Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 M927 SPA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Frank Zappa
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 67
Localisation : Oostende/Trooz
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: M927 SPA   Lun 30 Mai 2011 - 17:57

Sur la photo de l'équipage, l'officier à côté de Jacques Petit c'est Paul Van Leeuw (1Lt) surnommé "Lion", mon fils a eu sa fille comme commandant a/b du Primula lors du voyage aux States !
Revenir en haut Aller en bas
Frank Zappa
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 930
Age : 67
Localisation : Oostende/Trooz
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: M927 SPA   Ven 7 Oct 2011 - 14:49



RAS avec le Godétia en 1971 devant la côte portugaise ou espagnole.
Revenir en haut Aller en bas
sylvain
1er Maître chef
1er Maître chef
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 64
Localisation : Courcelles
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: M927 SPA   Lun 10 Oct 2011 - 20:01

Bonjour à tous

Sur la photo de groupe, le matelot audessus à gauche n'est ce pas notre regretté "boumpa" Christian Ancion
Revenir en haut Aller en bas
nain de jardin
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2211
Age : 59
Localisation : MONT SUR MARCHIENNE
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: histoire du spa   Mer 2 Nov 2011 - 7:23

Il était un petit navire ... dénommé "Spa" Mars 2000




--------------------------------------------------------------------------------

Combien de Spadois se souviennent-ils encore de ce qu'un bâtiment de la Marine a promené sur les flots le nom de la Perle des Ardennes ? Mais bien davantage sûrement sont ceux qui ignoreront toujours, hormis les lecteurs de Réalités, que la cité des Bobelins a disposé, pendant plus de 30 ans, d'un ambassadeur qui fit connaître le nom de la ville d'eaux dans pas mal de ports de notre vieux continent. Et pourtant, c'est bien le 5 mars 1958 que le dragueur de mines côtier M927 fut adopté par la ville de Spa, de même que le furent 25 autres dragueurs par autant d'autres villes belges, tels le M922 par Malmedy et le M928 par Stavelot.

A cette occasion, feu le commodore Robins offrit à chacun des bourgmestres concernés une photo du bâtiment parrainé tandis que chaque commune faisait don à son filleul d'une bibliothèque de bord de 50 ouvrages techniques ou littéraires. Mis sur cale en juin 1953, aux chantiers navals Boel à Temse (Anvers), le navire fut lancé le 21 juin 1954. Les essais au point fixe furent effectués en février 1955 et c'est déjà le mois suivant, après les sorties d'essais à la mer, que le M927 fut pris en recette par la Force Navale. D'une longueur hors tout de 44m et d'une largeur hors membrures de 8m40, ce bâtiment destiné à la lutte contre les mines avait donc les caractéristiques d'un dragueur de l'époque, c.-à-d. une coque en bois, toutes les pièces métalliques en alliages non magnétiques, et un faible tirant d'eau de 2m60 ; malgré les deux gouvernails, cette calaison (1) réduite pouvait poser des problèmes de manoeuvriabilité par fort vent de travers, à cause d'un fardage (2) important. Armé d'un canon Bofors de 40mm, cet M.S.C. (Mine Sweeper Coastal) était pourvu des diverses dragues du moment : mécanique, magnétique et acoustique.

Deux moteurs de propulsion, des Diesel G.M. de 440 C.V. chacun, lui assuraient une vitesse maximum de 14 noeuds. Avec ses deux hélices tournant pour une allure de 10,5 noeuds, le rayon d'action du M927 atteignait 2700 nautiques (3), pour autant qu'il ait bien fait le plein de ses soutes à combustible, avec 30m³ de gasoil. Dans une seconde chambre des machines, véritable centrale électrique, étaient installés deux moteurs de dragage, des génératrices prêtes à pulser plus de 3000 ampères dans la drague magnétique. Enfin, pour ceux qui souhaitent tout savoir, et on ne leur en voudra pas, voici une dernière donnée concernant ce type de bâtiment : lège, son déplacement était de 300 tonnes mais, en pleine charge, il en faisait 390.



Commissionné (4) le 10 mars 1955, le M927 ouvre son journal de bord et entame sa carrière maritime. Mais, tapi au pied d'une dune, Mathy-Loxhet épiait notre dragueur côtier ... Les manoeuvres navales OTAN d'automne 1956 trouvent la 124e escadrille belge d'M.S.C. dont fait partie le M927, opérant au large de la Hollande méridionale, sur les atterrages (5) du Nieuwe Waterweg, voie d'eau menant à Rotterdam. Votre serviteur est alors officier en second, à bord du M931 dont le commandant est en même temps Comsquad (commandant d'escadrille).

Le 27 septembre 1956, à 17 heures, le Squad 124 appareille pour un dragage de nuit, de Hoek van Holland, situé à l'entrée de ce canal qui relie donc à la mer du Nord le plus grand port du monde, il fait sombre, le vent souffle. Peu importe. Les ordres sont les ordres : quand il faut y aller, faut y aller. Mais la mer se creuse, la visibilité se réduit. Une houle prononcée empêche la mise à l'eau des dragues..

Vers 21 heures, ordre est reçu de faire route vers la côte et de rentrer au port. Pour embouquer (6) le chenal d'accès à Hoek van Holland, le dispositif de manoeuvre ordonné est " Form 1 " ; cela signifie que chaque navire doit garder le cap sur le bâtiment qui le précède et rester dans ses eaux ; autrement dit, pour parler comme les terriens, aller à la queue leu leu. Plus facile à dire qu'à faire, surtout pour le pauvre M927 qui tient le bout de la file.

Tempête d'équinoxe, nuit sans lune, hauts-fonds mouvants, tout cela fait penser à Victor Hugo : " Oh, combien de marins, combien de capitaines, etc ". Bref, c'est la pagaille, c'est presque Trafalgar. Mon M931 arrive à s'amarrer à la sauvette, à Vlaardingen, port intérieur sur le Nieuwe Waterweg. Peu à peu, on apprend par radio que les autres unités de l'escadrille ont trouvé refuge sur l'une ou l'autre rive du canal. Seul, le M927 ne répond pas, et pour cause. Son commandant, soucieux sans doute de bien rester dans le sillage de son matelot d'avant (7), a mal estimé la force du courant de marée qui, insidieusement, le dépalait (8 ) vers les enrochements protégeant les musoirs (9) des estacades du chenal d'accès ; cela le menait inexorablement à l'échouement.

Le lendemain matin, dans l'aube blafarde, à marée basse, chacun peut aller contempler le M927, haut perché sur un gros tas de cailloux. Mille sabords ! Qu'il est impressionnant cet M.S.C., avec sa carène (10) au vent, dans une nudité indécente, et cela sous le regard goguenard de nos collègues bataves ...



Cependant, pour le Squad 124, les manoeuvres continuent et, le 30 septembre, à 4h30, mais sans le M927, nous larguons les amarres pour rallier Calais.

Déjà, au sein de l'escadrille, le malchanceux bâtiment se voyait traité de canard boiteux. Et je dois vous confier que ce bateau n'était pas encore au bout de ses peines. Peu importe ; comme jadis à la Redoute, au Waux-Hall ou au salon Levoz, la roue va tourner pour notre dragueur côtier et, dès que le M927 fut appelé " Spa ", la fortune de mer va lui sourire. En l'occurrence, il s'agit donc bien d'une affaire spadoise, à suivre ... Dès lors, sur le conseil de Hugues Aufray : " Tiens bon la vague et tiens bon le vent, hissez haut ! ".

Henri Jacquemin

(1) calaison : enfoncement du navire dans l'eau ; synonyme de tirant d'eau
(2) fardage : tout ce qui se trouve au-dessus de la flottaison ; ce terme concerne surtout les superstructures et les accessoires.
(3) nautique : terme utilisé à la Marine dans le sens de " mille marin ", celui-ci valant 1852 mètres ; un navire filant 14 noeuds est celui dont la vitesse est de 14 nautiques à l'heure.
(4) commissionné : se dit d'un bâtiment qui entre en service actif ; terme en provenance de la Royal Navy.
(5) atterrages : parages, approches, voisinage de la terre ou d'un port.
(6) embouquer : quitter la mer libre et s'engager dans un canal, un détroit ou une passe.
(7) matelot d'avant : nom donné dans la marine militaire au bâtiment qui précède un autre navire dans une ligne de file.
(8 ) dépaler : déporter, en parlant de courant, en dehors de la route à suivre.
(9) musoir : extrémité d'une jetée ou d'un môle.
(10) carène : partie immergée de la coque d'un navire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marine-mra-klm.be
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19500
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: M927 SPA   Mer 2 Nov 2011 - 8:23

Très bel article,bien rédigé,ndj
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
PIERRE
Second Maître
Second Maître
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 70
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: RE.M927 SPA   Ven 20 Jan 2012 - 0:13

Daniel le Signaleur 1966 a écrit:


J'ai enfin pu rencontrer samedi à Ostende notre bosco du M927 Spa et M917 Charleroi, Philippe Petit, qui m'a remis quelques photos de lui ainsi que d'autres sous Off et Officiers des autres bateaux qu'il a fait (presque tous d'après lui) affraid affraid affraid


QMT Petit et Van Maldegem de face à droite


Sortie des dragues avec Godefroid et Gilet


Le Pacha Petit et une partie de l'équipage


Le planteur de choux de Houfalize mais lui et moi ne nous rappelons plus de son nom.
Sur la 1ere photo avec PETIT et VAN MALDEGEM:
Le matelot au centre avec son bonnet pointu est Mat.pont LAURENT {Arlon} il était à bord du SPA en 66-67 avant de partir sur le DEMOOR pour l'AUSTRALIE accompagné du Mat mecanicien FELLER{Arlon} et
du plongeur Albert...????{Fléron.Liège} tous 3 servaient sur le SPA à cette époque.Des copains sympas thumleft thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
luv
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 371
Age : 49
Localisation : Zeebrugge (Belgium)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: M927 SPA   Jeu 1 Mar 2012 - 10:53

Bonjour tout le monde,

J'ai reçu un mail de notre cher ami Olivier, concernant un ancien Marin de la Marine Hollandaise. Le monsieur s'appelle Peter Nieuwenburg, il a 62 ans, ancien télégraphiste entre 1968 et 1974. Peter est un amateur de radio, et son nom d'appel est PD2PN (Papa Delta Two Papa November). Depuis 20 ans il est membre du MARAC, le Marine Radio Amateur Club. Depuis 6 ans il est secretaire du Club.
Un membre du Bernisse a pris contact avec Monsieur Nieuwenburg pour lui demander en ce qui concerne la station radio.

Monsieur Nieuwenburg m'a envoyé quelques questions sur la Bernisse:

1. Qui pourrait donner des infos de l'apparature originel de la radio et de navigation dans la station radio du Spa?
2. Qui a la/les devise(s) du navire?
3. Est ce que quelqu'un a encore des photos de l'intérieur de la station radio?
4. Quelles antennes radio et navigation ont été utilisé à bord?
5. Qui a navigué comme télégraphiste ou signaleur à bord du Spa?
6. Est ce que quelqu'un est en possession d'information ou de guides sur l'apparature radio et navigation?
7. Monsieur Nieuwenburg a vu une photo sur le forum d'un télégraphiste à bord du Spa dans la radio. Il demande si quelqu'un sait le nom du télégraphiste et son adresse email, pour prendre contact et pour savoir quelle apparature ils utilisaient à bord.

Toutes ces questions sont là pour qu'ils puissent reconstruire la station radio à bord du Bernisse, ce serait une très bonne chose, et pour avoir de belles souvenirs.

Bonne journée à tous,

Amicalement,

Luv chief
Revenir en haut Aller en bas
Zouky57
Enseigne de vaisseau
Enseigne de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 460
Age : 60
Localisation : Nassogne
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: M927 SPA   Jeu 1 Mar 2012 - 18:38

Bonjour Luv,

Si cela peux t'aider pour le point 2, sur le cress en ma possession
il y a écrit :

SALIENS PERICULUM ADVERSUS

Si tu veux je pourrai essayer de te faire une photo.

A+

Daniel

PS j'étais sur le M 927 Spa en 1976- 77
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2497
Age : 99
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: M927 SPA   Jeu 1 Mar 2012 - 19:10

Sur mon humble site http://boat.tux.nu j'avais déjà donné des infos sur ce dernier en 2000.

Il était un petit navire ... dénommé "Spa" Mars 2000

Combien de Spadois se souviennent-ils encore de ce qu'un bâtiment de la Marine a promené sur les flots le nom de la Perle des Ardennes ? Mais bien davantage sûrement sont ceux qui ignoreront toujours, hormis les lecteurs de Réalités, que la cité des Bobelins a disposé, pendant plus de 30 ans, d'un ambassadeur qui fit connaître le nom de la ville d'eaux dans pas mal de ports de notre vieux continent. Et pourtant, c'est bien le 5 mars 1958 que le dragueur de mines côtier M927 fut adopté par la ville de Spa, de même que le furent 25 autres dragueurs par autant d'autres villes belges, tels le M922 par Malmedy et le M928 par Stavelot.

A cette occasion, feu le commodore Robins offrit à chacun des bourgmestres concernés une photo du bâtiment parrainé tandis que chaque commune faisait don à son filleul d'une bibliothèque de bord de 50 ouvrages techniques ou littéraires. Mis sur cale en juin 1953, aux chantiers navals Boel à Temse (Anvers), le navire fut lancé le 21 juin 1954. Les essais au point fixe furent effectués en février 1955 et c'est déjà le mois suivant, après les sorties d'essais à la mer, que le M927 fut pris en recette par la Force Navale. D'une longueur hors tout de 44m et d'une largeur hors membrures de 8m40, ce bâtiment destiné à la lutte contre les mines avait donc les caractéristiques d'un dragueur de l'époque, c.-à-d. une coque en bois, toutes les pièces métalliques en alliages non magnétiques, et un faible tirant d'eau de 2m60 ; malgré les deux gouvernails, cette calaison (1) réduite pouvait poser des problèmes de manoeuvriabilité par fort vent de travers, à cause d'un fardage (2) important. Armé d'un canon Bofors de 40mm, cet M.S.C. (Mine Sweeper Coastal) était pourvu des diverses dragues du moment : mécanique, magnétique et acoustique.

Deux moteurs de propulsion, des Diesel G.M. de 440 C.V. chacun, lui assuraient une vitesse maximum de 14 noeuds. Avec ses deux hélices tournant pour une allure de 10,5 noeuds, le rayon d'action du M927 atteignait 2700 nautiques (3), pour autant qu'il ait bien fait le plein de ses soutes à combustible, avec 30m³ de gasoil. Dans une seconde chambre des machines, véritable centrale électrique, étaient installés deux moteurs de dragage, des génératrices prêtes à pulser plus de 3000 ampères dans la drague magnétique. Enfin, pour ceux qui souhaitent tout savoir, et on ne leur en voudra pas, voici une dernière donnée concernant ce type de bâtiment : lège, son déplacement était de 300 tonnes mais, en pleine charge, il en faisait 390.


Commissionné (4) le 10 mars 1955, le M927 ouvre son journal de bord et entame sa carrière maritime. Mais, tapi au pied d'une dune, Mathy-Loxhet épiait notre dragueur côtier ... Les manoeuvres navales OTAN d'automne 1956 trouvent la 124e escadrille belge d'M.S.C. dont fait partie le M927, opérant au large de la Hollande méridionale, sur les atterrages (5) du Nieuwe Waterweg, voie d'eau menant à Rotterdam. Votre serviteur est alors officier en second, à bord du M931 dont le commandant est en même temps Comsquad (commandant d'escadrille).

Le 27 septembre 1956, à 17 heures, le Squad 124 appareille pour un dragage de nuit, de Hoek van Holland, situé à l'entrée de ce canal qui relie donc à la mer du Nord le plus grand port du monde, il fait sombre, le vent souffle. Peu importe. Les ordres sont les ordres : quand il faut y aller, faut y aller. Mais la mer se creuse, la visibilité se réduit. Une houle prononcée empêche la mise à l'eau des dragues..

Vers 21 heures, ordre est reçu de faire route vers la côte et de rentrer au port. Pour embouquer (6) le chenal d'accès à Hoek van Holland, le dispositif de manoeuvre ordonné est " Form 1 " ; cela signifie que chaque navire doit garder le cap sur le bâtiment qui le précède et rester dans ses eaux ; autrement dit, pour parler comme les terriens, aller à la queue leu leu. Plus facile à dire qu'à faire, surtout pour le pauvre M927 qui tient le bout de la file.

Tempête d'équinoxe, nuit sans lune, hauts-fonds mouvants, tout cela fait penser à Victor Hugo : " Oh, combien de marins, combien de capitaines, etc ". Bref, c'est la pagaille, c'est presque Trafalgar. Mon M931 arrive à s'amarrer à la sauvette, à Vlaardingen, port intérieur sur le Nieuwe Waterweg. Peu à peu, on apprend par radio que les autres unités de l'escadrille ont trouvé refuge sur l'une ou l'autre rive du canal. Seul, le M927 ne répond pas, et pour cause. Son commandant, soucieux sans doute de bien rester dans le sillage de son matelot d'avant (7), a mal estimé la force du courant de marée qui, insidieusement, le dépalait (Cool vers les enrochements protégeant les musoirs (9) des estacades du chenal d'accès ; cela le menait inexorablement à l'échouement.

Le lendemain matin, dans l'aube blafarde, à marée basse, chacun peut aller contempler le M927, haut perché sur un gros tas de cailloux. Mille sabords ! Qu'il est impressionnant cet M.S.C., avec sa carène (10) au vent, dans une nudité indécente, et cela sous le regard goguenard de nos collègues bataves ...


Cependant, pour le Squad 124, les manoeuvres continuent et, le 30 septembre, à 4h30, mais sans le M927, nous larguons les amarres pour rallier Calais.

Déjà, au sein de l'escadrille, le malchanceux bâtiment se voyait traité de canard boiteux. Et je dois vous confier que ce bateau n'était pas encore au bout de ses peines. Peu importe ; comme jadis à la Redoute, au Waux-Hall ou au salon Levoz, la roue va tourner pour notre dragueur côtier et, dès que le M927 fut appelé " Spa ", la fortune de mer va lui sourire. En l'occurrence, il s'agit donc bien d'une affaire spadoise, à suivre ... Dès lors, sur le conseil de Hugues Aufray : " Tiens bon la vague et tiens bon le vent, hissez haut ! ".


(1) calaison : enfoncement du navire dans l'eau ; synonyme de tirant d'eau
(2) fardage : tout ce qui se trouve au-dessus de la flottaison ; ce terme concerne surtout les superstructures et les accessoires.
(3) nautique : terme utilisé à la Marine dans le sens de " mille marin ", celui-ci valant 1852 mètres ; un navire filant 14 noeuds est celui dont la vitesse est de 14 nautiques à l'heure.
(4) commissionné : se dit d'un bâtiment qui entre en service actif ; terme en provenance de la Royal Navy.
(5) atterrages : parages, approches, voisinage de la terre ou d'un port.
(6) embouquer : quitter la mer libre et s'engager dans un canal, un détroit ou une passe.
(7) matelot d'avant : nom donné dans la marine militaire au bâtiment qui précède un autre navire dans une ligne de file.
(8 ) dépaler : déporter, en parlant de courant, en dehors de la route à suivre.
(9) musoir : extrémité d'une jetée ou d'un môle.
(10) carène : partie immergée de la coque d'un navire.


Dernière édition par JClaude48 le Dim 4 Mar 2012 - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6455
Age : 59
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: M927 SPA   Jeu 1 Mar 2012 - 20:33

Salut luv, tu peux peut-être envoyer un mp (Frank Zappa sur le forum)



Pour la devise du SPA voir message de Zouky57 : la réponse est
Revenir en haut Aller en bas
papy michel
Maître Principal
Maître Principal
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 76
Localisation : 6183 trazegnies
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: m927 SPA    Dim 4 Mar 2012 - 2:37




super QUEL PUIT DE SCIENCE ce leurquin IL CONNAÎT TOUT SAUF LE SAVOIR -VIVRE ! ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6455
Age : 59
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: M927 SPA   Dim 4 Mar 2012 - 4:13

Revenir en haut Aller en bas
Charly
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5883
Age : 69
Localisation : Vinalmont
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: M927 SPA   Dim 4 Mar 2012 - 8:47

Bonjour à tous,
J'étais signaleur sur le SPA en mars 1966 et j'étais sous les ordres du sous-officier radio, chemise blanche et cravate sur cette photo.
Malheureusement je n'ai plus souvenir de son nom mais peut-être quelqu'un s'en souvient-il !
[/font">

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4802
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: M927 SPA   Dim 4 Mar 2012 - 16:08

L O Charly le nom du S/off en chemise blanche et cravate noire
1MR Hebbelinckx?
Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Charly
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5883
Age : 69
Localisation : Vinalmont
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: M927 SPA   Dim 4 Mar 2012 - 19:08

Merci Valkiri,
J'espère que ça sera utile au correspondant de Luv.
Un très bon souvenir de ce sous-officier, si ce n'est la mise à jour de ses codes radios et des balises, si je m
e rappelle bien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M927 SPA   

Revenir en haut Aller en bas
 
M927 SPA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Mine Warfare Ships - Navires de lutte contre les mines :: MSC : Mine Sweeper Coastal-
Sauter vers: