Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion        

Partagez | 
 

 Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Mer 20 Aoû 2008 - 13:35

L'Angleterre où les marins belges se retrouvent en 1940, dépend de ses communications maritimes pour sa survie : pétrole, matières premières pour les usines, armes, renforts, tout doit venir à travers l'Atlantique, d'Afrique et surtout des Etats-Unis et du Canada.

Les Allemands doivent étrangler ce ravitaillement pour venir à bout du dernier bastion des démocraties, par leurs raiders et surtout les U-Boote qui se ruent sur la navigation alliée.

Forts de l'expérience de 1917-1918, les Anglais organisent leurs convois. Navires de transports belges et corvettes armées par les volontaires belges vont prendre part à la bataille des convois.

Les 2 nouvelles corvettes belges participent à la bataille dans les Antilles, dès leur entrée en service. Ce sont la Buttercup et la Godetia, de la classe Flower.

Pour rappel :

Buttercup
K193
Harland & Wolf
Lancée le 10 avril 1941

Godetia ( ii )
Pourquoi le ii ? Parce qu'il y a eu 2 Godetia la première était la Godetia i du chantier Smith Dock commissionnée le 8 mai 40.
Donc pour notre Godetia ii
K226
Cruwn Clark
Lancée le 24 septembre 1941

Les corvettes de la classe Flower de 1939 sont universellement connues : escorteus lents, construits à la chaîne, armés par 93 hommes d'équipage alors qu'on en avait prévu 57 lors des plans, ils forment l'ossature des escortes malgré leurs performances. Concues en février 39 par les chantiers Smith au départ du baleinier Southern-Pride, 152 corvettes seront construites en Angleterre, 130 au Canada et 4, mises en chantier en France en 39, y seront achevées par les Allemands.

La Buttercup.

déplce 1.105 tonnes, longue de 62,51 m et large de 10,05 m avec un tirant d'eau à pleine charge de 3,65 m à l'avant ( plus 0,93 m si le dôme ASDIC est descendu ) et de 4,87 m à l'arrière.
Elle est armée d'un canon de 102 mm, d'un de 40 mm, de 4 mortiers ASM MKII et de 2 rails de lancement, ainsi que d'un hérrisson à partir de 1943.
Hérisson : système de grenadage anti sous-marins.
Concues pour l'escorte côtière, elle avait des postes d'équipages pour 57 hommes. Son usage océanique y a mobilisé de l'espace pour 40 tonnes de vivres, 12 tonnes d'eau potable, 232 de fuel, 190 obus de 102 et 4.200 coups de pièces légères, 42 charges de fonds et de 120 fusées de hérisson.

Une machine alternative de 2.940 ch à une hélice lui assure une vitesse max de 15 noeuds à 160 tours et une vitesse économique à 9 noeuds à 100 tours.
En plus la Buttercup est équipée pour le dragage magnétique des mines d'un LL Mark III 200 V, 3.600 ampères par 3 s.
Elle a aussi un "marteau" pour le dragage accoustique.
Ajoutons pour être complet que l'équipement en radar RDF 271 MKIV, en système d'identification anti-ennemi, IFF 253 et interrogator 242, en asdic ( détection de sous-marin ), oscillator 145Q fréquence G, toutes innovations NON PREVUES, lors de la conception en 1939, à nécessité l'embarquement d'un supplément d'effectifs de 36 hommes pour servir ces installations.

Finalement, ils sont 8 officiers, 14 S/Off, 26 chauffers et 49 matelots à bord.

C'est un entassement sans nom. Il y a 2 douches, 3 WC et 4 lavabos pour 55 matelots, un seul frigo à bord.

Les petty officiers ( S/Off ) n'ont qu'un WC et 3 lavabos et logent près de la machine. La cloison qui sépare une cabine d'officiers de la chaufferie est si brûlantes qu'on ne peut la toucher.

En général, une corvette ( 100.000 livres sterling ) était construite en cinq à douze mois.

La Buttercup, commencée en 40, a éte quasi détruite par un bombardement aérien en mai 41 juste après son lancement. Elle a été pratiquement reconstruite une deuxième fois et achevée en janvier 42, soit 16 mois et 7 jours après la mise sur cale.

La HMS ( His Majesty Ship ) Buttercup reçoit ses premiers Belges aux chantiers Harland and Wolf de Belfast le 6 janvier 42.
Elle est commissionnée le 23 avril, sous les ordres d'un commandant anglais, le Lieutenant Commander RNR Crosby Dawson et d'un premier lieutenant belge G. Timmermans.

Cela fait 2 capitaines de corvette et tous les autres officiers RNR ( Royal Navy Reserve ) sont des marins professionnels alors que, sur la plupart des corvettes, il y avait au maximum un seul vrai marin.

Les lieutenants RNR Jonckheere, Libert, Van Waesberghe et le chef Maldeghem complètent en effet l'état-major.

Le 27 avril 42, le navire appareille pour l'entrainement à Tobermory, HMS Western Isle où le commodore Stephenson, surnommé " Monkey Stephens " secoue navires et équipages.


Dernière édition par CDTA961 le Mer 20 Aoû 2008 - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Mer 20 Aoû 2008 - 14:06

Le 13 mai 42, La Buttercup part pour Liverpool et y arrive le 14.
Le 23 mai 42, la Buttercup appareille avec le convoi ON 94 pour Argentia et le 3 juin 42, rallie de là les Antilles.

Les convois de l'Atlantique étaient numérotés.

Exemple

ONS : Angleterre - Halifax
ON : Angleterre - Amérique
SC : Convoi lent Halifax - Angleterre
XH : Convoi rapide Halifax - Angleterre
KMS : Angleterre - Afrique du Sud

La HMS Godetia est réceptionnée aux chantiers John Crown à Sunderland le 19 janvier 42.
Le 12 février 42, le ministre de la défense nationale, Mr Gutt, assiste à son commissionnement en présence de l'Amiral Percy Noble, commandant les Western Approaches, le secteur de l'Atlantique Nord.

Le commandant anglais, le lieutenant RNR Smith et son second ne s'entendront pas avec les belges. Ils seront remplacés par les lieutenant anglais RNR Pierce et le lieutenant RNR belge Larose, celui-çi deviendra 1er lieutenant après Tobermory.
Tous les officiers sont ici aussi des marins de métiers
Lieutenant RNR Delforge, De Ketelaere, S-Lt RNR Grandjean, Lt RNR Boting et le chef machine Coosemans.

Au début d'avril 42 la Godeta s'entraine à Tobermory.
Le 12 mai 42, elle arrive aux Antilles.
Le 24 mai 42, elle y fait son premier convoi.

Le 24 mai 42, les 2 corvettes battant le double pavillon ont rallié le groupe B5 ( Commander Boyle sur le destroyer HMS Hamelock ), composé de 3 torpilleurs et de 7 corvettes : Columbine, Saxifrage, Camelia, Lavender, Pimpernel, Buttercup et Godetia.
K94 Columbine

K31 Camelia

K04 Saxifrage

On ne présente plus la Godetia et la Buttercup. Pour le K71 Pimpernel et K60 Lavender pas de photos.

Dans les Antilles, pendant 6 mois, ils feront les escortes Trinidad - Key West - Cuba - New York au moment où les U-Boote font un masscre de transport dans cette zone d'eaux étroites et très fréquentées.

Les équipages se rodent dans une routine où les sweeps et les escortes découragent les U-Boote qui attaquent plutôt les isolés, profitant des hésitations de l'US Navy à organiser des convois.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Mer 20 Aoû 2008 - 17:39

Les convois de l'Atlantique Nord souffrent des attaquent U-Boote.

Londres rappelle le groupe B5 pour renforcer l'Atlantique Nord. Il rentrera en 2 groupes en escorte de convois, l'un par Gibraltar avec la Godetia et l'autre par New York avec la Buttercup.

Le début de l'année 43 va plonger les corvettes belges dans l'enfer des deux batailles de convois les plus dures de la guerre. Le convoi TM1 et le SC.122.

Je me propose de vous raconter ces 2 moments fort de notre histoire navale. Peu de gens connaissent ces histoires pensant que nos marins étaient cantonnés à des tâches sans trop de risques.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Convoi T.M.1   Mer 20 Aoû 2008 - 18:16

Convoi T.M.1

Le T.M.1 est un convoi de Trinidad à Gibraltar. Alors explication T pour Trinidad et M pour Gibraltar ( le M en fait veux dire Méditérranée. Essentiellement de l'essence déstinée à relancer l'offensive en Afrique. Autant dire que ce convoi est un joli briquet flottant.

Il comprend 9 pétroliers escortés par la moitié du groupe B5. Le Hamelock et les corvettes Godetia, Pimpernel, et Saxifrage.

Le convoi quitte Trinidad le 28 décembre 42 avec 6 pétroliers puis un 7ième qui le rattrape.

La Godetia attend les 2 autres bâtiments qui rameutent encore leurs équipages dispersés à terre et appareille avec eux à la nuit seulement.

Le 2 janvier 43, le radar de la Godetia tombe définitivement en panne.
Le 3 janvier 43, le convoi s'avance sur 5 km de front à 8,25 noeuds, cap au 055. La Godetia étant à l'arrière bâbord, derrière le Hamelock et à 2,7 km du convoi.

Le commandant Boyle reçoit message de l'Amirauté à 14 hr 05 avec ordre de changer de cap, plus au sud " sous-marin dans votre secteur ". De fait, à 15 hr 30, l'U-514 a repéré le convoi et averti Paris.

Explication pour Paris : Lorsque un sous-marin allemend repérait un convoi, avant d'attaquer celui-çi prévenait toujours le Bd U, sorte de QG sous-marin. En 41, le Bd U était à Lorient, à Paris en 42 et début 43 ensuite déplacé à Berlin de fin 43 à 45.

Doenitz ordonne alors de faire descendre le groupe Dauphin qui patrouille 1.500 km plus au nord et qui compte 10 sous-marin + L' U-125 qui est en transit sur la route du convoi.

Toute la journée l' U-514 colle au convoi sans être repéré.

Explication Doenitz.

DOENITZ
KARL AMIRAL 1891-1980

L'amiral Doenitz était un tacticien hors pair qui commandait la flotte de sous-marins de l'Allemagne avant de commander la flotte entière pour finalement devenir le successeur désigné par Hitler pour lui succéder. Son ascension lui vient de l'expérience qu'il connut durant la guerre de 14-18 où il expérimenta différentes stratégies d'attaque en tant que commandant de sous-marin dont l'attaque en surface de nuit qui allait faire des ravages dans la guerre suivante. Au déclenchement de la guerre 39-45 il occupe le rang de commodore et l'attaque de la base de Scapa Flow par Gunther Prien avec le résultat de la perte du Royal Oak par les Anglais lui valut le grade de vice-amiral en 1941 et amiral en 1942. En janvier 1943, il remplace l'amiral Reader à la tête de la marine allemande. C'est de son initiative que les U-Boat formèrent les meutes surnommées Wolfpak. Ses tactiques faillirent réussir à amener l'Angleterre au bord du gouffre. Le seul échec qu'il connut fut de nier la possibilité que les Anglais pouvaient déchiffrer ses messages car il croyait en l'inviolabilité de son système Enigma. Il ne savait pas que les Anglais en avait capturé un exemplaire avec le livre de codes ce qui se révéla mortel pour sa flotte de U-Boat au point de retirer ses sous-marins de l'Atlantique Nord pour un temps devant les pertes subies. À la fin de la guerre, il fut jugé pour crime de guerre au procès de Nuremberg et il fit 10 ans de prison.

Le 3 janvier 43 à 22 hr par vent de force 4 et pluies intermittentes, le convoi quitte son cap 055 et vire au 085.

Au même moment, une explosion retentit, le pétrolier British-Vigilance est touché à tribord devant la corvette Saxifrage.
L' U-514 s'infiltre en surface pour tirer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
M903
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 55
Localisation : Rebecq (Bel)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: MONTAGE PHOTOS GODETIA   Jeu 21 Aoû 2008 - 0:46

Revenir en haut Aller en bas
http://passionbateaux.doomby.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Convoi T.M.1 suite   Jeu 21 Aoû 2008 - 0:49

Mais sur pétrolier Empire-Lyton, les canonniers le voient et lui tirent 200 obus de 20 mm. Le Saxifrage arrive et l'U-Boote plonge. La corvette recueille 27 survivants.

Le 4 janvier 43, le vent retombe à la force 3. Le Hamelock très à court de mazout, ne parvient pas à ravitailler avant le 5. Le convoi revient au cap 055 à 10:08.
Le radar de la corvette Pimpernel tombe en panne à son tour.

Le 7 janvier 43 à 14:00, les 8 premiers U-Boote du groupe Dauphin sont répartis sur 190 km, cap au 274 de jour, demi-tour au 094 de nuit, pour ne pas croiser le convoi sans le voir.

Le 8 janvier 43, le convoi vire au cap 074. Trois U-Boote ( U-571, U-134, et U-436 ) sont maintenant sur ses talons.

Explication

U-571, cela ne vous dit-il rien ??


A 21:35, le radariste du Hamelock qui est en tête, repère un U-Boote derrière lui, se glissant entre lui et le convoi. Trois U-Boote attaquent ensemble. L'U-436 lance 3 torpilles. Il touche les pétroliers Albert-L-Ellsworth et l'Oltenia puis il plonge. Le Hamelock largue 14 grenades à 21:44.

A 22:10, le destroyer retrouve l'U-Boote à l'ASDIC, lance 5 grenades et perd le contact.

A 22:30 la Pimpernel repousse une autre attaque. Elle a un contact ASDIC dans le 120 à 2 km et fonce.
Le pétrolier Vanja tire sur un U-Boote. Un obus de quatre pouces ( 100 mm ) éclairant illumine l'U-571 qui plonge, suivi de dix charges de fond sans effet.

A 23:00 la Saxifrage ramasse les rescapés. Le Hamelock et Pimpernel chassent les U-Boote.
La Godetia continue seule avec ses 6 pétroliers. L'U-575 est arrivé à son tour, attaque au moment où il est détecté par la corvette et tire 4 torpille quand la Godetia le grenade. Il décroche sans insister.

Demain nous serons le 9 janvier 43, dans quelques heures le combat continue.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
M903
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
Lieutenant de vaisseau de 1e classe
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 55
Localisation : Rebecq (Bel)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Montage photos Buttercup   Ven 22 Aoû 2008 - 23:20

Revenir en haut Aller en bas
http://passionbateaux.doomby.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Sam 23 Aoû 2008 - 9:45

9 janvier 1943.

2 h : L'écran est reconstitué autour du convoi.

5:15 : L'U-575 tire à nouveau 4 torpilles : 1 touche le Wedel ( Norvégien ) , l'autre le Norwick ( Panama )qui flambe. L'U-575 file en surface, tombe sur la Saxifrage et plonge. 5 grenades l'encadrent. La Godetia fait un balayage sur l'arrière.

6:27 : Un nouveau U-Boote est arrivé, l'U-442, il tire 4 torpilles à tribord et touche l'Empire-Lytton ( R.U.).
La Pimpernel contre-attaque et la Saxifrage ramasse les survivants.

7 hr : Le Hamelock attaque l'U-381 en surface à 4,5 km puis lui largue 14 grenades quand il plonge.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Sam 23 Aoû 2008 - 10:35

9:12 : L'Amirauté envoye un message : " Il y a 7 sous-marins dans votre secteur " Boyle fait achever le Norwick et l'Ellsworth au canon et rallie l'écran. Il reste 3 pétroliers. Ils filent 10 noeuds, cap ao 071. Sur la Godetia certains sont aux postes de combats depuis 30 hes.

14:24 : La Godetia a un contact dans le 100 à 900 m.

14:31 : L'U-134 tire 3 torpilles. Le pétrolier Vanja vire et évite la gerbe. La Godetia largue 7 charges réglées sur 50 m de fond. Une tache d'huile remonte en surface. La Godetia reprend la recherche.

14:56 : Nouveau contact, la Godetia largue 10 charges.

15:08 : Nouveau contact ASDIC suivi de 10 charges. L'U-134 a de graves avaries et est hors de combat.

15:30 : La Godetia reprend son cap et rallie le convoi à 17 hrs. L'U-161 qui était derrière le convoi, doit plonger devant l'approche de la Godetia. Il perdra le convoi. 30 min de chasse demande à la vorvette 1 hr 30 pour reprendre place dans le convoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
Gérald
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3616
Age : 52
Localisation : Dilbeek
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Convoi T.M.1   Sam 23 Aoû 2008 - 10:50

La matinée du 9 janvier marque pourtant un répit. A bord de la Godetia, les hommes restent tendus. Certains d'entre eux, et pratiquement tous les officiers, sont debout depuis 30 hrs. Des matelots surexcités, les yeux fièvreux, se racontent les épisodes de la nuit.

Le quartier-maître radio Van Acker raconte un appel d'un sous-marin employant l'indicatif de la Godetia pour appeller le Hamelock et demander sa position, et l'intervention immédiate du radio de la corvette pour prévenir le Hamelock. Un veilleur, le matelot Poppe, a vu de justesse un sillage de torpilles fonçant vers la corvette et a provoqué une manoeuvre de dernière seconde.

Le sifflet appelle à l'up-spirit et les quarts de rhum sont distribués comme d'habitude. Epuisés ou inquiets, les marins avalent rapidement leur ration de combat.

L'équipage est toujours aux postes de veille et beaucoup de ceux qui sont libres restent affalés sur le pont, à l'abri du bloc passeelle, considérant mornement les débris du convoi qu'ils aperçoivent faisant route parallèlement à quelques 3.500 m.

La journée du 9 janvier 43 verra pourtant leur revanche.
Revenir en haut Aller en bas
http://bnim.forumfamille.com/
jean-luc V
Amiral de division
Amiral de division
avatar

Nombre de messages : 1531
Age : 66
Localisation : Genève, Suisse
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Mer 8 Fév 2012 - 14:57

thumleft


SAVED FROM THE SEA




bravo

FREE BELGIUM NAVY GETS A NEW RECRUIT




BELGIUM'S NATIONAL DAY







marin barre
Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Jeu 9 Fév 2012 - 0:01

SALUT

le lt RNV boting est probablement le meme officier qui a été commandant du kamina

a+
Revenir en haut Aller en bas
VALKIRI
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4462
Age : 79
Localisation : OSTENDE
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Jeu 9 Fév 2012 - 19:50

MIKE a écrit:
SALUT

le lt RNV boting est probablement le meme officier qui a été commandant du kamina

a+

L O RNR Böting : Affirmatif puis commandant du COMINAV (école St Croix)
Salut

_________________
Dans la vie il y a trois routes
L'estime:l'idéal que l'on poursuit
La route vraie:la vie réelle de tous les jours
La route sur le fond:c'est le destin

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
MIKE
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3014
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   Jeu 9 Fév 2012 - 20:48

merçi a valkiri pour sa réponse

c'est bien de constater que des vétérans aient pu continuer leur carriére a la force navale


A+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Belges dans la Bataille de l'Atlantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: L'histoire de notre Marine de 1830 à nos jours :: Royal Navy Section Belge (1940 - 1945)-
Sauter vers: