Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Le Bismarck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Equipage du Bismarck   Lun 5 Juil 2010 - 13:42

Roger B. a écrit:
j'ai vu le documentaire il y avait des survivants du BISMARCK

Comme tu peux le lire plus haut, il n'y eut que 115 ou plus probablement 110 survivants sur les 2092 (ou 2 206 ?) officiers et hommes d'équipage.

L'amiral Lütjens était un nazi convaincu et a sacrifié ses hommes et son bâtiment, alors qu'il aurait pu se dérober, pour la gloire de Hitler. La grande majorité de ces hommes n'étaient pas des fanatiques nazis.

Kenavo

Cormoran bleu
Revenir en haut Aller en bas
Roger B.
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 2742
Age : 82
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Lun 5 Juil 2010 - 19:14

bonsoir Cormoran bleu,
dans le documentaire il y a avait quelques survivants qui se souvenaient
avec émotions de ces moments terribles
comme tu dis il n'y avait pas beaucoup de nazi dans la KRIEGSMARINE
c'est HITLER qui a défendu aux navires allemands de porter secours aux naufragés alliés
encore pour ton récit
amicalement
Roger
Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages : 297
Age : 57
Localisation : Liègeois d'adoption mais pleinement de coeur !
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Lun 5 Juil 2010 - 20:19

cormoranbleu a écrit:
L'amiral Lütjens était un nazi convaincu et a sacrifié ses hommes et son bâtiment, alors qu'il aurait pu se dérober, pour la gloire de Hitler

Bonsoir,

"alors qu'il aurait pu se dérober": je n'y crois pas trop: il était déjà trop tard, le Bismark était bien ferré à ce moment-là et la Royal Navy ne l'aurait plus lâché - quel que soit le prix à payer - ne serait-ce que pour venger le Hood.

En fait, avec la déclassification des documents de la guerre, on sait aujourd'hui que le sort du Bismark était déjà scellé avant même son appareillage :

les escadres Britanniques se sont mises en position de l'intercepter AVANT même qu'il ait quitté la Norvège.

Ce sont les instructeurs AMERICAINS des tous premiers Catalina livrés au Coastal Command de la RAF qui l'ont eux-même pisté: l'ordre avait été donne par l'US Navy dès AVANT l'appareillage du Bismark (et pour rappel, les USA étaient encore "neutres" pour six mois...)

Le "couac" - de taille - qui a tout perturbé dans le dispositif Britannique, cela a été la stupéfiante destruction du malheureux Hood, d'auatnt plus incompréhensible que le Prince of Wales s'est "encaissé" des vollées d'obus Allemands... qui n'ont pas explosé.

Il était stupide d'engager un navire de la taille du Bismarck dans la chasse aux convois, c'était du suicide: les Allemands n'avaient pas encore compris la leçon du Graff Spee.

Le Nazisme a donc bon dos, mais il n'a rien à voir dans cette histoire: c'est bel et bien l'EM de la Kriegsmarine tout entier, plus que Lütjens ou même Hitler, qui a commis une "faute professionnelle" majeure et qui porte la responsabilité pleine et entière du sacrifice de tous ces jeunes marins.

Il est vrai qu'après Guerre, bon nombre d'officiers Allemands - ex-Nazis ou non - se sont facilement dédouanés de tous leurs choix, engagements, décisions et... erreurs personnelles surtout, en chargeant le régime et Hitler lui-même (voir l'Histoire des Panzer Divisions en Normandie) auprès d'historiens trop complaisants, tel Liddle Hart. Ce qui a totalement biaisé la réalité historique de la conduite de la guerre... et de la défaite: c'est Hitler qui avait perdu la guerre, pas eux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/shipsprofiler/
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Le nazisme et la Kriegsmarine   Lun 5 Juil 2010 - 21:49

Bonsoir Belgianprofiler

Plein de choses intéressantes dans ce que tu écris.
Notamment sur ces instructeurs étasuniens, pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Je pense que la Kolossale erreur de Lütjens fut d'envoyer un message destiné à la propaganda nazie et c'est ça qui a permis de le "loger".
Comment a-t-il pu commettre une pareille erreur ? En fait Lütjens pensait qu'il était repéré par les radars britanniques, ce qui n'était pas le cas. Je pense qu'il y a parmi nous des radaristes qui pourraient expliquer ça mieux que moi.
Le Bismarck était équipé d'un détecteur de radar et avait détecté les impulsions "aller" du Suffolk mais ces ondes étaient trop faibles pour faire "retour". Et donc notre amiral nazi a pris le risque d'envoyer son compte-rendu par radio, qui sera intercepté par les britanniques qui intensifieront et orienteront les recherches jusqu'à ce qu'un hydravion Catilina du Coastal Command, en effet, repaire le Bismarck, le 26 mai à 10H30, à 690 nautiques de Brest.

Très intéressante aussi ton analyse sur la "complaisance" vis-à-vis du nazisme après guerre (Hitler quasi-seul responsable). C'est cette complaisance qui a d'ailleurs permis aux étasuniens et à d'autres, d'embaucher, sans autres scrupules, quelques savants nazis pour les aider à construire les fusées qui les mèneront jusque dans la lune !

Kenavo

Cormoran bleu
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 18483
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 9:27

bien beau débat,en toute amitié et connaissance de cause ,du sujet....comme déjà signalé à cormoran bleu,j'ai acheté "coulez le bismarck..."sous la forme de CAPITAINES HEROIQUES ,et: le grain de sable,l'odyssée de l'african queen, le navire,et bergers sur la mer de cs forester,édition omnibus ....de la lecture en perspective bonnes vacances
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages : 297
Age : 57
Localisation : Liègeois d'adoption mais pleinement de coeur !
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 9:39

Bonjour Cormoran Bleu

cormoranbleu a écrit:
pourrais-tu nous en dire un peu plus ?

Il faut avant tout remettre les choses dans le contexte - très particulier - du printemps 1941:

L'Empire Britannique est seul en guerre, et pas en très bonne posture. Mais il s'est produit un miracle: entre janvier et mai 1941, ULTRA connait son premier succès notable: tous les messages de la Kriegsmarine peuvent être décodés pendant quatre mois, ce qui va avoir des conséquences capitales:

- en Mars, la Royal Navy marque des points majeurs dans la lutte contre les u-Boote: tous les U-Boote opérant en Mer d'Irlande et les Western Approaches sont neutralisés. Même les trois meilleurs commandants U-Boote en font les frais: les U-47, U-99, U-100 (Prien, Schepke...) sont coulés dans la même semaine.

En plus de ces pertes, les Allemands doivent donc réorganiser tout leur plan de guerre sous-marine et déplacer leur champ d'action vers le centre de l'Atlantique. Outre le répit que cela apporte aux Britanniques, ce ne va pas être chose aisée: la Royal Navy a également pu repérer - et détruire - presque tous les "Verzorgers" (ravitailleurs) de l'Atlantique.

- en avril, les Britanniques savent, par les messages Allemands, que la marine italienne ne sortira plus en mer après le désastre de Cap Matapan. La Royal Navy peut donc s'engager à fond, et même bien davantage..., dans la campagne de Grèce et de Crête, quitte à s'y faire saigner à blanc: "Peu importe", dira l'Amiral Cunningham, "il ne faut que deux ans pour construire un bateau, il faut deux siècles pour créer une réputation".

- dès la mois de mars donc, les Britanniques savent tout sur le projet de sortie dans l'Atlantique du Bismarck. Fait capital aussi, le plus important de toute la Seconde Guerre Mondiale sans doute: la loi "Lend-Lease" (Prêt-Bail) vient d'être votée. Et l'encre de la signature du Président Roosevelt n'est pas encore sèche que le tout premier envoi US, à cause du projet de sortie du Bismarck, est un lot de Catalina prélevé sur des commandes US. Ils sont donc équipés à la sauce US Navy avec des équipements radio que les Britanniques ne connaissent pas encore (mais ils ne sont donc pas encore équipés de radars).

Vu l'importance vitale des communications dans ce genre d'opération, ce sont les instructeurs US qui vont piloter ces catalina pour la traque du Bismarck. Ce détail technique des radio US explique "le trou noir" de deux jours pendant la traque: les Catalina n'ont jamais perdu le Bismarck, à aucun moment, ce sont des problèmes de compatibilité entre systèmes radio US et UK qui ont empêché les messages de passer.


cormoranbleu a écrit:

Je pense que la Kolossale erreur de Lütjens fut d'envoyer un message destiné à la propaganda nazie et c'est ça qui a permis de le "loger".
Comment a-t-il pu commettre une pareille erreur ? En fait Lütjens pensait qu'il était repéré par les radars britanniques, ce qui n'était pas le cas. Je pense qu'il y a parmi nous des radaristes qui pourraient expliquer ça mieux que moi.
Le Bismarck était équipé d'un détecteur de radar et avait détecté les impulsions "aller" du Suffolk mais ces ondes étaient trop faibles pour faire "retour". Et donc notre amiral nazi a pris le risque d'envoyer son compte-rendu par radio, qui sera intercepté par les britanniques qui intensifieront et orienteront les recherches jusqu'à ce qu'un hydravion Catilina du Coastal Command, en effet, repaire le Bismarck, le 26 mai à 10H30, à 690 nautiques de Brest.

Je n'ai aucune connaissance en ces matières techniques mais je crois me souvenir (je peux me tromper, ce qui est toujours possible, sinon fréquent même Embarassed ...) que les deux croiseurs Suffolk et Norfolk (?) avaient un problème avec leur(s) radar(s). L'un ne savait plus qu'émettre et l'autre, recevoir, ou quelque chose du genre.

Et ce n'est pas le radar qui a perdu (ou trouvé, c'est selon...) le Bismarck. A nouveau, c'est la radio, c'est même le Radio-Compas (le système "Huff Duff") longtemps tenu secret, même après la guerre, pour cause de Guerre Froide: le(s) message(s) de Lütjens ont permis de localiser le Bismarck, mais ils n'ont été décodés qu'après sa destruction.

Mais à nouveau, ces "détails" tactiques et techniques ne changent rien à la responsabilité de l'EM de la Kriegsmarine, et ne pouvait plus changer le destin du Bismarck. La responsabilité de l'EM de la Kriegsmarine est pleine, totale et entière:

- Avoir envoyé le Bismarck faire la chasse aux convois, alors que depuis 1939, les Graff Spee, Scheer - tenu en échec par l'héroïque Jervis Bay - Scharnorst et Gneisenau - repérés par le Rawalpindi - avaient déjà (dé)montré l'inanité du concept de Guerre de Course avec des bâtiments aussi importants

- Et, parlant du Scharnorst et du Gneisenau, ne pas les avoir fait sortir de Brest pour venir à la rencontre du Bismarck (et/ou ne pas avoir attendu qu'ils soient en état de le faire avant de faire sortir le Bismarck).


cormoranbleu a écrit:

Très intéressante aussi ton analyse sur la "complaisance" vis-à-vis du nazisme après guerre (Hitler quasi-seul responsable). C'est cette complaisance qui a d'ailleurs permis aux étasuniens et à d'autres, d'embaucher, sans autres scrupules, quelques savants nazis pour les aider à construire les fusées qui les mèneront jusque dans la lune !

Ami français, pas de fausse pudeur s'il te plaît: les Français se sont largement servi eux z'ossi. Et plus "à la manière soviétique" qu'américaine d'ailleurs: chez SNECMA, la division ATAR (Atelier Technique et Aéronautique de Rickenbach) était l'usine moteur à réaction de BMW toute entière "relocalisée" dans la Nièvre (détail piquant: un des meilleurs contre-maître récupéré en Allemangne était un certain Georges Marchais).

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/shipsprofiler/
le Baron
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1229
Age : 52
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 11:05

le "Hood" était un croiseur de bataille, sa conception privilégiait la vitesse au détriment de sa protection. Lors de sa conception (1915), la bataille du Jutland (et ses enseignements) n'avait pas encore eu lieu: aucun croiseur de bataille ne pouvait résister au tir plongeant d'une grosse batterie, le pont n'était pas assez blindé. le pont du Hood à été blindé après la guerre de 14-18, mais pas suffisamment, surtout face aux batteries du Bismarck..

"Hood" était le premier croiseur d'une série de 4, les 3 autres ont été "cancellés" à la fin de la guerre.

"Hood" n'avait aucune chance face au Bismarck, de même que le Bismarck n'avait aucune chance face à l'aviation embarquée britannique, même si la coque était intacte lorsqu'il a été sabordé par son équipage. il a même coulé les machines en avant lente, l'officier de quart machines a quitté la salle de commande des turbines sans avoir reçu l'ordre de stopper ses machines.

Il y avait plus ou moins 2000 allemands dans l'eau, mais suite à un message de l'Amirauté britannique signalant des sous-marins dans les parages, les opérations de sauvetage ont été interrompues. Un peu hâtivement à mon avis, je pense plutôt que les anglais ruminaient la perte du Hood et ont sciemment laissé crever les allemands.

Par ailleurs, la Kriegsmarine (KM) était le seul et dernier endroit des forces armées allemandes où les nazis avaient peu de prise. l'amiral Raeder n'était pas un nazi, il a d'ailleurs toujours refusé de faire le salut nazi. Dönitz qui lui a succédé pareil.

Ce n'est pas Hitler, mais Dönitz qui a effectivement donné l'ordre en septembre 1942 de ne plus secourir les navires torpillés, suite à l'incident du Laconia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/RMS_Laconia_(1921)

J'ai le livre de Léonce Peillard à la maison, lecture intéressante.

Je n'ai aucune sympathie pour les nazis, bien au contraire, mais j'ai de l'admiration et du respect pour tous ces jeunes allemands qui se sont engagés jusqu'à la dernière minute dans la KM pour s'engager comme sous-mariniers, tout en sachant que leurs chances de revenir étaient bien minces.

le Corps des sous-mariniers allemands est celui qui a subi le plus de pertes de toute la seconde guerre mondiale: 35 000 morts et disparus sur un effectif total de +/- 45 000 bonshommes.

TSHAW!

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 11:09

Bonjour belgianprofiler,

Tu écris : "Ami français, pas de fausse pudeur s'il te plaît: les Français se sont largement servi eux z'ossi. Et plus "à la manière soviétique" qu'américaine d'ailleurs: chez SNECMA, la division ATAR (Atelier Technique et Aéronautique de Rickenbach) était l'usine moteur à réaction de BMW toute entière "relocalisée" dans la Nièvre (détail piquant: un des meilleurs contre-maître récupéré en Allemangne était un certain Georges Marchais)."

Ami belge je t'explique : si tu regardes attentivement mon avatar, y figure mon kep.
Et sur ce kep y a pas de pompom rouge marin question
Ce qui semble indiquer que j'aurais plutôt un "profil belge", avec la bedaine qui va avec.

Je te laisses l'entière responsabilité de tes assertions sur les Français car habitant en France, je n'ai pas envie de me retrouver dans un charter pour Middelkerke. (Brice Hortefeux si tu me lis : je zwanze !) D'ailleurs tu ferais bien de te méfier aussi parce que, à ce qu'il paraîtrait, Liège pourrait bien être rattachée à la France ...
Bon, sur Georges Marchais tu peux continuer à taper, pas de problème pour le moment. Je savais qu'il était parti travailler chez Messerschmidt pendant la guerre. Par contre ce que j'ignorais c'est que c'était "un des meilleurs contre-maître' ! Wink

Kenavo

Cormoran bleu
Revenir en haut Aller en bas
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: le Hood   Mar 6 Juil 2010 - 11:57

Bonjour,

Concernant la cause de l'explosion du Hood, j'ai une autre verion, d'Antony Preston.
Je vous la cite :

" (...) Ce qui suivit fut pour la Royal Navy le moment le plus sombre de toute la guerre. Le combat n'avait commencé que depuis huit minutes et le Hood avait tiré trois salves quand il fut "encadré" par le Bismarck et explosa peu après. En quelques secondes, 1416 officiers et marins avaient été tués, laissant seulement trois survivants ; le plus grand navire de la Royale Navy avait été coulé sans presque laisser de trace. A l'époque, on crut que la cuirasse du Hood avait été percée par un obus de 381 mais un examen minutieux du peu qui restait du bateau montre qu'il s'agit plus probablement d'un incendie parmi des roquettes anti-aériennes entreposées autour du pont des embarcations, qui s'est propagé dans la soute à munitions principale. Le Hood n'était pas un navire moderne, puisqu'il avait été achevé en 1920, et le système de protection de ses soutes n'avait pas été rénové.
L'examen des plans du vaisseau britannique ne montre pas comment un obus l'atteignant sous le même angle et au même endroit que le dernier qui le toucha, aurait pu pénétrer directement dans la grande soute à munitions"
(Antony Preston "Navires et combats 1939 - 1945)

Donc, si je comprends bien ce que veut dire ce qui précède : il y aurait eu un gars, avec sans doute des grosses couilles sur les manches et un bigorneau en guise de cerveau qui aurait ordonné de stocker des roquettes, sur un pont, sans aucune protection et à proximité de la Sainte Barbe !

Pour celles et ceux que le mot couille offusquerait il faut savoir que dans la marine c'est ainsi qu'on appelle les galons ayant une boucle évocatrice et qu'on appelle boucle de Nelson en hommage à ce grand marin, et qui est réservée uniquement aux marines royales. Il n'y a donc aucune grivoiserie dans mes propos.

Kenavo

Cormoran bleu
Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages : 297
Age : 57
Localisation : Liègeois d'adoption mais pleinement de coeur !
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 14:04

Bonjour Baron,

ravi - et très honoré - de te croiser.

le Baron a écrit:

Ce n'est pas Hitler, mais Dönitz qui a effectivement donné l'ordre en septembre 1942 de ne plus secourir les navires torpillés, suite à l'incident du Laconia. Je n'ai aucune sympathie pour les nazis, bien au contraire, mais j'ai de l'admiration et du respect pour tous ces jeunes allemands qui se sont engagés jusqu'à la dernière minute dans la KM pour s'engager comme sous-mariniers, tout en sachant que leurs chances de revenir étaient bien minces.

le Corps des sous-mariniers allemands est celui qui a subi le plus de pertes de toute la seconde guerre mondiale: 35 000 morts et disparus sur un effectif total de +/- 45 000 bonshommes.

Nazis ou non, cela n'a rien à voir, je suis totalement de ton avis. C'est le commandement de la KM, nazi ou pas nazi, qui a commis des erreurs impardonnables qui ont coûté la vie à ces milliers de jeunes garçons courageux.

J'évoquais plus haut la victoire Britannique dans la bataille des Western Approaches au printemps 1941. C'est un événement capital: les Britanniques ont bien sûr ULTRA, mais ce n'est pas ULTRA qui traque, chasse et détruit les U-Boote. ULTRA ne fait qu'apporter la confirmaion que leur stratégie, leurs tactiques, leur équipement et l'entraînement de leurs équipages sont la bonne solution pour vaincre l'arme sous-marine. En un mot, que leur conception de la lutte ASM est la bonne. Dès ce moment, ils savent qu'ils finiront par gagner la Batille de l'Atlantique à la longue (et le plus ahurissant c'est que lors de la conférence Churchill-Roosevelt en Août 1941 à Terre-Neuve, les EM anglo-saxons prévoient cette victoire pour mi-1943, ce qui s'avèrera rigoureusement exact!).

Les Allemands - et le plus haut niveau de l'EM de la Kriegsmarine, Doenitz en tête - manquent totalement de cette capacité intellectuelle de se projeter dans l'avenir et ils ne tirent eux aucune leçon de cette défaite: ils se contentent de déplacer le "front" plus à l'ouest, vers le centre de l'Atlantique, hors de portée des forces navales et aériennes Britanniques, estiment-ils. Or c'est au même moment que la Royal Navy met en service les premières Frégates, que le Coastal Command reçoit les premiers Catalinas (déjà évoqués), les premiers Liberator et même des Forteresses Volantes, tous systèmes d'arme qui apportent aux Britanniques l'allonge nécessaire pour étendre leur rayon d'action à ce même Océan Atlantique Central.

Par leur seule faute, les Allemands vont donc perdre cette nouvelle phase de la Bataille de l'Atlantique également, de la même manière et pour les même raisons qu'ils ont déjà perdu la précédente. A nouveau - et fort heureusement pour nous - ils n'en tireront aucune leçon. Or, ni Hitler, ni aucun responsable Nazi, n'intervien(nent) dans ces décisions, ces erreurs.
Comme le dit très justement le Baron, 35.000 jeunes allemands vont perdre la vie pour la seule arme sous-marine: ils ont été moins tués par les Britanniques qu'envoyés à la mort par les erreurs - répétées - de chefs auxquels ils faisaient toute confiance...

Cordialement,

Patrice

PS: Léonce Peillard est, selon moi, une des meilleurs historiens navals français (gag: c'est aussi lui qui a "ressuscité" le Questionnaire de Proust).

PS2: Tu n'aurais pas des profils des Zinnia (oui, les deux!) et du Godétia A960 qui "traineraient" quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/shipsprofiler/
Roger B.
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 2742
Age : 82
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: le bismarck   Mar 6 Juil 2010 - 17:47

belgianprofileur,cormoranbleu,le baron de ce débat très intéressant comme le dit mon ami POLINAR que je salue en passant Guy
Revenir en haut Aller en bas
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Le Bosmarck 4 jours avant sa rencontre avec le Hood   Mar 6 Juil 2010 - 22:44

Bonsoir,

Toujours vu dans l'ouvrage d'Antony Preston, le Bismarck quatre jours avant sa rencontre avec le Hood et le Prince of Wales.
Quatre jours après cette rencontre le cuirassé nazi faisait son trou dans l'eau.
PhotoService.com

Kenavo

Cormoran bleu

P.S. : Je signale aux gabiers de poulaines, qui n'ont jamais navigué plus loin qu'entre leur robinet d'eau froide et leur robinet d'eau chaude dans leur (schieve) lavabo, qu'il faut toujours s'éloigner d'un bateau qui coule pour éviter d'être aspiré vers le fond ! Et que le varech, c'est en Normandie; si tu parles de varech, au lieu de goémon en Bretagne, on te jette des bigorneaux.
Revenir en haut Aller en bas
cormoranbleu
Maître chef
Maître chef


Nombre de messages : 160
Age : 70
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Message précédent   Mar 6 Juil 2010 - 22:47

Correction :

Trois et non quatre jours après, il disparaissait
Revenir en haut Aller en bas
belgianprofiler
Maître Principal
Maître Principal


Nombre de messages : 297
Age : 57
Localisation : Liègeois d'adoption mais pleinement de coeur !
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Mer 7 Juil 2010 - 22:10

cormoranbleu a écrit:

Toujours vu dans l'ouvrage d'Antony Preston, le Bismarck quatre jours avant sa rencontre avec le Hood et le Prince of Wales.
Quatre jours après cette rencontre le cuirassé nazi faisait son trou dans l'eau.

Tragique, tout de même, de se dire que 4.000 jeunes types sont morts dans ces deux seuls bateaux. In memoriam...

Tiens, Preston est généralement très critique/sceptique (ou lucide ?) quand il parle, techniquement, des classes Allemandes "Bismarck" et "Scharnorts" au point de conclure qu'ils étaient "les meilleurs cuirassés et croisuers de bataille de la... Première Guerre Mondiale". Et il a consacré un bouquin entier au Bismarck ???

Patrice,
Néo-Liégeois

PS: je finis mes CMT ctte semaine
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/shipsprofiler/
MARCEL P.
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 2057
Age : 59
Localisation : Erembodegem (natif de Luttre)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Le Bismarck   Lun 12 Juil 2010 - 14:59

Bonjour a tous
je demande a tous de respecté le sujet qui est ici le Bismarck et de ne pas dérivé vers un autres sujets

si vous voulez parler de vos belles provinces allé dans Lounge (espace réservé aux membres du forum) pensé aux autres personnes qui vienne pour lire votre reportage sur le Bismarck et tombe ensuite sur un tout autres sujets

S.V.P. respecté le sujet

Merci a vous tous

Marcel

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bismarck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bismarck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: