Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 quizz historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4930
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: quizz historique   Ven 28 Sep 2012 - 13:14

trés intéressant Mike thumleft
ce qui m'as mis la puce a l'oreille : c'est la forme du cylindre
mais j'ai dù chercher pause café
wavey
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: quizz historique   Ven 28 Sep 2012 - 13:47

salut



est ce un sous marin de poche

de quel pays

bonne chance


wavey
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4930
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: quizz historique   Ven 28 Sep 2012 - 14:21

ton sous marin de poche est trés explosif Mike

Bombe H la plus puissante

ici une réplique


wavey
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: quizz historique   Ven 28 Sep 2012 - 17:13

super super super super exact christian


et russe en plus c'est a partir de celle la qu'ils ont arreté d'essayer de faire

des plus puissantes car cela n'aurait plus aucune utilité militaire

cella la détruisant absolument tout sur des centaines de kilométres a la ronde

ouf jusque maintenant on y a echappé meme la suisse serait soufflée avec un pareil

monstre brrrr


salut
Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4930
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: quizz historique   Mar 2 Oct 2012 - 9:35

bonjour à tous Wink
façile à trouver j'ai mis cette photo car une nouvelle avanture est commencée depuis ce lundi marin barre
voici la photo du navire

Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 7886
Age : 68
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: quizz historique   Mar 2 Oct 2012 - 10:07

L' André Malreaux, navire de recherches archéologiques



Le baptême d’un nouveau navire français d’exploration archéologique, l’André Malraux, a eu lieu mardi 24 janvier à La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Ce bateau aura pour mission l’étude d’épaves dans toutes les mers du monde, à commencer par celle d’un navire du 17ème siècle baptisé La Lune, en Méditerranée.

Le Département de recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) se voit désormais doté d’un nouveau navire d’exploration. Un engin qui porte le nom de son créateur, André Malraux, ancien ministre de la Culture qui fonda cet organisme de recherche à Marseille, berceau de l'archéologie sous-marine, en 1966.

Succédant à l'Archéonaute, l’André Malraux est long de 36,30 mètres et a été conçu pour intervenir à 360 kilomètres des côtes, au maximum. Par ailleurs, il est équipé d’un treuil de levage, d’un magnétomètre et de sonars, et servira de base de départ pour des plongeurs et pour des submersibles. "Ce navire de 36,3 mètres concentre ce que l'on pourrait trouver sur un bateau de 80 mètres", se félicite ainsi Michel L'Hour, le directeur du Drassm cité par Le Figaro.fr.

Sa première mission d’essai : explorer l’épave de La Lune, un navire de Louis XIV qui git depuis 1664 par 90 mètres de fond, à quelques encablures de Toulon. Après cela, le bateau et son équipage ne manqueront toutefois pas de travail, puisque pas moins de 20.000 épaves sont répertoriées dans les seules eaux métropolitaines françaises !


_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4930
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: quizz historique   Mar 2 Oct 2012 - 10:20

réponse exacte Archer
et l'aventure est commencée depuis ce lundi

Dans le cadre de la mission ESSAUV12-2, des scientifiques de l’Ifremer ont réalisé plusieurs levés sonar de l’épave de La Lune. Découverte par hasard en 1993 par l’Ifremer lors d’une plongée d’essai du sous-marin Nautile, cette épave repose par 90 m de fond à la sortie de la rade de Toulon. 1

Ce vaisseau trois–mâts de la flotte de Louis XIV a coulé en 1664 alors qu’il transportait un équipage de 800 hommes. L’opération, qui s’est déroulée mi-mars à bord du navire L’Europe de l’Ifremer avec un engin sous-marin autonome AUV, en collaboration avec le Drassm. 2, a fourni des images inédites d’une qualité exceptionnelle. Ces dernières font apparaître les équipements du navire dont certains ont été particulièrement bien conservés.

La seule image connue de « La Lune » est ce dessin réalisé vers 1690 par l’artiste toulonnais Pierre Puget (navire de gauche) intitulé « Représentation de trois vaisseaux avec les marques de leurs dignités » © musée national de la Marine/S. Dondain

L’épave de La Lune révélée
Grâce à un nouvel écho-sondeur embarqué, les scientifiques ont pu obtenir plusieurs images qui détaillent la topographie de l’épave de La Lune. Étant donné la couche de sédiments qui recouvre le navire, la qualité des images obtenues, particulièrement bonne, a surpris les scientifiques. En effet, celles-ci font apparaître les reliefs et contours des objets qui équipaient La Lune, en particulier, quelques-uns de ses 48 canons, parfaitement visibles sur les relevés.
Un premier levé sonar a d’abord été réalisé pour localiser la position de l’épave qui était encore incertaine avant l’opération. À partir des résultats de celui-ci, les chercheurs ont ensuite pu cibler une deuxième série de plongées à 10 m au-dessus de l’épave. Ces dernières ont fourni des images d’une résolution de 10 cm. Ces résultats ouvrent la voie vers d’autres travaux, notamment de cartographie optique de La Lune. L’objectif sera à terme de la photographier grâce à des engins sous-marins, afin d’en obtenir une vue d’ensemble.

Levé sonar de l’épave de La Lune sur lequel la forme de ses canons apparaît © Ifremer

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
JeanMi
Modo
Modo


Nombre de messages : 2791
Age : 69
Localisation : THEUX
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: quizz historique   Mar 2 Oct 2012 - 12:04

Bonjour, concernant le navire "LA LUNE", je me suis étonné du chiffre (800) avancé au sujet de l'équipage. Après quelques recherches, j'ai constaté que l'équipage était d'environ 350 hommes, mais le navire avait embarqué 800 soldats. Comme ce navire mesurait 43 mètres, le voyage devait être très agréable.....

_________________
JeanMi   marin barre

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral


Nombre de messages : 4930
Age : 62
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: quizz historique   Mar 2 Oct 2012 - 13:24

eh oui surcharge Wink

L'expédition de Djidjelli (expédition de Gigéri, expédition de Gigery, expédition de Gigelly, affaire de Gergily, affaire de Djidjelli ou campagne d'Afrique) est une opération de débarquement menée de juillet à octobre 1664 par le Royaume de France, avec le concours de l'Ordre de Malte, des Provinces-Unies et de l'Angleterre, à l'Est de la côte des Barbaresques (devenue plus tard l'Algérie) alors province de l'Empire Ottoman. À l'époque de cette campagne d'Afrique, en Europe la France participe à la Première guerre austro-turque (Bataille de Saint-Gothard).

Cette expédition militaire visait à s'emparer de la ville kabyle de Djidjelli (alias Jijel) et de la fortifier afin d'y établir une base navale permanente facilitant la lutte contre les corsaires barbaresques des régences d'Alger et de Tunis. L'expédition était placée sous le commandement de l'amiral de France François de Vendôme, duc de Beaufort (cousin de Louis XIV et petit-fils d'Henri IV) tandis que les forces terrestres étaient dirigées par le lieutenant-général Charles-Félix de Galéan, comte de Gadagne.

Trois mois après la prise de la ville, privé de renfort à cause de la peste et assiégé par les troupes turques et maures, le corps expéditionnaire de Louis XIV abandonne Djidjelli et rembarque pour la France. Durant la traversée de retour, un navire de premier rang vieillissant et mal radoubé, La Lune, coule dans la rade de Toulon et fait plus de 700 morts.

Naufrage de La Lune[modifier]À son retour en France, toute la flotte de la campagne d'Afrique est envoyée en quarantaine à l'île de Porquerolles par le Parlement de Provence à cause de la peste. Le vieux trois-mâts La Lune qui était arrivé en renfort à Djidjelli le 22 octobre se trouvait déjà en piteux état et mal radoubé prenait l'eau dès son départ de Toulon. Le vaisseau mal réparé se disloque, s'ouvrant en deux, et coule à pic dans la rade de Toulon, en face des îles d'Hyères, avec à son bord les dix premières compagnies du régiment de Picardie. Plus de 700 hommes périssent noyés, parmi eux le général de la Guillotière, l'un des deux maréchaux de camps du comte de Gadagne durant l'expédition[7].

Une centaine de rescapés parvient à regagner le Port-Cros, mais abandonnés sur cet île déserte de 7 km2, ils meurent tous de faim[8]. Le capitaine du navire qui est un chevalier de Malte, le commandeur de Verdille (âgé de 80 ans) et Antoine Bœsset de La Villedieu (aide de camp du général de la Guillotière) s'en réchappent tous les deux à la nage[9][7]. Il n'y aurait que 24 rescapés au naufrage[10].

En 1993, l'épave de La Lune a été découverte gisant par 90 m de profondeur par l'IFREMER[8]. L'année suivante, Marie-Chantal Aiello a réalisé un documentaire pour France 3, La Lune et le Roi Soleil.

Expédition de Djidjelli (1664)

Carte de Djidjelli (alias Gigeri), 1664.
Informations générales
Date 22 juillet - 30 octobre 1664
Lieu Djidjelli (Régence d'Alger, Empire Ottoman)
Issue Victoire barbaresque,
abandon de Djidjelli,
naufrage de La Lune

Belligérants
Royaume de France
Ordre de Malte Régence d'Alger
Commandants
• François de Vendôme
• Charles-Félix de Galéan
Forces en présence
Royaume de France:
• 5,000 hommes[1]
• 14 vaisseaux[1]
• 8 galères[1]
Ordre de Malte:
• 1 bataillon[2]
• 7 galères[1] Turcs
Kabyles
Pertes
2,000 morts
prisonniers
30 canons en fonte
15 canons en fer
50 mortiers
naufrage de La Lune:
700 morts
1 vaisseau coulé (La Lune) 500 tués
200 blessés

pause café Je crois n'être plus précis sur l'hitorique
maintenant attendons le résultat des fouilles
A suivre wavey



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quizz historique   Aujourd'hui à 4:43

Revenir en haut Aller en bas
 
quizz historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les guerres et les conflits sur la mer-
Sauter vers: