Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Le Hollandais Volant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Le Hollandais Volant   Lun 21 Juin 2010 - 11:02

Le «Hollandais Volant»



Vous avez certainement tous vus le film : «Le Pirate des Caraïbes», dans un des épisodes de cette trilogie il est plusieurs passages qui parlent du «Hollandais Volant».



Le cinéma fait souvent référence aux légendes ou aux histoires vraies.
Je suis certain que de nombreux spectateurs de ce film sont loin de se douter que cette histoire est tirée d'une des plus célèbres légendes.

Tout au long de l'histoire maritime, des navires partis pour des destinations lointaines ont fait naufrage, vaincus par des éléments naturels trop forts.

Certains d'entre eux n'ont pas rejoint l'immense cimetière des abîmes et continuent à hanter inlassablement les mers. Le Hollandais Volant fait partie de cette flotte mystérieuse.

La légende du Hollandais-Volant n’est pas unique mais multiple : il existe des quantités de versions au mythe du navire fantôme.
Cette légende, très souvent adaptée, a toujours le même principe : un navire fantôme, dont l’équipage est maudit, et qui doit naviguer jusqu’au Jugement Dernier. La vision du navire fantôme est signe de malheur.
Légendes
La plupart des versions soutiennent que le capitaine du « Hollandais Volant » avait juré de ne jamais retourner à cause d’une tempête même si cela devait prendre jusqu’au Jugement Dernier. C’est donc en tentant de contourner le Cap Bonne Espérance, qu’il se perdit.

Il y a aussi la légende du capitaine Hollandais Bernard Fokke. Ces voyages entre la Hollande et Java étaient si rapides qu’on le suspectait d’avoir conclu un pacte avec le diable.

Encore d’autres versions pensent que l’équipage du Hollandais-Volant était ravagé par la peste, et ils ne pouvaient dont pas arriver à quai : jamais on n’accepterait un équipage victime de la peste. Dans cette version, c’est donc la peste qui condamne l’équipage à errer éternellement sur les mers.
Mais encore
Beaucoup de marins affirment avoir été témoins de ses nombreuses apparitions. Le plus célèbre d'entre eux reste le jeune Duc d'York, le futur Roi d'Angleterre George V.



Le Duc, alors âgé de 16 ans, navigue comme enseigne de la Royal Navy à bord du HMS La Bacchante, qui fait le tour du monde.





Dans la nuit du 11 juillet 1881, alors que le navire se trouve au large des côtes australiennes, une lueur brille brusquement dans l'obscurité et , à 200 m environs, surgit un brick entouré d'un sinistre halo rougeâtre, qui vient couper la route du bateau. Les mâts et les vergues du vaisseau fantôme se détachent nettement sur cette étrange lumière phosphorescente.



L'enseigne de quart est envoyé immédiatement sur le gaillard1 d'avant, mais le navire à déjà mystérieusement disparu dans la nuit. Le Duc d'York ainsi que 12 autres membres de l'équipage sont les spectateurs incrédules de ce phénomènes étrange. Le futur Roi George V est persuadé d'avoir vu le célèbre Hollandais Volant même si le type de navire ne correspond pas vraiment. La nuit même, dit-on, le marin qui a aperçu le premier le navire fantôme tombe d'un des mâts et se tue.
Quelques semaines plus tard, l'amiral de la flotte décède. Pour certains, ces événements dramatiques seraient liés à la vision étrange qu'aucune explication rationnelle n'est parvenue jusqu'à présent à éclaircir.

La légende du vaisseau fantôme, commandé par un «Hollandais Volant», date du XVIième siècle mais varie selon les versions.
Dans l'une d'elle, le maître du navire «Le Hollandais» est un capitaine nommé Barent Fokke qui vit à Amsterdam vers les années 1650. Ses colères et ses orgies sont célèbres auprès des marins, et son vaisseau est le plus rapide de tous ; il va d'Amsterdam à Batavia en 3 mois, exploit exceptionnel pour l'époque, qui ne peut s'expliquer, pour beaucoup, que par l'intervention du diable. Aussi, lorsqu'il disparaît en mer, une tradition naît qui lui fait parcourir à jamais les océans, maudit pour avoir passé un pacte semblable à celui de Faust.
Dans d'autres versions, le triste héros de la légende est le capitaine Van Der Staten, qui subit la même punition pour avoir appareiller un vendredi saint.
Mais la légende la plus répandue met en scène le capitaine Van der Decker. A bord de son vaisseau, celui-ci fait route depuis la Hollande vers les Indes orientales lorsqu'une violente tempête éclate au large du Cap de Bonne Espérance. Follement confiant dans ses talents de navigateur, et en dépit des supplications de son équipage, Van der Decker défie alors avec arrogance le Tout Puissant de le faire sombrer. Il échappe au naufrage, mais, en châtiment de son blasphème, il est condamné à naviguer éternellement sur les mers.



L'histoire est colportée oralement pendant les siècles avant que le poète allemand Heinrich Heine, en 1830, n'en tire une œuvre écrite ; le marin errant y est délivré de sa malédiction par l'amour d'une femme qui accepte de mourir pour lui permettre de trouver le repos. Et son navire aux voiles rouges est enfin englouti par les flots.
Mais, en 1887, l'équipage du navire américain Orion, faisant route de San Francisco vers la Chine, remarque un 3 mâts ancien éclairé par une étrange lumière blanche. Un instant le vaisseau se rapproche, puis il disparaît soudainement au moment où les rayons de la lune sont voilés par des nuages. Il a toute sa toile, alors que souffle un vent très violent.
En 1939, un bateau semblable est aperçu de la terre ferme par une centaine de personnes se trouvant sur une plage d'Afrique du Sud, au SE du Cap2. Le navire, qui a toujours toutes ses voiles dehors, traverse la mer à vive allure bien qu'il n'y ait pas la moindre brise. Il s'évanouit mystérieusement en un instant.
On voit encore l'étrange vaisseau 3 mâts en 1942, Mouille Point, aux abord du Cap, antique silhouette s 'approchant de la baie de la Table.
Puis, ses apparitions se raréfient. L'ère des navires modernes semble lui avoir porté un coup fatal. Mais, peut-être, un jour, qui sait ?????????.

Mais voyez-vous, les dates de l'histoire posent problèmes. Il est écrit plus au dans ce texte que le jeune Duc d' York alors âgé de 16 ans se trouve à bord de l' HMS La Bacchante et que le 11 juillet 1881 il aperçoit …....

Mais son titre de Duc d' York ne fût que crée qu'en 1892. En effet,
George V (1865-1936), roi de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et empereur des Indes (1910-1936), qui, en 1917, renonça à tous les titres allemands appartenant à la branche anglaise des Saxe-Cobourg-et-Gotha ( famille de notre dynastie belge )et proclama la maison de Windsor.

Né à Londres, second fils d'Édouard VII, il mena d'abord une carrière active dans la Royal Navy, qui lui valut d'être surnommé le Prince Navigateur ; en 1903, il fut élevé au rang de vice-amiral. La mort, en 1892, de son frère aîné Albert Victor, duc de Clarence, lui permit de prétendre à la couronne. Créé duc de York en 1892, il devint prince de Galles en 1901 lorsque Édouard VII succéda à la reine Victoria puis monta sur le trône à la mort de son père, en 1910. De son union avec la princesse Victoria Marie de Teck naquirent six enfants, dont le futur Édouard VIII et le futur George VI.

Son règne fut surtout marqué par la Première Guerre mondiale et par la formation du Commonwealth.

Vocabulaire et Cartes

1 - Gaillard
Anciennement : Chacune des superstructures placées à l'avant et à l'arrière sur le pont supérieur d'un navire, et servant de logement.
Gaillard d'avant, superstructure avant.
Gaillard d'arrière, dunette.
2 - Flying Dutchman n. masc. (mot angl. «Hollandais volant».). Dériveur à deux équipiers, dont la coque mesure 6,03 m de long et 1,70 m de large et dont la surface de voilure est de 18 m² pour un poids de 160 kg. Il participe aux jeux Olympiques depuis 1960.

Informations
1 - Le vaisseau fantôme est un opéra de Richard Wagner (1813 - 1883) créé en 1843.
2 - Les naufragés du Hollandais-Volant, par Brian Jacques ( livre )
3 - Gore Verbinski s’en est aussi inspiré pour les deux derniers films de la trilogie Pirates des Caraïbes
4 - Anthony Herman Gerard Fokker (1890-1939), concepteur et constructeur d’avions américano-néerlandais a écrit une autobiographie, intitulée le Hollandais volant (The Flying Dutchman, 1931).

Dommage, mais je poursuis les recherches,
je vous tiens au courant si des informations complémentaires sont utiles a être communiquées.
Si de votre côté, vous détenez des infos, n'hésitez pas,
postez ici vos réactions.










A bientôt pour une autre histoire ......


Dernière édition par Gérald le Lun 6 Juin 2011 - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Roger B.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2778
Age : 83
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: bateau de légende   Lun 21 Juin 2010 - 13:30

pour le récit CDTA961 j'ai toujours été impressionné par les bateaux de légendes je reste un vieux gamin

il me semble que j'ai qq ennuis pour envoyer mes réponses
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19684
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Le Hollandais Volant   Lun 21 Juin 2010 - 13:50

roger c'est sur le clavier qu'il faut taper ,et non sur les commandes du micro-onde blague "happart"...vous connaissez.....j'adore ce sujet....mais sur le forum....l'histoire du "hollandais volant est différente" et nous n'en parlerons plus.....merci à gérald pour ces récits
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Sail Roger
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2431
Age : 71
Localisation : Liège
Date d'inscription : 24/08/2010

MessageSujet: Re: Le Hollandais Volant   Ven 6 Avr 2012 - 8:45

Un vaisseau fantôme au large de l'Alaska(06/04/2012)

Les garde-côtes américains ont coulé le navire japonnais


LOS ANGELES Les garde-côtes américains ont coulé jeudi un "vaisseau fantôme" japonais qui dérivait au large de l'Alaska, emporté par le tsunami de mars 2011, et présentait des risques pour la navigation maritime.

Le chalutier avait été repéré le 24 mars dérivant dans l'Océan Pacifique au large des côtes du Canada. Le vaisseau, sans équipage, avait ensuite dérivé vers les eaux américaines et s'était retrouvé au large de l'Alaska.

Les garde-côtes américains "ont réussi à envoyer par le fond le navire abandonné Ryou-Un Maru dans le sud-ouest de l'Alaska" dans la soirée de jeudi, ont-ils précisé dans un communiqué.

L'équipage de l'Anacapa, un navire des garde-côtes équipé de canons, "a commencé les opérations pour couler le navire vers 13H00 locales (23H00 GMT) et a lancé deux salves d'explosifs en direction du bâtiment, jusqu'à ce qu'il coule", ajoute le communiqué.

Le chalutier japonais repose désormais par 1.850 mètres de fond.
Ce vaisseau fantôme est le premier et le plus grand objet ayant traversé tout l'océan Pacifique depuis le Japon aux côtes nord-américaines à la suite du tsunami du 11 mars 2011.

Selon des chercheurs de Hawaï, un grand nombre de débris emportés par le tsunami des côtes japonaises et poussés par des courants marins pourraient arriver sur la côte ouest américaine au début de 2014

© La Dernière Heure 2012
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Archer
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8191
Age : 69
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Le Hollandais Volant   Ven 6 Avr 2012 - 11:20

Voici quelques photos du navire japonais (origine L'Avenir)










_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
demuylder bob
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3143
Age : 75
Localisation : 5550 Pussemange (Vresse-s-Semois)
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Le Hollandais Volant   Mar 31 Juil 2012 - 11:41

LA LEGENDE DU HOLLANDAIS VOLANT :

La légende est assez floue mais les grandes lignes de l'histoire sont immuables.

Un brick hollandais dont le capitaine a commis un crime est condamné par un fantôme à errer jusqu'à le fin des temps.
L'une des versions explique cette malédiction par l'obstination du capitaine à appareiller vers les Indes un Vendredi saint malgré une terrible tempête.

Voici sa proclamation en vieux néerlandais :
- Ik zal vaeren (Je naviguerai)
- Storm of gheen storm (tempête ou pas tempête)
- Paesen of gheen Paesen (Pâques ou pas Pâques)
- Ik zal vaeren (je naviguerai)
- Al is het tot in den eeuwigheid (même pour l'éternité)

Depuis, le bateau LE HOLLANDAIS VOLANT vogue sans fin sur les océans et bien des marins l'ont aperçu, parmi lesquels le futur George V, le 11 juillet 1881 à bord de la "Bacchante" au large de l'Australie.
Le journal de bord relate les faits :
"Quatre heures du matin, un brick passa sur note avant ... le cap vers nous. Une étange lumière rouge éclairait le mât, le pont et les voiles ... Seize personnes ont été témoins de l'apparition. Le Tourmaline et le Cléopâtre demandèrent par signaux si nous avions vu l'étrange lumière rouge ".



Amicalement, Bob
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Hollandais Volant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Hollandais Volant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: La marine non militaire (marine marchande, de pêche, de plaisance,...) :: Les bateaux de Légende-
Sauter vers: