Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Gand, chantier de démolition naval international ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
M903
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 56
Localisation : Rebecq (Bel)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mer 2 Jan 2008 - 22:21


mark bontemps www.shipspotting.com
Revenir en haut Aller en bas
http://passionbateaux.doomby.com/
MARCEL P.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2057
Age : 60
Localisation : Erembodegem (natif de Luttre)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Dim 13 Jan 2008 - 13:31

j ai regarder le journal de midi sur la RTBF il montre le chantier de gand avec le ZINNIA et le fearless il sont encore dans la course pour resevoir le porte avion clemenceau
il font surement le repassé au journal de 19H30

salut
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Dim 13 Jan 2008 - 14:19

Merci pour l'info super

voici la vidéo de l'extrait du JT de la RTBF :

---> http://www.rtbf.be/video/jt/index.htm?jt=150985&seq=12


salut

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Ven 25 Avr 2008 - 17:05

Citation :
Clemenceau : les Belges s'impatientent

Par Olivier MÉLENNEC - 25 avril 2008

Le groupe Galloo est candidat au démantèlement de l'ancien porte-avions. Mais la notification du marché tarde à tomber. La promesse d'un départ de Brest avant les fêtes maritimes sera difficile à tenir.
On allait finir par l'oublier. Amarré dans le port militaire de Brest depuis son retour d'Inde en mai 2006, l'ancien porte-avions Clemenceau n'a toujours pas pris la direction de la casse. Promise initialement pour la fin 2007, la notification du marché de démantèlement tarde à tomber.

Au mois de novembre, le ministre de la Défense, Hervé Morin, annonçait une réponse « avant Noël ». En décembre, venu à Brest assister au départ de la Jeanne d'Arc, il indiquait que le choix de l'industriel serait connu « au plus tard à la fin février ». Depuis, silence radio du ministre. Pourquoi un tel retard dans l'annonce officielle ? « Je donne ma langue au chat », avoue Olivier François, responsable environnement du groupe belge Galloo, l'un des cinq candidats au démantèlement.

Galloo compte démolir le Clemenceau dans son chantier de Gand, Van Heyghen. Celui-ci fonctionne depuis plus de 80 ans et possède toutes les autorisations nécessaires, dont le label « Green ship recycling », garant de travaux menés dans des conditions respectueuses de l'environnement.

50 millions d'euros

Avec 35 personnes, ce chantier spécialisé démantèle en moyenne 30 à 40 navires par an. Les Anglais viennent de lui confier le soin de désosser le Fearless, un vieux navire amphibie de 11 000 tonnes. Le découpage des vieilles coques se fait à flot. En fin de processus, la « semelle » du navire est hissée sur un plan incliné et dévorée à partir de l'avant par des déchireuses hydrauliques. À défaut d'innover, la méthode est éprouvée. « C'est ça que nous avons vendu. Nous avons fait une offre sans risque. » Le devis atteint 50 millions d'euros.

Les Belges commencent à se demander s'ils ne sont pas les dindons de la farce. En mai 2007, lors de la remise des offres, ils étaient les seuls à exercer réellement l'activité de démolition de vieux navires. Fin janvier 2008, coup de théâtre, ils apprennent que leur concurrent Veolia est autorisé à exploiter un chantier dans la cale sèche de Bassens, près de Bordeaux.

« Maintenant, peut-être attend-on que Sita ait son autorisation... », soupire Olivier François, un rien désabusé. Filiale du groupe français Suez, Sita est un autre concurrent à la démolition du Clem'. De là à penser que le ministère de la Défense cherche à favoriser une solution française... Pourtant, l'appel d'offres était bien européen.

Désamiantage

Autre hypothèse, le montant de la facture ferait hésiter l'État français. Galloo justifie la « douloureuse ». « Le désamiantage, c'est vraiment ça le problème. À Toulon, avant le départ en Inde, les travaux ont été faits en dépit du bon sens. Maintenant, l'amiante, il y en a plein le bateau. La situation s'est dégradée en terme de coûts car tout le bateau est suspect. »

Une chose paraît certaine. Chargée d'instruire le dossier, la Marine a sous-estimé la longueur des procédures. En matière de vieux navires à démanteler, le Clemenceau est sans doute ce que l'on fait de plus complexe. En principe, l'ancien porte-avions doit avoir quitté Brest avant les fêtes maritimes de juillet. C'est l'engagement solennel pris lors de son retour, en 2006, par Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Défense, envers François Cuillandre, maire de Brest.

Chez Galloo, on doute fort que l'échéance soit respectée. « Ce n'est plus possible depuis longtemps. Déjà, si l'on avait eu une réponse en décembre, cela pouvait tout juste se faire. »

Source: Ouest-France

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mer 11 Juin 2008 - 13:28

Le Fearless est déjà bien entamé ! Photo de avril 2008.

Photos © larry_antwerp (shipspotting.com)

9 April 2008, port of Ghent

click the image for a larger version

24 April 2008, port of Ghent

click the image for a larger version

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Ven 20 Jan 2012 - 16:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Sam 14 Juin 2008 - 21:10

Le Clemenceau ne serait pas démantelé à Gand !

Citation :
Clemenceau : Livré aux Anglais ?

Par Stéphane Jézéquel - 14 juin 2008

Selon nos informations, la Marine nationale aurait retenu le chantier anglais Able UK pour le démantèlement de l’ex-Clemenceau, au détriment du français Veolia et du belge Galloo.

La fuite provient de deux journaux anglais. Ce navire dont on ne prononce à aucun moment le nom est attendu sur le site de démantèlement de Hartlepool. Tout porte à penser qu’Able UK, l’un des cinq derniers industriels en lice pour déconstruire le vieux Clem’, aurait remporté la préférence de la France pour découper le navire de 24.000 tonnes immobilisé à Brest depuis plus de deux ans. Le gouvernement a fait son choix la semaine dernière, en a informé les cinq dernières entreprises candidates mais ne compte pas dévoiler le nom de l’entreprise retenue avant plusieurs semaines.

Chantier au point mort
Une décision surprenante puisque le chantier anglais ne dispose pas pour le moment des habilitations nécessaires pour accueillir et traiter ce genre de déchet industriel. Pire : les associations écologistes locales et notamment la très virulente « The friends of Hartlepool » s’opposent vigoureusement à toute opération de démantèlement dans le secteur. Selon nos sources, le chantier aurait d’ailleurs perdu ses licences d’exploitation depuis cinq années.
Justement, les quatre navires de la marine américaine arrivés à grands bruits sur le site, en novembre 2003, sont toujours en attente de démolition.

Précisément 700 tonnes
La demande d’autorisation d’importation de 700 tonnes d’amiante effectuée par Able UK sur le territoire britannique correspond aux 700 tonnes identifiées sur l’ex-porte-avions français. Combien de bateaux contiennent précisément cette quantité de produits amiantés à travers le monde ? On pense au Norway (en cours de démantèlement en Inde) et à notre bon vieux Clemenceau stationné à Brest bien sûr ! Interrogée par des journalistes anglais, la direction d’Able UK affirme ne pouvoir s’étendre sur le sujet, plongée au cœur d’une procédure qui demande la plus grande confidentialité. Effectivement, les procédures de ce genre en Europe ne courent pas les rues. On comprend mieux le retard accumulé dans le dossier Clemenceau (six mois) et les attentes d’autorisation administratives avancées par la marine.

Source: Ouest-France

Citation :
Pas gagné !
Personne n’aurait misé un kopeck sur la proposition des Anglais. Personne ne les attendait dans un contexte où la Royale Navy ne confie même pas ses vieilles coques à son entreprise nationale et préfère les envoyer chez les Belges de Galloo-Recycling, l’un des industriels les mieux placés pour le démantèlement du Clem’. Evidemment, la presse britannique ne manquera pas de se jeter sur ce bien encombrant « french déchet » et de réveiller l’historique rivalité. Les journaux La Gazette Live et le Northern Echos (qui titrent déjà « La tempête reprend autour des bateaux fantômes ») se font déjà un plaisir de citer le groupe écologiste local qui déplore ne pas avoir été associé à la procédure, ni avoir été tenu au courant de cette demande de dérogation pour accueillir ces 700 nouvelles tonnes d’amiante. Une « bourde » qui déjà pourrait fragiliser la procédure et replonger le dossier Clem’ dans les méandres de sa longue route indienne. Après ce grotesque aller-retour, on aurait pu penser que l’Etat Français opte pour la solution la plus simple et la plus sûre. Mais l’argument financier a pesé très lourd dans la balance (la proposition anglaise serait deux fois moins onéreuse), dans un contexte d’économie budgétaire général. Le film du vieux Clem’ est loin d’être terminé.

Source: Ouest-France

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mer 25 Juin 2008 - 13:57

25/06/2008

Clemenceau : Réponse officielle la semaine prochaine

C'est en début de semaine prochaine que l'on devrait, normalement, connaître le lauréat à la déconstruction de l'ex-porte-avions Clemenceau, toujours en attente à Brest. Au terme d'une procédure d'appel d'offres, le ministère de la Défense a notifié aux cinq industriels finalistes sa décision, positive ou négative suivant les cas. Les courriers sont partis le 6 juin, les entreprises devant retourner les accusés de réception. S'en suivait, en fonction de la date de retour de l'accusé, un délai légal de 10 jours durant lesquels les candidats non retenus pouvaient contester la décision dévant la justice. Un référé aurait été déposé mais n'aurait finalement pas été déclaré recevable par le juge. Du côté du ministère, on indique que le nom du lauréat sera connu « avant la fin du mois », c'est-à-dire la semaine prochaine. « Il n'y a pas de volonté de secret mais nous sommes toujours en procédure de marché et, durant le délai légal, le ministère a un devoir de retrait ». L'un des quatre industriels dont l'offre n'a pas été retenue serait, en effet, encore susceptible de contester la décision de l'Hôtel de Brienne.
En attendant, mi-juin, la presse britannique, relayée par le Télégramme, affirmait que c'était finalement Able UK, basé au sud de Newcastle, qui aurait été retenu pour démolir le Q 790. Selon les journaux anglais, une demande d'autorisation pour importer 700 tonnes d'amiante aurait été faite. Le Français Veolia, qui a implanté cet hiver, à Bordeaux, une unité de démantèlement dotée d'une cale sèche, faisait partie des favoris. Idem pour le franco-belge Galloo, qui a déjà déconstruit plusieurs navires militaires et a obtenu le marché d'un ex-transport de chalands de débarquement de la Royal Navy

Source: meretmarine.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mer 2 Juil 2008 - 22:50

Pas de Clemenceau à Gand :

Citation :
02/07/2008

L'ex-porte-avions Clemenceau ira se faire démolir en Grande-Bretagne

A défaut de construire avec les Anglais un porte-avions neuf, la France a choisi d'envoyer l'ex-Clemenceau se faire démanteler en Grande-Bretagne. Le ministère de la Défense a confirmé, hier, avoir retenu Able UK Ltd pour assurer la déconstruction du Q790, en attente dans la base navale de Brest depuis mai 2006. Le groupe britannique a remporté l'appel d'offres face à quatre autres candidats, dont Veolia Propreté, Sita (groupe Suez) et Galloo. « En conformité avec la réglementation de la Communauté européenne et de la Convention de Bâle, il appartient maintenant à la Grande-Bretagne et à la France de délivrer une autorisation de transfert transfrontalier de la coque Q 790. Cette procédure va prendre quelques semaines à l'issue desquelles l'ex-Clemenceau pourra quitter la rade de Brest. Il fera l'objet durant cette période d'une préparation de la coque pour son appareillage...

---> lire la suite


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
MARCEL P.
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 2057
Age : 60
Localisation : Erembodegem (natif de Luttre)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Jeu 3 Juil 2008 - 22:12

pas de chance pour nous on aura pas de photo de sa démolition indecis
encore une triste fin pour un navire de guerre dans le mur Smilie 20 au lieu de le coulé pour en faire un Récif pour les poissons et les plongeurs sa serai une belle fin marin question
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mer 18 Fév 2009 - 8:01

Après le démantelement du HMS Fearless, c'est au tour du HMS Intrepid d'être démantelé.

Citation :
LIVERPOOL, ENGLAND - FEBRUARY 17: Falklands veteran ship HMS Intrepid sits in a dry dock at Bootle as the interior and bow is dismantled on February 17, 2009 in Liverpool, England. The former Royal Navy assault ship HMS Intrepid, which was commissioned in 1965, is being recycled at the Canada Dock and is famous for playing a major part in the Falklands Task force. (Photo by Christopher Furlong)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Jeu 10 Fév 2011 - 7:12

Après le démantèlement du HMS Fearless et du HMS Intrepid, c'est au tour du HMS Invincible d'être démantelé mais en Turquie cette fois !

olivier a écrit:
10-02-2010

Une compagnie turque va démanteler le porte-avions britannique HMS Invincible

Le porte-avions HMS Invincible, désarmé par la Royal Navy, a été vendu aux enchères à une compagnie turque de récyclage.

Le porte-avions a été vendu à la compagnie turque Leyal Ship Recycling. Elle a déjà démantelé des bâtiments de la Royal Navy par le passé.

L’Invincible va être remorqué vers la Turquie en avril, puis la compagnie va mettre 8 mois pour le démanteler.

Le HMS Invincible avait été lancé en 1977. Il avait été désarmé en 2005 et était amarré depuis dans le port de Portsmouth.

Source : Le portail des sous-marins


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: l'ex escorteur d'escadre Bouvet sera démantelé en Belgique   Ven 20 Jan 2012 - 17:03

Je viens de lire sur le forum 'Anciens cols bleus' que l'escorteur d'escadre Bouvet serait démantelé en Belgique, certainement à Gand :

jobic sur anciens cols bleus a écrit:
Les Lorientais vont bientôt assister au départ de l'ex Bouvet qui sera remorqué vers la Belgique pour être déconstruit; le contrat venant d'être signé.


De nos jour, l'ex Bouvet servait de brise-lames à Lorient

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 35669
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Ven 20 Jan 2012 - 20:11

C'est bien à Gand que sera démantelé l'ew escorteur d'escadre Bouvet et ce sera en mars :

Hatoup sur anciens cols bleus a écrit:
En principe le mouvement se fera en Mars prochain vers la Belgique, l'ex Bouvet étant remorqué par des moyens d'une compagnie hollandaise.

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
maurice
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1530
Age : 64
Localisation : Welkenraedt (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: GAND chantier de démolition   Jeu 26 Avr 2012 - 9:19




Bonjour à tous,


le TELLIER arrivera d'ici peu à Gand pour y être démoli chez Van Heygen.
Peut-être un membre aura-t-il l'occasion d'en faire des photos lors de son arrivée ?
Bonne journée et à +
Maurice
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19682
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Jeu 26 Avr 2012 - 20:22

hello,maurice,j'ai sûrement loupé qq chose !!!!!quelle est la fonction de de ce bateau ?
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gand, chantier de démolition naval international ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: La marine non militaire (marine marchande, de pêche, de plaisance,...) :: Les Chantiers Navals-
Sauter vers: