Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Coalition aéro maritime au large de la Libye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Dim 27 Mar 2011 - 23:14

The British Royal Navy Type 23 frigate HMS Westminster is seen berthed in Valletta's Grand Harbour March 27, 2011. The frigate has been taking part in enforcing a naval blockade of Libya, aiming to block any supplies getting through to forces loyal to Muammar Gaddafi's regime and deterring the Libyan navy from attacking civilian targets. (Reuters Pictures)








_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Lun 28 Mar 2011 - 0:33

Message des forces armées de la coalition aux navires libyens. Ça rappelle les messages dans le Golfe Persique durant l'embargo de l'Irak.



Le même genre de message avec cette fois une partie dite en français.


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Lun 28 Mar 2011 - 17:22

28/03/2011

Libye: encore 48 heures pour le contrôle effectif des opérations par l'Otan

Les frappes contre les forces du colonel Mouammar Kadhafi en Libye vont continuer à être menées sous l'égide de la coalition internationale pendant encore 48 heures avant que l'Otan ne prenne la direction effective des opérations, a indiqué lundi l'alliance atlantique.

"La transition (d'un commandement à l'autre) va être progressive et prendra deux jours", a affirmé la porte-parole de l'Otan, Oana Lingescu, au cours d'un point de presse au siège de l'Alliance à Bruxelles. Les 28 pays de l'Otan ont décidé dimanche d'assumer la totalité de l'opération militaire en Libye qui était dirigée par les Etats-Unis depuis le 19 mars. Le colonel d'aviation Geoffroy Booth, membre de l'état-major militaire international de l'Otan, a précisé que le général Charles Bouchard, qui a pris le commandement des opérations militaires en Libye au nom de l'Otan, n'avait pas encore "activement" pris le contrôle de "tous les aspects" de l'opération. A l'heure actuelle, l'Otan fait seulement respecter la zone d'interdiction aérienne au-dessus de la Libye et "les attaques au sol demeurent pour le moment des opérations de la coalition", a ajouté le colonel Booth. L'Otan a également d'ores et déjà pris en charge l'embargo naval contre le trafic d'armes et l'envoi de mercenaires à destination de la Libye.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Lun 28 Mar 2011 - 17:25

28/03/2011

Les pilotes du Charles-de-Gaulle en ciel inconnu

A BORD DU PORTE-AVIONS CHARLES-DE-GAULLE (Reuters) - S'ils restent discrets sur le détail de leurs vols en Libye, les pilotes français ne cachent pas la difficulté de l'exercice sur un terrain nouveau et fertile en dangers.

Ce pays désertique trois fois grand comme la France, peuplé de six millions d'habitants, ne ressemble guère aux théâtres d'opérations plus familiers comme l'Afghanistan.

"On était habitués au cadre de l'Afghanistan, où on est depuis une dizaine d'années", raconte Arthur, 26 ans, pilote de Rafale avec une demi-douzaine de missions dans le ciel libyen depuis le début de l'opération "Harmattan", au départ du porte-avions Charles-de-Gaulle.

"Là-bas, il y a une expérience, des anciens vers les plus jeunes. Là, c'est difficile de s'intégrer, il y a des nouveautés", ajoute le pilote, qui vole depuis quatre ans à bord de l'avion de chasse français le plus perfectionné, dont dix exemplaires s'alignent sur le pont du "Charles".

"Le territoire libyen est très différent de ce que j'ai pu connaître en Afghanistan. C'est beaucoup plus développé, la nuit, c'est très éclairé, c'est très impressionnant".

Qu'ils soient en mission de bombardement ou de reconnaissance, la principale crainte des pilotes est le dispositif de défense sol-air libyen.

"Faire respecter une 'no-fly zone' (zone d'exclusion aérienne) en Libye, ce n'est pas la même chose que faire de la contre-guérilla en Afghanistan, où la menace pour les avions est quasi nulle", souligne S.D. - il ne donnera que ses initiales -, pilote de Super Etendard.

"On sait que Kadhafi dispose de systèmes sol-air, russes pour la plupart. Certains ont été détruits mais il en reste encore un certain nombre."

Un constat partagé par Arthur.

"C'est une mission dangereuse dans la mesure où, à l'inverse de l'Afghanistan, on a beaucoup de menaces venant du sol. On ne peut pas balayer tout le territoire, qui est grand, et les opposants sont aussi malins que nous. On n'est pas à l'abri d'un système caché."

"Le plus éprouvant, c'est ce stress de regarder dehors tout le temps pour vérifier un éventuel départ missile dans notre position", dit-il.

Des missions au-dessus de la Libye étaient de nouveau prévues ce lundi sur le Charles-de-Gaulle, qui doit recevoir mardi la visite du ministre de la Défense, Gérard Longuet.

BRIEFING

Prévenu en général à la veille d'une mission, le pilote se couche tôt. Debout à l'aube, il prépare sa mission de l'après-midi grâce aux données de la nuit, en compagnie d'un expert en armes et en renseignements. Parallèlement, des opérateurs programment les systèmes informatiques des avions.

Environ deux heures avant le catapultage - qui fait passer un avion de chasse de 0 à 250 km/h en deux secondes dans un bruit de tonnerre -, c'est le moment du briefing qui peut être commun à la flottille, pour une meilleure coordination.

"On voit à quelle vitesse on va avancer, à quel niveau de vol on va monter, quand on va ravitailler, la répartition des tâches, et comment on va réagir si on trouve quelque chose", dit S.D. Tout est prévu, surtout l'inattendu: "La météo mauvaise, des gens dans notre zone qui ne devraient y être, un retard, des problèmes techniques. Ensuite on attrape un sandwich, et on commence à s'habiller."

Dans l'esprit et le corps de ces hommes sportifs et surentraînés, issus d'une sélection de l'ordre de 10 sur 3.000 au départ et dont la formation est passée par les Etats-Unis, la peur n'a pas sa place.

"Dix ans que je fais ce métier, dix ans que je me prépare à ça. L'entraînement permet de masquer la peur que l'on pourrait avoir sans ce professionnalisme, note le pilote de Super Etendard. Entrer dans le cockpit c'est comme entrer dans son lit le soir, c'est un endroit que l'on connaît très bien."

Compliquées sur le papier, les choses deviennent simples dans la tête des pilotes, dont l'esprit de synthèse et le sang-froid figurent parmi les qualités principales.

"Tout commence par le catapultage: c'est simple mais on veut le faire bien. Ensuite on va rassembler nos avions, ravitailler. Puis passer à la recherche d'objectifs, explique le pilote. "On

pourrait être submergés, mais si on prend les choses brique par brique ça devient simple."

DÉBRIEFING

L'avion revenu sur le porte-avions, une troisième phase commence.

"On décompresse vraiment une fois qu'on a coupé le moteur sur le pont et là on rentre dans la phase d'analyse du vol et le débriefing, dit S.D. On voit si la mission est réussie ou ratée, et pourquoi. A chaud, puis dans le détail, on voit ce qu'on a bien fait ou pas pour s'améliorer pour la fois suivante."

"Le moment où on a du plaisir, c'est quand c'est fini, que la mission est terminée et qu'elle s'est bien passée. Là, on se relâche vraiment, c'est le plaisir d'un professionnel qui a fait quelque chose de difficile et qui l'a bien fait", souligne-t-il.

Au-delà de la connaissance de l'ennemi, chacun a bien conscience qu'il est ici question de vie ou de mort.

"Le métier des armes impose cette réflexion à un moment ou à un autre de sa carrière", souligne un officier pilote d'hélicoptère.

Désormais membre de la "meute", expression consacrée pour désigner les pilotes de l'aéronavale, Arthur parle de son métier comme d'un rêve d'enfant qui a mûri.

"Quand j'étais plus jeune, c'était le côté patrouille de France qui me plaisait: ça va vite, ça fait des boucles, c'est joli. Puis, j'ai appris mon métier de pilote de combat, et là ça prend tout son sens."

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Lun 28 Mar 2011 - 21:17

28/03/2011 à 19h30

Deuxième journée de raids en Libye pour les F16 belges

L'armée belge a encore frappé en Libye: ses F16 ont attaqué pour la seconde journée consécutive des cibles non précisées en territoire libyen.

Les quatre chasseurs-bombardiers F-16 belges engagés dans l'opération "Aube de l'Odyssée" ont effectué lundi, pour la deuxième journée consécutive deux missions de bombardements sur la Libye. Une vague de deux avions qui avait décollé dans le courant de la journée depuis la base aérienne grecque d'Araxos d'où ils opèrent est revenue se poser peu après 18h00 locales (17h00 HB) après une mission de plus de quatre heures, dépourvue des bombes à guidage de précision que les F-16 emportaient au départ. Ces appareils ont effectué, en présence du ministre de la Défense, Pieter De Crem, des raids sur des objectifs non précisés en territoire libyen.

Une autre paire est revenue un peu plus tard, mais avec les quatre bombes de 500 livres (225 kgs) encore accrochées sous les ailes. Ces opérations sont conformes au mandat décidé par le gouvernement dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU qui vise à la protection de la population libyenne et à l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne, a indiqué M.De Crem, devant un important groupe de journalistes venus de Bruxelles.

M. De Crem a aussi choisi de leur montrer des images enregistrées de deux attaques réalisées dimanche sur des objectifs "de la défense aérienne" libyenne que les militaires ont demandé de ne pas décrire trop précisément pour ne pas mettre la sécurité des pilotes en danger. On y voit des F-16 belges larguer des "armes de précision" sur ces objectifs qui sont visiblement détruits après le passage des chasseurs.

Les avions belges participent depuis une semaine aux opérations de la coalition internationale mise sur pied après le vote de la résolution 1973 et le sommet de Paris. Ils se sont limités durant les premiers jours à des patrouilles aériennes également destinées à faire respecter l'embargo sur armes à destinations de la Libye décrété par les Nations Unies. Mais ils ont entamé dimanche les opérations offensives, alors que les principales menaces que posaient l'appareil militaire du colonel Mouammar Kadhafi "ne sont plus là", selon l'expression du commandant du détachement belge, le major Nico Claessens. "Nous pouvons (désormais) opérer au dessus de la Libye avec un risque acceptable", a-t-il dit, en se refusant à toute précision sur les missions effectuées par ses pilotes.

Le détachement belge présent à Araxos (Péloponèse), fort d'une centaine de personnes, dont dix pilotes, est constitué autour de la 349ème escadrille de Kleine-Brogel, qui se trouvait sur cette base pour une période d'entraînement prévue de longue date. En quelques heures, l'état-major a proposé au gouvernement (qui l'a accepté) de l'engager dans l'opération "Aube de l'Odyssée", avec quelques renforts en personnel et l'acheminement d'armements réels. "Nous étions prêts à participer à l'interdiction de survol dès le dimanche 20 mars au soir", soit moins de 48 heures après le vote de la résolution à New York, a expliqué le major Claessens. Les avions belges n'utilisent que des bombes de précision, guidées par laser ou par GPS, et disposent d'une nacelle (pod) de désignation et de guidage de type Sniper. Cet accessoire permet d'identifier des cibles à distance de sécurité et de guider les bombes, en indiquant de surcroit au pilote la zone dans laquelle des débris risquent de s'éparpiller. "Les armes sont configurables pour réduire les dommages" collatéraux, a assuré le major Claessen, qui commande la 349ème escadrille.

Araxos est située dans le Péloponnèse (sud-ouest de la Grèce), à environ trois quarts d'heure de vol des côtes libyennes, ce qui exige des pilotes de recourir à des ravitaillements en vol, une technique qu'ils maîtrisent tous.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Lun 28 Mar 2011 - 21:46

28 Mars 2011 à 21h17

Libye: Pieter De Crem intervient en direct lors du Journal



Pour le deuxième jour consécutif, les F-16 belges ont mené des actions militaires offensives en Libye. Le ministre de la Défense Pieter De Crem, est intervenu en direct lors du Journal de 19 heures, depuis la base d'Araxos en Grèce. Il est resté très discret sur les cibles visées par la Belgique..

"Deux F-16 se sont envolés pour une opération air-air (hier, deux F-16 s’étaient envolés pour une opération air-sol) pour neutraliser deux buts. Les avions sont revenus sains et saufs", a assuré le ministre de la Défense Pieter de Crem, en direct lors du Journal de 19 heures, avant de préciser que pour des raisons de sécurité pour les pilotes belges et leurs collègues, il lui était impossible de dire quels étaient ces buts.

Y aura-t-il d’autres attaques ?

Le ministre de la Défense n’a pas non plus révélé l’agenda prévu pour le moment : "Je ne fais pas partie du comité de planning. Nous sommes ici dans une opération internationale sous le mandat des Nations Unies pour faire respecter une résolution. En tout cas, nous exerçons le mandat que nous avons reçu, on verra dans quelle mesure on pourra par notre présence et nos activités militaires ici, réaliser ce but", a-t-il répondu.

Source: rtlinfo.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Itxaso 64
Maître Principal chef
Maître Principal chef
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 63
Localisation : Bayonne (Fra)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Mar 29 Mar 2011 - 18:06

là où il y a du pétrole il y a du monde pour aider ces pays, pour l'Espagne en 36 les états ne sont pas intervenus pour défendre une démocratie, alors pour moi tout ça c'est calculé, et comme disait Churchill :
les états n'ont pas d'amis ils n'ont que des intérêts hum
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Mer 30 Mar 2011 - 16:10

30/03/2011

Libye: la Belgique refuse d'armer

La Belgique, qui participe à l'intervention internationale en Libye, a exclu d'armer les rebelles libyens qui luttent contre le régime de Mouammar Kadhafi, contrairement à la France et la Grande-Bretagne qui n'excluent pas cette option. Aider la rébellion en l'armant est "une étape (qui va) trop loin", a dit sur une radio belge le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere. "Cela nous coûterait le soutien du monde arabe", a-t-il estimé.

"Le but (de l'opération en Libye) n'est pas d'utiliser la force jusqu'à ce que Kadhafi quitte le pouvoir", a souligné le chef de la diplomatie belge. L'idée d'armer les rebelles, faiblement équipés et désorganisés face aux troupes loyales à Mouammar Kadhafi, a été évoquée par les Etats-Unis, la France, et la Grande-Bretagne.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Mer 30 Mar 2011 - 16:11

30/03/2011

Libye: les F-16 belges sont passés sous le commandement de l'OTAN

Les aviateurs belges engagés dans les opérations militaires en Libye sont passés ce mercredi matin sous le commandement de l'OTAN, a indiqué le ministère de la Défense.

L'OTAN a commencé ce mercredi matin à émettre les premiers ordres opérationnels à destination des unités engagées dans la campagne aérienne en Libye dans le cadre de l'opération "Unified Protector" visant à protéger la population libyenne de la répression du régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Le détachement belge, opérant depuis la base aérienne d'Araxos, dans l'ouest de la Grèce, reçoit depuis ce mercredi matin ses ordres opérationnels du centre d'opérations aériennes combinées ("Combined Air Operations Center", CAOC) de l'OTAN situé à Poggio Renatico, dans le nord de l'Italie, a indiqué une porte-parole militaire à l'agence BELGA.

Les appareils belges opérant en Lybie recevaient jusqu'à présents ces ordres sous forme d'"Air Tasking Orders" (ATO) d'un QG installé à Ramstein (ouest de l'Allemagne) qui coordonnait les opérations aériennes de la coalition internationale mise sur pied après le vote de la résolution 1973 du Conseil de sécurité.

Le transfert du commandement des opérations entre la coalition et le commandant de l'opération "Unified Protector", le général canadien Charles Bouchard, a débute mercredi et se déroule "graduellement", selon l'OTAN.

L'OTAN assurait déjà depuis la semaine dernière le contrôle de l'embargo sur les armes en Méditerranée et participait depuis dimanche à l'imposition de la zone d'interdiction aérienne. Les bombardements au sol ou en mer pour la protection des civils constituent le dernier volet d'"Unified Protector".

Source : Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6455
Age : 59
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Mer 30 Mar 2011 - 20:34

Bonjour,

Ce qui m'interpelle toujours, c'est les résolution de l'ONU à l'emporte piéce .

Oui, kadhafi est un dictateur etc etc... Je suis d'accord.
Et le Ruwanda ? : Boutros-Ghali qui a refusé de revoir le mandat des casques bleu.
J'ai suivis, samedi sur la trois, une rétrospéctive sur le Rwanda et nos 10 paras;
D'éclaration de boutros-Ghali : "je ne regrette pas mes décisions de ne pas avoir changé le mandat des militaires (voir defendre la population) car à un moment donné cela serait revenu à nous ingérer dans les affaires internes d'un pays souverain" !!! (Cela s'apelle de la non assistance à personnes en danger, (citation de la RTBF3)

Et le soudan ? : 6.000.000 d'habitant et 2.500.000 déplacer; Et rien que au Darfour : sur une ethnie de 1.000.000 il a déjà 300.000 mort ...
Déclaration de Kofi Annan : "Le Darfour, c'est l'enfer sur terre" et une dépêche de l'ONU en janvier 2011 "Le conseil de sécurité examine la situation" !!!
Le génocide à vraiment commencé en 2003 et en 2007 et 2009 l'ONU suivit par cour pénale international à reconnu crime de guerre et crime contre l'humanité à l'encontre du président et de plusieurs ministres . l'onu examine toujours la situation !?

Pour la libye 1er débat le 17 mars 2011 et tout est réglé le 19 mars.

Je ne parle ni du pétrole, ni de et ni de... et ne sort pas de mes gonds;
" La constatation me suffit"

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Jeu 31 Mar 2011 - 1:22

30/03/2011

Libye: un coût de 12 millions d'euros pour trois mois

La participation belge aux opérations militaires en Libye coûtera près de douze millions d'euros si l'intervention dure trois mois, un montant qui pourrait grimper à 43 millions d'euros sur un an, a indiqué mercredi le ministre de la Défense, Pieter De Crem, qui a essuyé des critiques du sp.a pour son opacité sur le choix des objectifs attaqués par les avions belges.

"Le prix de notre participation aux opérations en Libye est estimé à 12,14 millions d'euros bruts et à 11,75 millions d'euros nets pour la période initiale prévue de trois mois", a-t-il indiqué en commission de la défense de la Chambre.

Pour une période de six mois, le coût net s'élèverait à 21,5 millions d'euros, à 32,25 millions pour neuf mois et à 43 millions pour un an, a ajouté le Ministre (CD&V) en réponse à de nombreuses questions.

Ces montants couvrent l'engagement de six chasseurs-bombardiers F-16 (dont quatre avions opérationnels et deux en réserve) stationnés sur la base d'Araxos (ouest de la Grèce) et d'un chasseur de mines, le "Narcis", intégré dans une flottille de l'OTAN, le "Standing NATO Response Force MCM (Mine Countermeasures) Group 1", le SNMCMG1, une unité multinationale de lutte contre les mines.

Les avions sont passés ce mercredi matin sous le commandement de l'OTAN, alors que le "Narcis" a rejoint le 23 mars l'opération "Unified Protector" de l'Alliance atlantique.

Le député Dirk Van der Maelen (sp.a) - qui avait approuvé la semaine dernière l'intervention belge en Libye - a dénoncé l'"absence de transparence" de la part du ministre, qui a refusé de révéler quels objectifs les F-16 belges visaient au nom de la sécurité du personnel.

Des erreurs du Pentagone

Pieter De Crem a toutefois indiqué que les informations diffusées par le Pentagone était "totalement incorrectes". Selon le ministère américain de la Défense, des avions de combat belges ont bombardé ce lundi un dépôt de munitions à Mizdah (ouest de la Libye), une ville située en Tripolitaine à 160 km au sud de la capitale libyenne, en compagnie d'appareils danois, canadiens et américains.

Les objectifs des F-16 belges sont des "shelters" (abris bétonnés pour avions) ainsi que des avions et des hélicoptères qui se trouvent à l'extérieur de ces abris et constituaient "une menace pour l'instauration de la zone d'exclusion aérienne (No Fly Zone)", a dit Pieter De Crem.

Selon une source informée, l'attaque du dépôt de Mizdah aurait eu lieu avant le début, dimanche dernier, des bombardements par les avions belges et le Pentagone aurait confondu les chasseurs belges avec des F-16 norvégiens.

Le ministre a ajouté que les F-16 belges n'utilisaient pas de munitions à uranium appauvri (UA), conformément à la loi du 11 mai 2007, qui proscrit ce type d'armement. Il n'a toutefois pas exclu que d'autres pays de la coalition internationale en emploient. "Cela tombe sous le coup de leurs compétences nationales souveraines", a-t-il souligné.

Source : Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
beru2
Capitaine de corvette
Capitaine de corvette
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 53
Localisation : quievrain
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Jeu 31 Mar 2011 - 12:00

salut, suis un p'tit peu révolté . A quoi ça sert de vouloir quantifier une intervention militaire? 12 ou 20 millions d'euro, c'est quoi pour une affaire? On intervient ou pas. Si maintenent, sur zone de guerre, on doit compter les cartouches qu'on tire, on ne part plus . On supprime l'armée et on fait des douaniers ou des policiers. Eux, ils ne peuvent pas faire d'heure et ils ne peuvent pas utiliser leurs armes sous peine d'être accusé de harcellement envers les voyoux . C'est plus facile à budgeter.
Je finirai par le prix d'un F-16 et de son pilote. On compte les litres de kero, le prix d'un missile ou d'une bombe, mais a-t'on pensé aux risques courus par nos pilotes? Un avion abattu et c'est tout le budget de l'opération en l'air. Tout le monde à la maison...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Jeu 31 Mar 2011 - 13:20

Absolument Béru jap

Surtout que si l'opération se prolonge dans le style Afganisthan, ça va une tout autre ardoise !

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
René
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 6455
Age : 59
Localisation : courcelles
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Jeu 31 Mar 2011 - 14:08

Bonjour,
Je suis d'accord avec beri2. ce n'est plus l'époque ou l'on partait avec un lance pierre et tirait le cailloux trouvé sur place ...

D'autant plus que le cout annoncé est faux !

Explication : dans le coût de l'opération, tout est inclus, (salaire du pilote, du pers d'entretient technique dans les aéroports, etc etc ) libye ou pas. Ormis les primes et munitions tirées, c'est coût libye ou pas sont récurrent. L'avion vole aussi en Belgique ou lors de manoeuvre, peut-être moins mais tout est inclus comme en plus !
EXEMPLE: un CMT, qu'il navigue dans les eaux internationales face à l'espagne ou face à la libye le coût reste inchangé (fuel, salaire, prime de mer...) hors, c'est coût son inclus dans l'opération...
Ne devrait être prix en compte (compter ce que coûte, surplus ...) Uniquement, primes de risque, mun tirées , heures de vol en plus, jour de mer en plus... Tout ce qui n'étaient déjà budgétisé.
Hors, tout est inclus !
Bien sur, il y a coût (dépassement du buget annuel initial); Mais le vrai problême est que la défense n'a pas un € de plus et doit faire avec son budget annuel, qui est déjà très maigre. Donc pour compenser l'on réduit chaques années les effectifs pour pouvoir acheter du matériels (équilibre coût pers investisement.)
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 34925
Age : 49
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   Ven 1 Avr 2011 - 23:44

1/04/2011

Trois jours d'offensives pour les F-16 belges en Libye

Les chasseurs-bombardiers F-16 belges engagés dans les opérations militaires en Libye ont effectué à plusieurs reprises cette semaine des missions "offensives" sur des objectifs au sol - essentiellement des aérodromes militaires -, a indiqué vendredi un porte-parole militaire.

Les avions belges ont ainsi effectué, en plus de missions "défensives" (des patrouilles aériennes pour faire respecter l'interdiction de survol) des missions offensives le dimanche 27 mars (deux avions), le lundi 28 (deux avions) et le mercredi 29 (quatre avions), a précisé le lieutenant-général Michel Singelé au cours du point de presse hebdomadaire du ministère de la Défense sur les opérations à l'étranger.

Les missions défensives ont été menées, "sans utilisation de l'armement", le jeudi 24 et le jeudi 31 mars, a ajouté le général Singelé, qui dirige le service de communication de l'armée.
En Afghanistan, les F-16 belges n'ont par contre pas fait usage de leur armement au cours de la semaine écoulée.

Source: Belga

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coalition aéro maritime au large de la Libye   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coalition aéro maritime au large de la Libye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Divers :: L'actualité internationale-
Sauter vers: