Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Gand, chantier de démolition naval international ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
le Baron
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1250
Age : 52
Localisation : Liège (Bel)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Gand, chantier de démolition naval international ?   Lun 8 Oct 2007 - 23:38

Bonsoir à tous ,

HMS "Fearless" , que tout le monde connait pour son rôle dans la guerre des Falklands ou pour son rôle dans un film de James Bond ( the spy who loved me ) , est envoyé à la casse ...

et vous savez où ?

là ou se trouvent le Zinnia et 4 MSO's ...

le lien :
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/7024769.stm

TSHAW !

Laurent
Revenir en haut Aller en bas
BERU
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 161
Localisation : Quiévrain (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mar 9 Oct 2007 - 6:44

Shocked 4 chasseurs de mines, 1 BSL et 1 Lénding Craft, il ne manque que 1 ou 2 frégates d'escorte(F 910 et 911) pour créer une petit escadre!
A surveiller indecis sifflotte marin barre titanic
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mar 9 Oct 2007 - 8:39

BERU a écrit:
il ne manque que 1 ou 2 frégates d'escorte(F 910 et 911) pour créer une petit escadre!
Oui et plus le "Clemenceau" pour faire une grosse escadre !

Tout de même, le "Fearless" c'est déjà du lourd mais vu à la vitesse à laquelle ils travaillent au chantier, c'est pas demain la veille qu'il sera découpé !

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
BERU
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 161
Localisation : Quiévrain (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mar 9 Oct 2007 - 11:06

Et si on trouve de l'amiante? marin ok houla titanic
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mar 9 Oct 2007 - 11:40

BERU a écrit:
Et si on trouve de l'amiante? marin ok houla titanic
C'est très probable, et c'est sans doute pour ça qu'ils l'envoient chez nous à la casse et pas en Inde sifflotte
N'ont pas vie de vivre la même mésaventure que les français avec le Clemenceau non non

Mais bon, c'est quand même un navire de 12.000 tonnes et de 158 mètres de long ! Et donc si les chantiers de Gent sont capables de démanteler un pareil navire ils pourraient peut-être bien s'occuper du Clemenceau aussi !? Voir d'autres navires puisqu'il y en a des tas à demanteler un peu partout en Europe !

Moralité, aujourd'hui on ne sait plus faire des bateaux en Belgique mais on sait en casser Rolling Eyes

beer

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 573
Age : 58
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Gand, futur chantier naval international ?   Lun 15 Oct 2007 - 10:28

Gand, futur chantier naval international ?

Démantèlement : Galloo prend le HMS Fearless et se positionne sur le Clemenceau

Le gouvernement britannique a retenu le groupe franco-belge Galloo, candidat à la déconstruction de l'ex-Clemenceau, pour démanteler l'ancien transport de chalands de débarquement Fearless. Ce navire de 158 mètres de long et 11.060 tonnes de déplacement, est attendu avant la fin de l'année à Gand, en Belgique, pour y être démoli et recyclé. Livré en 1962, ce navire a servi 40 ans dans la Royal Navy avant d'être désarmé, tout comme son sistership, le HMS Intrepid, à Portsmouth. Jugé sur le plan financier, technique et environnemental, le dossier de Van Heyghen Recycling, filiale de Galloo, a remporté l'appel d'offres contre une trentaine d'autres candidats de la zone OCDE. « VHR appartient à un des trois chantiers de démolitions de navire en Europe qui porte le label Green Ship Recycling, ce qui signifie que les directives de la Commission européenne et de la Convention de Bâle ont été vérifiées et approuvées en ce qui concerne l'environnement et les conditions de travail », souligne Galloo. Depuis les années 30, la société VHR, située dans le port de Gand, opère la démolition des navires.

10.000 à 20.000 tonnes de navires recyclés chaque année à Gand
Le chantier a une superficie de 8 hectares et un quai de 600 mètres de long pouvant accueillir des navires dont le tirant d'eau atteint 12,5 mètres. Chaque année, VHR recycle entre 10.000 et 20.000 tonnes de navires de toutes tailles. La société a notamment assuré la déconstruction de navires militaires belges, comme la frégate Westhinder et en ce moment le navire de commandement Zinnia ainsi que quatre dragueurs de mines datant des années 50. Elle fait également partie des cinq finalistes de l'appel d'offres pour la démolition de l'ex-porte-avions français Clemenceau (Q 790), tout comme Veolia, une autre entreprise française et deux groupes européens. Le choix final de l'attribution de ce marché est prévu pour décembre. En dehors des bâtiments de guerre, VHR avait aussi été impliqué lors du renflouage du roulier Tricolor (190 mètres, 15.000 tonnes) qui a chaviré en 2003 dans le détroit du Pas-de-Calais. Actuellement, la société s'occupe du traitement des épaves de voitures et des conteneurs faisant partie du chargement du navire Repubblica di Genova, un cargo de 216 mètres redressé le mois dernier après avoir chaviré dans le port d'Anvers.

Source : Mer & Marine
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Lun 15 Oct 2007 - 15:36

Michel47 a écrit:
La société a notamment assuré la déconstruction de navires militaires belges, comme la frégate Westhinder et en ce moment le navire de commandement Zinnia ainsi que quatre dragueurs de mines datant des années 50. Elle fait également partie des cinq finalistes de l'appel d'offres pour la démolition de l'ex-porte-avions français Clemenceau
Euh... le Zinnia n'était toujours pas démantelé le 16 septembre... à cette vitesse-là il va falloir combien temps pour démolir le "Fearless" marin question

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
BERU
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 161
Localisation : Quiévrain (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Lun 15 Oct 2007 - 16:10

[
sur le plan environnemental, le dossier de Van Heyghen Recycling, filiale de Galloo, a remporté l'appel d'offres contre une trentaine d'autres candidats de la zone OCDE. « VHR appartient à un des trois chantiers de démolitions de navire en Europe qui porte le label Green Ship Recycling, ce qui signifie que les directives de la Commission européenne et de la Convention de Bâle ont été vérifiées et approuvées en ce qui concerne l'environnement et les conditions de travail », souligne Galloo.

diplomate Pour l'OCDE, le "green ship recycling" consiste-t-il à sortir des panneaux entier d'amiante à l'air libre, sans aucunes protection et d'en faire on ne sait quoi après? study sot attention
Ne serait-ce pas la raison pour laquelle la démolition su Zinnia est un peu à l'arrêt? hurler non non
A revoir pour d'autres discussions.. dans le mur attention hum indecis
Revenir en haut Aller en bas
Doggy
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1399
Age : 51
Localisation : Royaume de Belgique
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Ven 19 Oct 2007 - 9:30

BERU a écrit:
diplomate Pour l'OCDE, le "green ship recycling" consiste-t-il à sortir des panneaux entier d'amiante à l'air libre, sans aucunes protection et d'en faire on ne sait quoi après? study sot attention
Ne serait-ce pas la raison pour laquelle la démolition su Zinnia est un peu à l'arrêt?

je n'osais soulever le passage, mais puisque tu le fais...

les normes en question sont de la foutaise

la protection des travailleurs de la foutaise

Dans nos entreprises dont les patrons sont bien comme il faut, de bons citoyens et tout et tout, quand on veut faire faire un sale boulot pareil, on engage des (nord-)Africains ou des Tamouls, de préférence aux problèmes de papier pour pas qu'ils rouspètent sur les conditions. On les paye cash et puis on les vire quand c'est finit ou au moindre pépin de contrôle (quand il y en a seulement..)
Ches les "cols blancs", tout se règle entre bons frères et amis, au "club", discrétos. Les enjeux financiers font qu'on ne s'embarasse pas de la vie humaine. Mais les discours humanistes, ils seront bien sûr les premiers à les tenir sur la place publique, à faire du mécénat pour des "grandes oeuvres charitables" et autres fadaises destinées à leurrer le gogo.
Le pire étant nos chefs qui marchent dans la combine pour quelques cacahouètes - eux, ils portent le chapeau des responsabilités..

monde de dingues

Revenir en haut Aller en bas
http://zm-fn.blogspot.com
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Sam 1 Déc 2007 - 9:44

Le Clemenceau démantelé à Gand !?

Citation :
Porte-avions Clemenceau. Les Belges en favoris

30 novembre 2007

On connaîtra officiellement, avant la fin de l'année, l'entreprise qui sera chargée de désamianter et de découper l'ex-Clemenceau (26.000 t), le porte-avions immobilisé depuis un an et demi à Brest. Parmi les cinq opérateurs encore en lice, la proposition du groupe belge Galloo Recycling tient la corde.

Le groupe, qui compte 25 filiales en Belgique et dans le nord de la France (Douai, 59), a eu le temps de se forger un nom dans le recyclage de navires en tous genres. Group Galloo Recycling (1) avait participé au renflouage du Tricolor, ce ferry coulé en Mer du nord avec ses voitures à l'intérieur. Choisis parmi une trentaine d'opérateurs européens, les Belges ont également remporté, cet été, le marché du HMS Fearless, un bâtiment militaire anglais de 158 m. Son démantèlement est prévu en début d'année à Gand, le Clemenceau étant programmé dans la foulée.

600 mètres de quai et un vaste slipway

Pas étonnant que leur dossier technique et que leur potentiel industriel aient autant fait sensation. Ils disposent à Gand d'un quai de 600 m et d'un vaste slipway pour finir le travail. Mais pas question d'effectuer eux-mêmes le désamiantage : ils ont prévu de faire appel à un sous-traitant des plus pointus dans le domaine et appliqueront une méthode éprouvée. La découpe est prévue en tronçons, du quai, bateau à flot. Des équipes légères se chargent du désamiantage et découpent niveau par niveau, des blocs de plusieurs tonnes saisis par des grues. Une fois dépollués et déposés à terre, ces ensembles sont découpés à l'aide de cisailles installées au bout de puissants bras métalliques. Il suffit de hisser sur le slipway la coque allégée au maximum, avant de la soumettre au même découpage mécanique. « Ces 36 mois de chantier au maximum sont une belle opportunité de faire parler de son savoir-faire », commente sobrement un spécialiste français du groupe. « Au moment de son départ pour l'Inde, nous avions été terriblement vexés lorsqu'on avait claironné qu'aucune entreprise européenne n'était capable de mener à bien cette opération ! »

Appelés à affiner ses coûts

La société gantoise Van Heyghen Recycling est invitée à affiner ses coûts au plus tard pour la semaine prochaine, pendant que les candidats les moins bien placées ont ou s'apprêtent à recevoir un courrier leur expliquant le choix définitif. Retenus ou pas, les Belges ont relevé le gant avec brio et une certaine suite dans les idées : le Colbert, la Jeanne d'Arc et les nombreuses frégates à suivre sont déjà dans leur ligne de mire.
(1) 500 employés, 400 M€ de chiffre d'affaires en 2006, entre 10.000 et 20.000 t de navires recyclés chaque année. Le groupe belge a déjà traité plusieurs navires industriels de pêche bretons.



Source: Stéphane Jézéquel (Photo archives Claude Prigent) - Le Télégramme

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Sam 1 Déc 2007 - 13:21

A l'époque du projet Zinnia, j'avais pris contacte avec les autorités française au sujet du Clémenceau. Voici les 2 courriers reçu.
Pour info, les réponses n'ont mises que 2 semaines pour me parvenir. Bravo pour la rapidité, je ne peux pas en dire de même pour certains de nos politiciens qui n'ont jamais répondus.
Réponse de la Présidence Française

Réponse de la Marine

Pour ce qui est de la réflexion de Doggy. Scandaleux de dire que notre ami a milles fois raisons.
Le frein aux travaux de démolitions se situent ailleurs. Je vais retrouver une note préparée il y a quelques temps et je vous en fais part.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Sam 8 Déc 2007 - 8:28

Citation :
Clemenceau : cap au nord... ou au sud ?

Par Olivier MÉLENNEC - 08 décembre 2007

Le groupe belge Galloo semble le mieux placé pour remporter le marché. Mais Véolia n'a pas dit son dernier mot. Les trois autres candidats apparaissent comme des outsiders.
Dans les jours qui viennent, le ministère de la Défense va mettre fin à un insoutenable suspense. Qui va démanteler le Clemenceau ? Et où se déroulera le chantier ? « Probablement avant Noël, on devrait pouvoir annoncer quel sera l'industriel retenu », a déclaré le ministre de la Défense, Hervé Morin, fin novembre à Toulon.

Par ailleurs, le ministre a réaffirmé que l'ancien porte-avions « aura quitté Brest avant les festivités nautiques de l'été 2008 ». Il laisse donc clairement entendre qu'il ne sera pas démantelé à Brest.

L'industriel retenu aura 36 mois pour boucler le chantier. Il devra avoir terminé avant fin 2010. Cinq entreprises sont en lice. Avec des chances inégales de succès.

Les favoris

Ì Galloo Recycling. Ce groupe belge semble le mieux placé pour remporter le marché. Il dispose des infrastructures nécessaires à Gand avec le chantier de sa filiale Van Heyghen Recycling. Très mécanisée, la déconstruction du Clemenceau se ferait à flot le long d'un quai. Niveau par niveau, l'ancien porte-avions serait désossé avant que l'on ne hisse au sec ce qui restera de la coque pour achever le travail.

Les Belges ont de sérieuses références. Ils ont assuré la déconstruction de navires militaires belges, comme la frégate Westhinder et le navire de commandement Zinnia. Le gouvernement britannique vient de lui confier la déconstruction du HMS Fearless, un navire amphibie long de 158 mètres et de 11 060 tonnes de déplacement. Ce n'est pas tout à fait le Clemenceau (24 200 tonnes) mais cela s'en rapproche.

Atout incontestable, Galloo est l'un des trois sites européens de déconstruction ayant le label « Green ship recycling ». Le groupe fait partie des entreprises de recyclage des métaux ferreux et non ferreux les plus importantes en Europe de l'Ouest. Il compte 450 personnes en Belgique, en France et aux Pays-Bas.

Ì Véolia Propreté. Le numéro 2 du traitement mondial des déchets (80 000 salariés, dont 35 000 en France) n'a pas pris le dossier Clemenceau à la légère. Une quarantaine de personnes ont planché sur plusieurs scénari de démantèlement.

En février 2007, Véolia affirmait vouloir démanteler l'ancien porte-avions à Brest. En fait, faute d'un soutien local enthousiaste, le groupe mettrait aujourd'hui en avant un autre site de déconstruction du côté de la Gironde qui pourrait être le port du Verdon.

Coïncidence ou pas, Véolia a racheté au mois de novembre 2007 le groupe Bartin Recycling. Celui-ci s'était porté candidat au démantèlement du Clemenceau mais n'avait pas été retenu à l'issue de l'appel d'offres.

Spécialiste de la récupération des métaux, Bartin s'était associé avec Europlasma qui met en oeuvre une technologie de pointe pour le désamiantage, la torche à plasma. Les deux sociétés se proposaient d'installer le chantier à Bordeaux.

Véolia Propreté est déjà présent sur le créneau du traitement des plateformes pétrolières en fin d'activité de la mer du Nord.

Les outsiders

Ì Able UK. Ce chantier de déconstruction situé à Hartlepool, sur la côte nord-est de l'Angleterre, dispose d'une immense cale sèche pouvant accueillir des navires longs de plus de 360 mètres de long et d'un tirant d'eau de 13 mètres. Soit largement ce qu'il faut pour le Clemenceau.

Au mois d'octobre, Able UK a enfin reçu l'autorisation de déconstruire les quatre vieux navires militaires américains qu'elle avait sur les bras depuis 2003. Ce qui en fait à nouveau un postulant crédible au démantèlement du Clemenceau. Mais il est sans doute un peu tard.

Ì Sita. Filiale du groupe Suez, Sita compte 18 000 salariés. La société a remporté le marché du démantèlement de la frégate anti-sous-marine Lucifer, échouée à Querqueville près de Cherbourg. Le chantier a pris du retard et ne démarrera pas avant 2008.

La principale référence de Sita reste la dépollution du site Métal Europ de Noyelles-Godault, dans le Pas-de-Calais. Le groupe n'est pas un spécialiste du découpage en milieu marin. Ce qui semble limiter ses ambitions.

Ì Simont. Il est très peu probable que ce chantier situé à Naples remporte le marché du Clemenceau. Pour au moins deux raisons. Il n'est plus actif dans le démantèlement de navires depuis les années 1990. Et le tirant d'eau du Clem serait trop important pour les installations dont il dispose.



Source: Ouest-France

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Dim 9 Déc 2007 - 13:47

Et la déconstruction du Zinnia.

Pour l'instant, il est toujours en 1 seul morceau.

Encorre une presse à 2 vitesse.
dans le mur dans le mur dans le mur Basketball Basketball Basketball Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
M903
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 56
Localisation : Rebecq (Bel)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: le HMS FEARLESS sera démantelé à Gand (Gent)   Mar 11 Déc 2007 - 0:43

Le HMS FEARLESS sera démantelé en Belgique à Gand (Gent)

Le voici le fameux Fearless
Revenir en haut Aller en bas
http://passionbateaux.doomby.com/
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34908
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   Mar 11 Déc 2007 - 6:44

Ah oui, un veteran des Falklands salut

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gand, chantier de démolition naval international ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gand, chantier de démolition naval international ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: La marine non militaire (marine marchande, de pêche, de plaisance,...) :: Les Chantiers Navals-
Sauter vers: