Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Bouton10  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Goog_l10  

Partagez
 

 Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49 ... 59 ... 70  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 21 Déc 2018 - 16:41

Naval Group et ECA veulent aussi créer un pôle MCM en Belgique  tete marin


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 21 Déc 2018 - 16:46

@Xavier MONEL a écrit:
.../...

Bonjour Olivier

Pourtant, ce ne serait pas mal ; la Belgique a un "savoir faire" indéniable, voire inégalable, en la matière.
Encore une fois, "wait and see".
Que de fois n'aura-t-on pas entendu, ou lu, ce qui est devenu un "leitmotiv", en ces temps difficiles.
Amitiés.

Xavier

Bonjour Xavier,

On espère tous que ça va bien se passer ?

Mais bon aujourd'hui le roi a accepté la démission du 1er ministre et il n’y aura pas d’élections anticipées, donc comme le gouvernement belge est maintenant officiellement en affaires courantes jusqu’aux prochaines élections, le 26 mai !!! L'achat des navires MCM et des frégates devrait être repoussé aux calendes grecques crie

Et pire, il pourrait même être annulé après le 26 mai si on a une nouvelle équipe au gouvernement Suspect

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 11 Jan 2019 - 17:56


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Quartier-maître
Quartier-maître


Nombre de messages : 35
Age : 39
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 9:07

Durant la commission de la défense, hier, le ministre à signalé que l'achat des nouveaux chasseurs de mines etait en phase d'adjudication et qu'il serait bientot soumis au conseil des ministres.

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 10:34

@vince01 a écrit:
Durant la commission de la défense, hier, le ministre à signalé que l'achat des nouveaux chasseurs de mines etait en phase d'adjudication et qu'il serait bientot soumis au conseil des ministres.

Vincent

Salut,

Normalement, la décision ministérielle devrait tomber début février mais...

https://defencebelgium.com/2018/12/15/le-dossier-du-remplacement-des-chasseurs-de-mines-a-pris-du-retard/

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
shrek
Amiral de division
Amiral de division
shrek

Nombre de messages : 1300
Age : 54
Localisation : Dinant
Date d'inscription : 19/11/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 12:38

pas si sûr......le Ministre Reynders dit tout de même "Si les crédits nécessaires sont disponibles, le programme pourra encore être défini en 2019".......si pas de budget encore disponible, ça m'étonnerait qu'ils aient l'appui massif du PS et autres de gauche pour de l'armement militaire à quelques mois des élections......à moins d'un revirement de la NVA qui verrait par là une manière de favoriser une région et pistonner ses entreprises, mais cela deviendrait du communautaire si il n'y a pas d'accord pour les autres achats.

Extrait de la conversation :

Peter Buysrogge (N-VA): Où en est le
programme de remplacement des navires
démineurs? Combien de candidats sont-ils en lice?
Quand l'adjudication aura-t-elle lieu? Le Parlement
y sera-t-il associé? Les crédits pourront-ils encore
être engagés en 2019?

Didier Reynders, ministre (en néerlandais):
Les offres déposées sont actuellement évaluées et
l'adjudication est attendue dans le courant du
premier trimestre de 2019. La commission spéciale
des Achats et des ventes militaires est compétente
pour le suivi du dossier. Si les crédits nécessaires
sont disponibles, le programme pourra encore être
défini en 2019.

A mon avis, il n'y aura rien avant les élections
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 12:46

@shrek a écrit:
A mon avis, il n'y aura rien avant les élections

Malheureusement, je pense moi aussi que ce sera pour après les élections !

Mais dans ce cas, comment vont réagir les 3 entreprises (ou consortium) sélectionnées ???

scratch


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Quartier-maître
Quartier-maître


Nombre de messages : 35
Age : 39
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 12:49

je ne desespère pas, hier en commission de l'infrastructure ils ont votés à l'unanimités un projet de loi du ministre Bellot

Ici, au niveau investissement, cela va servir toutes les régions en retour économique et surtout, ils se sont engagés avec les Pays-Bas.

Dans son intervention, Reynders signale que 272 millions vont être investi en 2019 pour différend programme (CAMO, F35 et Frégate en autre)....

Wait and see
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 18 Jan 2019 - 10:21

Citation :
La Belgique à la pointe du déminage militaire (17/01/2019)

Encensée par l’Otan pour son expertise, l’armée belge va être la première au monde à avoir recours aux drones pour assainir les champs de mines. Les candidats au marché, parmi lesquels le consortium Belgium Naval & Robotics, fourbissent leurs armes.

En matière de chasse aux mines, l’armée belge est historiquement considérée comme l’une des meilleures au monde. Un travail de l’ombre, fastidieux et dangereux mais ô combien important en vue de sécuriser au maximum les couloirs maritimes par lesquels transite une très grande partie de l’économie mondiale, comme le rappelait encore Peter Ramboer, commandant belge d’une mission de l’Otan au large de la Norvège : « Si un bateau explosait, tout le trafic maritime s’arrêterait car personne ne prendrait le risque d’utiliser une route considérée comme dangereuse. »

Preuve de l’expertise des démineurs belges, Eguermin, l’école belge de déminage créée en 1958 et installée à Ostende à laquelle s’est greffée l’école néerlandaise en 1965, a été reconnue centre d’excellence par l’Otan en 2006. Depuis plusieurs décennies, près d’un millier de démineurs viennent annuellement s’y former en provenance du monde entier.

Haute technologie

Pour mener à bien ses missions, la marine belge peut compter sur ses chasseurs de mines tripartite construits en commun avec la France et les Pays-Bas durant les années 80. Cinq exemplaires sont toujours en service, mais leur entretien coûte de plus en plus cher. A cela vient s’ajouter un manque récurrent de personnel à la marine. Il manque régulièrement 250 marins, ce qui impose un changement de mode de fonctionnement avec moins de personnel et plus d’autonomie. Les navires arrivés en fin de vie, la décision de les remplacer a été annoncée en juin 2016 par l’ancien ministre de la Défense Steven Vandeput dans sa vision stratégique de la Défense portant sur les années 2016 à 2030.

Pour rester à la pointe de ce secteur très exigeant, la Belgique a décidé de révolutionner la guerre des mines en jouant la carte de la haute technologie. Par le passé, la marine achetait des navires comprenant un équipement complet qui pouvait durer 20 à 30 ans. Désormais, la technologie évolue de plus en plus vite. Le programme porte donc sur 12 bateaux-mères : 6 pour la Belgique et 6 autres pour les Pays-Bas. Ils seront équipés de « boîtes à outils » ou « toolbox » comprenant toute une panoplie de moyens de lutte contre les mines capables de mettre en œuvre différents systèmes de drones : aérien, de surface ou sous-marins. En fonction de la mission qui leur est assignée, ces outils peuvent localiser, identifier ou faire exploser les mines. Au fil du temps et au gré des évolutions, ils pourront être remplacés afin d’être toujours à la pointe. Pas besoin donc de remplacer les bateaux dans leur globalité ou de les adapter.

Trois candidats en lice

Pourquoi avoir recours à des drones ? Le matériel actuel contraint les démineurs à s’approcher très près des champs de mines. Parfois même, ils passent dessus. C’est évidemment dangereux pour les hommes et les bateaux. Or, c’est indispensable pour les identifier. Les drones de différentes tailles peuvent s’approcher au plus près des cibles et transmettre des images de grande qualité qui permettent de prendre la bonne décision sans risque.

L’an dernier, la Défense belge a lancé un appel d’offres pour le remplacement de ses navires et de ceux de l’armée néerlandaise. A quelques semaines du choix du gouvernement qui devrait intervenir en février, selon des sources ministérielles, trois candidats sont toujours en lice. Le premier est un consortium baptisé Naval Sea Solutions. Il rassemble les chantiers navals STX France et Socarenam ainsi que Thales Belgium et la firme anversoise Engine Deck Repair (EDR). Le deuxième est le chantier naval néerlandais Damen Schelde associé à la société Imtech België.

Troisième sur la liste, le consortium Belgium Naval & Robotics qui réunit les deux sociétés françaises Naval Group et ECA Robotics espère bien décrocher la timbale en jouant à fond sur l’expertise belge en matière de déminage. Il a déjà signé 39 partenariats avec des entreprises belges. Surtout, les deux entreprises françaises ont créé chacune une filiale belge baptisée Eca Robotics Belgium pour l’une et Naval Group Belgium pour l’autre. Pas pour la forme, promettent-elles.

« Une nouvelle ère »

« Si nous décrochons le marché belgo-néerlandais, pour toute notre activité qui concerne la guerre des mines, nous nous installons en Belgique, commente Jean-Michel Orozco, senior vice-président de la cybersécurité et des systèmes de Naval Group, depuis le siège de Lorient. La Belgique et les Pays-Bas sont les spécialistes mondiaux en la matière. C’est donc fondamental tant pour nous de nous installer là-bas. Ce programme est le référent d’une nouvelle ère dans la chasse aux mines. C’est la clé qui ouvrira les portes du marché mondial. Vu que la Belgique est la référence incontestée dans le secteur, nous avons plus d’intérêt à exporter avec le drapeau belge. »

Si le consortium remporte l’appel d’offres, il a prévu des transferts d’activités vers la Belgique, notamment en termes de recherche et développement et pour l’entretien des navires. « Vu notre expérience et le manque d’infrastructures pour le faire en Belgique, les coques des navires seraient construites à Concarneau, poursuit Jean-Michel Orozco. Par contre la qualification et les essais en mer se dérouleraient en Belgique. »

Autre engagement de Naval Group : « Nous garantissons que la totalité de la maintenance des navires sera réalisée en Belgique en vertu de notre accord avec l’entreprise Flanders Ship Repair installée à Zeebruges chez qui nous allons construire un quai flottant. »

Deux labos de recherche

Naval Group évalue à 2,1 milliards sur 20 ans les retours économiques que son activité va générer au profit de l’économie belge. « Nous avons conclu des accords avec des partenaires qui se trouvent à 35 % en Wallonie, 15 % à Bruxelles et 50 % en Flandre, poursuit le vice-président de Naval Group. Dans notre offre, nous proposons aussi la création de deux “labs”, l’un consacré aux évolutions en matière de lutte contre les mines, l’autre dans le domaine de la cybersécurité maritime, tant militaire que civile. Le MCM Lab devrait être basé à Bruxelles. Sa mission sera de préparer les futures versions des systèmes de lutte contre les mines en y injectant des nouvelles technologies. » Le Cyber Lab pourrait, lui, être installé à Bruxelles ou à Anvers. Il aura pour but de développer tous les moyens possibles pour maintenir les navires militaires et civils au top de la sécurité. Naval Group espère faire financer partiellement l’activité de ces deux laboratoires par des fonds européens de Défense.

Seconde composante du consortium, ECA Group a son siège à Toulon et est spécialisée en robotique, surtout en développement de drones qu’ils soient aériens, de surface ou sous-marins. Elle, qui a déjà un siège à Bruxelles, s’engage aussi à développer ses activités depuis la Belgique. « Nous comptons construire un site de 5.000 m2 à Zeebruges pour être plus près du client, justifie Guénaël Guillerme, directeur général. Les études et le développement des versions belgo-néerlandaise et d’exportation de nos drones se dérouleraient à Bruxelles. Le marché est en constante évolution et le sera encore à l’avenir car les outils vont évoluer, avec l’apport de nouvelles technologies ou de l’intelligence artificielle. Une usine qui assurerait ensuite la maintenance des appareils. » Là aussi, la carte de l’expertise belge est jouée à fond.

Tant au niveau de la Défense que du gouvernement, l’étude du dossier est déjà bien avancée. Le fait d’être en affaires courantes ne devrait en rien empêcher une prise de décision quant au futur fournisseur des bateaux-mères et des toolboxes d’ici au mois de février. La livraison des appareils s’échelonnera entre 2023 et 2030.

«Des mines guidées comme des drones»

Des centaines de milliers de mines non explosées, héritées des nombreuses guerres, demeurent au fond des océans. « Il doit y en avoir à peu près 400.000 dans la Manche, la mer du Nord et la Baltique, estime Daniel Scourzic, directeur général chez ECA Group. Elles peuvent être dérivantes, à orin, mines de fond, mines torpilles ou encore remontantes ou enfouies. Certaines mines anciennes peuvent être modernisées et robotisées. » On pense qu’elles sont une arme du passé, et pourtant, on observe aujourd’hui une recrudescence de leur utilisation. Peu coûteuses, anonymes, et faciles à produire et à utiliser, les mines sont une arme asymétrique incroyablement efficace et prisée des « Etats voyous » ou des organisations terroristes. « Jusqu’à présent, les mines étaient idiotes. A l’avenir, il est probable qu’elles fonctionneront comme des drones et pourront être guidées à distance », prédit Daniel Scourzic.

Source: lesoir.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
calamar1942
Amiral
Amiral
calamar1942

Nombre de messages : 6429
Age : 77
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 18 Jan 2019 - 12:09

Mercie Olivier pou l'info thumleft
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 22353
Age : 68
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 18 Jan 2019 - 12:19

super super
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 18 Jan 2019 - 16:17

Citation :
Deux milliards de retombées potentielles pour le contrat des chasseurs de mines (18/01/2019)

Le consortium regroupant Naval Group et ECA promet 2,1 milliards de retombées et 350 emplois à l’industrie belge s’il décroche le marché du remplacement des chasseurs de mines.

Le consortium Belgium Naval & Robotics, qui réunit les deux sociétés françaises Naval Group et ECA-Robotics, s’engage à fournir des retombées économiques pour 2,1 milliards d’euros sur vingt ans s’il obtient le remplacement des chasseurs de mines en Belgique et aux Pays-Bas, ont indiqué cette semaine des responsables des deux groupes lors d’une visite de journalistes belges.

Le géant étatique Naval Group (ex-DCN), constructeur notamment du porte-avions Charles de Gaule, est associé à son compatriote ECA-Robotics, filiale du groupe Gorgé, pour participer à la compétition visant à fournir douze navires de lutte contre les mines aux marines belge et néerlandaise (six pour chaque pays). Un contrat global de deux milliards d’euros.

Une stratégie ambitieuse

Le volet économique de l’offre présentée par les deux entreprises françaises prévoit une stratégie d’investissement ambitieuse du consortium en Belgique, qui deviendrait un centre d’excellence industrielle dans la guerre des mines, déjà une spécialité des militaires belges. Ce plan repose sur la création en Belgique de deux "labs", l’un consacré aux évolutions en matière de lutte contre les mines ("MCM lab"), l’autre dans le domaine de la cybersécurité maritime, tant civile que militaire.

Le projet "MCM Lab" servira à préparer les futures versions des systèmes de lutte contre les mines en tenant compte du retour sur leur emploi opérationnel et en y injectant des nouvelles technologies matures.  Il associera des universités (ULB, VUB et ULiège), des industriels de renom (CMI et ABC), deux instituts de recherche (Institut royal des sciences naturelles et Flanders Marine Institute) et quatre PME (DotOcean, Space Applications, BATS et AKKA). "Nous avons déjà eu des contacts prometteurs avec les instituts de recherche, qui nous ont fait savoir par exemple qu'ils étaient capables de détecter des traces biologiques après une activité humaine sur un fond marin" a expliqué Eric Bujon, directeur de la stratégie chez Naval Group.

Nouvelle génération

Le consortium propose aussi de construire à Zeebrugge une unité de 5.000 m2 pour la production des drones de surface et sous-marins qui équiperont ces bâtiments de nouvelle génération. Une usine qui assurerait leur maintenance et la fabrication de versions pour l’exportation. Quelque 39 accords de partenariats ont par ailleurs été signés avec des entreprises belges, notamment pour la maintenance des navires, en l’occurrence avec Flanders Ship Repair. Les retombées économiques seraient réparties à hauteur de 50% en faveur de la Flandre, de 35% pour la Wallonie et le reste à Bruxelles. Preuve du sérieux de leur offre, les deux entreprises françaises ont d'ores et déjà chacune créé une filiale belge (Eca Robotics Belgium et Naval Group Belgium, respectivement).

Une référence mondiale

L’ensemble de ce plan représente "2,1 milliards d’euros de valeur ajoutée sur 20 ans et la création de 350 emplois par an en moyenne", a assuré Jean-Michel Orozco, vice-président de la cybersécurité et des systèmes de Naval Group. "Il y a une volonté stratégique du consortium de s’installer en Belgique. Car il s’agit d’un programme de référence mondiale. Les spécialistes mondiaux de la chasse aux mines marines, ce sont les Pays-Bas et la Belgique. Il  n‘y a pas un opérationnel dans la guerre des mines qui ne soit pas passé par la Belgique. Si on l’emporte, on va adresser le marché export et on sera imbattables" a-t-il fait valoir en évoquant un marché "prévisible" de 6 milliards d'euros.

Les deux autres candidats à ce marché belgo-néerlandais sont, d'une part, un consortium baptisé SeaNavalSolutions, rassemblant les chantiers navals STX France et Socarenam, Thales Belgium et la firme anversoise Engine Deck Repair (EDR), et, d'autre part, le chantier naval néerlandais Damen Schelde associé à la société IMTECH België. Le dernier délai pour le dépôt des offres finales auprès du ministère belge de la Défense a expiré il y a quelques semaines. Le contrat doit être attribué prochainement par le gouvernement sur base du choix de la Défense.

Les trois offres répondent à des exigences très élevées de la Défense belge, qui a appelé le programme MCM, pour "mine countermeasures". La proposition de Belgium Naval & Robotics est conçue autour d'un concept novateur, qui repose sur des  navires-mères assez volumineux, équipés de manière modulaire et en fonction des missions de drones aériens et de surface. Ces derniers seront capables de lancer et de récupérer automatiquement des engins plus petits d'identification et de destruction des mines sous-marines.

Plus de performance

Ces nouvelles plateformes de lutte contre les mines remplaceront à partir de 2023 les vieux chasseurs de mines tripartites ainsi que le navire de commandement et de soutien Godetia. La Marine belge possède encore cinq exemplaires de ces navires construits en coopération par la France, la Belgique et les Pays-Bas. "Chacune des nouvelles unités sera plus performante que les chasseurs de mines actuels et sera capable de travailler plus rapidement et de façon plus sûre" , selon Eric Bujon.

Source: lecho.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4077
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyVen 18 Jan 2019 - 17:08

Olivier/...

Encore une fois ; "wait and see".
Mais il va bien falloir se décider un jour...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42114
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyLun 21 Jan 2019 - 17:46


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4077
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 EmptyLun 21 Jan 2019 - 18:58

Bonsoir Olivier.

Que de changements dans la guerre des mines...
C'est une révolution.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? - Page 48 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futurs chasseurs de mines ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 48 sur 70Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49 ... 59 ... 70  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: