Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Un voilier français capturé par des pirates somaliens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mar 7 Avr 2009 - 11:40

Absolument jomoro,
mais y a pire, imaginons que la France ordonne l'assaut pour les libérer et qu'un (ou plusieur) commando, des forces françaises, soit tué pendant l'assaut !!!

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mar 7 Avr 2009 - 16:12

7/04/2009

Toujours détenu, l'équipage de la «Tanit» se fait remonter les bretelles

PIRATERIE - Leur présence dans une zone dangereuse leur est reprochée, ainsi que le fait qu'ils aient poursuivi leur route malgré les avertissements...

Les plaisanciers de la «Tanit» sont montrés du doigt. Alors que Bernard Kouchner annonce ce mardi que le voilier capturé samedi au large de la Somalie a été localisé, l'attitude de l'équipage suscite l'incompréhension, voire les critiques.

Les mises en garde de la Marine nationale

Du côté du Quai d'Orsay, on relève que «cet équipage avait été prévenu spécifiquement et a été dissuadé à plusieurs reprises. Il est très peu compréhensible que les recommandations de prudence n'aient pas été entendues.»

La Marine nationale confirme leur avoir «formellement déconseillé» de poursuivre leur route, allant même jusqu'à leur envoyer un email pour tenter de les dissuader de rallier le Kenya. Sur son blog, le couple Lemaçon raconte d'ailleurs la rencontre.

«Hakuna Matata»

«Le 17 au matin, au lever du jour, nous avons la visite d’un hélicoptère de la Marine française, il fait du sur place sur notre arrière puis on établit un contact par radio:

- Hélicoptère, hélicoptère, hélicoptère, ici Tanit, Tanit, Tanit
- Hélicoptère sur zone pour Tanit, on passe sur le 10, unité, zéro
- Ok, ici Tanit, je suis là
- Et qu’est-ce que vous faites là ?
- On se balade… on va à Al Mukalla puis au Kenya
- Ok, faites attention à vous, Hakuna Matata» («Il n'y a pas de problème» en Swahili, ndlr)

Les commentaires modérés sur le blog de la «Tanit»

L'équipage fait également état d'un «contact très sympathique» avec le «Floréal», la frégate de surveillance qui participe à l'opération européenne Atalante contre la piraterie dans le golfe d'Aden. «Pour éviter les risques il nous conseille de nous éloigner de la route des navires de commerce n’étant pas une cible privilégiée il faut essayer de ne pas être sur la route des pirates», raconte le billet.

Dans les commentaires, les injures succèdent aux remontrances, à tel point que la plateforme qui héberge le blog choisit d'intervenir: «suite à un trop grand nombre d'abus de la part de certains internautes prompts à insulter ceux qui ne peuvent actuellement se défendre, nous avons instauré la modération des commentaires sur ce blog. L'heure n'est pas à la polémique sur ce qu'il était adéquat de faire ou ne pas faire, mais d'espérer une fin heureuse à cette histoire, et que Colin, Chloé et Florent reviennent rapidement sains et sauf.»

Voir le blog du "Tanit" ---> tanit.over-blog.fr


>>> Et vous, qu'en pensez-vous? Doit-on interdire la zone, particulièrement dangereuse, aux plaisanciers?


Source : 20minutes.fr


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mer 8 Avr 2009 - 8:32

8/04/2009

Les otages étaient conscients du danger

Les navigateurs vannetais capturés par des pirates, dans l'océan Indien, font route au ralenti vers la Somalie. Leurs proches se veulent confiants, en expliquant les conditions de cette aventure.

Parti de Djibouti, un avion militaire français a localisé, lundi en fin d'après-midi, le voilier vannetais Tanit arraisonné samedi par des pirates à 650 milles au large de la Somalie (Ouest-France d'hier). Au moins six hommes armés auraient été recensés sur le pont du navire avançant sous voile à une allure réduite de quatre noeuds, sans le moindre bateau à proximité. Aucun contact n'a pu être établi avec les pirates. Florent et Chloé Lemaçon, leur fils Colin, 3 ans, et leurs amis Steven et Dorian n'auraient parcouru que quelques dizaines de milles depuis qu'ils ont été pris en otages.

Ils ne seraient pas restés inactifs depuis leur capture, selon plusieurs de leurs proches qui tentent d'analyser la situation : « Même si le vent est faible en ce moment dans cette partie de l'océan Indien et si le voilier est lourd avec un moteur qui a connu une nouvelle panne vendredi dernier, on peut penser que Tanit avance à faible allure sans doute pour gagner du temps et mettre à rude épreuve les nerfs des pirates. » En espérant une rapide intervention d'un commando français.

Quant à l'appel lancé par téléphone satellitaire à l'organisation non gouvernementale Ecoterra International, basée au Kenya, il aurait pu être effectué sous la menace des agresseurs. « Ni Florent ni Chloé n'étaient en lien avec cette ONG. Cet appel est le moyen d'officialiser leur capture, en attendant une demande de rançon. »

Des routards de la mer

A Vannes, en liaison quasi permanente avec le ministère des Affaires étrangères, le père du skipper se veut discret pour ne pas gêner une éventuelle intervention militaire française. Francis Lemaçon ne se veut pas alarmiste : « Nous sommes confiants, notre inquiétude est mesurée. Nos enfants sont des routards de la mer, des bourlingueurs qui étaient prêts à affronter le danger. Ce ne sont ni des inconscients ni des touristes, ils avaient préparé leur voyage pendant près de deux ans et ils en avaient mesuré les risques. Florent connaît l'Afrique, en ayant voyagé du Niger à Mayotte. »

Dans l'entourage des occupants du Tanit, on accepte mal la polémique née depuis hier sur la route prise par les navigateurs vannetais. « Depuis leur départ de Djibouti le 19 mars, la mère de Chloé était en liaison avec eux chaque jour pour assurer leur routage et donner leur position à la force internationale assurant la sécurité dans ce secteur. Le vendredi 27 mars, ils ont été alertés que les pirates sévissaient désormais davantage plus au sud du Golfe d'Aden. Ils en ont tenu compte en renonçant à se rendre à Zanzibar et en mettant le cap vers les Seychelles. Ils étaient alors bien au large, à près de 1 000 km des côtes. Il leur restait une semaine de navigation. »

Ces navigateurs étaient décidés à aller jusqu'au bout de leur rêve. « Ce sont des aventuriers et leur fils a toujours résisté dans toutes leurs difficultés de navigation depuis Vannes. Aujourd'hui il est peut-être leur meilleur sauf-conduit auprès des pirates. »

Source : vannes.maville.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mer 8 Avr 2009 - 8:36

8/04/2009

Le Tanit aurait suivi les instructions de la Marine

Sur Europe 1, des proches de l’équipage du Tanit, ce voilier capturé par des pirates samedi dernier au large de la Somalie, ont tenu à rejeter les accusations formulées par la Marine nationale. Selon Francis Le Maçon, le père de Florent, le skipper du bateau, son fils s’est bel et bien dérouté pour mettre le cap sur les Seychelles "appliquant à la lettre les instructions des autorités". "Ce ne sont pas des têtes brûlées", assure-t-il.

"Mon fils a obéi" : c’est la thèse défendue mercredi sur Europe 1 par Francis Le Maçon. Son fils, Florent, est le skipper du Tanit, ce voilier capturé par des pirates samedi dernier au large de la Somalie. Mardi, la Marine nationale avait assuré avoir "formellement déconseillé au Tanit de poursuivre sa route vers le Kenya", lui préconisant plutôt de mettre le cap sur les Seychelles. Ce que l’équipage aurait bel et bien fait. Ecoutez la mise au point de Francis Le Maçon :

"Ils étaient dans une zone qui n’était pas signalée comme excessivement dangereuse", a affirmé Francis Le Maçon qui assure que son fils a appliqué "à la lettre les instructions des autorités". Précisant : "Ce ne sont pas des têtes brûlées". A bord du Tanit parti de Bretagne en juillet dernier, se trouvent quatre adultes et un petit garçon de 3 ans.

"L'équipage avait été prévenu à plusieurs reprises par les autorités françaises du risque présenté par faire de la plaisance, et a fortiori sur un petit bateau de plaisance, au large des côtes somaliennes", avait déclaré mardi le porte-parole du quai d'Orsay. Selon nos informations, deux bâtiments de guerre français, en poste dans le Golfe d'Aden, font actuellement route vers le voilier. Un avion militaire a par ailleurs survolé le bateau et a dénombré trois pirates.

Source : europe1.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mer 8 Avr 2009 - 8:39

8/04/2009

Somalie: la France fait "tout" pour obtenir la libération des cinq français capturés par des pirates, selon Hervé Morin

e ministre de la Défense Hervé Morin a déclaré mercredi que la France faisait "tout" pour obtenir la libération du yacht français avec cinq Français à bord capturés par des pirates au large des côtes somaliennes.

"Le principe que j'ai toujours adopté en la matière c'est que moins j'en parle, plus on est en mesure de pouvoir agir efficacement", mais "on essaie de tout faire pour que nos compatriotes puissent retrouver la liberté le plus rapidement possible", a-t-il déclaré sur France-Info.

Le ministre de la Défense a tenu à rappeler que les cinq membres d'équipage "ont été prévenus à plusieurs reprises: ils ont été assez longtemps au quai à Djibouti, où les services français leur ont indiqué que l'idée de se rendre au Kenya était assez dangereux et qu'on leur déconseillait de le faire".

"Ils ont aussi été survolés par un hélicoptère français, qui leur a fait part de la même observation lorsqu'il étaient en mer, et ils ont croisé un bateau français, le Floréal, qui leur a totalement déconseillé de se rendre seuls vers le Kenya", a-t-il ajouté. Mais "ils ont continué leur route dans une zone, où on sait très bien que le risque de piraterie est absolument majeur".

Source : AP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mer 8 Avr 2009 - 10:19

8/04/2009

Somalie : l'armée avait alerté les plaisanciers français

La Marine française multiplie les avertissements à des plaisanciers jugés trop inconscients.

«Les appels à la prudence répétés semblent n'avoir aucun effet sur les plaisanciers français, qui continuent régulièrement à tenter la traversée de la région la plus dangereuse au monde.» Un sentiment d'incompréhension, teinté d'agacement, dominait mardi au sein de l'armée française, alors que quatre adultes et un enfant de 3 ans ont été pris en otage par des pirates somaliens dans l'océan Indien. Leur voilier, attaqué samedi au large de la Somalie, a pu être localisé, a indiqué mardi le ministère des Affaires étrangères. Le yacht se trouvait mardi toujours au large de Ras Hafun, au nord de la Somalie.

Ce nouvel acte de piraterie intervient un an après le spectaculaire sauvetage de l'équipage du voilier de luxe Le Ponant et quelques mois à peine après celui du Carré d'As, un voilier de 16 mètres convoyé par un couple de skippeurs français. Un pirate avait trouvé la mort lors de la libération de ces deux otages en septembre dernier.

«Malgré une forte médiatisation du danger et des campagnes de sensibilisation, plusieurs ba­teaux de plaisance tentent chaque mois la traversée du golfe d'Aden», déplore le commandant Christophe Prazuck, porte-parole au sein de l'état-major des armées, pointant la forte recrudescence des attaques (164 en 2008, contre 35 l'année précédente).

La force européenne Atalante, constituée en décembre pour pa­trouiller dans cette région très vaste, doit faire face à des pirates toujours plus expérimentés et armés. «Naviguant sur des bâtiments de mer comme des cargos ils repèrent leurs proies de plus en plus loin au large, observe le général Christian Baptiste. Puis ils mettent de petits bateaux de pêche à la mer pour passer à l'attaque.» Bas sur l'eau et lents, les voiliers de plaisance sont beaucoup plus vulnérables que les embarcations commerciales.

De plus en plus expérimentés

«Il faut savoir que l'intervention de l'armée est à chaque fois plus difficile, donc plus dangereuse, parce que les pirates gagnent en expérience», souligne une source proche du dossier. Mesurant le risque, les plaisanciers tentent malgré tout leur chance dans l'océan Indien. Dans son carnet de voyage sur Internet, l'équipage du Tanit explique ainsi qu'il avancera «de jour comme de nuit, tous feux éteints». Refusant de céder à «la peur des pirates», le couple avait en outre demandé l'aide de deux amis. «Ce sont des marins confirmés et surtout pas des inconscients. Ils suivaient les consignes, ont pris la route la moins dangereuse», a commenté mardi le père du skippeur du bateau.

Après avoir repéré le voilier le 17 mars, puis l'avoir escorté, une frégate de la Marine avait conseillé de s'écarter des routes du trafic commercial. Dans un mail adressé le 27 mars, la Marine française complétait : «Nous assistons depuis quelques jours à une recrudescence d'attaques à l'est des côtes africaines, et le rayon d'action des pirates s'est encore agrandi, indique no­tamment la cellule du contrôle naval. La navigation vers le Kenya s'avère donc actuellement très dangereuse. De plus, peu de moyens militaires sont présents dans cette zone. Donc si nous pouvons émettre une recommandation, c'est d'annuler l'escale prévue au Kenya.»

Source : lefigaro.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Mer 8 Avr 2009 - 10:29

8/04/2009

La mère d'un otage en Somalie: "Ça fout les boules parce que j'ai pas de quoi payer une rançon"

Deux couples et un enfant de 3 ans, à bord d'un voilier français, ont été capturés samedi par des pirates somaliens. L'un des parents témoigne.

Deux couples de français accompagnés d'un enfant de 3 ans avaient décidé de partir à l'aventure sur un petit voilier de plaisance. Samedi, alors qu'ils se dirigaient vers le Kenya, ils ont été enlevés par des pirates somaliens. Ce mardi, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que les pirates avaient été localisés.

La mère de l'un des otages confie ses doutes au micro d'Europe 1.

"J'ai tout à fait confiance dans le skipper. Ils avaient envie de vivre autre chose que ce que nous propose la société mais ce ne sont pas des têtes brûlées."

"Moi j'avais dis à mon fils que j'étais contre, mais bon maintenant, qu'est-ce que vous voulez, ils ont 30 ans, ils décident de leurs vies. Moi je n'ai rien pu empêcher, voilà c'est comme ça."

"Evidemment, tout le monde était conscient qu'une attaque de pirates était possible. Aujourd'hui j'ai peur et en même temps je garde confiance. Pour le moment, je ne pense pas au pire."

"Je ne sais pas s'ils sont suffisamment forts pour tenir le choc . Quand il arrive un truc comme ça, je sais pas comment les gens peuvent réagir. Je ne suis pas à sa place, je ne peux pas parler pour lui. J'espère qu'il tient le coup."

"La question que je me pose c'est qui va payer la rançon s'il y'en a une et ça me fout les boules parce que j'ai pas de quoi payer une rançon. je lui avait dis avant de partir, je te préviens, si vous êtes piratés, j'ai pas d'argent à vous donner."

"On ne peux rien faire pour l'instant, il n'y a qu'à attendre et prier."

Source : lepost.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:00

11/04/2009

Tanit. L'assaut vire au drame

L'opération de libération des otages du Tanit s'est terminée hier dans le drame. Le skipper du bateau, Florent Lemaçon, y a trouvé la mort. Une balle perdue des commandos? Des pirates? L'enquête le dira, a assuré hier soir Hervé Morin. Les quatre autres otages, dont l'enfant de trois ans, sont sains et saufs.

Depuis le 8avril, la Marine était en contact direct avec les pirates somaliens à bord du Tanit, dans le plus grand secret. Vendredi 10avril. 15h30. Paris. Le président Sarkozy le décide: il faut intervenir. Pourquoi? La ligne rouge a, selon lui, été franchie. Trois bâtiments de la Marine et 70 fusiliers-commandos sont prêts à intervenir. Le Tanit se rapprochait de la terre et un nouveau piège, encore plus délicat pour les otages, allait s'annoncer car il y aurait eu des renforts de pirates du Puntland, cette fois à terre... «Il devenait urgent d'intervenir», confirme le chef d'état-major des armées, le général Georgelin.

Six minutes

L'opération des commandos a duré six minutes en tout et pour tout, entre le moment où l'ordre de tir a été donné et celui où le Tanit a été décrété «sécurisé». Le moment fort de l'intervention-éclair a duré très exactement trois minutes. Le skipper du voilier y a malheureusement perdu la vie. Qui est l'auteur des tirs mortels? Les pirates étaient armés de kalachnikov, a assuré hier le chef d'état-major. Florent Lemaçon était, tout comme les autres otages, à bord du bateau. Sa compagne et l'enfant étaient à l'arrière du voilier. Lui était plus précisément dans le carré. Après l'intervention, le skipper a été rapidement évacué à bord du bâtiment français l'Aconit. Le médecin a essayé de le sauver mais il était trop tard. C'est donc à bord de l'Aconit que le Vannetais est mort hier.

Fin de non-recevoir aux propositions de l'Armée

Le général Georgelin est revenu sur l'intervention, au côté du ministre. «On avait observé une intensification des menaces des pirates», explique-t-il. Il est clair que les négociations n'aboutissaient pas. Les militaires avaient fait plusieurs propositions. Ils étaient même prêts à aider les pirates à rejoindre le sol s'ils le souhaitaient. Ils ont également dit non à une rançon. Il y a eu un ultime avertissement et, précise-t-on à l'hôtel de Brienne, ordre a été donné d'immobiliser le Tanit. Il y a eu un premier tir pour faire tomber les voiles du bateau. Puis une nouvelle phase de négociation. Les militaires sont même allés jusqu'à proposer l'échange de l'enfant, qu'il fallait absolument protéger, et de sa mère contre un officier. Cela aussi a été refusé. Pendant ce temps, a souligné le ministre de la Défense, la tension montait. Les pirates parlaient même d'exécution des otages, de destruction du voilier. Et le bateau se rapprochait dangereusement des côtes. Pas question pour la France de céder au chantage de la piraterie, a redit hier Hervé Morin. Le chef d'état-major des armées a précisé qu'à bord du bâtiment de la Marine, l'Aconit, on écoutait tout... Le bateau était à 100mètres du Tanit.

Cap sur Djibouti avant un retour en France

Le scénario suivant avait été retenu: dès qu'il y aurait trois pirates visibles, on lancerait l'opération pour les neutraliser. Huit commandos-marines ont embarqué à bord d'un pneumatique. Dans le même temps, des tireurs d'élite intervenaient depuis l'Aconit. Ils ont neutralisé les pirates et quasiment en même temps, dans les trente secondes après le tir, les commandos étaient à bord. Deux commandos se sont mis à l'avant, deux à l'arrière, et ils ont sécurisé les otages. Dès que le pneumatique est arrivé, il y a eu des tirs à travers le plancher du Tanit. Cinq pirates étaient à bord. Deux ont été tués. Et les trois autres ont été embarqués à bord d'un bâtiment de la Marine nationale. Que sont devenus les otages? Ils ont été immédiatement pris en charge par la Marine. Ils reviendront en France dès que possible. On sait qu'il faut déjà rejoindre Djibouti, ce qui nécessite deux à trois jours de route. Triste fin de voyage pour le Tanit.

Source : letelegramme.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:02

11/04/2009

Piraterie: un otage français tué pendant l’intervention de l’armée

Les autres captifs, dont la femme et le fils de la victime, ont été libérés vendredi.

Florent Lemaçon, le Français propriétaire du voilier Tanit, arraisonné il y a une semaine dans le golfe d’Aden par des pirates somaliens, a été tué vendredi dans un échange de tirs lors d’une opération menée par l’armée française. Les quatre autres otages - dont le fils de Florent Lemaçon âgé de 3 ans - ont été libérés sains et saufs. Vendredi soir, Hervé Morin, le ministre de la Défense, a affirmé ne pas connaître pour le moment «l’origine des tirs» qui avaient touché l’otage. Durant l’attaque menée par les militaires, deux des cinq pirates présents à bord ont également été tués et les trois autres faits prisonniers.

Selon un communiqué de l’Elysée, des «négociations» avaient été «engagées pour persuader les pirates de renoncer à leur entreprise criminelle mais, les menaces se faisant plus précises, les pirates refusant les propositions qui leur étaient faites et le Tanit dérivant vers la côte, une opération pour libérer les otages a été décidée». Jeudi, les forces françaises avaient immobilisé le navire en tirant dans la voilure. Les négociateurs ont également «proposé une rançon», selon Hervé Morin qui n’en a pas précisé le montant.

Mise en garde. Le voilier français de 12,5 mètres, à bord duquel se trouvaient la famille Lemaçon et un autre couple embarqué en cours de route, était parti fin juillet de Vannes (Morbihan) et tentait de se rendre à Zanzibar, une île de l’océan Indien proche de la Somalie. Les propriétaires du bateau, Florent Lemaçon, un informaticien de 27 ans, et son épouse de 29 ans, avaient investi toutes leurs économies dans l’achat du Tanit. Selon le quotidien Ouest-France, qui avait interviewé le couple peu avant son départ, ils voulaient «fuir la société de consommation et sa routine pour vivre une vraie aventure au long cours».

La frégate de la marine nationale, le Floréal (qui participe aux opérations européennes Atalante de surveillance antipiraterie au large de la Somalie) avait croisé le Tanit à la mi-mars, déconseillant fermement aux plaisanciers de poursuivre leur route vers le Kenya. Sur son blog, l’équipage du voilier relate d’ailleurs un premier contact avec un hélicoptère militaire français, le 17 mars au matin, puis un nouveau contact avec la frégate. Un mail de mise en garde avait encore été adressé à l’équipage du Tanit le 27 mars par l’amiral commandant de la zone maritime de l’océan Indien (ZMOI), a précisé le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck. «Le danger existe, mais l’océan est grand et les pirates ne doivent pas anéantir notre rêve», estimaient alors les navigateurs.

Mobiles. La zone au large des côtes somaliennes est la plus dangereuse au monde. Après une relative accalmie des attaques depuis le début de l’année, des pirates extrêmement mobiles ont capturé six navires en moins d’une semaine. Cela malgré la présence d’une importante force navale internationale, postée à proximité des côtes somaliennes. En deux ans, c’est la troisième intervention de l’armée française pour libérer des otages au large de la Somalie. C’est également la première fois qu’un otage trouve la mort dans ces opérations. Le 11 avril 2008, les forces spéciales avaient libéré les 30 membres de l’équipage du Ponant, un voilier de luxe, après versement d’une rançon estimée à 2 millions de dollars (plus de 1,5 million d’euros). Six pirates avaient été capturés dans la foulée en territoire somalien. Le 15 septembre, des soldats français sont à nouveau intervenus pour libérer un couple de Français retenus depuis près de deux semaines par des pirates somaliens sur leur voilier, le Carré d’As.

Source : liberation.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:08

11/04/2009

Tanit: retour à Paris dimanche des quatre ex-otages, enquête sur la mort du cinquième

PARIS (AFP) — Les quatres ex-otages français du Tanit vont être rapatriés dimanche à Paris, deux jours après leur libération lors d'une opération militaire française au large de la Somalie qui s'est soldée par la mort d'un cinquième otage, peut-être tué par un tir français.

Les quatre otages, dont un enfant de 3 ans et sa mère, sont attendus dimanche en fin d'après-midi à Paris, où le ministre de la Défense, Hervé Morin, qui a affrété un avion pour leur rapatriement, les accueillera.

Sains et saufs, les quatre ex-otages étaient samedi à Djibouti où ils ont été examinés par des médecins, a précisé M. Morin.

Parti de Vannes fin juillet 2008, leur voilier avait été capturé le 4 avril dans le golfe d'Aden, à environ 640 km au large de Ras Hafun, dans la région autonome autoproclamée du Puntland (nord-est de la Somalie).

Ils ont été libérés vendredi lors d'une pération menée à 15H30 heure de Paris (17H30 locale) par huit commandos Marine. Leur voilier de 12,5 mètres ne se trouvait plus alors qu'à quelque 20 nautiques (environ 30 km) de Ras Hafun.

Avant l'assaut, deux des cinq pirates ont été tués sur le pont du Tanit depuis une frégate française, selon la Défense. Les trois autres, dont un s'était jeté à l'eau, ont été capturés.

Le propriétaire du voilier et père de l'enfant, Florent Lemaçon, 28 ans, a été tué au cours de l'échange de tirs entre les militaires français, arrivés sur le Tanit à bord d'un canot pneumatique, et les preneurs d'otages.

"Il y a eu, au moment même où les commandos arrivaient sur le Tanit, des tirs de Kalachnikov effectués par les pirates et c'est en descendant dans le carré (ndr: lieu de vie du bateau) qu'il y a eu un échange de tir et que M. (Florent) Lemaçon a été mortellement touché", avait indiqué vendredi soir le chef de l'état-major, Jean-Louis Georgelin .

Samedi, le porte-parole de l'état-major a précisé que M. Lemaçon avait été tué alors que les commandos Marine descendaient dans le carré et échangeaient des tirs avec les deux pirates positionnés à l'intérieur du bateau.

"Il y aura une enquête judiciaire et donc une autopsie. On ne peut pas exclure que dans l'échange de tirs entre pirates et commandos, le tir soit français", a déclaré M. Morin samedi matin sur Europe 1. Il a souligné que "par nature, le risque zéro n'exist(ait) pas".

L'armée française est intervenue alors que le voilier se rapprochait des côtes du Puntland. A Paris, le président de la République Nicolas Sarkozy avait fixé une "ligne rouge": les otages ne doivent pas être amenés à terre.

Des négociations avaient été engagées. La France avait même proposé de verser une rançon, dont le montant n'a pas été précisé, ainsi que l'échange de la mère et l'enfant contre un officier, comme l'a raconté M. Morin. Mais en vain

Samedi, interrogé sur ce point par l'AFP, le ministre a expliqué qu'il était "inimaginable" de laisser un enfant de 3 ans "être pris en otage longtemps dans cette zone". "Il fallait tout essayer pour récupérer la famille y compris par la mise en oeuvre de solutions pas habituelles (comme une rançon, ndlr)", a-t-il dit.

Depuis mercredi 8 avril, les écoutes montraient "un durcissement très net de la position des pirates qui évoquaient de manière plus insistante l'exécution des otages et la destruction par explosif du bateau", avait fait valoir vendredi soir le ministre.

M. Morin a affirmé samedi qu'actuellement "243 otages (étaient) entre les mains de pirates" au large des côtes somaliennes.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:13

11/04/2009

MORT D'UN OTAGE LORS DE LA LIBÉRATION DU TANIT
Hervé Morin n'exclut pas que "le tir soit français"

Le ministre de la Défense Hervé Morin n'a pas tout dit, lors de sa conférence de presse d'hier soir, sur la libération des otages du Tanit, capturé le 4 avril à environ 640 kilomètres au large de Ras Hafun, dans le nord-est de la Somalie, et sur les conditions de la mort de l'un d'entre eux, Florent Lemaçon.

Le premier élément concerne les forces utilisées pour cette opération. Énormes ! Plusieurs dizaines de militaires ont été directement concernés, dont 70 commandos marine. Vingt d'entre eux étaient prépositionnés à Djibouti, et 50 ont été envoyés de France dans le courant de la semaine, parmi lesquels tous les spécialistes français les plus entraînés aux opérations d'assaut à la mer (tireurs d'élite, etc.) venant de plusieurs commandos marine. Ce groupe comprenait également des nageurs de combat du commando Hubert. L'opération était organisée par l'état-major tactique du Cofusco (Commandement des fusiliers marins et commandos) de Lorient, sous l'autorité de son chef d'état-major, un capitaine de vaisseau.

Aucune négociation n'a été possible

Outre ces spécialistes, des négociateurs ont été également envoyés sur place, accompagnés par des linguistes parlant le somali. La défense parle de "professionnels" pour évoquer ces négociateurs, sans autre précision. Nous pouvons ajouter qu'ils appartiennent à la DGSE, services secrets français. L'ensemble de ces personnels, soit plus de 70 personnes, ont été "tarponnés" (parachutés en mer) à partir d'un avion C-130 Hercules ayant décollé de Djibouti. Cette configuration est celle qui a déjà été mise en place dans l'affaire des otages du Carré d'As, en septembre 2008, et qui n'a jamais été divulguée. On remarque qu'elle ne fait appel qu'aux seuls services du ministère de la Défense, et qu'elle n'a pas recours au GIGN, contrairement à ce qui s'est passé lors de l'affaire du Tanio.

Simultanément, à chaque étape de l'opération en préparation, des réunions se sont tenues à l'Élysée avec le président de la République en personne, auxquelles ont participé, notamment, le ministre de la Défense Hervé Morin, le chef d'état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin, et le chef de l'état-major particulier de la présidence de la République. Toutes les décisions ont été successivement prises en direct par le chef des armées, Nicolas Sarkozy, qui confirme, une fois encore, sa volonté de conduire les opérations militaires rênes courtes. La décision d'intervenir hier en fin d'après-midi a été prise pour plusieurs raisons. La principale, c'est que le voilier se rapprochait dangereusement des côtes somaliennes, et que Paris ne voulait en aucune manière avoir à gérer des otages, dont un jeune enfant, retenus sur le sol du Puntland, entité sans statut juridique.

Les otages libérés arrivent à Paris dimanche

Actuellement, près de 150 marins étrangers y sont déjà retenus. Les autorités françaises se sont également aperçues que les pirates somaliens fonctionnaient comme ceux du XVIIIe siècle. Une fois le bateau arraisonné, il est confié à un "équipage de prise" composé de convoyeurs de rang subalterne. Aucune négociation n'a été possible avec eux, et ils ont refusé toutes les ouvertures, qu'il s'agisse du versement d'une rançon ou de l'échange de la mère et de son enfant contre un officier. Pire : les interceptions des communications des pirates utilisant les moyens de communication du bord ont révélé que leurs commanditaires à terre leur donnaient des instructions radicales. Les convoyeurs ont menacé de faire sauter le Tanit avec les otages en se suicidant, en cas d'assaut. Celui-ci est intervenu en fin de journée.

Quatre bâtiments ont participé à cette opération. Il s'agit des navires français l' Aconit, le Floréal et le Commandant Ducuing, ainsi que d'un navire allemand disposant d'infrastructures hospitalières lourdes, la frégate Mecklenburg-Vorpommern. Au cours de l'assaut, les otages situés à l'avant (les deux amis des propriétaires) et à l'arrière du bateau (la mère et l'enfant) ont été sécurisés immédiatement. À l'intérieur du voilier, des pirates se sont mis à tirer au kalachnikov à la verticale, à travers le pont. Dans des conditions encore indéterminées qui seront élucidées par l'enquête, le skipper du voilier, Florent Lemaçon, a été tué. De même que deux preneurs d'otages. Le ministre de la Défense Hervé Morin n'a en tout cas pas exclu, samedi, sur Europe 1 , que Florent Lemaçon ait été tué par "un tir français".

Source : lepoint.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 15:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:17

11/04/2009

Tanit : qu'allaient-ils faire dans cette galère ?

Au-delà de la compassion que l’on peut avoir pour la mort d’un otage, sur un voilier ou ailleurs, on est en droit de se poser plusieurs questions.

D’abord, quel intérêt ont des plaisanciers à aller sillonner des mers connues pour la présence de pirates qui ne plaisantent pas ? N’y a-t-il pas d’autres endroits dans le monde où l’on peut se livrer à la navigation sans risque ? Alors, bien sûr, la mer est symbole de liberté et, dès lors qu’on ne peut pas aller partout, cette liberté est entravée, mais dans ce cas que chacun assume ses responsabilités.
Deuxième question : les méthodes utilisées par le gouvernement français et qui consistent à lancer l’assaut contre ces pirates est-elle la bonne ? Oui, sans doute, quand ça marche ! Dans le cas du Ponant, par exemple, les otages sont libérés, ils viennent féliciter tout le monde devant les caméras du monde entier, et les pirates sont attrapé, morts ou vifs. Mais cette fois, pour le Tanit, il y a bavure. De deux choses l’une, soit la seule volonté du gouvernement français est de lancer à tous les pirates potentiels un message de dissuasion, auquel cas peu importe qu’il y ait ce genre de bavure ; soit le message du gouvernement est plus large et vise à indiquer à la face du monde que la France peut être aussi le gendarme des mers, et là le message n’est pas reçu 5/5.

Enfin, dernière question : nous avons, d’un côté, des plaisanciers dont on peut penser que les problèmes d’argent ne sont pas leur souci premier et, de l’autre, des Africains qui crèvent la faim. La cohabitation de ces deux mondes n’est-elle pas la raison essentielle de ces actes de piratage ? Et la France, plutôt que de jouer les cow-boys des mers, ne devrait-elle pas, avec d’autres, contribuer au développement de l’Afrique ?

Source : lepost.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 11:21

The French yacht Tanit is seen during negotiations between the French navy and the pirates in this undated handout. A French hostage was killed and four others were freed on Friday when French forces attacked pirates who had seized the yacht off Somalia, officials said April 10, 2009. (Reuters Picture)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 13:47

11/04/2009

Tanit: l'autopsie établira si Florent Lemaçon a été tué par un tir français ou pirate, promet Hervé Morin

u lendemain de la libération de l'équipage du voilier "Tanit" par l'armée française, le ministre de la Défense Hervé Morin a assuré samedi qu'une autopsie déterminerait si l'otage mort lors de l'assaut avait été tué par un tir français ou par les pirates.

Les quatre autres otages, libérés sains et saufs, "sont aujourd'hui à Djibouti", a-t-il ajouté sur Europe-1. "Nous envoyons un avion pour les rapatrier en métropole".

Le cabinet d'Hervé Morin précisait dans la matinée que l'avion devrait arriver dimanche en fin d'après-midi à l'aéroport militaire de Villacoublay (Yvelines). Les quatre rescapés, trois adultes et un enfant, y seront accueillis par le ministre de la Défense, en l'absence de journalistes. Les familles ont en effet souhaité que ce retour soit fermé à la presse.

Le corps de Florent Lemaçon arrivera ultérieurement en France où il sera autopsié.

"Il y aura bien entendu une enquête judiciaire, donc il y aura une autopsie", a noté Hervé Morin sur Europe-1. "On ne peut bien entendu pas exclure que dans l'échange de tirs entre les pirates et nos commandos, le tir soit français", a reconnu le ministre de la Défense. "On le dira. On a, je crois, pris la meilleure décision possible".

Le voilier "Tanit" avait été capturé samedi dernier par des pirates somaliens dans le golfe d'Aden avec à son bord cinq Français dont un enfant. Florent et Chloé Lemaçon et leur fils Colin, âgé de 3 ans, étaient partis de Vannes (Morbihan) le 26 juillet 2008. Ils avaient quitté Aden le 14 mars avec deux amis qui les avaient rejoints pour une périlleuse traversée au large des côtes somaliennes qui devait les mener au Kenya.

Source : AP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39106
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   Sam 11 Avr 2009 - 21:47

In this undated photo released by the French Defense Ministry on Saturday, April 11, 2009, armed pirates and their hostages are seen aboard the French yacht "Tanit", off the coast of Somalia. French navy commandos stormed a French sailboat held by pirates off the Somali coast on Friday, April 10, 2009, in an assault triggered by threats the passengers would be executed. One hostage was killed in the operation, demonstrating the risks of a military operation against sea bandits. (AP Photo)


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un voilier français capturé par des pirates somaliens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un voilier français capturé par des pirates somaliens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les news de la lutte internationale contre la piraterie au large de la Somalie-
Sauter vers: