Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Bouton10  Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Goog_l10  

Partagez
 

 Russian Navy - Marine Russe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 17 ... 24  Suivant
AuteurMessage
titian
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
titian

Nombre de messages : 980
Age : 66
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Poutine plonge !   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMar 13 Aoû 2013 - 17:01

__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMer 18 Sep 2013 - 12:02

Incendie à bord d'un sous-marin nucléaire russe le 17/09/2013

Image hébergée par servimg.com
Le sous-marin nucléaire d'attaque "Tomsk", qui a été victime d'un incendie lundi 16 septembre. (Photo archives DR)

Un incendie s'est déclaré le lundi 16 septembre à bord du sous-marin nucléaire russe Tomsk en réparation sur un chantier naval proche de Vladivostok, mais il n'y a eu ni blessé, ni risque de fuite radioactive, affirment les autorités.
Selon un officiel russe cité par l'agence de presse RIA Novosti, l'incendie a été provoqué par une réparation au chalumeau dans un ballast du sous-marin dans le port de Bolchoï Kamen, à 25 km de Vladivostok, en mer du Japon. Il a fallu 5 heures aux pompiers pour en venir à bout.
"Il n'y a aucun risque de contamination radioactive", a assuré l'agence Itar-Tass en citant un responsable de la Flotte du Pacifique. Selon des responsables des services de situation d'urgence de Sibérie, les niveaux de radiation détectés dans la région sont dans la norme.
Les deux réacteurs nucléaires qui alimentent le submersible étaient à l'arrêt et sont en "bon état", a dit de son côté la société qui gère le chantier naval Zvezda. Il n'y avait pas d'armes à bord du sous-marin, qui transporte en temps normal 24 missiles, ajoute-t-elle dans un communiqué.
De source proche de la marine russe, citée par l'agence Interfax, ont dit toutefois qu'un navire à même de mesurer la radioactivité a été dépêché sur place.
Le Tomsk est un sous-marin nucléaire d'attaque de la classe Oscar II à laquelle appartenait le Koursk naufragé en 2000. Il est en réparation depuis 2010 en raison d'une anomalie de fonctionnement du circuit de refroidissement du réacteur nucléaire. Il doit en principe reprendre du service en 2014.
Les sous-marins Oscar II sont équipés de missiles antinavires P-700 Granit. Depuis les accords START I et II sur la non-prolifération et la réduction des armes nucléaires, ces missiles ne sont équipés que de têtes conventionnelles.
En décembre 2012, un incendie s'était déjà déclaré à bord du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Ekaterinbourg, en cale sèche à Rosliakovo, un chantier naval des environs de Mourmansk (nord-ouest).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptySam 21 Sep 2013 - 15:47

Arraisonnement musclé d'un navire de Greenpeace par les gardes-côtes russes le 20/09/2013

Image hébergée par servimg.com
L'"Arctic Sunrise" de Greenpeace en mer de Petchora. Les écologistes protestent contre les projets d'exploitation pétrolière offshore du géant russe Gazprom. (Photo Greenpeace)

"Actuellement, le navire "Arctic Sunrise" est en train d'être remorqué vers le port de Mourmansk", a indiqué Greenpeace sur son compte Twitter vendredi matin. Arrivé en Arctique pour dénoncer des projets pétroliers, le navire avait été pris d'assaut par des gardes-frontières russes débarqués par hélicoptère jeudi soir.
"Il a été décidé de remorquer l'"Arctic Sunrise" vers le port de Mourmansk pour effectuer des procédures juridiques", a commenté de son côté le Service fédéral russe de sécurité (FSB) dans un communiqué. Le trajet de l'Arctic Sunrise jusqu'au port doit prendre au moins trois jours.
Un responsable de Greenpeace Russie, Roman Dolgov, a indiqué depuis le navire que les écologistes risquaient d'être confrontés à des "accusations sérieuses : de terrorisme et de recherches scientifiques illégales", selon Ria Novosti.29 militants de Greenpeace se trouvent à bord de l'Arctic Sunrise.
Greenpeace a dépêché ce navire battant pavillon néerlandais dans la mer de Petchora, dans l'Arctique russe, pour protester contre des projets d'exploitation pétrolière du géant russe Gazprom dans cette région.
Deux militants de Greenpeace, originaires de Suisse et de Finlande, ont été arrêtés mercredi alors qu'ils avaient escaladé la plate-forme pétrolière Prirazlomnaïa. Ils ont été relâchés après avoir passé quelques heures à bord d'un navire des gardes-côtes.
Gazprom prévoit de lancer la production sur la plate-forme Prirazlomnaïa au premier trimestre 2014, faisant peser un risque de pollution dans une zone où existent trois réserves naturelles protégées par la loi russe, selon les écologistes.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptySam 28 Sep 2013 - 11:37

Russie: les 30 membres d'équipage du navire de Greenpeace placés en détention le 27/09/2013

Les 30 membres d'équipage du brise-glace Arctic Sunrise de Greenpeace ont été placés en détention en Russie pour un délai allant jusqu'à deux mois après une opération contre une plate-forme de Gazprom dans l'Arctique, a annoncé le vendredi 27 septembre l'ONG.

"Sur les 30, 22 resteront en détention pendant deux mois et huit pendant trois jours", a indiqué Greenpeace International dans un communiqué en annonçant qu'il allait faire appel de ces décisions de justice.

L'Arctic Sunrise est un navire brise-glace battant pavillon néerlandais. Les militants de Greenpeace sont arrêtés dans le cadre d'une enquête ouverte pour "piraterie", un crime passible de 15 ans de prison, pour avoir tenté d'aborder une plate-forme du géant Gazprom dans l'Arctique pour protester contre les projets d'exploitation pétrolière dans cette zone.

"Ces décisions de justice sont une relique d'une autre époque comme l'industrie pétrolière russe, a commenté Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International. Nos militants pacifiques sont en prison pour avoir mis en lumière les activités dangereuses de Gazprom."

Le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov, a, pour sa part, déclaré jeudi sur la radio Echo de Moscou que Greenpeace avait agi "de façon totalement illégale".
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMar 1 Oct 2013 - 11:05

Un navire de guerre russe fait escale en Syrie le 30/09/2013

Image hébergée par servimg.com
Le navire de débarquement "Nikolaï Filtchenkov" appartient à la flotte russe de la mer Noire. (Photo DR)

Le navire de débarquement russe Nikolaï Filtchenkov est entré le mercredi 25 septembre dans le port syrien de Lattaquié pour une escale de 24 heures, a annoncé un représentant du ministère syrien de la Défense à l'agence RIA Novosti.
Deux vedettes lance-missiles de la Marine syrienne ont accueilli le Nikolaï Filtchenkov dans les eaux territoriales du pays. Des habitants de la ville portant des drapeaux russes et syriens, des portraits des présidents Assad et Poutine et des banderoles en russe ont accueilli les marins russes dans les rues de Lattaquié. Pendant sa visite amicale à Lattaquié, l'équipage du navire russe devait disputer un match de football avec les marins syriens.
Le navire de débarquement Nikolaï Filtchenkov, de la flotte russe de la mer Noire, a quitté le port russe de Novorossisk le 11 septembre dernier. Il fait route vers la Méditerranée où il rejoindra le groupe naval russe.

Le Nikolaï Filtchenkov est un navire de 4 650 tonnes doté de rampes de débarquement à l'avant et à l'arrière. Il peut transporter 300 hommes de troupe et 1 700 tonnes de fret. Il a été mis en service en 1975.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyJeu 3 Oct 2013 - 11:51

Russie: mise à l'eau du navire de renseignement "Youri Ivanov" le 02/10/2013

Image hébergée par servimg.com
La mise à l'eau du "Youri Ivanov" le lundi 30 septembre à Saint-Petersbourg. (Photo sdelanounas)

La Russie se dote d'une nouvelle classe de navires de renseignements avec le Youri Ivanov, mis à l'eau le lundi 30 septembre à Saint-Pétersbourg.
Près de 9 ans. C'est le temps qu'il a fallu au chantier Severnaya Verf pour mener à bien sa construction. En effet, le Youri Ivanov avait été mis sur cale fin décembre 2004. Après des essais en Baltique, sa livraison au ministère russe de la Défense est prévue en 2014.
Ce bâtiment est la tête de série du Projet 18280 qui vise à renouveler les moyens de la marine russe en matière de renseignement électronique et de communications. La Russie ne dispose plus aujourd'hui que de navires de renseignements obsolètes mis en service du temps de l'URSS dans les années 1970 et 1980.
Une fois livré, le Youri Ivanov sera affecté à la flotte du Pacifique et exploité par le GRU (Direction générale des renseignements de l'État-major des forces armées russes). Il devrait notamment surveiller les éléments du bouclier anti-missiles américain déployés sur Hawaï et en Alaska. Sans doute aussi permettra-t-il d'observer le développement de la flotte chinoise.
Long de 95 mètres, le Youri Ivanov a un déplacement d'environ 4 000 tonnes et peut embarquer 120 hommes.
Selon le site Rus Navy Intelligence, le chantier Severnaya Verf mettra sur cale à la mi-novembre prochain la seconde unité du programme. Baptisé Ivan Khurs, le navire doit entrer en service au sein de la marine russe en 2016, son affectation n'étant pas encore connue.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyJeu 3 Oct 2013 - 12:01

Le GRU Va Recevoir Un Nouveau Navire De Renseignement

Le GRU (Direction générale des renseignements de l'Etat-major des forces armées russes) recevra l'année prochaine un nouveau navire de renseignement dont l'objectif sera de surveiller le bouclier anti-missiles américain dans le Pacifique.
Les marins qui serviront à bord du vice-Amiral Youri Ivanov devraient naviguer dans les eaux situées entre Hawaï et l'Alaska. Selon le journal russe  Izvestia qui s'appuie sur des sources au sein de l'armée et d'OSK (consortium des constructions navales russes), c'est en tous les cas l'une des pricnipales tâches qui sera assignée au Youri Ivanov une fois celui-ci admis au service actif.
Mis sur cale fin décembre 2004 au chantier naval du Nord (Saint-Pétersbourg), le vice-amiral Youri Ivanov est le navire tête de série du Projet 18280. Sa mise à l'eau était prévue pour 2012, toutefois, des retards de livraison chez les équipementiers l'ont notamment repoussé : elle est désormais prévue pour cette année, avec une livraison au ministère russe de la Défense en 2014. L'équipementier chargé de livrer les deux moteurs diesels du navire n'a pu par exemple en livrer qu'un seul il y a quelques jours au lieu des deux l'été dernier, et a dû s'acquitter de pénalités vis-à-vis du chantier naval. Une fois livré, le Youri Ivanov sera alors affecté à la flotte du Pacifique et exploité par le GRU.
Selon la source citée par Izvestia, le bâtiment sera affecté à la surveillance des élements du bouclier anti-missiles américain déployés sur Hawaï et en Alaska. Le Youri Ivanov sera équipé à cette fin de matériels pour le renseignements électroniques afin d'écouter, détecter et analyser les signaux émis par les sytèmes d'armements et les sytèmes de communications liés au bouclier américain. "Le Youri Ivanov est équipé d'un complexe de renseignement multispectre et peut traiter en même temps un grand nombre de signaux. Il peut non seulement en identifier la source, mais également analyser sa nature et son origine" a indiqué la source.
Le Youri Ivanov ne devrait disposer d'aucuns armements à son bord afin de ne pas être restreint dans ses déplacements. Contactés par Izvestia, des responsables du GRU ont confirmé que leurs attentes vis-à-vis du navire étaient très fortes. Le navire présente l'avantage de pouvoir opérer plus longtemps et plus discrétement que des moyens aériens (avions espions). Par ailleurs, le bâtiment viendra combler, très partiellement, un vide capacitaire, dans la mesure où l'essentiel des capacités de renseignements navals russes encore en service aujourd'hui repose sur la génération de bâtiments mis à l'eau par l'URSS dans les années 1970 et 1980 (Projet 1826 et Projet 864 notamment).
Une fois sa mise à l'eau effectuée, le Youri Ivanov entamera des essais en mer Baltique en 2014, tandis qu'une seconde unité devrait être mise sur cale d'ici le fin 2013.

Quelques caractéristiques techniques du Youri Ivanov (Projet 18280) :
Déplacement : 2 500 t (standard) ; 4 000 t (pleine charge)
Longueur : 95 m
Equipage : 120 hommes

Quelques photos (source :  airbase.ru)
Image hébergée par servimg.com
Youri-Ivanov1.jpg
Image hébergée par servimg.com
Youri-Ivanov-2.jpg
Image hébergée par servimg.com
Youri-Ivanov-3.jpg
Source : Izvestia

Commentaire :
Même s'ils ne peuvent pas le dire aussi facilement que pour les Etats-Unis, ce navire servira également aux Russes pour surveiller l'accroissement de l'activité navale chinoise.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyJeu 3 Oct 2013 - 12:21

Les Travaux De Modernisation Du Croiseur Amiral Nakhimov Ont Débuté À Severodvinsk

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

La signature du contrat portant sur la modernisation du croiseur nucléaire lance-missiles Amiral Nakhimov est intervenue le 13 juin dernier entre le chantier naval Sevmash (Severodvinsk) et le ministère russe de la Défense. Depuis, les travaux ont débuté sur le bâtiment.
nahimov
Le ministère russe de la Défense et Sevmash se sont entendus sur la réparation et la modernisation du croiseur nucléaire lance-missiles Amiral Nakhimov (Projet 1144 Orlan) pour un montant de 50 milliards de roubles (€1,1 milliard), et ont signé la contrat correspondant le 13 juin dernier. Selon le document, il est prévu que le bâtiment refitté soit livré à la marine russe en 2018.
Les croiseurs nucléaires lance-missiles du Projet 1144 constituent les plus imposants navires de surface de leur catégorie, et ne disposent d'aucun équivalent, ni dans les flottes otaniennes, ni dans les autres flottes du monde. Conçu par le bureau d'étude Severnoe (Saint-Pétersbourg), le Projet 1144 s'inscrivait dans la stratégie de sanctuarisation du territoire soviétique par le verrouillage de ses approches maritimes en cas de conflit avec l'Ouest. Les croiseurs du Projet 1144 devaient avant tout neutraliser les groupes de porte-avions de l'OTAN, et interdire toute forme d'approche du territoire de l'URSS en étant capable de traiter en même temps des cibles aériennes, des cibles en surface et des cibles sous-marines. Disposant d'un déplacement en surface de près de 26 000 tonnes à pleine charge, les croiseurs de type Orlan sont dotés d'une puissance de feu impressionnante :
20 tubes lance-missiles mettant en oeuvre le missile anti-surface Granit (3K45 / SS-N-19 Shipwreck) pouvant emporter une charge conventionnelle ou nucléaire. Disposant d'une portée allant jusqu'à 550 km, ce missile peut atteindre Mach 2.5. 20 missiles embarqués.
Système de défense anti-missiles S-300F "Fort", version navalisée du S-300. 12 lanceurs, 96 missiles embarqués.
Système de défense anti-aérienne "Osa-M". 2 lanceurs, 40 missiles embarqués.
Système de défense anti-aérienne "Kinzhdal". 16 lanceurs, 128 missiles embarqués.
Système de lutte ASM "Metel".
Lance-roquettes ASM RBU-6000 "Smerch 2", 12 tubes.
Lance-roquettes ASM RBU-1000 "Smerch 3", 2X6 tubes.
2 hélicoptères Ka-27 et 3 hélicoptères Ka-25 pour la lutte ASM
...
Quatre unités ont été produites par le chantier naval de la Baltique (Saint-Pétersbourg) et ont été mises en service entre 1980 et 1998. Une cinquième unité a bient été prévue, mais elle n'a jamais été mise sur cale. L'unité la plus récente est le croiseur Pierre le Grand (projet 1144.2), actuel navire amiral de la flotte du Nord. Le croiseur Amiral Nakhimov (Projet 1144.2), qui est la troisième unité, a été admis au service actif en 1988 avant de rentrer à Sevmash en août 1999 pour y subir des réparations. Toutefois, le navire n'a plus quitté le chantier depuis cette date. En 2008, le rechargement de son réacteur nucléaire aurait bien débuté, et en mai 2010, l'Etat russe aurait débloqué des fonds pour la modernisation des installations électriques et le remplacement des missiles Granit.
Le croiseur Amiral Ouchakov a pour sa part été retiré du service en 2004 et le croiseur Amiral Lazarev a été placé en réserve dans la flotte du Pacifique. Toutefois, cette dernière unité est en bien trop mauvaise état, et sa modernisation coûterait certainement plus que 50 milliards de roubles. La modernisation du croiseur Amiral Nakhimov s'inscrit dans le contexte de la "vague de modernisation" de bâtiments ex soviétiques décidée en 2013 : grand navires de lutte ASM du Projet 1155, SSN du Projet 971 de même que le probable futur refittage du croiseur Ukraine (Projet 1164).
D'après Sevmash, ce sont près de 70% des équipements du croiseur qui doivent être démontés et remplacés. Le chantier naval, très sollicité à la fois pour les constructions des nouveaux SNLE (Projet 955) et SSGN (Projet 885), mais également pour des travaux de refittage sur le futur PA indien INS Vikramaditya, est toutefois parvenus à entamer le chantier du croiseur. Et les travaux sur les bâtiments devraient permettre... de financer le refittage de l'Amiral Nakhimov, même de façon modeste. A en croire Izvestia qui se réfère à Sevmash, ce sont 878 tonnes de métaux précieux qui ont été retirés du navire, dont 53 tonnes d'alliages d'aluminium, 66 tonnes d'aciers inoxidable, 115 tonnes d'alliages de cuivre et 644 tonnes de métaux ferreux. Le chantier naval escompte retirer près de 20 millions de roubles (€458 000) de la revente de ces métaux qui auront auparavant été fondus. Aluminium, cuivre, laiton et bronze devraient en effet représenter 25% des métaux à recylcer.
Toutefois, selon certains experts, la modernisation d'un tel bâtiment risque de s'avérer compliquée et Sevmash doit se préparer à relever les défis posés par un navire de conception soviétique pour lequel il n'était guère prévu de mise à niveau. En 2018, lorsque le croiseur Amiral Nakhimov modernisé doit être remis à la marine russe, il devrait être classé comme croiseur nucléaire d'attaque polyvalent. Il pourrait alors être équipé de systèmes de défense anti-aérienne Pantsir S-1 navalisé et de systèmes de défense anti-missiles S-400 (voire S-500?). Le bâtiment pourrait enfin être équipé de 10 UKSK (multipurpose ship firing system) qui est l'équivalent russe des VLS occidentaux (Mk-41 américain par exemple). Le UKSK (УКСК en russe pour Универсальный корабельный стельбовой комплекс) doit notamment équiper les frégates du Projet 22350. Voici ce que pourrait donner l'Amiral

Nakhimov en terme d'équipements  une fois sa modernisation achevée:

Modernisation-Projet-1144.jpg


Image hébergée par servimg.com
Traduction des systèmes:
1) Système de défense anti-missiles "Polyment-Redut" (S-400/S-500).
2) Système de défense anti-missiles "Morphée" (courte portée).
3) Système artillerie A190.
4) Système Puma 02.
5) Canon de défense anti-aérienne AK-630.
6) Système de défense anti-torpilles "Paket-NK".
7) Radar pour le système "Morphée".
8)Radar pour le système "Polyment".
9) Radar "Fregat M2EM" pour le système "Polyment".
10) 30X8 UKSK.

Toutefois, ce projet de modernisation est-il raisonnable? Pour la même somme de €1,1 milliard, la marine russe autait pu commander 2 frégates modernes du Projet 22350 ou 3 frégates modernes du Projet 11356. Les missions remplies par le croiseur nucléaire d'attaque polyvalent sont différentes de celles remplies par des frégates, et l'investissement consenti pour le refittage de l'Amiral Nalhimov illustre les ambitions hauturières de la Russie. Un tel bâtiment devrait par ailleurs faire partie du futur groupe aéronavale russe dont la mise en service pourrait intervenir au cours des années 2020.

Source : Izvestia
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyJeu 3 Oct 2013 - 12:27

La Flotte De La Mer Noire A 230 Ans

Image hébergée par servimg.com
La flotte de la mer Noire a célébré ses 230 ans le 13 mai dernier, ce qui a donné lieu à des festivités à Sébastopol où près de 20 navires de guerre et 4 000 marins russes et ukrainiens ont participé à une parade commune. Cet événement a également donné lieu à des déclarations officielles concernant le développement de la flotte russe de la mer Noire au cours des années à venir.
Image1
Des cinq flottes et flottilles russes, la flotte de la mer Noire est celle dont le programme de modernisation est peut-être le plus ambitieux. Nous avons déjà relayé sur ce blog les informations concernant la modernisation de la flotte de la mer Noire actuellement en cours de réalisation. Résumons-les : la flotte russe devrait recevoir entre 15 et 20 nouveaux bâtiments de surface et sous-marins d'ici 2020, la différence dans les unités dépendant de la source considérée. La dernière source en la matière est le commandant en chef de la flotte de la mer Noire, le vice-amiral Fedotenkov, qui a annoncé à l'occasion des 230 ans de la flotte placée sous son commandement qu'elle serait dotée de 20 nouvelles unités d'ici 2020.

La composition annoncée par le vice-amiral Fedotenkov n'est pas nouvelle : 6 submersibles classiques de type Kilo (Projet 0636.3) dont les trois premières unités sont le B-261 Novorossisk, le B-237 Rostov-sur-le-Don et le Stariy Oskol. Six frégates du Projet 11356 dotées de missiles de croisière Calibre devraient également être mises en service; leurs noms sont connus : Amiral Grigorovitch, Amiral Essen, Amiral Makarov, Amiral Butakov, Amiral Istomin et Amiral Kornilov.
Pour les unités restantes, il faut se référer à d'autres sources. Ainsi, il s'agirait de corvettes multitâches (Projet 20380 et/ou Projet 21931) et de navires de soutiens. Il est également possible que les capacités hauturières de la flotte soit maintenuespar la mise en service d'une ou deux unités du Projet 22350. Enfin, pour le renouvellement des capacités amphibies actuellement assurées par les grands navires de débarquements des projets 775 et 1171, ce sont les bâtiments de type Ivan Gren (Projet 11711) qui devraient être affectés en mer Noire. Toutefois, concernant ce dernier projet, le degré d'incertitude reste très élevé vu les retards accumulés. Les essais du navire tête de série à l'automne 2013 en mer Baltique décideront probablement du sort de ce projet.

Le commandant en chef de la flotte de la mer Noire a confirmé l'admission au service actif dès 2014 de nouveaux navires de surface et submersibles. Il fait allusion ici au B-261 (toujours pas mis à l'eau à ce jour, mais sa construction semble suivre le calendrier prévu) et à la frégate Amiral Grigorovitch. Fait nouveau, en évoquant le développement de la base navale de Novorossiisk actuellement mis en oeuvre, le vice-amiral a annoncé que toutes les infrastructures nécessaires à l'accueil des bâtiments de surfaces, mais également à celui des sous-marins, sont en cours de construction. Il semblerait que ce soit la première fois qu'un officiel mentionne le déploiement de sous-marins à Novorossisk. Pour rappel, à ce jour, toute la composante sous-marine russe en mer Noire (le 247e division des sous-marins, en fait 1 submersible, le B-871 Alrosa) est basée à Sébastopol. Il y aurait donc la création d'une nouvelle division, probablement en charge des eaux caucasiennes.
Le vice-amiral a cependant précisé, comme le font les officiels russes qui évoquent la base navale de Novorossiisk, que son développement ne se fait pas au détriment de Sébastopol qui demeure la base principale de la flotte de la mer Noire.

L'activité navale russe en mer Noire et en Méditerranée devrait augmenter au cours de la prochaine décennie.  Au mois de mars dernier, le Président Poutine a déclenché un exercice surprise qui a mobilisé forces navales, terrestres et aériennes, afin de tester le degré de préparation au combat des troupes du commandement militaire sud. Récemment, Vladimir Poutine a déclaré qu'il était satisfait des résultats de cet exercice. Ces manoeuvres sont intervenues alors que Moscou a annoncé peu avant sa volonté de déployer à compter de 2015 une escadre navale permanente en Méditerranée.  Le commandant en chef de la flotte, l'amiral Viktor Tchirkov, a rappelé sa composition : 5 à 6 bâtiments, provenants de flottes du Nord, de la Baltique, de la mer Noire, et du Pacifique. Cette escadre pourrait également comporter un sous-marin nucléaire. Lors des grandes manoeuvres interflottes réalisées par la Russie fin janvier 2013, Moscou avait déjà déployé un sous-marin nucléaire en Méditerranée. Toutefois, le déploiement en permanence d'un SNA ou d'un SSGN en Méditerranée ne pourrait guère se faire avant l'admission au service actif des nouveaux submersibles du Projet 885. La mission première des SSGN et SNA russe est de protéger le départ et le retour de patrouille de SNLE (même si la fréquence de ces dernières est resté très limitée dernière décennie, 5 en 2012 notamment). Enfin, la Russie pourrait également déployer un navire de type Mistral en Méditerranée. Rappellons que la première unité, le Vladivostok, doit être livré en 2015. 2015, comme l'année à partir de laquelle Moscou entend déployer en permanence son escadre méditerranéenne.

Sources : site officiel de la flotte de la mer Noire ; RIA Novosti ; Flotprom ; FAS Strategic Security Blog
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMer 16 Oct 2013 - 12:44

Saint-Nazaire: mise à flot du 1er Mistral construit pour la Russie
Les chantiers STX France de Saint-Nazaire ont procédé mardi devant de hauts responsables militaires et industriels russes et français à la mise à flot du Vladivostok, premier des deux navires militaires construits par la France pour les Russes, dans le cadre du contrat signé en 2011 entre la Russie et le constructeur naval DCNS.

Image hébergée par servimg.com
Le navire de guerre "Vladisvostok" contruit par les chantiers navals de STX France pour la Russie, lors de sa mise à flot dans le port de Saint-Nazaire, le 15 octobre 2013


Ce navire, un bâtiment de projection et de commandement (BPC) de type Mistral (nom d'un de ces modèles de navires déjà construits pour la marine française), sera livré en octobre 2014 à la marine russe.

Image hébergée par servimg.com
Un premier tronçon du deuxième navire prévu par cette commande était déjà visible mardi sur place.

Après une bénédiction de la quille par un prêtre orthodoxe, suivi de la révélation du nom du navire - Vladivostok, écrit en caractères cyrilliques - et un baptême avec une bouteille de champagne lancée contre la coque, l'assistance a quitté la forme de construction avant que ne s'ouvrent les vannes destinées à la remplir avec l'eau de l'estuaire de la Loire.
L'amiral Viktor Chirkov, chef d'Etat-major de la marine de la Fédération de Russie, s'est félicité qu'à l'occasion de cette construction "l'amitié entre les deux Etats sorte renforcée".
La moitié arrière du Vladivostok a été construite par les chantiers russes OSK de Saint-Petersbourg (Russie), tandis que STX France, sous-traitant de DCNS pour ce contrat, construisait l'avant. Les deux parties ont été assemblées à Saint-Nazaire en juillet. Le contrat prévoit en outre que les futurs équipages russes de ces BPC soient formés à Saint-Nazaire avant la livraison définitive, ainsi qu'un transfert de technologie.
L'amiral Bernard Rogel, chef d'Etat-major de la marine française, assistait à la cérémonie au côté de son homologue russe.
"Belle mer au BPC Vladivostok, qu'il connaisse le même succès que ses cousins français et soit l'aîné d'une grande famille franco-russe", a souhaité Patrick Boissier, PDG de DCNS.
L'annonce de cette commande, menée en 2011 sous la houlette de Nicolas Sarkozy alors qu'il était président de la République, avait fait sensation, s'agissant de la première livraison à Moscou de matériels de cette ampleur par un pays de l'Otan.
Une option pour la construction, cette fois entièrement en Russie mais avec des équipements fournis par l'industrie française selon M. Boissier, de deux autres navires du même type n'a pas encore été levée par les Russes. Les responsables de l'industrie de défense russe ont indiqué lors d'un point de presse qu'elle n'était "pas caduque" mais qu'elle ne serait examinée qu'après un an d'exploitation du Vladivostok.
Le Vladivostok, comme son navire jumeau en construction, ont été adaptés par rapport aux premiers modèles français pour tenir compte des spécificités de leur exploitation par la marine russe, ont ajouté les responsables russes. Le type d'acier de la coque, l'isolation du navire, son chauffage intérieur et le dégivrage du pont ont été adaptés pour permettre une exploitation jusqu'à 25°C en-dessous de zéro.
Trois premiers BPC, navires de 199 mètres et 22.000 tonnes pouvant se déplacer à une vitesse supérieure à 18 noeuds, le Mistral, le Tonnerre et le Dixmude, ont été livrés à la Défense française entre 2006 et 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMer 16 Oct 2013 - 12:53

Russie : le capitaine du navire de Greenpeace reste en prison le 15/10/2013

Image hébergée par servimg.com
Un commando des garde-côtes russes a interpellé les 30 militants de Greenpeace le 19 septembre. (photo Greenpeace).

Mauvaise nouvelle pour le commandant Peter Willcox. Vieux de la vieille de Greenpeace – il commandait le Rainbow Warrior quand les services secrets l’ont fait sauter en 1985 en Nouvelle-Zélande – le voilà en prison à Moursmank pour au moins deux mois, en attente d’un jugement au fond. Alors qu’à 60 ans, il se dit atteint de troubles cardiaques, le tribunal de Mourmansk a rejeté sa demande de ne pas être soumis à détention provisoire. Il en va de même pour une jeune militante argentine de 21 ans, Camila Speziale.
Le 19 septembre, l’Arctic Sunrise avait été interpellé par un commando héliporté de la garde-côte russe et ses 30 membres d’équipage arrêtés et incarcérés après que leur navire ait pénétré sans autorisation dans les eaux russes en mer de Pechora et que plusieurs militants aient tenté de prendre pied sur une plate-forme pétrolière, la Prirazlomnaya de Gazprom dont ils dénonçaient l’activité.
Les militants écologistes sont déjà accusés de piraterie par la justice russe. De nouvelles poursuites pourraient être engagées après que les autorités russes aient assuré avoir découvert des stupéfiants à bord de l’Arctic Sunrise. Les 30 militants encourent jusqu'à 15 ans de prison.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyVen 18 Oct 2013 - 11:28

Le porte-avions "Admiral Gorchkov" quittera la Russie pour l'Inde le 30 novembre le 17/10/2013

Image hébergée par servimg.com
L'"Admiral Gorchkov" rebaptisé "INS Vikramaditya" doit combler le vide laissé par le tout premier porte-avions indien, l'"INS Vikrant", retiré du service en 1997.

Le porte-avions Admiral Gorchkov, un bâtiment rénové de l'époque soviétique, a passé avec succès les essais en mer et quittera les eaux russes le 30 novembre pour être livré à l'Inde avec plus de cinq ans de retard, a annoncé lundi un responsable gouvernemental russe.
"Les essais en mer ont été passés avec succès", a déclaré le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine, cité par les agences russes. "Les défauts qui étaient apparus pendant les essais l'année dernière ont été complètement rectifiés", a-t-il ajouté lors d'un entretien avec le Premier ministre Dmitri Medvedev.
Dmitri Rogozine, responsable de l'industrie de la Défense au sein du gouvernement, a ajouté que le navire, qui sera rebaptisé avant sa livraison INS Vikramaditya, quitterait les eaux russes le 30 novembre en direction de l'Inde.
L'Inde avait signé avec la Russie en 2004 un contrat de modernisation de ce navire. Mais sa livraison, prévue au départ à l'été 2008, avait été repoussée de plusieurs années en raison de plusieurs différends financiers, de retards dans la livraison d'équipements ainsi que de problèmes apparus lors de tests.

Image hébergée par servimg.com
La facture de l'Admiral Gorchkov a depuis plus que doublé à 2,3 milliards de dollars. Ces problèmes avaient tendu les relations entre Moscou et New Delhi, un de ses alliés de l'époque soviétique et premier client de son industrie militaire.
Construit il y a trente ans, l'Admiral Gorchkov rebaptisé INS Vikramaditya doit combler le vide laissé par le tout premier porte-avions indien, l'INS Vikrant, retiré du service en 1997.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptySam 2 Nov 2013 - 14:42

Russie : deux sous-marins nucléaires tirent des missiles balistiques pendant un exercice "surprise" le 31/10/2013

Image hébergée par servimg.com
Le "Sviatoï Gueorgui Pobedonossets" est l'un des deux sous-marins ayant participé à l'exercice surprise de tir de missiles balistiques.

Les sous-marins nucléaires russes Briansk et Sviatoï Gueorgui Pobedonossets ("Saint-Georges-le-Victorieux") ont procédé à des exercices de tirs de missiles balistiques depuis les mers de Barents et d'Okhotsk pendant une inspection surprise des Forces de dissuasion nucléaire russes, rapporte le ministère russe de la Défense.
"Les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins Briansk (Flotte du Nord) et Sviatoï Georgui Pobedonossets (Flotte du Pacifique) ont effectué des tirs de missiles balistiques depuis les mers de Barents et d'Okhotsk", a indiqué le ministère dans un communiqué. Les missiles ont été tirés en plongée.
"Les ogives des missiles ont atteint les polygones de Tchija (nord) et de Koura (nord-est) à l'heure prévue", a ajouté le ministère. Le Briansk appartient à la classe Delta IV et le Sviatoï Gueorgui Pobedonossets à la classe Delta III plus ancienne.
Les tirs d'entraînement ont confirmé les paramètres techniques et la fiabilité des forces maritimes stratégiques nucléaires et l'efficacité du système de gestion de combat russe, selon le ministère russe de la Défense.
Interrompue depuis vingt ans, la pratique des inspections surprises de l'armée russe a repris depuis l'arrivée de Sergueï Choïgou au poste de ministre de la Défense. Elles sont censées évaluer le niveau de préparation au combat des forces armées et de tracer les voies à emprunter pour résoudre les problèmes.
La publicité donnée à ces tirs "surprise" indique une volonté russe de prouver au reste du monde que la capacité de dissuasion de sa flotte sous-marine reste bien réelle. Celle-ci a été mise en doute récemment par un rapport de la Fédération des scientifiques américains.
En 2012, selon ce rapport, les neuf sous-marins nucléaires lanceurs d'engins russes alors en service n'ont effectué que cinq patrouilles de dissuasion dans les eaux internationales. Ce qui ne permettait pas de garantir la permanence à la mer d'un SNLE, clé de voûte d'une dissuasion crédible.
La Fédération des scientifiques américains est une ONG. Elle affirme disposer de données du renseignement naval américain obtenues grâce au Freedom of Information Act (loi pour la liberté d'information).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude
Amiral
Amiral
Jean-Claude

Nombre de messages : 2699
Age : 101
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 22/09/2011

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyMar 5 Nov 2013 - 11:17

La Russie songe à exploiter ses nouveaux SNLE "Boreï" sans le missile Boulava le 04/11/2013

Image hébergée par servimg.com
Les nouveaux SNLE de la classe Boreï doivent former l'épine dorsale de la composante océanique de la force de dissuasion russe à l'horizon 2020.

L'armée russe pourrait exploiter les sous-marins nucléaires du projet 955 Boreï (Iouri Dolgorouki, Alexandre Nevski et Vladimir Monomakh) sans le missile intercontinental Boulava dont le dernier tir d'essai s'est soldé par un échec en septembre. C'est ce qu' a déclaré vendredi 1er novembre à Moscou un représentant de l'Etat-major général des Forces armées russes cité par l'agence RIA Novosti.
"Les sous-marins nucléaires stratégiques du projet Boreï peuvent jouer le rôle de sous-marins polyvalents de frappe et être équipés d'autres armes - torpilles ou missiles déjà en dotation. Un docteur en sciences techniques est toujours capable de donner des cours de maths à l'école", a indiqué le responsable.
Selon lui, il s'agit d'une solution provisoire qui permettra de lancer l'exploitation des sous-marins nucléaires en question avant que les problèmes du missile Boulava soient réglés.
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a décidé de suspendre les tests d'homologation des sous-marins nucléaires Alexandre Nevski et Vladimir Monomakh et d'effectuer cinq tirs d'essai supplémentaires de Boulava après l'échec d'un tir de Boulava survenu lors des tests de l'Alexandre Nevski le 9 septembre. Le missile est tombé dans l'Océan glacial arctique.
La tête de série du projet 955 Boreï Iouri Dolgorouki a été mis en dotation de la Marine à la fin de 2012. Deux autres sous-marins du projet 955 – Alexandre Nevski et Vladimir Monomakh – devraient être remis à la Marine russe d'ici la fin de l'année.
Le missile R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) doit devenir l'arme principale des forces stratégiques navales russes. Le Boulava est un missile à trois étages à propergol solide destiné à équiper les sous-marins. D'une portée de 8 000 km, il peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes et à trajectoire indépendante.
Capables de tirer des missiles balistiques intercontinentaux Boulava, les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) du projet 955 Boreï doivent remplacer les actuels sous-marins nucléaires lanceurs d'engins des classes Typhoon, Delta-3 et Delta-4 à l'horizon 2020. Le premier sous-marin de la série, Iouri Dolgorouki, a été remis à la Marine russe en janvier dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Archer
Amiral
Amiral
Archer

Nombre de messages : 9925
Age : 71
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 09/03/2012

Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Torpille russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 EmptyDim 10 Nov 2013 - 18:50

Nouvelle torpille russe à haute vitesse.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chkval

_________________
Laurent
 
---> voir ma présentation
 
Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.
Une vie saine, au grand air et des rêves plein les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://poupousse1511@gmail.com
Contenu sponsorisé




Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Russian Navy - Marine Russe   Russian Navy - Marine Russe - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Russian Navy - Marine Russe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 17 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marines du Monde - De Wereld Marines - World Navies-
Sauter vers: