Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 La Force Navale était pauvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: En subsistance   Mer 6 Mai 2015 - 16:56

le temps passe vite. Vint la fin de l'ECG et du stage canonnierdans en fin septembre. Comme je l'ai déjà dit tous les participants furent mutés sauf les trois "jeunots" dont j'étais" Nous sommes donc restés à trois,Ginion Mertens et moidans la chambrée en attendant notre sort. Ce furent alors trois semaines de vacances
Nous étions exemptés de piquer, nous pouvions aller en ville tous les soirs au mlieu d'un jour sur deux. Pas de salut au drapeau ni de rassemblements, seulement rester en subsistance et disposition Cela voulait dire que nous n'avions rien d'autre à faire que lire un journal ou un bouquin ou faire des mots croisés
Personnellement j'ai fait une petite maquette au 1/500ème à la ligne de flottaison avec du brustol, des bouts d'allumettes ou de fin fil de fer et peinte à l"aquarel ou encre de chine.Un matin le commandant Geluyckens vint nous voir pour le ne sais plus quelle raison et a vu la petite maquette sur laquelle je travaillet. C'était un vieux bateau pilote anglais à haute cheminée jaune, coque noire avec incription PILOT en grosses lettres blanches. Je l'ai conservé dans ce qui me reste de ma petite collection. Il en résultat qu'il nous demanda de faire la maquette du balisage d'un estuaire. Ce fut fait sur une vieille table de ping pong. Les terres étaient faites en papier journal écrasé dans de l'eau et consolid par une bonne couche de peinture brune. Tout le balisage y fut install&é, bien sûr pas à l'échelle des bateau poiur être bien visible, les feux des règles de route étaient des perles de couleurs elles non plus à l'échelle pour a même raison. Le tout était du plus bel effet. Je me demande encore si la maquette fut utilisée et pendant combien de temps elle a pu résister à l'usage.
Revenir en haut Aller en bas
Roger B.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2776
Age : 83
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Mer 6 Mai 2015 - 18:07

Bonsoir Robert,
Je lis avec attention toutes tes anecdotes , j'ai eu le plaisir de rencontrer l'Amiral Geluyckens l'année passée au M.R.A toujours aussi sympa.
A l'époque la Marine était rattachée au ministère des communications , voici ma question, aviez vous un livret militaire?
Amitiés,
Roger
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Livret militaire   Mer 6 Mai 2015 - 18:32

Je n e me rapelle plus si nous avions un livret militaire proprement dit mais nous avions un carnet (de quel nom ,) dans lequel figurait notre temps de navigation je ne sais plus si on me l'a remis où il a été perdu quand j'ai quitté mes parents pour me marier. Amitiés.Robert
Revenir en haut Aller en bas
Roger B.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2776
Age : 83
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Jeu 7 Mai 2015 - 18:58

Robert a écrit:
Je n e me rapelle plus si nous avions un livret militaire proprement dit mais nous avions un carnet (de quel nom ,) dans lequel figurait notre temps de navigation je ne sais plus si on me l'a remis où il a été perdu quand j'ai quitté mes parents pour me marier. Amitiés.Robert

Bonsoir Robert,
Comme tu le décris, vous  aviez un carnet de marin, j'en possède
un sans inscription,je vais essayer de l'envoyer via le FORUM,
Sincère amitiés,
Roger
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: L'Artevelde   Ven 8 Mai 2015 - 11:53

Pendant notre séjour en "subistance" nous fûmes chargés deux nuits de suite d'une garde spéciale. L'Artevelde sans équipage et fermé était ammarré au quai Cocherill. Pendant deux mois le Breydel y avait été amarré à couple et nous utilisions réguliarement sa baleinière pour nos exercices de canotage, avant qu'il ne disparaisse , remorqué sa vie et être ferraillé. Il fut alors décidé de désarmer et vider l'Artevelde qui n'avait d'ailleurs servit que comme base des MMS en 1946 puis envoyé à Hoboken pour remise en état. Mais comme je l'ai décrit par ailleurs sa machinerie ne causait que des problèmes et consommait énormément de carburant. Il ne fit qu'une mission de quelques jours pour aller embarquer en Angleterre des depth charges utilisées pour faire sauter les épaves de la côte, puis s'en alla dormir au quai Cockerill.
Notre trio fut chargé de passer deux nuits à bord. Pendant deux jours des camions de la FN vinrent charger tout les instruments, meubles, munitions et appareils dont on le déchargeait. Nous devions simplement être que quart à bord en surveillance pour la durée de la nuit. En arrivant le premier soir l le camion attendait sa dernière chrage. Nous avons vu, chose honteuse deux matelot je ter divers pièces par essus bord pour éviter de les transporter au camion.
La nuit sur un navire vide et sas chauffage dans une froide nuit d'octobre n'est pas une partie de plaisir, mais à notre rentrée à Mahieu nous pouvions aller nous coucher pour la journée si nous le souhaitions. Le magnfique navire ne fut plus rééquipé et finit sa carrière sans jamais avoit été ni garde^-pêche ni dépot des équipages comme certains l'ont affirmé. Cette croyance bien entendu confirmée par tous les "historiens" qui se contentent de répéter des évêneent sans en vérifier les sources ni les archives.
Voilà pour la fin de notre subsistance car bientôt nous allions retourner à la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Retour à la mer.   Ven 8 Mai 2015 - 12:31

Le 28 octobre , si je me rappelle bien, Ginion et ùoi furent drafté sur le 1020 et Mertens partit vers un autre MMS, c'est ainsi que Ginion et moi avons fait tout notre servcice ensemble, mon matricule était ZM 47722 et lui 721. Le 1020 vait radoiube et fra^chement repeint pour être affecté à la garde hivernale de nous eaux territoriales, Ce n'était pas encore le temps de l'EuropeN et il fait pourchasser les contrebandies français qui venaient braconner dans nous eaux. J'y ai retrouvé le CC DePoorter qui ayant rang d'officier de police judiciaire était qualifié pour la garde pêche. venait de succéder au CC Delforge.
Le premier lieutenant était le LV Grandjean et l'aspirant Legros, dit "Dumb" était troisième officier. J'ai oublié le nom du coxwain, mais de ile boatsman était le quartier-maître Van Boeckel, il y avait aussi trois quartier maîtres machine et un électicien. Le reste de l'équipage était composé de trois quartiers maîtres machine, un premier matelot liégois nommé Dutillioux un volontaire de carrière qui nous fit une fois bien rire lors d'une mémorable cuite qu'il eut à Dunkerque. Enfin, six matelots de pont et six stokers.
A mon arrivée à bor, en eaminant ms documant lez 1er lieutement me dit "Ah! Enfin un canonnier. J'ignore pourquoi je fus chaoisi puisque mon ami Ginion l'était aussi. Probablement parceque je fus le premier des deux à lui présenter mes documents. Il me remit aors les clefs de "ma" pantryr. Elle étair située sous le gaillard d'avant, sans hublot, uniquement l'éclairage électrique. Très poussièreuse et en désordre elle avait bien besoin d'une remise en ordre. Un ratelier avec six fusils Springfielg américhains de 1917 chemisé pour les cartouches O.303 anglaises er six mitraillettes Lanchester, un amocellement de casques type plat à barbe angalis dont les bords commençaient à rouiller et la peinture grise à s'écaliller. La pantry était traversée de bas en haut par un gros tube d'environ soixante centimètres de diamètre qui permettait à la chaine d'ancre de descendre dans son puit. Un des avantages de ce petiit endroit était que je pouvais aller y faire une petite sieste. quand j'en avais envie. (suite au prochain numéro)
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Peutêtre pas très original   Dim 20 Sep 2015 - 12:40

Une toute petite et très vieille anecdote. Je suis entré comme milicien à la FN le 15 mars 1948 (oui ! oui!)C'était le temps ou on commençait par six semaines de CIP comme les ploucs kakhis. Nous constituions si je me rapelle bien la 'Divicson A" formée de quatre pelotons. Les 1 et 2 d'expression flamande et les 3 et 4 francophonse. La division A était commandée par un capitaine de l'armée dont je ne donnerai pas le nom, car peu sympathique, rond de cuir et scron,gneugneu. Pour l'exercice les pelotons étaient commandés par un sergent major avec un segent comme adjoint. Le 3èmè peloton a eu la chance d'être conduit par deux sympathiques sous-offs, dont je donnerai donc les noms, (une photo même si je savais encore en passer une sur le forum) (1), le sergent-major Vanderhaegen et le jeune sergent Smeets. Personne n'a jamais reçu un jour de balle de leur part, on les respectait et une bonne entente règnait. Par contre les deux peloton flamands n'avaient pas cette chance, j'ai oublié le nom de l'un d'eu, un grand type qui était un vrai tortionnaire. A sa prem!re inspection de la chambrée du peloton il avait mis des gants blancs évidemment la pointe de son doigt fut souillée, résultat : suppression des sorties du soir pour une semaine (NB les bleus étaient seulement de sortie un jour sur deux séparés par un jour de piquet. "Beau" souvenir des mentalités de l'armée de l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Roger B.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2776
Age : 83
Localisation : bruxelles 1160
Date d'inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Dim 20 Sep 2015 - 13:15

Comme le temps passe mon cher ancien super
Amitiés, Roger
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19500
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Dim 20 Sep 2015 - 13:18

super super tout à fait pour ces deux témoignages 
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Archer
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8159
Age : 69
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Dim 20 Sep 2015 - 19:29

super super

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
chris7450
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2460
Age : 70
Localisation : Hainaut - Morlanwelz
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Lun 21 Sep 2015 - 9:02

Merci Robert thumleft
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
lebon
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4380
Age : 77
Localisation : Pont-à-Celles
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: La Force Navale était pauvre   Lun 21 Sep 2015 - 9:20

super super
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: La FN était pauvre (ou avare?)   Mar 22 Sep 2015 - 11:17

Un petit souvenir qui me revient, excusez moi si j'ai oublié que je l'avais avais déjà communiqué.
Je suis donc entré à la FN le 15 mars 1948. Pour notre première instruction au CIP nous avons bien enendu hérité s'un fusil, le mien étaiy un vieux Lee-Enfield à la crosse couturée de coups et de petites coupures. J'étais déjà coutumier des fusils car j'était inscrit avec Jean Rigot, mon vieil ami d'e l'Athénée Fernand Blum à l'UFAC qui avait un cercle de tir au défunt Tir National devenu RTB. Jean habitait une maison contiguë au Tir et y avait récupéré le jour de la Libération un magnifique fusil allemand K 98 flambant neuf et j'avais personellement récupéré ches un ami de mon père une carabine de cavalerie française Lebel Saint Etienne dont le démontage simple et rapide lui permettait de la transporter clandestinement. Nous ne manquions pas de munitions car nous en avions récupéré pas mal ainsi que bien d'autre chose dan un dépot allemand abandonné en face de l'aérodrome de Melsbroek ou nous pénétrions par l'arrière à l'insu des sentinelles qui somnolaient à l'entrée principale.
Ordonque j'inpecte mon vieux fusil et je m'aperçois que le guidon était sur le point de tomber. Je l'ai don enlevé pour le garder dans mon portefeuille soigneusement enveloppé dans un petit bout de papier pour ne pas être accusé de l'avoir perdu lors d'une inspection.
Nous avions donc un fusill mais il ne nous a servi que pour faire du maniement d'armes et du square bashing. Pardon ! Une SEULE fois nous avons fait un tir dans une petite casemate située derrière Mahieu.
Seulement un chargeur de cinq cartouche, nous étions donc aussi bien entraînés pour le combat terresre que les US Marines. mon hobby m'a bien servi plus tard quand je fus le canonnier du 1020 !
A suivre : Entraînement à Sainte Croix
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Exercices de tir à St Croix   Mar 22 Sep 2015 - 11:43

A l'automne 1955 j'ai été convoqué à Sainte Crois pour un rappel de quinze jours pour une formation DEMS. Nous étions une douzaine d'officiers et de sous-officiers de réserve . Notre premier cours fut un exposé fait par un capitaine de corvette plus rès jeune et aux grosse lunettes d'égail noir, manifestement un kakhl déguisé en officier de marine, nous ne l'avons d'ailleur plus jamais revu. Nous devions être instruits au 3inches AA US, au Bofors 40mm et au 20mm Oerlikon. Je n'avais connu que le lnches Royal Navy et le Flak 38 20 mm  hérité de la Kriegsmarine.
Première surprise nous somme en 1955 en pleine guerre froide et notre mentor nous dis froidement que ces armes sont démodées mais seront placées sur les cargo "pour le moral des équipages". Belle entrée en matière. Vers la fin de l'instruction nous sommes conduits à Lombardzijde pour un tir à l'Oerlikon. Un pièce est montée sur un socle de béton au sommet d'une des dunes. Au signal le perenier d'entre nous se met dans les bretelle. Un avion arrive logeant la côte, c'est un Spitfire cicil de la COGEA qui remorque une clache. Au commandement "Ouvrez le feuç" le tireur commence son tir mais est presque immédiatement stoppé par l'ordre "Cessez le feu" Il en fut de même pour chacun d'entre nous.
L'avant dernier jour nous avons embarqué sur le LECOINTE pour un exercice Bofors au large. Cette fois le but annoncé devait être un appareil de la Force Aérienne. La mer était relativement bonne mais le ciel était couvert par un plafond de strus assez bas. Nous avons passé la journée sur le pont à côté de la tourelle Bofors et allat nous réchauffer de tems à autre contre la cheminé. L'avion de la FAe n'est jamais venu. Nous avons tous souhaité qu'en cas de conflit l'aviation rouge serait aussi prudente.
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 4732
Age : 75
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   Mar 22 Sep 2015 - 11:55

Belle histoire Robert bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Force Navale était pauvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Force Navale était pauvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Les anecdotes durant votre passage dans la Force Navale-
Sauter vers: