Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Jeu 18 Déc 2008 - 9:00


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Sam 20 Déc 2008 - 10:50

Pirates boats are seen nearby the Chinese ship "Zhenhua 4" in the Gulf of Aden, December 17, 2008 in this handout photo.


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Sam 20 Déc 2008 - 10:52

Pirates are seen on board the deck of the Chinese ship "Zhenhua 4" in the Gulf of Aden, December 17, 2008 in this handout photo.




_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Sam 20 Déc 2008 - 10:54

Chinese sailor prepares to defend from pirates' attacks on the deck of the Chinese ship "Zhenhua 4" in the Gulf of Aden December 17, 2008 in this photo released by China's official Xinhua News Agency. The Chinese ship escaped pirate hijack in the Gulf of Aden after the crew fought for four hours with the help of a multi-coalition force. Nine pirates armed with rocket launchers and heavy machine guns boarded the ship. The 30 crew members locked themselves in their accommodation area, using fire hydrants and firebombs to prevent the attackers from entering, said an official with China Maritime Search and Rescue Center (CMSRC), Xinhua News Agency reported.


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Sam 20 Déc 2008 - 10:55

Chinese Sailors defend from pirates' attacks on the deck of the Chinese ship "Zhenhua 4" in the Gulf of Aden December 17, 2008 in this photo released by China's official Xinhua News Agency.


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Sam 31 Jan 2009 - 9:34

30/01/2009

Somalie: comment les pirates touchent l'argent des rançons


Le larguage par avion d'une rançon au large de la Somalie.

Londres, la capitale du Royaume–Uni occupe une place de choix dans le processus de versement de la rançon.

La piraterie au large des côtes somaliennes est une grosse affaire.
La prise d’otage a rapporté jusqu'à 35 millions de dollars aux pirates somaliens l’an dernier.

Mais pour protéger leur magot, les pirates ont recours à une industrie, composée d'avocats, de négociateurs et d'équipes de sécurité basés à Londres, la capitale d'affaires de l'industrie maritime mondiale.

Lorsqu'un navire est capturé, son propriétaire appelle d'abord un avocat comme Stephen Askins, dont la firme est l'une des rares qui négocient avec les ravisseurs en mer.

Officiellement, il n y a pas de règles d'or "sur la manière dont la rançon doit être versée" et cette incertitude explique la délicatesse de l’opération.

Les prises d’otages ne sont pas identiques, mais la prolifération des attaques au large des côtes somaliennes prouve à souhait que les pirates en ont fait une source de revenu.

Ils peuvent être armés et dangereux, mais l'argent est leur principale motivation, selon Askin.

Verser une rançon n'est pas illégal au Royaume-Uni. Une seule exception cependant : qu’elle n’ait pas de liens avec une activité terroriste. Et lorsque les tentatives de libération des otages par les gouvernements échouent, les pirates montent les enchères.

La prochaine étape dans la chaine : l'entrée des négociateurs spécialisés, dont le travail consiste à obtenir un prix raisonnable.

La négociation commence par une demande astronomique des ravisseurs avant que le taux ne soit revu à la baisse.

Les négociations avec les pirates peuvent durer plusieurs mois et les contacts sont quotidiens, souligne James Wilkers, qui dirige la compagnie Gray Page, spécialisée dans les risques maritimes.

Une rançon est généralement versée deux mois après la prise d'otages.

Le tarif en vigueur d’une rançon oscille entre un millions et deux millions de dollars américains, mais le montant final est souvent trop élevé.

Al-Shabab

Faire parvenir l'argent aux pirates est également un autre casse-tête.
Il y a beaucoup de difficultés.

La rançon versée pour le superpétrolier saoudien Sirius Star, capturé en novembre dernier, a été apparemment larguée.

Il s’agit donc de faire parvenir une importante quantité d'argent liquide en mer aux pirates.

Une fois qu'une pirogue et une équipe ont été constituées et que la météo est favorable, il reste un écueil, selon le consultant en risque Darren Dickson : l'entrée en lice d'autres pirates.

Naviguer en haute mer avec beaucoup d'argent n'est pas fait pour les timorés.

Il ne suffit pas seulement d'esquiver les pirates. Il est également important que toutes les parties impliquées soient informées dans le détail du déroulement de l’opération.

Selon Dickson, il est vital de ne pas être pris pour un bateau pirate.

Toute cette armada de spécialistes entraine également des coûts qui peuvent faire doubler le montant de la rançon.

L'an dernier, les pirates somaliens ont empoché près de 50 millions de dollars.

Une quantité non négligeable de cet argent a été versée à des avocats, des négociateurs et des équipes de sécurité britanniques.

Plusieurs pays, en particulier l'Espagne, critiquent, Londres accusée de profiter de la piraterie maritime.

"Je ne pense pas que les gens essayent d'exploiter la situation," insiste Askins, l'avocat spécialisé en questions maritimes.

Que deviennent les dizaines de millions de dollars versés aux pirates?

Les spécialistes de la piraterie en Somalie indiquent qu'elle est purement une entreprise criminelle.

Bruno Schiemsky, un analyste kenyan, pense qu'il y a même un lien entre le pirates et les al-Shabab, les islamistes somaliens.

Les pirates versent parfois jusqu'à 50% de leur rançon aux al-Shabab dans les zones contrôlées par ces derniers, affirme-t-il.

Les méthodes de versement des rançons et les "sources externes" impliquées font depuis quelque temps l’objet d’enquêtes de la part de la nouvelle force "multinationale" anti-piraterie dans le golfe d'Aden et l'océan indien.

Si un lien est établi entre les pirates et les terroristes, il pourrait créer de sérieux ennuis à toutes les parties impliquées.

Et comme le résume l’un deux : “Nous irions tous en prison."

Source : bbc.co.uk/french/

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 13:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Jeu 12 Fév 2009 - 9:33

11/02/2009

Piraterie et mafia même combat

Les va-nu-pieds de la piraterie vont-ils être pris en main par le grand banditisme ? C'est ce que redoutent les experts des marines nationales de la dizaine de pays qui, dans le golfe d'Aden, traquent les pirates venant de la Somalie voisine, pour fondre sur les cargos et les tankers, à bord d'improbables et vulnérables bateaux légers, de la taille de ce que les habitués du motonautisme appellent des "Boston-Whaler". Des moyens relativement modestes qui ne les ont pas empêchés d'attaquer 111 cargos en 2008, de prendre en otages 815 marins et de récupérer des rançons que l'on estime autour d'une dizaine de millions de dollars. Récemment, le 5 février, deux containers avec 3,2 millions de dollars ont été parachutés à proximité du Faina , prix à payer pour récupérer ce cargo ukrainien, capturé il y a plus de 4 mois. Il est vrai que sa cargaison avait quelque valeur pour le gouvernement qui l'avait achetée et dont on ignore toujours le nom - Kenya ou Soudan ? - puisqu'il s'agissait de... 33 chars russes T72 et de quelques tonnes de munitions. Une libération qui intervient une semaine après celle, tout aussi rocambolesque, d'un super tanker saoudien, le Sirius Star , chargé de 200.000 tonnes de brut, échangée contre 3 millions de dollars venus du ciel.


En dépit de ces deux opérations, surveillées à distance par les moyens électroniques de l'US Navy, la période actuelle est, aux dires des spécialistes, relativement calme, après une année commencée avec la capture du voilier de croisière français Ponant . Cet épisode s'est heureusement terminé le 11 avril par l'action musclée des commandos marine de Lorient et des gendarmes du GIGN, libérant les 22 membres d'équipage et capturant plusieurs pirates, un fait d'armes auquel le sang-froid de Patrick Marchesseau, capitaine du Ponant , a largement contribué. Ce qui lui a valu d'être salué par ses pairs du Yacht Club de France le 4 février.

Quant à l'accalmie observée depuis l'automne, les marins français jugent qu'elle est due à la fois au mauvais temps et à une donnée nouvelle beaucoup plus inquiétante : la modification de la logistique de la piraterie. Les flibustiers du golfe d'Aden, assez habiles dans la gestion de leurs opérations, sachant jouer en particulier de toutes les contradictions de marines de guerre appartenant, pour la plupart, à des pays dans lesquels la sécurité des otages est primordiale, manquent, en revanche, cruellement de coordination. Tout simplement parce qu'ils sont commandités par des féodaux somaliens incontrôlés. Or, les renseignements américains ont repéré dans la région la présence de narcotrafiquants d'origine sud-américaine. Ceci laisse à penser que les seigneurs de la drogue ont des vues bien précises sur le business des seigneurs de la guerre somalis, pourraient tenter de les infiltrer et de mieux structurer leurs équipes, tout en leur livrant un matériel de guerre plus sophistiqué pour conduire leurs opérations.

De quoi renforcer l'idée de certains responsables du GIGN, persuadés, comme d'ailleurs leurs collègues américains, que la seule manière efficace de s'opposer à la piraterie est de placer des agents de sécurité privés et armés à bord de tous les bateaux qui traversent les zones.

Source : lepoint.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 13:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
phil
1er Matelot
1er Matelot


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Payement des rançons   Mar 17 Fév 2009 - 20:30

Par où transitent les rançons payées aux pirates ?
La problématique des méthodes de payement des rançons et la place particulière qu'occupent certaines officines londoniennes (voir lien) pourraient prendre prochainement un tour intéressant.
Si les liens entre les clans pirates somaliens et les réseaux terrorites, liens suspectés de longue date par les cercles ultra- et/ou néo-conservateurs mais qui n’ont pas jamais être vraiment clairement établis, venaient à être révélés (voir lien), les pratiques utilisées pour le payement de rançon devraient être totalement réorganisées (voir lien).
Dans ce domaine, l'Ukraine semble se montrer en principe plus vigilante. (voir lien)


Parachutage de la rançon en vue de la libération du pétrolier Sirius Star (08 JAN 09) - Source BBC
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: pirates   Mar 10 Mar 2009 - 8:44

8/03/2009

Portrait-robot du pirate somalien

Les pirates qui infestent le golf d'Aden viennent de clans variés, mais répondent tous à un profil type : ils utilisent le même équipement, respectent la même technique d'attaque et perçoivent leur salaire selon les mêmes règles.

Ce portrait type est dessiné à partir des informations données par l'équipage de la frégate le "Floréal" qui, le 27 janvier dernier, a intercepté neuf pirates : le médecin et l'infirmier qui les ont soignés, les commandos qui ont participé à leur arrestation. Le commandant relate également les informations reçues du commandement d'Atalante, l'opération anti-piraterie européenne.


PROFIL :

Le commanditaire: Tête pensante de la piraterie, il ne va pas en mer mais gère habilement la logistique. Il importe les armes, corrompt les forces gouvernementales s’il le faut, blanchit l’argent et s’assure de la fidélité absolue de ses hommes. C'est également lui qui trouve des informateurs dans les ports de la région et qui recrute les gardes chargés de surveiller les navires détournés, mouillant au large d'Eyl, de Hobyo et de Harardhere.

Il revendique le statut de garde-côte - il affirme protéger les côtes des chalutiers occidentaux qui raclent l'océan sans permis et polluent le rivage de déchets toxiques -, mais calcule comme un homme d’affaires aguerri. Désormais fortuné, il roule en 4x4 rutilant dans les rues de Mogadiscio, la capitale somalienne, et vit dans de somptueuses villas à l'écart des camps où vivent les "simples" pirates

Le simple pirate: Hybride, mi-pêcheur mi-mercenaire, il s’enfonce à des milles de la côte sur un simple skiff de bois, sans toujours savoir nager. Parfois en mauvaise santé - il absorbe quotidiennement du qat, la drogue locale anorexigène - il a rarement, voire jamais, reçu de soins médicaux.

Il peut être forcé à pirater : les commanditaires menacent souvent les familles de ces hommes.

Généralement, son sentiment d’appartenance à un clan est bien plus fort que l’attachement à sa propre vie. Son torse est d’ailleurs souvent scarifié pendant son plus jeune âge. Ces brûlures boursouflées, parfois faites à la cigarette et dessinées de manière plus ou moins symétrique, marquent son appartenance au clan.


MATÉRIEL :

Armement : De la kalachnikov - ou copie de "kalach" - au lance-roquettes, l’équipement du pirate somalien est pointu. Il se le procure n’importe où dans son pays, en guerre civile depuis des années. L'absence totale de taxes à Mogadiscio, qui a fait de la capitale somalienne la plaque-tournante du commerce légal et illégal en Afrique de l’Est, facilite également l'approvisionnement.

Ces armes, très rapidement rouillées, faute d'entretien sérieux, sont instables.

À terre, ils utilisent certainement des récepteurs AIS, des balises de réception pour repérer les bateaux de commerce.

Embarcation : Le pirate embarque dans un skiff, petit rafiot de bois utilisé par les pêcheurs de la région. Un moyen de ne pas se faire repérer. Petites et légères, ces embarcations sont quasi-indétectables au radar.

Pour passer encore plus inaperçue, la coque est généralement repeinte d’un bleu proche de la couleur de l’océan

Pour se déplacer, les flibustiers reproduisent la technique ancestrale du "boutre", la méthode de pêche yéménite. Un bateau principal de quelques mètres accompagne des skiffs, plus petits, pour les ravitailler en essence et en armes, de telle sorte qu'ils peuvent parcourir de plus grandes distances et attaquer très loin des côtes.

À bord de leur embarcation, les pirates ont toujours une échelle, outil indispensable pour accoster le navire attaqué mais également preuve irréfutable de leur culpabilité.


SALAIRE :

Le montant des gains : Les pirates raflent tout à bord des bâtiments attaqués. Téléphones portables, montres, vêtements, argent. Mais ces larcins ne représentent rien à côté des sommes obtenues grâce aux rançons versées sur des comptes, souvent ouverts à Dubaï. En 2008, les pirates somaliens auraient engrangé plus de 100 millions de dollars. Fin janvier 2009, ils auraient également récupéré 3 millions de dollars en échange du Sirius Star, le super tanker saoudien détourné le 15 novembre 2008 - les flibustiers en avaient demandé 25 millions.

La répartition des gains : C’est le commanditaire qui touche la plus grosse part. Ensuite, viennent celui qui a posé en premier le pied sur le navire attaqué puis celui qui a négocié la rançon : l’interprète. Le reste est réparti en fonction du rôle de chacun. Le lance-roquettes gagne, par exemple, plus que les autres parce que son arme est la plus lourde mais aussi la plus chère.

Une partie des gains est également réinvestie dans l’équipement ; une autre est reversée aux familles des pirates morts en mer. Elles perçoivent environ 15 000 dollars.

Les autorités locales recevraient également des enveloppes pour leur "bienveillance".

Source : france24.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Mer 8 Avr 2009 - 12:56

8/04/2009

À ouï-dire - Piraterie, en finir avec l'hypocrisie

Le vendeur de 4 x 4 du village d'Hobyo, sur la côte de la Somalie, a de quoi se réjouir. Ce qui vient de se passer dans le golfe d'Aden et l'océan Indien va très probablement alimenter son petit business. La dernière fois que les "pêcheurs" d'Hobyo avaient ramené des grosses prises semblables à celles qu'ils ont capturées ce week-end, il avait vendu pas moins de 50 Range Rover, Jeep et autres Toyota aux habitants de ce village paumé qui vivaient autrefois de la pêche aux requins.

Mais aujourd'hui, ce sont les pêcheurs qui sont devenus des requins. Des "requins-pirates", une espèce de plus en plus redoutée par les marins qui fréquentent ces parages : En deux jours, ils viennent de capturer un cargo britannique, le Malaspina Castle , deux porte-conteneurs, l'un allemand, le Hansa Stavanger , l'autre américain, le "Maersk-Alabama", un remorqueur yéménite le Al-Gaith , un chalutier taiwanais, le Winfdfare, et enfin un voilier de plaisance français, le Tanit, avec à son bord un couple et leur enfant de trois ans, partis vivre la grande aventure qu'ils ne trouvaient pas dans leur Bretagne natale, et deux amis équipiers qui les avaient rejoints à Djibouti.

Après un début d'année plutôt calme, probablement dû au mauvais temps qui régnait dans la région, les pirates de la corne d'Afrique ont donc repris leur activité. En 2008, 111 attaques, 42 bateaux et 250 otages détenus plus ou moins longtemps, leur avaient rapporté autour de 30 millions de dollars. Ils semblent bien partis pour battre ce record et enrichir encore un peu plus le marchand de 4 x 4 d'Hobyo. Mais aussi payer les vendeurs de bateaux rapides et les trafiquants d'armes qui pullulent en Somalie, un pays en état d'anarchie chronique et sans gouvernement central digne de ce nom depuis 1991.

Impossible d'intervenir pour les marines nationales

Le résultat est que les bandits de haute mer attaquent maintenant les navires marchands et les autres, de plus en plus loin dans l'océan Indien : 750 kilomètres des côtes pour le bateau allemand, 650 kilomètres pour le voilier français. Ensuite leur tactique a évolué et s'est adaptée pour déjouer la protection des quinze bateaux de guerre, dont bénéficient les navires de commerce dans le cadre de l'opération internationale "Atalante" : plusieurs équipes de deux speed-boats avec neuf hommes à bord ont attaqué simultanément leurs proies à plusieurs centaines de milles de distance. Résultat : impossible d'intervenir pour les marines nationales, qui, une fois les bateaux capturés, doivent se contenter de les localiser et de les pister pour ne pas mettre en péril la vie des otages.

On a appris vendredi qu'en dépit d'une opération commando éclair, les militaires français qui tentaient de libérer les otages du voilier Tanit n'ont pu éviter que dans la fusillade, le père du petit garçon soit mortellement blessé.
Ce drame rend encore plus évident le fait que la communauté internationale ne peut plus se contenter de mobiliser plusieurs bateaux de guerre pour faire des ronds dans les eaux de l'océan Indien en attendant d'éventuelles attaques et risquer ensuite de faire des victimes civiles en tentant de libérer les otages de ces agressions qu'ils ont de plus en plus de mal à déjouer. Cette stratégie ne suffit plus à empêcher les actes de piraterie. Après le drame du Tanit, après la capture de Richard Philips, capitaine américain du porte container "Maersk-Alabama", ne faut il pas avec l'aval de l'ONU bien sûr - ce n'est jamais évident -, attaquer le mal à sa racine, c'est-à-dire en Somalie même. C'est toujours risqué. Mais rarement opération punitive ne paraitrait plus justifiée, pour en finir avec la flibuste du XXIe siècle.

Source : lepoint.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Mer 8 Avr 2009 - 15:06

8/04/2009

Le bateau de migrants, sanctuaire de pirates ?

Le pirate est astucieux. On ne le dira jamais assez. Et adapte très vite son modus operandi. La dernière technique employée par les pirates et découverte par les marins d'EUNAVFOR est : le bateau de migrants.

Un bateau sanctuarisé. On savait que les pirates s’abritaient parfois ou partaient à la remorque de bateaux de migrants (plus ou moins clandestins). On a la preuve désormais que les deux actions sont menées en étroite coopération, voire par les mêmes hommes. Ce qui complique d’autant la lutte contre la piraterie. Les bateaux européens, navires de guerre y compris, évitent, en effet (comme la peste) les bateaux de migrants. Les assister pourrait entraîner la venue à bord. Et donc un "risque" qu'ils entrent dans un circuit d’immigration ou d’asile que les pays européens veulent éviter. Que les navires soient militaires ou marchands, la sensibilité est d’ailleurs identique. De plus, les pirates à bord risquent peu d'être arrêtés. Il suffit de se délester à temps des armes et autres preuves puis de se mêler au reste des migrants pour ne pas être inquiété.....


Lire la suite sur ---> Bruxelles 2 (Europe de la Défense)


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Ven 10 Avr 2009 - 11:51

10/04/2009

Argent des rançons et météo aidant, les pirates somaliens voient grand

Après une relative accalmie des attaques depuis le début de l’année, les pirates ont capturé en moins d’une semaine six navires, illustrant l’incapacité des navires de guerre postés au large de la Somalie à les neutraliser.

Pour Hans Tino Hansen, directeur de Risk Intelligence, centre d’analyse basé au Danemark, la raison de ce brusque regain est très simple: "le temps est roi. Du fait de la taille des canots des pirates, ils sont très dépendants de conditions météo favorables en mer, ce qui est le cas depuis peu à l’est de la Somalie", explique-t-il.

a clémence actuelle de l’océan Indien les autorise à s’aventurer toujours plus au large et leur permet d’éviter le golfe d’Aden, désormais patrouillé en permanence par les puissances navales mondiales.

"Comme dans tous les exemples de crime organisé, quand la police ou l’armée commence à mettre la pression, ils changent d’activité commerciale ou de zone géographique", commente M. Hansen.

Grand comme la Méditerranée et la Mer Rouge
Même le corridor du golfe d’Aden - une des principales routes du commerce maritime mondial - n’est pour l’instant pas à l’abri des attaques des pirates du fait de l’immensité de la zone à patrouiller.

Au total, avec le golfe d’Aden et l’ouest de l’océan Indien, les navires de guerre doivent surveiller 2,5 millions de km2, soit "l’équivalent de la mer Méditerranée et de la mer Rouge" et ils ne peuvent être partout, a prévenu la marine américaine.

Plusieurs des dernières attaques ont été menées par un groupe de pirates basé sur la côte orientale somalienne, dans les petits ports de Hobyo et Harardhere.

C’est ce même groupe qui avait réalisé les prises les plus spectaculaires l’an dernier, en capturant un cargo ukrainien chargé d’armes et un super-pétrolier saoudien chargé de deux millions de barils de brut.

Un budget de 8 millions de dollars
Les rançons versées aux pirates pour relâcher ces seuls deux navires seraient de l’ordre de huit millions de dollars. Selon des sources somaliennes, ils ont réinvesti une partie de l’argent dans l’acquisition de matériel plus performant.

Selon Jim Wilson, analyste au LLoyds Register-Fairplay, les attaques des deniers jours démontrent clairement que les pirates ont renforcé leurs capacités de nuisance depuis l’an dernier.

La vague actuelle de raids est "différente des précédentes" car les pirates s’en prennent désormais à des porte-conteneurs, comme le Maersk Alabama, brièvement capturé mercredi et dont le capitaine américain était toujours otage des bandits des mers vendredi.

"On a longtemps pensé qu’en raison de leur vitesse et de leur hauteur", qui compliquent un abordage, "les porte-conteneurs étaient moins vulnérables aux attaques des pirates", commente Jim Wilson dans un communiqué.

Cette époque est désormais révolue et accroît la menace sur le commerce maritime.

D’autant que les pirates voient leurs effectifs augmenter. En effet, certains clans somaliens qui jusque présent n’étaient pas impliqués dans ce type de criminalité se tournent à leur tour vers la piraterie, une des activités les plus lucratives dans un pays livré au chaos depuis le début d’une guerre civile en 1991.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 14:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Mar 14 Avr 2009 - 12:14

14/04/2009

Prises d'otages : la surenchère

Touristes et militants humanitaires sont la cible facile de groupes rebelles armés.

La prise d'otages est-elle en train de se banaliser afin de contraindre les États à verser des rançons ou de peser sur certaines de leurs décisions ? Certes, le procédé n'est pas nouveau. Mais il semble connaître une recrudescence au cours des dernières semaines de la part de groupes armés plus ou moins identifiés. L'affaire du voilier français le Tanit n'est pas un cas isolé (voir ci-dessous). Hier, le chef des pirates somaliens qui ont retenu captif pendant cinq jours le capitaine américain d'un cargo, a menacé de s'en prendre à des citoyens américains pour venger la mort de ses hommes tués la veille lors de la libération de leur prisonnier. Celle-ci est intervenue lors d'une opération commando de la Marine américaine au cours de laquelle trois pirates ont été tués et un quatrième capturé. « Ces menteurs d'Américains ont tué nos amis qui avaient accepté de libérer l'otage sans rançon mais je vous dis que cette affaire conduira à des mesures de rétorsion et nous pourchasserons en particulier des citoyens américains voyageant dans nos eaux », a déclaré le chef de ce groupe de pirates, Abdi Garad.

Au Darfour, les deux humanitaires, canadienne et française, enlevées la semaine dernière sont en vie, et elles semblent en bonne santé selon les propos de l'otage canadienne : « On nous traite bien. On ne sait pas où on est », a dit via un téléphone satellitaire une personne se présentant comme l'otage canadienne, Stéphanie Jodoin, membre de l'ONG française Aide médicale internationale, qui s'exprimait aussi au nom de la Française Claire Dubois. Les deux femmes ont été enlevées le 4 avril par un groupe d'hommes armés à Ed el-Fursan, se nommant les « Aigles de la libération de l'Afrique ». « Nous sommes un nouveau groupe, a expliqué l'un des ravisseurs. Certains d'entre nous sont d'anciens rebelles et d'autres ne le sont pas. » Il a ajouté que son groupe ciblait « pour l'instant » des ONG françaises en raison de l'affaire ayant impliqué en 2007 l'ONG française l'Arche de Zoé au Tchad. « Nous voulons lancer le message au gouvernement français de juger les gens qui ont kidnappé les enfants de l'est du Tchad. Notre problème est avec Nicolas Sarkozy et Idriss Deby. » Quant au responsable du protocole au ministère soudanais des Affaires étrangères, Ali Youssif, il a déclaré s'efforcer de « libérer les otages de façon pacifique. » Mais Khartoum ne serait pas « en première ligne » des négociations avec les ravisseurs, selon un responsable local affirmant que l'ONG et les autorités françaises en avaient pris la responsabilité.

Enfin, un couple de Néerlandais, retenu depuis le 31 mars par des membres d'une tribu yéménite, a été libéré hier a annoncé un responsable de la province de Sanaa.

Source : ladepeche.fr

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 14:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Mer 15 Avr 2009 - 16:34

15/04/2009

Piraterie: conditions météo propices

Des conditions météorologiques propices aux attaques des bateaux par des pirates dans l'océan Indien devraient prévaloir encore au moins deux semaines, ont prévenu des experts. "Les vagues sont basses en ce moment et les conditions très favorables aux pirates", a expliqué Andrew Mwangura du Programme d'assistance aux marins, une organisation indépendante basée dans le port de Mombasa. "Nous nous attendons à ce que cela continue pendant au moins deux semaines", a-t-il ajouté.

Au moins dix bateaux ont été capturés par des pirates depuis début avril, après une accalmie relative de janvier à mars 2009 qui correspondait à la période de la mousson entraînant des vents forts soufflant vers les côtes et une forte houle dans l'océan. En avril et mai, les vents sont au contraire faibles et les vagues n'atteignent qu'un ou deux mètres même au large, ce qui facilite grandement les manoeuvres d'abordage de bateaux par les pirates.

La deuxième période de mousson de l'année interviendra en juin, juillet et août, avec à nouveau de fortes vagues qui feront place à une période plus calme à l'automne.

Source : AFP

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 14:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 38168
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   Jeu 16 Avr 2009 - 18:38

16/04/2009

Somalie, le pays sans Etat

Les pirates somaliens continuent à sévir dans le golfe d'Aden où ils multiplient les tentatives d'interception des navires. L'affaire du « Tanit », dans laquelle un jeune skippeur français a été tué et celle du « Maersk Alabama » qui s'est soldée par la mort de trois pirates, montrent que les prises d'otages peuvent très vite tourner au drame. Interrogée sur ce point dans « Dimanche soir politique », la secrétaire d'Etat française aux Droits de l'Homme Rama YADE a rappelé qu'« une des raisons qui expliquent la piraterie est la difficulté qu'ont les Somaliens à se nourrir ».

Depuis la chute du président Siad BARRE en 1991, la Somalie n’a jamais connu de répit, eût-elle pu y goûter pendant le règne du général devenu président. Entre 1991 et juin 2006, l’anarchie qui régnait dans le pays avait fait son lot de victimes, de réfugiés, mais aussi fait fleurir dans la capitale une économie plus libre que partout ailleurs dans le monde, contrôlée par une pléiade de chefs de guerre – dont le soutien apporté par les Etats-Unis est aujourd’hui clairement établi.....


Lire la suite sur ---> afrikanheure.info


marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation



Dernière édition par olivier le Sam 7 Nov 2009 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui sont les pirates et comment opèrent-ils ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Les news de la lutte internationale contre la piraterie au large de la Somalie-
Sauter vers: