Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 les phares en mer et à terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mar 30 Aoû 2016 - 8:49

Petit rappel:

le phare de Nice


Coordonnées

43° 41′ 26″ N
7° 17′ 18″ E
Localisation:Nice, Alpes-Maritimes
Construction: 1952
Hauteur:21 m
Élévation:22,72 m
Portée: 20 milles
Feux: Rouge tournant / 5 s
Lanterne: 650 W
Automatisation: Oui
Gardienné: Non
Visiteurs: Non
Statut patrimonial; Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel


Le phare de Nice se trouve à l'entrée du port Lympia, à Nice.

Malgré l'ancienneté de la ville de Nice, ce n'est qu'au XVIIIe siècle qu'un projet de creusement d'un port est décidé. C'est entre la colline du Château et le mont Boron, sur le grand étang Lympia relié à la mer qu'il sera construit. C'est en 1860, quand Nice deviendra française que le projet démarrera. Durant tout ce temps, le projet connaîtra de multiples formes, de nombreux plans différents d'architectes mis en concurrence.

La signalisation maritime par un phare, à l'entrée de ce port, n'est pas oubliée. En 1756, il est fait mention sur un plan de « l'élévation de la tour du fanal de Lympia ». En 1761 sur un autre plan, une tour apparaît sur l'extrémité du môle extérieur. En 1764, un mémoire anonyme envisageait l'installation d'un phare sur la colline de l'ancien château.


Dès 1860, on constate que l'entrée du port est trop étroite et que des pilotes sont nécessaires pour faire entrer les bateaux. En 1862, un phare provisoire est installé sur l'ancien quai de la douane. Un feu fixe blanc varié par des éclats longs rouges toutes les 30 secondes est installé sur une tourelle cylindrique en maçonnerie de 15 m de hauteur. En 1865, Nice est doté officiellement d'un établissement de signalisation maritime.

Dans les années 1880, l'agrandissement du port va faire avancer le phare vers le large par une première prolongation de la jetée extérieure de 100 mètres. Une nouvelle tour cylindrique de 14,45 m de hauteur installée sur le musoir du môle prolongé reçoit ce même feu. En 1909 un feu fixe rouge sur un candélabre en fonte est installé à l'extrémité du môle prolongé. En 1916 il est remplacé par un feu à 1 éclat rouge toutes les 5 secondes.

En 1928, le phare est démoli et un autre feu est installé sur nouvelle tour cylindrique en maçonnerie à l'extrémité du prolongement de 235 m du môle. En 1945, à cause de la destruction du phare par un bombardement allemand, il est remplacé par un échafaud en bois d'une hauteur de 7 mètres.

En 1952, une tour carrée pyramidale blanche avec lanterne rouge et dôme blanc est reconstruite à l'extrémité de la jetée en mer du port de Nice. Il est automatisé.

Un grand projet de réaménagement du port de Nice est en cours prévoyant la destruction de la digue actuelle et son doublement par une digue extérieure deux fois plus grande qui pourra accueillir les bateaux de grande croisière




Sous l'église Saint Pierre d'Arène à Nice, un restaurant solidaire emploi dix personnes en réinsertion. L'établissement reverse, grâce aux recettes, des repas aux sans-abris.
Quand partage et solidarité s'associent à la cuisine.
Un reportage de Lise Garnier et Kevin Berg.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phare de Nice   Mer 31 Aoû 2016 - 8:05

Bonjour Christian.

Merci pour ton post.
J'étais justement à Nice, le week-end passé, chez mes cousins Battesti (les ex-Corses).
Je t'adresse une photo des 2 tourelles de l'entrée du port de Villeneuve Loubet (Baie des Anges), avec Nice, en arrière-plan.
Bien à toi.

Xavier

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mer 31 Aoû 2016 - 8:37

Salut Xavier
Pas de bonne documentation sur ces 2 tours de l'entrée du port
alors je place ceci


Dick Rivers-Nice baie des anges
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Nice   Jeu 1 Sep 2016 - 12:13

Nostalgie ! Nostalgie !...
Bonjour et merci Christian.
En fait, les tourelles n'avaient pas grand intérêt ; mais cela anime le forum.
Amicalement.

Xavier


Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phares   Ven 2 Sep 2016 - 10:32

Bonjour Christian, bonjour les amis.

Sous un autre angle, encore une photo du phare de "La Pietra", à l'Île Rousse.
Ma petite-fille prend la pose ; mais fort heureusement, elle ne semble pas faire d'ombre au phare, qui garde la vedette...
Bien à toi, bien à vous.

Xavier

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 9 Sep 2016 - 11:12

Le phare de PALAU (Sardaigne)



ici rien que des images du phare








PALAU
La première mention de "Palau" apparait dans les premières cartes cadastrales du Piémont, et les premières traces de population datent de la première moitié du XIXe siècle, lorsque des bergers qui vivaient dans la campagne environnante se sont installés pour surveiller leurs terres à partir d'un point stratégique.

Selon l'Odyssée, Ulysse est arrivé à Palau et y a trouvé un peuple appelé Lestrigoni, ayant la réputation d'être cannibales.

En 1793, durant une attaque française pendant la guerre entre la nouvelle République et le Royaume de Sardaigne, le jeune lieutenant Bonaparte, qui cherchait à occuper l'île de La Maddalena, a été rejetée à la mer et obligé à fuir par les marins locaux, dirigés par Domenico Millelire Maddalena.


Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 9 Sep 2016 - 15:21

Bonjour Christian.

Il est vraiment placé dans un lieu idyllique , ce petit phare de Palau ; et comme il est mignon...
Et grâce à toi, j'ai fait un petit voyage bien agréable, sur le réseau local des chemins de fer sardes.
Les videos sont, toutes, fort plaisantes.
A retenir.
Merci.
Bien amicalement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 10 Sep 2016 - 7:58

merci Xavier
il n'est pas toujours donner d'avoir des infos sur un sujet: alors il faut meublé.
Pour l'instant je suis occupé au jardin ( belles tomates) et remise en état de mes navires  Radio Commande et en profite du bon temps pour naviguer avec eux car j'ai dégotter un plan d'eau pas trop loin de chez moi, et, avec autorisation de l' occuper( c'est embêtant, car les employés viennent voir les modèles naviguer sur le plan d'eau, aussi  le patron).
Pour les phares je continue sur la Sardaigne : très belle île et les rocher tel que celui ci le rocher de l'Ours (Palau) juste a l'opposer du dernier phare citer une merveille de l'érosion


41° 10′ 24″ N,
9° 24′ 50″ E



Le Capo d'Orso, toponyme italien signifiant littéralement en français « cap de l'ours », est une formation rocheuse d'Italie située dans le Nord-Ouest de la Sardaigne. Par paréidolie, sa forme fait penser à celle d'un ours ou d'un éléphant grâce à sa double arche naturelle et sa proéminence en surplomb.

Il constitue le monument naturel Orso di Palau.

MAIS il y a aussi un phare







et un FORT
A la fin du XIXe siècle, la côte du nord de la Sardaigne donnant sur l’Archipel de La Maddalena est occupée par une série de structures militaires fortifiées qui, conjointement aux structures présentes dans les îles, devaient s’avérer décisives tant en fonction anti-française que sur le plus vaste échiquier de la Méditerranée Occidentale.

A une époque connue comme celle des Grandes Fortifications, font leur apparition sur le territoire de Palau bien trois grandes batteries militaires: Monte Altura, Capo d’Orso et Baragge. La Batterie de Monte Altura, à laquelle on peut facilement accéder par la route qui mène à Porto Rafael, est située au nord-ouest de Palau, dans une position largement panoramique, et probablement elle pilonnait la pièce d’eau à l’ouest. D’en haut, le regard peut embrasser les îles environnantes jusqu’à la Corse.

L’ouvrage, en excellent état de conservation, est ouvert aux visites guidées; durant l’été, il accueille des concerts et des manifestations culturelles.

La Batterie de Capo d’Orso devait pilonner la pièce d’eau au levant, sur le Golfe d’Arzachena et l’Ile de Caprera. Elle appartient encore au domaine public, comme la Batterie de Baragge, située sur la colline de même nom, et sa fonction était de protéger la côte d’éventuelles attaques provenant de l’intérieur. De la Batterie de Capo d’Orso et du Belvedere di Baragge, le regard embrasse les merveilleux panoramas de l’archipel de La Maddalena et des collines de l’intérieur.



Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phare de Boston   Ven 16 Sep 2016 - 9:02

Bonjour Christian, bonjour amis des phares.

Phare ? Bonne étoile ? Ou bien, les deux, à la fois ?...
Mes petits-neveux, Yann et Blandine (Monel)
Ils se le sont juré, là, et ils l'on fait.
Vive les phares, témoins de tant de promesses.
Cordialement.

Xavier

Phare de Boston

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 16 Sep 2016 - 11:26

bonjour Xavier
le phare de Boston ????? pas certain, je dirais plutôt celui de Portland

Le Portland Breakwater Light (aussi appelé Bug Light) est un petit phare dans South Portland , Maine




Le phare a été construit en 1855, en tant que structure en bois, mais la digue a été agrandi et un nouveau phare a été construit à la fin de celui-ci en 1875. Le nouveau phare a été faite de plaques en fonte incurvées dont les coutures sont déguisés par six décoratif colonnes corinthiennes .

Ancien phare



 Son design a été inspiré par le Monument de Lysicrate à Athènes, fait bien connu des gravures.  L'architecte était Thomas U. Walter , plus noté que le concepteur du US Capitol ailes est et ouest et son dôme actuel.  hangars en bois et une maison de six pièces pour le gardien de phare ont été ajoutés progressivement à mesure que nécessaire.  En 1897 Spring Point Ledge Lumière a été érigé et les maisons autour de Bug Lumière ont été démolies et les gardiens Spring Point Ledge Lighthouse tendait à deux phares.  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la digue a été lentement absorbé par la décharge que le New England Shipbuilding Corporation a construit deux chantiers navals à côté du phare.  Ces chantiers navals produits Liberty Ship pour l'effort de guerre.  En raison de la plus petite digue, il y avait un besoin moindre pour le phare et il a été mis hors service en 1943


La lumière a été entièrement restauré en 1989 et a été réactivé en 2002. Il apparaît comme une aide privée à la navigation dans la liste de la Garde côtière des États - Unis Lumière comme South Portland Breakwater Lumière.
Aujourd'hui , un parc nommé d' après le phare, Bug Lumière Parc , permet aux visiteurs de voir le Portland Breakwater lumière de près, tandis que la commémoration des chantiers navals efforts de la Seconde guerre mondiale .
la lumière a été ajouté au registre national des lieux historiques comme Portland Breakwater lumière sur 19, numéro de référence 73000238 Juin 1973.







Autre article:

Description:
The Breakwater Lighthouse Portland est une aide à la navigation relativement mineure destinée à marquer la fin d'une digue et d' aider les navires de guidage après l'entrée du banc-lacées à Portland Harbor. La digue a été construite en réponse à la demande populaire après une tempête 1831 qui, avec une marée haute, a provoqué des dégâts importants aux navires, les quais et les bâtiments dans le port exposé de Portland. Après avoir examiné le port, les ingénieurs topographes Armée a présenté un rapport en 1833 recommandant la construction d'un brise-lames moellons 2500 pieds le long du côté sud de l'entrée du port intérieur.
La construction de la première section de la digue a commencé à l'été de 1836 à l'aide d'un crédit de 10.000 $ par le Congrès. Un constructeur local nommé Freeman Bradford était l'entrepreneur, et un tiers de la structure de moellons était en place d'ici la fin de cette année. L'année suivante, Bradford a reçu une somme supplémentaire de 25 000 $ pour poursuivre son travail, et 26.366 $ de plus en 1838. À la fin de 1838, la digue était 1800 pieds de long, mais il serait pousser plus loin que le projet était bien sur son coût projeté de 44,417 $ , et toutes les demandes de financement supplémentaires ont été rejetées. D'ailleurs, la digue semblait faire bien son travail, en gardant les lourdes houles lors des grandes marées de infligeant des dégâts sur le port intérieur.



1875 Portland Breakwater lumière avec logement
Photo gracieuseté de la Garde côtière des États-Unis

Une balise sur l'extrémité extérieure de la digue faisait partie du plan original, mais sans surprise, il n'a jamais été achevée lorsque les fonds ne sont pas prévus pour étendre la digue à sa longueur de conception originale. Pendant ce temps, les navigateurs locaux se sont plaints haut et fort que la digue éteinte était plus un danger pour la navigation à une amélioration du port.

Enfin, en 1854, dix-huit ans après les travaux sur la digue a commencé, le Conseil Lighthouse a réalisé le projet n'a pas été va être complété avec succès une pétition au Congrès de 3500 $, ce qui explique la digue "est tout à fait dans la manière des navires entrant dans le port, et une petite lumière est nécessaire sur la fin de celui - ci. »l'année suivante, une tour octogonale en bois avec des côtés en pente a été achevée au sommet de deux rangées de pierres de taille. Une lentille de Fresnel sixième ordre dans la salle de la lanterne de la tour a produit une lumière rouge fixe à une hauteur de vingt-cinq pieds au- dessus des hautes eaux. Le premier gardien était WA Dyer, qui a été payé un salaire annuel de 400 $.

Bien que le phare était proche de la civilisation, il n'a pas été l'un des endroits les plus agréables à stationnés. Des parties de la digue avaient pas été terminé avec la clé de voûte en pierre de taille lisse comme initialement prévu, et par conséquent la digue était rude dans certaines sections. La surface inégale était difficile de marcher sur pendant les meilleures conditions et était presque impraticable dans des conditions glacées. Pendant les tempêtes, les vagues et les embruns inondés le brise-lames, les coups du phare et le trempage souvent le gardien.

En 1865, le colonel JD Graham de l'Army Corps of Engineers a recommandé que la digue soit prolongée de 400 pieds supplémentaires, et l'année suivante le Congrès a financé son projet de 105.000 $. la mort soudaine de Graham, cependant, a forcé le report de l'œuvre, et son successeur, le général de brigade BS Brevet Alexander mis de côté la conception prévue et a mené sa propre enquête sur le port. Même si le coût estimé de l'extension d'Alexandre était à peu près la moitié de Graham, la bureaucratie gouvernementale a demandé des études supplémentaires de la digue et le port. Avant le début des travaux, Alexander a été remplacé par le lieutenant-colonel, George Thoms, qui au moins a obtenu la permission en 1868 pour plafonner les parties inachevées de la digue en pierres.

En 1871, la résidence du gardien, situé à terre, a été démoli et remplacé par un nouveau construit sur la même base. L'extension de la digue a finalement commencé en 1872 et a été achevé en Septembre 1873. Une tour temporaire en bois a été placé à l'extrémité de la digue prolongée jusqu'à ce que le financement d'un phare permanent pourrait être obtenu.

En 1874, le Congrès a approuvé 6000 $ pour remplacer le phare temporaire qui était devenu «pourri et inapte au service." La nouvelle structure a utilisé un design unique basé sur le Monument de Lysicrate, une structure près d'Athènes, en Grèce datant du 4ème siècle avant JC Achevé en 1875, la tour en fonte de 26 pieds est légèrement plus court que son prédécesseur. Six fonte des colonnes corinthiennes ont été positionnés à des intervalles égaux autour du périmètre de la tour, et grecque décorations de bord de toit appelé palmettes ont été utilisés pour terminer la partie supérieure de la plate - forme de la galerie et la lanterne.

La caractéristique de la lumière a été modifiée en 1878 fixe rouge occultant rouge (une lumière rouge fixe varié par un éclair rouge toutes les 40 secondes). En 1886, une main courante étendue sur toute la longueur du brise-lames pour aider Steady les gardiens de leur voyage vers et depuis le phare en cas d'intempéries.

En 1889, des plans ont été faits pour construire un ajout à la tour de lumière pour permettre le gardien de rester près de la lumière le jour et la nuit. Le rapport annuel 1889 du Conseil Lighthouse décrit la structure résultante: "Cette station ne contenait aucune disposition d'un logement pour le gardien, et il était accessible seulement pour lui de la rive par le brise-lames, qui est 1.900 pieds de long, à beaucoup d'inconfort, et même péril dans les tempêtes violentes, lorsque la brise était couvert de glace. Une annexe à la tour contenant deux pièces d'habitation a donc été construit. "En 1903, un grenier et deux petits magasins ont été ajoutés à l'habitation.

À partir de 1896, une cloche de brouillard avec un mécanisme de sonnerie électrique a été placé sur Staniford Ledge bouée, situé à 300 pieds au nord-est de la digue. Pendant les mois d'hiver, la cloche a été transféré à la digue où il serait sans son avertissement jusqu'à ce que le port était une fois libre de glace et la cloche pourrait être retourné à la bouée. La cloche a été installé en permanence au phare en 1898 et en 1903 , la cloche de 400 livres a été remplacé par un puissant 1000-livres.

Le Breakwater Lighthouse Portland a été électrifié en 1934, puis surveillé par le gardien au Spring Point Ledge. Pas plus nécessaire, le logement relié à la tour a été retiré en 1935. En 1940, le Todd-Bath Iron Shipbuilding Company construit une installation le long de la rive sud à côté de la digue et le phare. En raison des exigences de la Seconde Guerre mondiale, qui faisait rage à l'époque, remplissage a été placée le long des deux côtés de la digue pour agrandir la propriété de la société. Seuls les 100 pieds de la digue sont restés en eau libre, et de grandes grues et cales sèches dominaient le petit phare, le rendant pratiquement inutile comme une aide à la navigation. La lumière a finalement été arrêté en Juin 1942.

En 1973, le Portland Breakwater Lumière a été placé sur le registre national des lieux historiques. Le South Portland Rotary Club et la Lumière d'affectation spéciale Spring Point Ledge ensuite remis à neuf le phare, et il a été rallument comme une aide privée à la navigation lors d'une cérémonie le 14 Août 2002. Aujourd'hui, seule la tour ornée reste à la fin de la courte digue , mais à terre un petit parc, connu localement comme Bug Lumière park, a été construit pour le plaisir de ceux qui viennent pour voir la tour unique et regarder les nombreux navires qui entrent et sortent de Portland Harbor.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phare de Portland   Ven 16 Sep 2016 - 17:55

Bonsoir Christian.

Heureusement que tu es là pour remettre les choses à leur place.
Bien entendu, j'aurais du vérifier ; mais en fait, je ne me suis, même pas, pas posé la question.
Elle a vécu 4 ans à Boston ; donc, c'était Boston...
Merci pour toutes tes précisions et descriptions ; c'est toujours un vrai bonheur.
Si j'ai bien compris, c'est un site très prisé des amoureux.
Passe une bonne soirée et un bon WE.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 17 Sep 2016 - 6:15

ce n'est rien Xavier
car j"y suis aller a Boston a bord du M923 Narcis (chasseur de mine)amarrer pas très loin du "USS CONSTITUTION"( nous faisions un groupe OTAN et nous avons remonter, depuis les Bermudes, toute la côte Est des USA et fini par Halifax





Le premier phare en Amérique repose sur la petite île Brewster Island qui indique, pour les navires, l'entrée de Boston.
Lors de la Guerre pour l'indépendance, le phare fut saccagé à tour de rôle par les Britanniques et les Américains qui ne voulaient pas que l'ennemi en bénéficie. Il fut reconstruit en 1783. On ajouta le deuxième étage de plus de trois mètres en 1859.

Boston


L'USS Constitution



est une frégate en bois à trois-mâts de l'United States Navy. Baptisée par le président George Washington d'après la Constitution des États-Unis, elle est le plus vieux navire de guerre encore à flot dans le mondeNote 1. Lancée en 1797, la Constitution était l'une des six frégates originelles de l'United States Navy autorisées par le Naval Act de 1794 et la troisième à être construite. L'architecte naval Joshua Humphreys conçut les frégates pour qu'elles soient les navires capitaux de la jeune marine américaine et la Constitution et ses sister-ships étaient donc plus grands et mieux armés que les frégates standards de l'époque. Construite à Boston dans le Massachusetts dans le chantier naval d'Edmund Hartt, elle eut pour premières missions de fournir une protection pour les navires marchands américains lors de la Quasi-guerre avec la France et de lutter contre les pirates barbaresques durant la guerre de Tripoli.

Elle se distingua lors de la guerre anglo-américaine de 1812 au cours de laquelle elle captura de nombreux navires de commerce et détruisit cinq navires britanniques : HMS Guerriere, Java, Pictou, Cyane et Levant. L'affrontement avec le HMS Guerriere lui valut le surnom de « Old Ironsides » et l'admiration du public qui empêcha à plusieurs reprises sa démolition. Elle fut le navire-amiral des escadres de Méditerranée et d'Afrique et elle réalisa une tournée mondiale dans les années 1840. Durant la guerre de Sécession, elle fut un navire-école au sein de l'académie navale d'Annapolis et elle transporta des œuvres d'art et des objets industriels pour l'exposition universelle de 1878 à Paris. Retirée du service actif en 1881, elle devint un navire de réception puis un navire musée en 1907. Après une restauration en 1995, le navire navigua à nouveau à la voile pour la première fois en 116 ans lors des célébrations de son bicentenaire.

Aujourd'hui, la Constitution a un rôle de représentation de l'État, elle participe à des cérémonies, des programmes d'éducation et divers événements. L'équipage est composé de 55 marins, tous des marins d'active de l'US Navy et l'affectation sur ce navire est considérée comme un grand honneur. Traditionnellement, le commandement de la Constitution est confié à un commander (grade correspondant à un capitaine de frégate dans la Marine française). Quand il n'est pas en représentation, le navire se visite tout au long de l'année à son lieu de mouillage dans l'ancien Charlestown Navy Yard à l'extrémité du Freedom Trail de Boston.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Boston   Sam 17 Sep 2016 - 9:37

Bonjour Christian.

Cela a du être un fameux voyage ; un de ceux dont j'aurais aimé faire partie.
Ca ne secouait pas trop, une traversée de l'Atlantique, à bord d'un "Tripartite" ?
Merci pour commentaires, photos, video, etc... , toujours aussi intéressant, à ton habitude.
Passe un bon WE.
Amitiés.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1453
Age : 75
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phares en mer et sur terre   Mer 21 Sep 2016 - 10:08

Bonjour Christian.

Voici la photo d'un tableau trouvé dans une boutique de "vieilleries", à "Buis-les-Baronnies", dans le sud de la France.
La propriétaire était une vieille dame vivant dans le souvenir de son ancien marin, de défunt mari.
Il avait servi sur le "Jaguar", pendant la dernière guerre et elle possède, encore, quelques belles photos d'époque, de ce beau navire.
Nous avons sympathisé, bien entendu...
Par contre, elle tient à conserver ce souvenir peint par son mari ; donc, pas question de l'acheter.
Elle n'a pas su me dire quel en était le modèle et, comme il n'y a aucune indication sur la toile ; je ne puis dire de quel phare, il s'agit.
Amitiés.

Xavier

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5108
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mer 21 Sep 2016 - 11:26

Bonjour xavier
Je crois l'avoir trouver
ref :
phare dans les dunes rouge et blanc (mer du nord / baltic)


cette image est une repro pour un papier paint


celle-ci:
Baltic/ germany
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les phares en mer et à terre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: