www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Bouton10  Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Goog_l10  
Le Deal du moment : -17%
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur ...
Voir le deal
79.99 €

Partagez
 

 Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
le Baron
Amiral de division
Amiral de division
le Baron

Nombre de messages : 1530
Age : 55
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyDim 26 Avr - 22:08

Pas mal de pilotes français ont volé dans la RAF, sur tous types d'avions.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6973
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyDim 26 Avr - 22:13



1940-1941

Les pilotes français qui prirent part à la campagne d’Angleterre étaient décidés à se montrer dignes des équipages alliés qui s’étaient courageusement et efficacement battus pendant la campagne de France. La plupart venaient d’Algérie, où la défaite les avait surpris et d’où ils avaient rejoint clandestinement Gibraltar en juillet 1940. À la mi-juillet, une quarantaine de pilotes furent désignés pour suivre des stages d’adaptation au matériel britannique, douze sous-officiers sur Hawker Hurricane et quinze officiers sur Spitfire, douze autres sous-officiers faisant un stage de sélection sur avion école. Parmi ces douze derniers pilotes, onze rejoignirent des Squadrons de chasse à partir du 15 septembre, les derniers étant mutés début octobre. Trois pilotes vinrent renforcer cet effectif dans le courant du mois d’octobre. Les autres stagiaires, sauf un sous-officier maintenu comme moniteur, affecté en Squadron de chasse en Grande-Bretagne en décembre, furent désignés pour les deux formations mises sur pied pour l’Afrique.

Un officier, Philippe de Scitivaux, et treize sous-officiers, Didier Béguin, Pierre Blaize, Henri Bouquillard, Yves Brière, Maurice Choron, Jean Demozay, Emile « François » Fayolle, Charles Guérin, François de Labouchère, Henry Lafont, Xavier de Montbron, René Mouchotte et Georges Perrin, furent affectés en Squadron de chasse de la RAF avant le 31 octobre. Parmi eux, Didier Béguin, affecté au 245 Squadron le 15 octobre, ne fit son premier vol opérationnel que le 3 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 9197
Age : 78
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 31/10/2009

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyDim 26 Avr - 22:23

thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyDim 26 Avr - 22:27

merci Christian pour ces excellentes précisions.
Je suis sensible à cette bataille d’Angleterre où le mot courage n’est pas assez fort pour qualifier ce qu’ont fait ces hommes.

Revenir en haut Aller en bas
le Baron
Amiral de division
Amiral de division
le Baron

Nombre de messages : 1530
Age : 55
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 2:21

La bataille d'Angleterre est un des aspects marquants de cette guerre aérienne.

On oublie le rôle de ce que les allemands appelaient les "jabo's", à savoir les Hawker Typhoons qui ont gagné la bataille de Normandie. Sans eux, cette campagne de Normandie et la guerre à l'ouest aurait duré quelques mois de plus, et aurait coûté infiniment plus de vies humaines.

Quand ces avions qui pesaient 7 tonnes arrivaient en rasant les arbres avec leurs 8 roquettes et leurs 4 canons de 20 mm pour détruire tout ce qui était Panzers, camions et autres transports (trains notamment), les allemands étaient verts de peur.

Rommel, de retour vers l'Allemagne à la veille du 6 juin, a vu sa voiture arrosée par un Typhoon, il a été sérieusement blessé.

56% des pilotes de Typhoons ne sont jamais revenus, c'est quasiment le plus haut taux de pertes d'aviateurs alliés de toute la guerre. Quelques français (Ezanno et Clostermann, entre autres) et pas mal de belges ont volé sur ces avions.
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 2:52

merci Laurent
La connaissance de Jean-Luc Raymond Lallemant pilotait ce type d’avion. Très dangereux car l’attaque ne permettait pas le rase motte réel, le temps le découvrir la cible et de tirer, l’objectif était dépassé. Il fallait voler haut et piquer une fois la cible repérée et alors le rase motte avec tir préparé. Mais les allemands une fois conscient de l’impact de destruction des Hawker typhoons ont armés les panzers pour répondre à ces attaques. C'est comme cela que Raymond Lallemant s’est fait descendre en 44, brûlé et soigné il est revenu dans son escadron. Un solide gars que Jean-Luc a eu le bonheur de connaître.
Revenir en haut Aller en bas
le Baron
Amiral de division
Amiral de division
le Baron

Nombre de messages : 1530
Age : 55
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 3:04

"Cheval" Lallemant n'a jamais revolé sur Typhoon après sa convalescence, il a commandé un escadron de Spitfire.

Les avions qu'ils avaient reçu étaient des vieux clous déclassés, quelques morts inutiles à la clé, tout juste avant le 8 mai. Il était assez amer sur le sujet dans son livre "Rendez-vous avec le destin"

Heureusement, les Typhoons ont pu bénéficier d'une tactique nouvelle à l'époque, avec des observateurs avancés qui suivaient les troupes au sol, souvent des pilotes de Typhoons eux-mêmes, qui étaient en contact radio direct avec les avions. L'autre source de renseignement fort utile étaient les squadrons "PR" (Photographic Reconnaissance), souvent équipés de Spitfires à cockpits pressurisés.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6973
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 5:34

salut les amis

Je vois que la bataille est commencée.

Amusés vous beer sur pc tard
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 9:36

Oui Laurent descendu dans la 609 un squadron de Typhoon il a été muté dans une escadrille de spits la 349. Tu as raison pour après ses opérations pour brûlures. Je n’ai pas réfléchi en indiquant son escadrille je voulais juste dire que malgré ses blessures il est retourné au combat.
Une photo que tu connais sans doute mais que je trouve belle de lui dans un Spit
Amitiés Chris
Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 8fa5e210
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6973
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 17:54

Salut a tous


Jean Offenberg,
héros de la RAF, mentor de Raymond Lallemant,  qui a donné son nom à la base de Florennes.



Jean Offenberg est né à Laeken le 03 juillet 1916. Engagé à l’Aéronautique Militaire, il est breveté le 25 mars 1939 et affecté à la 4e Escadrille de Chasse de Nivelles. Son premier acte deguerre est dirigé contre des appareils de la RAF. Dans la nuit du 8 au 9 septembre 1939, des bombardiers Whitley de la RAF de retour d’Allemagne survolent le territoire de la Belgique neutre. Leschasseurs de Nivelles décollent et des tirs sont échangés. Alexis Jottard et Jean Offenberg repèrent rapidement un bombardier qu’ils forcent à atterrir à Nivelles. Aux premières heures du 10 mai,le IIème Groupe évacue l’aérodrome de Nivelles pour rejoindre Brustem. A 06h05, cinq Fiat CR.42 décollent de Brustem et attaquent des Do 17 et des Me 109. Il revendique un Dornier détruit auxenvirons de Waremme. Il tire sur un autre qui s’échappe en piquant. Mais son groupe doit bientôt se retirer en France. A l´approche de la capitulation, il essaie, avec Jottard et quelquescollègues, de gagner l´Angleterre mais le projet est découvert et le 19 juin, ils rejoignent leur Régiment à Montpellier à bord de trois Caudron Simoun français. Désirant continuer la lutte, ildécolle le lendemain pour Ajaccio en compagnie de Jottard en utilisant les avions amenés la veille. Puis c’est Oujda, Casablanca et Gibraltar où ils embarquent à bord d’un cargo anglais. Arrivé àLiverpool le 16 juillet, il s´engage à la RAF. Nommé Pilot Officer le 30 juillet, il commence son entraînement sur Hurricane. Après une semaine, il rejoint le 145 Squadron. Ses amis l’affublentdu surnom de « Peike », mot bruxellois anglicisé en Pyker.



Le dimanche 27 octobre, il s´adjuge un Bf 109 probable. Le 1er novembre, il obtient sa première victoireconfirmée au sein de la RAF en abattant un Bf 109. Cinq jours plus tard, un autre Bf 109 est victime de ses mitrailleuses. Le 9 novembre, Offenberg et un ailier interceptent un Ju 88 et réclamentun appareil endommagé. Le 5 janvier 1941, on annonce à l’escadrille l’arrivée des Spitfire à la plus grande joie de tous et le 10, il  fait son premier vol sur Spitfire. Son plus belexploit se déroule le 5 mai 1941. Désigné pour un vol local, ildécide d´effectuer une reconnaissance au-dessus de la France. Il aperçoit deux hydravions Heinkel qu’il attaque. L’un d’eux se retourne et tombe à l´eau. A ce moment, il voit arriver deux Me 109.Il envoie une rafale au premier, évite la collision de peu et abat un des assaillants. Le lendemain, le Group Captain le sermonne pour son indiscipline …et le félicite pour sa victoire.
Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Image12

Le 17 juin, il est muté au 609 Squadron de Biggin Hill. Le 18 juin, ses états de service lui valent la Distinguished Flying Cross, décorationdécernée pour la première fois à un pilote belge. Le 22 juin, au cours d’une escorte de Blenheim,  neuf Spitfire V du 609 font face à dix-huit Bf 109. Offenberg obtient une victoireprobable. Le 26 juin, les belges du 609 Sqn escortent des Blenheim et se font engager par un nombre supérieur de Me 109. Il échappe à une attaque en se mettant en vrille. Son moteur le lâcheainsi que sa radio mais il parvient à atterrir à Hawkings. Le combat dont il est le plus fier se déroule le 7 juillet. Le 609 Sqn escorte quatre bombardiers Stirling lorsqu’il repère un convoisurvolé par quelques Bf 109 mais c’est un leurre car d’autres Me les attaquent. Il se lance dans un piqué vertical et redresse au dernier moment. Au cours de sa ressource, il observe une gerbed’eau au milieu des navires : l’allemand n’a pas pu redresser et sa victoire est confirmée. Il n’a pas  dû ouvrir le feu. Le 19 juillet, il escorte des bombardiers et déclare un Bf 109probablement détruit. Le 21 juillet, le CO et tous les Belges de l’escadrille se rendent à Londres où Monsieur Gutt, Ministre belge de la Défense, décore de la Croix de Guerre belge plusieursaviateurs dont Jean Offenberg. Les combats se suivent presque sans discontinuité, brièvement suspendus par des périodes de mauvais temps ou par de brefs congés. Le 19 août, pour la première foiset même si c’est par interim, un belge, Offenberg, prend la tête d’un squadron britannique. Le 27 août, il escorte quatre bombardiers attaquant St Omer, mission au cours de laquelle il déclareune victoire probable. Il en est de même le 29 lors de l’escorte de bombardiers Blenheim en raid sur Hazebrouck. A la mi-1941, un nouveau pilote belge rejoint le squadron : Raymond Lallemanddont il va devenir le mentor. Le 27 septembre, quatorze escadrilles de chasse participent à l’escorte de Blenheim attaquant la centrale de Bully-les-Minnes. Offenberg déclare un Bf 109 endommagé.La cérémonie officielle de remise de la DFC à Pyker a lieu le 6 octobre. Le 13 octobre, trois escadrilles de Biggin Hill ont rendez-vous avec des Blenheim qui volent vers Calais. De multiplesengagements avec des Bf 109 ont lieu au cours desquels il obtient un endommagé.  

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 14865610

Le 19 novembre, le 609 Sqn est envoyé au repos à Digby. L’AOC du 12ème Groupe en visite lui annonce qu’il va être muté dans une unité d’entraînementcar il a beaucoup volé mais il refuse. Les mauvaises conditions météorologiques qui prévalent en ce début de 1942 entravent fortement les vols. Le 21, il fait un peu meilleur et Jean s’envole. F.Ziegler raconte :« Alors que le 609 n’avait perdu aucun pilote en opération, à Digby en janvier, il souffrit d’une très grave perte par accident. Le Flight Lieutenant Jean Offenberg entraînait unnouveau pilote belge lorsqu’un pilote d’une autre escadrille, effectuant à une attaque simulée, coupa net l’empennage du Spitfire de Pyker précipitant les deux avions au sol et tuant les pilotes.Ce fut un des pires chocs que le 609 endura jamais. Pyker était un superbe pilote et un leader de très grande envergure, il était aimé tant par les Belges que par les Britanniques pour sonextrême modestie, son humour délicat et son estime pour ses pairs. Au début, il neigeait abondamment mais lorsque le cercueil drapé du drapeau avec le képi et les décorations passa les grilles ducimetière de Scopwick, entre la garde d’honneur de ses camarades belges et britanniques, le soleil apparut faisant chatoyer la neige fraîche. Un peu à part se tenait une dame en noir un lys blancà la main. Les prières dites, les clairons sonnèrent le Last Post et la salve d’honneur retentit. Chaque officier et sous-officier salua la tombe et quitta, laissant un Belge courageux à sondernier repos, loin de chez lui, dans un coin de la campagne anglaise.» Il avait à son actif 7 avions détruits, 5 probables et 6 endommagés.


Le 20 août 1956, lors des fastes du 2ème Wing de Chasseurs-bombardiers,

la base de Florennes prenait officiellement le nom de « Base Jean Offenberg ».

A. DAMBLY Col Avi BEM er


J
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6973
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 09/07/2011

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 18:16

Re Salut a tous

il est bon de voir le site du 350e squadron très complet sur le sujet dont voici un extrait et il y a réponse sur tout


Belges dans la Guerre



Les efforts entrepris, d'une part, en France, par le Général Legros et le Major Renson; d'autre part, à Londres, par le Lieutenant-Colonel Wouters et le Capitaine de Soomer, en vue de reconstituer une aviation militaire belge sur le sol britannique, sur la base de trois escadrilles de "Hurricanes" et de deux sur "Blenheims", allaient connaître un réel rebondissement dont l'épilogue était inattendu et ce, malgré les interdictions formelles et réitérées des autorités belges en France.
La débâcle des armées françaises et l'annonce de l'armistice franco-allemand provoqua une première série de départs non autorisés d'aviateurs qui quittèrent le continent par les derniers bateaux, quelques-uns en avion, d'autres en gagnant Gibraltar, l'Espagne ou le Portugal.
Les premiers aviateurs arrivés en Angleterre furent bientôt rejoints par deux groupes d'élèves-pilotes venant du Maroc.
Entre le 24 juin et le 5 août 1940, et ce malgré les ordres qui interdisaient tout départ, 124 aviateurs et élèves-pilotes furent regroupés, d'abord à Tenby pour les uns et au Centre d'lnnsworth, près de Gloucester, pour les autres. A partir du 14 août 1940, ils furent tous rassemblés au dépôt de Saint-Athan, dans le Pays de Galles.
N'ayant ni état-major, ni matériel, ni personnel technique, il ne pouvait être question de reformer l'Aéronautique militaire.
Un accord conclu avec l'Air Ministry permit l'incorporation des aviateurs belges dans la " RA F Volunteer Reserve ", Trente d'entre-eux furent immédiatement incorporés dans des unités opérationnelles.
Seize pilotes belges furent répartis entre sept escadrilles de "Hurricane" du Fighter Command, tandis que quatorze autres pilotes, observateurs et mitrailleurs furent désignés pour deux unités du Coastal Command 46.
Les autres furent mutés pour les centres d'entraînement.
Les aviateurs belges furent donc présents à la Bataille d'Angleterre.
Durant les trois mois que dura celle-ci, ils abattirent 21 avions ennemis de façon certaine, 6 le furent probablement, tandis que trois autres furent gravement endommagés .
Huit aviateurs furent tués au cours de la même période .
Après la Bataille d'Angleterre, les volontaires belges ne cessèrent d'affluer.
Ils venaient de tous les coins du monde: de Chine, d'Amérique du Nord et du Sud.
Mais plus nombreux encore étaient ceux qui arrivaient de Belgique, après des séjours plus ou moins longs dans les prisons et camps français, espagnols, portuguais et autres.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 7166
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 22/07/2013

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 20:32

super

Bonjour, et merci, les amis.
C'est captivant.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 9197
Age : 78
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 31/10/2009

Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 EmptyLun 27 Avr - 22:02

thumleft Belle histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref   Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Débarquement du 6 juin 1944 : un reportage sonore inédit ref
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: