Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Quel avenir pour le F910 & le F911 ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau


Nombre de messages : 574
Age : 58
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le F910 & le F911 ???   Jeu 8 Nov 2007 - 10:39

super vous avez tout compris les zamis Wink
C'est comme pour la FREMM marocaine, je pense que c'est "cadeau" et qu'il doit y avoir quelque chose de pas catholique la dessous No
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
olivier
Admin
Admin


Nombre de messages : 31891
Age : 48
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le F910 & le F911 ???   Sam 10 Nov 2007 - 11:16

Michel47 a écrit:
C'est comme pour la FREMM marocaine, je pense que c'est "cadeau" et qu'il doit y avoir quelque chose de pas catholique la dessous No
Michel, voici certainement pourquoi !


Citation :
La DCNS délocalisée au Maroc ?

La Direction des Chantiers Navals de Saint-Nazaire, fleuron de l'industrie lourde française civile et militaire, connaît des difficultés : chacun en convient. Pour sortir de l'ornière de la crise, due essentiellement à la rareté des commandes en raison de la cherté des navires sortis de ces chantiers, la DCNS recourt intensivement à la sous-traitance

La Direction des Chantiers Navals de Saint-Nazaire, fleuron de l'industrie lourde française civile et militaire, connaît des difficultés : chacun en convient.

Pour sortir de l'ornière de la crise, due essentiellement à la rareté des commandes en raison de la cherté des navires sortis de ces chantiers, la DCNS recourt intensivement à la sous-traitance. Quitte à violer parfois les lois européennes en la matière.

Mais il y a va de sa survie et de celui de chantiers employant des dizaines de milliers de personnes. C'est pourquoi certaines sources confidentielles, évoquent de plus en plus la possibilité que la DCNS délocalise une partie de son programme au Maroc, particulièrement à Safi, ville située à mi chemin entre Casablanca et Agadir et qui s'est construit une solide réputation de cité maritime et l'un des grands ports sardiniers sinon le plus grand du continent africain.

Actuellement la capitale des Abda qui accueille une première visite officielle du roi Mohammed VI depuis son intronisation le 23 juillet 1999, ne dispose que d'un petit chantier naval. Une cale de halage équipée de trois bers glissants, deux treuils électriques pour les charges de 130 tonnes de Jauge brute, un cabestan pour les grandes charges supérieures à 200 tonnes de Jauge brute, six chariots dont deux de 30 tonnes, 2 de 60 tonnes, un de 40 tonnes et un de 80 tonnes. Ainsi que de deux chariots de translation de quatre-vingt tonnes. Le chantier dispose également d'une superficie de 10 000 m2 pour l'entretien et le carénage offrant une capacité de cinquante-deux unités.

En plus d'une aire de 4 000 m2 pour la construction navale offrant une capacité de trente unités.

Bref des équipements et des infrastructures insuffisantes pour participer à la construction d'ouvrage comme la frégate européenne multimission FREMM (photo) dont le Maroc vient d'acquérir un exemplaire pour « 500 millions d'euros », révèle la presse marocaine.
Or la frégate du XXIe siècle, comme elle se nomme, pèse plus de 5 500 tonnes d'acier.

Matériau en abondance au port phosphatier de Jorf Lasfar (150 km au nord-est de Safi) où Arcelor Mittal dispose d'une grande aciérie à coulée électrique. Mieux : toujours à Jorf Lasfar, le consortium américano-helvètique privé ABB/CMS (Asean Brown Bovéri/Consumer Michigan Services) possède depuis 1997 (concession de 30 ans) une méga centrale électrique qui ne demande que d'être exploitée à sa juste valeur (1,6 milliard de dollars). Mieux encore : à Jorf Lasfar, Delattre Levivier Maroc, une entreprise à capitaux française qui n'a pas de maison mère en France, spécialisée notamment dans la construction navale, est très active. Depuis juillet dernier, DLM construit pour le compte d'un pays pétrolier africain où Total est très présent, une plate-forme offshore.

DLM pourrait bien devenir l'éventuel sous-traitant de DCNS à Jorf Lasfar.


M.S
Vendredi 09 Novembre 2007



Source: www.emarrakech.info

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
 
Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: