Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Un voilier français capturé par des pirates somaliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 21:49

Armed pirates stand over French hostages aboard the yacht "Tanit" off the coast of Somalia in this undated handout picture released by the French Ministry of Defence April 11, 2009. French special forces stormed the yacht held by pirates in an assault that killed one hostage, but freed four. (AP Photo)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 22:04

11/04/2009

DETOURNEMENT D'UN YATCH FRANCAIS PAR DES PIRATES AU LARGE DE LA SOMALIE

Animations en 3D montrant la CAPTURE DU TANIT AU LARGE DE LA SOMALIE, les MOYENS DE SURVEILLANCE DE L'ARMEE et le SAUVETAGE DU TANIT PAR LES MILITAIRES.


Voir les animations sur ---> stockaninews.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Lun 7 Déc 2009 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Dim 12 Avr 2009 - 9:04

12/04/2009

Point de vue. Et maintenant ?

Le voyage de rêve se termine en drame, et la polémique démarre. On ne s'interroge pas sur le comportement irresponsable d'un skipper dûment prévenu des possibles effets de son obstination. Mais on se demande : fallait-il que les commandos-marine interviennent au risque de provoquer la mort d'un otage, ce qui s'est effectivement passé ?

Qu'aurions-nous dit si la famille Lemaçon indemne s'était retrouvée captive au Puntland comme 150 autres marins durant des mois, avec un bébé sur les bras ? Et s'il avait fallu mettre en péril d'autres vies pour la retirer de ce nid de guêpes ? La provocation lancée par lesva-nu-pieds somaliens à nos démocraties exige une réponse. La différence entre les Etats qui méritent le respect et ceux qui n'en n'inspirent aucun, c'est que les premiers savent agir quand il le faut. La piraterie est fille de la misère, aujourd'hui comme hier ! L'une des solutions aurait pu consister, en son temps, à aider les pêcheurs à vivre de leur travail. N'épiloguons pas... Contre le rapt, Nicolas Sarkozy a choisi la manière forte, et ce choix lui appartenait. Chef des Armées, élu par le peuple, il était en droit d'ordonner cette action, et soyons certains qu'il l'assumera. On ne réécrira pas l'histoire, et on a tort de s'interroger aujourd'hui sur le bien-fondé d'une opération, exactement semblable à celles qui n'avaient suscité que des louanges lors des libérations des otages du Ponant et du Carré d'As. Ce qui importe désormais, c'est de savoir comment agir, maintenant. Sera-t-il possible de faire longtemps l'économie d'une action de vive force contre les sanctuaires des pirates, et contre leurs commanditaires, au Puntland ? Là encore, c'est risqué ! Et des hommes généreux et braves risqueraient leur vie. Mais quels choix possèdent nos Etats, s'ils veulent préserver l'une de nos libertés fondamentales : celle de la navigation ?

Source : letelegramme.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Dim 12 Avr 2009 - 9:12

12/04/2009

Des questions après la mort de l'otage vannetais

Le skipper vannetais a peut-être été tué par des tirs français. Avant l'assaut, la France avait proposé une rançon aux pirates somaliens, selon le ministre de la Défense. Une révélation inhabituelle.

Des balles françaises ? « On ne peut pas exclure que le tir soit français », a admis hier le ministre de la Défense, Hervé Morin. Skipper du Tanit, Florent Lemaçon, 28 ans, a succombé vendredi après-midi, lors de l'assaut donné par un commando de l'armée française. Il a été atteint par des tirs, alors qu'il descendait dans la cabine du voilier. Les tirs des pirates ou ceux du commando français ? L'autopsie le dira. Les quatre autres otages, sa femme Chloé, leur fils Colin, 3 ans, et deux autres Vannetais, sont indemnes. Ils étaient partis de Vannes (Morbihan) pour un tour du monde. Des pirates les retenaient sur leur propre voilier depuis le 4 avril, au large de la Somalie. Ils sont attendus en France aujourd'hui et devraient être reçus à l'Élysée dans les jours qui viennent, a annoncé la présidence de la République.



Une rançon proposée. Hervé Morin a assuré que tout avait été fait pour négocier et éviter l'assaut. « Nous avons proposé la totalité de ce que nous pouvions proposer, afin de leur permettre de rejoindre la terre. Nous leur avons même proposé une rançon », a-t-il dit, sans en préciser le montant. Il était « inimaginable de laisser un enfant de 3 ans en otage longtemps dans cette zone. Il fallait tout essayer pour récupérer la famille, y compris par la mise en oeuvre de solutions pas habituelles ». Guillaume Goutay, le capitaine de la frégate Agonit, qui a participé à l'opération, a ajouté : « Nous avons même proposé aux pirates l'échange de Chloé (l'épouse du skipper) et de son enfant contre un officier » (de la Marine Nationale). Des révélations inédites et surprenantes dans ce genre d'affaire, où la discrétion est la règle.

A Vannes, port de départ du Tanit. Chloé Lemaçon était mariée depuis plus de deux ans au skipper décédé. Son père, qui vit près de Vannes, se dit « soulagé pour sa fille mais triste d'avoir perdu un gendre ».

Sur les pontons à Vannes, on se rappelle le Tanit amarré huit mois en face de la capitainerie. « Ils ont pris le temps de se préparer. Ils savaient où ils allaient », selon Thierry, adjoint technique du port. Pierre, sur son bateau qui était amarré près du Tanit, se rappelle « la poussette du gamin sur le pont. En juillet, Florent a dit qu'il allait partir. Un gars sympa. C'était sage d'avoir pris un couple d'amis pour passer la zone dangereuse. Mais quand on vous dit que ça craint trop, faut vraiment être gonflé pour y aller ».Un peu plus loin, Jean-Claude Bégot évoque le Tanit, « un bateau costaud, bien préparé. Ils ont pris un risque, mais, à 600 milles des côtes, on n'imagine pas que des pirates puissent être dans le coin ».


Avertissement. La Marine Nationale avait déconseillé formellement, à plusieurs reprises, à l'équipage de poursuivre sa route vers Mombasa. Le 27 mars, elle avait envoyé au Tanit un courriel soulignant que la navigation dans les parages était « actuellement très dangereuse ».

270 otages. Les pirates somaliens qui opèrent dans le golfe d'Aden et l'océan Indien détiendraient actuellement 18 bateaux et quelque 270 otages. Derniers faits en date : hier, un remorqueur américain battant pavillon italien a été capturé dans le golfe d'Aden, avec 16 membres d'équipage. Hier aussi, dans les mêmes parages, l'équipage d'un vraquier de 26 000 tonnes a mis en déroute des pirates somaliens, en faisant usage de canons à eau.

Courageux capitaine américain. Toute l'Amérique suit l'odyssée de Richard Philips, capitaine du porte-conteneurs Maersk Alabama. Son bateau a été attaqué mercredi par des pirates. Il s'est alors porté volontaire pour monter à bord du canot de sauvetage, avec quatre pirates, en échange de la liberté de l'équipage. La nuit, il a sauté en mer et tenté de s'éloigner à la nage. Mais les pirates l'ont rattrapé et ramené dans l'embarcation. Plusieurs bâtiments de guerre américains arrivés sur zone tentent de négocier avec les pirates. Quant au porte-conteneurs, il fait route librement vers le port kenyan de Mombasa avec ses 20 hommes d'équipage

Source : ouest-france.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
phil
1er Matelot
1er Matelot


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Le Tanit   Dim 12 Avr 2009 - 11:31

TANIT : la cause de l'échec est à chercher au plus haut niveau...

L'opération de libération des otages du Tanit était une opération à très haut risque. Fort des succès rencontrés l'année passée lors des opérations de libération des équipages du Ponant et du Carré d'As, les décideurs se sont leurrés en donnant le feu vert à l'intervention.

On nous dit que l'opération a été déclenchée car l'équipage allait être transféré à terre... pourtant il restait encore une belle distance à couvrir avant que ce transfert n'intervienne. Et puis, une fois à terre, ces otages auraient certainement été libérés contre rançon, cela sans mettre en danger inconsidérément leurs vies : à l'été 2008, des otages allemands avaient vécu une aventure similaire. Bien sûr, cette option est médiatiquement moins porteuse.
Ce n'est pas faute de moyens et de niveau d' expérience des forces spéciales françaises que cette opération était vouée à l'échec. Une fenêtre d'opportunité très étroite s'est présentée : le décideur, pressé par des éléments exogènes (prise en otage du commandant américain du cargo Maersk Alabama accompagnée de la mise en place d'un dispositif militaire US conséquent, approche du week-end de Pâques dont la stratégie médiatique était en place) et alors qu'une telle opération d'un point de vue technique et tactique aurait du se faire de nuit comme pour le Carré d'As, a alors lancé l'opération. Celle ci n'ayant pas remporté le succès attendu, selon un procédé qui n'est pas vraiment l'apanage des grands chefs, le décideur a disparu de la scène et a laissé ses adjoints faire le nettoyage médiatique.

Maintenant, beaucoup s'emploient à masquer cette réalité... mais il pourrait bien y avoir quelques fuites, surtout si les échelons subalternes sont inquiétés. Ces derniers ne sauraient être portés responsables de l'échec de l'opération : ils sont des exécutants et des conseillers qui ont mis en garde les décideurs de la difficulté de l'opération. Et si ils n'ont pas été assez persuasifs dans cette mise en garde, c'est sans doute parce que le pouvoir de décision ne voulait pas l'entendre de cette oreille...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 0:16

12/04/2009

Tanit : les ex-otages de retour en France

Les quatre ex-otages français du Tanit devraient rentrer à Vannes, leur ville d'origine, lundi. Leur avion a atterri dimanche en France. Il y a deux jours leur libération, lors d'une opération militaire française au large de la Somalie, s'est soldée par la mort d'un cinquième otage, peut-être tué par un tir français.

Les ex-otages Chloé Lemaçon, son fils âgé de trois ans, et un couple d'amis devraient rentrer à Vannes, leur ville d'origine, ce lundi. Dimanche après-midi, ils ont été accueillis par le ministre de la Défense, Hervé Morin, à l'aéroport militaire de Villacoublay, en attendant d'être reçus à l'Elysée dans les jours prochains. Leurs proches restent, eux, sous le choc de leur libération qui s'est soldée par la mort d'un cinquième otage, Florent Lemaçon.

"On est complètement abasourdi par ce qui s’est passé. Quand on a su qu’ils passaient au large des côtes de la Somalie, la réaction qu’on a eue, c’est bien sûr : quelle prise de risque. Ils se sont basés sur le facteur chance", a raconté sur Europe 1 Alice, une amie de Chloé et Florent Lemaçon. Les ex-otages ont été libérés vendredi des mains des pirates somaliens qui les retenaient lors d'une opération menée par la Marine française qui a coûté la vie au propriétaire du voilier. Le corps de Florent Lemaçon, 28 ans, devrait être rapatrié en France "dans les jours qui viennent", selon le ministre de la Défense.

Dimanche, le père du skipper tué a rendu hommage aux militaires qui ont "risqué leur vie" dans cette opération. "Merci à l'amiral Marin Gillier pour son sens profondément humain, merci à ses hommes qui ont risqué leur vie", a écrit Francis Lemaçon. Guillaume Boutet, capitaine de la Frégate Laconite a livré les conditions dans lesquelles cet assaut musclé a été mené :

>> Invité d'Europe 1 samedi matin, le ministre de la Défense a indiqué qu' il ne pouvait exclure un tir d'origine française. Dimanche, Hervé Morin, a demandé aux Français "qui auraient l'idée de s'aventurer" dans l'océan Indien au large de la Somalie "d'y renoncer", en raison des risques de piraterie.

Deux pirates ont été tués, les trois autres faits prisonniers. Une rançon - dont on ignore le montant - leur avait été proposée par les négociateurs français, qui offraient également aux pirates la possibilité de rejoindre le port avec un bateau. L'armée française avait aussi suggéré d'échanger la mère et l'enfant (retenus en otage) contre un officier.

Parti fin juillet de Vannes (Morbihan), le Tanit avait été capturé dans le golfe d'Aden, alors qu'il faisait route vers l'océan Indien, samedi dernier. A son bord se trouvaient le couple propriétaire du voilier et leur enfant de 3 ans, ainsi que deux amis qui les avaient rejoints en chemin. La famille tenait un blog sur son expédition.

Lire la suite sur ---> europe1.fr


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 0:23

12/04/2009

Hervé Morin appelle les Français à ne pas se rendre au large de la Somalie

PARIS (AFP) — Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a demandé dimanche sur France 2 aux Français "qui auraient l'idée de s'aventurer" dans l'Océan indien au large de la Somalie "d'y renoncer", en raison des risques de piraterie.

"Je lance un appel, car ce n'est pas par hasard s'il y a 34 navires de guerre pour essayer de sécuriser cette zone, ce n'est pas par hasard s'il y a 243 otages dans cette zone immense", a poursuivi M. Morin.

Il venait d'accueillir à l'aéroport de Villacoublay les quatre rescapés du Tanit dont Chloé Lemaçon et son fils Colin de 3 ans, libérés vendredi lors d'une opération militaire française qui s'est soldée par la mort du skipper, père de l'enfant.

"Je demande à nos compatriotes qui auraient l'idée de s'aventurer sur cet océan si vaste soit-il, d'y renoncer parce qu'on peut briser un rêve - le rêve de cette aventure qu'avait cette famille Lemaçon - sur une réalité. Et cette réalité, ce sont les actes de piraterie".

"Je demande à nos compatriotes de renoncer, l'espace est assez grand, l'océan est assez grand dans le monde pour que l'on puisse avoir ce rêve ailleurs que dans cet espace de l'Océan indien, extrêmement dangereux".

M. Morin a confirmé que le président Nicolas Sarkozy recevrait "les familles" comme il l'avait indiqué vendredi. "Il s'exprimera le moment venu", a-t-il ajouté, sans donner de précision de date.

Le ministre a dit "sa tristesse" et son "amertume d'avoir perdu l'un des nôtres". "Mais, en même temps, on a la reconnaissance des otages (...) leur conscience du risque qu'ont pris nos soldats pour les sauver et aussi leurs conditions de détention qui étaient particulièrement violentes", a-t-il poursuivi.

A ce propos, il a rapporté que "l'enfant faisait l'objet de menaces, et pouvait se voir pointer l'arme d'un pirate contre lui". "La pire des choses pour eux était de se voir débarquer sur le territoire de Somalie", a-t-il dit, ajoutant: "ce n'est pas un succès quand une famille se trouve déchirée, quand une femme se retrouve veuve et un enfant orphelin".

Mais, a-t-il affirmé, "nous n'avions pas d'autre solution puisque nous avons en permanence pensé à la sécurité de nos compatriotes".

Le ministre a promis de "dire la vérité" sur l'origine du tir ayant tué Florent Lemaçon, une fois que "l'expertise judiciaire dira comment ça s'est passé"

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 13:41

13/04/2009

Pirates - Le retour des otages, de la veuve et de l’orphelin

Le propriétaire du voilier a trouvé la mort dans l’assaut. Son père a tenu à rendre hommage aux militaires « qui ont risqué leur vie ».

Sains et saufs. Mais, aussi, veuve et orphelin. Dimanche, un peu avant 17 heures, le ministre de la Défense, Hervé Morin, a accueilli sur l’aéroport militaire de Villacoublay (Yvelines) les quatre ressortissants français extirpés vendredi des griffes des pirates somaliens. Seuls la mère, Chloé, tenant dans ses bras son fils Colin, âgé de trois ans, et deux amis retenus avec eux en otages, sont descendus de l’avion. Ils laissent derrière eux leur « rêve » de tour du monde à la voile, et surtout, le père, le mari et skipper du voilier Tanit, mortellement touché par une balle perdue, reçue en pleine tête durant l’assaut.

Kalachnikovs contre fusils d’assaut

La dépouille de Florent Lemaçon sera, elle, rapatriée à Paris dans les jours qui viennent. Il sera alors procédé à une autopsie qui déterminera l’origine du tir mortel : Kalachnikovs des flibustiers ou fusils d’assaut des forces françaises. Le soir même de la libération, Hervé Morin n’excluait pas que le coup fatal pouvait provenir d’un « tir français ». Seule certitude, cet épilogue dramatique, comme cette énième prise d’otages au large des côtes somaliennes, auraient pu être évités. Non par une retenue des soldats français – dont tous les spécialistes s’accordent à saluer l’action menée de main de maître –, mais par une élémentaire prudence des navigateurs.

Au soir de la libération, Hervé Morin martelait « de la manière la plus nette et la plus ferme (sa) mise en garde à tous nos compatriotes qui auraient en tête de s’aventurer dans cette zone de l’océan Indien », l’une des plus dangereuses au monde. Le général Christian Baptiste, porte-parole adjoint du ministère, ne dit pas autre chose : « Les pirates savent la valeur que nous attachons à la vie humaine et ne reculent devant rien. » Les Affaires étrangères ont également diffusé des mises en garde sans nuance en ce sens. A trois reprises au moins, les passagers du Tanit ont été avertis par la Marine nationale des dangers qu’ils encouraient en poursuivant leur route. « Ne laissons pas les pirates briser notre rêve », écrivait Florent Lemaçon en réponse sur son journal de bord.

Moyens exceptionnels

Des moyens exceptionnels ont été mis en œuvre pour sauver la vie des otages, et du petit Colin en particulier : forces spéciales, nageurs de combats, interprètes et analystes de la DGSE. En tout, plus de 70 militaires, dont 50 venus de France « traponnés » sur zone, c’est-à-dire largués depuis un avion. L’opération de libération a duré moins de six minutes. Nicolas Sarkozy en personne a donné l’ordre d’attaquer les pirates qui se rapprochaient des côtes dans l’espoir d’y débarquer. Deux des cinq flibustiers ont été abattus par des tireurs d’élite, les trois autres, capturés, seront transférés en France pour y être jugés.

Dimanche, le père de la victime a tenu à rendre un vibrant hommage « à l’amiral Marin Gillier pour son sens profondément humain et dire merci à ses hommes qui ont risqué leur vie ». Le lucratif business de la piraterie, lui, suit son cours. Samedi, 16 occupants d’un remorqueur italien sont tombés dans les filets, rejoignant ainsi les 243 otages répartis sur 15 navires actuellement aux mains des pirates.

Source : francesoir.fr:

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 13:46

13/04/2009

PIRATES DE SOMALIE - La mort d’un otage français pose question

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a accueilli hier les ex-otages du voilier retenu par les pirates somaliens. Le skipper du Tanit, Florent Lemaçon, tué lors de l’assaut des forces spéciales, aurait pu être touché par une balle française. Polémique autour d’une libération.....


Lire la suite sur ---> armees.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 13:58

13/04/2009

Assaut du Tanit : le GIGN aurait-il fait mieux ?

Après l’opération de libération des otages français du Tanit ce week-end qui a fait un mort, une polémique voit le jour : le GIGN aurait-il dû intervenir à la place du commando Hubert ? C’est ce qu’a affirmé ce matin le père du GIGN Christian Prouteau sur notre antenne. Certainement pas, lui répond Pascal Lepautrenat, historien des Forces spéciales.

La chronique est assurée ce matin par Ersin Leibowitch.

“Les commandos-marines sont l’unité la plus à même d’intervenir en mer dans les opérations de contre-piraterie”. C’est la réponse de Pascal Lepautrenat, historien des "Forces spéciales" à Christian Prouteau,“ le père du GIGN” qui avait affirmé sur France Info que le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale aurait dû intervenir dans la libération des otages du Tanit qui a fait un mort. La polémique a en effet éclaté quant au choix du commando mobilisé.

Christian Prouteau affirme ainsi qu’avec l’intervention des forces spéciales de gendarmerie la vie du père de famille aurait pu être épargnée. “En employant les gens les plus préparés à ce métier, on avait le maximum de chances de réussir”.

La réponse du berger à la bergère ne s’est pas faite attendre : “c’est délicat de dire que si le GIGN avait été là, il n’y aurait pas eu de mort” affirme Pascal Lepautrenat. Pour l’auteur du livre Les forces spéciales, nouveaux conflits, nouveaux guerriers (éd. Autrement), “les commandos-marines et le GIGN appartiennent à la même sphère”. L’intervention du GIGN est néanmoins plus pertinente lors d’opérations terrestres.

Ces propos vont dans le sens de ceux du ministère de la Défense qui assure que l’unité déployée sur le Tanit est “parfaitement entraînée pour ce type d’opération et tout à fait apte à libérer des civils”.

Pascal Lepautrenat dénonce par ailleurs l’inconscience de cette famille qui a pris la mer en bateau de plaisance dans une zone où même les supertankers ne résistent pas aux assauts des pirates somaliens.

Source : france-info.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 14:04

13/04/2009

Assaut du Tanit : polémique autour du choix de l’unité d’élite

Un Zodiac qui fonce vers le Tanit, avec à son bord, huit fusiliers-marins du Commando Hubert. L’assaut du voilier, vendredi, dans le Golfe d’Aden, fait trois morts dont l’un des otages. La polémique éclate sur France Info quant au choix du commando mobilisé : le GIGN, unité hautement spécialisée dans la libération d’otages, n’aurait-il pas fait mieux que les commandos-marine ?

C’est pas leur métier de libérer des otages !".
Le pavé est lancé dans la mare par le "père" du GIGN, Christian Prouteau. Sur France Info, l’ex-gendarme de choc affirme que, 35 ans après sa création, le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale reste la seule unité d’élite spécialisée dans ce genre d’intervention. Aux militaires la "mission de faire la guerre", mais lorsque la vie d’innocents est en jeu, la situation exige des "qualités de tireur et de négociation" notamment, qui relèvent davantage "du domaine civil que de la guerre", poursuit Prouteau.

Car cela fait 35 ans que le GIGN montre ce qu’il sait faire en la matière : quand la précision du feu ("on privilégie la qualité du tir à la quantité de munitions") préserve au maximum les otages. Alors, Christian Prouteau ne comprend pas que, pour aller libérer les occupants du Tanit, l’on n’ait pas fait appel au GIGN.

"Les gens les mieux préparés"

Mais alors, les gendarmes auraient-ils fait mieux que les commandos-marine ? En clair, la vie de l’otage abattu au cours de l’opération aurait-elle pu être sauvée si l’on avait mobilisé le GIGN ? "En employant les gens les plus préparés à ce métier, on avait le maximum de chances de réussir", répond Christian Prouteau.....


Lire la suite sur ---> france-info.com


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 14:26

French navy forces (R) approach the French yacht "Tanit" off the coast of Somalia in this undated handout picture released by the French Ministry of Defence April 12, 2009. The French navy forces stormed the yacht held by pirates in an assault that killed one hostage, but freed four. (Reuters Pictures)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 14:29

Chloe, the young daughter of French hostages held by armed pirates aboard the yacht "Tanit" off the coast of Somalia, is freed by French navy forces in this undated handout picture released by the French Ministry of Defence April 12, 2009. The French navy forces stormed the yacht held by pirates in an assault that killed one hostage, but freed four. (Reuters Pictures)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 14:30

One of the French hostages held by armed pirates aboard the yacht "Tanit" off the coast of Somalia is freed by French navy forces in this undated handout picture released by the French Ministry of Defence April 12, 2009. The French navy forces stormed the yacht held by pirates in an assault that killed one hostage, but freed four. (Reuters Pictures)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Lun 13 Avr 2009 - 16:27

13/04/2009

Un ex-otage juge "déraisonnable" de naviguer avec un petit voilier au large de la Somalie

BORDEAUX (AFP) — Un ancien otage des pirates somaliens, Patrick Marchesseau, le capitaine du Ponant, a affirmé dimanche à l'AFP, deux jours après la libération des cinq otages français du Tanit, dont l'un est décédé, qu'il est "déraisonnable de s'aventurer avec un navire de plaisance" au large de la Somalie.

Les quatre ex-otages du voilier français "Tanit" sont à Djibouti et arriveront dimanche à Paris.

"C'était inconscient et irresponsable de leur part de naviguer dans cette zone, surtout avec un enfant", a déclaré M. Marchesseau, soulignant cependant que "l'issue est regrettable".

Pour le capitaine de ce trois-mâts de luxe joint au téléphone par l'AFP, "la mer est assez grande pour aller dans un endroit paradisiaque plutôt que d'aller dans un endroit chaud bouillant avec les risques que cela comporte".

M. Marchesseau, qui se trouve actuellement à bord du Ponant, au niveau d'Aqaba en Jordanie, a expliqué être revenu deux fois dans "cette zone critique" depuis la prise d'otage en avril dernier de son équipage, composé d'une trentaine de personnes.

"Maintenant, il y a un système d'escorte, effectué par des bateaux militaires, qui permet de continuer nos opérations commerciales", a expliqué le capitaine, affirmant se sentir "en parfaite sécurité".

Selon lui, le Tanit, un voilier de 12,5 m de long sur 3,7 m de large, à bord duquel naviguaient quatre adultes et un enfant, est un tout petit bateau qui ne peut pas naviguer dans le rail de circulation du golfe d'Aden. "En raison de sa faible vitesse, il ne peut pas se joindre au convoi", a-t-il précisé.

Le capitaine a cependant déclaré prendre des mesures de sécurité lorsque le Ponant croise au large de la Somalie. "On navigue avec le maximum de lumières éteintes et uniquement avec les feux de navigation allumés", a expliqué M. Marchesseau, affirmant "passer de plus en plus loin" des côtes.

Le capitaine, qui ramène actuellement le Ponant des Seychelles vers la Méditerranée a estimé que la libération du bateau par l'armée française "n'a pas du être facile". "12,5 m c'est très exigu et quand on est otage on ne sait pas à quel moment l'intervention va arriver", a raconté le capitaine.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un voilier français capturé par des pirates somaliens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les news de la lutte internationale contre la piraterie au large de la Somalie-
Sauter vers: