Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 58, 59, 60 ... 63 ... 67  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 3 Mar 2018 - 10:34


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
PAUL
1er Maître
1er Maître
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 71
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: San Juan   Sam 3 Mar 2018 - 10:47

Merci pour cette rapide réponse, ultra bien documentée comme d’habitude.

Pas de traces donc des communications de 14:18h – 17:00h – 20:45h évoquées dans l’article. Etrange quand-même !

Dans un premier temps, selon ses propres dires, l’Agence en question n’a pas été alertée par cette explosion et admet que c’est seulement après avoir appris l’accident par les media qu’elle a investigué sur celle-ci. Elle signale aussi qu’elle a dû adapter ses logiciels et les critères de sa base de données et que c’est seulement après un travail intense et relativement long qu’elle a pu donner des précisions sur cette explosion. Ceci veut dire que la survenue d’autres événements de ce type dans la région n’a peut-être pas été détectée car non recherchée.

Je ne pense pas que les pêcheurs chinois pratiquent le pêche à l’explosif en plein océan car moins rentable que le chalut ; c’est plutôt une technique utilisée sur fonds moindres. Par contre, il s'agit d'un moyen utilisé pour provoquer le déplacement des concentrations de poissons.

La probabilité que l’épave se trouve dans ou au voisinage de la zone de recherche actuelle est grande évidemment : on ne comprendrait pas un tel déploiement de moyens matériels et financiers sur une si longue période dans le cas contraire.
Mais plus ces recherches se révèlent infructueuses, plus la probabilité que cette épave ne soit pas là où on la cherche grandit, c’est logique.

D’où mes questions !

Allez, bon quart !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2801
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 3 Mar 2018 - 11:02

Bonjour Olivier.

Très pertinente, la remarque de Paul, sur la pêche à l'explosif ; cette idée ne m'était pas venue.
Tu vois, un peu, que ces détonations (il y en a eu plusieurs de répertorièes) aient antraîné tout le monde sur de fausses pistes ?
En tout cas, voilà une nouvelle Hypothèse.
Concernant "l'Angelescu", je trouve que ses passes sont bien rapprochées.
Sans doute, cela est-il du à la "pauvreté" de ses moyens de recherche.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Sam 3 Mar 2018 - 13:18

@PAUL a écrit:
La probabilité que l’épave se trouve dans ou au voisinage de la zone de recherche actuelle est grande évidemment : on ne comprendrait pas un tel déploiement de moyens matériels et financiers sur une si longue période dans le cas contraire.
Mais plus ces recherches se révèlent infructueuses, plus la probabilité que cette épave ne soit pas là où on la cherche grandit, c’est logique.

D’où mes questions !

PAUL, je pense aussi que le sous-marin doit se trouver quelque part dans les parages de l'enregistrement de l'explosion, il est peut-être tombé dans un des fameux canyons sous-marin ?

Mais d'un autre côté, je me dit que si ils étaient certain à 100% qu'il est bien là quelque part, ils auraient mis beaucoup plus de moyen pour le retrouver (puisqu'il n'y a plus qu'un seul navire qui est équipé pour le retrouver, le Yantar !) et je pense aux grandes firmes qui construisent les drones sous-marin et les sonar, ça leur aurait fait une pub incroyable de le retrouver ! Mais comme elles ne sont pas certaines à 100% qu'il est bien là...

@Xavier MONEL a écrit:
Concernant "l'Angelescu", je trouve que ses passes sont bien rapprochées.
Sans doute, cela est-il du à la "pauvreté" de ses moyens de recherche.

Xavier, la zone où le Angelscu recherche est très au nord, bien au-delà de l'endroit de l'enregistrement de l'explosion ! C'est une demande des familles, de chercher plus au nord sur la prolongation de sa route vers Mar del Plata, il n'y a que 100 à 200 mètres de profondeur dans cette zone et donc ces sondeurs multi-faisceaux sont suffisant pour scanner 'correctement' les fonds marins jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 4 Mar 2018 - 18:06


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 4 Mar 2018 - 18:09


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 4 Mar 2018 - 19:53


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Dim 4 Mar 2018 - 22:21

Position du Angelescu et du Yantar :


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 8:33

Suivi du Angelescu :

Citation :
Le Angelescu travaille à près de 10 nœuds. Très bonne vitesse tout en utilisant un sondeur multi-faisceaux. La profondeur où il est maintenant est proche de -100 mètres;  à l'extrémité sud c'est près de -200 mètres. Et il ralentit à environ 6,5 nœuds dans l'eau plus profonde.

https://twitter.com/MikeChillit/status/970419557172117505

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 8:38

Suivi du Yantar :

Citation :
Suivi sur deux semaines du Yantar. Il travaille à une moyenne de 2,2 nœuds. La zone de recherche (dans le grand cercle) est presque sans bateau de pêche. Crédit à la marine argentine qui les garde à l'extérieur.

https://twitter.com/MikeChillit/status/970423287431008256

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 8:43

Et voici le suivi du travail du Yantar dans la zone de recherche depuis le 6 décembre :

https://twitter.com/MikeChillit/status/970430977666412544

PS: on voit qu'il reste encore des endroits dans la zone que le Yantar n'a pas encore scanné.

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2801
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 8:45

Bonjour Olivier.

"Yantar" >>> C'est ce qui s'appelle "passer au peigne fin"...
Bonne semaine.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 9:03

Le Yantar quittera la zone de recherche le 10 mars, pour aller ravitailler à Buenos Aires le 12 mars, ensuite il ira à Montevideo le 16 mars. Et il sera à nouveau opérationnel le 20 mars dans la zone de recherche. Sur son trajet, il va inspecter les anomalies détectées par le Angelescu dans sa zone plus au nord :

https://twitter.com/DaniMColu/status/970345294960496640

PS : donc durant 10 jours il n'y aura plus de navire (bien équipé) sur la zone !

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 11:54

https://twitter.com/infobae/status/970024576955625472

traduction google de l'article :

Citation :
Exclusif: le résumé interne de la Marine a reconnu "des anomalies graves" dans le sous-marin ARA San Juan avant de naviguer (3.03.2018)

L'enquête interne assure que le sous-marin disparu a été autorisé à naviguer à tort malgré les lacunes techniques et opérationnelles qu'il présentait. Qui sont ceux indiqués par la décision fatidique

« Monsieur le commandant de la formation et de l'enrôlement de la Marine, l'Amiral Luis Enrique López Mazzeo, et Monsieur le Commandant de la Force sous-marine, le Capitaine de Navire Claudio Javier Villamide, revêtent la condition de contrevenants présumés pour avoir risqué l'intégrité physique de leurs subordonnés, sans nécessité évidente, et en agissant par négligence/imprudence notoire et grossière en n'empêchant pas le sous-marin ARA San Juan de naviguer après avoir détecté des anomalies graves à la fois dans l'inspection n° 10/16 « S », comme dans la dernière navigation SUSJ (ARA San Juan) pour « contrôle de Mer » faite entre le 1er et le 19 Juillet 2017, circonstances connues par ceux-ci et non surmontées, sans démontrer des mesures de contrôle et supervision devant le danger éventuel pour l'équipage et l'Unité Navale, causant en outre, probablement, par ce manque de contrôle et supervision des deux autorités navales, la perte de contact définitive avec le Sous-marin ARA San Juan ».

Ainsi est le résumé fait par la Marine sur les responsabilités qui pourraient incomber aux officiers supérieurs chargés de la navigation et les tâches confiées au sous-marin disparu le 15 novembre avec ses 44 membres d'équipage à bord.

Le « résumé de mise en page concluante » – tel est le nom de ce résumé en 15 Facettes, avec l'en-tête de l'état-major général de la Marine et approuvé par le chef de cette force, l'amiral Hipolito Marcelo Eduardo Srur, qui confirme chacune des données publiées par Infobae, et où il est indiqué que l'ARA San Juan est parti en mer depuis la base navale de Mar del Plata avec des déficiences techniques et opérationnelles limitées, par exemple, de ne pas pouvoir plonger à une profondeur de plus de 100 mètres quand, dans un état normal, il pourrait effectuer une immersion de jusqu'à 350 mètres.

Si la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez, qui enquête sur la disparition du sous-marin, arrive aux mêmes conclusions que l'officier chargé de l'enquête interne de la Marine, la situation procédurale de López Mazzeo et Villamide pourrait être compliquée.

Jusqu'ici, le dossier n'a pas de défendeurs, et le personnel qui a déclaré, comme les deux membres d'équipage qui ont débarqué de l'ARA San Juan à Ushuaia, Juan Gabriel Viana et Humberto René Vilte, ont admis que le sous-marin avait été endommagé dans leurs précédents itinéraires. Cela comprenait un problème dans la prise d'air avec le snorkel par lequel de l'eau est entrée; que certains panneaux de batteries avaient été mis hors service en raison de cette situation et que le navire perdait de l'huile. Ils ont également assuré que le navire "avait eu un jugement grave préalable à la disparition".

Dans leur présentation devant le magistrat, les membres de l'équipage a affirmé que lors de la navigation de Mar del Plata vers Ushuaia "il y avait des failles dans la valve de tête du snorkel, plus précisément dans les deux électrodes arrière qui ne pouvaient pas être réparées en immersion". Interrogés sur ce point par Yáñez, les sous-officiers ont reconnu qu'ils "ne savaient pas s'ils avaient été réparé à Ushuaia"; ils ont également déclaré avoir «entendu un bruit suivi de deux coups violents et d'une vibration qui, en arrivant au port, était connue en raison du détachement d'une couverture de revêtement à la hauteur de la batterie de proue». Enfin, ils ont déclaré au juge que "le jour 5 dans le port d'Ushuaia avait une défaillance dans la bobine d'un interrupteur d'alimentation des batteries qui devaient être réparée avant de repartir, c'est pourquoi le séjour a été prolongé d'un autre jour."

"Négligence dans le service". La disposition concluante du résumé interne de la marine argentine, qui prend pour la première fois un statut public, et à laquelle Infobae a accédé exclusivement par des sources officielles, est datée du 7 décembre 2017, soit 22 jours après la disparition du sous-marin.

Cinq jours après l'approbation de la vérification par Srur, le 12 décembre, Aguad a pris des dispositions pour la disponibilité de sept officiers supérieurs, dont Luis Enrique López Mazzeo et Claudio Villamide, les officiers nommés par l'instructeur-auditeur nommé par le chef de l'époque de la Marine pour enquêter sur "les nouvelles responsabilités liées à la perte de contact avec le sous-marin ARA San Juan".

La documentation requise par l'auditeur a été demandée à l'inspecteur général de la marine, le contre-amiral Eduardo Alfredo Pérez Bachi, par l'intermédiaire de l'office "DGAJ, RM4 No. 291/17 'C'".

Immédiatement, Pérez Bachi, a demandé toutes les informations, plus de 100 feuilles et listes qui révèlent ce que jusqu'à ce moment le ministère de la Défense ne connaissait pas, les insuffisances de l'ARA San Juan pour naviguer. La même documentation assurait que ces défaillances techniques ne constituaient pas une issue fatale lors des missions assignées au navire de guerre, y compris les navires et observation des avions de guerre britannique qui se sont déroulés à proximité des îles Malouines, scène de la guerre entre l'Angleterre et Argentine en 1982.

Pérez Bachi est un officier reconnu dans la Marine. À tel point que l'année passée, pendant la commémoration du 35e anniversaire du débarquement des troupes argentines aux Malouines, et lors de la cérémonie tenue à l'édifice de la Liberté, le Contre-amiral s'est adressé aux présents en sollicitant « une mémoire » pour les ex combattants, les héros tombés au combat lors du naufrage du croiseur General Belgrano, et en soulignant le rôle de la Marine « qui » a prolongé en couvrant la mer, l'île, l'air et de l'espace sous-marin ".

D'ici là, Lopez Mazzeo avait été publiquement remis en question par la juge de Caleta, Olivia Yanez, en charge de l'affaire, la réticence à fournir des informations sur les communications du sous-marin avec la base navale et  le rapport d'avaries dans les batteries, ainsi que la logistique disposée pour l'application du SAR, abréviations en anglais de "search and rescue" ou "recherche et sauvetage".

Le même porte-parole de la Marine, Enrique Balbi, avait répondu aux journalistes rassemblés sur les marches du Bâtiment de la Liberté dans l'attente que les partis officiels alors célèbres, que certaines questions ne pouvaient pas avoir de réponse parce qu'il y avait un secret d'État.

C'est alors que le ministre Aguad les désavoua, assurant qu'un tel secret n'existait pas et ordonna la livraison immédiate de la documentation requise par Marta Yáñez. Parmi ces documents est l'audit interne que dans "Point 2" de sa résolution demande: "suspendre le service" à López Mazzeo et Villamide pour "risque à la troupe" et "négligence dans le service".

Tout au long de la quinzaine de pages, la conclusion définitive de l'audit rend compte de chacune des irrégularités que l'ARA San Juan a présenté et qui n'ont pas été corrigées (chacune d'entre elles étant largement détaillée dans plusieurs enquêtes d'Infobae).

A ces questions, l'audit ajoute comme aggravant les communications qui ont été maintenues entre le commandement des sous-marins et l'ARA San Juan les heures avant sa disparition et qui rendaient compte des difficultés qu'il avait à maintenir pour naviguer et pour faire sortir le « snorkel », c'est-à-dire rechanger l'oxygène, avec un océan rendu furieux comme celui de ces jours où les vagues arrivaient à sept mètres de hauteur.

Les communications incluses dans le document sont 18 et correspondent aux 14 et 15 novembre. C'est-à-dire, le jour où il a fini par perdre le contact et le précédent. La plupart d'entre eux se terminent par une phrase lapidaire qui dit: "le contenu de la communication est inconnu".

Au lieu de cela, certaines sont pertinentes et, bien qu'ils aient pénétré, maintenant, une partie de leurs contenus les documents officiels ajoutés à l'affaire ne laissent aucun doute :

- 15/11, à 01h31 le Commandement de la Force Sous-Marine (COFS) - qui était à charge de Villamide - a ordonné à l'ARA San Juan, pour les problèmes évidents présentés dans sa navigation, de changer de cap et d'aller en "directe à MDP (Mar del Plata) à discrétion/immersion-surface selon faisabilité". Comme on le sait, le sous-marin n'a jamais atteint sa destination et aujourd'hui, son emplacement est inconnu.

- A six heures du matin, le sous-marin a émis un rapport de situation qui disait : « Entrée d'eau de mer dans le système de ventilation du réservoir de batteries n° 3 qui a provoqué un court-circuit et un début d'incendie dans le balcon de barre de batteries. Les batteries de proue sont hors service au moment en immersion en propulsant avec le circuit divisé. Rien de nouveau pour le personnel. Je vous tiendrai informé ".

– Quarante minutes ensuite, le ARA San Juan informe que, comme lui on avait déjà sollicité, il va changer sa route et mettre le cap sur la Base navale de Mar del Plata.

- Au 08:20 le Commandement de la Force Sous-Marine transmet à l'ARA San Juan communiqués de presse avec des nouvelles de plusieurs événements d'actualité.

- A 08h52, le Commandant de la Force Sous-Marine argentine, à savoir Villamide, communique au Commandement de l'Instruction et de l'Engagement de la Marine (COAA), alors à charge de López Mazzeo ce qui suit : « système d'eau de mer de revenu réservoir de ventilation batterie n ° 3 a provoqué un court-circuit et le principe de feu sur les batteries de bar balcon. batteries arc hors service lorsqu'il est submergé de propulsion scission circuit. Rien de nouveau personnel. vous tenir au courant ". C'est-à-dire que le message a été relayé sur le principe du feu (que la Marine a d'abord refusé de reconnaitre dans ses premières conférences de presse).

– Au 08:52, le Commando de la Force de Sous-marins, c'est-à-dire Villamide, communique au Commandement de l'Instruction et de l'Engagement de la Marine (COAA), alors à charge de López Mazzeo ce qui suit : « Entrée d'eau de mer par système de ventilation du réservoir de batteries N° 3 a provoqué court-circuit et début d'incendie dans le balcon de barre de batteries. Les Batteries de proue sont hors service, au moment en immersion en propulsant avec circuit divisé. Sans nouveauté du personnel. Je maintiendrai informé ». C'est-à-dire qu'on a bien retransmis le message sur le début d'incendie (que la Marine a d'abord refusé de reconnaitre dans ses premières conférences de presse).

– Au 13:43, après plusieurs communications par satellite établies avec succès par le SUSJ et avec des connexions manquées plus tard au système EUREKA, le Commandement de la Force de Sous-marins, demande à l'ARA San Juan de « Vérifier l'adresse IP du serveur principal EUREKA ». (Le Visualizer EUREKA est un planificateur de missions et un assistant compilateur d'informations nécessaires à la prise de décision, qui revêt du secret militaire, c'est pourquoi on ne peut pas fournir d'autres détails).

- Celle de 13h43 du 15 novembre 2017 était la dernière communication transcrite par l'auditeur dans son rapport.

Au paragraphe suivant, son commentaire est plus qu'éloquent et ne laisse aucune place à de nouvelles interprétations: "Ces communications révèlent l'existence d'anomalies par l'entrée d'eau dans l'ARA San Juan qui sont similaires à celles qui avaient déjà eu lieu dans la navigation entre le 1er et le 19 Juillet de l'année en cours, dont le commandant de la Force sous-marine (par Villamide) était déjà au courant, qui à son tour avait signalé au commandant de la formation et de l'enrôlement de la marine (le 5 septembre 2017 ), sans mettre en évidence des mesures de contrôle et de surveillance devant le danger possible pour l'équipage et l'unité navale, causant, probablement, par ce manque de contrôle et de supervision des deux autorités navales, la perte du contact définitif avec l'ARA San Juan.

Il y a beaucoup de commentaires. Il est à noter que les commandants déplacés Lopez Mazzeo et Villamide ont déjà présenté des avocats dans le procès. Le premier est celui qui est le plus actif. Il a présenté la disqualification de tous ceux qui sont intervenus dans la disposition interne qu'Infobae publie aujourd'hui exclusivement. L'amiral Srur, c'est-à-dire l'ancien chef de la Marine qui l'a signé, ainsi que les vérificateurs et les inspecteurs qui ont effectué les vérifications et analysé la documentation.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   Lun 5 Mar 2018 - 13:05

https://twitter.com/argentina_today/status/970618108183539712

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan : La Défense étudie pour annuler un résumé fait par l'ancien chef de la marine (5.03.2018)

Il s'agit du rapport dans lequel l'ex Amiral Srur dirigeait la responsabilité de l'accident envers son successeur le plus probable.

Le ministère de la Défense étudie la possibilité d'annuler un résumé interne ouvert par l'ancien chef de la marine, l'Amiral Marcelo Srur, qui soutient que le sous-marin San Juan « n'était pas dans des conditions pour naviguer ».

Dans le ministère que dirige Oscar Aguad on a précisé que le résumé diffusé en décembre est authentique mais il a été tiré par Srur en « interne dans la Marine » et cela a été « la principale raison de sa retraite », ont rapporté des sources de la Défense à Clarin .

Il se trouve que Srur a d'abord dit au président Macri, quelques jours après la disparition du San Juan le 15 novembre dernier, que le sous-marin était capable de naviguer et qu'en décembre il a lancé un résumé qui "dit le contraire".

A la Défense, ils sont convaincus que Srur a utilisé le résumé « pour nuire » au commandant de l'Instruction et de l'Engagement de la Marine, le contre-amiral Luis Enrique López Mazzeo, qui était le principal candidat pour lui succéder, que Clairin a révélé via une note interne le 12 décembre passé. Le résumé à López Mazzeo et deux autres contre-amiraux a demander leur retraite, ce qui a provoqué une crise dans la Marine qui l'a laissé sur le point de perdre presque toute une promotion d'officiers.

Lopez Mazzeo et d'autres ont appelé à l'annulation de ce résumé et "il est très probable que le directeur des affaires juridiques du ministère de la Défense l'accepte parce qu'il a un parti pris évident", ont indiqué les sources. En plus de Srur, en décembre, le directeur des affaires juridiques de la marine qui avait fait le résumé.

Pendant ce temps, la Défense a fourni tous les documents requis à la juge fédéral à Caleta, Olivia Marta Yáñez, qui doit déterminer les causes de l'accident et espère qu'une commission d'enquête interne complète son rapport. La commission, par exemple, étudie le rapport de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires qui a enregistré une "explosion" dans l'Atlantique Sud le 15 novembre. Mais, de toute façon, il est encore temps pour eux de parvenir à une conclusion.

Quoi qu'il en soit, sans avoir trouvé les restes du sous-marin, il est difficile de parvenir à une conclusion et plus quand le commandant et le reste des membres de l'équipage "ont approuvé l'inspection de 48 heures qui a été faite avant de quitter Ushuaia".

Dans le résumé de Srur, il est indiqué qu'en raison des "graves anomalies" qu'il présentait, le sous-marin ARA San Juan n'aurait pas dû être autorisé à appareiller.

En outre, il a assuré que le navire "a été autorisé à tort à sortir en mer malgré les déficiences techniques et opérationnelles qu'il présentait" pour diriger la responsabilité vers López Mazzeo.

« Monsieur le commandant de la formation et de l'enrôlement de la Marine, le contre-amiral Luis Enrique López Mazzeo et Monsieur le Commandant de la Force sous-marine, le capitaine de navire Claudio Javier Villamide, revêtent la condition de contrevenants présumés pour avoir risqué l'intégrité physique de leurs subordonnés, sans nécessité évidente, et pour avoir agi avec négligence/imprudence notoire et grave de ne pas empêcher le Sous-marin ARA San Juan de naviguer après les anomalies graves détectées », dit le document, qui signale directement aux deux officiers supérieurs qu'ils étaient en charge de la navigation du navire disparu le 15 novembre 2017 avec 44 membres de l'équipage à bord.

Le résumé des 15 feuillets, qui a été publié par le portail Infobae porte l'en-tête de l'état-major général de la Marine et a été approuvé le 7 Décembre 2017 (22 jours après la disparition de San Juan) par l'ancien chef de la Marine, l'amiral Marcelo Srur, qui a nommé deux vérificateurs pour mener l'enquête.

Le 21 décembre, cinq jours après sa publication interne, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a ordonné la disponibilité de sept officiers, dont López Mazzeo et Villamide, mais pas leur retraite. Aucun des deux n'a été inculpé dans l'affaire par le juge fédéral de Caleta, Olivia Marta Yáñez.

Consulté par Clarin sur le rapport, Luis Tagliapietra, père d'un des membre de l'équipage et avocat procureur dans l'affaire, a déclaré que le document montre « une énorme apathie dans les décisions que la Marine et le ministère de la Défense ont prises au sujet du sous-marin et son état "

"Clairement (le sous-marin) n'était pas en mesure d'effectuer une telle mission", a ajouté le résumé (voir fac-similé).

Les principales défaillances du sous-marin disparu aurait à voir avec le snorkel, où de l'eau de mer a fini par entrer, avec quelques panneaux de batteries qui sont restés hors de service et avec une présumée perte d'huile qui pourrait avoir provoqué une explosion interne

Source : argentinatoday.org

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche du sous-marin argentin disparu: les dernières news
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 59 sur 67Aller à la page : Précédent  1 ... 31 ... 58, 59, 60 ... 63 ... 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: