Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 les phares en mer et à terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 10 Avr 2016 - 8:55

Bonjour Christian.

Splendide (et rare, sans doute) cette photo de nuit du phare du musoir nord.
Non moins belle, aussi, celle de la fougasse.
C'est presque aussi beau à regarder , que bon à déguster.
Bon Dimanche.
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
lebon
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4288
Age : 76
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: les phares en mer et à terre.   Lun 11 Avr 2016 - 8:54


super super
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 11 Avr 2016 - 10:04

Le phare de Cassidaigne


43° 08′ 43″ N
5° 32′ 48.5″ E




Hauteur 24m
feu a 2éclats blanc toutes les 6 sec
portée 7 Miles


Le phare de Cassidaigne est un phare français, situé sur la commune de Cassis, dans le département des Bouches-du-Rhône.
Cet édifice est une tourelle construite en 1859 à 7,5 kilomètres au large des côtes de Cassis se trouve près de la fosse portant le nom de Cassidaigne. Il repose sur des fondations immergés et mesure 23 mètres de hauteur.




Dans les alentours, les fonds sous-marins sont exceptionnels et offrent de belles explorations en plongée sous-marine.






Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phare de Cassidaigne   Lun 11 Avr 2016 - 12:13

Bonjour Christian.

"Cassidaigne" ; aujourd'hui, nous avons fait un grand saut à l'est.
A deux pas de "Cassis", en suivant le côte, vers "La Ciotat" ; il y a "Les Pierres Tombées".
Ce nom vient des monceaux de rochers qui se sont détachés de la falaise et ont créé un véritable cahot sous-marin où se plaisent toutes sortes d'espèces marines : aussi bien de le faune que de la flore.
C'est un lieu idéal pour la chasse sous-marine et c'est là, du reste, que j'ai été initié à ce sport.
Autant te dire, que, quand tu sors la tête de l'eau, plein sud ; tu ne peux pas manquer d'apercevoir le phare trônant, au large, dans toute sa gloire.
A sa base, effectivement ; il paraît que le poisson pullule.
Malheureusement, je n'y suis jamais allé ; mon menthor m'ayant dit que c'était un endroit spécialement dangereux.
Merci pour les videos ; la murène est bien gentille, pour une fois.
Quant au sorbet de cassis ; je garde la recette en bonne place, jusqu'à l'été prochain...
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 11 Avr 2016 - 12:58

Salut Xavier
Encore 5 Phares a voir, Après???????
Quand ce serra le dernier poster, la liste complète serra mise et restera a la fin de ce poste en référence; si non on change les n°des pages ne seront plus justes.
( une liste figure déjà mais doit rester a sa place, pas de pagination et a été modifiée)
wavey wavey beer beer
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phares en mer et sur terre   Mer 13 Avr 2016 - 11:33

Bonjour Christian.

Mais que va-t-on devenir ?
A moins que...
Créer un forum sue les recettes marines ?
Ce devrait bien être dans tes cordes...
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 15 Avr 2016 - 9:23

Le phare du grand Rouveau



Coordonnées
43° 04′ 49″ N
5° 46′ 03″ E

Localisation Six-Fours-les-Plages, Var
Construction 1861
Hauteur 17 m
Élévation 47,90 m
Portée 15 milles marins (28 km)

Feux Feu blanc à 2 occultations toutes les 6 secondes
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non
Statut patrimonial Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel

Cette île achetée en 1652 par Julien de Boyer, seigneur de Bandol, devient par la suite propriété de la Commune. En octobre 1859, l'Administration des Ponts et Chaussées l'acquiert pour la somme de 2 700 francs pour y construire un phare.
Le phare du Grand Rouveau est construit de 1861 à 1863,


Le bâtiment comporte une tour centrale de 13,20 mètres de haut encadrée de deux ailes recouverte d'un toit de tuiles où ont été réalisé les logements des gardiens et des ingénieurs en tournée. Les soubassements et les chaînes d'angle sont réalisés en pierre de Cassis, calcaire très dur veiné de rose, le reste de la construction étant fait en moellons du cap de la Cride, entre Bandol et Sanary. Le coût de cette construction, optique comprise s'est élevée à environ 104 900 francs. Pour desservir l'ensemble, un chemin carrossable partant du petit port de l'île jusqu'à la plateforme du phare a été réalisé. En bordure de ce chemin, un bâtiment servant de magasin a été construit en schistes ; il a été rénové par le Conservatoire du Littoral.


Le phare a été électrifié et automatisé en 1976. Depuis cette date il n'y a plus de gardien. La lanterne de type standard de 2,5 mètre de diamètre est à trois niveaux vitrés de verre blanc. L'optique de 50 cm de focale est fixe ; elle a remplacé en 1904 l'optique d'origine tournante dont la cuve à mercure a été déposée. Le feu est blanc à deux occultations toutes les six secondes, se répartissant d'après les cartes marines du SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine : est un établissement public à caractère administratif français placé sous la tutelle du ministère de la Défense ) de la façon suivante :
• 3 secondes d'occultation
• 1 seconde d'éclat
• 1 seconde d'occultation
• 1 seconde d'éclat.


https://youtu.be/mxdz6jN5-iQ
on connaît le pastis, cette boisson de Marseille, devenue internationale. Mais Ricard c'est aussi des îles de la côte d'azur, des eaux minérales, des fruits, que dis-je TOUS les fruits, du vin, un circuit...
Qui est l'homme, le dénommé Paul Ricard ? Comment a t-il bâti son empire avec une boisson anisée alcoolisée ?
Voici le témoignage en 5 volets de son plus étroite collaboratrice, la pétulante Girardotienne madame De Petris qui fut sa compagne et sa plus fidèle maîtresse pendant 33 ans. Il lui offrira une collinette, un versant entier de pampa truffée de massifs de romarin, de pins, de calanques, en bord de la Méditerranée, sans doute en hommage à sa truculence.
https://youtu.be/fqitLE_xR3Q
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 15 Avr 2016 - 11:54

Bonjour Christian.

L'archipel des Ambiez, avec ses iles du grand et du petit Rouveau, du Gaou, de Bendor, etc... ; tout cela à quelques centaines de brasses du Brusc.
Toute une partie de mon adolescence (en été) ; puis de mon passage dans la Royale.
Et puis, le phare ; bien présent.
Sur le "Tartu" nous fîmes, à quelques encablures de lui, essais de cavitation d'hélices et tir décalé au 127 mm...
Que de bons souvenirs !!!
Merci Christian et bien à toi.

Xavier

PS: Miam ! Miam !
A la pointe du "Gaou", dans les années 60/70 ; il y avait un restaurant (Chez Pascal, je crois), où l'on mangeait une des meilleures bouillabaisses de la côte...
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 16 Avr 2016 - 15:32

Salut Xavier
Pascal a disparu mais ne serrais ce pas celui-ci ton resto?,

















Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 16 Avr 2016 - 16:04

Bonjour Christian.

Quel magicien tu fais là ...
Je pense, à 99/100, que c'est bien cela.
La structure, en tout cas, est bien identique à ce qui me revient de mes souvenirs.
Je ne sais pas, par contre, si la bouillabaisse est toujours aussi bonne.
Cependant, à en croire les photos et la mine des convives ; je n'ai presque pas de doute.
Ceci dit, je pense que tu ne saurais résister à pareil délice ; moi aussi, du reste.
Il faudrait bien que je retourne faire un petit tour là-bas.
Hélas, je ne passe à Toulon, qu'à toute vitesse, Aller-Retour ; quand je vais en Corse.
Merci pour tout.
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 16 Avr 2016 - 18:09

au plaisir Xavier thumleft thumleft thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Hawk14
1er Maître chef
1er Maître chef
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 60
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 16 Avr 2016 - 18:35

quel intéressant topic que je viens de dévorer !
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 17 Avr 2016 - 8:35



Coordonnées
43° 04′ 04″ N
5° 56′ 40″ E
Localisation Saint-Mandrier-sur-Mer, Var
Construction 1855, 1950, 1992

Hauteur 14,15 m
Élévation 76,9 m
Feux 3 éclats blancs/ 15 s
Lanterne halogène 650 W
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non


édifice / site Phare du Cap Cépet (Sépet) aussi appelé Phare de la pointe Rascas
localisation Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Var ; Saint-Mandrier-sur-Mer


lieu-dit au cap sur la pointe Rascas

époque de construction milieu 19e siècle ; 3e quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle
année 1851 ; 1950 ; 1992
auteur(s) Emaric (ingénieur) ; Meyer-Heine (architecte) ; Hardy (architecte) ; Mandet (architecte)

historique
1er phare :
- 1845 : Elaboration du premier projet d'installation d'un phare au Cap Rascas.
- 1849 : ouverture du concours devis approuvé de 9625 F
- 01 avril 1851 : allumage sur une tourelle carrée et corps de logis de 11 m de hauteur
- 01 septembre 1908 : feu à 3 éclats blancs toutes les 15 secondes.

2ème phare :

Le bâtiment est détruit en 1944 puis reconstruit selon les plans des architectes marseillais Georges Meyer-Heine et André-Pierre Hardy.


3ème phare :

En 1992 le feu est déplacé de 155 mètres car il gênait la construction du château du porte-avion nucléaire Charles-de-Gaulle.

L'ancien bâtiment remis en état par la marine nationale est conservé comme amer.


- 1992 : allumage sur une tour carrée en béton et corps de logis de 14 m de hauteur.
description - Description architecturale :
1er phare :
Hauteur au dessus de la mer : 59 m.
Taille générale : 11 m.
Description : Tourelle carrée avec corps de logis.
2e phare :
Hauteur au-dessus de la mer : 61, 35 m.
Taille générale : 14, 60 m.
Hauteur de la focale : 12, 50 m.
Description : tour carrée surmontant un bâtiment à section rectangulaire et de forme étagée en maçonnerie. Pierre lisse de deux niveaux avec toiture en tuile.
3e phare :
Hauteur au-dessus de la mer : 76, 90 m.
Taille générale : 14, 15 m.
Hauteur de la focale : 13, 15 m.
Description : colonne carrée supportant une passerelle avec rambarde en matériau composite circulaire qui porte en son centre un fanal à entretien extérieur. La colonne est centrée sur un petit bâtiment carré en maçonnerie lisse et toiture en tuiles.
- Description technique :
1ère optique : 01 avril 1851 : feu fixe blanc varié de 3 en 3 minutes par des éclats rouges précédés et suivis de courtes éclipses de 3ème ordre pm.
Autres optiques : 10 avril 1902 : feu à 3 éclats groupés 15 secondes de focale 0, 25 m. Lentille à 6 panneaux au 1/6.
- 1950 : feu à 3 éclats blancs toutes les 15 secondes. 1992 : feu à 3 éclats blancs toutes les 15 secondes.
Cuve à mercure : 1902.
Combustibles.
Huile végétale : 1851.
Huile minérale : vers 1875.
Vapeur pétrole : 1908.
Electrification : 1950.
Automatisation : 1975.
- Etat actuel : bâtiment (hauteur : 14 m) en béton armé surmonté d'un feu à entretien extérieur de 0, 15 m de focale. Lampe halo 650w. Feu blanc 3 éclats groupés de 15 secondes. Portée : 20 milles. L'ancien phare est vide et surmonté d'une lanterne standard BBT Ø2 m.
Optique du Cap Cépet au musée de la marine de Toulon.



Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1441
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Dim 17 Avr 2016 - 9:58

Bonjour Christian.

Ces phares, en 1963/64 ; je les ai bien connus et pour cause...
Par contre j'ignorais tout du déplacement de celui du cap Cépet et surtout de la cause de cette translation.
Jamais je n'aurais pensé que la construction du château de "Ch. de Gaulle" ait pu en être la cause.
De même que, jamais je n'aurais imaginé qu'une partie aussi importante du PA ait pu être construite dans un endroit pareil (le transport...) ?
Merci pour cet éclairage inédit (en ce qui me concerne).
Merci, aussi, pour la visite de la rade ; c'est un vrai plaisir de revoir tout cela...
Bien à toi.

Xavier



PS : encore, et toujours ; le phare du "Petit Minou", avec le "Dixmude", en toile de fond.
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5105
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 19 Avr 2016 - 11:15

Le phare du Grand Ribaud



Coordonnées
43° 00′ 59″ N
6° 08′ 38″ E

Localisation Hyères, Var

Construction 1847, 1953
Hauteur 16 m
Élévation 37 m
Portée 15 milles marins
Feux 4 éclats/15 s
Lanterne halogène 90 W
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non
Statut patrimonial Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel






Il domine la pointe sud de l'île du Grand Ribaud, en rade d'Hyères, entre la presqu'île de Giens et l'île de Porquerolles.


Il a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruit en 1953 à côté des ruines du premier



Le phare du Grand Ribaud depuis les airs. Le phare sur la photo a été reconstruit dans les années 50 sur la position de l'ancienne batterie du fort. Le premier phare était construit sur la plateforme sur le côté droit de la photo. Il a été détruit par les troupes d'occupation lors de leur retrait de l'île. Les phares des îles d’Hyères ont subit des dommages divers pendant la seconde guerre mondiale; mitraillage des lanternes par des avions (Titan), dynamitage (Grand ribaud)...Le phare du cap d'arme aurait du être dynamité mais un des gardiens de l'époque a convaincu les occupants de ne pas le faire.

Construction du nouveau phare du Grand Ribaud après la seconde guerre mondiale.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les phares en mer et à terre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: