www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  aeronaval en 1914+18 - Page 4 Bouton10  aeronaval en 1914+18 - Page 4 Goog_l10  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur la Sélection de Jeux PS4 Gamme ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 aeronaval en 1914+18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 1223
Age : 92
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Naissance de l'aéronavale   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMer 13 Nov 2019 - 22:52

L'Aéronavale fut la toute preremière aiaion de marine organisée.Je peux vous donner en détail l'histoire très détaillée de ses débuts que j'ai étudié. En avril 1910 après le premer vol d'un hydravion conçu par Henry Fabre, le Ministre de la Marine, l'amiral Boué de la Peyrière convaincu de l'avenir de l'aviiation maritime, a créer en avril 1910 une commission pour étudier le développement d'une aéronavale. Six officiers de marine sont envoyés au cours  de pilotage de l'Aéroclub de France . Le brevet militaire vient d'être créé au début de'avril . L premier breveté sera l'enseigne de vaisseau Conneau qui sera le prepier à l'obtenir (brevet n° 4). A suivre si intéret.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6970
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyJeu 14 Nov 2019 - 7:13

salut a tous


Augustin Emmanuel Hubert Gaston Marie Boué de Lapeyrère,
aeronaval en 1914+18 - Page 4 280px-17

dit Auguste Boué de Lapeyrère, né à Castéra-Lectourois (Gers) le 18 janvier 1852 et mort à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 17 février 1924,  Amiral français, ministre de la Marine de 1909 à 1911.
Il joue un rôle important dans la modernisation de la Marine française dans les années qui précèdent la Première Guerre mondiale et commande l'armée navale de 1911 à 1915


Jean Louis Camille CONNEAU
Dis André Beaumont
(1880 - 1937)
aeronaval en 1914+18 - Page 4 Offici10

Né le 8 février 1880 à LODÈVE (Hérault) - Décédé le 5 août 1937 à LODÈVE (Hérault).
Fils d'Eugène Antoine Simon CONNEAU

Entre dans la Marine en 1898; port BREST.
Aspirant le 5 octobre 1901.
Au 1er janvier 1903, sur le cuirassé "BOUVET", Escadre de Méditerranée (Cdt Alphonse GUILLOU).
Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1903.
Aux 1er janvier 1904, 1906, port BREST.
Officier breveté Canonnier.
Aux 1er janvier 1908, 1909, sur le cuirassé "PATRIE", Escadre de Méditerranée (Cdts Marie De la CROIX de CASTRIES puis Charles DIDELOT).
Pilote aviateur, brevet N° 322 sur Blériot le 7 décembre 1910.
Au 1er janvier 1911, port TOULON.
Chevalier de la Légion d'Honneur.


Né le 8 février 1880 d’un père officier de marine, Jean Conneau intègre en septembre 1898 l’École navale. Ce qui lui permet de parcourir le monde sur différents vaisseaux, en Méditerranée mais aussi en Extrême-Orient.

Sa carrière prend toutefois un tournant en 1909, suite à la traversée de la Manche en aéroplane par Blériot. Pris par le désir de voler, il entre à l’École supérieure d’aéronautique, avant d’intégrer l’École d’aviation Blériot, près de Pau, où il obtiendra ses brevets de pilote. Et à partir de 1911, il participe à des raids aériens (Pau-Vincennes, Pau-Villacoublay), et à plusieurs courses : Paris-Madrid, Paris-Rome-Turin. Et à son tour, il traverse la Manche.
aeronaval en 1914+18 - Page 4 Connea10

En 1912, il contribue à l’invention du premier hydro aéroplane, futur hydravion. Et en 1915, il commande la première escadre d’hydravions et effectue de nombreux et périlleux bombardements. Après sa démobilisation, il renonce à la navigation aérienne et devient expert en aéronautique avant de revenir s’installer au Furou, près de Romiguières, où il applaudira aux exploits de Lindbergh traversant l’Atlantique en 1927 et de Jean Mermoz ouvrant la première liaison postale transatlantique en 1930. Il décédera le 11 août 1937 à Lodève
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 9181
Age : 78
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyJeu 14 Nov 2019 - 11:19

thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6970
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 19 Nov 2019 - 7:13

Salut Robert
voici ce que j'ai trouver sur Jean Conneau

Jean CONNEAU André Beaumont, pionnier de l'aviation de chasse
aeronaval en 1914+18 - Page 4 Medium10

(Jean Louis Camille CONNEAU)
(Jean CONNEAU)
Né le 8 février 1880 - Lodève (34)
Décédé le 11 août 1937 - Lodève (34), à l'âge de 57 ans
Lieutenant de vaisseau (en 1915)

Biographie et histoire de la Marine Française :

"Entre dans la marine en 1898 ; Port de BREST . Aspirant le 5 octobre 1901. Au 1er janvier 1903 sur le cuirassé "BOUVET", escadre de Méditerranée (Cdt Alphonse Guillou).. Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1903. Au 1er janvier 1904, 1906 Port de BREST. Officier breveté Canonnier. Au 1er janvier 1908, 1909, sur le cuirassé "PATRIE ", (Cdt Marie De la CROIX de CASTRIES puis Charles DIDELOT. Pilote aviateur, brevet N° 322 sur BLERIOT le 7 décembre 1910. Au 1er janvier 1911 Port de TOULON. Chevalier de la Légion d'Honneur. Versé dans le cadre de réserve le 20 avril 1914 : port de TOULON. Lieutenant de Vaisseau de Réserve le 23 avril 1915. Affecté au centre d'aviation de Dunkerque, où il volait au début de 1915 sur les rares hydravions FBA disponibles. Il est cité à l'Ordre de l'Armée Navale en juillet 1915 : "A effectué de nombreux et périlleux bombardements, est rentré le 10 février avec une commande de gouvernail coupée par un éclat d'obus." Croix de Guerre. Au 1er janvier 1932 figure toujours dans le cadre de réserve



Sa carrière dans la Marine prend un tournant en 1909, après à la traversée de la Manche en aéroplane par Blériot. Pris par le désir de voler, il entre à l’École supérieure d’Aéronautique, avant d’intégrer l’École d’aviation Blériot près de Pau, où il obtiendra rapidement son brevet de pilote. A partir de 1911, il participe à des raids aériens : Pau-Vincennes, Pau-Villacoublay et participe à plusieurs courses : Paris-Madrid. Il gagne les trois grandes courses d'avions de 1911 : Paris-Nice-Rome-Turin, Circuit Européen, Tour d'Angleterre et devient un héros national figurant avec ses avions sur des cartes postales. Toutefois, il détestait les journalistes, ce qui explique sans doute qu'il ne soit plus très connu, hormis à Lodève, Hérault, où un monument est élevé en son honneur.
Toujours en 1911 il contribue à l'invention des portes-avions : il a l'idée de tenter des atterrissages d'avions sur des navires et réussit des expériences qui annoncent les portes-avions (voir l'article ci-dessous).
En 1912, il contribue à l’invention du premier hydro-aéroplane, futur hydravion. En 1915, il commande la première escadre d’hydravions et effectue de nombreux et périlleux bombardements.
Après sa démobilisation, il renonce à la navigation aérienne et devient expert en aéronautique, avant de revenir s’installer dans la propriété familiale du Furou, près de Romiguières, Hérault; où il applaudira aux exploits de Lindbergh traversant l’Atlantique en 1927 et de Jean Mermoz ouvrant la première liaison postale transatlantique en 1930.
aeronaval en 1914+18 - Page 4 Medium12

- 18 avril 1911 - EXPÉRIENCES D'ATTERRISSAGE (Les débuts des portes-avions) L'Enseigne de vaisseau Conneau, détaché à l'aérodrome de Pau, vient de réussir une expérience intéressante. Une piste, représentant l'arrière d'un navire, ayant été dessinée sur le sol et des cordes-freins chargées de sacs de sable ayant été disposées en travers, l'officier aviateur est d'abord venu voler à 200 mètres au-dessus de cette piste; puis, coupant l'allumage, il est venu atterrir en vol plané juste à l'endroit voulu. Le crochet dont était spécialement muni l'aéroplane a saisi au passage les cordes-freins, qui ont parfaitement rempli leur office, et l'appareil n'a pas été détérioré. Il sera prochainement possible à nos officiers aviateurs de se livrer à des expériences de ce genre dans de meilleures conditions de réalité, car le croiseur «Foudre» doit être spécialement affecté à ces expériences.
- 12 avril 1911 - DE PAU A PARIS EN AÉROPLANE L'enseigne de vaisseau Conneau, venant de Pau, en aéroplane, qui avait atterri à Poitiers, est reparti ce matin, à 7 h. 15, pour Paris. L'aviateur est passé au-dessus de Blois à 8 heures, filant à vive allure vers Orléans. A 8 heures et demie, l'enseigne de vaisseau Conneau atterrissait dans la prairie de Mauve, près Beaugency. Après avoir fait de l'essence, il est reparti à 9 h. 20. Il a atterri de nouveau à l'aérodrome des Groues, à Orléans. En raison de la violence du vent, il a dû ajourner son départ pour Paris.
AVIATION - 2 juin 1911 - Douze aviateurs ont pris part à la course Paris-Nice-Rome-Turin. La plupart sont restés en route. Garros, Frey et Beaumont ont pris la tête. Traversée mouvementée : dans le Midi, vent et pluie; en Italie, ouragans. Frey en atterrissant à Plse, a lait une chute et a cassé son appareil ; Garros a culbuté. Beaumont-Conneau est (le seul) arrivé à Rome.
- 9 juin 1911 - C'est le Lieutenant de vaisseau Beaumont-Conneau qui est arrivé premier à Rome dans la course d'aviateurs Paris-Rome. L'aviateur Beaumont-Conneau, né en 1880, est le petit-fils du médecin Conneau (FAUX !), qui fut le compagnon de captivité du prince Louis-Napoléon au fort de Ham et qui aida à son évasion. Le Pape, du haut du Vatican, a béni ce glorieux champion de l'air. Trois autres aviateurs, Garros, Frey et Vidart ont aussi accompli ce difficile trajet. On leur a fait à Rome un accueil enthousiaste. Vedrines, parti à son tour, a dû abandonner près de Mâcon.
- 14 juin 1911 - L'AVIATEUR CONNEAU DEMANDE A REPRENDRE SON POSTE DANS LA MARINE M, Delcassé, Ministre de la Marine, a reçu ce matin l'Enseigne de vaisseau aviateur Conneau, qui est venu le remercier de lui avoir conféré la croix de la Légion d'honneur. Le ministre l'a félicité. L'Enseigne de vaisseau Conneau a exprimé au ministre son désir de reprendre du service dans la Marine.
- 27 juillet 1911 - BEAUMONT VAINQUEUR L'aviateur Beaumont (Lieutenant de vaisseau Conneau), est vainqueur du Tour d'Angleterre. Il gagne 250.000 francs.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 7161
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 19 Nov 2019 - 9:21

salut_pancarde Christian.
super
merci
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 9181
Age : 78
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 19 Nov 2019 - 10:51

Very Happy thumleft salut
Revenir en haut Aller en bas
lebon
Amiral
Amiral
lebon

Nombre de messages : 5106
Age : 80
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 19 Nov 2019 - 16:11

super
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6970
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 21 Jan 2020 - 6:15

Salut a tous



Les hydravions au Havre


Cette nouvelle usine de Douai (1911) est dotée des équipements les plus récents. Des terrains sont loués à Villacoublay pour l’école d’aviation et l’atelier de montage et réparation (1912). Depuis le Bréguet n°1 conçu en 1909, l’avionneur construit des biplans, des sesquiplans [biplan dont l’aile inférieure est plus petite que l’aile supérieure], des hydravions (1912) pour l’aviation civile et militaire.

Lors des meetings ou des tentatives de records à établir de ville à ville avec transport de passagers et de marchandises, Louis adapte les moteurs Renault V8, Canton-Unné, Gnôme, Salmson selon les modèles... Il étudie les trains d’atterrissage avec roues, parfois skis, et pour les hydravions, coque et catamarans. Il perfectionne les amortisseurs pour les avions lourds. Louis Bréguet et ses pilotes Henri Brégi, René Moineau battent des records, raflent des primes importantes lors des concours et des meetings. Les clients sont là mais... la Première Guerre mondiale est déclenchée. En 1913, les frères Bréguet réalisent les plans du bombardier BU sur la base d’un biplan. D’autres frères, les Michelin, offrent 100 BU à l’Armée française. S’ajoutent des avions de reconnaissance. Il y a certes des victoires, mais aussi des ailes brisées au-dessus de l’Allemagne, jusqu’à l’apparition d’autres bombardiers Bréguet XIV plus efficaces. Quelque 8500 BR XIV sont construits à partir de 1916. Après guerre, ces avions sont modifiés pour le transport des vols Latécoère et Aéropostale. Des vols de reconnaissance vers l’Espagne, l’Afrique, l’Amérique du Sud sont suivis des lignes d’exploitation commerciale de 1918 à 1935. Voici donc des avions qui franchissent les océans pour rejoindre les continents africains et américains. Louis Bréguet réfléchit et reprend l’idée de 1912 de construire à nouveau des hydravions. En 1930, il choisit Le Havre comme site grâce à ses capacités de plans d’eau : la zone élargie du canal de Tancarville, le bord de Seine, l’avant-port... Ainsi, durant huit ans, des hydravions sortent des hangars. Les petits effectuent leur premier envol depuis le canal, les plus gros s’élancent en Baie de Seine. Pour commencer, Louis Bréguet honore une commande de 4 hydravions destinée à la Marine en 1932 : il acquiert un Short Calcutta anglais, auquel il apporte des modifications et sous licence, les construits au Havre, avec une motorisation Gnome et Rhône. Suivent, toujours pour la Marine, 34 Bréguet 521 Bizerte destinés à la reconnaissance (premier vol en 1933). Le BR 530 Saïgon est construit à Villacoublay et ses essais sont confiés aux usines du Havre. Ce dérivé civil du Bizerte équipé d’un moteur Hispano-Suiza, vole au-dessus du Havre à partir de mai 1934 et va faire l’objet de nombreuses commandes.

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Bregue11

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Image_10
Breguet Bizerteb 521


Breguet Bre 521

Constructeur Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Bréguet
Rôle Hydravion de patrouille maritime
Statut Retiré du service
Premier vol 1933
Mise en service 1935
Nombre construits 30
Motorisation
Moteur Gnome et Rhône 14Kirs
Nombre 3
Type 14 cylindres en double étoile
Puissance unitaire 900 ch
Dimensions
Envergure 35,13 m
Longueur 20,48 m
Hauteur 7,65 m
Surface alaire 170 m2
Masses
À vide 9 150 kg
Maximale 16 000 kg
Performances
Vitesse maximale 255 km/h
Plafond 6 000 m
Rayon d'action 2 100 km
Armement
Interne 5 mitrailleuses Darne de 7,5 mm
Externe 300 kg de bombes

Le 9 mai 1936, les 500 salariés arrêtent le travail et occupent l’usine. Ils protestent contre le licenciement des grévistes du 1er Mai du Front Populaire. Ils obtiennent gaine cause. En 1939, l’usine est nationalisée : elle devient Société Nationale des Constructions Aéronautiques du Nord. Louis Bréguet rachète Latécoère et poursuit ses activités d’avionneur jusqu’à sa mort en 1955.
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 21 Jan 2020 - 12:01

merci Robert et Christian* pour ce sujet captivant.
L’aéronavale a payé un lourd tribut en 14/18. Avec un matériel nouveau mais encore aux prémices de l’aviation moderne il fallait un courage hors normes à ces pilotes, observateurs mais aussi les hommes des dirigeables et des ballons d’observation(les seules à avoir une forme naissante de parachute moderne pas souvent efficace). Les états majors jugeaient que donner un parachute aux avions et hydravions pousseraient les hommes à abandonner plus vite leurs engins au combat ! Les allemands furent les premiers en 1918 à équiper l'entièreté de  leurs aviateurs de parachutes efficaces ce qui sauva entre autres la vie de Göering. Le courage de nos intrépides combattants fît notamment reculer les zones d’attaque des sous-marins allemands. Une pensée pour ces disparus.

aeronaval en 1914+18 - Page 4 B5c9b710
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6970
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 21 Jan 2020 - 15:17

salut chris

si tu attaque le mot" parachute"(voir Mp demain)
a savoir j'ai plus de 1700 sauts en para
wavey
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMar 21 Jan 2020 - 16:27

Salut Christian
Je n’attaque pas le domaine des parachutes, je crois que tu es parmi nous le spécialiste, le recordman des sauts et tu fais partie des intrépides paras mais je ne souhaiterais pas en tant qu’ami que tu sautes avec un parachute du type des observateurs ballon de 1916, Il s’ouvrait correctement une fois sur quatre en moyenne et le ballon était une proie facile pour les chasseurs allemands. Alors imaginons-nous une seule fois dans cette nacelle, c’est le futuroscope en live et cela finissait souvent en  brancard
Chris**
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 6970
Age : 65
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMer 22 Jan 2020 - 7:24

salut chris

il y a encore un parmis nous sur le forum avec qui j'ai sauter "Jean Luc V" notre amis belgo- suisse

Constant Duclos 2e para francais  après le lieutenant-aviateur Jean Ors le 13 février 1914, à Juvisy
,aeronaval en 1914+18 - Page 4 Louis_10
jean Ors

, né à Fougères le 6 avril 1885, mort à Romorantin-Lanthenay le 15 juin 1962 à l'âge de 77 ans, est un marin français qui a effectué les premiers sauts en parachute de l'Armée française.
aeronaval en 1914+18 - Page 4 280px-19

Il repose au cimetière Saint-Roch de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) allée K79.

Constant Duclos est promu Officier de la Légion d'Honneur (à titre posthume) le 3 mai 1963 par décret de Monsieur le Président de la République publié au journal officiel du 8 mai 1963, en tant que Second maître pilote de l'Aéronautique navale (équipage de la flotte), sur proposition du ministre de la Défense.
Depuis 1988, il existe un square Constant-Duclos à Fougères, Ille-et-Vilaine et, suite à une décision du Conseil Municipal de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher) en date du 8 décembre 2009, une rue Constant-Duclos est créée à Romorantin-Lanthenay.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 7161
Age : 78
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMer 22 Jan 2020 - 8:12

super

Bonjour et merci, les amis.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Chris 6030
Vice-amiral
Vice-amiral
Chris 6030

Nombre de messages : 1668
Age : 71
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 19/12/2019

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyMer 22 Jan 2020 - 8:29

super merci Christian
Deux courageux compatriotes de Xavier.
Amitiés. Chris**
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 9181
Age : 78
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 EmptyJeu 23 Jan 2020 - 15:39

Mercie Christian Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: aeronaval en 1914+18   aeronaval en 1914+18 - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
aeronaval en 1914+18
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1914 - 18-
Sauter vers: