Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Tchad-RCA - EUFOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 5 Mar 2008 - 15:01

04/03/2008

Soudan: un soldat français porté manquant dans un incident frontalier

KHARTOUM (AFP) - Un soldat français de l'Eufor, la force européenne chargée de sécuriser l'est du Tchad et de la Centrafrique, est porté disparu après un incident frontalier meurtrier en territoire soudanais, condamné mardi par le Soudan.

L'Eufor et la France ont demandé aux autorités soudanaises leur "assistance" pour retrouver ce soldat, un sergent des forces spéciales françaises.

Selon l'armée française, un autre soldat français a été blessé dans l'accrochage, survenu dans la région de Tissi. Il a été récupéré et évacué par hélicoptère en République centrafricaine. Le militaire blessé a expliqué que son collègue s'était "effondré" après avoir été pris sous le feu de militaires.

Plus tôt, l'état-major de l'Eufor Tchad-RCA avait annoncé qu'un soldat français était porté disparu au Tchad après un incident survenu au Soudan, où son véhicule avait pénétré par erreur.

Selon Khartoum, des militaires "blancs" ont franchi à deux reprises la frontière non balisée entre le sud-est du Tchad et la région en guerre civile du Darfour, à l'ouest du Soudan, déclenchant un échange de tirs meurtrier avec l'armée soudanaise.

"A 17H00 (13H00 GMT) hier (lundi), une jeep militaire a traversé un barrage soudanais à cinq kilomètres à l'intérieur du Soudan et a échangé des coups de feu" avec les militaires soudanais postés au barrage, a expliqué le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Ali al-Sadiq.

"La jeep a été entièrement détruite, cinq ou six soldats blancs ont fui à pied vers le Tchad et n'ont pas été poursuivis", a ajouté le porte-parole.

"Une heure plus tard, trois autres jeeps militaires protégées par un hélicoptère sont revenues et des dégâts ont été rapportés", a-t-il poursuivi. Selon le ministère, l'incident a fait une victime civile mais aucun soldat étranger n'a été fait prisonnier.

De son côté, l'armée soudanaise a fait état de deux morts soudanais dans l'incident, un militaire et un civil, accusant les forces étrangères d'avoir délibérément franchi la frontière.

"Vous ne pouvez pas faire quelque chose deux fois et dire que c'est une erreur", a lancé le porte-parole de l'armée, Osman Mohammed al-Agbash.

Un porte-parole de la mission de paix UA-ONU au Darfour (Minuad), théâtre depuis 2003 de violences ethniques entre rebelles et forces soudanaises, a indiqué que la mission tentait toujours "d'établir les détails" de l'incident.

Le lieutenant-colonel Patrick Poulain, officier de presse de l'Eufor à N'Djamena, a déclaré mardi que "le véhicule dans lequel se trouvait ce soldat a traversé la frontière par +inadvertance+". Le commandant de la force européenne, le général Patrick Nash, a exprimé ses "regrets" à ce sujet.

L'Eufor Tchad-RCA est chargée de veiller à la sécurité d'une mission de police de l'ONU, des centaines de milliers de réfugiés soudanais du Darfour et de personnes déplacées dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique.

L'Eufor, dont le déploiement a été retardé par l'offensive de rebelles tchadiens sur N'Djaména en février, doit compter 3.700 soldats dont 2.100 Français.

Le Soudan a affirmé qu'il s'assurerait qu'un tel incident "sérieux" ne se reproduise pas, avertissant l'Eufor qu'elle n'avait pas mandat pour franchir la frontière. Mais Khartoum ne veut pas "faire monter la tension avec le Tchad (...) et nous voulons maintenir un esprit de coopération et de compréhension", a souligné le porte-parole de la diplomatie soudanaise.

En cinq ans, le conflit au Darfour a fait près de 200.000 morts, selon des organisations internationales, et plus de 2 millions de déplacés. Khartoum conteste ce bilan et chiffre le nombre des victimes à 9.000.

En février, un haut responsable de l'ONU avait mis en garde contre le risque de déstabilisation de la région par les activités des rebelles au Tchad et au Soudan, qui pourrait dégénérer en guerre régionale.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 5 Mar 2008 - 15:03

05/03/2008

Le corps du soldat français de l'Eufor aurait été retrouvé

N'DJAMENA (Reuters) - Les autorités soudanaises ont trouvé un corps qui serait, croit-on, celui d'un militaire français de l'Eufor porté disparu lundi soir aux confins du Tchad, du Soudan et de la Centrafrique, annonce un porte-parole de la force européenne au Tchad.

"Des dispositions sont en cours pour l'identification formelle et la récupération du corps", a précisé le porte-parole de l'Eufor, le lieutenant-colonel Patrick Poulain.

Le gouvernement soudanais a informé de cette découverte le représentant de l'Union européenne à Khartoum.

Un sergent du Commandement des opérations spéciales (Cos, forces spéciales françaises) est porté disparu après s'être "égaré" par inadvertance en territoire soudanais avec un véhicule 4x4. L'armée soudanaise a ouvert le feu sur la patrouille de l'Eufor, qui comptait deux hommes.

Le second soldat français, un adjudant, a pu rejoindre ses camarades stationnés du côté tchadien de la frontière, et tant Paris que l'UE ont présenté des excuses au Soudan pour cette violation accidentelle de la frontière.

Si ce décès est confirmé, il s'agira de la première perte enregistrée par la force européenne, qui est en cours de déploiement dans l'est du Tchad et le nord-est du Centrafrique pour protéger les populations civiles des exactions commises au Darfour soudanais voisin.

L'Eufor, qui agit en vertu d'un mandat des Nations unies, comptera à terme 3.700 hommes, pour moitié des Français.

Pascal Fletcher, version française Jean-Loup Fiévet

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Ven 7 Mar 2008 - 8:31

06/03/2008

Le soldat français n'est pas mort sur le coup

Le soldat français disparu au Soudan était grièvement blessé lorsqu'il a d'abord été découvert, puis abandonné, par des nomades du Darfour, ne décédant que par la suite, a rapporté jeudi un porte-parole militaire soudanais.

Le sergent français de l'Eufor, la force européenne au Tchad, avait disparu après un accrochage lundi avec l'armée soudanaise, s'étant retrouvé par mégarde au Darfour, dans l'ouest du Soudan, selon l'Eufor. Selon le porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Khalid al-Sawarmi, le soldat français avait été découvert vivant lundi par des nomades arabes qui l'ont abandonné, faute d'avoir pu communiquer avec lui. "Il était vivant et il marchait, grièvement blessé. Ils ont tenté de l'aider mais a surgi un problème de langue. C'était le jour de l'affrontement".

Ce ne serait que plus tard que ces nomades de l'ouest du Darfour, région en proie à la guerre civile, ont retrouvé son corps, à 4 km à l'ouest du village d'Abou Jaradil, en direction de la frontière tchadienne. Toujours selon ce porte-parole, quatre nomades qui ont alors tenté de transporter sa dépouille ont été tués dans l'explosion d'une grenade accrochée à son uniforme. "Ils l'ont retrouvé mort et ont tenté de porter son corps. C'est à ce moment que la grenade a explosé, tuant quatre personnes", a-t-il dit.

La dépouille du soldat a ensuite été transférée à Khartoum. Le Soudan avait confirmé mercredi qu'un corps retrouvé au Darfour était celui "du soldat disparu". "Nous pouvons confirmer que le soldat porté disparu a été retrouvé mort près de la frontière commune entre le Tchad et le Soudan", avait annoncé Ali al-Sadiq, porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères. Le ministère français de la Défense a indiqué jeudi espérer une identification "formelle" du corps dans la journée. Un diplomate européen a indiqué à l'AFP qu'une équipe de médico-légale de l'Eufor, basée au Tchad, devrait arriver jeudi à Khartoum.

M. Sadiq avait indiqué plus tôt : "oui, c'est un Français (...) et il sera rapatrié vers la France". Des diplomates européens, qui ont été en contact avec les autorités soudanaises, ont précisé qu'une cérémonie pour le rapatriement était en préparation pour vendredi avant le départ par avion du corps. Selon l'Eufor, deux militaires français en mission de reconnaissance avaient pénétré par erreur à bord d'un véhicule tout terrain au Darfour, déclenchant un échange de tirs avec les autorités locales. Leur identité n'a pas été révélée.

L'Eufor Tchad-RCA est chargée de veiller à la sécurité d'une mission de police de l'ONU, des centaines de milliers de réfugiés soudanais du Darfour et de personnes déplacées dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique. En cinq ans, le conflit au Darfour a fait près de 200.000 morts, selon des organisations internationales, et plus de deux millions de déplacés. Khartoum conteste ce bilan et chiffre le nombre des victimes à 9.000.

L'Eufor, dont le déploiement a été retardé par l'offensive de rebelles tchadiens sur N'Djaména en février, doit compter 3.700 soldats dont 2.100 Français. Plus de 700 militaires, en majorité français, sont déjà déployés.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Sam 8 Mar 2008 - 10:42

07/03/2008

Le corps du militaire français disparu au Darfour formellement identifié

PARIS - Le corps du sergent Gilles Polin, soldat français de l'EUFOR porté disparu au Darfour, a été formellement identifié, a annoncé vendredi l'Elysée dans un communiqué. "Le président de la République s'associe pleinement à la douleur de sa famille et de ses proches, et leur adresse ses condoléances attristées. Il a demandé que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame", dit le communiqué de l'Elysée.

Nicolas Sarkozy "condamne avec la plus grande fermeté l'usage délibéré et disproportionné de la force à l'encontre de soldats de l'EUFOR qui remplissent une mission de protection humanitaire au profit des populations réfugiées du Darfour et des populations tchadiennes déplacées. Il demande aux autorités soudanaises de prendre toutes les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise pas."

Le sergent Polin, membre des forces spéciales, appartenait au premier régiment parachutiste d'infanterie de marine de Bayonne, a précisé à l'Associated Press le lieutenant-colonel Philippe de Cussac, porte-parole de l'EUFOR à Paris.

Ce membre de l'EUFOR, la force européenne en cours de déploiement dans l'est du Tchad, a été tué lundi après-midi lorsque son véhicule a accidentellement traversé la frontière avec le Soudan, où il a été pris pour cible. Un adjudant français a également été légèrement blessé dans l'incident.

Selon le ministre de la Défense Hervé Morin, "le véhicule dans lequel se trouvaient les deux sous-officiers français de l'EUFOR a franchi par inadvertance la frontière entre la république du Tchad et le Soudan et s'est arrêté à vue d'un check-point pour se faire reconnaître. C'est alors que les personnes qui tenaient ce point de contrôle ont ouvert le feu sans sommation".

Le ministre de la Défense "condamne la violence disproportionnée et injustifiée de cette réaction" et "demande instamment que toute la lumière soit faite sur les circonstances exactes du décès de ce sous-officier français". Selon lui, les deux militaires français en mission humanitaire "n'ont à aucun moment fait preuve d'hostilité ou d'agressivité".

L'incident a provoqué une vive tension entre la France et le Soudan. Khartoum a affirmé mardi que l'Union européenne et la France avaient présenté leurs excuses pour cette "violation du territoire national soudanais".

L'identification formelle a été réalisée vendredi après-midi à Khartoum par une mission composée d'un membre de l'ambassade de France, d'un médecin militaire français, d'un officier de police judiciaire et d'un officier de l'EUFOR. L'avion rapatriant le corps en France a décollé en début de soirée de la capitale soudanaise.

Il s'agit du premier décès au combat enregistré par l'EUFOR, envoyée dans la région pour protéger les réfugiés du Darfour (ouest du Soudan) et ceux des combats au Tchad, ainsi que les opérations humanitaires.

Source: AP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Lun 10 Mar 2008 - 19:53

09/03/2008

L'Eufor se déploie dans le nord-est de la Centrafrique

BANGUI (Reuters) - Les forces françaises stationnées dans le nord-est de la Centrafrique limitrophe du Tchad et du Soudan sont passées officiellement ce week-end sous le commandement de la force européenne de paix Eufor chargée d'empêcher les débordements de violence venant du Darfour voisin.

Samedi, une cérémonie militaire de passation des pouvoirs a eu lieu à Birao, dans l'extrême nord de la RCA, en présence du détachement des quelque 200 militaires français qui y sont stationnés et du chef d'état-major de l'armée centrafricaine, le général Ouande.

Le détachement français opérant désormais sous la bannière de l'Eufor est composé d'une unité d'infanterie, d'une autre d'artillerie et d'un hôpital de campagne, a précisé à N'Djamena, siège du PC opérationnel de la force européenne, son porte-parole, le lieutenant-colonel Patrick Poulain.

La garnison de Birao, appelée "Détachement multinational Birao" dans le jargon de l'Eufor, sera rapidement renforcée par d'autres unités européennes.

L'Eufor, en cours de déploiement dans l'est du Tchad et dans le nord-est de la RCA, comptera au total 3.700 hommes, dont la moitié des Français. Elle est commandée par le général irlandais Patrick Nash, dont le QG est installé au Mont-Valérien, dans la région parisienne. Son mandat initial est de 12 mois.

Fin 2006, les forces spéciales françaises avaient aidé l'armée centrafricaine à reprendre le contrôle de Birao aux mains de rebelles. Une petite garnison française y avait été maintenue depuis lors.

En début de semaine, un militaire français des forces spéciales sous uniforme de l'Eufor a trouvé la mort lors d'une incursion accidentelle en territoire soudanais.

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 11 Mar 2008 - 17:00

11/03/2008

Chargement du matériel pour le Tchad

Le jeudi 13 mars 2008, le détachement Field Accomodation Unit (FAU) partira pour la capitale du Tchad, NDjamena. Les 19 militaires belges se chargeront d'ériger le camp pour le quartier général de la force européenne (Eufor).

Un avion Iliouchine acheminera le matériel (tentes, sanitaires, douches, etc). Cette opération commencera le 11 mars et finira le 14 mars 2008. Au total, il faudra quatre allers-retours pour tout emmener à Ndjamena. L'appareil prendra son envol de Beauvechain, base de la FAU, pour s'arrêter à Ndjamena. Une fois sur place, le détachement se mettra au travail.

Source: www.mil.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 11 Mar 2008 - 17:02

11/03/2008

Départ des premiers militaires belges pour le Tchad

Un premier détachement d'une vingtaine de militaires belges s'envolera jeudi de Melsbroek pour le Tchad afin de participer à la force européenne (EUFOR) chargée de sécuriser l'est du Tchad et de la République centrafricaine, voisins du Darfour.

Ce détachement comprendra 19 personnes appartenant à une unité baptisée "Field Accomodation Unit" (FAU) et hébergée sur la base aérienne de Beauvechain. Elle est chargée de l'installation, du démontage et de l'entretien des installations PSO (Peace Support Operations) utilisées pour des missions extérieures.

Mission
Au Tchad, leur mission sera de monter une capacité de transit pouvant abriter 150 personnes c'est-à-dire douze tentes de type PSO et des sanitaires. Ce camp sera situé sur l'aérodrome de N'Djamena, au camp français Kusaî. Le matériel sera transporté par quatre rotations d'avion Illiyouchine Il-76, de ce mardi à vendredi. La sécurité de ce personnel, sur place, sera assurée par les troupes de l'EUFOR.

Le Conseil des ministres avait donné le 19 février son aval définitif à une participation belge à cette opération européenne, l'EUFOR Tchad-RCA, chargée de sécuriser l'est du Tchad et de la République centrafricaine, voisins du Darfour. La participation belge à cette force de 3.700 hommes, mandatée par l'ONU, sera de 60 à 70 militaires, avec une pointe à 120 personnes lors de la construction des cantonnements de l'EUFOR en début et en fin de mission, prévue en mars 2009.

Un an
Selon le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V), ce contingent comprendra 22 membres des forces spéciales. La durée de l'opération est d'un an à compter du 15 mars, date à laquelle l'EUFOR atteindra une "capacité opérationnelle initiale". Le contingent belge se chargera de la recherche du renseignement - une mission dévolue aux forces spéciales dans l'est du pays -, de la mise en place et de l'entretien des cantonnements au profit des quartiers généraux de l'EUFOR au Tchad, tant à N'Djamena qu'à Abéché (est).

Des Belges participent aussi à la structure de commandement de l'opération au Mont-Valérien, à Paris. La Belgique fournira encore un pilote d'avion de transport C-130 "Hercules" de fin mars à fin avril dans le cadre d'un programme d'échange avec le Portugal.

Cinq millions d'euros
Le coût de cette opération est estimé à quelque cinq millions
d'euros, M. De Crem ayant finalement renoncé à fournir un appareil de transport C-130 et un avion d'évacuation sanitaire de type Embraer, comme le souhaitait la France, cheville ouvrière de l'EUFOR Tchad-RCA. L'armée belge assurera partiellement la mise en place de ses hommes avec ses propres avions, le matériel étant acheminé par bateau via le Cameroun, puis par la route jusque N'Djemena ou Abéché, ainsi que par avion-cargo Antonov An-124 de location.

L'intervention européenne doit venir appuyer temporairement une mission de police de l'ONU au Tchad et en Centrafrique. La mission de l'EUFOR est toutefois devenue plus délicate depuis la violente bataille de N'Djamena entre l'armée et les rebelles, début février. Les rebelles "sont dans le sud-est du pays, près de la frontière soudanaise et sont encerclés par l'armée tchadienne", avait assuré M. De Crem le 27 février.

Du côté soudanais de la frontière, une force "hybride" ONU-UA au Darfour (MINUAD), appelée à compter 26.000 éléments, doit protéger les populations civiles de cette province grande comme la France où sévit une guerre civile depuis février 2003. Elle ne comprend pour le moment que 9.000 éléments.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Jeu 13 Mar 2008 - 11:27

11/03/2008

Départ du premier contingent belge pour le Tchad

Un premier détachement d'une vingtaine de militaires belges s'est envolé jeudi matin pour le Tchad afin de participer à la force européenne (EUFOR) chargée de sécuriser l'est du Tchad et de la Centrafrique, voisins du Darfour, a-t-on constaté sur place.

Ces dix-neuf hommes et femmes ont été salués avant leur départ de l'aéroport militaire de Melsbroek par le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V) qui a assuré que son personnel était "bien préparé" et disposait d'un matériel "excellent" pour mener à bien cette mission.

Ces 19 militaires proviennent d'une unité baptisée "Field Accomodation Unit" (FAU) et hébergée sur la base aérienne de Beauvechain. Elle est chargée de l'installation, du démontage et de l'entretien des installations PSO (Peace Support Operations) utilisées pour des missions extérieures.

Au Tchad, leur mission sera de monter en une semaine un camp de transit pouvant abriter 150 personnes - soit douze tentes de type PSO et des sanitaires. Ce camp sera situé sur l'aéroport de N'Djamena, au camp français Kusaî. Le matériel sera transporté par quatre rotations d'avions Illiyouchine Il-76, de mercredi à samedi. La sécurité de ce personnel sera assurée sur place par les troupes de l'EUFOR.

Le Conseil des ministres avait donné le 19 février son aval définitif à une participation belge à cette opération européenne, l'EUFOR Tchad-RCA, visant à sécuriser l'est du Tchad et de la République centrafricaine, voisins du Darfour. La participation belge à cette force de 3.700 hommes, mandatée par l'ONU, sera de 60 à 70 militaires, avec une pointe à 120 personnes lors de la construction des cantonnements de l'EUFOR en début et en fin de mission, prévue en mars 2009. Selon M. De Crem, ce contingent comprendra 22 membres des forces spéciales.

La durée de l'opération est d'un an à compter du 15 mars, date à laquelle l'EUFOR atteindra une "capacité opérationnelle initiale".
Le contingent belge se chargera de la recherche du renseignement - une mission dévolue aux forces spéciales dans l'est du pays - et de la mise en place et de l'entretien des cantonnements au profit des quartiers généraux de l'EUFOR au Tchad, tant à N'Djamena qu'à Abéché (est). Des Belges participent aussi à la structure de commandement de l'opération au Mont-Valérien, à Paris.

La Belgique fournira encore un pilote d'avion de transport C-130 "Hercules" de fin mars à fin avril dans le cadre d'un programme d'échange avec le Portugal. Le coût de cette opération est estimé à quelque cinq millions d'euros, M. De Crem ayant finalement renoncé à fournir un appareil de transport C-130 et un avion d'évacuation sanitaire de type Embraer, comme le souhaitait la France, cheville ouvrière de l'EUFOR Tchad-RCA.

L'armée belge assure partiellement la mise en place de ses hommes avec ses propres avions, le matériel étant acheminé par bateau via le Cameroun, puis par la route jusque N'Djemena ou Abéché, ainsi que par avion-cargo de location. L'intervention européenne doit venir appuyer temporairement une mission de police de l'ONU au Tchad et en Centrafrique.

La mission de l'EUFOR est toutefois devenue plus délicate depuis la violente bataille de N'Djamena entre l'armée et les rebelles, début février. "La situation politique au Tchad est maintenant stabilisée", a assuré jeudi M. De Crem, tout en notant qu'"aucune mission militaire n'est sans risque", malgré la "robustesse" du mandat.

Du côté soudanais de la frontière, une force "hybride" ONU-UA au Darfour (MINUAD), appelée à compter 26.000 éléments, doit protéger les populations civiles de cette province grande comme la France où sévit une guerre civile depuis février 2003. Elle ne comprend pour le moment que 9.000 hommes..

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Ven 14 Mar 2008 - 16:39

14/03/2008

Les Belges s'installent au Tchad

N'Djamena, jeudi 13 mars 2008, 38° C.
A 16h30, les 19 militaires belges de la Field Accomodation Unit (FAU) sont arrivés sur l'aéroport international « Hassan Djamous » de la capitale tchadienne. Le personnel de la FAU érigera un quartier général provisoire pour l'Eufor.

Voir la suite ---> www.mil.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Ven 14 Mar 2008 - 16:41

14/03/2008

Déchargement de l'avion au Tchad

Ce vendredi 14 mars (matin), l'Iliouchine-76 a déjà amené cinq containers de matériel de la Field Accomodation Unit (FAU) à N'Djamena, la capitale tchadienne.

Voir la suite ---> www.mil.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 19 Mar 2008 - 14:52

15/03/2008

Monteur de la FAU au Tchad

Le premier caporal chef Dennis Cuvelier, 52 ans, travaille depuis déjà quatre ans à la Field Accommodation Unit (FAU). En ce moment, il se trouve à N'Djamena, capitale du Tchad, où il monte les tentes pour la force européenne. « Nous travaillons régulièrement à l'étranger », explique Dennis.

Voir la suite ---> www.mil.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 19 Mar 2008 - 14:53

16/03/2008

Les tentes belges de N’Djamena s’élèvent

Ce dimanche 16 mars 2008, le détachement FAU a déjà monté six des douze tentes. Le commandant du détachement, l'adjudant-chef Gérald Hernalsteen, veut que celles-ci soient opérationnellles tout de suite.

Voir la suite ---> www.mil.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 19 Mar 2008 - 15:27

17/03/2008

L'Eufor opérationnelle au Tchad et en Centrafrique

N'DJAMENA (Reuters) - La force de paix déployée par l'Union européenne dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique pour contenir les violences issues du conflit du Darfour soudanais est devenue officiellement opérationnelle lundi.

L'Eufor comptera à terme 3.700 soldats détachés d'une dizaine de pays européens, dont la moitié venus de France, l'ancienne puissance coloniale.

"Les moyens et unités à présent disponibles ont permis de déclarer officiellement que l'Eufor Tchad-RCA a atteint la capacité opérationnelle initiale. Cette déclaration constitue une étape importante puisqu'elle marque le début effectif des douze mois du mandat de la force", explique l'Eufor dans un communiqué adressé à Reuters.

Cette force, commandée depuis son QG du Mont-Valérien, dans la région parisienne, par le général irlandais Pat Nash, agit en vertu du mandat que lui a confié pour un an le Conseil de sécurité des Nations unies en septembre.

L'Eufor, qui ne fournit pas de précisions sur le nombre de militaires actuellement présents sur le terrain, a enregistré son premier mort, début mars, lorsqu'un sous-officier des forces spéciales françaises (Cos) a été tué à la suite d'une incursion accidentelle en territoire soudanais.

La résolution votée par l'Onu autorise la force européenne à prendre "toutes les mesures nécessaires" pour assurer la protection du demi-million de Soudanais réfugiés au Tchad et des civils tchadiens déplacés par les combats.

L'Eufor a envoyé un petit détachement en RCA voisine pour jouer ce rôle de protection des populations civiles et des ONG humanitaires.

Le déploiement effectif de la force européenne a subi de fréquents retards depuis septembre, notamment début février lors de l'offensive-éclair de rebelles tchadiens qui ont failli renverser le président Idriss Déby retranché dans son palais de N'Djamena.

Le Tchad et le Soudan, qui s'accusent mutuellement d'aider leurs rebelles, ont signé jeudi à Dakar un pacte de non-agression qui laisse sceptique nombre d'observateurs dans la région.



Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 19 Mar 2008 - 15:28

18/03/2008

Tchad : L'opération Eufor peut commencer

Le 17 mars 2008, la force Eufor déployée au Tchad et en Afrique centrale a atteint sa capacité opérationnelle initiale. Cela signifie que la mission Eufor Tchad-CAR peut effectivement entamer son mandat de douze mois. L'objectif est d'empêcher que la crise au Darfour ne s'étende en assurant un environnement sécurisé dans l'est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine.

Lorsque le contingent sera totalement opérationnel, il comptera 3.700 militaires dont une moitié de Français. Quatorze pays de l'Union européenne participent à cette mission par l'envoi de troupes ou de matériel. La Belgique y contribue en fournissant des soldats pour la construction et l'entretien des camps de Ndjamena et Abéché.Le début de la mission Eufor Tchad-CAR a été retardé en raison des difficultés rencontrées par l'UE pour rassembler les troupes et le matériel. Le déploiement devait pourtant débuter ce printemps en raison du commencement, en mai, de la saison des pluies. Celle-ci rendra très difficiles les transports par la route.

Toutes les infos sur cette mission ---> www.mil.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31870
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mer 19 Mar 2008 - 15:39

08/02/2008



Swedish soldiers of the European peacekeeping force, EUFOR, on patrol in an armoured personal carrier through N'Djamena, capital of Chad, 13 March 2007. Heavily-armed rebels crossed the Sudanese border into Chad on Wednesday, the Chadian government said Thursday, a month after a failed coup attempt turned the capital N‘Djamena into a battleground.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchad-RCA - EUFOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: L'actualité internationale-
Sauter vers: