux pays. Cependant, celles-ci demeuraient formelles, les mêmes arguments étant ressassés.

Les causes de la guerre (tous ce qui concerne les causes de ce conflit ne sont que des hypothèses et des suppositions)

En envahissant les îles Malouines, historiquement revendiquée par les Argentins, la junte militaire comptait redorer son blason en unissant le pays confronté à la crise. De plus, les militaires argentins avaient développé le concept d'une « Argentine bicontinentale », qui comprendrait une partie du continent Antarctique, dotée de nombreuses ressources en matières premières. La possession des îles Malouines serait ainsi la première étape pour établir des « Antilles antarctiques » (îles Malouines, îles de Géorgie du Sud, les Orcades du Sud, les Sandwich du Sud, les Shetland du Sud), un trait d'union maritime avec des territoires que l'Argentine souhaitait annexer en Antarctique. Pour les militaires au pouvoir, l'« Argentine bicontinentale » n'est pas seulement un rêve, mais une mission patriotique qui doit être accomplie un jour.

La junte argentine tenta de détourner l'attention portée par l'opinion publique sur l'économie et le respect des droits de l'homme grâce aux effets espérés d'une victoire nationale rapide dans les Malouines. Une pression fut exercée sur l'Organisation des Nations unies (ONU) avec une menace subtile d'invasion : les Britanniques n'y firent pas attention et continuèrent à tergiverser (les positions britanniques ne se sont pas exprimées d'une manière monolithique mais plutôt en tenant compte d'intérêts spéciaux et d'administrations diverses ; ce qui conduisit souvent les observateurs extérieurs à des erreurs d'appréciation). Les Argentins interprétèrent la politique britannique comme un désengagement en particulier si les îles étaient envahies - un point de vue également soutenu par le retrait planifié de la dernière unité de la Royal Navy en 1981 (dans le cadre d'une diminution générale de la flotte) et la loi sur la nationalité britannique de 1981 qui retirait la nationalité complète aux résidents des Îles Malouines.

Les plans furent finalisés et l'invasion des Malouines programmée entre le 15 mai et le mois de juillet 1982, c'est-à-dire au tout début de l'hiver austral, période à laquelle une éventuelle riposte britannique aurait été extrêmement difficile. Mais, tous ces plans furent accélérés ou modifiés à la suite d'une crise survenue en mars au sujet de la Géorgie du Sud, archipel qui ne faisait pas partie des Malouines mais qui en dépendait administrativement.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Mer 23 Nov 2011 - 20:02

Mars 1982



Le 19 mars : une équipe de ferrailleurs argentins est débarquée à Leith en Géorgie du Sud (South Georgia) par un navire de la marine argentine, le ARA Bahía Buen Suceso (B-6), pour démanteler une ancienne usine d’équarrissage de baleines rachetée par un homme d'affaires argentin. Peu de temps après, les membres d'une mission scientifique britannique (les seuls résidents sur ces îles inhabitées) préviennent par radio le gouverneur britannique des Malouines qu'un drapeau argentin mis en place par les ferrailleurs flottait près de leur lieu de travail.

Citation :
Robert Banner (un membre de la mission scientifique britannique) a pris des photos de l'arrivée du ARA Bahía Buen Suceso à Leith le 19 mars 82 :


le Bahía Buen Suceso s'amarre à Leith (Photo zonamilitar.com.ar)


Le personnel en uniforme blanc descend du navire et commence à décharger du matériel (Photo zonamilitar.com.ar)


le drapeau argentin est hissé à Leith (Photo zonamilitar.com.ar)

Le 20 mars : le gouvernement britannique élève une protestation auprès du gouvernement argentin, demande le rapatriement immédiat des Argentins débarqués par retour du Bahia Buen Suceso et se réserve le droit de prendre toute mesure appropriée. Simultanément un détachement de 22 Royal Marines doté de munitions complémentaires embarque sur le patrouilleur polaire de la Royal Navy HMS Endurance (A171) (le seul navire militaire britannique dans la région) qui appareille de Port Stanley (aux Malouines) avec l'ordre d'évacuer les ferrailleurs argentins et d'empêcher tout personnel militaire argentin de débarquer sur les îles.

Le 24 mars : le HMS Endurance arrive en Géorgie du Sud où il débarque les 22 Marines à Grytviken. Le HMS Endurance reste dans la zone pour surveiller les agissement des argentins à l'aide de son hélicoptère embarqué, un Westland Wasp.

Le 25 mars : prévenus de l'envoi du HMS Endurance, les argentins franchissent un nouveau degré dans l'escalade en déroutant le ARA Bahia Paraiso (B-1), autre navire de ravitaillement de leur flotte, attaché aux bases antarctiques, qui naviguait auprès des îles Orcades du Sud (South Orkneys), et qui débarque le 26 mars à Leith en Géorgie du Sud, 14 marins et commandos plus du matériel militaire.

Le 26 mars : la corvette ARA Guerrico (P-32) qui se trouvait en cale sèche dans la base navale Puerto Belgrano, en Argentine, pour une période d’entretien, sans combustible, ni munitions et avec une grande quantité de systèmes désarmés, reçoit l'ordre de suspendre les réparations pour commencer l'approvisionnement de la corvette et son armement pour une remise en service rapide.

Le 27mars : l'ordre est donné au ARA Guerrico (P-32) d'être prêt dans le plus bref délai et de procéder à l'embarquement d'un contingent de 40 fusillers commandos qui sera transféré sur le brise glaces ARA Bahia Paraiso dans les parages des îles Georgie du sud.

Le 29 mars, le ARA Guerrico (P-32) appareil de la base navale de Puerto Belgrano en direction des îles de Georgie du sud, avec l'ordre d’éviter d’être détecté ou d’être aperçu.

Citation :
La tournure prise par ces événements et la tension ainsi générée conduit dès lors à un développement imprévu de la stratégie des membres de la junte argentine. Ils accélèrent le processus de reconquête des Malouines et l'élargissent à la Géorgie du Sud. La confirmation rapide par les états-majors de la faisabilité d'un débarquement dès le 1er avril engage activement le processus de reconquête.


le ARA Bahía Buen Suceso (B-6) (Photo apostaderomalvinas.com.ar)


le HMS Endurance (A171) et son hélico Wasp dans les eaux de l’Antarctique en 1979. (Photo MaritimeQuest.com)


le ARA Bahia Paraiso (B-1)[/size (Photo histarmar.net)


la corvette ARA Guerrico (P-32)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Dim 27 Nov 2011 - 20:57, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Mer 23 Nov 2011 - 21:05

1 avril 1982



La corvette ARA Guerrico (P-32) effectue sa jonction avec le ARA Bahia Paraiso pour former la Task Force 60 dont la mission est de prendre le contrôle de l'ile de Géorgie du Sud.

Le gouvernement britannique est averti par ses services secrets de la future invasion des Malouines par l'armée argentine. Le gouverneur des îles Malouines Rex Hunt est informé de la futur invasion argentine et il se prépare avec ses faibles moyens militaires à faire face. A ce moment-là, les forces britanniques sur l'île sont composées d'un détachement d'une soixantaine de marines, 22 autres marines de ce détachement viennent de partir pour les îles de Géorgie du sud avec le patrouilleur polaire HMS Endurance, le seul navire de la Royal Navy dans la région.

La machine militaire britannique se met en marche en vue d'une opération de reconquête d'une ampleur inattendue.

Départ pour l'Atlantique sud :
Le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Spartan (S105) qui croisait dans l'Atlantique se rapprovisionne d'urgence en torpilles à Gibraltar avant de mettre le cap vers les Malouines, son rôle là-bas sera de faire respecter une zone maritime d'exclusion autour des Malouines.

le HMS  Spartan (Photo Royal Navy)

Les bâtiments déjà en route pour l'Atlantique sud :
Le ravitailleur d'escadre RFA Fort Austin (A386), qui est parti de Gibraltar le 29 mars, fait route vers l''île de l'Ascension qui est un territoire britannique d'outre-mer situé entre le Royaume Uni et les Iles Malouines. C'est sur l''île de l'Ascension que la Task Force britannique va se regrouper et se réapprovisionner.


le RFA Fort Austin (Photo Royal Fleet Auxilliary)

Les bâtiments sur zone dans l'Atlantique sud :
Le seul bâtiment de la Royal Navy sur place est le patrouilleur polaire HMS Endurance (A171)

Les préparatifs pour constituer une Task Force :

à Gibraltar - Neuf bâtiments de la Royal Navy, participant à l'exercice annuel de printemps Springtrain au large de Gibraltar, doivent immédiatement cesser l'exercice en vue de partir pour l'Atlantique Sud. Ce sont les destroyers lance-missiles de la classe County, le HMS Antrim (D18) et le HMS Glamorgan (D19), les destroyers lance-missiles de Type 42, le HMS Glasgow (D88), le HMS Coventry (D118) et le HMS Sheffield (D80), la frégate anti-sous-marine de Type 22, le HMS Brilliant (F90), la frégate de Type 21 le HMS Arrow (F173) et la frégate de la classe Rothesay le HMS Plymouth (F126), + le pétrolier ravitailleur RFA Tidespring (A75) qui assurera leur soutien. Pour que les navires puissent partir avec leurs complètes dotations de guerre en munitions, approvisionnement, pièces de rechange et équipages, huit autres navires, participant à l'exercice Springtrain ou présents à Gibraltar leur transfèrent dans ce port le contenu de leurs soutes. Les frégates HMS Ariadne (F72), HMS Aurora (F10), HMS Euryalus (F15) et HMS Dido (F104) transfèrent leurs rechanges et réserves sur les destroyers HMS Antrim, HMS Glamorgan, HMS Glasgow et HMS Coventry; la frégate HMS Active (F171) fait de même avec le dstroyer HMS Sheffield, et la frégate HMS Battleaxe (F89) alimente la frégate HMS Brilliant. En raison de l'urgence, de nombreux transferts sont effectués par hélicoptères.


à Gibraltar, préparation pour partir vers l'Atlantique sud (Photo Royal Navy)

à Portsmouth - L'engagement est donné au premier ministre par l'amiral Leach de pouvoir faire partir une force aéronavale articulée autour des porte-aéronefs HMS Invincible (R05) et HMS Hermes (R12), et comprenant une composante amphibie. Cela supposait que les autres navires puissent appareiller dans les plus brefs délais. Un tel engagement aurait pu plonger dans la perplexité n'importe quel observateur présent dans l'arsenal de Portsmouth à cette époque...

Pour lire la suite, cliquer sur 'spoiler' ci-dessous :

Spoiler:
 

Citation :
Remarques :

Du coté britannique : La problématique est de constituer au plus vite une force capable d'aller combattre à 13.000 km de ses bases, sans aérodrome ni appui ? Le seul point d'appui, dont la Task Force britannique disposera durant l'opération, sera l'ile de l’Ascension située dans l'Atlantique à mi chemin entre le Royaume-Uni et les iles Malouines, donc à 6.000 km de la zone de combat ! Du coup, pour cette opération, les britanniques devront se passer des avions de combat de la Royal Air Force tels que les F-4 Phantom, les Buccaneer et les Tornado. Le choix d'utiliser des porte-avions est alors incontournable, mais le problème c'est, que depuis les années 70, la Royal Navy ne dispose plus de véritable porte-avions (sur lequel un avion décolle et apponte normalement) mais uniquement des porte-aéronefs sur lesquels les avions embarqués, les Sea Harrier, sont des avions à appontage vertical dont le rayon d'action et l'armement sont inférieurs aux avions d'un porte-avions traditionnel. Mais peu importe, les britanniques vont mobiliser une véritable armada de plus de 100 navires (militaires et marchands réquisitionnés) comprenant deux porte-aéronefs, cinq sous-marins nucléaires d’attaque, 8 destroyers, 15 frégates. À cela, il faut ajouter 8 000 fantassins (qui auront pour mission de reconquérir le terrain) embarqués à bord de plusieurs navires de transport de troupes ainsi qu'un nombre impressionnant de navires ravitailleur (et de soutien en tous genres) indispensables pour la réussite d'une telle opération.


-

décollage d'un Sea Harrier depuis le HMS Ark Royal ----------------------------- appontage vertical d'un Sea Harrier sur le HMS Ark Royal

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 26 Sep 2016 - 11:24, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Ven 25 Nov 2011 - 12:02

2 avril 1982

Citation :
Diplomatie :

- Londres rompt les relations diplomatiques avecl'Argentine.


Les argentins envahissent les Malouines :



1 - 1 avril à 21:30 : Le destroyer ARA Santissima Trinidad (D-2) débarque, au sud de Port Stanley, 21 canots pneumatiques avec 84 commandos amphibie qui ont pour mission de prendre d'assaut le casernement des marines et la résidence du gouverneur. Mais dans l'obscurité, les embarcations ne trouvent pas la crique dans laquelle est prévue la mise à terre. Traversant un banc de kelp, elles y sont ralenties car leurs hélices s'y accrochent. Les embarcations se dirigent finalement vers la plage là plus proche.

2 - 1 avril à 23:00 : Les embarcations accostent finalement sur une plage près de Lake Point. Là, les commandos se divisent en deux groupe, le premier se dirige vers le casernement de Moody Brook et le second vers la résidence du gouverneur (Government House).

3 - 2 avril à 04:30 : Le sous-marin ARA Santa Fe (S-21) débarque une équipe de nageurs de combat dont la mission est de baliser la plage et de guider l'arrivée des engins de débarquement, puis de sécuriser l’aérodrome et de prendre le contrôle .

4 - 2 avril à 05:30 : Après six heures de marche à pied sur un terrain plus difficile que prévu, les commandos du premier groupe atteignent Moody Brook et engagent une violente fusillade avec des explosions de grenades mais le casernement est vide.

5 - 2 avril à 06:00 : Le transport de chars ARA Cabo San Antonio (Q-42) débarque 20 Amtracs (engins de débarquement chenillés) et plusieurs camions amphibies.

6 - 2 avril à 06:30 : Sur la plage, la force se divise en deux groupes. Le premier groupe constitué de Amtracs prend rapidement le contrôle de l'aérodrome, et le second groupe avance sur la ville de Port Stanley.

7 - 2 avril à 06:30 : les commandos du second groupe atteignent la maison du Gouverneur, décidés à y pénétrer de force et à y obtenir la reddition du gouverneur. La défense de la résidence est assurée par 31 Marines, 11 marins et un civil armé qui ouvrent le feu, blessant mortellement le chef du détachement argentin. Trois Argentins qui ont pénétré imprudemment dans la résidence sont faits prisonniers. Les argentins tirent en direction des bâtiments avec des pistolets mitrailleurs et lancent des grenades étourdissantes, mais sans toucher de Britanniques. Ils adjurent par mégaphone le gouverneur de se rendre. Les Anglais qui ne peuvent repérer les Argentins tirent au jugé dans leur direction. La situation va durer deux heures 30. Elle est sans issue pour les assiégés, encerclés par des troupes qui vont se renforcer rapidement et dont les premiers blindés approchent.

8 - 2 avril à 06:45 : Des troupes supplémentaires sont héliportées sur l'aérodrome depuis le brise-glace ARA Almirante Irízar (Q-5) servant comme transport de troupes. Il s'agit d'un un peloton du 25ème régiment d'infanterie chargé de dégager la piste d'envol des obstacles qui la neutralisent (véhicules immobilisés, blocs de béton), afin de permettre l'atterrissage des premiers C130 Hercules argentins qui ont décollé des bases du continent pour acheminer sur l'ile les unités de l'armée de terre.

9 - 2 avril à 07:15 : Les Amtracs du second groupe, qui n'ont rencontré aucune résistance, arrivent sur Stanley lorsque la section britannique qui garde l'entrée de la ville ouvre le feu avec ses mitrailleuses et ses armes antichars. Sous le feu de canons sans recul, de mortiers et de mitrailleuses argentines, les Marines se replient vers la maison du Gouverneur.

10 - 2 avril à 08:30 : Les Amtracs, prennent le contrôle de la ville de Port Stanley.

2 avril à 09:00 : Afin de sauvegarder la vie de ses hommes, le gouverneur Rex Hunt décide de se rendre. Un contact est établi avec les responsables militaires argentins par l'entremise du représentant aux Malouines de la compagnie LADE. Un cessez-le-feu est ordonné. L'amiral Büsser vient rencontrer le gouverneur qui, après une vive protestation et quelques discussions, ordonne à ses hommes de déposer les armes. Les Marines sont faits prisonniers, ils seront conduits à Montevideo avec le gouverneur.

2 avril à 12:15 : le drapeau argentin est hissé sur le mât de la résidence du gouverneur. L’île passe sous administration militaire de l’Argentine.


Un Amtrac argentin (du Batallon de Vehiculos Anfibios) dans les rues de Port Stanley, le 2 avril 1982. (Argentine official photographer)

Citation :
Les forces navals argentines qui ont participé à l'opération "ROSARIO" (l'invasion des Malouines)

TASK FORCE 40 :

Destroyers : ARA Santísima Trinidad (D-2) et ARA Hércules (B-52)
Corvettes : ARA Drummond (P-31) et ARA Granville (P-33)
Sous-marin : ARA Santa Fe (S-21)
Transport de troupes : ARA Cabo San Antonio (Q-42)
Brise-glace : ARA Almirante Irízar (Q-5) - ARA Isla de los Estados

Départs pour l'Atlantique Sud :

Citation :
Le ravitailleur RFA Appleleaf (A81) quitte Gibraltar pour l'ile de l’Ascension où il devra réapprovisionner en fuel les bâtiments de l'Armada qui vont suivre.


RFA Appleleaf. Crown copyright. IWM (FKD 673)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 5 Déc 2011 - 8:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: [dossier] La guerre des Malouines   Sam 26 Nov 2011 - 13:54

3 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- Le Conseil de sécurité des Nations Unies approuve la résolution présentée par la Grande-Bretagne par dix voix contre une (celle du Panama) et de quatre abstentions (dont l’URSS et l'Espagne). Cette résolution n°502 exige « un cessez le feu » et le retrait immédiat de toutes les forces armées argentines des îles Malouines et appelle les gouvernements britannique et argentin à rechercher l'ouverture des négociations.

- Les avoirs argentins en Grande-Bretagne sont gelés (environ 1,5 milliard de dollars).

- Toutes les livraisons d'armes pour l’Argentine sont bien entendues arrêtées. La R.F.A., la France, la Suisse en font autant. L'Autriche reporte à plus tard l'envoi de 27 chars d'assaut destinés à l'armée de Galtieri.

- La Communauté Economique Européenne, approchée elle aussi, accorde son appui à la Grande-Bretagne en participant aussitôt malgré les réticences italiennes, au blocus économique de l'Argentine. Toutefois, elle ne prend pas de mesures financières.

Dans l'Atlantique Sud :

Les argentins envahissent la Géorgie du Sud (La bataille pour Grytviken) :

Citation :
A l'aube, la TASK FORCE 40, composée du ARA Bahia Paraiso (B-1) et de la corvette ARA Guerrico (P-32), lance les opérations pour reprendre le contrôle de Grytviken.

A 9h30, le ARA Bahia Paraiso apparait à l'entrée de la baie de Cumberland-est. Le navire observe le déplacement de l’unité de Royal Marines à terre qui prennent position. Les Argentins invitent, par radio, les britanniques à se rendre en invoquant un cessez-le-feu qui aurait été décidé par le gouverneur Hunt sur l'ensemble des dépendances des Falklands.

Après un refus et une mise en garde des Britanniques, la corvette ARA Guerrico rentre dans la baie, ses canons pointés vers les positions des Royal Marines. Le débarquement des commandos débute avec l'aide des 2 hélicos du ARA Bahia Paraiso (une Alouette III et un Puma de l'armée de terre) mais alors que le Puma entame sa phase de poser, les Marines ouvrent le feu sur l'hélico. Celui-ci, touché, se dérobe, et s’éloigne en dégageant de la fumée, pour chercher une zone d'atterrissage de l'autre côté de la baie. Au moment où il se pose, il bascule et s'écrase sur le côté. (c'est le premier aéronef argentin abattu durant le conflit)

Le ARA Guerrico ouvre le feux avec ses canons de 100 mm et 40 mm sur les Anglais qui ripostent avec des armes automatiques et des mortiers. Le navire est atteint par au moins 200 impacts au cours du combat dont une roquette antichar ou un obus de mortier dans la coque sous un missile MM38. Devant la pugnacité de la défense Britannique, le Guerrico s'éloigne de la côte.

Pendant ce temps, l'Alouette III du Bahia Paraiso fait la navette entre le lieu du crash du Puma où elle amène du renfort et évacue les blessés. Les Argentins y mettent en batterie une mitrailleuse qui couvre leur progression le long de la côte vers Grytviken. Les Anglais ne peuvent que ralentir cette manoeuvre qui les menace par le fond de la baie. Ils ne parviennent pas à atteindre l'Alouette III. Le Guerrico reprend à distance son tir contre la terre, avec son canon de 100 mm.

La position des Anglais, qui sont encadrés par les obus de 100 mm, et constatent simultanément la progression des Argentins le long du rivage sur leur flanc droit, devient intenable et ils se rendent. Les 22 Royal Marines et les scientifiques du British Antarctic Survey sont regroupés par les Argentins et ensuite évacués sur le ARA Bahia Paraiso.

La Géorgie du Sud passe sous administration militaire de l’Argentine. Le pertes, du côté argentin sont de trois morts et plusieurs blessés. Du coté britannique, un blessé.



Les 22 Royal Marines à Grytviken avant le début des hostilités. (Photo strategypage.com)


La corvette ARA Guerrico et l'Alouette III du ARA Bahia Paraiso au large de la Georgie du Sud. (Photo zonamilitar.com.ar)


L'hélico Puma du ARA Bahia Paraiso abattu. (Photo zonamilitar.com.ar)


Départs pour l'Atlantique Sud :

Les premiers avions de transport (C-130 Hercules et VC 10) de la Royal Air Force arrivent à l’ île de l’Ascension. Le transport aérien militaire sera assuré par quelque 35 C-130 Hercules et VC 10 de la Royal Air Force qui acheminent 5 907 tonnes de fret et 5 242 hommes entre la Grande-Bretagne et l'île de l'Ascension, dernière base opérationnelle située à 6 480 km des Malouines.


C-130 de la RAF sur l’ île de l’Ascension. (Photo naval-history.net)

Citation :
L’île de l’Ascension, qui est un territoire britannique d'outre-mer, est la seule base utilisable par les Anglais sur le chemin des Malouines, elle se trouve à 6.400 km de la zone des opérations. C'est sur l''île de l'Ascension que la Task Force britannique va se regrouper et se réapprovisionner.


Le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Splendid (S106) quitte le port de Faslane en Écosse pour les Malouines :

Citation :

le HMS Splendid en surface (Photo Royal Navy)

Le groupe d'avant-garde de la force navale britannique appareille de Gibraltar pour l'Atlantique Sud. Cette escadre est composée de 9 bâtiments :

Citation :
5 bâtiments à vocation antiaérienne (missiles Sea Slug ou Sea Dart) :

- Le destroyer HMS Antrim (D18)
- Le destroyer HMS Glamorgan (D19)
- Le destroyer HMS Glasgow (D88)
- Le destroyer HMS Coventry (D118)
- Le destroyer HMS Sheffield (D80).

3 bâtiments à vocation anti-sous-marine :

- La frégate HMS Brilliant (F90)
- La frégate HMS Arrow (F173)
- La frégate HMS Plymouth (F126)

1 pétrolier ravitailleur qui assure le soutien de l'escadre :

- RFA Tidespring (A75)



l'avant-garde en route pour l'Atlantique Sud (Photo Royal Navy)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 26 Sep 2016 - 11:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Sam 26 Nov 2011 - 15:45

4 avril 1982

Citation :
La marine marchande britannique est mobilisée

Le 4 avril, à 6 heures de l'après-midi, la reine Elizabeth II approuve au château de Windsor l'"order in council" qui permet au secrétaire d'état à la Marine ou à l'Amirauté, de réquisitionner tout navire britannique nécessaire à la défense du royaume dans le cadre des événements des Falklands. Ces navires civils, affectés ou réquisitionnés, sont nécessaires pour mener une opération d'envergure qui a été décidée pour reconquérir les Malouines. Ils sont retirés de leur fonction commerciale, d'où leur acronyme STUFT: ships taken up from trade (navires prélevés sur une utilisation commerciale)...

Pour lire la suite, cliquer sur 'spoiler' ci-dessous :


Spoiler:
 

Les départs pour l'Atlantique sud :

Le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Conqueror (S48) quitte le port de Faslane en Écosse pour les Malouines.


le HMS Conqueror (Photo Royal Navy)

Le remorqueur de haute mer RMAS Typhoon (A95) quitte le port de Portland pour l''île de l'Ascension.
Le navire de soutien RFA Sir Tristram (L3505) quitte le Belize (Amérique Centrale) pour l''île de l'Ascension.

Les bâtiments déjà en route pour l'Atlantique sud :
Le ravitailleur RFA Fort Austin (A386), qui est parti de Gibraltar le 29 mars, fait maintenant route vers l''île de l'Ascension. C'est sur l''île de l'Ascension que la Task Force britannique va se regrouper et se réapprovisionner.

Les bâtiments sur zone dans l'Atlantique sud :

Du coté britannique, le seul bâtiment de la Royal Navy sur place, le patrouilleur polaire HMS Endurance (A171), qui est trop peu armé pour faire face aux bâtiments de la Marine argentine, met le cap sur l''île de l'Ascension.

Du coté argentin, les forces navales en mer au large des Malouines et de la Géorgie du Sud, sont :

Citation :
TASK FORCE 20 :

Porte-avions : ARA Veinticinco de Mayo (V-2) --- [aviation embarquée = 8 chasseurs A-4Q Skyhawk + 4 S-2 A Tracker + 4 hélicos S-61 Sea King + 1 hélico Alouette AI03]
Destroyers : ARA Comodoro Py (D-27) - ARA Hipolito Bouchard (D-26) - ARA Piedra Buena (D-29) et ARA Segui (D-25)
Ravitailleur : ARA Punta Médanos (B-18)



le ARA Veinticinco de Mayo 'ex HMS Venerable puis ex HNLMS Karel Doorman'. (Photo Armada Argentina)


deux A-4Q Skyhawk sur le pont du ARA Veinticinco de Mayo. (Photo Armada Argentina)

Citation :
TASK FORCE 40 :

Les destroyers ARA Santísima Trinidad (D-2) et ARA Hércules (B-52)
Les corvettes ARA Drummond (P-31) et ARA Granville (P-33)
Le sous-marin ARA Santa Fe (S-21)



le destroyer ARA Santísima Trinidad. (Photo Armada Argentina)

Citation :
TASK GROUP 40.1 (Groupe de débarquement) :

Le LST ARA Cabo San Antonio (Q-42)
Le brise-glace ARA Almirante Irízar (Q-5)
Le Transport  ARA Isla de los Estados



le ARA Cabo San Antonio. (Photo Armada Argentina)

Citation :
TASK FORCE 60 (Géorgie du sud) :

La corvette ARA Guerrico (P-32)
Le brise-glace ARA Bahía Paraíso



le ARA Guerrico. (Photo Armada Argentina)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 26 Sep 2016 - 11:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Lun 28 Nov 2011 - 8:49

5 avril 1982

Départs pour l'Atlantique Sud :

Le groupe aéronavale britannique (Carrier Battle Group) appareille pour l'Atlantique Sud. Les bâtiments partent de différents ports, ils se regrouperont en mer sur la route vers l''île de l'Ascension.

Citation :
3 bâtiments appareillent de Portsmouth :

- le porte-aéronefs HMS Hermes (R12) --- [aviation embarquée = 12 chasseurs Sea Harrier + 18 hélicos Sea King]
- le porte-aéronefs HMS Invincible (R05) --- [aviation embarquée = 8 chasseurs Sea Harrier + 11 hélicos Sea King]
- le ravitailleur RFA Pearleaf (A77)



le HMS Hermes quittant Portsmouth le 5 avril 82. Crown copyright. IWM (FKD 673)


le HMS Invincible (Photo Royal Navy)

3 bâtiments appareillent de Devonport :

- la frégate HMS Alacrity (F174) --- [aviation embarquée = 1 hélico Westland Wasp]
- la frégate HMS Antelope (F170) --- [aviation embarquée = 1 hélico Westland Wasp]
- le ravitailleur RFA Olmeda (A124) --- [aviation embarquée = 2 hélicos Sea King]



HMS Alacrity (Photo nix-oceanpix.com)

1 bâtiment appareille de Rosyth :

- le supply ship RFA Resource (A480) --- [aviation embarquée = 2 hélicos Wessex]



RFA Resource (Photo rfaaplymouth.org)

Bâtiment dérouté vers l'Atlantique Sud :

Citation :
Le ravitailleur RFA Brambleleaf (A81), qui patrouille dans le Golfe Persique, doit rejoindre l'Atlantique Sud via le cap de Bonne-Espérance.


RFA Brambleleaf. Crown copyright. IWM (FKD 673)

A l'île de l'Ascension :

Citation :
Deux avions de patrouille maritime "Nimrod MR.1" de la Royal Air Force arrivent sur l'île de l'Ascension.


Un Nimrod MR.1 en vol au dessus de 2 sous-marins type Oberon avant le conflit. (Photo forummarine.com)

Remarque : La mission des Nimrod MR.1 sera de patrouiller autour de l'ile de l'Ascension et de prévenir toute intrusion de sous-marin argentin dans la zone. Ils seront bientôt remplacé par des Nimrod MR.2 équipés d'une perche pour le ravitaillement en vol, ce qui leur permettra d'effectuer des patrouilles beaucoup plus loin.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 12 Déc 2011 - 16:50, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Mar 29 Nov 2011 - 7:00

6 avril 1982

Citation :
Diplomatie :

- les Etats-Unis (EU) proposent une mission de "bons offices" menée par A. Haig. Elle durera jusqu'au 28 avril.

Départs pour l'Atlantique Sud :

La 1ère partie du groupe amphibie (Amphibious Task Group) appareille pour l'Atlantique Sud avec une partie des unités et du matériel de la 3ème brigade commandos. Les bâtiments partent de différents ports, ils se regrouperont en mer sur la route vers l''île de l'Ascension :

Citation :
3 bâtiments appareillent de Portsmouth :

- Le navire amphibie d'assaut HMS Fearless (L10) --- [hélicos embarqués = 3 Sea King HC.4 + 3 Westland Scout de la 3ème brigade commandos]
- Le ravitailleur RFA Stromness (A344) --- [Stores Support Ships]


HMS Fearless et RFA Stromness (Photo maritimequest.com)

2 bâtiments appareillent de Marchwood :

- Le navire amphibie de transport RFA Sir Percivale (L3036) --- [hélicos embarqués = 3 Gazelle AH.1 de la 3ème brigade commandos]
- Le navire amphibie de transport RFA Sir Lancelot (L3029) --- [hélicos embarqués = 3 Westland Scout de la 3ème brigade commandos]


RFA Sir Percivale (Photo Royal Fleet Auxiliary)

2 bâtiments appareillent de Devonport :

- Le navire amphibie de transport RFA Sir Galahad (L3005) --- [hélicos embarqués = 3 Gazelle AH.1 de la 3ème brigade commandos]
- Le navire amphibie de transport RFA Sir Geraint (L3027) --- [hélicos embarqués = 3 Gazelle AH.1de la 3ème brigade commandos]


Départ du RFA Sir Galahad pour les Malouines. (Photo Royal Fleet Auxiliary)

Arrivée à l'ile de l'Ascension :

Citation :
Le ravitailleur RFA Fort Austin (A386) arrive à l''île de l'Ascension où il embarque du matériel et des provisions amenés par les C-130 de la RAF.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Dim 11 Déc 2011 - 17:02, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Mer 30 Nov 2011 - 10:57

7 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- Le ministre de la défense britannique, John Nott, annonce que dès le 12 avril, une zone de 200 milles autour des Malouines sera considérée comme « zone de guerre ».

- Le secrétaire d'Etat américain, Alexander Haig, se rend à Londres où il rencontre Margaret Thatcher lors d’une réunion de cinq heures. Pour les Britanniques, le retrait des troupes argentines est un préalable impératif à toute négociation.

Trois bâtiments du groupe d'avant-garde (qui a appareillé de Gibraltar le 3 avril) sont détachés du groupe, le 7 avril, pour rejoindre à grande vitesse l'ile de l’Ascension. Ils auront pour mission ensuite de conduire la reconquête de la Géorgie du Sud. Ce groupe détaché sera appelé "South Georgia Task Group".

Citation :
Les 3 bâtiments détachés (South Georgia Task Group) sont :

- Le destroyer HMS Antrim (D18)
- La frégate HMS Plymouth (F126)
- Le ravitailleur RFA Tidespring (A75)



le HMS Antrim avant le conflit. Crown copyright. IWM (FKD 577)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Mer 14 Déc 2011 - 7:21, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Jeu 1 Déc 2011 - 23:14

8 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- La Belgique et les Pays-Bas se joignent à l'embargo.

- La CEE et le Japon apportent leur soutien moral à la Grande-Bretagne. Le Pérou, le Nicaragua, le Salvador, la Bolivie, l’Équateur, le Panama, le Guatemala, la Colombie et l'URSS apportent leur soutien moral à l'Argentine.

Pendant que la flotte britannique fait route vers le sud, les argentins préparent la défense des Malouines :

Les informations relayées par la presse internationale sur les départs successifs de navires anglais vers le sud amènent la junte militaire à déployer sur les Malouines l'équivalent d'une division (environ 13 000 hommes) pour assurer la défense des îles.

Citation :
Les moyens terrestres argentins stationnés sur les Malouines :

Le dispositif terrestre argentin sera acheminé en trois semaines aux Malouines, les soldats seront transportés par avion tandis que le matériel lourd suivra sur des navires. Ce dispositif, de défense des iles, conçu par l'amiral Lombardo, a été organisé en supposant que les Anglais devaient débarquer sans délai leurs troupes et qu'ils ne pouvaient le faire qu'à proximité de Port Stanley pour des raisons de distance, et donc que dans cette phase ils seraient vulnérables aux attaques de commandos héliportés.

42 canons de 105 mm et des canons de 155mm soutiendront les régiments d'infanterie. La défense antiaérienne de l'aéroport et des abords de Stanley sera composée de douze canons de 30 mm, de douze affûts bitubes de 35 mm, trois de 20 mm, de plusieurs lanceurs de missiles sol-air Tigercat et un lanceur sur remorque de missiles sol-air Roland. Le maillage de missiles et de canons autour de Stanley est également coordonné et contrôlé par des radars modernes de conduite de tir Skyguard qui complètent à courte distance les indications de la station radar VYCA 2 de Stanley. L'aéroport apparaît donc efficacement protégé contre de possibles attaques air-sol.

La répartition des troupes, au moment de l'arrivée des premiers navires anglais dans la zone, était la suivante:

-sur la Malouine Ouest, ont été affectés le 8ème régiment d'infanterie et une compagnie du 9ème génie pour défendre Fox Bay. A Port Howard est déployé le 5ème régiment d'infanterie. Sur l'île de Pebble un petit aérodrome a été ouvert par l'aéronavale.

-sur la Malouine Est, seuls les hameaux voisins de Goose Green et de Darwin ont une garnison substantielle: le 12ème régiment d'infanterie, la compagnie C du 25ème régiment d'infanterie et un détachement de l'armée de l'air.

Toutes les autres troupes sont regroupées concentriquement sur Stanley, ses hauteurs et son aérodrome: quatre régiments d'infanterie (3ème, 4ème, 6ème et 7ème) et une partie du 25ème, le 5ème bataillon de fusiliers-marins, le 3ème régiment d'artillerie, le 4ème régiment d'artillerie aéromobile, la batterie B du 1er bataillon d'artillerie de campagne des fusiliers-marins, le 601ème régiment antiaérien, la batterie B du 101ème régiment antiaérien, une partie du bataillon antiaérien de fusiliers-marins, le 10ème escadron d'automitrailleuses avec des blindés à roues, automitrailleuses légères Panhard armées de canons de 90 mm, le 601ème bataillon d'aviation de combat, les compagnies de génie n°10 et 60 de l'armée de terre et celle des fusiliers marins.


cliquer pour agrandir

Disposition des unités de l'armée argentine sur les Malouines au 30 avril


des troupes argentines sur les Malouines. (Photo zonamilitar.com.ar)


position d'une mitrailleuse de 12,7 mm. (Photo zonamilitar.com.ar)


position d'un canons antiaérien de 30 mm. (Photo zonamilitar.com.ar)


position d'un lanceurs de missiles sol-air Tigercat. (Photo zonamilitar.com.ar)


Citation :
Les moyens aériens argentins stationnés sur les Malouines :

Les Argentins disposent sur l'aéroport civil de Port Stanley (rebaptisé B.A.M. 'base aera militar') et sur deux terrains à pistes en herbe (Goose Green rebaptisé B.A.M. Condor et l'île de Pebble rebaptisé E.A.N. Calderon) de 34 avions : 24 avions de lutte anti-guérilla à hélice Pucara, 6 avions d’entraînement armés Aermacchi MB.339A et 4 avions d’entraînement armés T-34C-1 Mentor + 23 hélicoptères : 4 Chinook, 5 Puma, 3 Agusta A.109A, 9 Bell UH-1 Iroquois et 2 Bell UH-1 Huey.

Mais le gros le problème c'est qu'aucun avion de chasse ne sera mis en œuvre depuis l’archipel. La piste de Port Stanley, longue de 1200 mètres environ, est trop courte pour les accueillir. Les avions de chasse argentins devront donc opérer à partir des bases du continent, à la limite de leur rayon d’action !

L'aéroport de Stanley servira principalement pour l'approvisionnement via les C-130 hercules et les autres avions de transport de la Fuerza Aérea Argentina. Du fait du blocus maritime, l'aéroport de Stanley sera la seule voie permanente d'acheminement de la logistique des troupes argentines stationnées sur les Malouines.




Les argentins rebaptisent l'aérodrome de Port Stanley'. (Photo zonamilitar.com.ar)


à Port Stanley, un C-130 atterri et 3 Pucara sont stationnés en bout de piste. (Photo zonamilitar.com.ar)


les C-130 argentins font la navette en permanence entre le continent et les Malouines. (Photo zonamilitar.com.ar)


l'approvisionnement à l'aéroport de Port Stanley. (Photo zonamilitar.com.ar)


Citation :
Les moyens navals stationnés sur les Malouines :

Hormis deux patrouilleurs de la 'Prefectura Naval Argentina' (gardes côtes argentins) et quatre petits navires de servitude civils saisis par les argentins sur place, la marine argentine n'a pas stationné de navire aux Malouines.

Prefectura Naval Argentina (gardes côtes argentins) :

- le patrouilleur PNA Islas Malvinas GC-82
- le patrouilleur PNA Río Iguazú GC-83 (Prefectura Naval Argentina )


PNA Río Iguazú GC-83 aux Malouines. (Photo zonamilitar.com.ar)

Les navires civils saisis sur place par les argentins durant le conflit :

- ARA Forrest (armed coaster - supply mission - She fought off the Lynx helicopter that put the patrol craft Islas Malvinas out of action near Kidney Island on 1 May. The ship rescued two survivors of the crew of ARA Isla de los Estados, sunk by Alacrity on 10 May. She towed ARA Monsunen to Darwin later in the war, after this ship faced the attack of two British frigates and a helicopter. She uploaded ARA Monsunen's cargo and completed the supply mission to Stanley on 25 May. The ship was involved in harbour duties until the end of the war.)

- ARA Monsunen (armed coaster - supply mission - She survived the attack of two British frigates and a helicopter, successfully avoiding them by running aground at Seal Cove. Her supply mission was eventually carried out by ARA Forrest, which towed her to Darwin. Recovered by British forces on 29 may, after the battle of Goose Green.)

- ARA Penelope (schooner - seized by an Argentine crew on 7 May. She accomplished a logistic mission from Fox Bay to Stanley. While uploading her cargo, the schooner endured a naval bombardment by HMS Plymouth on Fox Bay's fuel depots during the first hours of 26 May. She eventually reached Stanley on 2 June.)

- ARA Yehuin - (A requisitioned oil tender, 494 tons, from Geomater company. Captured 15 June 1982 and renamed Falkland Sound.)



ARA Yehuin à Port Stanley. (Photo zonamilitar.com.ar)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Jeu 1 Déc 2011 - 23:16

9 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- Le secrétaire d'Etat américain, Alexander Haig, arrive à Buenos-Aires : pour les Argentins, l'affirmation de leur souveraineté sur les Malouines n'est pas négociable.

Départ pour l'Atlantique Sud :

La 2ème partie de la 3ème brigade commandos appareille de Southampton pour l''île de l'Ascension. Ce groupe de navires se regroupera en mer sur la route vers l''île de l'Ascension avec le 1er groupe (du HMS Fearless) pour former le Amphibious Task Group :

Citation :
2 bâtiments civils réquisitionnés appareillent de Southampton (avec la 3ème brigade commandos et de ses moyens de combat) :

- Le paquebot Canberra --- avec à bord 3.000 hommes du 40 RM Cdo, du 42 RM Cdo et du 3 Para .


Le paquebot Canberra (Photo cruiselinehistory.com)

- Le roulier Elk
--- avec l'équipement et les véhicules de la 3ème brigade commandos


Le roulier Elk navigue, armé de deux Bofors AA de 40 mm, vers l'Atlantique Sud. Crown copyright. IWM (FKD 190)

Deux frégates supplémentaires appareillent de Gibraltar pour l'Atlantique Sud. Elles vont rejoindre en mer le groupe aéronavale (le Carrier Battle Group qui est parti de Portsmouth le 5 avril) qui fait route vers l''île de l'Ascension :

Citation :
Deux frégates à vocation anti-sous-marine appareillent de Gibraltar pour l'Atlantique Sud :

- Le frégate HMS Broadsword (F88) --- [aviation embarquée = 2 hélicos Westland Lynx]


Le HMS Broadsword en 1982. (Photo maritimequest.com)

- La frégate HMS Yarmouth (F101)
--- [aviation embarquée = 1 hélico Westland Wasp]


Le HMS Yarmouth. (Photo Royal Navy)

Départ depuis l'ile de l'Ascension :

Citation :
- Le navire de soutien RFA Fort Austin quitte l'ile de l'Ascension et met le cap sur la Géorgie du Sud pour aller ravitailler le patrouilleur polaire HMS Endurance (A171).


RFA Fort Austin (Photo Royal Fleet Auxiliary)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Dim 11 Déc 2011 - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Ven 2 Déc 2011 - 8:16

10 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- Le secrétaire d'Etat américain, Alexander Haig, et le président Galtieri se rencontrent à deux reprises, alors que dans la rue, il y a des milliers de personnes qui manifestaient pour la reconquête de l’archipel.

- La CEE décrètent, à Bruxelles, un embargo sur les importations argentines.

Arrivée à l''ile de l’Ascension :

Les trois bâtiments du groupe 'Géorgie du Sud' (détachés du groupe d'avant-garde le 7 avril) arrivent à l'ile de l’Ascension. Le RFA Tidespring embarquent 2 hélicos (Wessex HU.5) et la compagnie M du 42ème Commando des Royal Marines arrivée par avion de la RAF. Le HMS Antrim embarque 20 membres des forces spéciales du Special Air Service (SAS) et Special Boat Service (SBS) arrivés par avion de la RAF. Ce groupe 'Géorgie du Sud' aura pour mission la reconquête de la Géorgie du Sud.

Citation :
Les 3 bâtiments du 'South Georgia Task Group' à l'ancre au large de l'ile de l’Ascension :

- Le destroyer HMS Antrim (D18)
- La frégate HMS Plymouth (F126)
- Le ravitailleur RFA Tidespring (A75)



le HMS Antrim à l'ancre au large de l'ile de l’Ascension. (Photo naval-history.net)


HMS Plymouth. (Photo HMS Plymouth Association)

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Sam 3 Déc 2011 - 8:38

11 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

Le secrétaire d’État américain, Alexander Haig, retourne à Londres, en informant qu’il n’y avait pas d’accord.

Départ pour l'Atlantique Sud :

Citation :
3 pétroliers civils (affrétés ou réquisitionnés) appareillent du Royaume-Uni pour l'ile de l'Ascension:

- Le pétrolier 'British Tay' --- utilisé comme convoy escort oiler --- équipé pour ravitailler les navires en mer par l'arrière (over-the-stern underway refueling)
- Le pétrolier 'British Test' --- utilisé comme auxiliary support tanker
- Le pétrolier 'British Esk' --- utilisé comme auxiliary support tanker



Le pétrolier 'British Esk' en 1979. (Photo shipspotting.com)

Remarque : Durant le conflit, 14 pétroliers civils (+ un navire citerne d'eau douce) seront affrétés ou réquisitionnés. Leur mission sera de réapprovisionner les cuves des ravitailleurs de la Royal Fleet Auxiliary en carburant (fuel + carburants aviation), en huiles (lubrifiants, anti-gel) et en eau douce. Ils vont jouer le rôle de station-service mobile pour les ravitailleurs de la Royal Fleet Auxiliary (support oilers). 12 seront employés en tant que pétroliers auxiliaires (auxiliary support tanker) et deux serviront de simples réservoirs mobiles de stockage (base storage tanker); un sur l'ile de l'Ascension et l'autre en Géorgie du Sud.

Citation :
2 remorqueurs civils réquisitionnés appareillent du Royaume-Uni pour l'ile de l'Ascension :

- Le remorqueur de haute mer 'Irishman' ---- appareille de Portsmouth
- Le remorqueur de haute mer 'Salvageman' ---- appareille de Portsmouth



Le remorqueur 'Salvageman' (Photo Rogers Daily Photo)

Récapitulatif de l'avancée de l'Armada Britannique (40 bâtiments sont mobilisés pour le moment) :


1 : 1 sous-marin nucléaire d'attaque (s’approche des Malouines)

Citation :
[01] - SNA HMS Spartan (S105)

2 : 2 sous-marin nucléaire d'attaque (en route pour les Malouines)

Citation :
[02] - SNA HMS Splendid (S106)
[03] - SNA HMS Conqueror (S48)

3 : Le groupe Géorgie du Sud (South Georgia Task Group) composé de 3 bâtiments (à l'ancre à l'ile de l’Ascension) :

Citation :
[04] - destroyer HMS Antrim (D18) --- [1 hélico Wessex HAS.3]
[05] - frégate HMS Plymouth (F126) --- [1 hélico Wasp HAS.1]
[06] - ravitailleur RFA Tidespring (A75) --- [2 hélicos Wessex HU.5]

4 : Le groupe d'avant garde (Advanced Group) composé de 6 bâtiments (en route pour l'ile de l’Ascension) :

Citation :
[07] - destroyer HMS Glamorgan (D19) --- [1 hélico Wessex HAS.3]
[08] - destroyer HMS Glasgow (D88) --- [1 hélico Lynx HAS.2]
[09] - destroyer HMS Coventry (D118) --- [1 hélico Lynx HAS.2]
[10] - destroyer HMS Sheffield (D80) --- [1 hélico Lynx HAS.2]
[01] - frégate HMS Brilliant (F90) --- [2 hélicos Lynx HAS.3]
[12] - frégate HMS Arrow (F173) --- [1 hélico Lynx HAS.2]

5 : Le groupe aéronavale (Carrier Battle Group) composé de 7 bâtiments (en route pour l'ile de l’Ascension) :

Citation :
[13] - porte-aéronefs HMS Hermes (R12) --- [aviation embarquée = 12 chasseurs Sea Harrier + 18 hélicos Sea King]
[14] - porte-aéronefs HMS Invincible (R05) --- [aviation embarquée = 8 chasseurs Sea Harrier + 11 hélicos Sea King]
[15] - frégate HMS Broadsword (F88) --- [2 hélicos Lynx HAS.3]
[16] - frégate HMS Alacrity (F174) --- [1 hélico Lynx HAS.2]
[17] - frégate HMS Yarmouth (F101) --- [1 hélico Wasp HAS.1]
[18] - ravitailleur RFA Olmeda (A124) --- [2 hélicos Sea King HAS.2]
[19] - ravitailleur RFA Resource (A480) --- [2 hélicos Wessex HU.5]

6 : Le groupe amphibie (3ème brigade commandos) composé de 9 bâtiments (en route pour l'ile de l’Ascension) :

Citation :
[20] - LPD HMS Fearless (L10) --- [3 hélicos Sea King HC.4 + 3 hélicos Westland Scout de la 3ème brigade commandos]
[21] - paquebot 'Canberra' --- avec à bord 3.000 hommes du 40 RM Cdo, du 42 RM Cdo et du 3 Para --- [1 hélico Sea King HC.4]
[22] - roulier 'Elk' --- avec l'équipement et les véhicules de la 3ème brigade commandos --- [3 hélicos Sea King HC.4]
[23] - LSL RFA Sir Percivale (L3036) --- [3 hélicos Gazelle AH.1 de la 3ème brigade commandos]
[24] - LSL RFA Sir Lancelot (L3029) --- [3 hélicos Westland Scout de la 3ème brigade commandos]
[25] - LSL RFA Sir Galahad (L3005) --- [3 hélicos Gazelle AH.1 de la 3ème brigade commandos]
[26] - LSL RFA Sir Geraint (L3027) --- [3 hélicos Gazelle AH.1 de la 3ème brigade commandos]
[27] - frégate HMS Antelope (F170) --- [1 hélico Lynx HAS.2]
[28] - ravitailleur RFA Stromness (A344)

Et, plus 11 autres bâtiments en route pour l'Atlantique Sud (à divers endroits) :

Citation :
[29] - LSL RFA Sir Tristram (L3505) --- a quitté le Belize (en Amérique Centrale) pour l''île de l'Ascension
[30] - ravitailleur RFA Fort Austin (A386) --- fait route vers le HMS Endurance pour le ravitailler --- [2 hélicos Wessex HU.5]
[31] - ravitailleur RFA Pearleaf (A77) --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[32] - ravitailleur RFA Appleleaf (A79) --- est arrivé à l'ile de l'Ascension
[33] - ravitailleur RFA Brambleleaf (A81) --- a quitté le golfe Persique pour rejoindre la Géorgie du Sud via le cap de Bonne-Espérance
[34] - patrouilleur polaire HMS Endurance (A171) --- le seul bâtiment déjà sur place, il fait route vers le RFA Fort Austin pour se ravitailler --- [2 hélico Wasp HAS.1]
[35] - pétrolier 'British Esk' --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[36] - pétrolier 'British Tay' --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[37] - pétrolier 'British Test' --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[38] - remorqueur de haute mer RMAS Typhoon (A95) --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[39] - remorqueur de haute mer 'Irishman' --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
[40] - remorqueur de haute mer 'Salvageman' --- fait route vers l''île de l'Ascension depuis UK
marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Mar 13 Déc 2011 - 14:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Dim 4 Déc 2011 - 10:02

12 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

- A 4 heures du matin, mise en vigueur de la zone d’exclusion maritime de 200 nautical miles (= 370 km) par les Britanniques autour des Malouines. L’objectif est de réaliser un blocus, coupant ainsi la garnison des îles des sources d’approvisionnement sur le continent sud-américain.


- Le secrétaire d'Etat américain, Alexander Haig, se réunit de nouveau avec le 1er ministre britannique, Margaret Thatcher, à Londres.

Dans la zone des Malouines :

Citation :
Le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Spartan (S105) est arrivé dans la zone des Malouines. Sa mission est de faire respecter la zone d’exclusion maritime de 200 nautiques autour des Malouines. Et pour cela, il recevra bientôt du renfort avec l'arrivée de deux autres sous-marins nucléaire d'attaque, le HMS Splendid et le HMS Conqueror.

Départ de l''ile de l’Ascension :

Citation :
- Le groupe 'South Georgia Task Group' quitte l'ile de l’Ascension avec pour mission la reconquête de la Géorgie du Sud.

South Georgia Task Group :

- Le destroyer HMS Antrim (D18) --- [1 hélico Wessex HAS.3]
- La frégate HMS Plymouth (F126) --- [1 hélico Wasp HAS.1]
- Le ravitailleur RFA Tidespring (A75)
--- [2 hélicos Wessex HU.5][/size]

Citation :
- Le ravitailleur RFA "Fort Austin" rejoint (à environ 1.500 Miles au nord de la Georgie du Sud) le patrouilleur polaire "HMS Endurance" pour le ravitailler (+ transfert de forces spéciales 'SAS') en vue de sa participation à la future opération de reconquête de la Géorgie du Sud. Ensuite, le "HMS Endurance" met le cap vers la Géorgie du Sud alors que le RFA "Fort Austin" repart vers le nord afin de ravitailler le groupe 'South Géorgia' qui vient de quitter l'ile de l’Ascension.


1 : RAS entre RFA "Fort Austin" et "HMS Endurance"
2 : RAS entre RFA "Fort Austin" et groupe 'South Géorgia'

A ce stade, les plans du commandement britannique sont :

Citation :
en 1 : Faire le blocus des Malouines avec les sous-marin nucléaire d'attaque,
en 2 : puis reprendre la Géorgie du Sud,
en 3 : puis prendre le contrôle de la mer et des airs avec l'avancée du groupe aéronavale,
en 4 : puis amener le groupe amphibie et débarquer les troupes sur les Malouines,
en 5 : et enfin, reprendre le contrôle des iles.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Mar 13 Déc 2011 - 14:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 32380
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   Lun 5 Déc 2011 - 8:06

13 avril 1982

Citation :
Diplomatie / Mesure :

Les Argentins rejettent un projet américain visant à placer temporairement les îles sous une triple administration (Argentine, Grande-Bretagne, Etats-Unis).

Départs pour l'Atlantique Sud :

Le remorqueur de haute mer (réquisitionné) 'Yorkshireman' appareille de Portsmouth.


remorqueur Yorkshireman. (Photo tugspotters.com)

Dans l'Atlantique Sud :

- Le navire de soutien RFA Fort Austin ravitaille le groupe 'South Géorgia'. Ensuite, le groupe 'South Géorgia' continue vers la Géorgie du Sud et le RFA "Fort Austin" continue vers le nord pour ravitailler le groupe avancé (advanced group) qui va bientôt quitter l'ile de l’Ascension pour mettre le cap sur les Malouines.

- Le ravitailleur RFA Brambleleaf (qui a quitté le Golfe Persique le 5 avril) franchit le Cap de Bonne-Espérance et continue sa route en direction des Malouines.


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Dim 11 Déc 2011 - 17:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [dossier] La guerre des Malouines   

Revenir en haut Aller en bas
 
[dossier] La guerre des Malouines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les guerres et les conflits sur la mer-
Sauter vers: