Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 l'AVISO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: l'AVISO   Jeu 10 Oct 2013 - 20:04

l'aviso D'Estienne d'Orves



Déplacement:
1.100 t de tonnes (1250 tonnes à pleine charge)
Longueur:
80 m (260 ft)

Largeur:
10,3 m (34 pi)

Tirant d'eau:
5,3 m (17 pi)

Propulsion:
Moteurs: 2 diesel SEMT Pielstick 12PC2V400
Puissance: 12.000 shp (8,9 MW)
Hélices: 2 hélices orientables 4 pales
Puissance électrique: 840 kW (2 DA x 320 + 1 x 200 DA)
Vitesse:
24 noeuds

vitesse:
à 15 noeuds (28 km / h): 4500 milles nautiques (8000 km)
à 18 nœuds (33 km / h): 3000 milles nautiques (5500 km)

Equipage:
7 officiers
42 officiers mariniers (OM)
43 hommes

Capteurs et
systèmes de traitement:
1 Air / Surface DRBV radar de sentinelle 51A
1 radar de conduite de tir DRBC 32E
1 DECCA 1226 radar de navigation
1 DUBA 25 coque sonar

La guerre électronique
Et des leurres:
1 ARBR 16 intercepteur radar
2 Dagaie leurres lanceurs
1 SLQ-25 Nixie système de contre-mesure
Armement:
2 Exocet MM38 missiles
1 x 100 mm CADAM tourelle avec le système de commande de tir Najir
2 x 20 mm F2
4 x 12.7 mm mitrailleuses
4 L3 ou L5 type de torpilles
1 x 375 mm lance-roquettes

L'A69 Type Avisos sont de petits navires de guerre destinés principalement à la défense anti-sous-marin côtier, mais sont également disponibles pour des missions d'escorte de haute mer (notamment dans les missions de soutien à la FOST ).  Construit sur une conception simple et robuste, ils disposent d'un système de propulsion économique et fiable qui leur permet d'être utilisés pour des missions de présence à l'étranger.  La conception A69 était fondée sur la marine portugaise de João Coutinho classe corvettes .







1974
26 octobre : Armement pour essai. Prise de commandement du CC Florentin.
1975
27 juillet au 28 septembre : Mission de présence en zone maritime Antilles-Guyanne et Atlantique Sud au cours de la traversée de longue durée.
7 janvier au 7 octobre : Essais du bâtiment.
19 novembre 1975 : Prise de commandement du CF Bruté de Rémur.


6 décembre1990 a/b du Cdt d'Orves :
En présence du Commandant Jacques Yves Cousteau et d'une quinzaine de membres de sa famille, les cendres de Madame Cousteau ont été immergées à la position choisie par le Commandant Cousteau 43°42'03"N - 007°26'45"E.



en cale a Dubaï



Novembre 2000 : Le bâtiment est vendu à la Turquie. Il prend le nom de BEYCOZ F-503. Le contrat a été signé jeudi 2 novembre entre la Turquie et DCN International. Ce contrat porte sur la cession de 6 avisos français d’occasion : D’Estienne d’Orves, Amyot-d’Inville, Quartier-Maître Anquetil, Drogou, Commandant de Pimodan et Second Maître Le Bihan. Les six avisos devraient être livrés au client turc d’ici 2002. Si le Second Maître Le Bihan est prévu pour être livré « chaud » à la Marine turque, (directement opérationnel), les cinq autres navires vont passer au bassin pour des travaux de carénage. Le Jean Moulin qui faisait partie du premier lot d’avisos désarmés ne partira finalement pas pour Izmir, le futur port base de ses sisterships, il fait l’objet de négociations entre DCNI et un autre acheteur étranger. (Le Télégramme - 28 octobre et 7 novembre 2000)


Dernière édition par SCHOETERS CHRISTIAN le Jeu 10 Oct 2013 - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 74
Localisation : Hornu
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: l'AVISO    Jeu 10 Oct 2013 - 21:29

Salut Christian,

Très bien ton commentaire mais je doit te faire une petite remarque pour éviter de te faire lyncher par des Officiers Mariniers français car à la Marine Nationale le terme sous officier est péjoratif leurs appellations étant OM .
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Jeu 10 Oct 2013 - 22:16

tout a fait d'accord Stan
correction faite
merci pour ta remarque super  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8182
Age : 48
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: l'AVISO   Ven 11 Oct 2013 - 0:03

bonjour

beau sujet

je ne savais pas que le turcs en avaient acheté

thierry
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Ven 11 Oct 2013 - 1:56

salut Thierry
diplomate  il n'y as pas que nous
2 frégates et CMT vendus a l'étranger
pour la Françe; encore 9 Aviso Rolling Eyes 
qui prendrons le sigle "F" et pas "P" retrait de l'armement (missilles et autres , sonnar reste , seul cannons, mais peuvent êtres réarmées si le besouins).
ils serront employés comme patrouilleurs (5 a Brest et 4 a Toulon , fin 2014- Smilie 05  2019 .......)
(voir certains sites qui en parlent d'ont "mer et marine")
mais il faut chercher: tchat  study: .
voilà une réponse Wink 
amicalement
Scothy ( Christian)
Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4682
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: l'AVISO   Ven 11 Oct 2013 - 2:43

L O Pour illustré le message de Christian voici une carte marine indiquant la position
approximative de l'endroit où les cendres de Simone Melchior (première épouse de Jacques Cousteau) ont été immergées.
ENDROIT: au largue de la Principauté de Monaco
Mr & Mme Cousteau


La carte marine indiquant l'endroit approximatif de l’immersion des cendres




Salut    marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation



Dernière édition par VALKIRI le Ven 11 Oct 2013 - 3:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Ven 11 Oct 2013 - 3:15

Je te remercie Valky super  pour cette précision
je vois que le sujet a intéresser quelqu'un et d'autres ..
je suis a d'autres recherches ; sujets : inconnus....... beer 
wavey 
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8182
Age : 48
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: l'AVISO   Ven 11 Oct 2013 - 6:01

SCHOETERS CHRISTIAN a écrit:
salut Thierry
diplomate  il n'y as pas que nous
2 frégates et CMT vendus a l'étranger
pour la Françe; encore 9 Aviso Rolling Eyes 
qui prendrons le sigle "F"  et pas "P" retrait de l'armement (missilles et autres , sonnar reste , seul cannons, mais peuvent  êtres réarmées si le besouins).
ils serront employés comme patrouilleurs (5 a Brest et 4 a Toulon , fin 2014- Smilie 05  2019 .......)
(voir certains sites qui en parlent d'ont "mer et marine")  
mais il faut chercher: tchat study: .
voilà une réponse Wink 
amicalement  
Scothy ( Christian)
bonsoir scothy

merci pour les infos

amicalement

thierry
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Lun 28 Oct 2013 - 19:31

bonjour les amis
Comme promis voici quelque chose que certains dirons "rien avoir avec les avisos" et pourtant :


le "CASABIANCA"



Le Casabianca est un sous-marin de première classe, dit « de grande patrouille » du type « 1 500 tonnes » (coque Q.183) lancé en 1935 et entré en service en 1936. Il est resté célèbre pour s'être échappé de Toulon lors du sabordage de la flotte le 27 novembre 1942 afin de reprendre le combat contre les Allemands et les Italiens. Il s'illustra en participant à la libération de la Corse pendant la Seconde Guerre mondiale sous les ordres du capitaine de frégate Jean L'Herminier. Il assura la liaison entre la France occupée et l'état major de la France combattante basé à Alger.


Il est l'un des cinq sous-marins de cette classe, sur trente-et-un, à survivre à la Seconde Guerre mondiale1.



Il devait initialement s'appeler « Casablanca ». François Piétri, alors ministre de la marine, qui était Corse, s'étonna que le nom du glorieux marin corse Casabianca ne soit porté par aucun bâtiment de la marine nationale. Le nom de « Casablanca » fut donc remplacé par « Casabianca » avant le lancement.
Le 27 novembre 1942, alors que l'annexion de la zone libre par l'Allemagne va entraîner le sabordage de la flotte française à Toulon pour empêcher qu'elle ne tombe entre les mains de la Kriegsmarine, le capitaine de corvette Jean L'Herminier, commandant du « Casabianca », décide qu'au lieu de le saborder, son sous-marin doit s'échapper pour poursuivre le combat. Il rallie Alger, attaqué en route par des avions allemands et inquiété par un destroyer de la Royal Navy. Sur les cinq sous-marins qui ont échappé au sabordage avec le Casabianca, deux autres, le Glorieux et le Marsouin continueront la lutte au côté des Alliés.



Le Casabianca dans son état d'origine avant sa modernisation aux États-Unis
Arrivé à Alger, le Casabianca se trouve sous les ordres de l'amiral Darlan jusqu'à l'assassinat de celui-ci, le 24 décembre 1942, par le jeune résistant monarchiste Fernand Bonnier de La Chapelle. Il passe alors sous les ordres du général Giraud, jusqu'à ce que celui-ci soit définitivement évincé par le général de Gaulle.
Quand le bâtiment participe à la libération de la Corse, il est sous les ordres du général Giraud, chef militaire de l'armée française réunifiée. L'opération, réalisée à l'insu du général de Gaulle, sera un des prétextes qui conduiront à l'éviction du général Giraud. En tant que chef militaire, il aurait dû demander l'accord de l'autorité politique, c’est-à-dire de de Gaulle.
Le Casabianca servira principalement à des missions de renseignement et de ravitaillement en hommes et en armes, missions souvent périlleuses comme dans le cas de la mission secrète Pearl Harbour au profit des maquisards corses. Les premiers agents envoyés seront Toussaint Griffi et Pierre Griffi, Laurent Preziosi, Roger de Saule. Ces hommes procéderont à la coordination politique des réseaux de résistance en vue du débarquement. Ils seront ensuite remplacés par Paulin Colonna d'Istria qui assurera la coordination militaire de ses réseaux avec l'aide du radio Pierre Griffi resté en définitive sur l'île. Le rôle du Casabianca aura été déterminant pour la libération de l'île en septembre 1942.



Devenu monument commémoratif, le kiosque du sous-marin Casabianca, est actuellement exposé sur la place Saint-Nicolas à Bastia. Comme les quelques sous-marins de 1 500 tonnes qui ont été modernisés aux États-Unis, le kiosque d'origine a été considérablement modifié. Deux radars y avaient été installés ainsi qu'une plateforme sur son avant, supportant un canon antiaérien Oerlikon de 20 mm. Les deux périscopes hissés et ce canon sont visibles sur le monument du Casabianca, mais le kiosque a été tronqué de sa partie arrière où un second canon de 20 mm Oerlikon avait remplacé la mitrailleuse double de 13,2 mm d'origine française.



Commandé 1er juin 1925

Quille posée 7 mars 1931

Lancement 7 février 1935

Armé 1er janvier 1937

Statut Désarmé le 12 février 1952

Caractéristiques techniques
Type Sous-marin de première classe dit de « grande patrouille », classe 1 500 tonnes

Longueur
92,3 m
Maître-bau
8,2 m
Tirant d'eau
4,7 m
Tonnage
1 570 t (surface), 2 084 t (plongée)
Propulsion
Surface : 2 Diesels Sulzer 9 cylindres. Plongée : 2 moteurs électriques Alsthom
Puissance 2 × 4 300 ch (Diesel), 2 × 1 200 ch (élec.)
Vitesse 17 nœuds (surface), 10 nœuds (plongée)
Profondeur 80 m (maximum de sécurité)
Caractéristiques militaires
Armement À l'origine :
11 tubes lance torpilles
1 canon de 100 mm sur le pont devant le kiosque
1 mitrailleuse double de 13,2 sur l'arrière du kiosque.
Après modernisation aux USA :
La mitrailleuse de 13,2 mm a été remplacée par 1 canon AA de 20 mm et un second canon de 20 mm sur l'avant du kiosque.
Rayon d'action 14 000 nautiques à 7 nœuds
10 000 nautiques à 10 nœuds
4 000 nautiques à 17 nœuds
En plongée :
90 nautiques à 5 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique Un radar de veille et un autre de navigation (après modernisation USA).
Équipage 5 officiers plus un en opération, 79 officiers mariniers quartiers maîtres et matelots
Chantier naval
Ateliers et Chantiers de la Loire, Nantes


Le CASABIANCA et la libération de la Corse.
Commandé par le capitaine de vaisseau Lherminier,participa à la libération de l'ile en accomplissant de nombreuses missions clandestines.les opérations commencent en décembre 1942.
Le 13 septembre 1943 le "CASABIANCA" en provenance d'algérie,assura la mise à terre,à Ajaccio,d'un commando de 109 hommes sous les ordres du commandant Gambier.


Le "CASABIANCA" entre le 27 juillet et le 7 aout 1943 convoya 20 tonnes de munitions et armes, pour le compte de la résistance Corse.
Ne pas oublier le sous marin "Aréthuse" qui convoya jusqu'à l'ile de beauté plusieurs tonnes de munitions


Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 69
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: l'AVISO   Lun 28 Oct 2013 - 23:34

Super super 

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Lun 28 Oct 2013 - 23:41

Merci Laurent
mais plus tard la suite et fin du dossier Wink wavey 
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: l'AVISO   Mar 29 Oct 2013 - 2:43

super christian

voila une péripétie de la guerre 40 qui méritait d'etre rappellée

merci christian

salut 
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5223
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

MessageSujet: Re: l'AVISO   Mar 29 Oct 2013 - 19:52

comme promis, voilà pourquoi j'ai placer le "CASABIANCA" dans cette rubrique.
Pour l'aviso les infos tech sont les mêmes que les autres .

AVISO l'HERMINIER






Mise sur cale le 29 mai 1979
Lancement le 7 mars 1981
Mise en service le 19 janvier 1986

Missions
La vocation principale de l'aviso type A 69 est la lutte anti-sous-marine dans les eaux côtières.
Il assure en outre certaines missions, telles que :

Soutien aux forces sous-marines stratégiques
Surveillance des approches maritimes
Service public (sauvetage, police des mers)
Instruction à la mer
Déploiement outre-mer

Ville marraine

Ajaccio est la ville marraine de l'aviso Commandant L'Herminier depuis le 9 Octobre 1987


et qui est ce l'HERMINIER??


[Jean L'Herminier, né le 25 juillet 1902 à Fort-de-France, mort le 7 juin 1953 à Paris, est un officier de marine français, commandant du sous-marin Casabianca.


Famille et formation
Jean L'Herminier est issu d'une famille de marins, après des études au Collège Stanislas de Paris, il entre à l’École navale en 1921. Il choisit de servir sur les sous-marins. En 1932, il est l'officier en second du sous-marin de 1 500 tonnes Persée ; le 26 septembre, il est grièvement blessé par l'explosion de ses moteurs.
Il commande ensuite le sous-marin de 600 tonnes Orphée (1934), puis le sous-marin de 1 200 tonnes Morse (1936). En 1938, il devient officier de manœuvre sur le croiseur Montcalm.

Début de la Seconde Guerre mondiale

À bord du Montcalm, en mai 1940, Jean L'Herminier participe à l'évacuation de Namsos, en Norvège. Après l'armistice, il reste loyal au gouvernement du Maréchal Pétain. En septembre 1940, toujours sur le Montcalm, il participe à la défense de Dakar contre l'Opération Menace menée par les Britanniques et la France Libre. Il prend le commandement du sous-marin de 1 500 tonnes Sidi-Ferruch en novembre 1940.

Commandant du Casabianca

]

Tombé malade en janvier 1942, il est remplacé, puis est désigné commandant du sous-marin Casabianca (Q 183), un autre1 500 tonnes, basé à Toulon. Le 27 novembre 1942, lorsque les troupes allemandes font irruption dans le port de Toulon, le Casabianca est « de relève », donc disponible au personnel et au matériel, contrairement aux unités « en gardiennage d'armistice ». Les bâtiments de combat de surface qui chauffent au mazout sont « bas les feux » et ne sont pas en mesure d'appareiller immédiatement : ils seront l'objet de l'opération de sabordage de la flotte menée pour ne pas les livrer intacts à l'occupant allemand. En revanche, les sous-marins, propulsés par des moteurs électriques, peuvent appareiller pratiquement sans délai. Jean L'Herminier choisit d'appareiller et de sortir de la rade. Il rejoint Alger, sous contrôle des Alliés depuis l'Opération Torch menée le 10 novembre 1942.

C'est à cette époque que sa sœur Jeanne L'Herminier entre dans la Résistance.

A ce sujet une paranhtése:
Jeanne L’Herminier
(1907 – 2007)

Dessin de Jeanne L’Herminier,
Ravensbrück, avril 1944
 
Disparue en mars dernier(2007), Jeanne L’Herminier s’en est allée dans sa centième année.
 
En 1942, après que son frère Jean, commandant du sous-marin Casabianca, se soit illustré en quittant la rade de Toulon pour rallier l’Afrique du Nord, elle entre dans la Résistance.

Elle travaille sur Lyon pour le compte du S.O.E. britannique, au sein du réseau Jean-Marie relevant du commandant Buckmaster (la structure n’est guère appréciée par le général de Gaulle).

Outre le renseignement et le sabotage, il s’agit aussi de cacher les aviateurs Alliés. C’est dans ces circonstances que Jeanne L’Herminier est arrêtée par la Gestapo, le 19 novembre 1943.
------------------------

La libération de la Corse
À Alger, le Casabianca est affecté aux Services spéciaux de la Défense nationale. Il est placé en appui de la mission secrète Pearl Harbour, chargée de coordonner les premiers réseaux de résistance en Corse en vue d'un débarquement de troupes françaises. Il assure le soutien logistique permanent de ses quatre premiers agents (Toussaint et Pierre Griffi, Laurent Preziosi et Roger de Saule), notamment le ravitaillement des maquis en armes, puis du commandant Paulin Colonna d'Istria, chargé de la coordination militaire de la résistance pour le débarquement des forces spéciales.
Jean L'Herminier est ainsi l'un des grands artisans de la libération de la Corse. Le 13 septembre 1943, il débarque les premiers soldats français, 109 hommes du bataillon de Choc, à Ajaccio, première ville libérée de France métropolitaine. La libération de la Corse s'achève le 4 octobre 1943 par la libération de Bastia.

L'après-guerre


Promu capitaine de frégate en août 1943, Jean L'Herminier, qui a refusé, malgré la grave thrombose dont il était atteint, de débarquer avant la libération de la Corse, doit alors subir l'amputation des deux jambes. Capitaine de vaisseau en décembre 1945, soigné aux États-Unis d'août 1944 à juillet 1946, il reste maintenu en activité à titre exceptionnel et représente la Marine au Comité d'administration de l'Office national des anciens combattants.
Jean L'Herminier a écrit deux livres de souvenirs : Casabianca et Entre ciel et mer. Il meurt à Paris le 7 juin 1953, âgé de seulement de 51 ans. Une rue porte son nom à Bastia (Corse)


Hommages
Un aviso de la Marine française porte son nom : Commandant L'Herminier.


À Paris, la rue du Commandant-L'Herminier prend son nom en hommage en 1963.


Une place de Nantes, donnant sur le quai de la Fosse, porte également son nom, ainsi qu'un square donnant sur le port de Brest.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'AVISO   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'AVISO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marine Française - Franse Marine - French Navy-
Sauter vers: