Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 59, 60, 61 ... 63 ... 67  Suivant
AuteurMessage
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 5280
Age : 80
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 5 Mar 2018 - 13:41

L O "graves anomalías"
Aucune amélioration entre le "comportement" de l'E-M de l' Armada de la República Argentina (torpillage du Général Belgrano)durant la guerre des Falklands en 1982 et la situation d'aujourd'hui disparition du ARA San Juan.(2017)
La flotte est à court de pièces de rechange et de ressources pour la formation et la maintenance5. En effet, après la période de la dictature de la junte militaire, l'Argentine lance une politique de démilitarisation dans les années 1990. En 2017, son budget militaire est ainsi le plus faible de toute l'Amérique latine.
In memoriam des 44 membres d'équipage.

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 6 Mar 2018 - 8:47


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 7 Mar 2018 - 10:06

https://twitter.com/astridmagica/status/971253879135440896

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: 32 des 44 familles recevront une assurance de moins de 50 000 $ (7.03.2018)

Ils avaient des contrats de compensation inférieurs à ce montant; une période de six mois est requise depuis la présomption de décès

Les parents des membres de l'équipage de l'ARA San Juan répondent de la même manière à la consultation que LA NACION leur fait séparément: personne ne veut trop parler des remboursements économiques qui devraient être reçus pour la disparition des victimes. Ils craignent que le fait de consacrer plus de quelques mots à ce sujet puisse détourner l'attention - tant de l'État que de la recherche du sous-marin, qui reste son objectif prioritaire.

Si, à un moment donné, ils décident de s'attaquer à des problèmes matériels, la plupart n'auront que de maigres résultats, à moins que l'État n'accorde des compensations actuellement discutées à différents niveaux de la marine et du gouvernement, mais qui ne sont pas encore définies. ou initier des poursuites contre l'État.

Bien que l'épisode de l'ARA San Juan ait montré que la tâche des sous-mariniers est très risquée, dans la grande majorité des cas, les membres de l'équipage avaient une assurance-vie inférieure à 50 000 $, selon les données obtenues par la Direction générale de la Direction générale de la Santé et de l'Action Sociale de la Marine, à travers une demande d'accès à l'information publique soumise au Ministère de la Défense et a répondu en date du 31 janvier de cette année.

Sur les 44 membres d'équipage du navire, 32 avaient les couvertures de base, ce qui implique une assurance funéraire et une assurance sociale obligatoire. Ainsi, leurs familles recevront deux articles: l'un de 3800 $ et l'autre de 44,330 $. Au total, ils totalisent 48 130 $.

Parmi eux se trouve Hernán Ramón Rodríguez, premier officier de l'ARA San Juan. Sa femme, Marcela Moyano, assure que ce n'est pas en cause. "Je n'ai rien entendu, aujourd'hui ma tête est dans autre chose, je suis intéressée à continuer la recherche, à les trouver", a-t-elle dit.

Malvina Vallejos, sœur de Celso Vallejos, sous-officier sonariste, a plus d'informations, mais le même faible intérêt. « Nous savons qu'il y a des assurances et mon frère avait tout en règle. Mais cet argent ne m'importe pas. Il ne représente pas ce qu'il vaut [Celso]. C'est pour ma belle-sœur et ses filles, dit-elle concise, et tend la conversation vers le sujet qui l'intéresse le plus. "Nous avons créé deux comptes bancaires pour amener la technologie de l'étranger, l'un en pesos et l'autre en dollars, il y a 40 millions d'argentins", répète son message.

Les deux assurances de base sont requises par la loi. La marine les contracte à travers La Caja. C'est une somme fixe égale pour tous, qui ne dépend pas de la hiérarchie. Les membres de la famille peuvent recueillir cet argent seulement après six mois de décès légal en raison de la présomption d'accident, quelque chose qui arrivera en mai prochain.

Victoria Morales, mère de Luis Garcia, je reconnais que je n'ai pas encore discuté de la question dans la famille parce que, dit-elle : « Pour nous [Luis] est disparu. Nous ne pouvons pas parler de décès. Mon fils n'est pas un numéro. Je ne l'ai jamais pensé » .

Itatí Leguizamón, épouse d'Oscar Suárez, caporal-chef sonariste, compte parmi les membres les plus en colère des familles. « C'est une honte l'assurance. Je l'ai donné à mes beaux-parents, ils ont besoin plus que moi, parce que j'ai beaucoup de travail. Je ne me plains pas du gouvernement mais de la Marine. Je fais toutes les démarches pour fonctionner en tant que procureur, » explique t-elle.

L'assurance de base qu'avaient les membres de l'équipage répond à ce qui est établi par la loi, qui définit cette prestation à 5.5 salaires minimum.

Seuls 12 membres d'équipage de l'ARA San Juan ont contracté une assurance-vie collective dite volontaire, ce qui implique une indemnisation plus élevée pour les proches des victimes. Ce groupe, dont LA NACION a préféré réserver les noms, recevra des remboursements allant de 603 180 $ à 822 230 $ (incluant les assurances mentionnées ci-dessus).

L'assurance collective correspond à 25 salaires, qui varient selon la hiérarchie et ont été contractés avec la société SMG Life. La marine a pris des dispositions pour que les membres des familles puissent le récupérer six mois après la disparition du sous-marin, mais seulement s'ils font volontairement les procédures, quelque chose que beaucoup de gens ont résisté. Jusqu'à la fin du mois dernier, une seule famille avait commencé les démarches.

"L'employeur peut offrir une assurance-vie volontaire [ou collective] à trois conditions: comme un avantage, avec ce que vous payez 100% de la prime, partager le coût ou simplement fournir l'installation pour que les employés puissent la contracter, mais le coût est payé par la personne », a expliqué Mauricio Zanatta, président et chef de la direction de Prudential Assurances et président de l'Association des Assureurs Vie et Retraite de la République argentine. Au total, l'assurance-vie à payer pour la disparition de l'ARA San Juan totalise 9 456 420 $.

En dehors de l'assurance-vie, le ministère de la Défense prévoit une indemnisation unique pour les membres de la famille en cas de décès accidentel en fonction de la hiérarchie de l'équipage et de leurs années de service. Ce sera pour les proches ayant droit à une pension et aux conjoints. Au cas où ils seraient séparés, ce sera pour les enfants de moins de 18 ans.

L’État évalue également l'octroi aux membres de la famille d'une subvention permanente à percevoir mensuellement avec la pension, qui doit être payée par la loi ou par décret présidentiel.

En parallèle, la Marine espère pouvoir octroyer des bourses pour couvrir les études des enfants de l'équipage jusqu'au niveau tertiaire. Cette liste inclura le bébé du membre d'équipage Juan Mario Toconás et de Ruth Gómez, qui naîtra dans les prochains mois.

Jusqu'à présent, le Congrès a présenté un projet unique pour compenser les membres d'équipage, qui ont demandé de leur donner une compensation équivalente à 50 salaires mensuels correspondant au grade d'amiral de la marine argentine.

Naturellement, les parents des victimes peuvent intenter des actions civiles contre l'État, pour lesquelles ils pourraient recevoir des réparations en millions.

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 7 Mar 2018 - 21:50

La question du jour d'un internaute argentin :

Citation :
Pourquoi nous n'engageons pas "Paul Allen" (qui vient de retrouver le porte-avions USS Lexington) pour chercher notre sous-marin Ara San Juan, ce Monsieur à le technologie et l'expérience pour le faire.

https://twitter.com/NicZarantonello/status/971483407581700096

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 10 Mar 2018 - 19:04

"Après le succès dans la recherche de l'avion YV2896 au Venezuela, SEA aura le soutien de la société Kongsberg dans la recherche du ARA San Juan pour faire approuver son offre"

https://twitter.com/SoloHechosVE/status/972515627134005248

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 10 Mar 2018 - 19:14

Bonjour Olivier.

Il ne reste qu'à leur souhaiter bonne chance...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 21145
Age : 67
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 10 Mar 2018 - 20:09

@Xavier MONEL a écrit:
Bonjour Olivier.

Il ne reste qu'à leur souhaiter bonne chance...
Amitiés.

Xavier
super
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Sam 10 Mar 2018 - 20:14

Le Yantar a quitté la zone de recherche en direction de Buenos Aires pour ravitailler. Le Angelescu est déjà parti pour Buenos Aires il y a quelques jours. Bref, il ne doit rester sur la zone qu'un destroyer ou une corvette !


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 11 Mar 2018 - 10:33

https://twitter.com/INDEPENDIENTEgc/status/972629982978695168

traduction google de l'article :

Citation :
Le dernier message crypté de l'ARA San Juan: "Nous sommes fatigués et nous descendons jusqu'à 40 mètres de profondeur" (10.03.2018)

Les communications sont dans un communiqué de l'ancien chef de sous-marin, qui a révélé des détails dramatiques des dernières heures du navire et a déclaré qu'il était capable de naviguer.

Le mercredi 15 novembre 2017 à 7h19, les 44 membres d'équipage du sous-marin "San Juan" étaient "fatigués" après avoir subi une tempête avec des vagues allant jusqu'à 6 mètres en surface et leur commandant a ordonné de descendre à 40 mètres de profondeur, pour essayer de réparer une partie des batteries et se reposer.

Dans le dernier message crypté de San Juan, envoyé par le lieutenant Fernando Villarreal, au Centre de communications des sous-marins, on a également rapporté qu'à cette époque "ils étaient au niveau du périscope", c'est-à-dire avec ce mât à la surface de la mer et "alimenté par un circuit divisé" parce qu'ils avaient déconnecté les batteries de l'avant du navire pour "court-circuit et début d'incendie". Dans ce message, il a été signalé qu'ils se dirigeaient vers Mar del Plata à une vitesse de 5 nœuds.

Le commandant du San Juan, le capitaine de frégate Pedro Fernandez, a également informé qu' "il avait l'intention de se reposer parce que la tempête les avait punis pendant la navigation en surface la nuit précédente" et que "ils iraient ensuite à plan 40 pour entrer au réservoir de batteries n° 3 et évaluer des dommages."

En décembre, América 24 a révélé un résumé de ce message qui est maintenant connu dans son intégralité et qui est entre les mains du capitaine et ancien chef de la force sous-marine, Claudio Villamide, auquel Clarín a accédé exclusivement de sources judiciaires.

L'explosion à l'origine de la tragédie a été détectée à 10 h 31 le 15 novembre. Par conséquent, il est présumé que le San Juan a explosé par l'hydrogène libéré les batteries touchées par l'eau de mer - qui était entrée par le Snorkel - à 40 mètres de profondeur et après les 300 mètres il a commencé à être pressé comme une boîte de conserve en aluminium par la pression de la mer

Villarreal et le chef "suspendu" de l'Enrôlement et Instruction Navale, le vice-amiral Luis López Mazzeo ont présenté du déchargement chacun contre le résumé élaboré par le chef "rejeté" de la Marine, l'amiral (RÉ) Marcelo Srur qui les accusait d'avoir permis de laisser lever l'ancre au San Juan, depuis le port d'Ushuaia, bien qu'il avait enregistré « des anomalies graves ».

Le résumé de Srur a fait que quatre vice amiraux ont demandé leur mise à la retraite en solidarité avec Lopez Mazzeo, qui devait être avant la crise du San Juan le nouveau chef de la Marine, ce qui a provoqué une crise dans la marine qui est encore ouverte. Après la diffusion du résumé secret, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a commencé à analyser si il fait annuler ce résumé qui si il était approuvé serait une clé pour la juge fédérale à Caleta Olivia, Marta Yañez, qui enquête sur la tragédie et qui devra définir s'il y a eu des responsabilités criminelles.

Aguad attend également les résultats d'une commission d'enquête faite trois officiers supérieurs à la retraite prestigieux, l'un d'eux est le capitaine (RE) et père d'une victime, Jorge Bergallo.

Le ministre de la Défense est en colère contre Srur parce qu'en novembre il a informé le président Mauricio Macri que le San Juan était parti "en état de navigabilité". Le gouvernement aurait la ferme intention d'annuler ce résumé, mais il a été convenu qui va payer le coût politique de la signature.

Dans leur défense Villamide et Lopez Mazzeo relativisent ou réfutent les points du résumé des Srur et même indiquent que certaines données ont été prises par erreur sur le diagnostic du sous-marin Salta.

Dans les premières heures du 15 novembre à 00:50 Villamide révèle qu'il a parlé à travers le téléphone satellite Iridium avec le commandant du San Juan, qui l'a informé qu'ils « naviguaient en surface » parce qu'ils « avaient eu un court-circuit avec un début d'incendie dans les batteries de proue, probablement par apport d'eau de mer ". Le San Juan avait 860 batteries qui pesaient chacune une demi-tonne et qui peuvent produire des décharges énormes en raison d'accidents.

Villamide lui a ordonné d'annuler la patrouille et de rejoindre Mar del Plata. Il a eu comme témoin de cette communication -  qui n'a pas été enregistrée - le capitaine de corvette, Francisco Oleiro.

« Je lui ai répondu respecter l'ordre, qui se réunirait quand il est revenu à tremper, car à ce moment-là naviguait avec le cours 080 ° (en mer, pour ne pas rester avec la tempête qui frappe d'un côté et à 5 nœuds de vitesse, en se propulsant avec circuit divisé, vous devez charger de l'air «at-il dit. a-t-il dit. Étant donné l'intensité de la tempête, il avait baissé « à l'officier de garde et à la recherche (de la tourelle) parce que les vagues les recouvraient», a-t-il ajouté.

Le commandant Fernández lui a répondu que « dès qu'ils seraient en immersion, ils allaient pénétrer dans le réservoir des batteries pour évaluer le court-circuit, déconnecter et dévier tout ce qui était nécessaire pour reconnecter le circuit de proue ». Tous les deux ont échangé des avis en ce qui concerne cette opération délicate. Fernández faisait valoir qu'il « cherchait à avoir davantage de vitesse avec les deux circuits (des batteries) car il serait plus lent si ils naviguaient seulement avec le circuit de proue ».

Comme c'était une « question de critère » et que Fernandez était au milieu d'une tempête, Villamide l'a laissé décider «selon les circonstances du moment ». Avant de couper, le commandant lui a dit que "nous sommes fatigués à cause de la tempête dans laquelle nous nous trouvons".

Villamide a ensuite ordonné de lui envoyer des rapports tous les 36 heures et de tenir informé le commandement des nouvelles pertinentes, convaincu que cela « n'impliquait pas une urgence », mais un « événement imprévu qui avait causé un dysfonctionnement ». Le lendemain, parce que le San Juan n'a pas accusé réception de la dernière heure dans l'horaire programmé, il a été déclaré « sous-marin perdu ».

Ensuite, les versions de Villamide et Lopez Mazzeo critiquent le résumé de Srur qui disent que les agents qui ne connaissent pas les sous-marins, est « obsolète » et avec une série d'erreurs. Tout d'abord, notez que dans la soi-disant matériau d'indice de classification d'état (ICEM), le 5 Septembre, 2017, le commandant Fernandez a évalué le San Juan avec « un score de 4,25 sur 5 », qui est le score maximum.

Par exemple, il explique avec des documents que "les deux périscopes étaient en service". Sur une nouveauté de juillet 2017 sur l'entrée de l'eau de mer dans le ventilateur de la batterie de proue, ils soulignent que plus tard "le navire a testé la fermeture de ladite vanne en vérifiant son étanchéité (son bon fonctionnement)". En outre, avant l'accident, le San Juan avait fait "30 manœuvres de snorkel sans que des nouveautés se produisent".

L'enquête sur ce qui est arrivé au San Juan sera très difficile si ses restes ne sont pas retrouvés. Quoi qu'il en soit, dans les prochains mois l'affaire aura sûrement une importance comme l'a été la Tragédie des Onze, et il y aura aussi des secteurs, comme dans cet accident de 2012, qui voudront que "la faute est du machiniste".

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 11 Mar 2018 - 11:28

Le destroyer "ARA Sarandi" a quitté Puerto Belgrano en direction de la zone de recherche où il relèvera sur place le destroyer "ARA La Argentina". Pour le moment, il ne reste plus qu'un destroyer sur la zone de recherche, le Yantar et le Angelescu ont quitté la zone pour aller ravitailler à Buenos Aires. Le Yantar reviendra-t-il sur la zone de recherche ???

https://twitter.com/MiriamCusta/status/972678074495094784

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 11 Mar 2018 - 12:02

Bonjour Olivier.

Mais ce rapport, quelle pagaïe !!!
N'est-ce pas l'histoire de "la patate chaude" que nous revivons à travers ce récit.
Mais, comme d'habitude ; à la fin, ce sera le lampiste qui se brûlera les doigts, car il ne pourra la "refiler" à une "huile"...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 11 Mar 2018 - 12:48

@Xavier MONEL

Bonjour Xavier,

Oui c'est un véritable panier de crabes et ils sont certainement tous coupable à leur niveau de ce qui est arrivé ! Et c'est pour ça qu'il faut absolument retrouver l'épave afin de pouvoir déterminer ce qui s'est réellement passé !?

Mais bon, est-ce que le Yantar va revenir le 20 mars ? Et si oui, va-t-il continuer à rechercher 'seul' le sous-marin ? L'aviso ARA Islas Malvinas (qui est équipé du ROV russe Panther Plus) est en cale sèche à Puerto Belgrano depuis des plombes et apparemment il n'est pas prêt de revenir ! Un seul navire 'bien équipé' pour chercher c'est trop peu, à ce rythme là il va lui falloir des années  indecis

Et, la fameuse récompense promise à celui qui le trouvera n'a pas l'air d'attirer qui que ce soit !?

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 11 Mar 2018 - 18:12

Le Yantar continue sa route en direction de Buenos Aires pour aller se ravitailler :


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 12 Mar 2018 - 8:38

https://twitter.com/noticias13TN/status/973026561778700289

traduction google de l'article :

Citation :
Les membres des familles ont des doutes sur les dernières communications de l'ARA San Juan (11.03.2018)

Ils demandent que de nouveaux essais soient effectués et que des progrès soient réalisés dans l'identification du point exact où le navire aurait explosé.

L'enquête sur ce qui a pu se passer avec l'ARA San Juan est encore une inconnue et les dernières révélations faites par ce journal créditent davantage d'incertitude dans les familles de l'équipage concernant ce qui s'est passé le 15 novembre, le dernier jour où on a appris quelque chose sur le sous-marin.

Selon des documents judiciaires auquels a eu accès Clarin, ce mercredi 2017 à 7,19, les 44 membres de l'équipage du sous-marin « San Juan » étaient, selon le dernier message crypté que vous avez vu sur ce journal, « fatigués » après avoir enduré une tempête avec des vagues de jusqu'à 6 mètres à la surface et son commandant a ordonné de descendre à 40 mètres de profondeur, en allant au large, pour essayer de réparer une partie des batteries et se reposer.

Le message apparaît dans la déclaration du capitaine de navire et ex chef de la force de sous-marins, Claudio Villamide.

Suite à la divulgation de la communication entre le sous-marin et la base, des doutes sont apparus ainsi que de l'incertitude parmi les parents des victimes qui suivent de près l'évolution de la recherche: « La réalité est qu'aucune immersion ne s'est matérialisée au moins jusqu'à 8h37, horaire dans lequel il y a eu un contact à travers l'utilisation de données Internet avec le commandement des sous-marins », a considéré Luis Tagliapietra, avocat et père de Daniel, lieutenant de corvette et membre de l'équipage de l'ARA San Juan. Il ajoute générer plus de questions sur les dernières heures du San Juan: « Nous demandons depuis un certain temps à la justice d'appeler à déclarer un opérateur radio de Mar del Plata qui a enregistré trois tentatives de contact à internet par le sous-marin à 14h18 ce pourquoi nous comprenons qu'il était en position périscopique ».

Et il ajoute une autre question qui est toujours en cours d'investigation: « Selon ce qui a été publié, le navire se trouvait à deux heures et quart de la place d'où le CTBTO (Comprehensive Test-Ban-Treaty Organization, l'organisme basé en Autriche qui a détecté " l'anomalie hydroacoustique " selon les termes du porte-parole de la Marine, Enrique Balbi) a enregistré l'explosion et le sous-marin n'aurait jamais pu rejoindre ce tronçon car il aurait dû avancer à 15 nœuds quand il en faisait 5 ». Tagliapietra souligne les revendications des proches dans l'avancée du dossier: "Il y a 2 mois que nous demandons qu'on effectue de nouveaux essais pour arriver à identifier le point précis où on a détecté l'explosion mais comme cela passe par le ministère des Affaires étrangères, nous attendons toujours" . Il affirme que "le parti au pouvoir aurait déjà dû former la commission parlementaire pour que le Congrès mène une enquête afin que le mandat soit évité puisque la commission peut le demander directement".

La note de Clarín parle également des résumés faits par l'ancien chef de la marine, l'amiral (RE) Marcelo Srur, contre le capitaine et ancien chef de la force sous-marine, Claudio Villamide, et le chef suspendu de l'Engagement et Instruction de la marine, le vice-amiral Luis López Mazzeo. Il les accuse d'avoir autorisé le San Juan à quitter le port d'Ushuaia, malgré le fait qu'il ait enregistré de supposées "anomalies graves". Tagliapietra considère que "la marine doit parler sur cette question soit en les exonérant soit en les blâmant mais qu'il n'y a aucun moyen d'annuler ces résumés".

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3138
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 12 Mar 2018 - 10:01

Bonjour Olivier.

A mon avis ; pas de doute, on nous endort...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 60 sur 67Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 59, 60, 61 ... 63 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: