Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 MMS 1020

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: MMS 1020   Ven 8 Nov 2013 - 10:35

Penndant tout l'hiver 48 49 le MMS 1020 travaillait en gardpêche des eaux territoriales belges. Cela impliquait une navigation AR Escaut Nieuport du mardi au vendredi avec bien entendu des exceptios. La vie à bord de cette petite unité étaient très agréable et l'équipage de 18 matelots était une vrai bande de copain. L'état maor commandant était le CC Depooerte, 1er lLTGrandjean et Aspirant Legros. Le 1020 paassait la nuit à l'ancre. non loin de la bouée NF 9 (si mes souvenirs sont bons) On embarquait patfois un officier marinier français qu'on allait alors débarquer à Dunkerque. A l"poque Dunkerque était alors encoretrès êubreconstruit. Les environs du port était en core délabrés et presque déserts. Nous allions nous amarrer pour la nuit dans un bassin dont j'ai oublié le nom. Je n'allaid jamais en ville car cela impliquait une bonne demi heure de marche dans un véeitable désert. Près du quai il y avait un bistrot dans une vielle baraque de planches. Le cognac coutait FF, c'est à dire FBe au taux de change alors en cours. c'est vous dire. N'étant pas spécialement buveur, ce qui n'était pas de cas de tout le monde et je consommais toujours avec modération comme on dit aujourdhui, expression inconnue à l'époque.
[u]n soiir que nous étions arrivé assez tard, le commandany Depoorter qui était un officier sympa et débonnaire accorda bordée libre pour tibord de 20 à 22 h et de 22 à 24 h pour babord. Vers minuit les derniers membre de BB entraientn beaucoup assez bien gazé, particulièrement le 1er matelot D... volontaire liégfeois et radio du bord. Il ne tenait plus sur ses jambes et ont du l'encorder pour le faire passer sur le baliseur français André Lebon puis sur le 1020 amaré à couple. Ce fut épique, mais personne ne tomba sans l'eau noire et glacée. Puis on pius se repoer. En fin de nuit je m'eveillait étonné dans ma couchette, pas de bruit à bord sauf le clapotis de l'eau. Le jour commeçait à poindre par l'écoutille, rappellons qu'on était au milieu de l'Hiver.



Revenir en haut Aller en bas
Robert
ex Président d'honneur
ex Président d'honneur
avatar

Nombre de messages : 489
Age : 89
Localisation : 1850 Grimbergen
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: MMS 1020   Ven 8 Nov 2013 - 10:50

Penndant tout l'hiver 48 49 le MMS 1020 travaillait en gardpêche des eaux territoriales belges. Cela impliquait une navigation AR Escaut Nieuport du mardi au vendredi avec bien entendu des exceptios. La vie à bord de cette petite unité étaient très agréable et l'équipage de 18 matelots était une vrai bande de copain. L'état maor  commandant était le CC Depooerte, 1er lLTGrandjean et Aspirant Legros. Le 1020 paassait la nuit à l'ancre. non loin de la bouée NF 9 (si mes souvenirs sont bons) On embarquait patfois un officier marinier français qu'on allait alors débarquer à Dunkerque. A l"poque Dunkerque était alors encoretrès êubreconstruit. Les environs du port était en core délabrés et presque déserts. Nous allions nous amarrer pour la nuit dans un bassin dont j'ai oublié le nom. Je n'allaid jamais en ville car cela impliquait une bonne demi heure de marche dans un véeitable désert. Près du quai il y avait un bistrot dans une vielle baraque de planches. Le cognac coutait 50 FF, c'est à dire  5 FBe au taux de change alors en cours. c'est vous dire. N'étant pas spécialement buveur, ce qui n'était pas de cas de tout le monde et je consommais toujours avec modération comme on dit aujourdhui, expression inconnue à l'époque.
[u]n soiir que nous étions arrivé assez tard, le commandany Depoorter qui était un officier sympa et débonnaire accorda bordée libre pour tibord de 20 à 22 h et de 22 à 24 h pour babord. Vers minuit les derniers membre de BB entraientn beaucoup assez bien gazé, particulièrement le 1er matelot  D... volontaire liégfeois et radio du bord. Il ne tenait plus sur ses jambes et ont du l'encorder pour le faire passer sur le baliseur français André Lebon puis sur le 1020 amaré à couple. Ce fut épique, mais personne ne tomba sans l'eau noire et glacée. Puis on pius se repoer. En fin de nuit je m'eveillais étonné dans ma couchette, pas de bruit à bord sauf le clapotis de l'eau. Le jour commeçait à poindre par l'écoutille, rappellons qu'on était au milieu de l'hiver . Soudain garnds cris, grand bouleversement Sorte de branlebas de combat, quelqu'un avait découvert que tout le monde dormait y compris le radio affalé dans sa couchette et qui devait assurer le quart de 4 h.Le 1erLT dut pianoter sur la clef de m'emetteur pour envoyerles mlessages de routine.  Ce jour là la mer était assez belle et le 1er LT fit amener le coupable sur le pont avec une brique à scrobber et du sable. Le pauvre ne tenait toujours pas debout, il se maintenait avec des yeux hagards sur le manche  etla brique, et dodelinait au rythme du roulis;  Grandjean dit alors : Remettez cet ivrogne dans sa couhetten nous règlerons nos comptes  plus tard.   Souvenirs ! Souvenirs...


Sur la passerelle du 1020, hiver 48/49. De g.à d votre serviteur à la cloche
de brume, l’aumônier Delbaere, aspirant Legros dit Dumbo, 1er LT Grandjean
et le CC Depoorter avec son petit chien mascotte.
Revenir en haut Aller en bas
 
MMS 1020
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Les anecdotes durant votre passage dans la Force Navale-
Sauter vers: