Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 anecdotes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamina
Amiral de flottille
Amiral de flottille
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 74
Localisation : Marcinelle
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: anecdotes.   Sam 15 Jan 2011 - 11:44

Bonjour.En escale a LAS PALMAS, mon copain ROGER CROUX et moi nous prenions un verre quand un petit espagnol s approcha de nouset nous fit comprendre si nous voulions qu il cire nos chaussures,ayant répondu par l affirmative il se mit au boulot.Satisfait du travail de ce garcon et l avoir bien rétribuer,nous sommes rentrés a bord sans penser aux conséquences.Le lendemain c était le bosco le s/off de quart au canot de permissionnaires,lorsqu il vit nos chaussures blinquantes il entra dans une véritable hystérie si ses yeux avaient des flingues j aurais été étendu raide mort.Comme ROGER était un matelot de pont donc un homme a lui,il nous placa dernier du canot,comme nous n étions déja les meilleurs amis du monde je me dis toi mon gars tu ne perds rien pour attendre.L occasion m en donnée a l escale de BAHIA,un soir il vint me trouvé a l infirmerie j étais justement de quart et m expliquas qu aprés une visite dans un endroit bien connu,il voulait une injection pénicilline,devant mon refus il s en alla trouver le qmt infirmier PARMENTIER qui aprés m avoir fait un clin d oeil me dit fait sa piqure.En ce temps la il n y avait pas de seringues jetables,je choisis une aiguille un peu émoussée,j effectuais le mélange péni et eau distillée sommairement et en avant,mais au lieu d injecter lentement le contenu de la seringue je poussais le piston bien a fond et en vitesse big thump up crie Pendant 2 jours le bosco avait démarche un peu ihnabituelleet depuis ce jour me ficha une paix royale cheers
Revenir en haut Aller en bas
Mataf Daniel
Vice-amiral
Vice-amiral


Nombre de messages : 1985
Age : 62
Localisation : Mouscron
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: anecdotes.   Sam 15 Jan 2011 - 14:05

thumleft J'ai peut être pas compris tout le sens de ton annecdote, mais je voudrais savoir pourquoi.... "Le lendemain c était le bosco le s/off de quart au canot de permissionnaires,lorsqu il vit nos chaussures blinquantes il entra dans une véritable hystérie si ses yeux avaient des flingues j aurais été étendu raide mort."
hum scratch
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8183
Age : 49
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: anecdotes.   Sam 15 Jan 2011 - 15:33

pandant le bapteme du cercle polaire, ma corvée fut de nettoyer les chambre du chef élec ,chef machine et celle de mon chef co , du navy
donc mon chef étant pirate ma demandé de lui cirer ses pompes ce que j'ai fais mais j'ai fais l'intérieure avec de la mine de plomb, ce qui a eu pour effet que le soir quand il à retiré ses chaussettes, il avait les pied tout noir jusqu'au cheville

thierry
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19682
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: anecdotes.   Sam 15 Jan 2011 - 16:01

ça c'est pas beau ,au même titre que déposer un peu de cirage sur l'oeil de visée des jumelles dites"timmonier"la nuit tombée,bien sûr,afin de sourire un coup durant le quart,et lorsque l'on voit,l'officier de quart,à peine paniqueur se ruer sur celles-ci affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
Kamina
Amiral de flottille
Amiral de flottille
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 74
Localisation : Marcinelle
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: anecdotes.   Mer 19 Jan 2011 - 10:36

Bonjour.Encore une question idiote.Un samedi en descendant la rue de la montagne a CHARLEROI,une dame d une quarantaine d années touchas mon col,je me suis retourné en lui demandant pourquoi elle faisait cela?elle me répondis que ca portait bonheur de toucher le col ou le pompom d un marin comme mon kep en était dépourvu bien sur c est sur mon col quelle le fit scratch n ayant jamais entendu parlé de cette coutume,la chose c est reproduite plusieurs fois peut etre 5 ou 6 fois.Cette dame était peu etre d origine francaise,je sais qu a cette époque c était courant dans l hexagone.Voila si certains d entres vous pouvaient m en dire plus sir cela j en serais tres heureux,un grand merci et a plus s.o.s. ROLAND
Revenir en haut Aller en bas
JeanMi
nous a quitté
nous a quitté
avatar

Nombre de messages : 2797
Age : 70
Localisation : THEUX
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: anecdotes.   Mer 19 Jan 2011 - 11:03

Kamina a écrit:
Bonjour.Encore une question idiote.Un samedi en descendant la rue de la montagne a CHARLEROI,une dame d une quarantaine d années touchas mon col,je me suis retourné en lui demandant pourquoi elle faisait cela?elle me répondis que ca portait bonheur de toucher le col ou le pompom d un marin comme mon kep en était dépourvu bien sur c est sur mon col quelle le fit scratch n ayant jamais entendu parlé de cette coutume,la chose c est reproduite plusieurs fois peut etre 5 ou 6 fois.Cette dame était peu etre d origine francaise,je sais qu a cette époque c était courant dans l hexagone.Voila si certains d entres vous pouvaient m en dire plus sir cela j en serais tres heureux,un grand merci et a plus s.o.s. ROLAND

A la côte belge, les petites anglaises se précipitaient sur nous afin de toucher notre col, et elles nous ont expliqué la tradition
JeanMi

Deux réponses trouvées sur internet

Nul n'ignore, bien sûr, une superstition populaire auprès des femmes et des jeunes filles prétendant que toucher le col de la vareuse d'un marin porte bonheur. Et, plus d'un s'est enivré de ce succès!

Est-ce l'origine de la croyance selon laquelle il est bon de toucher le col d'un marin (dans les pays anglo-saxons) ou le pompon rouge de son bonnet (France) ? On dit que toucher le pompon d'un matelot porte chance pendant vingt-quatre heures ; en toucher trois dans la même journée permet d'"accumuler un capital de vingt et un jours de chance" (CADC, 48). Certains prétendent que ce geste attire la bonne fortune seulement "si ensuite on embrasse le marin marin barre
Revenir en haut Aller en bas
Kamina
Amiral de flottille
Amiral de flottille
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 74
Localisation : Marcinelle
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: anecdotes.   Mer 19 Jan 2011 - 11:13

Salut JEAN MI.Merci du renseignement,comme cela est arrivé rarement a CHARLEROI,je supposes qu a OSTENDE je n y prétais plus attention indecis Salut d un papi ROLAND
Revenir en haut Aller en bas
thierry0100
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 8183
Age : 49
Localisation : chatelineau
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: anecdotes.   Mer 19 Jan 2011 - 14:06

bonjour

je me souviens en 1987 et 1989 quand je rentrai à charleroi en train, une fois à la gare de charleroi, cela avait son petit succés auprès des nenettes (toucher le col, des bisous,...)et bien d'autre personne
on était un bon petit groupe de charleroi, mais maintenant tout le monde est casiment en voiture

bonne après midi à tous

thierry
Revenir en haut Aller en bas
seal
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 67
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: anecdotes.   Jeu 27 Jan 2011 - 23:07

Le Truffault était dé-commissionné à Zeebruge jusqu'en juin '72. Un jour quelques matafs (dont moi), quelques sous-of, le pacha du Bovesse (notre pacha) et notre officier Ops avons embarqué sur ce MSO afin de le tester en mer et le ramener à Oostende, côté Logistique. Il y avait à bord un adjudant "électro-mécanicien" qui n'arrêtait pas de courir entre la timonerie, le CIC et la "Radio-room" afin de déceler les pannes éventuelles. Mon chef, responsable du CIC, m'a demandé de dévisser le capot du radar. Une fois cette étrange opération terminée, il a placé 2 aimants sur le tube cathodique du radar, puis nous avons remis en place le capot.
Après 10 minutes, l'électro-mac est entré au CIC et a constaté que le radar ne fonctionnait pas bien. Malgré son expérience (+ de 20 ans comme électro-mac), il n'a décelé "l'anomalie" qu'après 1/4 d'heure. A part cette petite blague, le radar ne fonctionnait pas bien car il n'était plus calibré. Bref, on a bien rigolé mon chef et moi. Nous avons "dû" lui payer un pot ... enfin un peu plus qu'un, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/Andre.Buekenhout
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 19682
Age : 66
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: anecdotes.   Ven 28 Jan 2011 - 18:21

il est vrai que cette fonction était "cool",la mise en route se faisait par le détecteur,ainsi que la maintenance,à l'aise ,blaise, lors d'une mission,d'une croisière,durant ces années.....calibrer,bin oui,mais pas d'amélioration de l'écran,en principe ,on devait avoir un super signal,très rapproché (genre ,mouettes sur un esquif).....les interventions étaient donc ,rares,mais avec un grand cérémonial,ah,les belles vacances,encore bien qu'il y avait.....le quart à quai....le dépanneur "fégar-radar devait un peu oeuvrer Smilie 02
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
seal
Maître chef
Maître chef
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 67
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: anecdotes.   Mar 15 Fév 2011 - 23:07

Une autre anecdote à Cédra, cette fois.
Après +/- 3 semaines d'inactivité au radar côtier, le détecteur Ducarme et moi sommes appelés à effectuer notre mutation "temporaire" à bord du M909 Bovesse en vue de la future "croisière" prévue en février 1972. Cela se passe donc en décembre '71.
Après toutes les démarches administratives effectuées, nous voilà donc parti de la caserne Mahieu en route pour Cédra. Arrivés au corps de garde, nous montrons nos papiers d'affectation au planton. Ce dernier nous indique l'endroit de l'amarrage du Bovesse. Nous reprenons notre quickback (plus sûr de son orthographe) et entendons une musique de fanfare. Ducarme me dit alors que c'est certainement pour annoncer notre arrivée à bord. Il s'agissait, en fait, de la visite du Commodore Leurquin au squadron des dragueurs de mines océanique.
Ducarme d'ailleurs s'est fait muter sur le Truffaut, dé-commissionné à Zeebrugge, 15 jours avant notre voyage car on l'avait retrouvé allongé et ivre-mort sur une bite d'amarrage à 7h00 (heure zoulou) sur les quais de la Logistique. C'est Pouillard et moi qui l'avons "aider" à remonter à bord et installer derrière la table de "plot" afin qu'il puisse cuver "en toute tranquillité".
Du coup, nous n'étions plus que 2 détecteurs matelots miliciens à bord, José Kokx (l'arlonnais) et moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/home.php?#!/Andre.Buekenhout
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: anecdotes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
anecdotes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Belgian Navy - Force Navale Belge - Belgische Zeemacht :: Les anecdotes durant votre passage dans la Force Navale-
Sauter vers: