Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Tchad-RCA - EUFOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 16 Oct 2007 - 9:42

06/09/2007

Jusqu'à 200 militaires belges seront présents au Tchad

La Belgique fournira un régime de 80 à 100 militaires à l'opération envisagée par l'Union européenne au Tchad et en République centrafricaine (RCA), voisins du Darfour, a confirmé ce jeudi le Premier ministre Guy Verhofstadt devant le parlement. L'armée belge assurera aussi le montage d'un cantonnement qui sera utilisé par les autres pays participant à cette mission, ce qui entraînera un doublement du nombre de militaires engagés, a-t-il précisé devant les Commissions des affaires étrangères de la Chambre et du Sénat réunies pour entendre les explications du gouvernement sur la décision prise hier/mercredi par le Conseil des ministres restreint.

La force européenne devrait comprendre au total de 3.000 à 4.000 hommes, a souligné M. Verhofstadt (Open VLD). Cette opération comprend un risque "relativement léger", a pour sa part affirmé le ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht, tout en admettant que la mission des militaires des forces spéciales chargés de recueillir des renseignements sera toutefois plus risquée. "Mais ils sont parmi les militaires les mieux entraînés" de toute l'armée belge, a fait valoir le ministre.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par le Ven 26 Oct 2007 - 9:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 16 Oct 2007 - 9:48

25/09/2007

L'ONU autorise une force de protection des civils au Tchad et en Centrafrique

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé mardi le déploiement d'une force mixte ONU-Union européenne (UE) dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique pour protéger les civils touchés par le conflit au Darfour voisin. Dans une résolution rédigée par la France et adoptée à l'unanimité de ses quinze membres, le Conseil a autorisé pour un an "l'établissement au Tchad et en RCA (...) d'une présence multidimensionnelle destinée à aider à créer les conditions favorables à un retour volontaire et durable des réfugiés et personnes déplacées".

Il s'agit d'une mission de police de l'ONU, qui s'appellera Minurcat, appuyée militairement par l'UE. Les 27 de l'UE avaient donné leur feu vert de principe à cette idée dès fin juillet mais elle devait être approuvée formellement par le Conseil de sécurité, seul organisme compétent en matière de maintien de la paix et de la sécurité dans le monde. L'objectif est d'aider les populations des régions du Tchad et de République centrafricaine (RCA) limitrophes du Darfour, déstabilisées par le conflit meurtrier qui y sévit, et de favoriser à terme le retour des réfugiés. Au Tchad seul, cela concerne, selon l'ONU, 236.000 réfugiés du Darfour et 173.000 déplacés tchadiens. La Centrafrique compte 10.000 réfugiés et plus de 200.000 déplacés dans le nord et le nord-est.

L'ONU devrait fournir 300 policiers qui devront former quelque 850 policiers tchadiens chargés des camps. La protection des zones alentour, à l'extérieur des camps, sera assurée par la force de l'UE, de 4.000 soldats au maximum. Les militaires français, déjà présents dans la région, devraient jouer un rôle majeur. La Suède, l'Espagne, la Pologne et la Belgique pourraient également y participer. La force de l'UE n'a pas pour mandat de protéger la frontière. Il s'agit aussi d'assurer les arrières des 26.000 hommes de la force mixte ONU-Union africaine (UA) qui doivent se déployer progressivement au Darfour d'ici à la mi-2008.

"Cette force a une vocation humanitaire mais doit aussi permettre de ramener la stabilité dans l'ensemble de la région", a expliqué un connaisseur du dossier ONU-UE. "L'idée est de démarrer son déploiement dès octobre-novembre, de façon concomitante à celui de la force hybride ONU-UA au Darfour". Longtemps contrariée par le refus du président soudanais Omar el-Béchir d'autoriser l'entrée de "Casques bleus" sur son territoire, cette force de 26.000 hommes a enfin reçu, fin juillet, le feu vert du Conseil de sécurité. Mais son déploiement ne devrait pas s'achever avant la mi-2008. Si elles apprécient ses efforts en faveur de la paix, certaines ONG ne cachent pas qu'elles soupçonnent la France de certaines arrière-pensées au Tchad et en Centrafrique, deux pays de son "pré carré" africain.

"L'idée ne peut qu'être saluée, nous réclamons depuis longtemps une intervention dans la région", relève le secrétaire général de Survie, Fabrice Tarrit. "Mais la France n'est pas la mieux placée pour y jouer les faiseurs de paix, puisqu 'elle a historiquement plus contribué à la guerre qu'à la paix sur le continent", juge-t-il. "Même si sa couleur européenne lève une partie de l'ambiguïté, il ne faut surtout pas que l'arrivée de cette force soit perçue comme une opération de stabilisation du régime tchadien", abonde Jacky Mamou, le président du collectif Urgence Darfour.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 16 Oct 2007 - 9:49

15/10/2007

L'UE autorise l'envoi de soldats au Tchad et en Centrafrique

L'Union européenne a approuvé lundi l'envoi de milliers de soldats au Tchad et en Centrafrique (RCA), dans une zone frontalière du Darfour, afin d'y assurer avec des policiers de l'ONU la sécurité des populations affectées par la guerre dans la province soudanaise.

"L'UE mènera une opération militaire dans l'est du Tchad et dans le nord-est de la République centrafricaine (...) pour une durée d'un an", baptisée "Eufor Tchad-RCA", ont décidé les ministres des Affaires étrangères des 26, réunis à Luxembourg. Approuvée le 25 septembre par la résolution 1778 du Conseil de sécurité, la mission des 2.500 à 3.000 soldats sera de coopérer avec les 300 policiers envoyés par l'ONU, protéger les réfugiés et favoriser leur retour chez eux.

Selon l'ONU, quelque 236.000 réfugiés du Darfour se trouvent au Tchad seul et 173.000 Tchadiens ont été déplacés par le conflit. Le financement de l'opération est déjà assuré à hauteur de 99,2 millions d'euros, dont plus de 50 millions apportés par la Commission. Le général irlandais Patrick Nash a été nommé commandant de l'opération, dont l'état-major sera situé au Mont Valérien, dans la banlieue de Paris. Un Français, le général Jean-Philippe Ganascia, sera le commandant de la force sur place.

La France, déjà présente depuis longtemps au Tchad avec les centaines de soldats et d'aviateurs de la force Epervier, a en effet promis autour de 1.500 hommes pour cette mission européenne. Il s'agira pour l'EUFOR Tchad-RCA d'assurer les arrières des 26.000 hommes de la force mixte de l'ONU et de l'Union africaine qui doivent se déployer progressivement au Darfour d'ici mi-2008. Les ministres estiment que "le déploiement de l'opération EUFOR Tchad-RCA et d'une mission de police de l'ONU, parallèlement à celle de la MINUAD (force mixte UA-ONU) au Soudan, constitue une étape nécessaire pour contribuer à trouver une solution durable au conflit qui sévit au Darfour".

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Jeu 22 Nov 2007 - 7:45

21/11/2007

L'EUFOR au Tchad et en Centrafrique toujours incomplète

L'Union européenne a du mal à trouver les avions et les hélicoptères absolument nécessaires à son opération militaire au Tchad et en Centrafrique, qui pourrait être retardée si cette situation se prolonge, ont indiqué mercredi des diplomates.

"On manque toujours d'hélicoptères et d'avions", a confié un diplomate à l'issue d'une nouvelle réunion de "génération de force" à Bruxelles, la troisième en quinze jours, de responsables militaires de l'UE chargés de discuter des contributions des Etats membres à la mission EUFOR Tchad-RCA mandatée par l'ONU. Le 15 novembre, le président du Comité des chefs d'état-major de l'UE, le général Henri Bentégeat, avait appelé à fournir une dizaine d'hélicoptères de transport, ainsi que des avions, et une troisième antenne médicale, outre divers "moyens logistiques" manquant encore.

La "sensibilisation" à ce problème lundi des ministres de la Défense de l'UE réunis à Bruxelles n'aura donc apparemment pas suffi. "Oui, il est difficile" de trouver les moyens indispensables à la mission, a résumé le diplomate, rappelant que la plupart des 27 pays de l'UE ont des troupes en Afghanistan, au Liban, en Bosnie, au Kosovo, en Irak ou encore en Afrique. "Je ne suis pas pessimiste", a-t-il cependant estimé, affirmant que "parler de blocage serait montrer une méconnaissance de la manière dont ce genre de processus se déroule".

Pour autant, a-t-il reconnu, "il est largement temps de boucler la discussion car chaque jour qui passe est un jour perdu", au risque de freiner sinon de retarder l'opération. Même si les premiers éléments - une centaine d'hommes - pourraient toujours être à pied d'oeuvre début décembre, le déploiement du dispositif dit "initial" de l'EUFOR pourrait ne pas intervenir désormais avant janvier au lieu de la fin décembre comme d'abord espéré, a indiqué un autre diplomate. Certains ministres estiment en effet qu'il serait "dangereux" d'entamer le déploiement d'une force qui ne serait pas suffisamment robuste sur le terrain.

L'EUFOR Tchad/RCA, avec environ 3.500 hommes sur un territoire de quelque 360.000 km2 (douze fois la Belgique) dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique, doit sécuriser les camps de réfugiés du Darfour, région soudanaise limitrophe, et les camps de déplacés des deux pays. Elle doit également protéger les policiers des Nations Unies qui formeront les forces de l'ordre locales à la sécurisation de ces camps.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Dim 2 Déc 2007 - 13:37

30/11/2007

Les rebelles tchadiens en "état de belligérance" avec l'armée française

Les rebelles tchadiens de l'Union des forces pour la démocratie et le développement (UFDD) ont déclaré, vendredi, être en "état de belligérance" avec l'armée française ou toute autre contingent étranger, alors qu'une force européenne doit se déployer dans l'est du Tchad. Dans un communiqué , "l'UFDD condamne fermement l'attitude de l'armée française pendant les rudes combats" de jeudi, entre rebelles et forces gouvernementales tchadiennes dans l'est du pays.

"Dorénavant, l'UFDD se considère en état de belligérance contre l'armée française ou toutes autres forces étrangères sur le territoire national", affirme son porte-parole, Mahamat Hassane Boulmaye, accusant les avions français d'avoir "survolé" jeudi les positions rebelles. L'armée française dispose de plus d'un millier d'hommes et de plusieurs avions au Tchad, qui font notamment de la reconnaissance et fournissent des renseignements aux autorités de N'Djamena.

3500 hommes
L'Union européenne doit déployer prochainement une force d'environ 3.500 hommes dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique, mais son arrivée est retardée notamment par l'insuffisance de moyens aériens. Les rebelles tchadiens ont toujours accusé la France de soutenir le président Idriss Deby Itno, qu'ils veulent renverser. Mais ils n'avaient jamais été aussi loin dans leur dénonciation de la position française. Selon l'UFDD, "apporter un appui diplomatique, stratégique et logistique au tyran Idriss Deby est un acte d'hostilité et sera traité comme tel".

Contre la France
La rébellion appelle par ailleurs les Tchadiens à "se mobiliser" contre la France, qualifiée de "puissance néocoloniale" et accusée de maintenir au pouvoir "un dictateur". Depuis lundi, UFDD et armée tchadienne se sont affrontés à trois reprises dans l'extrême-est du Tchad, près de la frontière soudanaise, lors de combats d'une intensité et d'une violence rares dans la région. Les deux camps affirment avoir infligé de lourdes pertes à l'adversaire, mais ces bilans contradictoires ne sont pas vérifiables de source indépendante. Des responsables rebelles et de l'armée reconnaissent toutefois, sous couvert de l'anonymat, avoir subi des pertes importantes.

Joint sur téléphone satellitaire, le chef de l'UFDD Mahamat Nouri a confirmé que les combats de jeudi, à environ 150 km au nord-est d'Abéché, principale ville de l'est tchadien, avaient été "très durs". "Vers 12H30 (11H30 GMT), alors que le Bréguet français n'avait cessé de survoler nos positions, les hélicoptères tchadiens nous ont bombardés, et pour la première fois nous avons été obligés de laisser le champ de bataille", a-t-il expliqué, précisant avoir perdu davantage de véhicules que d'hommes. Comme par le passé, les autorités tchadiennes accusent elles le Soudan d'avoir "armé" les rebelles en vue d'une "agression" visant à "déstabiliser" le Tchad.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 4 Déc 2007 - 17:05

03/12/2007

L'UE recherche toujours des hélicoptères pour l'EUFOR au Tchad

L'Union européenne est toujours à la recherche d'une dizaine d'hélicoptères, d'une poignée d'avions de transport et d'un hôpital de campagne pour lancer son opération militaire au Tchad et en Centrafrique, dont le déploiement, sur fond de dispute financière, tarde à se concrétiser, a-t-on indiqué lundi de sources européennes.

"Sans ces moyens essentiels, le commandant de l'opération, le général irlandais Patrick Nash, refuse de lancer l'opération", a indiqué un diplomate de haut rang. Le haut représentant pour la politique étrangère de l'UE, Javier Solana, a approché un certain nombre de capitales des Vingt-sept pour leur demander de fournir ces moyens, a-t-il précisé devant quelques journalistes. "Il y du retard", a pour sa part admis un responsable militaire, alors que le départ de l'avant-garde de la force européenne était initialement prévu fin novembre. "Mais cela peut aller très vite" si ces moyens deviennent disponibles, a-t-il ajouté.

En un mois, le quartier général et un tiers des troupes peuvent être déployés au Tchad et en République centraficaine (RCA), a-t-il expliqué sous le couvert de l'anonymat. Les quelque 4.000 hommes nécessaires à cette force européenne (EUFOR), forte de trois bataillons de manoeuvre, ont été trouvés. La France a promis plus de 1.500 hommes, l'Irlande 400, la Pologne 350, la Suède 200 et la Belgique une centaine. Le solde serait fourni par les Pays-Bas, la Roumanie et l'Autriche, notamment. L'Espagne apporterait deux avions de transport légers Casa et leur équipage.

Mais dix hélicoptères - trois d'évacuation sanitaire, trois de transport lourd, trois de reconnaissance et deux de combat -, neuf avions de transport tactiques, trois avions d'évacuation sanitaire et un hôpital de campagne font toujours défaut, souligne-t-on de source diplomatique. La dernière réunion, le 21 novembre, des militaires européens sur la "génération" des effectifs et des équipements destinés à l'EUFOR, n'a rien donné. Dans l'attente de nouvelles promesses, personne n'ose évoquer une nouvelle conférence de génération de force - et donc une date pour le début effectif de l'opération.

Approuvée en septembre par le Conseil de sécurité de l'ONU, la mission des soldats européens sera de protéger les camps regroupant 240.000 réfugiés venus du Darfour (ouest du Soudan) dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique, ainsi que les 173.000 Tchadiens et 43.000 Centrafricains déplacés par les troubles. L'Eufor devra également protéger quelque 300 policiers de l'ONU qui formeront les polices locales à la sécurisation des camps. La zone à patrouiller par l'EUFOR est immense: près de 360.000 km2, soit douze fois la superficie de la Belgique.

Elle protégera en outre les arrières de la future mission ONU-Union africaine qui doit se déployer en 2008 au Darfour, de l'autre côté de la frontière. A l'origine, l'UE espérait pouvoir déployer ses premières troupes mi-novembre, au début de la saison sèche propice à la reprise des combats entre soldats et groupes de tous bords. Les affrontements en cours depuis une semaine entre armée gouvernementale tchadienne et rebelles dans l'est du pays illustrent l'utilité d'une force de stabilisation comme l'EUFOR.

A ces lacunes matérielles s'ajoutent une querelle sur le financement de l'opération, imaginée par la France et qui s'annonce coûteuse. L'UE a accordé pour la première année 99,2 millions d'euros au titre des "coûts communs", à quoi chacun des 27 pays de l'UE participe en proportion de son PNB. Mais les dépenses seront au moins quintuples, selon les militaires. Les pays qui contribuent à l'EUFOR sur le terrain souhaitent que le fardeau soit partagé plus équitablement avec d'autres qui, comme l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie, n'envoient personne, selon des diplomates.

Le 19 novembre, la France a fait savoir qu'elle demanderait une rallonge européenne. Londres, par avance, a refusé une telle perspective. Ce blocage empêche à l'avance le recours à une solution retenue par l'OTAN en Afghanistan: la location d'hélicoptères auprès de sous-traitants civils, elle aussi très coûteuse et à l'efficacité contestée par certains militaires.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Sam 9 Fév 2008 - 9:55

08/02/2008

Aucun soldat français n'a été engagé dans les combats au Tchad, affirme Paris

PARIS, (AFP) - "Aucun soldat français ni aucune force spéciale n'ont été engagés", au cours des combats entre l'armée gouvernementale et la rébellion au Tchad, a assuré vendredi matin à l'AFP le ministère de la Défense.

Le quotidien La Croix affirme dans son édition de vendredi que "des troupes spéciales françaises ont pris part aux affrontements de la semaine dernière", et que "des officiers français ont notamment coordonné l'attaque menée le 1er février par l'armée tchadienne contre la colonne rebelle à Massaguet (50 km au nord-est de N'Djamena)".

Le quotidien assure également que "dès le lendemain, des éléments du Commandement des opérations spéciales (Cos) français se sont impliqués dans les combats de N'Djamena avec une stratégie qui se révélera payante : épuiser les rebelles bientôt à cours de munitions".

"Contrairement à cet article, aucun soldat français ni aucune force spéciale n'ont été engagés en appui ou en opposition de qui que ce soit", a démenti le général Christian Baptiste, porte-parole adjoint de la Défense.

"Les soldats français ont en revanche mené des opérations de protection et d'extraction de ressortissants français et de la communauté internationale, et ont facilité le départ par avion militaire pour ceux qui le souhaitaient", a précisé le général Baptiste.

La secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme Rama Yade a démenti vendredi toute intervention de l'armée française contre les rebelles tchadiens qui ont attaqué le gouvernement du président Idriss Deby. "Si vous voulez me faire dire que les soldats français sont intervenus pour chasser les rebelles hors de N'Djamena, je vous réponds que non", a déclaré Mme Yade sur RTL.

Elle était interrogée sur des informations du quotidien La Croix qui affirme dans son édition de vendredi que "des troupes spéciales françaises ont pris part aux affrontements de la semaine dernière". Selon le journal, "des officiers français ont notamment coordonné l'attaque menée le 1er février par l'armée tchadienne contre la colonne rebelle à Massaguet (50 km au nord-est de N'Djamena)".

"Le seul accord qui nous lie au Tchad est un accord de coopération technique, qui permet par exemple une intervention sanitaire, d'apporter des secours, et c'est ce que nous faisons pour l'évacuation des Français par exemple", a souligné la secrétaire d'Etat. Elle a précisé qu'"on en est à 934 personnes évacuées dont 515 Français depuis le début des événements".

"Nous apportons une aide logistique. A aucun moment nous ne procédons à l'application d'un accord de défense qui n'existe pas", a-t-elle ajouté.

Source: AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Lun 11 Fév 2008 - 11:43

11/02/2008

Les rebelles tchadiens mettent en cause la neutralité de l'Eufor

N'DJAMENA (Reuters) - Les rebelles tchadiens ont mis en cause lundi la neutralité de l'Eufor, la force de paix européenne qui doit se déployer dans l'est du pays, et ont exhorté les pays de l'UE à ne pas participer à cette mission.

"L'Alliance de l'opposition armée ne croit plus à la neutralité d'une force composée essentiellement d'éléments français et dont la direction opérationnelle est dirigée par la France", ont-ils déclaré dans un communiqué.

Le commandant de l'Eufor sur le terrain, le général français Jean-Philippe Ganascia, a affirmé samedi que le contingent européen observerait ses distances avec le dispositif militaire français Epervier et éviterait de prendre partie entre le régime du président Idriss Déby et les rebelles.

L'Eufor, qui comptera 3.700 militaires de 14 pays européens, doit se déployer dans les semaines à venir dans l'est du Tchad et dans le nord-est de la République centrafricaine pour protéger les populations réfugiées ou déplacées par le conflit dans la province soudanaise voisine du Darfour.

La force européenne placée sous le haut commandement du général irlandais Patrick Nash sera le pendant de la force mixte Onu-Union africaine censée se déployer au Darfour même.

Le déploiement de l'Eufor a été retardé par l'attaque lancée au début du mois par une importante colonne de rebelles tchadiens contre N'Djamena mais celle-ci ayant été repoussée par l'armée de Déby, il reprendra dès la semaine prochaine, a assuré le général Ganascia.

Pascal Fletcher, version française Marc Delteil et Guy Kerivel.

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 19 Fév 2008 - 9:35

08/02/2008

This picture taken on February 8, 2008 in N'Djamena shows the logo of the EUFOR Chad-CAR, European troops that will be deployed in Chad and Central African Republic to protect Sudanese refugees from Darfur and local people displaced by internal strife. EUFOR spokesman Lieutenant-Colonel Philippe de Cussac said 07 February that deployment depended on the situation in N'djamena and in particular its airport, which was the only place where French troops returned fire from the Chadian rebels. (AFP PHOTO / PASCAL GUYOT)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Mer 19 Mar 2008 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 19 Fév 2008 - 9:38

08/02/2008

A French soldier of 21st RIMA (regiment of naval infantry) secures the Europa camp of the EUFOR Chad-CAR (European troops deployed in Chad and Central African Republic) on February 8, 2008 in N'Djamena. EUFOR spokesman Lieutenant-Colonel Philippe de Cussac said 07 February that deployment depended on the situation in N'djamena and in particular its airport, which was the only place where French troops returned fire from the Chadian rebels. (AFP PHOTO / PASCAL GUYOT)

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Mer 19 Mar 2008 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Mar 19 Fév 2008 - 11:29

18/02/2008

La Belgique s'apprête à confirmer l'envoi de militaires au Tchad

La Belgique devrait confirmer "aujourd'hui ou demain" l'envoi de militaires au Tchad dans le cadre de la force européenne EUFOR, mise sur pied pour protéger les réfugiés en provenance du Darfour voisin, a indiqué lundi le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht.

La Belgique s'était engagée dès l'an dernier à fournir une centaine d'hommes pour assurer le montage et le démontage des campements à Abéché, dans l'est du Tchad. Mais la confirmation de cette promesse, dans la foulée de la formation du gouvernement intérimaire, a tardé à se concrétiser. Interrogé à ce sujet, M. De Gucht a souligné lundi que l'instabilité dans le pays avait amené le gouvernement à davantage de prudence. "Ce n'était pas prévu que les rebelles occuperaient N'Djamena", a-t-il dit.

A présent que le calme semble rétabli, "le gouvernement décidera aujourd'hui ou demain du plan de déploiement", a-t-il poursuivi. Celui-ci est "soumis en ce moment même au Conseil des ministres" par voie électronique, a-t-il précisé, confirmant des informations obtenues auprès du ministère de la Défense.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Jeu 21 Fév 2008 - 9:12

20/02/2008

L'Eufor mène ses première opérations de reconnaissance

Alors que le Haut-représentant de l'Union, Javier Solana, recevait ce mercredi le ministre tchadien des Affaires étrangères, l'Eufor a entamé ses premières opérations de reconnaissance sur le terrain. Environ 400 hommes sont déjà sur place, essentiellement des français, des Italiens et des Espagnols. La mission comptera à terme 3700 soldats et devra être opérationnelle à la saison des pluies, ce qui veut dire avant le mois de juin.

Le mandat de l'Eufor sera de douze mois. Sa mission : sécuriser l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique, deux régions frontalières du Darfour soudanais et qui abritent des centaines de milliers de réfugiés et de déplacés. Le Tchad est lui aussi en proie aux conflits entre rébellion et forces gouvernementales. Mais l'Eufor entend se cantonner à la protection des civils et des ONG humanitaires. Parallèlement, l'Union européenne en appelle à une solution négociée au Tchad et à la libération des opposants interpellés au début du mois.

Source: EuroNews

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Ven 22 Fév 2008 - 9:17

21/02/2008

Arrivée des premiers soldats irlandais de l'Eufor au Tchad

N'DJAMENA (Reuters) - Des premiers éléments irlandais de la force de l'Union européenne au Tchad sont arrivés jeudi à N'Djamena, d'où ils rejoindront l'est du pays frontalier avec le Darfour.

L'Irlande déploiera 450 hommes au total et sera le deuxième pays représenté au sein de l'Eufor après la France, dont les soldats constitueront plus de la moitié des 3.700 hommes.

"Ils vont poursuivre directement vers Abéché cet après-midi", a déclaré le lieutenant-colonel Patrick Poulain, porte-parole de l'Eufor.

Ces cinquante membres d'une unité de reconnaissance des "rangers" irlandais se mettront au travail dès leur arrivée et sillonneront les alentours des villes d'Abéché et de Goz Beida pour repérer des sites permettant d'abriter un camp de base, a précisé l'armée irlandaise.

Quelque 500.000 personnes, des réfugiés du Darfour soudanais ou des Tchadiens déplacés par la guerre et les violences ethniques, sont répartis dans les camps de l'Est du Tchad.

Les organisations humanitaires soulignent l'urgence d'une amélioration de la sécurité dans la région pour venir en aide à ces populations civiles.

L'Eufor-Tchad vient en complément de la force mixte Onu-Union africaine qui doit parallèlement se déployer au Darfour.

Stephanie Hancock, version française Jean-Stéphane Brosse

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Jeu 28 Fév 2008 - 17:07

28/02/2008

Forces spéciales belges au Tchad

Dans le cadre de la mission militaire de la force de l'Union européenne (Eufor) au Tchad et en République centrafricaine, la Belgique enverra 22 membres des Special Forces.

Cette décision a été confirmée par le ministre de la Défense lors d'une séance de la Commission de la Défense.

Ces militaires assureront la sécurité des convois et des installations européennes sur place.

Source: www.mil.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34747
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   Sam 1 Mar 2008 - 8:16

29/02/2008

Soixante soldats néerlandais vont rejoindre l'Eufor au Tchad

AMSTERDAM (Reuters) - Les Pays-Bas vont envoyer une soixantaine de soldats au Tchad qui rejoindront les rangs de l'Eufor, la force de maintien de la paix de l'Union européenne dont le déploiement est en cours dans l'est du pays et en Centrafrique, ont annoncé les ministères néerlandais de la Défense et des Affaires étrangères.

Le déploiement du contingent néerlandais débutera à la mi-avril et durera environ un an, ont précisé les ministères dans un communiqué commun. Cinq autres soldats seront affectés aux quartiers généraux de l'Eufor-Tchad à Paris et Abéché, ville de l'est du Tchad.

"À travers leur participation aux opérations de l'UE au Tchad et en Centrafrique, les Pays-Bas souhaitent également améliorer l'aide humanitaire, la reconstruction et le développement", ont dit les deux ministères.

Les soldats néerlandais rejoindront un bataillon irlandais, ont-ils précisé.

La force de l'Union européenne a été mandatée par l'Onu pour assurer la sécurité des camps de réfugiés qui accueillent plus de 400.000 personnes dans l'est du Tchad.

Plusieurs pays européens contribuent à cette force, qui comptera au total 3.700 hommes, mais dont la moitié des effectifs seront fournis par la France.

Version française par Gwénaelle Barzic

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchad-RCA - EUFOR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchad-RCA - EUFOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: L'actualité internationale-
Sauter vers: