Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Brazilian Navy - Marine Brésilienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4005
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 23 Mai 2017 - 14:30

Bonjour Olivier.

C'est vrai qu'il semble bien que la vente d'armements aident bien à financer les campagnes électoreales.
Et comme les sous-marins naviguent souvent en eaux troubles...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Nouvelles corvettes brésiliennes de la classe Tamandaré   Ven 16 Juin 2017 - 21:35


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4005
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Sam 17 Juin 2017 - 8:44

Bonjour Olivier.

Quel look, ces futures frégates...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 2 Jan 2018 - 19:12

La marine brésilienne rachète le HMS Ocean :

https://twitter.com/UKDefJournal/status/948193467502678018

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4005
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 2 Jan 2018 - 19:33

Bonsoir Olivier.

Tout d'abord, bonne et heureuse année 2018.
Ensuite, en ce qui concerne le Brésil ; ce pays va se faire une spécialité d'acheter des navires, à bout de souffle...
Personnellement, je pense que le HMS "Ocean" ne remplacera pas le "Foch".
Un porte-hélicoptère n'est pas un porte-avions.
A moins qu'ils achètent des avions à décollage vertical ?
Qu'en penses-tu ?
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 2 Jan 2018 - 19:55

Bonsoir et bonne année Xavier,

Comme tu dits ce n'est pas un porte-avions mais peut-être le fameux F-35b sifflotte

Aussi non, le bâtiment n'est en service que depuis 1998, ce qui est encore relativement 'jeune' pour ce type de grand bâtiment jap

Enfin, on va suivre cela et voir ce qu'ils compte mettre dessus ?

beer

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4005
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mer 3 Jan 2018 - 10:13

Bonjour Olivier.

Je n'avais pas sa date de naissance en mémoire.
Effectivement, on peut considérer qu'il est à moitié de vie.
Quant au fameux F-35b ; là, c'est une autre histoire...
Peut-être que le bâtiment sera-t-il équipés de "Harrier" achetés au rabais, ou dans une casse...
Enfin, comme tu dis ; on verra.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Lun 15 Jan 2018 - 13:48


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 20 Fév 2018 - 14:49


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 19 Juin 2018 - 22:29


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Futures Corvettes pour la marine brésilienne   Dim 9 Sep 2018 - 8:43



traduction google de l'article :

Citation :
Liste des candidats pour la construction des Corvettes de la marine brésilienne «Tamandaré»

Neuf consortiums au total, comprenant des sociétés de construction navale internationales et des fournisseurs de systèmes, ont soumissionné pour le projet des nouvelles corvettes de la classe "Tamandaré" de la marine brésilienne, dont la liste restreinte est attendue pour le 27 août.

Une autre étape du processus d'appel d'offres s'est terminée le 18 du mois dernier. la Direction de la gestion du programme naval (Direction générale de la gestion de la marine), de la marine brésilienne, conjointement avec l'entreprise nationale de gestion du projet de marine (EMGEPRON) ont annoncé la fin du processus d'appel d'offres pour les entreprises qui ont été accréditées pour participer, a déclaré Ukrinmash dans un communiqué mardi.

La liste des consortiums qui ont soumissionné pour la construction de quatre corvettes de la classe «Tamandaré» pour la marine brésilienne comprend :


  • “ÁGUAS AZUIS” - ATECH Negócios em Tecnologias SA, mbraer SA et ThyssenKrupp Marine Systems GmbH, avec les contractants suivants: Aeroespacial e Defesa SA, онд EZUTE, OCEANA Shipyard SA, Omnisys Engenharia Ltda, SKM Electro Electronics et WEG Electrique ;

  • “FLV” - FINCANTIERI S.p.A, LEONARDO S.p.A et VARD PROMAR S.A., avec les sous-traitants suivants: Fund EZUTE et ARES Aeroespacial e Defesa S.A .;

  • BAE Systems, CONSUB Defence Technology S.A. et MAC LAREN Oil Shipyard Ltda;

  • L'entreprise d'État UKRINMASH, THALES et AMRJ (Arsenal de la marine brésilienne - usine de réparation de navires à Rio de Janeiro);

  • “VILLEGAGNON” - NAVAL GROUP, ENSEADA Indústria Naval S.A et MECTRON S.A .;

  • “DAMEN SAAB Tamandaré” - Construction navale navale B.V à SAAB AB de DAMEN Schelde, avec les entrepreneurs suivants: CONSUB Defesa e Tecnologia S.A, WEG équipements électriques S.A (équipement électrique) et WILSON SONS Shipyard Ltda;

  • GOA Shipyard Limited, INDÚSTRIA NAVAL DO CEARÁ (INACE), Fonds EZUTE et SKM Eletro Eletrônica Ltda;

  • GRSE - Ingénieurs constructeurs de navires de recherche sur le jardin, ELBIT Systems Ltd et SINERGY Group Corporate;

  • STM, Chantier naval BRASFELS Ltd., Fonds EZUTE, THALES et Omnisys Engenharia Ltda.


Source : defenseworld.net

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Mar 16 Oct 2018 - 7:46

La Marine brésilienne annonce une Short List de 4 concurrents restants pour le programme des Corvettes Tamandaré (15 OCT 2018) :

1-Embraer-TKMS (BR-GE)
2-Fincantieri (IT)
3-Damen Saab (NL-SW)
4-naval Goup (FR)

https://twitter.com/DefesaNet/status/1051991054558334977

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Dim 21 Oct 2018 - 20:50


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Lun 22 Oct 2018 - 10:15


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41886
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   Lun 4 Fév 2019 - 23:04

Conférence de presse du consortium Damen Saab Tamandaré à Abimaq

https://twitter.com/podernaval/status/1092525346266800128

traduction google de l'article :

Citation :
Comment s'est déroulé la conférence de presse du Consortium Damen Saab Tamandaré à l'ABIMAQ ? (4.02.2018)

Les fabricants de machines et d’équipements ont eu un aperçu du consortium pour les nouvelles corvettes de la Marine à São Paulo, dans le cadre d’une initiative susceptible d’accroître le contenu national pour la dernière et meilleure offre - BAFO - qui sera présentée dans quelques semaines.

Les concurrents du programme de construction des quatre nouvelles corvettes de la marine brésilienne, la classe Tamandaré, se préparent à envoyer leur dernière et meilleure offre (BAFO - Best And Final Offer) dans quelques semaines. À court terme, la recherche de davantage de fournisseurs pour étendre le contenu local, au-delà du minimum stipulé par la marine brésilienne, est une stratégie poursuivie par le consortium Damen Saab Tamandaré, l'un des quatre finalistes de l'appel d'offre. À cette fin, une réunion s'est tenue le jeudi 31 janvier dernier entre le consortium et les éventuels fournisseurs brésiliens de pièces et d'équipements pour navires. La réunion, qui s'est tenue au siège de l'ABIMAQ (Association brésilienne de l'industrie de la machinerie et des équipements) à São Paulo, a présenté un aperçu de la proposition du consortium, des principales entreprises étrangères et brésiliennes déjà impliquées dans le projet et des opportunités offertes à davantage de fournisseurs nationaux au final.

Contenu local - Dans les demandes de propositions relatives au programme de corvettes, la marine brésilienne a indiqué des pourcentages de contenu local dans la valeur des navires, avec au moins 30% dans la première unité et 40% dans les trois suivantes. Selon les représentants du consortium Damen Saab Tamandaré (plus de détails sur le contenu présenté ci-dessous), ces pourcentages ont déjà été atteints et sont inclus dans la proposition présentée à la Marine. Toutefois, étant donné que les règles de l'offre incluent la livraison d'une offre finale améliorée (BAFO) par les quatre concurrents sélectionnés avant la décision (prévue pour mars de cette année), la possibilité d'augmenter ce pourcentage est considéré comme un moyen d'accroître la compétitivité de la proposition, éventuellement, remplaçant les équipements étrangers déjà répertoriés et inclus dans l’offre actuelle par des produits brésiliens.

L'augmentation du contenu national, telle que présentée lors de la réunion, répondrait aux besoins stratégiques de garantir un soutien local de la corvette, avec une plus grande indépendance par rapport aux changements du scénario externe, une plus grande disponibilité des ressources, la recherche d'un équilibre entre le contenu local, la qualité et le coût - dans ce contexte non seulement pour l'acquisition, dans un programme estimé à environ 1,6 milliard de dollars pour les quatre navires, mais pour un coût tout au long du cycle de vie de "Tamandaré".

Déclarations initiales - La programmation des déclarations et des présentations a été lancée par le président exécutif de l'ABIMAQ, José Velloso Dias Cardoso, qui a discuté des nouvelles demandes lancées par le Brésil dans le processus de sortie de la crise économique de ces dernières années. En particulier, les demandes dans les domaines du pétrole et du gaz, de la production d’énergie, des infrastructures, en particulier dans les secteurs de la marine et de la défense. Dans ce processus et à ce moment, l'industrie, pour générer des emplois de qualité supérieure, doit tirer parti d'opportunités telles que celle représentée par le programme de corvette navale. Selon Cardoso, le Brésil ne peut être laissé à la merci de développements technologiques interrompus, d'où l'importance de la promotion du contenu local pour le programme, et l'objectif d'ABIMAQ est de répondre à la demande et aux opportunités qui s'offrent à lui.

Ensuite, Nanna Stolze, Consul général adjoint du Royaume des Pays-Bas à São Paulo, a prononcé une brève allocution, qui abordait non seulement les relations entre les pays, mais également les initiatives dites de "triple hélice de l'innovation" qui relient les entreprises et les institutions à développement technologique. Le diplomate a été suivi de Roberto Alves Gallo Filho, président de l’ABIMDE (Association brésilienne des industries des matériaux de défense et de sécurité), entité qui a organisé cet événement en partenariat avec ABIMAQ. Gallo a souligné l'importance de la stratégie de défense nationale et la nécessité pour les quatre consortiums concurrents de générer de la valeur au Brésil, avec les entreprises brésiliennes.

Présentation du consortium: Saab - Le groupe de conférenciers a ensuite été formé par les dirigeants Alencar Leal et Pieter Verbeek, du groupe de défense suédois Saab; Wolter ten Bokkel Huinink, les chantiers néerlandais Damen, Adalberto Souza et Eduardo Valença, du constructeur brésilien Wilson Sons; Jairo Souza, du groupe industriel brésilien Weg, José Geraldo Fernandes, de la société brésilienne Consub; ainsi qu'Alberto Machado, directeur exécutif du pétrole, du gaz naturel, de la bioénergie et de la pétrochimie à ABIMAQ. Les conférences étaient entremêlées de vidéos institutionnelles des sociétés respectives et ont été initiées par Alencar Leal, de Saab, qui a cherché à mettre en évidence la bonne relation qui existe entre la coopération de longue date et les bonnes relations entre les deux sociétés leaders du consortium, Saab et Damen. et les principaux partenaires brésiliens: Wilson Sons, Weg, Consub et Akaer.

Selon Leal, ces relations contribuent au faible risque du projet, puisque Saab et Damen entretiennent un partenariat bien établi en Europe, dans la mesure où ils entretiennent des relations de longue date avec des entreprises brésiliennes, dans le cas des projets communs menés depuis des décennies par Damen avec Wilson Sons au Brésil, fourniture de moteurs par Weg pour les navires produits dans le cadre de ce partenariat et relations déjà établies par Consub et Akaer dans le cadre des programmes des forces armées brésiliennes. L'exécutif de Saab a souligné plus d'une fois que le consortium ne considérait pas ce programme comme opportuniste, mais comme une opportunité dans le cadre d'une stratégie à long terme au Brésil, impliquant plusieurs autres projets. Toujours sur les opportunités, Leal a souligné que, dans ce cas, elles sont également ouvertes aux industries qui ne font pas encore partie du groupe des entreprises de défense stratégique et qui peuvent être des fournisseurs d’équipement pour les navires si la proposition du consortium est choisie.

Alencar Leal a également évoqué l'expérience de Saab en matière de systèmes de combat, notamment le système 9LV, utilisé par plusieurs marines dans le monde. La proposition de consortium comprend un ensemble de transferts de technologie du système de combat vers Akaer et Consub, totalement et partiellement, pour assurer le fonctionnement, le soutien et la mise à jour du système à l'avenir, ainsi que pour l'intégration des armements. L’exécutif a également souligné les décennies d’expérience de Saab dans la marine, notamment dans le domaine des capteurs optroniques.

Damen - Viennent ensuite Wolter ten Bokkel Huinink de Damen, qui a détaillé la division en modules pour la construction de navires, une version légèrement allongée et adaptée au cahier des charges de la Marine du projet Sigma 10514, qui possède déjà des unités en construction et en service dans les marines telles que le Mexique et l’Indonésie. Il y a six modules principaux, auxquels s’ajoutent d’autres divisions plus petites comme celles des lignes d’axe et du dôme sonar:

Module 1 - Coque arrière

Module 2 - La coque à la proue

Module 3 - Centrale électrique

Module 4 - Superstructure arrière

Module 5 - Système de combat

Module 6 - Superstructure

La stratégie de construction proposée à la marine brésilienne est la suivante: du deuxième au quatrième navire, les six modules seront construits au Brésil et installés sur le chantier naval Wilson Sons. Dans la première unité, seuls les modules 3 et 5 seront produits aux Pays-Bas. Selon l'exécutif néerlandais, ces deux modules sont équipés de systèmes plus critiques et apprendre à les construire et à intégrer leurs systèmes, machines et équipements fait partie du transfert de technologie proposé dans la proposition de consortium.

Les deux modules sont "plug and play", livrés entièrement fonctionnels et transportés pour l’assemblage final au chantier naval brésilien sur des navires spécialisés dans ce travail. Dans le cas du module de système de combat, par exemple, il peut être transporté sur le pont du navire marchand effectuant ce transport, en travaillant comme s'il était déjà installé sur une corvette Sigma pendant la traversée.

Wilson Sons - Eduardo Valença a poursuivi la phase de conférence en indiquant les chiffres du chantier naval Wilson Sons et sa relation avec Damen, soulignant, à l'instar d'Alencar Leal de Saab, que le chantier naval considère également le programme comme une opportunité (et non comme un opportunisme). à ce stade, par les deux dirigeants et imprégnant trop de présentations, cela semblait être une critique des propositions des concurrents - mais ceci n’est qu’une opinion de ce journaliste). En ce sens, Valença a souligné que le groupe Wilson Sons a plus de 180 ans d’histoire au Brésil, dont 80 dans le domaine des chantiers navals et, parlant d’âge, il a déclaré que l’histoire de tous les participants à la proposition dépasse trois siècles de performance les zones.

L’exécutif de Wilson Sons a également présenté plusieurs numéros de la structure du chantier naval, qui compte deux unités dans la ville de Guarujá, sur la côte de São Paulo, appelée Guarujá I, avec 22 000 m2 de type carrière (190 m de long sur 16 m d’embouchure) et Guarujá II. de 17 000 m2, de type cale sèche (140 m de longueur sur 26 m de bouche). Ensemble, ils offrent environ 40 000 m2 de surface de construction navale, avec une capacité de production annuelle d’environ 10 000 tonnes.

Valença a déclaré que bien que l'expérience n'inclue pas de navires militaires complexes, le chantier naval a déjà construit le navire de soutien pétrolier le plus complexe expédié dans le pays, Fugro Aquarius (ROVSV - Navire de soutien de véhicule télécommandé, équipé d'un véhicule sous-marin à distance), ainsi que les navires OSRV (Ocean Spact Recovery Vessel) exploités par OceanPact, considérés par Petrobras comme leurs meilleurs navires de ce type, avec le premier PSV (navire de support à plate-forme) diesel-électrique du Brésil.

À cet égard, aux yeux d'Eduardo Valença, Wilson Sons profite des chantiers navals d'autres pays qui construisent maintenant des navires de la famille Sigma: par exemple, le PAL indonésien coopérait depuis 10 ans avec Damen, mais aucun navire du projet Damen construit avant le premier Sigma; Le Semar du Mexique avait 6 ans de coopération et 11 navires du projet Damen avaient déjà été construits avant le lancement du programme Sigma pour le pays. Dans le cas de Wilson Sons, la somme atteint 25 ans de coopération et 92 navires construits avec Damen.

Valença a également souligné qu'au cours de ces dernières années de crise qui ont également touché la zone navale, le chantier naval a étendu ses activités sur le marché des docks et de la maintenance pour compenser la réduction des commandes de navires (qui pesait davantage jusqu'au début de la présente décennie).

Weg - Dans son exposé, l'exécutif Jairo Souza a souligné le fait que Weg est une industrie totalement nationale, avec des usines au Brésil et dans d'autres pays. Parmi les cinq secteurs d'activité, le plus connu est celui des moteurs, qui a déjà construit plus de 245 millions de moteurs électriques, de tailles différentes, au cours des 57 années d'histoire de Weg. La société, qui possède la plus grande usine de fabrication de moteurs électriques au monde et le plus grand fabricant de transformateurs en Amérique latine, a été appelée au consortium pour son expérience dans la fourniture à la zone navale, qui comprend la marine brésilienne, point culminant récent du programme sous-marin (Prosub).

Selon Jairo Souza, Weg maîtrise déjà le logiciel IPMS (système de gestion de plate-forme intégrée) pour les navires civils, avec une petite lacune dans IPMS à des fins militaires, qui sera comblé par le transfert de technologie inclus dans la proposition. . D'autres secteurs de la Weg seront également impliqués dans le programme (par exemple, l'énergie, les générateurs, ainsi que la zone de peinture).

Consub - La dernière présentation des principaux partenaires du programme a été l'exécutif José Geraldo Fernandes, Consub, qui, bien qu'il représente la plus jeune entreprise (20 ans) parmi ceux qui ont présenté ce jour-là, a, au cours des deux dernières décennies, noué des liens étroits avec la Marine. : Consub a fourni et intégré une série de nouveaux systèmes de combat, de la famille Siconta à l'armement et aux capteurs d'origines les plus diverses, pour la modernisation effectuée dans la classe "Niterói" (6 frégates), pour la Corvette Barroso et le porte-avions São Paulo, entre autres navires.

Dans son discours, Fernandes a déclaré que Consub, une société désormais contrôlée par les Brésiliens, non seulement maintient ces systèmes installés sur les navires en service, mais a également reçu des commandes pour la modernisation des systèmes de trois frégates de la classe "Niterói", qui auront leur vie utile prolongée.

Intérêt immédiat - ouvrez l'événement pour répondre aux questions des fournisseurs potentiels présents. Bientôt, le système de propulsion, les pièces et les sous-systèmes n'ayant pas encore de fournisseurs nationaux ont suscité de l'intérêt (Damen a rappelé que les moteurs électriques et les générateurs proviendraient des moteurs diesel Weg et Caterpillar). Voith s'intéressait aux hélices et aux lignes d'essieux, qui, dans la proposition actuelle (pré-BAFO), selon Wilson Sons, sont facturées par des sociétés étrangères. Les lignes d'essieux ont également intéressé Villares.

Le chantier naval brésilien a saisi l’occasion pour souligner que, contrairement à d’autres qui travaillent principalement avec de grands navires marchands (tels que des pétroliers), ce n’est pas une entreprise qui stocke et coupe de grandes quantités de tôles livrées avec du brut, mais plutôt un navire de type assembleur spécialisé. dans des navires plus complexes. Comme l'explique Adalberto Souza, le chantier naval préfère commander des plaques déjà coupées et peintes, des tubes prêts et même des modules de coque lorsque c'est le cas, étant ainsi ouvert aux propositions de fournisseurs de la zone navale.

Les sociétés ARES, dont Alencar Leal (de Saab) a déjà indiqué faire partie de la solution de contenu local de certains équipements, ont manifesté leur intérêt pour des composants spécifiques pour les armes à feu et les lanceurs, tandis que MAN a indiqué qu’il souhaitait proposer des services de formation au Brésil, pour les équipements fournis par la société mère européenne, comme cela se fait déjà avec Damen et le chantier naval Wilson Sons sur d’autres navires.

Concernant la nécessité d'un travail immédiat (une question soulevée par ABIMAQ, impliquant non seulement de nouveaux projets, mais également des programmes de maintenance de la Marine elle-même), plusieurs représentants de sociétés ont interrogé le consortium sur leurs perspectives si ce n'était pas celui qui a été choisi, et continuerait à faire connaître la base de défense industrielle. Les dirigeants de Saab, Damen et Wilson Sons ont déclaré qu'ils le regretteraient logiquement, mais que les activités de la société dans le pays et ses partenariats sont depuis longtemps concentrés sur d'autres projets et opportunités. Le chantier naval brésilien a indiqué que son activité principale était au Brésil et que les prévisions de la proposition de commencer les travaux ici étaient un an après la signature du contrat - mais que, si le consortium est choisi, les négociations auront déjà lieu en mars avec les fournisseurs déjà informés du processus.

Pieter Verbeek de Saab a déclaré que la société n'abandonnerait jamais le Brésil, même en cas de perte de la course à la corvette, car les opportunités ne les empêchent pas. Il existe des possibilités depuis de nombreuses années dans l’armée de l’air (Gripen), l’Armée de terre et d’autres programmes de la Marine, impliquant également le transfert de technologie et d’industries locales. De son côté, Verbeek a déclaré que le consortium était très confiant dans sa proposition.

Synergies - Enfin, nous avons entendu le mot Alberto Machado, directeur exécutif du pétrole, du gaz naturel, de la bioénergie et de la pétrochimie d’ABIMAQ. Machado a parlé de la dépendance actuelle du Brésil vis-à-vis du transport routier, et que les opportunités dans le domaine naval en général (et dans ce cas dans le domaine de la défense) impliquent d'utiliser le pouvoir d'achat de l'État pour résoudre les problèmes de développement du pays. Dans le secteur naval, un nombre considérable d'entreprises peuvent fournir des produits moins critiques, même pour des navires complexes comme l'armée, et plusieurs sous-systèmes pouvant être desservis par cette industrie peuvent également se développer non seulement avec les achats de matériel de défense dans la zone de transport.

Pour Machado, le contenu local est synonyme d’indépendance. Et comme il existe une grande synergie entre les secteurs naval et énergétique (exemple d’un domaine dans lequel les besoins du Brésil sont également énormes), des opportunités dans un domaine peuvent aider à générer des commandes et des emplois dans un autre.

Dépôt et envoi des propositions - le discours de Machado a mis fin à l'événement et, à ce moment, un groupe de parties intéressées ont commencé à discuter et à échanger des cartes avec des représentants du consortium, en particulier les deux représentants du chantier naval Wilson Sons, qui centralise les contactes. Un courrier électronique spécifique a été mis à disposition pour la soumission officielle des propositions intéressées, qui a été affiché lors de toutes les présentations par les dirigeants.

Source : naval.com.br

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brazilian Navy - Marine Brésilienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brazilian Navy - Marine Brésilienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marines du Monde - De Wereld Marines - World Navies-
Sauter vers: