Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 les phares en mer et à terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: les phares en mer et à terre.   Lun 21 Mar 2016 - 11:37

Bonjour Christian.

Quand je disais que tu étais un incorrigible gourmand.
3 recettes de seiche ; rien que cela ?
Et moi, qui en raffole, et moi, qui n'ai pas la mer pour m'approvisionner ; et moi, et moi, et moi...
A Ampuriabrava (n'est-ce-pas calamar1942 ?), quand je chassais encore ; il me suffisais de prendre fusil, palmes, tuba, lunettes et combinaison et j'étais servi.
Mais ici, dans ma campagne ?
Tu me fais tellement venir l'eau à la bouche, que je vais être obligé d'aller à Lyon.
Enfin, on a déjà le régal des Yeux.
Pour en revenir au "Chauveau" ; il a bien l'allure "classique" de bien des phares de nos côtes.
Sur la septième photo, on se croirait bien à la maréee montante ; pas une seule seiche ne doit en réchapper.
Pour finir et pour la petite histoire.
Le "Chauveau" garde la côte" ; le nôtre gardait les buts de "l'Olympique Lyonnais", notre chère équipe de foot, et c'était un excellent gardien...
Allez, bon appétit, Christian.
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 21 Mar 2016 - 11:53

Salut Xavier
si tu as un intermarché ,où autre grande surface,chez toi, regarde dans les rayons des sardines boites
il se peut d'en trouver a l'encre (exellent mais trop peut)ou avec une autre sauce genre tomate piquante, c'est bon en apéro cette petite portion.
chez moi je fais régulièrement des encornets farcis façille et simple a faire tu peut les trouvé en surgelé(ils sont netoyés reste a faire ta farce , riz/crevettes/ moules sauce a l'ail et tomate persil, enfin tu fait comme tu le veux et le tour est jouer.
Je t'enverrais ma façon de les faires.
wavey
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Ven 25 Mar 2016 - 7:58

Le Phare de La Palmyre


Coordonnées
45° 39′ 42″ N
1° 07′ 14″ O

la Palmyre

Construction 1970
Hauteur 36,20 m
Élévation 62,70 m
Portée 27 milles marins
Feux Feu blanc scintillant 1,2 s
Feu rouge fixe
Optique Direction 1/4
focale 25 cm
Lanterne Lampe halogène 650 W
Aide sonore non
Automatisation oui
Gardienné non
Visiteurs non

Le phare de La Palmyre

est un radiophare de construction récente situé dans la forêt de La Palmyre, près de Royan, en Charente-Maritime.
Il est construit sur une dune, au nord de l'estuaire de la Gironde et au sud du phare de la Coubre.

Le premier phare

La construction d'un premier phare, sur les plans de Gustave Eiffel fut réalisée entre 1865 et 1870.
En septembre 1870, allumage d'un feu fixe alternativement rouge et vert pendant des intervalles de 20 secondes sur une tour circulaire métallique soutenue par trois jambes de force de 30 m de hauteur.
En 1881, le feu est électrifié.
En 1895, extinction de ce feu à l'allumage de celui du phare de la Coubre.
En 1932, allumage d'un feu directionnel sur charpente en bois à 2 km plus au sud.
En 1944, les troupes allemandes dynamitèrent cette tourelle métallique.

Après la guerre le feu directionnel est porté sur une potence métallique.
Phare actuel

Le phare actuel,



construit en 1960, est une tour de béton lissé. La tour porte à son sommet un radar de surveillance. C'est un feu directionnel signalant le chenal pour éviter des bancs de sable.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phares...   Ven 25 Mar 2016 - 9:14

Bonjour Christian.

Que ce soit l'ancien, que ce soit le nouveau ; difficile de faire plus "moche"...
Heureusement, l'efficacité prime sur le reste.
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 26 Mar 2016 - 8:25

Le phare de Terre Négre



Phare de Terre-Nègre. à St palais sur mer

Etablissement de signalisation maritime n°1095/000. Alignement à 327° Signalisation des accès à la Gironde. Pour parer un banc dangereux en Gironde dit la Barre à l'Anglais.


Histoire

Le 27 octobre 1834 le ministre de la Marine transmet une demande formulée par les marins du port de Royan réclamant l'allumage d'un fanal, semblable à celui déjà existant de ce port, près de la tour de Terre-Nègre. Mais le 11 janvier 1835, la Commission des phares estime que les crédits sont insuffisants pour répondre à cette attente et émet l'avis d'ajournement.

Après une nouvelle demande des marins, la Commission accepte le 18 décembre 1836 l'installation pour essai d'un feu sur la tour existante de 25 m de hauteur.

1er phare


•15 octobre 1838 : allumage sur la tour de Terre-Nègre existante
•1772, exhaussée et restaurée. "Un petit feu fixe côté Nord de l'embouchure de la Gironde est allumé pour faciliter aux navigateurs qui entreraient de nuit, par la passe du nord. (...) Ils ne devront s'engager de nuit dans l'embouchure de la Gironde qu'en cas d'absolue nécessité", (Annales Maritime et Coloniale, 1838, pg 1015). En alignement avec le feu de la Falaise à 550 m en avant et allumé le 01 septembre 1852. Ce feu était placé sur une potence en bois.

2ème phare

•1856 : feu fixe blanc de 3ème ordre sur une tourelle cylindrique au centre du corps de logis en maçonnerie de 23,60 m de hauteur.- Aménagement d'une salle de bain et agrandissement du bâtiment.Le phare est faiblement endommagé pendant la guerre, et n'a pratiquement pas souffert sauf à la fin du conflit et au moment de la Libération.
•en mai 1945, la tour est restée debout mais le sommet de l'édifice présente des brèches et les alentours sont minés.

Réparation et nouvelle optique
•mars 1947 : allumage du phare.

Description architecturale

1er phare
•Taille générale 25 m.
•Hauteur de la focale 23,60 m.
•Tour cylindrique en maçonnerie lisse centrée sur un soubassement.

2e phare
•Hauteur au-dessus de la mer 37 m.
•Taille générale 24,50 m.
•Hauteur focale 26,60.
•Tour cylindrique en maçonnerie lisse centrée sur un soubassement de forme irrégulière en maçonnerie de pierres lisses. Terrain 4374 m2.

Description technique
•1ère optique : 15 octobre 1838 feu fixe blanc de 4ème ordre focale 0,15 m.
•Autres optiques. 1856 : feu fixe blanc de 4ème ordre petit modèle dioptrique avec secteur renforcé de 5ème ordre catoptrique
•20 septembre 1899 : feu à 3 occultations toutes les 18 secondes, secteurs: blanc, rouge et vert de focale 0,25 m.
•28 juillet 1904 : feu à 3 occultations toutes les 12 secondes, secteurs : blanc, rouge et vert. Focale 0,30 m au 1/2 d'horizon.
• Mars 1947 : feu à 3 occultations toutes les 12 secondes, secteurs : blanc, rouge et vert. Focale 0,30 m au 1/2 d'horizon.

Combustibles
•Huile végétale : 1856.
•Huile minérale : vers 1875.
•Vapeur pétrole : 1904.
•Electrification : 1939.



Etat actuel

•Tour cylindrique Hauteur 26,60 centrée sur un soubassement en maçonnerie de pierres lisses à chaînes d'angle en pierres apparentes.
•Cylindre peint en rouge et blanc.
•Lanterne contemporaine Ø 2 m rouge à vitres planes au 1/2 avec un abri sur la passerelle pour un feu de direction
•Rambarde métallique.
•Différents bâtiments complémentaires.
•Feu à secteurs blanc, rouge, vert à 3 occultations 12 sec.
•Optique au 1/2 d'horizon de focale 0,25 m avec lampe halo 650W. Portée 18 milles.

•Forme un alignement à 327° avec le phare postérieur de la Palmyre.



Nous allons nous délocaliser éxeptionnelement
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Sam 26 Mar 2016 - 10:45

Bonjour Christian.

Voilà un phare bien classique, en fait.
Mais heureusement, la photo vaut le détour, si j'en crois mes yeux.
Que de bonnes choses pour mettre nos papilles en éveil.
Petite remarque : je croyais que le jour de Pâques, on mangeait de l'agneau.
Mais c'est vrai, qu'ici, on est en bord de mer ; et, on ne le regrettera pas.
Cependant, pour être complètement dans la note, il faudrait être en baie du "Mont Saint Michel".
Ah ! Les fruits de mer, en entrée... Ah ! L'agneau de "prés salés", ensuite...
Là, assurément ; les deux plats font bon ménage.
Mais ne faisons pas les difficiles ; le "café de la paix" et le restaurant "au grand large" nous attendent.
Mais revenons-en à notre phare ; il est bien beau, quand même.
Bien cordialement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 28 Mar 2016 - 9:30

le phare de Saint Georges de Didonne où
Phare de Valliérre




Fonction Phare d'atterrissage
Localisation Saint-Georges-de-Didonne, Charente-Maritime, Charente-Maritime, Poitou-Charentes


Coordonnées latitude : 45’598177 / longitude : -1’0074729
Construction 1806 et 1901
Allumage 25 novembre 1901
Nombre de marches 144 marches
Hauteur 25 mètres (hauteur de l'ampoule)
Élévation 36 mètres (haut-dessus des plus hautes mers)
Automatisation 2000
Extinction 1969
Protection Monument Historique Classé MH le 17 décembre 2012
Gestionnaire Office municipal du tourisme
Fréquentation 8 666 visiteurs/an (donnée 2012)


Près du petit port de Saint-Georges-de-Didonne, au-dessus de Royan, alignement du chenal de saintonge pour l'accès au port de Royan.

J'AI DIT LE PHARE attention

Le premier phare de Saint-Georges-de-Didonne a été allumé le 15 août 1860 sur une maison-phare, à 8,50 mètres de hauteur. La puissance a été augmentée le 3 décembre 1900 mais le phare a été désaffecté le 25 novembre 1901 après déplacement du feu sur une tour plus élevée (29 mètres).


Maison phare

••15 août 1860 : feu fixe rouge sur la façade de la maison du gardien à 8,50m au foyer.
•3 décembre 1900 : augmentation de la puissance et brûleur à incandescence par le pétrole.
•25 novembre 1901 : le même feu sur une nouvelle tour carrée en pierres de taille de 29m de hauteur à 30m de l'ancien support.






De section carrée, le phare présente une base de granit en grand appareil, le reste de la tour étant en pierres de taille de plus petites dimensions et en léger bossage. L’ensemble se trouve coiffé d'une coupole en cuivre que surmontent une girouette et un paratonnerre à 36 mètres de haut. L’entrée, magnifiée d’un fronton et de pilastres, donne le ton classicisant de l’édifice. Le phare compte 144 marches pour un seul escalier éclairé de 4 fenêtres sur les côtés Est et Ouest. Une corniche, supportée par 4 consoles en volutes sur chaque face.
Plans dessinés par les ingénieurs Thurninger et Alexandre.
Construction autorisée par la D.M. du premier décembre 1899. Les travaux sont exécutés par l'entrepreneur Brunet Saint-Jean d'Angely, à la demande des pilotes de Saint-Georges-de-Didonne, entre le premier mai 1900 et août 1901.
Les moellons proviennent de la carrière proche de Saujon, les pierres de tailles de parement proviennent de Saint-Même, les marches d'escalier viennent de Vilhonneur près d'Angoulême et le soubassement est en granit bleu de la région nantaise.
Le chantier est ouvert le premier mai 1900 et s'achève en août 1901.
Électrification du feu le 22 avril 1947, puis éteint le 28 juin 1969.
La tour porte des impacts d’obus sur sa face nord, trace des combats de 1945 lors de la libération de la poche de Royan.
La maison-phare de 1860 n’existe plus mais nous ignorons les causes et l’époque de sa démolition.


Son feu blanc servait d'alignement avec le phare aux Lapins dans la forêt de Suzac (qui lui, portait un feu rouge) aux navires qui entraient dans l'estuaire de la Gironde. Son optique portait de 10 à 25 milles suivant les conditions météorologiques. Devenu obsolète à cause des nouvelles techniques de radio-navigation et par la création du port pétrolier du Verdon (en face rive gauche), il a été désaffecté en 1969 puis a ouvert ses portes au public en 1989.

Le phare est classé au titre des Monuments Historiques depuis 2011.




il y a une recette "Le jaud au pineau"
voir dans la rubrique "des recettes de saisons "
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phare   Lun 28 Mar 2016 - 10:28

Bonjour Christian.

Comme le laissait présager la photo n° 4 ; ce jour-là, le phare de Saint Georges de Didonne avait bien rendez-vous avec la lune (photo n° 7).
Bien cordialement.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 18478
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 28 Mar 2016 - 13:52


Pot à feu (square St Roch Le Havre) ancêtre de nos phares,lla couronne symbolise la visite de Napoléon 1er en 1810
Il était dans le même square en septembre 1944 et il a survécu aux bombardements alliés qui ont rasé le centre ville
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages : 4391
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 28 Mar 2016 - 16:01

L O Je constate que mon texte au sujet du 
est toujours dans mon profil Brouillon
Lors de l'escale de La Rochelle avec le A 958 Zénobe Gramme (1968/69) la route suivie par le Z.G. passait près du phare Lavardin comme le montre le dessin suivant (en bleu route suivie)

Ceci a certainement donné l'inscription suivante au journal de bord
0638 ⊥ Lavardin x cables   ( ⊥ signification de ce signe par le travers


Salut  marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation



Dernière édition par VALKIRI le Lun 28 Mar 2016 - 20:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Lun 28 Mar 2016 - 16:22

ce n'est rien Valkiry
laisse ou tu l'a posté et fait une remarqueseulement ; voir page 66 complément" le phare du Lavandain" si non touet la page serra décalée
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Pot à feu   Mar 29 Mar 2016 - 11:40

Bonjour Polinar.

Et bien oui ; on peut dire que c'est un miraculé...
Tu as bien fait de nous poster cette photo ; c'est magnifique et très rare, sans doute.
Je pense que ce devait être un travail de tous les instants, pour maintenir la flamme haute et claire...
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4950
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   Mer 30 Mar 2016 - 8:28

Le phare de Richard
Feux éteint
Juste une petite explication la vidéo en dit plus

Coordonnées
45° 26′ 22″ N
0° 55′ 55″ O

Localisation Jau-Dignac-et-Loirac, Gironde

Construction 1843 - 1870
Hauteur 18 m
Feux éteint
Gardienné non
Visiteurs oui


Le phare de Richard se trouve à Jau-Dignac-et-Loirac. Comme tous les phares de l'estuaire de la Gironde, il n'est plus en activité.

C'est un phare cylindrique, pas assez haut malgré ses 18 mètres, construit en 1843. Son escalier à vis compte 63 marches en pierre et mène à la corniche.



En 1870 un autre phare métallique de 30 mètres de hauteur, dont la lumière était plus visible, a été bâti. Ce phare a été en service jusqu'en 1953 puis démoli.

La maquette de ce phare est exposée à côté


Le phare de Richard et l’estuaire de la Gironde... par jean-marie-du-01
Revenir en haut Aller en bas
lebon
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4163
Age : 76
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: les phares en mer et à terre.   Mer 30 Mar 2016 - 9:10


super super
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral de flottille
Amiral de flottille


Nombre de messages : 1202
Age : 74
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Phares...   Mer 30 Mar 2016 - 14:16

Bonjour Christian.

Encore ue phare dans un cadre absolument charmant ; et le petit musée ne l'est pas moins.
Quant à la vidéo, je ne t'en parle même pas ; une merveille.
Merci pour ce moment de pur plaisir...
Bien à toi.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les phares en mer et à terre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les phares en mer et à terre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: Cafetaria-
Sauter vers: