Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Bouton10  FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Goog_l10  

Partagez
 

 FREMM - FREgate MultiMissions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
Michel47

Nombre de messages : 573
Age : 60
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 15 Oct 2007 - 11:17

Hervé Morin dément toute coupe sombre dans le programme FREMM
Suite aux rumeurs de coupes sombres dans les programmes d'armement, la CFDT Défense a rencontré vendredi Hervé Morin. Durant plus de deux heures, le syndicat a fait valoir le respect des contrats état-entreprises, notamment pour DCNS. La confédération a souligné les graves conséquences que pourrait avoir une réduction du nombre de bâtiments commandés dans le cadre des programmes FREMM (Frégates Européennes Multi-Missions) et Barracuda (sous-marins nucléaires d'attaque) : « Le ministre s'est exprimé sur les contrats FREMM, Barracuda et PA2 (second porte-avions, ndlr). Si des réflexions sont en cours dans le cadre du livre blanc, il s'est insurgé contre les informations qui circulent sur le contrat FREMM. Le ministre a démenti qu'une décision serait intervenue affectant les tranches conditionnelles. Hervé Morin est d'ailleurs conscient que pour la seule FOST (Force Océanique Stratégique), 8 frégates étaient nécessaires à la Marine », explique la fédération Défense de la CFDT. Après la signature d'une tranche ferme portant sur huit bâtiments, le syndicat s'était étonné des rumeurs d'abandon des tranches conditionnelles, portant sur quatre (2011) et cinq (2013) frégates : « Ce programme mené en coopération avec l'Italie, répond en tous points aux souhaits du Ministère de la Défense. C'est avant tout un programme européen dont l'effet de série garantira une réduction significative des coûts de production et d'utilisation. Sur le plan de l'emploi, ce projet doit assurer la charge des sites de Lorient, Brest, Cherbourg et Nantes-Indret. Nous demandons donc le respect du contrat Etat/entreprise très structurant pour le tout jeune groupe DCNS et les bassins d'emploi concernés ».
Le respect du contrat état-entreprise : Signé en 2003, à l'occasion du changement de statut de la Direction des Constructions Navales, le contrat état-entreprise garanti à DCNS un certain nombre de commandes publiques afin d'asseoir son développement. Pour la CFDT, comme pour les autres organisations syndicales du groupe, une réduction des programmes et donc un étalement dans le temps des commandes occasionneraient des creux de charge conséquents pour les différents établissements. D'importantes répercussions sociales seraient inévitables, alors que l'entreprise tout entière pourrait être déstabilisée. En effet, l'activité jusqu'au milieu des années 2020 dépendra, essentiellement, de FREMM et Barracuda. « D'une manière générale, les programmes contenus dans le contrat Etat/DCNS représentent jusqu'à 80% de la charge selon les sites de DCNS. Ces programmes sont d'autant plus cruciaux pour DCNS que les récents prospects concernant l'activité export ne sont guère réjouissants et ne sauraient se substituer aux engagements pris par l'Etat vis-à-vis de l'entreprise et de ses salariés ». Force Ouvrière s'était également émue, le mois dernier, de prétendues menaces pesant sur les FREMM : « L'abandon de 9 frégates (optionnelles) serait une catastrophe pour la pérennité de l'entreprise et pour tout le bassin d'emploi Lorientais. Si la suppression de ces bâtiments est confirmée dans les prochains mois, il y a également de fortes chances que les 8 frégates commandées soient étalées dans le temps ce qui rendrait inévitable un surcout de ces frégates et un inévitable plan social. Tous les bénéfices que certains attendaient du changement de statut de l'entreprise seraient alors réduits à néant et tout cela se terminerait par une catastrophe sociale pour les 13.000 employés de DCNS à travers la France ».
Au-delà des conséquences en matière d'emploi, les FREMM sont également vitales, d'un point de vue opérationnel, pour la Marine nationale. Avec seulement 8 ou 12 navires de ce type, la flotte française tiendrait en effet plus de la force côtière que d'une marine océanique, à même d'influer sur les problématiques géostratégiques par sa présence et ses moyens d'intervention.

Source : Mer & Marine
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyMer 17 Oct 2007 - 19:56

Vous qui avez navigué sur MSO, MSC ou MSI, cliquez sur le lien ci-dessous et ensuite allez tout en-bas de la page regarder les 2 photos des mess équipage prévus à bord des FREMM Shocked

http://www.netmarine.net/bat/fremm/commun/index.htm


Voici ce qui est marqué sous les photos :
Vues d'artiste d'un logement équipage. Le temps où les matelots étaient entassés par dizaines dans un même poste, est révolu. sifflotte

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
BERU
Maître chef
Maître chef
BERU

Nombre de messages : 161
Localisation : Quiévrain (Bel)
Date d'inscription : 10/07/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyJeu 18 Oct 2007 - 7:08

C'est vrai que c'est confortable super .
Au même titre des gens comme moi qui sont passés du MSC au CMT. sifflotte
J'avais l'impression d'intégrer un autre monde affraid mess climatisé, douche en suffisance, place dans les armoires, et un matelas sur lequel aucun cul n'avait encore pris place. sunny marin ok prosterne bravo
Revenir en haut Aller en bas
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
Michel47

Nombre de messages : 573
Age : 60
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyJeu 18 Oct 2007 - 10:27

ahahah il faut se méfier des vues d'artistes hum
Sur une étude d'un sous marin, US il me semble, l'architecte avait placé une fontaine dans le CO. Il trouvait que ce pouvait être bien lorsque léquipage ne voit pas le jour pendant plusieur mois mr green mr green
beer
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 22 Oct 2007 - 23:23

22/10/2007 à 21h00

La France fournira une frégate FREMM au Maroc

MARRAKECH (Reuters) - La France fournira au Maroc une frégate polyvalente de classe FREMM, a déclaré le porte-parole de l'Elysée à l'issue d'un entretien entre le président Nicolas Sarkozy et le roi Mohammed VI.

"Ça vient d'être décidé entre le roi et le président", a déclaré David Martinon.

Les deux chefs de l'Etat ont également décidé que la France moderniserait 25 hélicoptères Puma et 140 véhicules de l'avant blindés de l'armée marocaine, a-t-il ajouté.

La France fournira d'autre part au Maroc un système de surveillance des frontières.

En revanche, l'entourage de Nicolas Sarkozy prenait acte lundi soir de la volonté du Maroc d'acheter des chasseurs-bombardiers américains F16 plutôt que des Rafale français.

"Ça n'a pas avancé. On ne peut pas tout avoir", a dit un proche du chef de l'Etat à des journalistes. "Pour la tranche actuelle (de renouvellement de la flotte aérienne militaire marocaine), c'est terminé. Est-ce qu'il y aura d'autres tranches à l'avenir ? Cela dépend des financements que les Marocains voudront y mettre."

"En terme de contrats militaires, nous allons signer pour autant (d'argent)" que si la France avait vendu au Maroc 18 Rafale, fait-on valoir de même source.

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 0110
Image d'archives/REUTERS/HO

Source: Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyJeu 29 Nov 2007 - 16:02

29 Novembre 2007

Frégates : les Fremm dans le sillage des Horizon

Le programme Fremm (frégates multimissions) débute tout juste. La première de la série des huit commandées par la Marine est en cours de construction à DCNS Lorient. Dès la nº 2, Lorient concentrera ses efforts sur les moitiés arrière et se chargera d'assembler toutes les parties de ces frégates. Un programme qui va saturer le site lorientais jusqu'en 2015, comme aime à le souligner Georges Thiéry, le directeur. En attendant, tous les efforts de DCNS Lorient se concentrent sur le programme Horizon. La première de la série, la Forbin, devrait mettre le cap sur Toulon début 2008. Restera à quai la nº 2, la frégate Chevalier-Paul qui vient de rentrer d'une première période d'essais à la mer.


Alors que l'anneau numéro 5 de la première Fremm est en cours de construction à Lorient, Georges Thiéry, directeur de DCNS Lorient, fait le point sur ce programme. Un programme qui intéresse d'autres marines, même si rien n'est finalisé. Il évoque également les corvettes Gowind pour la Bulgarie.

Où en est-on du programme Fremm ?

Le contrat a été notifié en novembre 2005. Sur la première frégate, l'Aquitaine, nous en sommes à la fabrication de la coque depuis mars. En 2008, la fabrication du flotteur va se poursuivre et elle sera lancée à l'automne 2009, pour être livrée à la Marine en 2011. Elle va donc être entièrement construite à Lorient.

Et pour la suite de la série ?

Nous avons un contrat ferme portant sur huit frégates. Quand nous avons évoqué les lieux de fabrication, il n'a jamais été question qu'elles soient assemblées ailleurs qu'à Lorient, même quand, en fin de série, il faudra sortir une Fremm tous les sept mois. Dans notre politique industrielle, il est prévu que Lorient réalise les parties arrière et assemble les autres parties. Au total, DCNS Lorient va réaliser les trois-quarts de la charge de travail d'une Fremm. Quant à la frégate nº2, la découpe de la première tôle est prévue pour la rentrée 2008.

L'État a décroché une commande pour le Maroc et a d'autres touches avec la Grèce et l'Arabie Saoudite. Est-ce compatible avec le programme français ?

Le bateau marocain sera construit à Lorient, mais les caractéristiques du bateau ne sont pas encore clairement définies. Quant à la Grèce et l'Arabie Saoudite, nous n'en sommes qu'aux contacts. Mais comme pour les corvettes Gowind, nous ne ferons pas tout chez nous, à Lorient.

Quid de la sous-traitance qui accuse un creux de charge en attendant les Fremm ?

Effectivement, elle connaît un creux de charge, comme nous. Il faudra même attendre plus d'un an avant que le programme monte en puissance. En attendant, les entreprises doivent diversifier leurs activités pour que leur plan de charge ne dépende pas uniquement de DCNS. Certaines entreprises, comme Timolor, l'ont déjà fait. En début d'année prochaine, nous pourrons leur donner une meilleure visibilité. Et la sortie du livre blanc en dira plus. De notre côté, nous avons embauché du personnel pour travailler sur la coque, pour anticiper la montée en puissance du programme Fremm.

Vous évoquez le programme Gowind. Où en êtes-vous ?

Il s'agit d'une commande de quatre bâtiments pour la Bulgarie. La première sera faite à Lorient et les trois autres en Bulgarie. De plus en plus de clients demandent à participer à la réalisation des programmes. C'est le cas des Bulgares.

Elle sera donc faite de A à Z à Lorient ?

Nous n'avons pas vocation à tout faire sur ce bateau. Nous nous appuierons donc sur un réseau de partenaires. Quant au calendrier, rien n'est décidé pour l'instant.

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Fremm-10
La première Fremm, l'Aquitaine, en construction à Lorient.

Source: kavadenn.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
Michel47

Nombre de messages : 573
Age : 60
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 3 Déc 2007 - 18:44

Lundi 03 décembre 2007 : La Marine adapte sa flotte aux nouveaux dangers
Silencieuses, économiques, les frégates des années 2000 n'ont plus rien à voir avec les bâtiments des batailles navales historiques.
On peut reléguer aux films américains des années 1950 les bâtiments militaires qui se coulaient à coups de canon. Depuis dix ans, la Marine a fait évoluer ses bateaux gris. Elle a passé commande à DCNS de huit frégates multimissions, pour un montant de 3,5 milliards d'euros.
Construites sur le site lorientais, longues de 142 m, leur coque n'est trouée par aucun hublot, si l'on excepte celui de la cabine du commandant. L'équipage, réduit à 108 marins, vivra dans le navire comme dans un sous-marin. Cette nouvelle architecture, dite furtive, a été pensée par une armada d'ingénieurs maison. « Sur un radar ennemi, la frégate laisse à penser qu'elle n'est qu'une petite jonque, dont on ne se méfie pas. »
Le site de Toulon conçoit, lui, l'informatique et les armes embarquées. « Il faut s'adapter à la nouvelle forme de menaces. Nous appelons cela, la soft security », explique l'ingénieur Jean-Luc Ferrandi. « 85 % du transport mondial se fait par la mer. Les narcotrafiquants, les terroristes, les opérations suicide, la piraterie vont croissant sur toutes les mers du globe. Les frégates doivent intervenir en toute discrétion, pour une plus grande efficacité. »

La nage rythmée d'un dauphin dans un sillage
Ces navires ont donc un sacré cerveau. Une salle située sous la passerelle est occupée par une multitude d'ordinateurs. Le silence est de règle. C'est là que les marins contrôlent les données. Des acousticiens, en veille permanente, sont capables de détecter la moindre onde sonore : la nage rythmée d'un dauphin indique qu'il évolue peut-être près d'un navire suspect.
La frégate peut, en outre, communiquer avec tous types de bâtiments militaires, aériens ou maritimes, des forces de l'Otan. Dans le langage des ingénieurs de DCNS, on a baptisé le principe ship management system. Bref, la guerre est devenue électronique. Les frégates furtives déjà livrées ont fait leurs preuves en la matière : sauvetage, saisie de cocaïne sont les exemples les plus récents. Les unités en cours de construction et d'essai sont au top de la technologie. Mais les cellules grises de DCNS s'attaquent déjà aux navires d'après-demain, tels le Swordship, ou la corvette Gowind encore plus futuristes.


Source : Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
Michel47
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
Michel47

Nombre de messages : 573
Age : 60
Localisation : Colayrac St-Cirq (Fra)
Date d'inscription : 28/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 3 Déc 2007 - 19:02

03 Décembre 2007 : L’Italie considère qu’elle peut s’offrir 4 frégates FREMM supplémentaires
Malgré les retards dans la signature des commandes et des rumeurs de manque de financement, le gouvernement Italien s’est engagé à acheter 4 frégates Fremm en 2008, portant à 6 le nombre de navires commandé sur un total prévu de 10.
Les 2 premières frégates avaient été commandées en 2005 après des négociations de dernière minute sur un financement extraordinaire puisque les budgets du ministère de la défense avaient été épuisés.
La publication des chiffres du budget 2008 remettait en question la capacité de l’Italie à commander un second lot de frégates FREEM, puisque des sources industrielles craignaient que les budgets ne couvrent pas les engagements.
Le sous-secrétaire à la défense Lorenzo Forcieri soutenait que le gouvernement trouverait le financement de 2 des 4 frégates dans le budget du ministère de la défense, 770 millions € étant fournis par le ministère de l’industrie pour les 2 restantes.
Mais des doutes sont apparus lorsqu’il est devenu clair que le gouvernement cherchait à utiliser une partie des 770 millions € pour acheter 40 nouveaux véhicules blindés.
Chaque frégate coutant environ 350 millions €, et le véhicule blindé en question coutant environ 6 millions €, selon des documents du gouvernement, un haut-responsable industriel indiquait que les budgets n’étaient pas suffisants.
“Le total donne 2 frégates, mais pas si le gouvernement veut l’utiliser pour financer aussi les blindés,” expliquait la source.
Mais, le 28 novembre, Forcieri expliquait que les budgets étaient corrects.
“Il n’y a pas de problème, puisque le budget prévu pourrait être plus proche des 800 millions € et que le paiement des blindés peut être réparti sur plus d’une année,” a-t-il précisé.
L’Italie prévoit d’acheter 10 frégates FREMM dans un programme commun avec la France, qui en a commandé 17. Après que l’engagement Italien ait failli s’arrêter à la suite de coupures budgétaires en 2005, le ministère de l’industrie s’était porté garant pour un prêt permettant la construction des 2 premiers exemplaires. Le travail doit commencer au début 2008.
Le même système a été mis en place pour 2 des navires du deuxième lot. Les près de 800 millions € dégagés en 2008 viendront d’un prêt qui devra être remboursé d’ici 2035 par le ministère de l’industrie. Le remboursement, avec les intérêts, s’élèvera à 1,05 milliard €.
Les constructeurs Fincantieri et Finmeccanica, qui se sont associés pour le programme FREMM, pouvaient imposer de petites pénalités s’ils ne recevaient pas avant le 16 novembre la commande du deuxième lot, mais ils ont accepté que cette date soit repoussée au 16 février pour permettre au gouvernement de boucler son budget 2008, a indiqué la source industrielle.
Alors que la construction des frégates Italiennes a été ralentie par des difficultés budgétaires, la France avance et est en discutions pour construire des frégates pour le Maroc. La source industrielle Italienne a suggéré que la France pourrait envisager de vendre au Maroc des frégates prévues au départ pour la Marine Nationale si la France décidait de les remplacer par une version équipée du missile Aster 30.
“Cela nécessiterait de remplacer le lanceur A43 par le A50,” précise la source. “La marine Italienne envisage aussi cette possibilité.”

Source : DefenseNews (Etats-Unis) - Traduction : http://www.corlobe.tk
Revenir en haut Aller en bas
http://laroyale.forum0.net/forum.htm
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyMer 21 Mai 2008 - 10:01

21/05/2008

Menaces sur le rythme de production des FREMM

A quelques semaines de la parution du Livre Blanc sur la Défense et en perspective de la nouvelle loi de programmation militaire, des inquiétudes semblent poindre sur le rythme de construction des frégates multi-missions. Pour tenter d'étaler le coût du programme dans le temps, l'hypothèse d'un ralentissement de la cadence de livraison des huit premières FREMM, commandées fin 2005, serait à l'étude. Après la construction de la tête de série, l'Aquitaine, mise sur cale chez DCNS, à Lorient, en décembre 2007, la seconde frégate (Normandie) sera opérationnelle 13 mois après son aînée. Le planning prévoit ensuite une cadence d'un navire lancé tous les 7 mois. Or, selon nos informations, des délais nettement plus longs menacent le programme. Au sein de l'Etat, on envisagerait purement et simplement de doubler la durée entre deux navires, soit une quinzaine de mois entre deux bateaux. Mais, prévient-on côté syndical, chez DCNS, une telle mesure serait « catastrophique ». Selon une source industrielle : « le programme FREMM vise à bénéficier d'un effet de série avec une même classe de bâtiments capables de remplacer à la fois les frégates et les avisos. D'autre part, le rythme de production, très rapide, permet d'optimiser les coûts de fabrication, de recours à la sous-traitance et d'utilisation de l'outil industriel, pour lequel DCNS a investi des dizaines de millions d'euros à Lorient. L'ensemble aboutit à une frégate 30% moins chère que ses équivalents européens ». Or, si ralentissement il y a, c'est toute l'organisation industrielle qui devra être remise à plat. « On assistera inévitablement à une hausse importante des coûts, sans oublier qu'il y aura des conséquences sociales et inévitablement un plan social à la clé », s'inquiète un responsable syndical, qui appelle le gouvernement à « respecter ses engagements ». Selon lui : « Lorsque DCN a changé de statut, l'Etat s'est engagé, avec les frégates et sous-marins, à assurer un plan de charge à l'entreprise, de façon à ce que la société puisse prendre son envol dans la construction navale européenne. Mais on n'a pas encore eu le temps d'avoir un carnet de commandes correct à l'export. Si l'Etat abandonne DCNS en rase campagne en ralentissant ou supprimant des contrats, ça ne fera que l'affaiblir et la mettre en grand danger ».

Des prix qui pourraient bien s'envoler

Selon plusieurs sources concordantes, y compris au niveau de l'Etat, ralentir ou élaguer fortement le programme FREMM risque bien de coûter très cher. Le montant de la facture ? Dans le pire des scénarios, le surcoût pourrait dépasser 20 %, la première tranche du contrat (8 frégates) s'élevant pour le moment à 3.5 milliards d'euros. Et ce n'est pas tout car il conviendra ensuite de voir ce que deviendront les 9 frégates des deux tranches optionnelles (3 milliards d'euros au total), prévues pour être affermies en 2011 (4 navires) et 2013 (5 unités). Quelques semaines avant la parution du Livre Blanc sur la Défense, une réduction du programme à 10 ou 12 navires est par exemple évoquée. Or, depuis 2003, l'ex-Direction des Constructions Navales n'est plus une administration et ses relations avec l'Etat sont désormais régies par des contrats en bonne et due forme, contrats auxquels le ministère de la Défense sera obligé de se tenir. Echaudé par une histoire faite de reports et de constructions annulées pour raisons budgétaires, l'industriel a contractualisé en 2005 plusieurs sauvegardes destinées à protéger au maximum le programme FREMM. L'une d'elle porterait justement sur le cadencement. Selon une source, au-delà d'un rythme de livraison d'un bâtiment tous les dix mois, le Mindef devra payer des pénalités de retard. En outre - elles avaient été évoquées officiellement lors de la notification de la première tranche de FREMM, le contrat comporte des clauses de dédit. En clair, si l'Etat n'assume pas ses engagements et renonce à une partie des 17 navires, il devra payer à DCNS des indemnités. S'y ajoutera dans le même temps un report du coût de développement des tranches annulées vers les bateaux réellement construits. D'un coût unitaire de 450 millions d'euros environ pour une série de 17 unités, chaque FREMM pourrait dans ce cas voir son prix s'envoler à plus de 600 millions d'euros en cas d'abandon des 9 dernières frégates.
Autant dire qu'en voulant modifier le premier programme naval spécialement étudié pour optimiser les coûts, l'Etat risque bien de commettre une véritable « aberration » budgétaire. « Ce serait une grave erreur car au lieu de faire des économies, ils paieraient en fait plus cher à l'arrivée », estime un responsable syndical. Et, pour le contribuable, la facture serait à terme encore plus salée si on y ajoute l'augmentation prévisible du coût de la maintenance des bâtiments actuellement en service. Car, si la livraison des FREMM est ralentie, il faudra inévitablement prolonger l'actuelle flotte, qui arrive déjà à bout de souffle. On semblerait alors bien loin d'une gestion en « bon père de famille », ce qu'en matière de finances publiques, l'Etat est sensé faire.

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 429710
crédits : DCN

Source: meretmarine.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 27 Oct 2008 - 18:30

Lundi 27 octobre 2008

FREMM : 11 frégates multi-missions pour la flotte française

Début 2007, le site DCNS de Lorient a procédé à la découpe de la première tôle de l'Aquitaine, tête de série française du programme franco-italien FREMM (Frégate Européenne Multi-Missions). Initialement, 17 bâtiments devaient être réalisés pour la France mais leur nombre a été réduit à 11, soit 9 en version anti-sous-marine et 2 à vocation antiaérienne. La variante action vers la terre (AVT), prévue au départ pour remplacer les avisos du type A69, ne verra finalement pas le jour....

Lire la suite sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010


Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 23 Mar 2009 - 18:39

20 mars 2009

FREMM: L'Italie maintient la version action vers la terre

Contrairement à la Marine nationale, qui l'a abandonné, la marine italienne maintient la version polyvalente des Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM). C'est ce que nous a confirmé le groupe italien Fincantieri, qui réalise ces navires aux chantiers de Riva Trigoso. Pour l'heure, six frégates lui ont été commandées, soit quatre en version anti-sous-marines et deux en version polyvalente (équivalent des ex-Action vers la Terre - AVT françaises). La construction de la tête de série, le Carlo Bergamini, a débuté en février 2008 pour une livraison en 2012....

Lire la suite sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010


Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyLun 23 Mar 2009 - 18:41

20 mars 2009

Le flotteur de la frégate Aquitaine sera achevé à la fin de l'été

Symbole du renouveau des frégates de la Marine nationale, l'Aquitaine prend forme progressivement. Sur le site DCNS de Lorient, plus de 300 personnes s'activent actuellement sur la tête de série du programme FREMM (Frégate Européenne Multi-Missions). Après la découpe de la première tôle du navire, en mars 2007, la construction avance rapidement. Les différents anneaux sont en cours d'assemblage dans la forme de construction de Lorient. A la fin de l'été 2009, les éléments du flotteur seront presque totalement « jonctionnés » et les premiers blocs de superstructures seront posés. L'étrave devrait, quant à elle, être posée en septembre. L'assemblage va progressivement monter en puissance, avec 500 personnels mobilisés cet été et 700 en fin d'année, moment où DCNS préparera la mise à flot de l'Aquitaine. Longue de 142 mètres pour un déplacement de 6000 tonnes en charge, la frégate sera livrée à la Marine nationale en 2012....

Lire la suite sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010


Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyVen 3 Avr 2009 - 7:48

2/04/2009

Reportage : Au coeur du chantier de la frégate Aquitaine

Projet majeur pour la marine française, le programme des Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM) permettra de remplacer les 9 frégates anti-sous-marines des types Tourville (F67) et Georges Leygues (F70 ASM), ainsi que les deux frégates antiaériennes de la classe Cassard (F70 AA). Avant de vous emmener au coeur de la forme de construction de DCNS, à Lorient, revenons d'abord sur l'histoire de ce programme.
Notifié à DCNS fin 2005, le contrat portait initialement sur 17 frégates pour un montant de 6.5 milliards d'euros. Huit d'entre-elles devaient être à vocation ASM et 9 autres en version « Action Vers la Terre ». A l'époque, il était en effet question de remplacer les frégates ASM mais aussi les 9 avisos du type A69 encore en service dans la marine (sur 17 initialement construits) par une même classe de bâtiments. On arguait alors que la production en série et à cadence élevée d'un nombre important de navires permettrait de réaliser d'importantes économies d'échelle....


Lire la suite et voir les photos sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010


Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptySam 10 Oct 2009 - 13:04

9/10/2009

La frégate multi-mission Normandie en chantier

La frégate européenne multi-missions Normandie est la deuxième d’une série de onze exemplaires commandés par la Marine nationale. La polyvalence et les avancées technologiques font de ce programme, un des plus ambitieux d’Europe.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, n’a pas boudé son plaisir en donnant le 8 octobre à Lorient, le feu vert pour la construction de la deuxième frégate européenne multi-missions (Fremm) Normandie. « C’est un projet de grande envergure pour la Marine nationale » s’est réjoui le ministre devant un parterre de journalistes et d’autorités. A cette occasion, M. Morin a également annoncé la récente commande de trois Fremm supplémentaires à l’industriel DCNS, ce qui portera à 11 le nombre total d’acquisitions de ce type pour la force d’action navale. « Le ministère de la Défense met en œuvre une profonde transformation de ses structures » a précisé le ministre.
Toutes les frégates porteront des noms de régions françaises. La première, l’Aquitaine, sera livrée à la Marine en 2012. Le programme Fremm qui s’étale sur plus de quinze ans, constituera à terme l’ossature de la flotte de surface. Les nouveaux-nés remplaceront la plupart des frégates de premier rang de la Marine, notamment celle des types Tourville (F67), Montcalm (F70), et Cassard (frégate antiaérienne).....


Lire la suite et voir les photos sur ---> defense.gouv.fr/marine


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010


Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 43019
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 EmptyMar 13 Oct 2009 - 8:27

13/10/2009

Le point sur les futures FREDA

On en sait désormais un peu plus sur les deux bâtiments qui remplaceront, dans une douzaine d'années, les frégates antiaériennes Cassard et Jean Bart. Par souci d'économie, les futures FRégates de Défense Aérienne (FREDA) partageront l'essentiel de l'architecture des 9 Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM), conçues par DCNS. Une longueur de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres et un déplacement de 6000 tonnes... Extérieurement, il sera difficile de faire la différence, à quelques petits détails près. Il ne serait, par exemple, pas prévu d'installer des lance-leurres anti-torpilles, disposés sur le toit du hangar hélicoptère des FREMM, mais de se contenter d'un système d'alerte torpille (antenne). En matière de guerre électronique, les futures frégates antiaériennes conserveront deux brouilleurs de nouvelle génération, identiques ou directement dérivés du produit franco-italien développé par Sigen (Thales/Elettronica), retenu pour Horizon et FREMM. Idem pour le capteur infrarouge (IRST) Artemis, de Thales, déjà prévu pour FREMM. Quant aux lance-leurres, pas de changement : Les FREDA embarqueront deux systèmes NGDS (Sagem). .....


Lire la suite et voir les photos sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: FREMM - FREgate MultiMissions   FREMM - FREgate MultiMissions - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
FREMM - FREgate MultiMissions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 12 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les autre Marines - Andere Marines - Other Navies :: Marine Française - Franse Marine - French Navy-
Sauter vers: