Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Electriciens de quart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
AuteurMessage
René
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 6297
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Lun 18 Mar 2013 - 22:22

jean-luc V a écrit:


Vous imaginer bien, pour ceux qui ont connu le père Stadiot, qui allait lui raconter que nous avions une passagère clandestine de petite vertu ??


cela valait beaucoup mieux.
Sinon stradivarus et le responsable
Car, il en aurait certainement trouvé un.
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Lun 18 Mar 2013 - 22:45

SALUT

DOMMAGE que vous n'ayez pu allonger la clandestine dans la cabine de stradiot dans

son lit

quelle aurait été sa réaction affraid

ou amour amour amour amour


qui sait
Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Lun 18 Mar 2013 - 23:00

Et qui est le gars qui a laissé traîner cette fille dans le rope store ? ahahah
Revenir en haut Aller en bas
jean-luc V
Amiral de division
Amiral de division


Nombre de messages : 1517
Age : 66
Localisation : Genève, Suisse
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Lun 18 Mar 2013 - 23:44



J'ai ma petite idée Titian, affraid mais sans preuve formelle, je ne peux pas l'étaler ici.

Je me rappelle que le Pilote, a eu beaucoup de peine de descendre l'échelle du même nom avec ses cadeaux et surtout avec ce qu'il avait déjà dégusté ! Smilie 32


marin barre





Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mer 3 Avr 2013 - 20:42

Cherbourg , ( suite )


Le chef Goethals est sans pitié envers le fenzy qui continue à se plaindre qu'il a chaud.
Il lui dit de descendre au 1x12 TB et à deux des gars de tenir le câble bien tendu. Le fenzy
doit sentir que çà tire à sa ceinture.
Il s'approche de la descente avec l'intention d'y aller de face. Je le vois déjà rater une
marche avec ses grosses bottes amiantées et de dévaler la descente sur les fesses en tapant
à chaque marche , jusqu'en-bas !
Mais , prudent , il se retourne et descend à reculons , agrippé à la main courante avec ses
gros gants. Les deux gars laissent filer le câble pendant que le chef lui dit d'entrer dans le
poste d'équipage et d'aller jusqu'à la cloison, au fond. Puis le chef me regarde :
" Electricien ! Il faut le dire à la centrale ! "
J'actionne le cliquet du phone , et j'ar-ti-cu-le :
" Centrale de Zone III. Le fenzy descend au 1x12 TB. "
La réponse fuse aussi tôt , très claire. On triche à la centrale. Ils n'ont pas le masque .
" Vous avez un incendie au 1x12 ? "
Celui-là , il y tient à son envie d'incendie...
"Non , centrale . Pas d'incendie. C'est juste un exercice pour le fenzy. "
" Bon , d'accord ! "
J'entends des voix , puis plus rien.
Le chef Goethals gueule au fenzy qu'il peut revenir. Le steward ne se fait pas prier et remonte
rapidement en marmonnant des " wou-hou wou ", et en faisant de grands gestes.
Les deux gars lui enlèvent le heaume. Et la tête du steward apparaît , ruisselante de sueur , les
cheveux plaqués sur le crâne. Le visage rouge et la bouche qui happe l'air comme un poisson
hors de l'eau. Ils le débarrasse rapidement du fenzy et lui retire la vareuse amiantée et les gants.
La vareuse de travail a de larges tâches sombres sous les aisselles , la poitrine et le dos.
Les grosses bottes sont vites ôtées et ils tirent sur le pantalon laissant apparaître celui de travail
bien mouillé comme s'il avait fait pipi. Le steward n'attends pas de remettre ses chaussures et
entre dans la cantine en mettant le ventilateur de plafond à grande vitesse.
Pas content , il gueule que la prochaine fois , il se mettra en calbar sous la tenue.
Il retire sa vareuse et étend les bras sous le ventilateur comme un pélican qui fait sècher ses ailes.
Le chef me regarde mais je le dévance :
"Centrale de Zone III . Le fenzy est remonté. Fin de l'exercice avec le fenzy. On continue..."
Après quoi , le chef nous explique les divers extincteurs. Celui à poudre , celui à CO2 avec leur
code pour feux de classes A , B ou C. Puis il sort du locker un bidon bleu de p't-êt 30 litres.
Il faut tremper le tuyau latéral de la lance d'incendie dans ce bidon qui est du " foam " , de
l'écume et que l'on appelle aussi " de la graisse de boeuf " car c'est gras ! Et diriger le jet de la
lance sur la cloison opposée de manière à ce que le " foam " recouvre et asphyxie le feu d'huile
ou de carburant.
Il termine avec les gaines d'extractions de fumée qu'il faut faire sortir par le trou d'homme
qui donne sur la plage arrière. Sans oublier les pompes électriques submersibles pour vider les
compartiments de l'eau utilisée pour éteindre un incendie. Elles ont un trop faible débit pour
épuiser une voie d'eau. Pour les voies d'eau importantes , il y a une grosse pompe à moteur
diesel Renault , portable , qui peut être utilisée tant pour combattre un incendie que pour épuiser
un compartiment plein d'eau.
Les compartiments qui sont sous la ligne de flottaison ont normalement des vannes raccordées au
système de pompage de la salle des machines ou pour les noyer en cas de sabordage
Cà fait plus de deux heures que l'on est en exercice quand enfin les haut-parleurs annoncent la fin
de celui-ci. Encore une bonne demi-heure pour ranger tout ce que le chef a sorti du locker et c'est
la fin de travail pour les hommes de jour.
J'ai eu une après-midi bien remplie et suis de quart 18-20 . J'attends 17:30 pour le repas du soir du
quart montant. Pas de chance , c'est l'heure à laquelle ouvre la cantine.

Durant la soirée , la météo se dégrade un peu. Mer force 3. C'est suffisant pour que la Godasse roule
d'un bord à l'autre. Et qu'il y ait moins de monde sur la bière.
Le lendemain , je suis de quart 4-8 puis après le p'tit dej' et les corvées du matin , c'est le branle-bas
pour le larguage des munitions.
On est au large de Cherbourg , sur la Fosse des Casquets. La Godasse va sa vitesse , roule et tangue ,
par petit vent et un ciel redevenu gris. Sur le pont-héli , on enlève les bâches et les élingues et on fait
rouler les caissons verts sur les rails .



________________________________GO ! GO ! GO !



Plusieurs dizaines de caissons plongent dans le sillage et on s'imagine l'amoncellement de tonnes et
de tonnes de munitions au fond de cette fosse. En 1972 , c'était encore autorisé mais après l'accident
survenu à un navire français , avec mort d'hommes , il est interdit de jeter des munitions en mer.
En tous cas , dans les eaux territoriales françaises .Chaque pays doit avoir une entreprise qui découpe
les munitions et les neutralise. Procédure très lente et très coûteuse.
Le larguage est terminé avant midi et la Godasse vire de bord , le cap sur Ostende pour y débarquer
les bois de fardage et les rails.
En s'amarrant à la Logistique , je me demande si nous n'allons pas à nouveau rester longtemps à quai.
Mais un bruit de coursive circule. Il est question d'un voyage en Angleterre.
Une escale à Plymouth...
Revenir en haut Aller en bas
René
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 6297
Age : 58
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mer 3 Avr 2013 - 22:56

titian.

Suis à l'écoute de radio coursive et standby pour la suite
study
Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 7916
Age : 68
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mer 3 Avr 2013 - 23:24

On s'y croirait super

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: electriciens de quart   Mar 9 Avr 2013 - 16:02

salut titian

te souviens tu de l'exercice ou tout l"equipage se trouvait dans les shelters

avec une depressurisatioin pour un nuage atomique

2 sacrifés passerelle mat natus michel et plum plum comme officier

saurais tu encore comment ils ont fait car on sentait dans les oreilles qu'il se passait

quelque chose merci d'avance

et au control boot aussi un sacrifié ????


Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mar 9 Avr 2013 - 18:15

J'ai fait cet exercice comme " sacrifié ". Téléphoniste avec un stick de détection de
radioactivité. Vêtu comme Darth VAdor .Aller sur tous les ponts après l'arrosage anti-atomique
suivis par deux équipes de décontamination de trois Darth Vador , eux-aussi et ensuite passage
par les quatre cabines-douches . Mais je le raconterai une autre fois car pour le moment
j'en suis à Plymouth. Il me semble que l'on a fait cet exercice lors du petit voyage sur Saint-Malo,
mais je n'en suis pas certain. La pression dans les oreilles , c'était dû au fait que les panneaux
étaient refermés sur les grilles de ventilation ( ponts extérieurs ) et que celle-ci était en circuit
fermé.
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mar 9 Avr 2013 - 23:27

SALUT

sais plus quand ca c'est passé par contre j'étais assis a coté du commandant

pendant tout l'exercice dans le shelter



salut
Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mer 10 Avr 2013 - 12:45

Salut

Quel shelter ? Car il y en avait plusieurs. Les postes d'équipage 1x12 BB et STB
les 1x6 BB et STB et probablement le poste des 1 MAt à l'avant , parce que tous
se trouvent en-dessous de la ligne de flottaison.. Par curiosité , où se réfugiait
le vieux ? Le second , lui , était à la centrale SBD. sacrifié aussi
Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Mer 10 Avr 2013 - 12:48

pause café


Dernière édition par titian le Mer 10 Avr 2013 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: elctriciens de quart   Mer 10 Avr 2013 - 14:02

salut titian

le vieux se trouvait shellter avant poste 1 MAT BB

quand l'exercice a commencé tout le monde était debout qq a dit bon on vas

s'asseoir , me suis assis sur une couchette et le vieux s'est assis sur la meme

couchette mais en tout bien tout honneur voila tout simple


salut
Revenir en haut Aller en bas
titian
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate


Nombre de messages : 809
Age : 64
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Ven 31 Mai 2013 - 21:54



PLYMOUTH
first day


On appareille d'Ostende au matin , avec un soleil brillant et un ciel bleu mais il fait frais.
Mer de force 2. La Godasse roule lentement et met le cap sur " l'autoroute ". Le chenal de
séparation descendant du Channel , celui qui longe les rivages de l'Angleterre. Sur les
ponts extérieurs , on garde facilement le pull bleu marine et le bob en laine malgré le beau
temps . Le vent est frisquet .
L'île de Wight défile à tribord . J'imagine le vaste rassemblement de hippies qui a eu lieu
là-bas , en 1969. Le festival rassembla près de 250 000 spectateurs, avec Dylan en vedette .
Il atteint son sommet historique les années suivantes avec les prestations de Jimi Hendrix ,
Miles Davis ou encore des The Who . Il voit une des dernières prestations des Doors.
Il tombe dans l'oubli après la mort de Jimi Hendrix.



Le rivage s'éloigne et l'on ne voit plus que les énormes pétroliers qui taillent leur route vers
le Sud en se dandinant pesamment .
Le soir , des centaines de feux défilent lentement , verts , rouges , blancs et , au-dessus ,
les étoiles qui scintillent dans l'obscur de l'espace infini.
Le lendemain, nous entrons sur la baie en laissant l'île de Drake à tribord . C'est d'içi que ce
célèbre corsaire , et amant de la reine Elisabeth I°, laide , rousse et chauve , partit pour son
voyage autour du monde et , peut-être , pour se reposer de sa reine qui parait-il était d'une
ardeur à épuiser ses amants au lit. Et , plus tard , pour livrer bataille à la Grande Armada ,
sans la livrer , excepté aux Gravelines , puisqu'elle sombra dans une formidable tempête un
peu partout autour de l'Angleterre. Il avait une veine de cocu , Sir Francis !
La baie est presque aussi belle que celle de Brest . De vertes collines entourent les eaux tur-
quoises dues aux roches de calcaire. De nombreux navires gris à l'ancre partout.
Nous longeons un gros croiseur avec un très haut pont-hélico à l'arrière. Il doit rouler pire que
la Godasse celui-là. Je pensais la Royal Navy impeccable mais sur les ponts , les Anglais sont
en shorts ou pantalons , blancs ou gris-bleus , en chemises ou en T-shirt , d'autres en salopettes ,
il y a même des civils . Mais apparamment pas de hippies , ils ont tous les cheveux aussi courts
que nous.
Cà "pipe " chez nous , çà "pipe " chez eux . Les "colours " descendent et remontent.
Garde à vous sur tous les ponts



La Godasse se dirige vers un quai . On ne va pas s'amarrer là ! Quand même pas !
Le quai en grosses pierres de taille fait 8 mètres de haut , couvert de verdure avec des gros
madriers en bois verticaux. Il surplombe le pont de la Godasse de haut. Et il semble que l'on soit
à marée haute. Les Anglais ont prévu l'affaire pour ce " tiny belgian ship ". Sont presque vexants ,
quand même , la Godasse est le plus grand navire de la Force Navale !. Ils préparent une longue ,
très longue échelle sur le quai. Cà va être " joyce "de descendre ce truc au retour à bord à minuit .
Ce n'est pas en-dessous de l'échelle qu'il faudra placer le filet mais en-bas pour récupérer les
matafs " pompettes "qui ratent un échelon.
Derrière nous est amarré un énorme navire-base -atelier , son pont à celui-là surplombe le quai.
On entend des coups de marteaux , des rakataks de riveteuse , le son strident d'une disqueuse.
Des câbles et des tuyaux pendouillent le long de la coque constellées de hublots , sur plusieurs
rangées.



C'est un vieux... Il y a pleins de hublots partout ! Même en haut , à la passerelle comme sur nos
dragueurs . Avec deux hautes cheminées . Un navire peut-être encore à vapeur , mais à pistons...
La peinture est craquelée par endroit, là où , on voit qu'il a été repeint sur plusieurs couches au
long des années. De grandes tâches oranges de minium un peu partout. Il a 3 coupées sur le quai
celle du milieu avec des rambardes en bois moulu et verni . On en fait plus des coupées comme
celle-là. Elle date du temps où on fignolait les navires de guerre.

14h00 . Appel des permissionnaires
On s'en va par petits groupes. Et j'apprends qu'il nous faut traverser HMS Devonport pour atteindre
le gate le plus proche de la ville. Je croyais que c'était un bateau , peut-être celui qui est amarré
derrière la Godasse. Mais non ! C'est le nom de la base navale. Et elle est gigantesque. On marche
et on marche et çà n'arrête pas . On longe de longs quais où sont amarrées des frégates Leander et
autres à l'avant surélévé . On emprunte une étroite passerelle qui passe par dessus une cale sèche
où l'on voit un sous-marin éventré . Ses tripes sont étalées sur le bord du bassin . Probablement en
grand carénage. On marche encore. Parmi des hangars et des dépôts. On découvre un haut tas
d'énormes canons empilés . Des canons de cuirassés , en veux tu , en voilà ! Ils attendent de partir
à la ferraille . On se perd . Plus on demande notre chemin et plus les Anglais que nous croisons
nous montre la direction du gate qui semble s'éloigner. On se retrouve sur un quai devant un
croiseur blinquant moderne , un County class qui nous barre le chemin. c'est une impasse. Demi-
tour et on marche. Les mollets et les pieds fatiguent et on est pas encore en ville.

Finalement , on voit le gate , au loin , 500 m, mais shit ! il est en haut d'une rampe et c'est la grimpe.
On se retrouve sur une route. Un bus rouge à impériale s'amène , il affiche "Downtown" . A l'époque,
pas un de nous ne pétait l'Anglais. Comme j'avais fait un voyage à Londres avec ma soeur quand
j'avais 14 ans , je traduis aux copains . Down çà veut dire en-bas ,et town çà veut dire ville. Donc ,
le bus va sur la ville basse. Un dit , nous on va au centre-ville, donc c'est pas le bon bus ! Méfiants,
nous allons donc vers le centre-ville à pedibus. Ce n'est que plus tard , avec les nurses , que l'on saura
que downtown çà veut dire centre-ville.
Fatigués , déjà , et assoiffés , on arrive en ville. Plymouth a dû être bombardée grave où alors , c'est
un politicien qui l'aura décidé. Ce qui revient au même . Mais le centre est moderne , des bâtiments
neufs , des avenues larges. C'est monotone et on ne sait pas trop quoi prendre en photos.
Enfin , on découvre un pub. Ils sont bizarres les Anglais. Ils ferment leurs pubs à 17H00 à l'heure où
les bars ouvrent chez nous au pays. Mais le patron nous sert quand même. Mais un seul verre après ,
il ferme .On ne sait pas trop quoi boire. Des bières anglaises, nous ne connaissons que celle qui sévit
en Belgique. La Pale-Ale , celle qui met un bonhomme sur son cul après 2 ou 3 verres et qui donne
de fortes migraines au matin. A l'époque, la Pale-Ale , je traduisais par " bière pâle".
Un peu inquiet, je demande une Red-Ale en me disant qu'elle doit être pire puisqu'elle est rouge.
Le patron me met un gros verre ballon remplit d'une bière vraiment rouge. Je goûte du bout des
lèvres, prudent.
C'est de l'eau !... Teintée en rouge !
Dans ce gros verre ballon, un demi litre d'eau ! Ces Anglais font tout à l'envers. Leur bière pâle est
plus forte que leur bière rouge. Il va falloir répéré les pissotières en ville . Les autres clients du pub,
civiques et respectueux du règlement , se lèvent et s'en vont. Nous , militaires, nous le sommes moins.
Nous insistons auprès du patron pour qu'il nous servent une bière , un peu plus bière, une blonde
tant qu'à faire. Pris de pitié , il fait bon coeur et nous sert une ginger-ale , je crois, à boire en vitesse
C'est pas comme la Jupiler , mais çà y ressemble avec quand même un arrière-goût d'eau.
Après çà, nous quittons le pub avec le patron qui nous annonce qu'il ouvre à nouveau plus tard , vers
je ne sais plus quelle heure pour fermer à nouveau à 23h00. Il y en a qui savent tout et un dit que c'est
pour respecter le tea-time. La sacro-sainte heure du thé à 05h00 , le soir..
Bizarres les Anglais. Ils mélangent donc la bière avec le thé !
L'eau teintée trouve rapidement le chemin de la vessie. Heureusement, on trouve un petit parc et on
arrose les fleurs et les buissons en faisant le guet dès fois qu'un " bobby " se pointerait.
Certains voudraient retourner à bord pour y prendre le repas du soir. J'ai pas envie de me taper la
traversée de HMS Devonport à nouveau rien que pour le repas du soir. Le groupe se sépare avec celui
qui sait tout qui nous dit que les Anglais mangent le poisson avec de la sauce verte à la menthe ou des
pieds de porc bouillis à la vapeur.
Avec ma soeur, à Londres , au resto, je demandais un fish steack with French Frieds. Des frites !
Même si les frites sont belges , les Anglais et les Américains les appellent " frites françaises " !
A 07h00, on entre dans un snack. Et on passe commande. Et c'est pas mal. Mieux qu' à Londres.
Un filet de sole plate empannée sur feuilles de salade et des frites type " luxembourgeoises ", plus
minces que les belges, mais pas allumettes. Et les sauces ? Ben, au choix, mayonnaise ou ketchup...
Après la dîne, nous visitons le centre. Beaucoup de magasins de linge et autres...
Plymouth n'a rien d'affolant. Même pas de bars à filles ou des discos ou alors très discrets. Un nous dit que
l'on aurait dû prendre le bus à impériale pour aller à la ville basse , en sortant de la base navale ,
d'habitude, c'est dans le bas des villes que l'on trouve les filles ! Mais on en a marre. Et de seulement
penser que la Godasse est au loin , au-delà de HMS Devonport, nous prenons la route du retour et on
marche, on marche...Dans la nuit, la traversée de la base navale déserte est lugubre et interminable.
C'est avec soulagement que l'on monte à bord du bac avant minuit. On parvient quand même à convaincre
le cantinier de nous passer quelques Vieux-Temps pour soigner la déprime.
à suivre...







Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin


Nombre de messages : 4393
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Electriciens de quart   Sam 1 Juin 2013 - 14:58

L O titian Excellent reportage de la sortie --effectivement la base de Plymouth est King Size et tu n'est pas le seul a te perdre dans les dédales de la base.Les vieux navires était déjà la en 1963 le navire -atelier servait comme repairship lorsque j'était sur le Truffaut ;
pour la bière a cette époque je crois que le degré d'alcool devait ce situé au alentour de 3,5°(cad pour nous de la bière de table)Je vois que tu ne fait pas de remarque sur la mayonnaise si la bière a un goût bitter la mayonnaise anglaise est sucrée et dégueulasse.
J'attends la suite avec impatience.
Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Electriciens de quart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Electriciens de quart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 28 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Questions techniques sur les navires et le matériel de notre marine-
Sauter vers: