Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6321
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Mar 1 Jan 2019 - 11:46

thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 825
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Les U Boote, victimes du Radar   Jeu 31 Jan 2019 - 15:07

En 1939, les radars de la Kriegsmarine  étaient plus performants que ceux de la Royal Navy,mais  elle allait vte ratraper son retard en grande partie grâce à sa bonne  collaboration avec la RAF et les excellents  liaisons ente elles, ce qui était loin d'être le cas en Allemagne.   De plus les chercheurs allemands estimaient qu'il était impossible de concevoir des radars oppérant en VHF, c'est à dire sur des longuers d'ondes centimétriques. De ce fait pendant la première moitié de la guerre les radars allemands souffraient d'inexactitude inhérente aux ondes métriques et étaient surtout valable pour la navigation. Ce n'est qu'en 1942quand ils découvrirent dans l'épave d'un bombardier Short Stirling abattu un radar H²S  qui contenait un magnétron à cavité qu'ils urent en le copiant de traverser la barrière du VHF.  Il était alrs trop tard pour rattaper l'avance en dévellopement prise par les Britanniques.
          La Kriegsmarine surestimait la défense passive contre les radars en maintenant une sorte de silence d'émissions radars pour ses bâtiments, comme pour des émissions de radio
En conséquence les U Boote devaient découvrir les convois ou les escorts groups par veille optique , ce qui était un grand désavantage. Quand en fin de guerre les U.Bote furent schnorkelysés leurs radars dépassés. ces déficiences eurent sans le moindre doute furent pour une bonne pat dasn la déaite des U Boote dans la Bataille de l'Atlantique.
          Au début de 1941 la Royal Navy reçut de la RAF plusieurs radars ASV Mark II    aéroportés qui furent à l'origine du premièr repérage par son radar et la destruction par le destroyer HMS Vanoc au mois de mars.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3996
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Jeu 31 Jan 2019 - 15:31

Bonjour Robert.

Je crois que l'on peut tirer les mêmes conclusions pour l'Asdic ...
Qu'en pense-tu ?
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
VALKIRI

Nombre de messages : 5491
Age : 81
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Jeu 31 Jan 2019 - 16:11

L O Les "allemands" avaient aussi un système particulier de navigation(aérienne et maritime) le Sonne connu chez nous après la 2 ème GM sous le nom de Console (permettant de se positionner par triangulation angulaire grâce à deux ou trois émetteurs)
Alors que les Britanniques, pétris de tradition navale, se fièrent, au moins au début de la guerre, aux méthodes traditionnelles de navigation astronomique (visée d'étoiles au sextant à travers une coupole transparente ou astrodôme et pointage sur une carte papier), ce qui se révéla ensuite inadapté, en particulier pour les bombardiers rapides, les Allemands développèrent des méthodes de navigation et de guidage basées sur la radio navigation et la radiogoniométrie.

Système que j'ai encore employé en 1967/68 sur le Zénobe Gramme A 958  par écoute d'un bête poste de radio ayant quand même les Grandes Ondes (au dessus de 300Khz) en écoutant le nombres de points et de barre (. -) émis par les stations émettrices  avec une carte adéquate qui les transformait en relèvement  la position du bâtiment avait un degré d’exactitude de +/- 3 miles . (voir carte)


NOT TO BE USE FOR NAVIGATION
Les stations employées pour obtenir la position étaient :
1) STAVANGER  NORVEGE
3  BUSHMILLS  IRLANDE
4  PLONEIS (Brest) FRANCE.


Salut  marin barre

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3996
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Jeu 31 Jan 2019 - 16:15

Bonjour et merci Valkiri, pour tous ces détails techniques.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6321
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Ven 1 Fév 2019 - 12:02

thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 22164
Age : 68
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Ven 1 Fév 2019 - 13:17

@VALKIRI a écrit:
L O Les "allemands" avaient aussi un système particulier de navigation(aérienne et maritime) le Sonne connu chez nous après la 2 ème GM sous le nom de Console (permettant de se positionner par triangulation angulaire grâce à deux ou trois émetteurs)
Alors que les Britanniques, pétris de tradition navale, se fièrent, au moins au début de la guerre, aux méthodes traditionnelles de navigation astronomique (visée d'étoiles au sextant à travers une coupole transparente ou astrodôme et pointage sur une carte papier), ce qui se révéla ensuite inadapté, en particulier pour les bombardiers rapides, les Allemands développèrent des méthodes de navigation et de guidage basées sur la radio navigation et la radiogoniométrie.

Système que j'ai encore employé en 1967/68 sur le Zénobe Gramme A 958  par écoute d'un bête poste de radio ayant quand même les Grandes Ondes (au dessus de 300Khz) en écoutant le nombres de points et de barre (. -) émis par les stations émettrices  avec une carte adéquate qui les transformait en relèvement  la position du bâtiment avait un degré d’exactitude de +/- 3 miles . (voir carte)


NOT TO BE USE FOR NAVIGATION
Les stations employées pour obtenir la position étaient :
1) STAVANGER  NORVEGE
3  BUSHMILLS  IRLANDE
4  PLONEIS (Brest) FRANCE.


Salut  marin barre
super
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 825
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Asdic   Ven 1 Fév 2019 - 15:50

Bonjour Xavier
Je vais y venir, il y a de quoi en dire.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3996
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Sam 2 Fév 2019 - 12:07

Bonjour Robert.

Merci d'avance ; on salive, déjà...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 825
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Moyens antisonar   Sam 2 Fév 2019 - 16:14

Le dévellopement de l'Asdic, dit sonar par les américains, et aussi ses tactique d'opération avaient été tellement améliorée qu'au début de 1943 les sous-marins en était de plus pu victimes. La Kriegsmarine devaient donc mettre au point des systèmes pour combattre son usage.
        Le  premier  système  système, dénommé "The Bold" par la Royal Navy, fut une sorte de sorte de cartouche perforée éjectée par un dispositif fixé à la poupe du sous-marin. Cette cartouche contenait un produit chimique, l'hydrure de calcium (CaH²), matière grise qui se transformait en hydrogène quand il était plongé dans l'eau. Cette transformation produisait une sorte de bouillonement de bulles d'hydrogène qui  faisait écho et ressemblait à l'écho d'un sous-marin.
         Pour éviter la détection en surface, le procédé codé "Aphrodite" , un petit ballon gonflé d'hydrogène empoté par le vent et larguait après un certain temps des bandes d'aluminium qui povoquait des échos seemlables à ceux d'un bâtiment surface
         Enfin le procédé codé "Alberich" , du nom d'un nain mythique , qui pouvait se rendre invisible, pour garder le trésor des Niebelung. Une double couche de caoutchouc était très soigneusement collée sur la coque de l'U Boot  après grand nettoyage et une couche de peinture spéciale. La cuche extérieure était perforée de petit trous cylindriques ce qui absorbait les ondes sonores du sonar sans renvoyer d'écho. Mais il était trop tard, les Alliés avait déjà pris pied en Algérie, et de plus l4Allemagne connaissait alors ne grande pénurie de caoutchouc. Le seul succès notable fut celui de l' U480 parvint à couler une corvette, un dragueur de mines et un marchand, les 21 et 22 juillet 1944 dans la Manche, et le lendemain un autre marchand, un trainard d'un convoi sous lequel il avait put passer sans se faire repérer. Fêté comme des héros son équipage à leur retour à Bergen, repartit pour sa croisière suivante pour disparaître dans les eaux de la Manche non loin de la zone de ses explois.
        Le procédé fut alors appliqué sur les tètes de schnorkels que la finesse des radars alliés parvenaient à détecter.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3996
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Sam 2 Fév 2019 - 17:40

Bonjour et merci, Robert
C'est encore une illustration, bien connue, de l'histoire de l'obus et de la cuirasse...
Seulement, là ; elle s'applique aux soums, tout comme c'était le cas, pour les cuirassés.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
SCHOETERS CHRISTIAN

Nombre de messages : 5944
Age : 64
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Dim 3 Fév 2019 - 6:27

super super
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6321
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Dim 3 Fév 2019 - 11:54

Very Happy super super super
Revenir en haut Aller en bas
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6321
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   Dim 3 Fév 2019 - 11:55

Very Happy super super super
Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
Robert

Nombre de messages : 825
Age : 90
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Le Snorkel   Dim 3 Fév 2019 - 16:04

L'idée de se cacher sous l'au en respirant avec un tube, elle est anciennne, et bien des fugitifs ou des guerilleros se cachèrent en se couchant sous l'eau et enrespirant par un tube.
Ce fut un officier de la Koninklijke Marine néerlandaise qui m'appliqua aux soumarins avant la seconde guerre, et dénomma son invention Snorkel ( ronfleur, en allemand Schnorchel). La Royal Navy et la Kriegsmarine découvrirent son invention au mois de mai 1940, quand deux sous-marins hollandais de la classe O rejoignirent l'Angleterre et  trois  autres encore en chantier(les O 25, O 26 et O 27) furent saisis sur cale par les Allemands. Les deux marines n'y trouvèrent pas d'intéret,  les Allemands n'y trouvèrent pas non plus d'intéret vital et mirent leurs trois prises achevée en démontant leur snorkel, il devinrent les  UD 3, UD 4 et UD 5 dans la Kriegsmarine. Ils servirent essentiellement comme bâtiments d'entraînement , l'UD 5 fut retrouvé intact à Bergen à la capitulation et rendu aux Hollandais il repris  son service jusqu'en 1959.
      Les romanciers peuvent écrire des livres de science-fiction, ils inventent un futur inconnu, les historiens ne peuvent pas écrire des livres d'histoire-fiction relatifs à des circontances qui ont existé.  Il est donc inutile d'envisager l'influence de l'adoption du Schnorcel aurait joué dans l'évolution de la Bataille de l'Atlantique s'il avait été immédiatement adopté par la Kriegsmarine.
      Au début de 1943 mauvaise évolution des pertes d'U Boote  qui étaient de plus en plus obligés de plonger pour échapper aux escortes, spécialement aux escort groups et aux repéragesdes quadrimoteurs à très longs rayons d'actions  des Alliés amena la KM à revoir ses vues.  Le tube du Schnorchel  devait être maintenu assez haut pouret de maintenir une plongée très prévis pour éviter l'absobtion d'eau causée par certaines lames importantes...
L'inégnieur Helmuth Walter mit au point une valve automatique qui arrêtait le passage de l'eau pendant le passage de la lame. Pendant e laps de temps les diesels pompait l'air dans le sous-marin et diminuaient très fort la pression ce qui était trs désagréable pour l'équipage qui ne pouvait presque plus repirer jusque la reprise brutale de la pression devenue alors elle aussi fort désagréable. Ceci obligeait  une navigation très précise en fonction de l'état et tout  spécialement quand es circontances obligeait de rester longtemps en plongée Schnorchel.
      Petit à petit les équipages finir par s'adapter. A la capitalution allemande en 1945  le U520  et le U977 n'ont pas obéit aux ordre de se rendre et parvinrent en Argentine. Pendant la plus grande partie de leur traversée il naviguaient de jours au Schorchel et  la nuits feux éteints. Le commandant de l'U977 a écrit ses mémoires et on peut y lire les eêmes désgement de ce tpe de navigation. Au repos le Schnorchet était couché dans un emplacement sur je côté tribord du pont du sous-marin et devaient être relevé en action. De ce fait il avait été trè difficile à adapter sur les Types VII dont il obstruait la vue au péicope sur une certain angle et pafois les fumées de l'échapement embuaient les lentilles de deux péscope.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les U-Boote, sous-marins de la Kriegsmarine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Les marines de guerre en 1939 - 45-
Sauter vers: