Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Les conséquences de la piraterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Lun 4 Jan 2010 - 17:44

3/01/2010

La piraterie finance l’immobilier au Kénya

Il semble qu’on ait finalement découvert ce que les pirates somaliens font des énormes rançons qu’ils tirent des navires et de leur équipage. Ils investissent dans l’immobilier.

Le prix des maisons à Nairobi explose, et ce sont les pirates somaliens qui en sont responsables.

L’augmentation du prix de l’immobilier dans la capitale kényane a provoqué un tollé et une enquête gouvernementale sur les maisons possédées par des étrangers.

Cette enquête fait suite à des allégations que des millions $ provenant des rançons obtenues par les pirates somaliens, seraient investis au Kenya, le voisin du sud de la Somalie et la plus importante économie d’Afrique de l’Est.....


Lire la suite sur ---> Le portail des sous-marins


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Ven 22 Oct 2010 - 12:48

22/10/2010

Le couple de retraités otages depuis un an de pirates

Les époux Chandler, un couple de retraités britanniques, capturés au large des Seychelles par des pirates somaliens, auront passé samedi une année aux mains de leurs ravisseurs en Somalie, une captivité éprouvante sur fond d'impasse des négociations pour leur libération.

"De la chance"
Paul et Rachel Chandler ont été kidnappés le 23 octobre 2009, près des côtes seychelloises dans l'océan Indien, alors qu'ils dormaient à bord de leur voilier de 11,6 mètres, le Lynn Rival. La veille, ils avaient quitté Mahé, la principale île de l'archipel seychellois, en direction de la Tanzanie, qu'ils comptaient rallier environ 12 jours plus tard. Le chef d'un des groupes de pirates somaliens, Abdi Yare, avait alors fait part de sa surprise: "C'est vraiment de la chance! Personne ne s'attendait à ce que deux (plaisanciers) osent naviguer ces temps-ci dans l'océan Indien à bord d'un voilier".

Centre de Somalie
De fait, les pirates somaliens avaient multiplié depuis plusieurs semaines les attaques au large des Seychelles, notamment contre des thoniers français et espagnols mettant à profit la fin de la mousson et des conditions de navigation plus clémentes. Les époux Chandler vivent depuis une captivité particulièrement difficile, ponctuée d'appels au secours poignants à la faveur de rares interviews où ils ont expliqué être régulièrement séparés l'un de l'autre. Selon une source proche des négociations, Paul et Rachel Chandler sont de nouveau réunis et se trouvent près de la localité d'Amara, dans le centre de la Somalie. .....


Lire la suite sur ---> 7sur7.be


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3012
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: SOMALIE   Ven 22 Oct 2010 - 13:06

je me rappelle d'une discussion dans les années 70 AVEC DES navigateurs a voile

qui faisaient état de disparition de voiliers dans cette region pour eux c'était la

seule zone du monde hyper dangereuse mais on n(y attaquait pas les cargos

donc médiatisation quasi nulle ils demandaient aux yacht clubs seychelles et autres

des renseignements sur l'arrivée éventuelle de telou tel voilier des familles
entiéres ont disparu



Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Jeu 4 Nov 2010 - 13:25

3/11/2010

Somalie : la piraterie risque de s’aggraver

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exprimé sa crainte de voir le phénomène de piraterie aux larges de la Somalie perdurer et s’aggraver si la Somalie et la communauté internationale ne s’attaquent pas d’urgence aux racines du phénomène.

« Même si le phénomène de la piraterie au large des côtes somaliennes est devenu un problème grave relativement récemment, je crains non seulement qu’il ne perdure mais aussi qu’il ne s’aggrave encore si la Somalie et la communauté internationale ne s’attaquent pas à ses causes profondes », a expliqué Ban Ki-moon dans son dernier rapport sur la situation de la piraterie en Somalie publié mercredi.

Selon l’Organisation maritime internationale (OMI), pendant les neuf premiers mois de 2010, il y a eu 164 attaques contre des navires au large de la côte somalienne et 37 navires ont été capturés. La plupart des attaques qui ont débouché sur la capture de navires, au nombre de 25, ont eu lieu dans l’ouest de l’océan Indien. Au 11 octobre 2010, 18 navires et 389 gens de mer étaient détenus en otage. Pendant la période correspondante de 2009, il avait été signalé 193 attaques et 33 navires avaient été capturés.

« Il est urgent d’associer aux importantes initiatives maritimes et judiciaires de lutte contre la piraterie des mesures visant à trouver une solution pour la Somalie dans son ensemble, dans le prolongement de l’Accord de paix de Djibouti. Pour mettre un terme à la piraterie, il est essentiel de faire respecter les lois. Il importe également que les États Membres fournissent des fonds et des moyens directement au Gouvernement fédéral de transition, puisque ces fonds et moyens contribueront à soutenir les efforts de lutte contre la piraterie menés par le Gouvernement », a-t-il plaidé.....


Lire la suite sur ---> afriqueactu.net


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Jeu 4 Nov 2010 - 13:28

3/11/2010

La pêche illégale en Afrique : une véritable menace pour l’économie africaine

La Sierra Leone a décidé d’interdire tous les navires de pêche étrangers dans ses eaux territoriales dans le but de combattre la pêche illégale qui fait « beaucoup de dégâts » à l’économie nationale. Selon le ministre sierra-léonais de la Pêche Joseph Koroma, cité par l’Afp, le pays perd 30 millions de dollars par an à cause de ces pêches illégales, non recensées et non régulées.

« Cette mesure met un terme à l’utilisation du pavillon de complaisance pour des bateaux appartenant à des étrangers, car les statistiques montrent qu’ils utilisent du matériel de pêche prohibé et opèrent dans les zones réservées à la pêche artisanale », a-t-il expliqué.

Le cas de la Sierra Leone n’est pas exceptionnel sur le continent africain. En effet, comme le soulignent certains experts, l’Afrique de l’Ouest, avec la faible capacité des gouvernements à faire respecter les règles et sa proximité de l’Europe, premier marché mondial pour le poisson, représente l’endroit rêvé pour la pêche clandestine. Même s’il faut reconnaître qu’aucune zone du globe n’est épargnée, il n’en demeure pas moins que le fléau touche spécialement les pays du Sud, notamment africains, qui ne disposent pas des moyens techniques et financiers pour contrôler efficacement leurs vastes espaces maritimes. Greenpeace, l’organisation de défense de l’environnement reconnaît dans un de ses rapports publiés récemment que l’Afrique est devenue, ces dernières années, une cible privilégiée des braconniers des mers. Elle pointe notamment du doigt les navires étrangers, essentiellement asiatiques et européens. En outre, un rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) estime à 10 milliards de dollars le « chiffre d’affaires » global annuel de la pêche illicite à l’échelle mondiale, faisant de cette filière, le deuxième producteur mondial de produits de la mer derrière la Chine. Près de 30% de ces produits extraits des océans ne figurent selon la FAO, dans aucune déclaration de capture.....


Lire la suite sur ---> afriqueexpansion.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Sam 6 Nov 2010 - 12:39

6/11/2010

Somalie: rançon de 9 M USD versée pour libérer un cargo singapourien

Une rançon record de 9 millions de dollars a été versée en échange de la libération samedi du cargo battant pavillon singapourien Golden Blessing et de ses 19 marins chinois, capturés en juin au large de la Somalie, ont affirmé à l'AFP des pirates somaliens.

"Le bateau a été libéré ce (samedi) matin après le paiement de neuf millions de dollars à mes collègues", a affirmé par téléphone à l'AFP un pirate du port de Hobyo, Abdi Yare.

"L'argent a été lâché par un hélicoptère et ils (les pirates) sont en train de se le partager", a ajouté ce pirate.

Le ministère chinois des Transports avait auparavant annoncé la libération du Golden Blessing, sans donner de détail sur ses modalités.

Le montant de 9 millions de dollars a été confirmé par d'autres pirates à Hobyo, aujourd'hui le principal repaire de pirates somaliens.

Il s'agit d'une des plus importantes rançons jamais versées à des pirates somaliens, atteignant ou dépassant les montants versés pour la libération des superpétroliers Sirius Star en janvier 2009 (entre 3 et 8 M USD selon les sources) et Maran Centaurus (entre 5,5 et 9 M USD selon les sources) en janvier dernier.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
maïco
Amiral de flottille
Amiral de flottille
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 67
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Sam 6 Nov 2010 - 14:12

si celà continue les pirates seront plus riche que le president de l'etat

Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Mer 10 Nov 2010 - 6:46

10/11/2010

Piraterie : Perturbation de l'économie maritime ?

Peu de sujets ont autant mis le monde maritime en ébullition que la question de la piraterie maritime qui, lorsqu'elle sembla étouffée dans les détroits d'Asie du Sud-Est, connut une réémergence africaine médiatiquement très inquiétante. Menace pesant sur la mondialisation pour certains, épiphénomène pour d'autres, la piraterie maritime revêt de multiples formes, toutes très spatialisées et qui impactent de manière différenciée le commerce maritime mondial. L'impact de la piraterie sur le navire, son équipage et sa cargaison, c'est-à-dire sur les trois objets potentiels de la menace, est souvent ignoré. Si le débat fait rage quant aux causes et aux traitements, c'est l'étude de ces objets qui peut contribuer à une meilleure compréhension du phénomène. L'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) nous propose son analyse sur la question.....


Lire la suite sur ---> meretmarine.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Mer 24 Nov 2010 - 21:36

24/11/2010

Seychelles : appel à l'aide internationale pour contrer la piraterie

Le chef de l''Etat seychellois, James Michel, a lancé mardi un appel à la communauté internationale pour aider les pays comme les Seychelles à faire face à la piraterie somalienne.

Le président seychellois intervenait à l'ouverture de la deuxième conférence des ministres responsables de la pêche des pays de l'ACP (Afrique-Caraïbe et Pacifique) au Palais de Congrès de Victoria, Mahé.

La piraterie somalienne n'est pas un problème uniquement régional, mais aussi global parce qu'elle pèse sur le commerce international, a-t-il dit. Avant d’ajouter que la piraterie ne sévît pas à cause de l' instabilité qui règne en Somalie, mais parce que les pirates arrivent à exploiter les carences dans la gouvernance internationale.

"L'aide qu'apporte la communauté internationale à la lutte contre la piraterie est bien en deçà de ce que requiert une stratégie pour venir à bout du problème", a-t-il lancé. Il devait ensuite inviter les ministres ACP présents d'appeler à la communauté internationale pour éradiquer ce problème.

La conférence des ministres responsables de la pêche dans les pays ACP a été instituée l'année dernière quand elle a eu lieu pour la première fois à Bruxelles. Les Seychelles sont le premier pays ACP à accueillir cette conférence.

Source : lexpress.mu

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Ven 26 Nov 2010 - 17:07

26/11/2010

Thon : La piraterie en mer réduit la flotte taïwanaise dans l'Océan indien

PARIS - Plus d'un tiers des navires taïwanais pêchant le thon dans l'Océan indien ont cessé leurs activités par crainte d'attaques de pirates, selon un document soumis à la réunion de l'organe de régulation de gestion des thonidés à Paris.

Soixante-six des 141 navires équipés pour la pêche au thon obèse "ont cessé leurs opérations en raison de l'aggravation de la situation", ajoutant que "la piraterie galopante (...) a gravement mis en danger la vie des pêcheurs concernés", selon un document soumis par Taïwan à la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) réunie jusqu'à samedi dans la capitale.

Depuis 2009, trois navires sous pavillon de Taïwan et leurs équipages ont été enlevés par des pirates de Somalie. L'un d'entre eux, le Wen Fa No 161, avait été retenu pendant plus de 10 mois avant d'être libéré en février 2010, "uniquement après versement d'une énorme rançon", selon ce document.

Deux autres bateaux, le Jih Chun Tsai No. 68 et le Tai Yuan No. 227, et leurs équipages "sont toujours entre les mains des pirates", selon la même source.

Pour compenser la perte de chiffre d'affaires, Taïwan tente d'obtenir le droit de "transférer" 15 de ses navires de pêches, qui n'opèrent plus dans l'Océan indien, vers l'Atlantique.

Les 48 membres de la CICTA sont chargés de réglementer la gestion des thonidés, y compris les quotas de pêche dans l'Atlantique et la Méditerranée.

Taïwan propose de limiter le transferts à 2010 et 2011. "Une fois le problème de la piraterie résolu, ou à l'expiration de la période, les navires (...) retourneront dans l'Océan indien."

Les stocks de thon obèse, capturé dans les eaux tropicales et tempérées, restent plus importants que ceux du thon rouge, principal sujet de discussion à la CICTA, mais les écologistes estiment qu'il faudrait prendre des mesures de précaution pour éviter un effondrement de cette espèce également.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3012
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Pirates   Jeu 9 Déc 2010 - 3:28

BONSOIR

Vu reportage sur seychelles tv5 MONDE ce 9 /12/2010 ou le président des
seychelles déclare que si on arrive pas a endiguer la piraterie des somaliens
celà deviendra un probléme de terrorisme a assez court terme et il déclare etre
trés inquiet pour la situation actuelle

bcp de vues des bateaux operation atalante

la peche et le tourisme sont les plus grandes activités économiques des seychelles
qui sont en fait constituées de 115 iles menaçées par réchauffement planetaire
et les seychelles manquent d'eau potable pas assez de rivieres ce qui demande
d'énormes investissements et le pays est surendetté avec le krach banquaire
mondial certaines iles sont distantes de plus de 1000 kilométres

la piraterie menaçe les 2 piliers économiques des seychelles

la piraterie a affecté 50 pour cent de la croissance économique en 2009

Les americains ont leur base de lancement de drones aux seychelles

d'aprés un ministre au départ c'étaient des pirates somaliens maintenant
c'est des mafias liées au terrorisme international style al quaida

ils ont 55 prisonniers pirates ils viennent de voter une loi qui leur permettra
de renvoyer les pirates en somalie
le kenya aurait arrete les jugements car ils n'ont plus les moyens de juger des
centaines de pirates
L"armée seychelloise surveille au maximum ses iles pour éviter des attaques
directes
jack lang est venu sur place et a promis une solution globale le gouvernement
des seychelles compte bcp sur jack lang pour une solution
la tanzanie et l'ile maurice seraient prets d'également juger les pirates
mais ce n'est pas encore fait
LEmir dabHou dabi vient de se faire construire un palais sur l'ile de mahé
le président et le ministre qui a parlé l'ont fait dans un français impeccable

Et voila un ptit résumé de ce reportage jack lang s'active donc tant mieux

A+
MIKE
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Dim 19 Déc 2010 - 21:12

19/12/2010

Des centaines de marins oubliés aux mains des pirates somaliens

NAIROBI — Ils croupissent au fond de leur bateau dans la chaleur et l'obscurité: des centaines marins ukrainiens, yéménites ou philippins capturés par des pirates somaliens et souvent abandonnés par leur gouvernement ou leur employeur, attendent depuis des mois une hypothétique libération.

Ces marins --669 à ce jour selon l'association Ecoterra International spécialisée dans les questions de piraterie-- s'apprêtent à passer le Nouvel An dans l'oubli.

Capturé le 29 mars dans le Golfe d'Aden avec sa cargaison de générateurs, le MV Iceberg est une proie typique des flibustiers somaliens: un roulier de 4.000 tonnes battant pavillon panaméen, appartenant à une société installée à Dubaï, avec à son bord un équipage composite de 24 marins venus du Yemen, de l'Inde, des Philippines, du Ghana, du Soudan et du Pakistan.

"Les maladies se développent parmi l'équipage: certains souffrent d'hémorroïdes, un marin a perdu la vue et un autre a de graves problèmes d'estomac", témoigne le capitaine du navire, le yéménite Abdirazzak Ali Saleh, interrogé par l'AFP au téléphone.

"L'eau que nous buvons est sale et nous devons nous contenter d'un repas par jour, du riz. L'équipage souffre, autant physiquement que moralement", ajoute le capitaine. Interdits de contact téléphonique avec leur famille, les marins sont confinés dans une pièce de 25 m2.

Dans une affaire distincte, des pirates somaliens viennent de remettre vendredi aux forces navales internationales antipiraterie un des marins tunisiens du bateau Hannibal II parce qu'il souffrait de terribles maux de ventre, peut-être de l'appendicite, mais un tel geste est rarissime.

En octobre, un des officiers de l'équipage du MV Iceberg, Wagdi Akram, père de quatre enfants, a mis fin à ses jours en se jetant par dessus bord. Les pirates ont récupéré son corps et une vidéo filmée le mois dernier et vue par l'AFP montre deux captifs ouvrant un sac orange dans lequel repose le corps de leur camarade, entouré de quelques paquets de glace dans un congélateur.

"Le corps est toujours dans le congélateur mais nous n'avons pas d'essence pour faire tourner les générateurs" censés le faire fonctionner, témoigne M. Ali Saleh.

Les marins restent souvent plus longtemps que nécessaire aux mains de leurs ravisseurs car "plus un détournement (de bateau) dure, plus le propriétaire du navire peut obtenir d'argent s'il bénéficie d'une bonne assurance et des bons relais", accuse l'association Ecoterra.

"Des négociations qui pourraient être bouclées en trois ou quatre semaines, peuvent s'éterniser pendant des mois, en l'absence d'un interlocuteur qui ait à coeur le sort de l'équipage", témoigne à l'AFP un porte-parole de cette association de défense des droits de l'homme et de l'environnement.

Le MV Faina, capturé en septembre 2008 avec une cargaison d'armes, a fini par être libéré quatre mois plus tard après le versement d'une rançon correspondant au montant exact exigé par les pirates sitôt après l'attaque.

Dans le cas du MV Iceberg, le dernier contact avec le propriétaire du bateau remonte à six semaines, selon le capitaine Ali Saleh.

"Dans le cas d'un bateau de plaisance, l'équipage vaut plus que l'embarcation. Mais dans la plupart des autres affaires de piraterie, c'est le bâtiment et sa cargaison qui garantiront aux pirates l'obtention d'une rançon", explique le responsable d'Ecoterra.

"Le bien-être des marins se retrouve relégué au second plan. Les pirates regrettent d'avoir des bouches supplémentaires à nourrir et le propriétaire du bateau, parfois, regrettera d'avoir sur les bras un équipage qui l'empêche de monter une arnaque à l'assurance en "faisant couler son bateau" par un accord clandestin passé avec les pirates, toujours selon cette source.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Ven 14 Jan 2011 - 7:11

14/01/2011

La piraterie en mer coûte de 7 à 12 milliards de dollars par an

Le coût des actes de piraterie en mer pour l'économie mondiale est estimé entre 7 et 12 milliards de dollars par an, selon une étude diffusée jeudi.

Les pirates qui écument les routes maritimes au large de la Somalie sont jugés responsables de 95% de ce coût global, précise le rapport mené par une chercheuse de la One Earth Future
Foundation, un centre d'étude et de réflexion basé aux Etats-Unis.

D'autres actes de piraterie sont signalés dans les eaux du golfe de Guinée et dans le détroit de Malacca, entre l'Indonésie et la Malaisie.

Depuis 2006, quelque 1.600 attaques imputées à des pirates ont été recensées sur la surface du globe, provoquant la mort de 54 personnes au moins.

Le coût global additionne les rançons versées pour récupérer bateaux et équipages, les primes exigées par les compagnies d'assurance, les modifications d'itinéraires maritimes, les dispositifs de sécurité y compris les patrouilles navales ainsi que les frais de justice ou les coûts indirects, comme l'augmentation des prix des denrées alimentaires en Afrique de l'Est.

"Certains de ces coûts augmentent dans des proportions astronomiques", a souligné la chercheuse Anna Bowden, qui présentait son rapport à Londres. "Le plus préoccupant, c'est que tous ces coûts ne font que traiter les symptômes mais que rien ou presque n'est fait pour en traiter les racines."

Le coût total de la piraterie aurait été multiplié par cinq depuis 2005.

Illustration de cette inflation, les rançons versées aux pirates étaient en moyenne de 150.000 dollars en 2005; en 2010, la somme serait passée à 5,4 millions de dollars, avec une rançon record de 9,5 millions payée en novembre dernier en échange de la libération d'un pétrolier sud-coréen.

Source : Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Mar 18 Jan 2011 - 22:43

18/01/2011

Hausse "alarmante" des prises d'otages par les pirates en 2010

KUALA LUMPUR — Près de 1.200 marins ont été pris en otages par des pirates en 2010, essentiellement dans l'océan Indien, un chiffre record jugé "alarmant" par le Bureau Maritime International (BMI).

Le golfe d'Aden, au large des côtes de la Somalie, est resté de loin la zone maritime la plus dangereuse de la planète puisque 92% des prises d'otages y ont été perpétrées l'an dernier.

Dans cette région, les pirates sont de mieux en mieux armés et utilisent des méthodes plus sophistiquées, rendant encore plus ardue la tâche de la flotte internationale chargée d'y sécuriser le trafic maritime.

Au total, le BMI a répertorié 445 attaques dans le monde l'an dernier, soit 10% de plus qu'en 2009.

Les pirates ont pris le contrôle de 53 navires et fait 1.181 otages, contre seulement 188 en 2006 et 1.050 en 2009. Huit hommes d'équipage ont été tués.

"Ces chiffres sont les plus élevés jamais enregistrés" et "cette progression est alarmante", a déclaré le capitaine Pottengal Mukundan, directeur du Centre de suivi de la piraterie au BMI.

A la fin décembre, 28 bateaux et 638 otages restaient aux mains des pirates, a précisé le BMI, un organisme basé à Kuala Lumpur et lié au réseau international des Chambres de Commerce. De nombreux otages originaires de pays aussi divers que l'Inde, les Philippines ou le Ghana, attendent parfois des mois une hypothétique libération.

Dans l'océan Indien, les pirates somaliens ont tendance à délaisser les vedettes rapides pour des bateaux-mères, ces navires de pêche ou de commerce qu'ils utilisent pour mener leurs attaques après les avoir arraisonnés.

"Ils capturent l'équipage et l'oblige à s'approcher d'autres navires qui ne le soupçonne pas afin de l'attaquer", a expliqué le capitaine Mukundan.

Les flibustiers ont parallèlement étendu leur rayon d'action dans l'océan Indien, allant pour la première fois jusqu'au canal de Mozambique, selon le BMI.

Ils s'adaptent ainsi à la présence de navires de guerre, notamment de la force européenne Atalante, déployés au large de la Corne de l'Afrique.

Ces navires "ont empêché de nombreuses attaques de pirates", qui y ont baissé de plus de moitié en 2010 à 53, a souligné le capitaine Mukundan, en qualifiant d'"essentiel" le maintien de l'opération de l'Otan "Ocean Shield".

Le problème de la piraterie ne sera cependant pas résolu en mer, mais à terre, car "toutes les mesures prises en mer sont sapées par l'absence d'un Etat responsable en Somalie", a-t-il estimé.

Le commandant d'"Ocean Shield", le contre-amiral néerlandais Michiel Hijmans, a récemment exprimé sa crainte que "la guerre contre la piraterie ne soit impossible à gagner tant qu'il n'y a pas un gouvernement stable en Somalie".

La piraterie dans l'océan Indien a atteint "un niveau intolérable", a dénoncé lundi Jan Fritz Hansen, de l'Association des armateurs du Danemark, qui prévoit d'organiser fin janvier à Copenhague une conférence sur le sujet avec l'International chamber of shipping (ICS), qui regroupe la plupart des compagnies maritimes.

Dans les autres régions, le BMI a noté que le nombre d'attaques avait atteint son plus haut niveau depuis 2007 au large de l'Indonésie, jusqu'à présent saluée pour ses efforts pour éradiquer la piraterie dans le détroit de Malacca.

31 incidents ont été par ailleurs répertoriés dans le sud de la Mer de Chine méridionale, soit deux fois plus qu'en 2009.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38211
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   Ven 21 Jan 2011 - 10:57

21/01/2011

Jack Lang: La piraterie est «un cancer qui se développe avec ses métastase»

Selon Jack Lang, chargé par les Nations unies d'une enquête sur la piraterieau large de la Somalie, la phénomène prend des proportions alarmantes. «La situation est gravissime», a dit sur Europe 1 l'ancien ministre français de la Culture, qui doit remettre son rapport lundi à New York. «C'est un véritable cancer qui se développe avec ses métastases (...) et on atteint peut-être un point de non-retour», a-t-il ajouté.

«Aujourd'hui sillonnent dans l'océan Indien, grand comme toute l'Europe, 1.500 à 2.000 pirates, de mieux en mieux armés, de mieux en mieux équipés. Ce phénomène atteint tout l'océan Indien. Aucun pays n'est épargné.»
«La piraterie coûte sept milliards de dollars»

Jack Lang dénonce dans son rapport «des commanditaires, principalement somaliens, remarquablement organisés, avec des méthodes très sophistiquées» et préconise de «remonter les filières, d'identifier les commanditaires et de les sanctionner.»

«La piraterie coûte à la communauté internationale sept milliards de dollars si vous incluez le renchérissement du transport des biens, la perte de revenus pour les pays riverains de l'océan Indien, le tourisme, la pêche», a-t-il dit sur Europe 1.

Source : Reuters

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les conséquences de la piraterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les conséquences de la piraterie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les news de la lutte internationale contre la piraterie au large de la Somalie-
Sauter vers: