www.belgian-navy.be
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Bouton10  Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Goog_l10  
Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Partagez
 

 Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 9577
Age : 80
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyVen 26 Nov 2021 - 10:20

super

Bonjour et merci, Olivier, pour photos, vidéo et commentaires.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: naval group lab MCM brussel belgium   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyDim 28 Nov 2021 - 11:33

https://twitter.com/defenseworld/status/1464447320708329474

traduction google de l'article :

Citation :
Naval Group lance un laboratoire de lutte contre les mines à Bruxelles (26.11.2021)

Naval Group a annoncé jeudi la création d'un centre de R&D MCM (Mine CounterMeasures) au sein de sa filiale Naval Group Belgium.

Ce centre travaillera conjointement avec des partenaires belges dans un laboratoire collaboratif appelé le MCM Lab. Coordonné par Naval Group Belgium, le MCM Lab a été lancé le 25 novembre avec une première réunion officielle et l'échange de la convention signée, a indiqué la société dans un communiqué.

Le MCM Lab est l'un des éléments clés du plan de coopération industrielle associé au programme belgo-néerlandais de remplacement des moyens de la lutte contre les mines à distance (rMCM) attribué en 2019 à Belgium Naval & Robotics, le consortium composé de Naval Group et ECA Group. Ce consortium a été choisi par les marines belge et royale néerlandaise pour fournir douze  navires de lutte contre les mines et des toolbox (boîte à outils) composée d'une centaine de drones.

L'un des principaux objectifs du MCM Lab est de renforcer la base industrielle et technologique de défense belge (DTIB) dans les technologies stratégiques telles que la robotique marine, les capacités de détection améliorées, les applications d'intelligence artificielle, etc., pour des capacités de contre-mesures plus larges.

Le laboratoire de recherche favorisera et stimulera une étroite collaboration entre universités, industries et instituts de recherche afin de poursuivre des activités de R&D dans le but d'accélérer le développement d'innovations et de préparer l'évolution des systèmes de guerre des mines dans le temps. L'ambition du MCM Lab est de devenir le centre européen de référence pour la recherche et le développement en guerre des mines et jouera un rôle clé dans les initiatives européennes dans le domaine de la lutte contre les mines.

Le MCM Lab est une collaboration entre Naval Group, Naval Group Belgium, ECA Robotics, ECA Robotics Belgium, ABC (Anglo Belgian Corporation), BATS (Belgian Advanced Technology Systems), DotOcean, Space Applications Services, Université de Gand, Université Libre de Bruxelles et l'Institut flamand de la marine (VLIZ).

Des collaborations entre les partenaires du MCM Lab sont déjà en cours autour de capacités à forte valeur ajoutée telles que la robotique, l'intelligence artificielle ou la discrétion acoustique.

Cinq des partenaires du MCM Lab font également partie du projet européen MIRICLE qui sera lancé début décembre et vise à définir l'avenir de la guerre des mines.

Source: defenseworld.net

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 12:08

En ce moment, au Chantier Naval Piriou à Concarneau, c'est la Cérémonie de mise sur cale du premier navire du Programme belgo-néerlandais de lutte contre les mines (rMCM). Ce navire sera le M940 tete marin

https://twitter.com/navalnewscom/status/1465636621332664321

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Second Maître
Second Maître


Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 12:36

M940....et toujours pas de nom????

Bizarre quand même qu'il n'y ai pas attribution de nom...
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 13:00

@vince01 a écrit:
M940....et toujours pas de nom????

Bizarre quand même qu'il n'y ai pas attribution de nom...

Je suppose que les noms ont déjà été choisi et qu'ils devraient bientôt être divulgué !?

En principe, ce seront des noms de fleurs, et je mettrais bien une pièce sur Godetia ou Zinnia pour le 1er jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 14:15

Voici les noms marin ok

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Chamb311

Ce ne sera pas des noms de fleur mais des nom de ville super

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 14:25

Pose de la quille du BNS Ostende, premier nouveau navire belge de lutte contre les mines à Concarneau (30 novembre 2021)

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Mcm-2010

La construction du premier des douze nouveaux navires de lutte contre les mines a vraiment commencé au chantier naval de Piriou à Concarneau, en France. Le mardi 30 novembre, la quille est posée en présence des responsables des Marines belge, néerlandaise et française. Dans le même temps, les noms des nouveaux navires ont été dévoilés. Le programme rMCM est un projet binational avec les Pays-Bas sous direction belge et réalisé par le consortium Belgium Naval Robotics.

Une pression sur un bouton par les Chefs de la Défense belge et néerlandaise a donné le signal de départ pour l’assemblage et la finition de la nouvelle ‘classe city’ dont le premier navire est destiné à la Marine belge.  Pour donner au navire un avenir chanceux, le Chef de la Défense, l’amiral Michel Hofman, ainsi que le Commandant néerlandais des forces armées, le général Onno Eichelsheim, ont soudé une pièce belge de 2 euros 2021 sur la quille du navire de lutte contre les mines (MCMV). La première livraison est prévue pour fin 2024 lorsque le navire entrera dans le port de Zeebruges. Tous les navires devraient être prêts vers 2030.

Ostende donne le coup d’envoi

Les six navires belges seront nommés BNS Oostende, BNS Tournai, BNS Brugge, BNS Liège, BNS Antwerpen et BNS Rochefort. Ces villes ont été choisies pour leur importance dans le monde maritime belge et pour des raisons historiques. Ostende, Bruges et Anvers sont historiquement les villes « humides » les plus importantes de Belgique. En outre, les trois villes étaient reliées à la Marine belge avec la base navale de Kallo, les casernes navales d’Ostende et de Bruges. Comme Ostende était déjà la ville marraine du BNS Godetia (qui a été retiré de la circulation) et Bruges celle du M906 Breydel, c’est la continuation d’une belle histoire.

Liège et Tournai sont toutes deux situées sur un fleuve important pour la navigation. Tournai et Rochefort ont donné leur nom à un dragueur de mines belge dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Dans le passé, les trois villes wallonnes étaient auparavant les marraines des dragueurs de mines : M908 Georges Truffaut pour Liège, M481 Tournai pour Tournai et M930 Rochefort pour Rochefort.

Ce choix est donc une suite logique de notre histoire.

Concept révolutionnaire

Les chasseurs de mines actuels ont plus de 30 ans. « Dans l’étude de l’OTAN ‘OM’ (Opérations Maritimes) de 2015, les principales lacunes des systèmes embarqués étaient : la lenteur du fonctionnement, la mauvaise ‘discrimination’ des mines, l’incapacité à détecter les mines enfouies et dérivantes, l’autodéfense et la capacité des plateformes à être projetées facilement dans le monde entier », a déclaré le Chef de la Défense belge, l’amiral Michel Hofman. « Il était déjà évident que les plateformes conventionnelles existantes ne pourraient pas apporter une réponse à tous ces défis. C’est pourquoi nous recherchions un partenaire fiable pour réaliser cette petite révolution dans le domaine de lutte contre les mines. »

Kership, une joint-venture entre Naval Group et Piriou, est en charge de la production des douze navires qui seront assemblés à Concarneau et livrés « prêts à naviguer ». Naval Group, en tant qu’architecte général et entrepreneur principal, est responsable de la conception des navires, de l’intégration générale, des essais et de la mise en service du système de mission (système de combat et système de lutte contre les mines). ECA Group, en tant que co-contractant, est responsable du système de mission sans pilote (drones).

En partie grâce à ce contrat, Belgium Naval & Robotics construit deux sites : l’un à Ostende où la nouvelle génération de drones maritimes sera fabriquée et l’autre à Mouscron où le centre de recherche et de développement sera installé. La maintenance des navires se fera en Belgique, en étroite collaboration entre la Marine belge et le Naval Group Belgium avec l’aide de son partenaire Flanders Ship Repair.

La Ministre de la Défense, Ludivine Dedonder:  » Avec la pose de cette quille, le futur de notre Marine devient très concret et notre Marine belge du futur est maintenant officiellement en pleine construction. Notre pays est mondialement reconnu en tant qu’autorité dans le domaine du déminage et, avec ces six nouveaux chasseurs de mines belges – dont le premier est actuellement en construction – notre Marine pourra maintenir sa réputation internationale et même encore l’améliorer. Les Marines belge et néerlandaise travaillent en étroite collaboration depuis 25 ans, et il en va de même pour le remplacement de notre flotte. Notre pays est responsable de la construction des six chasseurs de mines belges et des six chasseurs de mines néerlandais et les Pays-Bas sont responsables du projet de remplacement des frégates pour nos deux pays. En donnant également à nos nouveaux chasseurs de mines, les noms de leurs villes marraines, qui entretiennent, elles aussi, un lien historique avec la marine, nous avons la volonté de poursuivre une belle tradition. »

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Chamb410

Source : beldefnews.mil.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
FONTENAI CHRISTIAN
Amiral
Amiral
FONTENAI CHRISTIAN

Nombre de messages : 2726
Age : 75
Localisation : Koksijde
Date d'inscription : 19/05/2010

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 14:57

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Images75
Olivier je Vote pour Bruges là où tout à commencé…. marin ok où Ostende comme cela c'est terminé pour la plus part d'entres nous…. affraid
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 15:24

le BNS Oostende (M940) tete marin

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 55336610

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 16:10


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Charly
Amiral
Amiral
Charly

Nombre de messages : 6197
Age : 74
Localisation : Vinalmont
Date d'inscription : 11/07/2010

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 16:44

Ah ! On retrouve un Rochefort ! super
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 18:29

Charly a écrit:
Ah ! On retrouve un Rochefort ! super

Oui Charly, c'est en souvenir des dragueurs super

Et, le premier dragueur à avoir porté le n° M940, c'était le MMS M940 :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 M940-110

et quelle différence avec le futur M940 :

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Mcm-pr10

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMar 30 Nov 2021 - 21:20


_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 45427
Age : 54
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMer 1 Déc 2021 - 9:01

Le premier navire de lutte contre les mines du programme belgo-néerlandais rMCM a été mis sur cale par Naval Group (30.11.2021)

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 N1a11

Destiné à la Belgique, le premier des douze navires de lutte contre les mines du programme belgo-néerlandais rMCM a été mis sur cale par Naval Group à Concarneau le 30 novembre 2021, en présence du Chef de la Défense belge, l’Amiral Michel Hofman, et du Chef de la Défense néerlandaise, le Général Onno Eichelsheim.

Ce programme a été attribué en 2019 à Belgium Naval & Robotics, le consortium formé par Naval Group et ECA Group, dans le cadre d’une compétition internationale. Il prévoit la fourniture à la Marine belge et la Marine royale néerlandaise de douze navires de lutte contre les mines et d’une centaine de drones intégrés dans une toolbox, qui équiperont les navires.

Kership, co-entreprise de Naval Group et Piriou, est en charge de la production des douze navires qui sont assemblés à Concarneau où ils seront tous armés à flot par Piriou. Naval Group, architecte et maître d’œuvre d’ensemble, est responsable de la conception des navires, de l’intégration globale, des essais et de la mise en service du système de mission (système de combat et système de lutte contre les mines). ECA Group, co-traitant, est en charge du système de mission dronisé dont les drones seront produits à Ostende en Belgique. La maintenance des navires pour sa part sera assurée en Belgique dans le cadre d’une collaboration étroite entre la Marine belge et Naval Group Belgium, avec le concours de son partenaire Flanders Ship Repair.

La première livraison est prévue fin 2024 à Zeebruges, en Belgique. Les livraisons s’échelonneront ensuite jusqu’en 2030.
Pierre Eric Pommellet, Président-Directeur Général de Naval Group a déclaré « Nous sommes très heureux d’être ici, à Concarneau, pour franchir cette nouvelle étape du programme avec la mise sur cale du premier navire. Ce programme est le fruit d’une coopération européenne entre la Belgique et les Pays-Bas, à laquelle Naval Group est fier de participer. Il est aussi le fruit d’un solide partenariat industriel et d’un engagement de compétitivité entre Naval Group et ECA Group. Nos équipes continueront d’être mobilisées afin de délivrer des navires de dernière génération, spécialisés dans la guerre des mines et parfaitement adaptés à l’emploi opérationnel visé par les marines belge et néerlandaise »

Dominique Giannoni, Directeur Général d’ECA Group a indiqué : « ECA Group est heureux d’être présent à cette cérémonie aux côtés de son partenaire Naval Group. Toutes les équipes d’ECA Group sont mobilisées pour la réussite de ce programme très innovant : il vise un niveau sans précédent d’automatisation des opérations de lutte contre des mines, avec la mise en œuvre coordonnée de drones sous-marins, de surface et aériens. En étroite collaboration avec les équipes de Naval Group, nous développons un système intégré et optimisé pour satisfaire les exigences de nos clients belge et néerlandais. »

« Dans le cadre de la guerre des mines, l’idée d’augmenter la distance entre la menace et les équipages n’est pas neuve. » a déclaré l’Amiral Hofman, Chef de la Défense belge. « Dans l’étude MO (Maritime Operations) 2015 de l’OTAN, les manquements principaux des systèmes embarqués résidaient dans la lenteur de l’opération, la mauvaise discrimination des mines, l’impossibilité de détecter les mines enfouies et dérivantes, l’autodéfense et la possibilité des plateformes de facilement se projeter mondialement. Il était alors déjà évident que les plateformes classiques existantes ne pourraient apporter une réponse à tous ces défis. Pour cela, nous étions à la recherche d’un partenaire fiable pour mener à bien cette petite révolution dans le domaine de la lutte contre les mines. »

Le CPF BAM Claude Bultot, chef du programme a précisé : « La Marine belge et la Marine royale néerlandaise peuvent être fières de ce programme innovant et (r)évolutionnaire de remplacement de la capacité de lutte contre les mines. L’ambition de ce programme est de devenir la référence mondiale dans ce domaine ».

Son homologue néerlandais, le capitaine (E) Sander van Luik, a ajouté : « Ce projet est un bel exemple pour rendre la Défense européenne plus efficace. En prenant comme point de départ un ensemble commun d’exigences, la Belgique et les Pays-Bas sont en mesure de mettre en œuvre rapidement un concept innovant. Le fait de se mettre d’abord d’accord sur les principes permet d’éviter de débattre de chacun des détails de la conception. Cela nous permet également d’être plus flexibles et adaptables. Ainsi,notre équipe binationale a pu travailler de manière plus efficace, en s’appuyant sur l’expertise combinée des deux nations, en travaillant avec Belgium Naval & Robotics à une nouvelle capacité capable de relever les défis opérationnels des décennies à venir. »

Ces navires spécialisés dans la guerre des mines sont les premiers à avoir la capacité d’embarquer et de mettre à l’eau ou en vol un ensemble de drones de surface (eux-mêmes des navires d’une douzaine de mètres et de 20 tonnes), des drones sous-marins et des drones aériens. Les navires de lutte contre les mines mettront en œuvre un système totalement robotisé pour la détection, la classification et la neutralisation des mines. Ils peuvent résister à des explosions sous-marines et possèdent des signatures acoustiques, électriques et magnétiques très basses en adéquation avec les missions à remplir.

Ces chasseurs de mines présentent les caractéristiques suivantes :
  • Longueur : 82,6m (hors tout)
  • Largeur : 17m (hors tout)
  • Déplacement : 2800t
  • Vitesse maxi : 15,3 nœuds
  • Autonomie : >3500 nautiques
  • Logement : 63 personnes
  • Capacités drones : Système UMISOFT ECA Group, 2 drones de surface (Inspector 125 ECA Group), 3 engins sous-marins autonomes (A-18 doté du sonar UMISAS 120 ECA Group), 2 sonars remorqués (T-18 doté du sonar UMISAS 240 ECA Group), 2 systèmes MIDS (Seascan et K-Ster C ECA Group), 2 drones aériens (V200 UMS Skeldar), 1 Drague à influence ECA Group intégrant 5 modules magnétiques de CTM et 1 module acoustique de PATRIA.
  • Capacité d’embarquement : 2 embarcations RHIB SOLAS de 7m.
  • Manutention : 2 portiques latéraux avec berceau flottant pour drones de surface et embarcations commandos, 1 grue arrière de 15t, pont roulant de 3t.

Source : belgium-naval-and-robotics.be

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
vince01
Second Maître
Second Maître


Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 16/01/2018

Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 EmptyMer 1 Déc 2021 - 9:16

eh bien amis marins, vous voilà bien équipé pour le futur..... Quelle révolution.....le tonnage de la marine va exploser ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)   Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2) - Page 21 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment seront nos futurs chasseurs de mines ? (Part. 1)
» Comment seront nos futures frégates ?
» Chasseurs de mines
» Nouveaux dragueurs de mines côtiers !?
» Vidéos : Chasse aux mines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: La Marine belge dans le futur...-
Sauter vers: