www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Poèmes de la Mer - Page 23 Bouton10  Poèmes de la Mer - Page 23 Goog_l10  

Partagez
 

 Poèmes de la Mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 6924
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyLun 16 Mar 2020 - 8:54

super

Bonjour, les amis.
Finalement ; on s'aperçoit, que tous les poètes ont traité de la mer...
Merci ; vous nous régalez.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1665
Age : 70
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMar 17 Mar 2020 - 9:07

Peut être déjà posté par l’un de vous (je n’ai pas vérifié) ce poème, l’homme et la mer extrait des fleurs du mal, met en avant les rapports de Baudelaire, ce géant de la poésie, avec la mer.
Poèmes de la Mer - Page 23 C37bf910

Un exemplaire personnel à la bibliothèque nationale de France avec ses corrections pour l’éditeur Poulet- Malassis qu’il appelait réellement, dans la vie, Coco mal perché.

Poèmes de la Mer - Page 23 9f665410
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 26960
Age : 69
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMar 17 Mar 2020 - 11:38

Le Port


Toute la mer va vers la ville !

Son port est innombrable et sinistre de croix,
Vergues transversales barrant les grands mâts droits.


Son port est pluvieux de suie à travers brumes,
Où le soleil comme un œil rouge et colossal larmoie.


Son port est ameuté de steamers noirs qui fument
Et mugissent, au fond du soir, sans qu’on les voie.


Son port est fourmillant et musculeux de bras
Perdus en un fouillis dédalien d’amarres.


Son port est concassé de chocs et de fracas
Et de marteaux tonnant dans l’air leurs tintamarres.


Toute la mer va vers la ville !

Les flots qui voyagent comme les vents,
Les flots légers, les flots vivants,
Pour que la ville en feu l’absorbe et le respire
Lui rapportent le monde en des navires.
Les orients et les midis tanguent vers elle
Et les Nords blancs et la folie universelle
Et tous nombres dont le désir prévoit la somme.
Et tout ce qui s’invente et tout ce que les hommes
Tirent de leurs cerveaux puissants et volcaniques
Tend vers elle, cingle vers elle et vers ses luttes :
Elle est la ville en rut des humaines disputes,
Elle est la ville au clair des richesses uniques
Et les marins naïfs peignent son caducée
Sur leur peau rousse et crevassée,
À l’heure où l’ombre emplit les soirs océaniques.
Toute la mer va vers la ville !


Ô les Babels enfin réalisées !
Et les peuples fondus et la cité commune ;
Et les langues se dissolvant en une ;
Et la ville comme une main, les doigts ouverts.
Se refermant sur l’univers.


Dites, les docks bondés jusques au faîte !
Et la montagne, et le désert, et les forêts,
Et leurs siècles captés comme en des rets ;
Dites, leurs blocs d’éternité : marbres et bois,
Que l’on achète,
Et que l’on vend au poids,
Et puis, dites ! les morts, les morts, les morts
Qu’il a fallu pour ces conquêtes.


Toute la mer va vers la ville !

La mer soudaine, ardente et libre,
Qui tient la terre en équilibre ;
La mer que domine la loi des multitudes,
La mer où les courants tracent les certitudes ;
La mer et ses vagues coalisées,
Comme un désir multiple et fou,
Qui renversent des rocs depuis mille ans debout
Et retombent et s’effacent, égalisées ;
La mer dont chaque lame ébauche une tendresse
Ou voile une fureur, la mer plane ou sauvage,
La mer qui inquiète et angoisse et oppresse
De l’ivresse de son image.


Toute la mer va vers la ville !

Son port est flamboyant et tourmenté de feux
Qui éclairent de hauts leviers silencieux.


Son port est hérissé de tours dont les murs sonnent
D’un bruit souterrain d’eau qui s’enfle et ronfle en elles.


Son port est lourd de blocs taillés, où des gorgones
Dardent les réseaux noirs des vipères mortelles.
Son port est fabuleux de déesses sculptées
À l’avant des vaisseaux dont les mâts d’or s’exaltent.


Son port est solennel de tempêtes domptées
En des havres d’airain de marbre et de basalte.


Emile Verhaeren (1855-1916)
Extrait des Villes tentaculaires (1895)
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
van Kasteren Carlo

Nombre de messages : 1182
Age : 86
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMar 17 Mar 2020 - 13:56

Merci beaucoup Guy pour cette belle oeuvre que je ne connaissais pas.
Voici de Victor Hugo


Tempête en mer

Comme il pleut ce soir ,
N'est-ce pas mon hôte ?
Là-bas sur la côte ,
Le ciel est bien noir
La mer est bien haute !
On dirait l'hiver,
Parfois on s'y trompe ....
Le vent de la mer
Souffle dans sa trompe.

Victor Hugo

_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Poèmes de la Mer - Page 23 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
van Kasteren Carlo

Nombre de messages : 1182
Age : 86
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMar 17 Mar 2020 - 14:36

Et ce poème que nous apprenions à l'école:

Le pêcheur

L'homme est en mer. Depuis l'enfance matelot,
Il livre au hasard sombre une rude bataille.
Pluie ou bourrasque, il faut qu'il sorte, il faut qu'il aille,
Car les petits enfants ont faim. Il part le soir,
Quand l'eau profonde monte aux marches du musoir.
Il gouverne à lui seul sa barque à quatre voiles.
La femme est au logis, cousant les vieilles toiles,
Remaillant les filets, préparant l'hameçon,
Surveillant l'âtre où bout la soupe de poisson,
Puis priant Dieu sitôt que les cinq enfants dorment.
Lui, seul, battu des flots qui toujours se reforment,
Il s'en va dans l'abîme et s'en va dans la nuit.
Dur labeur ! tout est noir, tout est froid ; rien ne luit.


Victor Hugo

_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Poèmes de la Mer - Page 23 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 26960
Age : 69
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMar 17 Mar 2020 - 17:22

Le chant du pirate


Marchant par-dessus les tempêtes
Courant dans la vague et le vent
Chassant les blanches goélettes
C’est nous ça, les gaillards d’avant
C’est nous qui sommes les corsaires
Brigands tout comme étaient nos pères


Ho-hisse et Ho ! Miséricorde !
Pour nous tenir au bout d’une corde
Faudra d’abord nous attraper
Faudra d’abord nous aborder…
Ho-hisse-ho ! Pavillon noir !
Ho-hisse-ho ! Pavillon haut !
Tant que le vent pousse la frégate
Y a du bon temps pour les pirates
Tant que la mer est par-dessous
C’est le corsaire qui tient le bon bout !
Ho-hisse-ho ! Pavillon noir !
Ho-hisse-ho ! Pavillon haut !


Tant pis pour les yeux de ta mère
Tant pis pour la reine et le roi
Tant mieux si tu deviens corsaire
Jésus était un hors-la-loi
Viens donc fréquenter les étoiles
Dormir dans le ventre des voiles


Ho-hisse et Ho ! Miséricorde !
Pour nous tenir au bout d’une corde
Faudra d’abord nous attraper
Faudra d’abord nous aborder…
Ho-hisse-ho ! Pavillon noir !
Ho-hisse-ho ! Pavillon haut !
Tant que le vent pousse la frégate
Y a du bon temps pour les pirates
Tant que la mer est par-dessous
C’est le corsaire qui tient le bon bout !
Ho-hisse-ho ! Pavillon noir !
Ho-hisse-ho ! Pavillon haut !


Edith Piaf (1915-1963)
Paroles de Henri Contet (1946)
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 6924
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyMer 18 Mar 2020 - 8:49

super

Bonjour et merci les amis.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 26960
Age : 69
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 11:08

Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1665
Age : 70
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 11:16

super Guy- Rimbaud encore plus beau récité et chanté par Léo violon
Revenir en haut Aller en bas
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
van Kasteren Carlo

Nombre de messages : 1182
Age : 86
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 14:35


LE BATEAU DISPARU ( AMARANTE )


De José Julio de Souza Pinto ( 1835-1899 )-Barco desaparecido ( 1890 )

Elle s’est apaisée, la gueuse rugissante.
Après le tumulte infernal,
Trois jours et quatre nuits de rage fulminante,
Sourd un clapotis machinal.
La grève est semée d’épaves enchevêtrées,
Monceaux de sinistre butin,
Voilures déchirées, carènes éventrées,
Séchant au grand air du matin.
Hagardes et prostrées, comme d’autres femmes,
Une pauvre veuve et sa bru
Observent l’horizon, scène de tous ces drames,
Cherchant le bateau disparu.
Un thonier ancestral, leur source nourricière,
Le seul et âpre gagne-pain
Où le fils fut maître à bord après que le père
Dessalât un jour de gros grain.
Près de l’ancre échouée, oeuvre du maléfice,
Une pauvre veuve et sa bru,
Des hommes de leur vie ayant fait sacrifice,
Pleurent le bateau disparu.


_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Poèmes de la Mer - Page 23 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
Jocava
Amiral de division
Amiral de division
Jocava

Nombre de messages : 1311
Age : 69
Localisation : Rendeux
Date d'inscription : 01/01/2011

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyJeu 19 Mar 2020 - 21:17

Merci à vous. Je découvre des choses que je ne connaissais pas mais que j'apprécie énormément
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 6924
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyVen 20 Mar 2020 - 10:04

super

Bonjour et merci, Carlo.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 26960
Age : 69
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptySam 21 Mar 2020 - 19:03

Didier Sicchia


J’ai encore souvenance de ces navires,
Voilures chahutées par de fiers aquilons,
Éthers (continuer...)
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 26960
Age : 69
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyDim 22 Mar 2020 - 10:37

Ulric, nul oeil des mers n’a mesuré l’abîme,
Ni les hérons plongeurs, ni les vieux matelots.
Le soleil vient briser ses rayons sur leur cime,
Comme un soldat vaincu brise ses javelots.


Ainsi, nul oeil, Ulric, n’a pénétré les ondes
De tes douleurs sans borne, ange du ciel tombé.
Tu portes dans ta tête et dans ton coeur deux mondes,
Quand le soir, près de moi, tu vas triste et courbé.


Mais laisse-moi du moins regarder dans ton âme,
Comme un enfant craintif se penche sur les eaux ;
Toi si plein, front pâli sous des baisers de femme,
Moi si jeune, enviant ta blessure et tes maux.


Alfred de Musset
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
van Kasteren Carlo
Modo
Modo
van Kasteren Carlo

Nombre de messages : 1182
Age : 86
Localisation : Luxembourg Grand Duché
Date d'inscription : 07/11/2010

Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 EmptyDim 22 Mar 2020 - 16:14

Très beau le poème   A Ulric G. d'Alfred de Musset.

Merci beaucoup Guy.

_________________
Carlo

---> voir ma présentation

Poèmes de la Mer - Page 23 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Poèmes de la Mer - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Poèmes de la Mer   Poèmes de la Mer - Page 23 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes de la Mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Les sujets en rapport avec la marine et la mer-
Sauter vers: