Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Dim 18 Nov 2018 - 23:03

une autre capture agrandie :

clic pour agrandir

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 0:57

https://twitter.com/PortalDiarioAR/status/1064295463954726917

traduction google de l'article :

Citation :
Quelles sont les possibilités réelles de renflouer le sous-marin ARA San Juan (18.11.2018)

Après la conclusion, la juge a demandé un avis d'expert afin de déterminer s'il était possible de le retirer du fond. L'avis des experts.

Après une année d'incertitude, le sous-marin ARA San Juan a été retrouvé. Maintenant, tout le monde demande: quelles sont les possibilités de le renflouer? Alors que certains spécialistes disent que c'est "impensable et presque impossible", d'autres le considèrent comme viable, même s'ils précisent que cela impliquerait beaucoup d'argent et prendrait des années.

"Dans le monde, il n’y a pas d’histoire de travaux similaires et, pour tenter de le faire, nous pourrions risquer une somme d’argent que l’Argentine n’a pas et, en outre, avec très peu de chances de réussir", a déclaré Eugenio Dimier, ancien directeur de la Station de sauvetage et de plongée sous-marine de Mar del Plata.

La topographie du fond en pente est l’une des difficultés signalées par Dimier. De plus, il se dit "extrêmement endommagé, sans réserves de flottabilité et effondré, ce qui montre l'action d'explosions internes et l'effet de la forte pression de ces profondeurs". "Tout porte à croire que sa structure est extrêmement affectée, ce qui compliquerait considérablement le travail qui pourrait être fait pour le ramener à la surface, en raison des grandes possibilités de scission du navire au moment d'essayer de l'enlever", prévient Dimier.

Selon Carlos Villa, ancien chef du Service de sauvetage de la Marine et responsable technique d’Hydroservice, "sa profondeur (907 mètres) rend presque impensable de le renflouer directement car il n’existe aucun système de sauvetage permettant de réaliser une montée contrôlée avec des terribles différences de pression. "

"Ce que vous pourriez penser, c'est de le monter avec des pontons avec des treuils qui l'amènent à moitié d'eau pour le remorquer à des profondeurs moindres dans lequel les plongeurs salvativistes peuvent travailler avec des systèmes traditionnels. Mais c’est aussi très compliqué, car nous devons non seulement attacher des câbles au sous-marin dans un environnement très irrégulier et turbulent, mais nous devons garder à l’esprit que ces câbles, très généreux au périmètre, sont très lourds ", a déclaré Villa. La profondeur maximale que les plongeurs peuvent atteindre est de 300 mètres.

En ce sens, les deux concluent que cela reviendrait à "faire face à un travail non publié, dans une zone où les conditions météorologiques sont défavorables, des montants économiques extrêmement élevés et la circonstance aggravante que la tâche la plus probable soit un échec".

Guillermo Delmer, ancien amiral et actuel directeur du Centre de recherche et de formation maritimes et fluviales, va encore plus loin. "C'est aussi difficile que d'aller sur la Lune", souligne la complexité d'un sauvetage dans ces conditions.

Avec des éléments similaires, l'ingénieur et expert naval, Martín Alejandro D'Elia, occupe un autre poste. "Techniquement, vous pouvez", dit-il. "Nous avons pour toile de fond le projet azorien, qui a fait face aux États-Unis dans les années 70. Le sous-marin russe qu’ils cherchaient à renflouer avait plus de 4 000 mètres de profondeur, tandis que l’ARA San Juan est à 900 mètres. Enfin, ils ont réussi à sortir une pièce pesant 2 000 tonnes, l’ARA 2 500 tonnes », explique Diana Elias. "Dans ce cas, il y avait des problèmes avec la structure et une pièce du sous-marin est tombée en panne, donc cela n'a pas été complètement fructueux, mais cela sert d'exemple pour que des plates-formes maritimes flottantes puissent être utilisées pour ce type de sauvetage", ajoute-t-il.

Selon D'Elía, dans le cas des Azoriens, un énorme navire avait été conçu avec une ouverture au centre de la taille du sous-marin sauvé. "Ce qui a été fait, c’est de baisser les treuils en acier à partir du milieu (comme ceux d’un ascenseur) et de les joindre à un véhicule de capture (des crochets semblables à ceux des machines pour enlever les animaux empaillés mais géants)", déclare D'Elía.

Un autre cas plus récent est le sauvetage du Kursk, un sous-marin nucléaire russe qui a explosé avec 118 membres d’équipage à l'intérieur en août 2000. Il est resté 14 mois au fond de la mer et a été renfloué trois mois plus tard. L'opération a coûté 65 millions de dollars.

L'expert soutient que le sauvetage éventuel devrait être considéré comme un "projet à long terme". "Vous devez d'abord vérifier si, dans le monde entier, ils disposent d'un bateau élévateur capable de soulever l'ARA San Juan ou s'il est nécessaire d'en construire un de toutes pièces", explique-t-il. "Nous devons également évaluer l'état de la structure du sous-marin et faire le travail d'adaptation nécessaire pour le sortir. Ils devront peut-être souder une partie des profondeurs ", fait-il remarquer.

À la liste des problèmes à prendre en compte, D'Elía ajoute le facteur climatique. "Cette plate-forme flottante devrait être montée dans une zone de vents allant jusqu'à 70 nœuds et de vagues de 20 mètres de haut." Clarifie que le coût est incalculable: "Nous parlons de milliards de dollars." Il souligne que cela prendrait en outre des années.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 12:42

https://twitter.com/ArcaNews24/status/1064479567212101632

traduction google de l'article :

Citation :
La marine argentine ne diffusera plus d'images du "ARA San Juan" (18.11.2018)

Les membres des familles de l'équipage ont demandé au chef de la Marine de ne plus publier aucune image du naufrage. C'était après les documents que le ministre de la Défense avait communiqués lors d'une conférence de presse.

La marine argentine ne diffusera plus d'images de l'épave du sous-marin "ARA San Juan" par ordre expresse des parents de l'équipage du navire.

Cela a été convenu lors d'une réunion d'environ 40 minutes avec le chef de la Marine, le vice-amiral José Luis Villán, à l'hôtel Tierra del Fuego de la ville de Mar del Plata.

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a rendu publique samedi les trois premières images confirmant la découverte du sous-marin, les mêmes que celles données à la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez.

La compagnie nord-américaine Ocean Infinity a réussi à collecter 67 000 photographies et vidéos du sous-marin, matériel qu’elle enverra à Buenos Aires dans les prochains jours, a confirmé le magistrat qui a mené l’enquête par la disparition du navire.

En outre, c'est prévu que sur la base de ces enregistrements sera généré "une sorte de modèle" pour tenter d'établir l'épave.

Enfin, il a de nouveau exclu, en principe, la possibilité d’ordonner immédiatement le renflouement du navire, mais a laissé le pouvoir à l'exécutif de décider de le faire "en raison des sentiments des familles".

Rodolfo Ramallo, porte-parole de la marine, a expliqué dans une déclaration à C5N que lors de la réunion de dimanche "il n'y a pas eu de plaintes" des parents des 44 membres de l'équipage, mais a confirmé qu'il existe certain d'entre eux qui "ne veulent pas voir les photos publiées dans les médias. "

"Toute la société mérite également de savoir ce qui s'est passé et cette vérité se concrétisera à travers les processus correspondants", a-t-il déclaré.

Ramallo a déclaré que la réunion "avait été très émouvante" et que Villán s'était présenté pour "ratifier le soutien de la Marine aux familles et leur dire ce qu'ils ressentaient" après la découverte du lieu où se trouvait le navire.

Au cours de la réunion, les membres des familles ont affirmé avoir révélé à la presse des images du sous-marin dans son emplacement actuel, au fond de la mer, à 907 mètres de profondeur et à environ 500 kilomètres de la côte de Patagonie. Alors, à leur tour, ils ont affirmé au chef militaire que la marine ne devait plus diffuser des photos du naufrage, ces images appartenant à leur "vie privée", qu’elles souhaitaient préserver.

Source : eldiariodelarepublica.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
SCHOETERS CHRISTIAN
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5756
Age : 63
Localisation : ghislenghien
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 13:26

Salut a tous
Maintenant retrouver, les familles peuvent faire leur deuil tranquillement
Le laisser au fond serrais le mieux, que de le remonter
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 16:12

https://twitter.com/Radio_Eme/status/1064533376831504384

traduction google de l'article :

Citation :
La société qui a trouvé l'ARA San Juan affirme que le renflouer serait "risqué" (19.11.2018)

Le PDG d'Ocean infinity, Oliver Plunket, a déclaré qu'il n'avait pas reçu de demande du gouvernement pour faire remonter le navire à la surface.

Le président de la société Ocean Infinity, responsable de la découverte du sous-marin ARA San Juan, Oliver Plunkett, a déclaré aujourd'hui qu'il s'agirait d'une opération "très complexe" et "risquée" visant à renflouer le navire à 907 mètres dans l'océan Atlantique.

Il a également ajouté que pour le moment, ils n'avait pas reçu "l'obligation de remonter le sous-marin à la surface", mais qu'ils étaient disposés à "aider" le gouvernement argentin" de la manière dont ils décidaient."

"Il y a eu plusieurs opérations de renflouage de sous-marins. Mais je ne sais pas si un sous-marin a déjà été récupéré à ces profondeurs. Ce serait sans aucun doute une opération très complexe ", a déclaré Plunkett.

Concernant la possibilité qu'une opération de ce type puisse affecter l'état de la coque du sous-marin, il a déclaré: "Toutes les opérations en mer sont risquées. Sans aucun doute, si un sous-marin a subi des dégâts catastrophiques, un coup peut l’endommager encore plus. Cela peut être un élément à analyser dans ce processus. "

Enfin, il a souligné que les enregistrements vidéo et photo des restes du sous-marin et de la zone où il se trouve (quelque 67 000 pièces) "sont en haute définition" et que les trois images présentées à la presse ne sont que des captures d'une vidéo".

Source : radioeme.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
polinar
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 21610
Age : 67
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 16:15

@SCHOETERS CHRISTIAN a écrit:
Salut a tous
Maintenant retrouver, les familles peuvent faire leur deuil tranquillement
Le laisser au fond serrais le mieux, que de le remonter
super
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 20:46

Le 10 décembre 2017, lors du point presse quotidien, ils montraient les fameux canyons pour la 1ère fois !

Citation :
Sans nouvelles, la Marine a parlé de la complexité de la zone de recherche (10.12.2017)

La marine a rapporté ce dimanche, 25 jours après la disparition du sous-marin ARA San Juan dans l'Atlantique Sud, qu'il n'y a toujours pas de nouvelles concernant la recherche du sous-marin perdu. En outre, il a de nouveau fait référence aux complexités du terrain où l'opération a lieu.

"Il n'y a pas de nouvelles sur le sous-marin dans ces positions", a déclaré ce matin le porte-parole de la marine, Enrique Balbi, en relation avec les "deux nouveaux contacts" qui étaient analysés hier.

En outre, il a indiqué que le navire américain Atlantis tente de visualiser un objet à 700 mètres de profondeur, détecté par le Cabo de Hornos (Chili).

Déjà lors du point presse de vendredi dernier, la marine avait évoqué la complexité pour trouver le San Juan parce que le travail était "comme chercher une cigarette sur un terrain de football".

Dans le point presse de la journée, Balbi a donné la parole au capitaine Ariel Troisi, un expert en hydrographie, pour expliquer les difficultés avec les fonds marins dans les 40 kilomètres de la zone de recherche du sous-marin.



"La plus grande difficulté provient du fait que nous sommes une zone connue sous le nom de "zone du système de canyon sous-marin Almirante Brown: il y a une série de canyons sous-marins, qui ressemblent à des montagnes".

« Si vous êtes à une profondeur d'environ 700 mètres, dans ces canyon la profondeur peut encore augmenter jusqu'à 200 mètres » a-t-il indiqué. En ce qui concerne la longeur, il a dit qu'ils mesurent plusieurs kilomètres.

La complexité avec ce type de surface, a-t-il dit, est que les performances des capteurs en essayant de détecter les contacts sous-marin, comme le multifaisceaux, « commence à avoir des rebonds ou des faux échos ».

D'autre part, dit l'expert, qui dans ces canyons sont formés « et » affleurements rocheux que les capteurs peuvent détecter des objets avec des dimensions compatibles avec le submersible.

Les deux derniers contacts négatifs sont ajoutés aux 5 autres qui ont déjà été écartés.

Quant à l'enquête, par le juge fédéral Marta Yáñez, Balbi a rapporté hier que "toutes les informations - qui comprend des vidéos, des photographies et les délais de communication - seront envoyées à la Cour fédérale de Caleta Olivia et que le magistrat avait déjà reçu environ 12 cartons avec la documentation.

Yáñez, quant à lui, a prévu que "une longue série de déclarations testimoniales est à venir" pour essayer de reconstruire la vie antérieure du navire et les dernières heures avant sa disparition.

Source : clarin.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 21:46

https://twitter.com/SkyNews/status/1064611121812946945

traduction google de l'article :

Citation :
La Royal Navy a aidé à la recherche du sous-marin argentin disparu (19.11.2018)

Le San Juan n'aurait peut-être pas été retrouvé sans l'assistance de a marine britannique, a déclaré le patron de la société de recherches.

Sky News peut révéler que la participation britannique à la recherche du sous-marin argentin porté disparu a été qualifiée d’inestimable.

Quarante-quatre marins étaient dans l'ARA San Juan quand celui-ci a disparu dans l'Atlantique Sud le 15 novembre 2017, ce qui a incité une recherche internationale.

Plusieurs pays, y compris le Royaume-Uni, ont passé deux mois à aider l’Argentine à rechercher le navire avant l’annulation de la recherche.

Mais il est maintenant apparu que la Royal Navy avait fourni des données et des analyses qui ont permis à la société de relevés maritimes Ocean Infinity d’identifier la zone où se trouverait le sous-marin.

Il a été retrouvé vendredi dernier à 800 mètres de profondeur, à plusieurs centaines de kilomètres de sa dernière position.

La coopération britannique en vue de trouver un navire de la marine argentine intervient après des années de relations glaciales après la guerre de 1982 entre les deux pays sur les îles Falkland.

Le directeur exécutif d'Ocean Infinity, Oliver Plunkett, a déclaré à Sky News à quel point il était difficile de trouver le sous-marin, même avec l'aide de la marine britannique.

Il a déclaré: "Quand nous avons commencé, nous devions comprendre où est le bon endroit pour chercher.

"La Royal Navy, par l’intermédiaire de l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Buenos Aires, a été extrêmement utile pour nous aider à obtenir des informations et à tirer des enseignements du travail de recherche qu’ils avaient effectué.

"Nous avons reçu de l'aide pour comprendre le fonctionnement des sous-marins et leur comportement probable. Ils nous ont donné beaucoup de temps et de perspicacité pour nous aider à structurer notre recherche.

«C’était extrêmement précieux. Si vous vous en doutez bien, nous recherchions un objet d’environ 60 mètres de long, allongé au fond de l’océan, qui avait subi un événement catastrophique.

"Donc, pour pouvoir le trouver, il a fallu une énorme quantité de contributions et de soutien. Leur aide était vraiment précieuse."

Il a ajouté que la marine leur avait demandé de se concentrer sur une zone d'environ 3 000 km2, qu'ils ont ensuite exploré à l'aide de véhicules sous-marins autonomes qui cartographient le fond marin à l'aide d'un sonar.

Celal leur a donné 24 "cibles" à examiner plus en détail - des anomalies au fond de l'océan qui pourraient être le sous-marin, ou qui pourraient s'avérer être des roches ou d'autres formes géologiques.

Le navire océanographique, Seabed Constructor, était à quelques heures de l’abandon et du retour à la maison lorsque le 24ème contact s’est révélé être le sous-marin qu’ils recherchaient.

M. Plunkett, originaire de Tunbridge Wells dans le Kent, a déclaré: "J'étais tranquillement à la maison.

"Nous avons un protocole de communication. Le premier message est adressé à l'amiral de la marine argentine, qui en a informé le commandant de la marine, le ministre de la Défense, qui a informé le président. Pendant ce temps, j'ai reçu le deuxième appel téléphonique. .

«C’était un mélange complet d’émotions, de l’excitation au soulagement, en passant par la réflexion sur ce qu’il fallait faire ensuite.

"Parce que la gestion minutieuse de ces informations - afin que les familles des membres de l'équipage puissent le découvrir directement plutôt que de les consulter sur Twitter - est la chose la plus importante, pour s'assurer qu'elles sont traitées de la manière la plus appropriée."

Il a dit que la découverte du sous-marin se situe à la hauteur de la découverte du Titanic, un exploit technique, en raison de sa taille et de sa position.

"Si je compare cela à quelque chose qui a la taille d'un cinquième, qui ressemble à des rochers entourés de rochers, je pense que c'est un exploit formidable. Et même si les gens ont déjà trouvé des objets sur les fonds marins, la profondeur de ceci ajoute à cela un défi."

La société, qui est anglo-américaine et majoritairement composée de cadres supérieurs et d’actionnaires britanniques, va à la recherche d’un navire, non loin de là où elle a trouvé le San Juan, appelé Stellar Daisy, qui est tombé en 2017 alors qu’il transportait du minerai de fer lors d'un voyage du Brésil vers la Chine avec la perte de 24 vies.

Mais M. Plunkett a également déclaré ne pas avoir perdu l'espoir qu'une des autres missions précédentes de la société serait un jour complétée - Ocean Infinity a été impliqué dans la recherche infructueuse de l'avion à réaction MH370.

Source : news.sky.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
titian
Capitaine de vaisseau
Capitaine de vaisseau
avatar

Nombre de messages : 947
Age : 66
Localisation : quenast
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Lun 19 Nov 2018 - 23:52

Le Seabed va donc revenir , non loin de là , à la recherche du navire
sud-coréen Stella Daisy , un minéralier de 260 000 tonnes disparu
en 2017 avec 24 membres d'équipage ?

Ou avec un autre que le Seabed ?
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 0:38

Je pense que cette fois, les parents vont se déchirer entre eux !!!

https://twitter.com/carlaprensa/status/1064634840258158593

traduction google de l'article :

Citation :
Papa d'un sous-marinier: "Mon fils choisirait de reposer en mer" (20.11.2018)

Luis Tagliapietra, le père d'Alejandro, a également souligné qu'il était "physiquement impossible de renflouer le sous-marin".

À partir de la découverte du sous-marin ARA San Juan, à 907 mètres de profondeur, un nouveau débat a été ouvert sur la question de savoir si le navire devait être renfloué pour récupérer les corps des membres d'équipage décédés. Ce matin, Luis Tagliapietra, le père d'Alejandro, a insisté: "Mon fils aurait choisi le fond de la mer pour se reposer."

Tagliapietra a ajouté qu'il était "physiquement impossible de renflouer le sous-marin". Alors que son poste coïncide avec celui du ministre de la Défense, Oscar Aguad, Tagliapietra a profité de l’occasion pour se décharger de son mécontentement vis-à-vis du responsable: "C’est la première cohérence annoncée par Aguad depuis longtemps", a-t-il déclaré.

De son côté, Tagliapietra, qui a également rejoint la délégation chargée de la mission de recherche du navire, responsable de la société américaine Ocean Infinity, a déclaré qu'apporter à la surface les restes de l'ARA San Juan "est également impossible légalement". A cet égard, il a noté que "les conditions sont propices à l'observation du sous-marin avec le ROV (véhicules submersibles télécommandé) au fond de la mer".

"C’était très difficile, cela engendrait une grande angoisse, mais en même temps la paix de les avoir retrouvé." J'avais promis à mon fils de ne pas baisser les bras avant de l'avoir trouvé ", a ajouté Tagliapietra. Au moment de l’accident, Alejandro, son fils, avait 27 ans.

Les déclarations de Luis Tagliapietra ont été diffusées sur la radio El Destape. Andrea Merelles, épouse de Gabriel Alfaro Rodríguez, également membre de l'ARA San Juan, a également été interviewée. La position de Merelles était toutefois l'inverse en ce qui concerne le renflouage : "Nous voulons que le gouvernement paie pour renflouer le sous-marin, car nous avons besoin des corps de nos maris, afin de pouvoir offrir à mon mari un lieu où déposer des fleurs", a-t-elle déclaré. Elle a également ajouté que le renflouage du sous-marin pourrait être effectué à 907 mètres de profondeur, l'un des propriétaires d'Ocean Infinity ayant assuré à la famille, il y a plusieurs mois, que le navire pourrait être renfloué "en cas de remontée jusqu'à 1200 mètres de profondeur ".

De même, Merelles a lancé une dure plainte contre le président Mauricio Macri: "Le ministre de la Défense et le président de la Nation sont également responsables de cette tragédie, ils doivent payer, tout est payé avec une prison commune", a-t-elle souligné.

Source : perfil.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 8:48

https://twitter.com/elnuevoherald/status/1064757984146931712

traduction google de l'article :

Citation :
La juge de l'affaire du sous-marin argentin affirme que le renflouement peut altérer les preuves (20.11.2018)

Buenos Aires - Marta Yáñez, la juge chargée de l'enquête sur ce qui est arrivé au sous-marin ARA San Juan de la marine argentine, retrouvé démembré il y a deux jours au fond de l'Atlantique, a averti lundi que le renflouement, demandé par de nombreux membres des familles de l'équipage, pourrait entraîner la rupture des preuves.

"Il existe des risques qui doivent être mesurés pour toute opération de cette nature. Ce ne sont pas des choses qui se font tous les jours ", a déclaré le magistrat de la cour fédérale de la ville de Caleta Olivia (sud) dans des déclarations à Radio Mitre.

Dès le moment où la marine a annoncé que la compagnie américaine Ocean Infinity avait localisé les restes du sous-marin à 907 mètres de profondeur et à 500 kilomètres de la côte, de nombreux membres des familles des 44 marins qui s’y sont rendus ont prétendu vouloir faire remonter le navire afin que nous puissions étudier ce qui lui est arrivé et enterrer les corps de leurs proches.

"Je ne crains rien, peu importe ce que je dis" la cause ne convient pas au renflouement du sous-marin car ils peuvent l'endommager ou le casser ", il se peut que d'un autre point de vue, ce qui est très compréhensible, celui des parents, la décision de le renflouer est du ressort du gouvernement ", a ajouté la juge.

Le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a répété à plusieurs reprises que le gouvernement n'avait aucun moyen de faire remonter le navire du fond de l'océan et il a subordonné la décision à une étude visant à savoir si cela pouvait techniquement être fait et combien cela pourrait coûter, étant donné que les chiffres cités sont de plusieurs millions de dollars.

"Avec 67 000 photos prises par Ocean Infinity, qui inclut des enregistrements vidéo, nous pourrons recomposer l’état matériel dans lequel le navire a été laissé. Avec cela, nous allons essayer de parvenir à la reconstitution en 3D de tout ce panorama pour pouvoir réaliser des expertises ", a expliqué Yáñez.

Le magistrat a fait remarquer que pour renflouer l'ARA de San Juan, "il faudrait réaliser une très sérieuse étude de faisabilité".

Consulté dans le cas où elle pouvait enquêter sur les raisons de "l'implosion" qui, selon la Navy, aurait été affectée au sous-marin et à son naufrage sur le fond marin, sans renflouer le sous-marin, la juge a déclaré que c'était ce que l'on allait tenter de faire.

"C'est l'idée. Dans le procès, j'ai trois poursuites qui représentent les proches et j'ai le procureur. Tant que le besoin urgent de demander un renflouement ne se produira pas, nous effectuerons auparavant une étude de faisabilité très sérieuse. Je pense que les circonstances le méritent ", a-t-elle souligné.

"Cela implique d'analyser les risques de ce que serait l'opération, techniquement parlant, et les coûts que cela impliquerait", a-t-elle déclaré, ajoutant que ce chiffre "continue d'être une incertitude".

Après la perte de la communication avec le sous-marin, le 15 novembre 2017, alors qu'il avait quitté le port d'Ushuaia et se rendait à sa base de Mar del Plata, dans la ville de Buenos Aires, une intense opération de recherche avait été lancée avec l'aide de pays comme les États-Unis et la Russie qui n'ont pas réussi.

La zone dans laquelle le navire a été retrouvé est celle où le suivi a été effectué initialement, sur la base du point où le commandant a rendu compte pour la dernière fois et selon "l'anomalie hydroacoustique", "compatible avec une explosion" que des agences internationales ont détecté avec des capteurs.

Cependant, il a fallu un an pour retrouver les restes, et Ocean Infinity en charge de la recherche, ce qui a été très critiqué par les proches, et le gouvernement explique à quel point il était "difficile" de trouver un sous-marin militaire de cette nature.

"Je suis en train d’enquêter sur les causes de la perte de contact depuis les 21 et 22 jours de la publication du rapport sur les anomalies hydroacoustiques. Nous nous plaçons pour une enquête criminelle. Les forces armées ont des rangs et des positions hiérarchiques différents et je ne peux pas me contenter d’enquêter sur un seul crime ", a ajouté Lundi Yáñez.

"Nous essayons d'unir toutes les capes, de (voir) s'il est responsable que l'on puisse imputer à tout le monde une imputation pour chacune des choses", a-t-elle conclu.

Source : elnuevoherald.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 10:50

https://twitter.com/perfilcom/status/1064809322776010753

traduction google de l'article :

Citation :
Les 67 000 photos de l'épave arriveront en Argentine en décembre (20.11.2018)

À la demande de la juge Marta Yañez, les photos et les vidéos serviront à reconstruire un modèle "permettant la possibilité d'une éventuelle maîtrise".

Les 67 000 photographies et vidéos de l'épave de l'ARA San Juan obtenus par le navire Seabed Constructor à plus de 900 mètres de profondeur ne parviendront en Argentine qu'au début du mois prochain. Le navire navigue à travers l'océan Atlantique en direction de l'Afrique du Sud après avoir confirmé la découverte du sous-marin à environ 500 kilomètres à l'est de Comodoro Rivadavia, transportant un groupe d'observateurs argentins composé de personnel de la marine et de représentants des familles des 44 membres d'équipage du sous-marin.

L'un d'entre eux, Luis Tagliapietra, père de l'un des membres de l'équipage de l'ARA San Juan, a confirmé ce soir que le "Seabed Constructor" envisageait d'accoster au port de Cape Town le jeudi 29 novembre. C’est alors seulement que le groupe d’observateurs argentins entreprendra le retour au pays avec tout ce matériel, d’une grande importance à évaluer et à intégrer à la cause judiciaire pour la disparition du sous-marin.

Dans une communication téléphonique difficile avec le signal de TN noticias au navire Seabed Constructor, Luis Tagliapietra a interrogé ce soir les travaux du juge fédéral de Caleta Olivia, Marta Yáñez, et a déclaré que, comme le ministre de la Défense, Oscar Aguad, " parle avec une profonde ignorance. " "La juge parle maintenant mais n'a pas pris de mesure liée à la recherche" du sous-marin, a déclaré Tagliapietra, qui a répété qu'il était "impossible" de remonter l'épave du sous-marin et a confirmé sa position personnelle selon laquelle son fils "avait choisi le fond de la mer" pour se reposer.

La juge Marta Yáñez, chargée de l'affaire, a expliqué qu'à sa demande, les photographies et les enregistrements filmés de la scène avaient été pris, avec lesquels un "type de modèle permettant une éventuelle expertise" serait reconstruit sur le terrain.

L'ARA "San Juan" a été retrouvé vendredi, un an et un jour après sa dernière communication, avant de disparaître le 15 novembre 2017. Le navire effondré a été retrouvé au fond de la mer, à 907 mètres de profondeur et 500 kilomètres à l'est de la côte patagonienne argentine.

Le sous-marin était situé très près de l'endroit où les hydrophones de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) ont détecté une "anomalie hydroacoustique" compatible à 10h51 le 15 novembre 2017 avec une implosion. Deux heures auparavant, la dernière communication avait été reçue du sous-marin.

Pour sa part, Oliver Plunkett, PDG de la société américaine Ocean Infinity, responsable de la recherche du submersible argentin, a déclaré qu'une éventuelle opération de renflouage du navire "pourrait l'endommager davantage". "Ce serait sans aucun doute une opération très complexe", a déclaré Plunkett dans des déclarations en espagnol à CNN.

Source : perfil.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
calamar1942
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 5816
Age : 76
Localisation : Espagne,spanje,empuriabrava
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 11:57

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
avatar

Nombre de messages : 3523
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 18:24

Bonsoir Olivier.

Après 8 jours de jeune ; je suis heureux d'avoir pu reprendre le fil de cette horrible histoire.
J'ai appris la découverte du soum, par les bandes défilantes de la télé, et je me suis bien mordu les doigts, de ne pouvoir me servir de mon ordinateur, pour suivre, au jour le jour, tes comptes-rendus.
Merci, à toi ; je viens de tout lire et me voici, à niveau.
Et bien, à ce que je constate ; nous ne sommes pas au bout de nos peines (les parents aussi).
On va parler, longtemps encore, de cette tragédie.
Amitiés.


Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 40665
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 20 Nov 2018 - 18:37

Bonsoir Xavier,

Oui, ce n'est vraiment pas de bole que ton pc t'a lâché juste avant qu'on ne le retrouve !

Mais bon, le principale c'est qu'il a finalement bien été retrouvé (le dernier jour de l'opération d'Ocean Infinity !!!) mais comme tu dits l'histoire n'est pas encore finie !

Des parents (et surtout leurs avocats) font maintenant pression pour renflouer l'épave...

Enfin, on va suivre la suite  jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: