Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Bouton10  Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Goog_l10  

Partagez
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4172
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 9:25

Bonjour Olivier.

Personnellement ; je trouve qu'ils veulent tellement de transparence, que l'on y voit de moins en moins clair.
Et puis, cette histoire du troisième disque illisible ; cela me semble plus que louche.
Alors, une fois de plus ; attendons...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMar 5 Mar 2019 - 9:41

https://twitter.com/LANACION/status/1102352022693662721

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: Ils ont réussi à traiter les images et a réaliser une cartographie en 3D de la zone où se trouve le sous-marin (3/03/2019)

Après presque trois mois de la réception du matériel, deux des trois disques contenant des "images" sonar de la zone où l'épave du sous-marin ARA San Juan a été retrouvé, ont pu être traitées pour générer une image tridimensionnelle du fond marin où se trouve le navire de la marine qui transportait 44 personnes, comme l'annonce LA NACION à partir de sources qui ont assisté au processus.

Après trois jours de travail intense, soumis à de fortes mesures de sécurité pour empêcher les fuites, la juge fédérale Marta Yáñez, qui instruit l'affaire depuis la disparition du sous-marin le 15 novembre 2017, a réussi à transmettre les images 3D à Caleta Olivia.

"Ce qui a été fait, c'est analyser un fragment de la zone où se trouve le sous-marin, pas tous les sons contenus dans les disques deux et trois", a expliqué l'une des personnes ayant assisté au processus pendant les trois jours que cela a duré, entre mardi et jeudi.

"Tout n'a pas été fait parce que cela a pris beaucoup de temps et que ce n'était pas nécessaire." La compagnie a balayé une très vaste zone, d'un kilomètre de largeur et de longueur, en prenant comme centre la place où est le sous-marin. Avant de commencer à traiter les sons, les experts ont convenu que la zone à cartographier mesurait 160 mètres sur 160 mètres ", a-t-il déclaré.

Selon les sources, à l'intérieur de cette place, il était possible de voir à la fois la coque résistante (la plus grande partie du sous-marin) et le reste des pièces ou les débris de l'ARA San Juan, qui sont situés à environ 200 kilomètres de la côte argentine, à plus de 900 mètres de profondeur, dans une zone de canyons à la fin de la pente continentale.

Que voit-on ?

"Nous avons créé une image en trois dimensions qui nous permet de jouer ou de nous déplacer sur les trois axes. Grâce à un logiciel libre, nous pouvons explorer sous différents angles cette reconstruction visuelle générée à travers des sons", ont-ils détaillé. "Cela ressemble à une espèce de gusanito (un ver ?) constitué de la coque résistante et de débris", ont-ils représenté.

Pour pouvoir choisir la zone à analyser on a pris comme référence les coordonnées précises envoyées par Ocean Infinity, l'entreprise qui a  découvert le sous-marin, le 17 novembre. Ensuite, chaque fichier audio étant géolocalisé et comportant une date et une heure, ceux-ci ont été ouverts via le logiciel appelé « Audelia ». Ce sont des experts du Service hydrographique de la marine (SHN) qui ont été chargé du processus durant trois jours de huit heures chacun.

"Cela a été fait très rapidement parce que la zone était délimitée, si l'analyse d'un kilomètre sur un kilomètre devait être effectuée, cela prendrait au moins sept jours de travail", ont-ils expliqué en précisant que, dans le cas où l'une des parties le demanderait , ils pourraient continuer avec un plus grand rayon.

Que les enquêteurs puissent disposer de cette cartographie 3D est important puisqu'elle leur permettra de comparer les dimensions des objets qu’ils pourraient voir sur les photos et vidéos contenues sur le disque qui ont déjà été analysés. Même, cela les aidera à calculer la distance entre les débris et la coque résistante de ARA San Juan.

Comme ils ont dit, dans l'image produite, on peu voir que la plupart des débris se trouvent dans un rayon de 60 à 80 mètres du corps principal du navire qui a implosé après avoir franchi les 600 mètres de profondeur pour lesquels il était conçu pour résister.

Pour les quelques personnes qui avaient déjà vu des photos et vidéos sur le premier disque, la cartographie 3D s'est avérée « révélatrice » sur la disposition finale du sous-marin car il n’existait pas encore de photo permettant de voir l’ARA San Juan dans son intégralité.

Aux parents

« Comme les photos et les vidéos qui se trouvent sur le disque sont également géolocalisées, il est possible, grâce à un logiciel spécifique, de "tracer" un moule basé sur l'image 3D et de le rajouter. les vidéos et les vraies photos qui couvrent chaque espace », cela a été l’une des idées qui ont émergé après l’obtention du plan virtuel analysé par Yáñez.

La prochaine étape consistera à montrer les images et tout le matériel aux proches. Cela devrait se faire dans les 30 prochains jours, bien qu'il reste à définir quand et comment. Yáñez pense que l'idéal serait qu'ils se retrouvent au même endroit, face à face et en même temps pour tous les membres des familles qui le souhaitent.

Nous chercherons à éviter que des images filtrent afin qu'elles n'atteignent pas les membres des familles qui ont déjà décidé qu'ils ne voulaient pas voir l'épave du sous-marin et ont demandé que la vie privée soit préservée, surtout en pensant aux petits enfants de l'équipage.

Pendant ce temps, profitant de la présence du Seabed Constructor à Montevideo, la justice tentera d’obtenir la "mosaïque", cette image du disque 1 qui n'a pas pu être ouverte et qu'Ocean Infinity a généré basée sur la base de la superposition des milliers de photos prises par le ROV et les AUV, le 17 novembre dernier.

Mesures de sécurité

Pour éviter les fuites, les disques étaient gardés 24 heures sur 24 par la police fédérale. En outre, les mêmes inhibiteurs de signal Wi-Fi que ceux utilisés lors du sommet du G-20, qui avaient un rayon de 70 mètres, ont été utilisés. De plus, les ordinateurs n'étaient connectés à aucun réseau. C'est-à-dire que tout le processus était "hors ligne". À l'exception du juge et du procureur, personne ne pouvait entrer avec les téléphones portables à l'endroit où les images ont été traitées.

Il y avait aussi un dôme et trois caméras de surveillance 24h / 24 qui prenaient des photos de la pièce, des ordinateurs et de l'entrée de l'endroit où ils travaillaient.

Les images ont été analysées mercredi et jeudi, une présentation a eu lieu avant les plaignants. On a ensuite fait un back up des ordinateurs du SHN qui ont été utilisés pour traiter les images.

Pour préserver le test et ne rien laisser filtrer, il a été décidé de changer le disque dur des machines utilisées. Les originaux sont allés à Caleta Olivia avec le juge.

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4172
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyJeu 7 Mar 2019 - 16:22

Bonjour Olivier.

"Wait and see", disions-nous...
Et bien, nous y sommes.
Merci pour ce dernier post.
Manquent, cependant, les éléments contenus dans le premier disque ; mais qu'apporteront-ils, de plus ?
En tous cas ; les familles auront eu satisfaction, quant à la position exacte du soum.
Elles vont pouvoir jeter, à la mer, fleurs et couronnes, à la verticale de l'épave ; ce qui est une manière tangible, de faire son deuil.
Et puis, l'implosion semble avérée.
Cette conclusion balaye tous les suppositions (les plus fantaisistes) que l'on avait pu faire.
Reste à connaître les raisons qui ont conduit le "San Juan", à couler.
Alors, là ; c'est une autre affaire.
Mais, nul doute que les familles vont s'accrocher à les découvrir.
Cela promet, encore, pas mal de suspense...
Mais la juge "Yanes" semble être du genre tenace...
Amitiés.

Xavier


PS : J'ai cru comprendre, que c'est à partir d'échos (sonar), que "Seabed", et ses annexes, ont pu reconstituer l'épave et son environnement ?
Et moi qui croyais que c'était visuel (quoiqu'à -900m...).
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMer 13 Mar 2019 - 8:32

https://twitter.com/PortalDiarioAR/status/1105705187904098304

traduction google de l'article :

Citation :
La marine confirme que l'ARA San Juan a subi une implosion et a coulé à plus de 900 mètres (12/03/2019)

Devant la commission bicamérale chargée d'enquêter sur ce qui s'est passé avec le navire, le contre-amiral David Burden et l'ex-commandant Rafael Pietro ont donné des détails sur ce qui est arrivé au sous-marin.

Le Contre-amiral David Burden, directeur général des Matériels de la marine argentine, a déclaré mardi devant le Sénat que le sous-marin ARA San Juan avait sombré à 920 mètres de profondeur à la suite d'une implosion qui l'avait frappé. Selon une déclaration du Sénat, il y a eu une implosion, a déclaré Burden, lors d'un témoignage devant la Commission bicamérale qui enquête sur ce qui s'est passé avec le navire.

Le constructeur allemand du navire endommagé, Thyssen Nordseewerke, est parvenu à cette conclusion, qui lui a été transmise lors d'une visite que l'amiral a effectuée les 1er et 2 décembre derniers dans les ateliers de la société à Emden (nord-ouest), ainsi que le capitaine sous-marinier Marcelo Flamini.

L'ARA San Juan, qui a disparu dans l'Atlantique Sud le 15 novembre 2017 alors qu'il se dirigeait vers sa base navale située dans la station balnéaire de Mar del Plata, se trouve actuellement "dans une zone de débris de 70 mètres sur 75 mètres" à une profondeur de 920 mètres, selon le rapport Burden. Au début de sa dernière traversée d'Ushuaia, le sous-marin "allait bien", jusqu'à ce que l'entrée d'eau de mer par le snorkel arrive jusqu'aux batteries de proue du navire et provoque "un court-circuit avec incendie de fumée, sans flamme" ajouta le contre-amiral.

Burden a déclaré que c'était la conclusion qu'il avait recueilli dans les ateliers de Thyssen Nordseewerke, fabricant du sous-marin San Juan, dans la ville d'Emden (Allemagne), où il s'était rendu les 1 et 2 décembre aux côtés du capitaine de sous-marin Marcelo. Flamini, pour établir la situation structurelle du navire après le naufrage.

Burden a également déclaré que, lorsque le dernier voyage maritime avait commencé, le sous-marin était "convenable", qu'il s'était toujours fié aux décisions prises par les commandants du navire et du chef de la force sous-marine, et avait profité de son contact avec les législateurs pour leur montrer un graphique dans lequel on voyait clairement le système de tuyaux par lequel on pensait que de l'eau de mer aurait pénétré dans les batteries de proue, provoquant "un court-circuit avec un feu de fumée, sans flamme"

Avant que le comité du Sénat ait également pris sa retraite, le contre-amiral Rafael Pietro, ancien commandant de la flotte maritime au moment de la disparition de l'ARA San Juan, a rappelé que le 22 novembre 2018 on avait commencé à parler d'une "possible implosion" dans le cadre d'une vidéoconférence du commandant de l'entraînement et de l'entraînement de l'époque, le contre-amiral Luis Lopez Mazzeo, "avec le commandant du commandement sud des États-Unis", Kurt Tidd.

Au cours des tâches de recherche du sous-marin, il n'y a jamais eu de dissidence avec les commandements russe, américain et britannique concernant ce qui a été fait pour le trouver, a déclaré Pietro dans son exposé. La commission bicamérale, constituée pour une période d'un an afin d'enquêter sur l'incident subi par le navire, a demandé une prolongation de sa validité jusqu'au 31 juillet, demande qui doit être validée par les autorités des deux chambres législatives.

Source : perfil.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4172
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMer 13 Mar 2019 - 8:56

Bonjour Olivier.

Rien de neuf, en fait ; et c'est certainement là, toute l'histoire...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 357
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMer 13 Mar 2019 - 16:57

Salut Olivier et Xavier,

Effectivement, comme article, difficile de faire plus « limpide » !

Clair comme de l’eau de roche, rien qui accroche le regard ou l’attention.

Ah si pourtant ! Faut dire que le Burden en question est Directeur général des Matériels de la Marine (ai mis des majuscules partout, z’aiment ça les super-galonnés !) et que s’il affirme que le San-Juan était dans un état « convenable » (sic.), on est priés de le croire.

Donc article inutile qui rapporte les propos devant la Bicamérale d’un sur-galonné expert en enfoncement de portes déjà ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4172
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMer 13 Mar 2019 - 17:15

Bonjour Paul.

En tout cas ; l'entente entre tous ces gros pontes de la Marine argentine est parfaite.
Pas une faille, pas une contradiction.
C'est là que l'on constate qu'ils ont gardé l'esprit d'équipage : tous pour un, un pour tous...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyLun 1 Avr 2019 - 0:06

https://twitter.com/infobae/status/1110688334358171648

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: Luis Tagliapietra, père d'un membre d'équipage décédé, a témoigné devant la Commission (26/03/2019)

Arrivant presque à la fin de la série de témoignages avant d'émettre un avis, la commission parlementaire chargée d'enquêter sur les événements liés à l'ARA San Juan a interrogé Luis Tagliapietra, qui, outre d'être le père d'un membre de l'équipage, est un plaignant dans l'affaire pénale à Caleta Olivia.

Remerciant de manière générale tous les membres du comité parlementaire et mentionnant la rapidité avec laquelle toutes les emandes formulées par les familles ont été traitées, l'avocat Tagliapietra a commencé son témoignage. Il a demandé pardon pour une série de crises et d'attitudes quelque peu agressives qu'il a eues à l'égard de différents responsables tout au long de la tragédie.

Après un bref coup de pinceau sur les raisons qui ont amené son fils Alejandro à choisir la profession navale et son passage précédent au lycée militaire, le sénateur Luenzo lui a demandé si le lieutenant décédé avait déjà manifesté une situation irrégulière en lui, autour de sa formation et en particulier sur la situation du sous-marin San Juan.

"Il ne m'a jamais montré aucun échec, même s'il était très réservé et qu'il n'avait pas encore reçu de plongeur, il n'a jamais exprimé quelque chose qui me rende mal à l'aise", a répondu Tagliapietra.

Le législateur a également voulu savoir si pendant le séjour du navire à Ushuaia Alejandro, dans les communications entretenues avec lui, avait manifesté quelque chose qui le perturbait. "Non, il craignait simplement de ne pas avoir acheté un cadeau pour sa mère", a souligné le déposant.

L’un des aspects qui préoccupait le plus les législateurs concernait, selon le plaignant, les responsabilités pouvant être attribuées aux autorités de la marine dans la tragédie, ce à quoi Tagliapietra a répondu qu’il n’avait pas les connaissances suffisantes pour en parler et que cela était entre les mains de la justice.

L’avocat a également indiqué avoir dénoncé pénalement le ministre Oscar Aguad pour ses actions en matière de recherche et de sauvetage, en particulier pour avoir soutenu la fin du sauvetage du San Juan. Il convient de noter que des sources judiciaires ont affirmé à Infobae que la plainte déposée deviendrait abstraite du fait de son accréditation fiable du naufrage du sous-marin à la mi-matinée du 15 novembre 2017.

De son côté, le député pro-gouvernemental Guillermo Montenegro a consulté Tagliapietra sur les raisons qui l’avaient laissé supposer que, puisque le chef de la marine lui-même avait déclaré ne pas être au courant de l’état présumé du San Juan, le ministre Aguad était au courant des "mauvaises conditions du navire". A quoi le déclarant a répondu qu'en réalité, il ne croyait pas que Srur avait dit la vérité.

Il est apparu clairement lors de l’exposé du père et du requérant que, malgré son activité intense en quête de vérité et de justice, il n’avait jusqu’à présent demandé aucun interrogatoire de personnel civil ou militaire. "J'ai un problème, la juge ne m'a pas laissé photocopier le dossier. De plus, entre le camp de 52 jours sur la Plaza de Mayo et deux mois d'embarquement, j'ai perdu le contact avec la cause. Je me suis rendu à Caleta il y a quelques jours pour retrouver la bonne voie." Tagliapietra a répondu "Je ne sais pas", précisant qu'il avait néanmoins demandé un témoignage du premier magistrat, affirmant que le président Mauricio Macri était responsable de l'incident.

Le sénateur Luenzo, particulièrement actif dans la journée, a également interrogé l'avocat sur ses impressions sur l'état dans lequel il avait vu le navire et sur le fait qu'il estimait qu'il était possible de demander la récupération du sous-marin. Sur le point de rompre, Tagliapietra a fait valoir que non seulement ce n’était pas possible, mais qu’il connaissait son fils, il savait qu'Alejandro préférait reposer à cet endroit. "La recherche a été très longue et la fin semble digne d'Hollywood puisqu'ils l'ont trouvée le dernier jour de la recherche", a-t-il déclaré.

Lors d'un examen des différentes options de la recherche, Tagliapietra a fourni des détails sur les différentes variantes du processus exécuté par Ocean Infinity et a reconnu que, bien que la société veuille s'y rendre, après une réunion présidée par le juge fédéral de Caleta Olivia Marta Yañez, avec la participation des autorités de la marine, le représentant de l'entreprise de sauvetage a été mis à la disposition des autorités pour poursuivre la tâche dans les 12 jours qui restaient avant la fin du contrat.

Il a également reconnu que c’était la marine argentine qui avait insisté à plusieurs reprises pour que le Seabed Constructor revisite la zone indiquée comme étant plus probable et que, s’il y fût opposé, il n’avait aucune ingérence dans la décision, ce qui était finalement correct.

Dans certains passages de sa déclaration, Luis Tagliapietra s'est plaint de ce qu'il considérait comme une action déficiente de la part du pouvoir exécutif national pour tout ce qui concernait les tâches de recherche une fois l'opération de RS terminée.

Il a également détaillé les différentes solutions envisagées jusqu'à ce que le ministère de la Défense prenne des dispositions pour que la marine argentine avance dans le processus de passation des marchés d'Ocean Infinity. À ce stade, il convient de rappeler que, même si la pression exercée par les familles pour accélérer les délais d'embauche d'une entreprise privée afin de mener à bien ce que l'État n'a pas pu faire en raison du manque de moyens techniques est régulièrement reconnue, le gouvernement national a maintes fois répété qu’une fois la décision prise, l’embauche se déroulerait d’une manière ou d’une autre.

Tagliapietra a également évoqué la situation vécue au cours des 52 jours de camping volontaire de plusieurs membres de la famille sur la Plaza de Mayo. "Nous avons vécu dans une situation précaire, mais nous avons reçu plusieurs offres d'aide que nous avons nous-mêmes rejetées."

Pour sa part, le député Carmona a demandé des éclaircissements sur la responsabilité présumée directe du ministre de la Défense dans les retards supposés évitables du processus électoral d'une entreprise spécialisée. Tagliapietra a répondu que lors de certaines réunions avec Oscar Aguad, le ministre leur avait dit qu'un DNU était illégal et avait recommandé d'activer le traitement d'une loi afin de protéger juridiquement un contrat en dehors de la réglementation en vigueur.

Le pouvoir exécutif ne voulait pas trouver l'ARA San Juan

Tagliapietra a notamment confirmé que, selon lui, l'exécutif ne voulait pas trouver le sous-marin. Le vice-président de la Commission, Guillermo Montenegro, s'est fermement opposé à cette idée en soulignant à chaque fois qu'un membre du parti au pouvoir ou des autorités militaires aidait les familles, ce qui était un signe évident de l'intérêt officiel de le retrouver.

Pour sa part, Guillermo Carmona (FPV Mendoza) a déclaré dans un passage de son discours la coïncidence des paroles du président Macri lors de la commémoration du premier anniversaire de la tragédie et de la découverte du navire. Comme vous vous en souvenez, dans un passage de son discours, Macri a déclaré: "J'espère que, dans quelques jours, planter ce drapeau dans la mer, à l'endroit où l'ARA San Juan repose."

Pensez-vous que le gouvernement connaissait l'emplacement du San Juan?, A demandé Carmona. Tagliapietra n’a pas donné le droit au législateur de faire valoir que l’atmosphère générale à bord était de tristesse et de déception de la part des membres d’équipage, car ils n’auraient pu accomplir leur travail que quelques minutes avant la découverte: "Je ne sais pas si les échelons supérieurs savaient quelque chose qui Ils nous ont dit, mais je ne sais pas du tout qu'ils savaient quelque chose et ils ne nous l'auraient pas dit. "

L'avocat a déclaré qu'il ne partageait pas les critères et les conclusions auxquelles avaient abouti trois officiers supérieurs sous-marinier nommés par le ministère de la Défense pour démêler les raisons techniques du naufrage. Dans cette commission d’experts, le capitaine Jorge Bergallo, père du défunt second commandant du navire, le capitaine de Corvette du même nom, a pris sa place. La position du père de Bergallo dans tout ce qui concerne le naufrage constitue un net contrepoint à celle de Tagliapietra.

Bien que le déclarant puisse à tout moment critiquer les agissements de la juge Marta Yañez, Tagliapietra a reconnu que le magistrat avait finalement autorisé la prise de vue des images pour les familles. Malgré ce qui précède, il estime que le fait de limiter la vue aux membres directs de la famille au premier degré nuit aux intérêts des oncles, des grands-parents, des cousins ​​et des parents éloignés. Les tribunaux contestent ce critère, qui est approprié du point de vue de la procédure. "Ce n'est pas un acte d'humanité, c'est un acte de procédure", ont-ils indiqué.

Dans un geste inattendu, Tagliapietra a reconnu qu’il ne pensait pas que la juge cachait des informations ou retardait les séances avec malveillance. Bien qu'il ait fait valoir qu'à son avis, des retards injustifiés encouragent les fantômes conspirateurs.

En guise de conclusion des experts en la matière, le témoignage du père du lieutenant Alejandro Tagliapietra était fondamentalement précieux du point de vue humain, au-delà de la simple reconnaissance par le témoin de ses limites techniques pour rendre des jugements de valeur sur la tragédie.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyVen 5 Avr 2019 - 18:32

Le 16 avril, le gouvernement argentin distribuera aux compagnies pétrolières (qui auront offert le plus) des parcelles en mer près et dans la zone (en bleu ciel sur la carte en-dessous) où on a cherché et retrouvé le ARA San Juan. Ah, les fameuses données enregistrées durant des mois par les AUV d'Ocean Infinity doivent valoir de l'or  sifflotte

https://twitter.com/JorgeBooth/status/1114160241757818880

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: Luis Tagliapietra, père d'un membre d'équipage décédé, a témoigné devant la Commission (26/03/2019)

Le gouvernement va vendre 38 blocs maritimes aux sociétés pétrolières anglaises, nord-américaines et chinoises. La relation avec l'ARA San Juan. La proximité avec les Malouines

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_1811

Ce 16 avril, le secrétaire à l'Énergie de la Nation ouvrira les enveloppes contenant les offres pour l'extraction du gaz et du pétrole dans 38 blocs de la mer d'Argentine.

Parmi les entreprises qui participeront à l'appel d'offres figurent ExxonMobil (appartenant aux États-Unis et appartenant à la dynastie des Rockefeller), BP (British Petroleum, appartenant notamment à la Couronne britannique et à la dynastie des banques Rothschild), Shell (avec la participation de la Couronne de Hollande), CNOOC (Chine), Eni (Italie), Equinor (Norvège), Wintershall (Allemagne), Total (France), Qatar Petroleum, Tullow Oil (Angleterre), Mitsui & Co (Chine) et seules trois sociétés argentines: Pan American Energy (de la famille Bulgheroni), Tecpetrol (de Techint, famille Rocca) et Pluspetrol.

Les prix seront publiés le 16 mai et le 1er août, le gouvernement envisage d'octroyer les permis aux entreprises.

Les 38 blocs sont situés dans 3 bassins marins d’une superficie totale de 223 500 km 2: Austral Marina (5 000 km2), Malvinas Oeste (89 500 km2) et Argentina Norte (129 000 km2).

Un mois après la disparition de l'ARA San Juan et alors qu'il était recherché dans des zones proches de celle qui sera bientôt proposée (Argentina Sur), le ministre de l'Énergie de l'époque, Juan José Aranguren, a déclaré: "Nous avons une des régions du monde les moins explorées qui est notre plate-forme continentale, par conséquent, nous informons aujourd’hui que nous lancerons la première série du plan d’exploration offshore pour juillet de l’année prochaine. Ce premier tour comprendra une vaste région de la plateforme Northern Austral (5 000 km2); le bassin occidental des Malouines (90 000 km2) et le bassin nord de l'Argentine (130 000 km2) ". Et le ministère de l'Énergie a publié: "L'Argentine est l'une des zones les plus vastes et les moins explorées au monde au potentiel en ressources d'hydrocarbures, offrant une opportunité unique pour attirer les investissements dans le pays et l'un des projets les plus importants l’Argentine doit élargir son horizon de réserves de gaz et de pétrole. Les blocs inclus dans le premier tour sont situés dans les zones situées dans le bassin Austral, les Malouines occidentales et le secteur nord du bassin de l'Argentine. Il devrait recevoir des offres au mois de novembre 2018 pour l’octroi des permis d’exploration à la fin de la même année ". Le ministre a affirmé que "cette première étape sera suivie en 2019 par un deuxième cycle, dans lequel nous intégrerons le bassin sud de l'Argentine (Argentina Sur), d'une superficie approximative de 120 000 km2".

L’ingénieur de marine Jorge Bojanic a déposé le mois dernier une plainte dans laquelle il relatait le naufrage du sous-marin ARA San Juan et les tâches de renseignement précédemment effectuées dans ces zones avant l’appel d’offres. Une simple coïncidence?

Source : kontrainfo.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyLun 6 Mai 2019 - 15:33

https://twitter.com/infobae/status/1125192200176848896

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: la marine clôture le résumé interne et convoque un comité d'experts pour la réparation d'un autre sous-marin (5/05/2019)

Les experts de la marine écrivent la dernière étape du résumé avec les images du navire coulé; À la fin du mois, le ministère de la Défense mettra en place une commission chargée d’évaluer la réparation d'un autre sous-marin mais a rejeté l’achat d’un navire.

L'armée va recevoir dans les prochains jours deux nouvelles pertinentes: la marine est sur le point de clore le résumé interne sur les causes hypothétiques qui ont conduit au naufrage de l'ARA de San Juan et, à la fin du mois, le ministère de la Défense a convoqué un comité d’experts qui examinera toutes les solutions possibles pour que l’Argentine avance dans la réparation d’un autre sous-marin pour sa flotte militaire.

Des sources qualifiées de la Casa Rosada, le ministère de la Défense et les chefs d'état-major ont convenu avec Infobae qu '"il existe une ferme intention du président Mauricio Macri de donner une réponse aux forces armées après le fléau de l'ARA San Juan qui a couté 44 vies. "

Dans la recherche de ces réponses, la marine prépare actuellement la "phase finale" du résumé interne qui déterminera les responsabilités et les causes du naufrage de l'ARA San Juan. Les experts de la marine étudient en détail les photographies prises par les robots de la société Ocean Infinity qui a découvert le sous-marin à 900 mètres de profondeur.

On estime qu'avec l'analyse de ces images, les spécialistes peuvent déterminer une éventuelle expertise qui termine la clôture de l'enquête interne. Parallèlement, un essai hydraulique sera effectué immédiatement à l'Université technologique nationale et aux experts de la marine pour évaluer l'impact réel du sous-marin en fonction des images reçues.

De cette manière, l’étude technique des experts viendra compléter le résumé de la marine qui sera immédiatement présenté au juge de Caleta Olivia afin que ce travail puisse être inclus dans la procédure judiciaire.

"Les images et le rapport final des experts détermineront les erreurs techniques et humaines déjà détectées dans le sous-marin et dans le commandement au sol", a déclaré un responsable militaire de la marine.

Dans les rapports préliminaires du résumé établi par Infobae au cours des derniers mois, des défaillances dans les mesures de contrôle et de surveillance avaient été constatées en cas de danger pour l'équipage et l'unité navale, causant vraisemblablement également le manque de contrôle et de supervision des autorités navales, la perte de contact définitif avec le sous-marin ARA San Juan.

Ainsi, le résumé réalisé jusqu’à présent par la Marine déterminera les responsabilités qui incomberont aux officiers supérieurs responsables de la navigation et les tâches confiées au sous-marin qui a disparu le 15 novembre avec 44 membres d’équipage à son bord.

Il y a plus d'un mois, il a été appris que la marine avait affirmé dans son rapport que "le résumé définitif" du résumé approuvé par l'état-major de la marine et approuvé par l'amiral Marcelo Srur, alors propriétaire de cette force, indiquait que l'ARA San Juan avait quitté la base navale de Mar del Plata avec "des carences techniques et opérationnelles qui l'avait limité", par exemple, pour ne pas descendre à plus de 100 mètres de profondeur alors que, dans des conditions normales, il pouvait plonger jusqu'à 350 mètres.

Les deux membres de l'équipage qui ont débarqué de l'ARA San Juan à Ushuaia, Juan Gabriel Viana et Humberto René Vilte, ont admis que le sous-marin avait été endommagé lors de ses précédents voyages. Cela comprenait un problème dans le snorkel, à travers du quel de l'eau de mer était entrée; que certains panneaux de batterie étaient hors service à cause de cette situation et que le navire perdait de l'huile. Ils ont également assuré que le navire "avait eu un grave échec avant la disparition".

Avec une lecture spécifique, les images prises par les robots d'océan Infinity seront désormais intégrées par les experts navals qui compléteront toutes les informations et pourront donner de plus amples détails techniques au juge Yañez.

Réparation en étude

Parallèlement, le ministre de la Défense Oscar Aguad et le sous-ministre Paola Di Chiaro ont commencé le sondage, ces derniers jours, des experts maritimes et de la marine avec un objectif clair: avant la fin du mois de mai convoquer une réunion d'experts pour commencer l'évaluation les différentes manières possibles pour la marine argentine d'avoir à nouveau un sous-marin en activité.

Le comité d'experts sera composé, en principe, par des sous-mariniers de la Marine, des spécialistes des chantiers navals Tandanor et aucune possibilité d'une opinion d'ingénieurs navals étrangers mis au rebut.

Les experts en matière navale conviennent que, pour des raisons budgétaires, l'idée initiale qui a commencé à fonctionner dans les chantiers navals du ministère de la Défense et de Tandanor est de commencer le processus de réparation à mi-vie du sous-marin ARA Santa Cruz pour une raison simple. : c’est le moyen le moins coûteux et le plus rapide pour l’Argentine d’avoir à nouveau un sous-marin actif.

Hier, le contre-amiral Daniel Abbondanza, directeur général de l'Organisation et de la doctrine de la marine, a déclaré à Infobae que l'Argentine devait acheter un sous-marin présentant les mêmes caractéristiques que l'ARA San Juan.

Cependant, des amis proches du ministre Aguad ont exclu la possibilité que l’Argentine achète un sous-marin. "Nous avons un ordre de priorités au niveau des pays et des forces armées et aujourd'hui, l'achat d'un sous-marin ne relève pas de notre capacité, mais la réparation de ce que nous avons déjà." L'idée de cet achat est rejetée, peu importe à quel point la Navy l'aime, c'est simple: il n’y a pas de ressources pour cela ", a déclaré un responsable de l’accès direct au bureau du ministre de la Défense.

C’est ainsi que les chefs d’état-major et le ministère de la Défense et les directeurs de Tandanor conservent la même idée, puisque l’ARA San Juan a été retrouvé à une profondeur de 900 mètres, l’Argentine devra mettre en œuvre un plan de réparation des sous-marins existants. C'est ce qui sera évalué par le comité d'experts qui sera convoqué.

La marine argentine n’a plus de sous-marin en mer alors que la plupart des pays de la région ont ce type de navires à effet dissuasif et à stratégie tactique. En fait, l'armée brésilienne compte 5 sous-marins, le Chili 4, le Pérou 6 et la Colombie 2.

Les experts navals de Tandanor ont expliqué que l'ARA Santa Cruz avait les mêmes caractéristiques que le San Juan: ils sont de la classe TR 1 700 et leur puissance de déploiement en mer est la même. Et la réparation de ce navire coûterait environ 20 millions de dollars selon Infobae via Tandanor, le ministère de la Défense et la Marine.

Le ministère de la Défense vient de vendre des terrains militaires pour 70 millions USD. On s'attend donc à ce qu'une partie de ce montant serve à la réparation d'un sous-marin.

Quelque 250 millions de pesos ont déjà été dépensés au cours des quatre dernières années pour une partie de la réparation de l'ARA Santa Cruz, et il ne reste que peu de travail à faire par rapport à une autre alternative viable sur le plan économique.

L’achat d’un nouveau sous-marin dans un autre pays est impensable aujourd’hui pour le gouvernement, car il faudrait pas moins de 250 millions de dollars. Il y avait déjà des pays comme l'Allemagne, les États-Unis et la France qui avaient proposé de vendre un sous-marin à l'Argentine. Mais il n'y avait pas de réponses ou de fonds.

Entre-temps, la réparation complète de l'ARA Santa Fe coûterait 200 millions de dollars à l'État. Aujourd'hui, nous ne pouvions pas poursuivre ces travaux de réparation pour le Santa Fe, car ils nécessiteraient également une aide extérieure.

Il existe également au ministère de la Défense une idée pour réparer l'ARA Salta. Bien que ce soit un navire plus petit et que son coût de réparation soit plus élevé.

"La réparation de l'ARA Salta constituerait une autre erreur dans la chaîne d'erreurs afin de récupérer une capacité sous-marine perdue en 2013. Il ne s'agit plus d'un problème de fer mais de formation et d'expérience de l'équipage", a admis un expert naval à Infobae. C'est très entendu dans la marine.

Pour cet ingénieur naval, l'ARA Salta peut être réparé mais il coûtera plus cher que le Santa Cruz, bien qu'il s'agisse d'un sous-marin de 15 ans plus vieux que le Santa Cruz, avec une capacité réduite de moitié, sans capteurs ni systèmes de contrôle " .

La chose la plus pertinente est que l’Argentine souffre d’une obsolescence du matériel, d’un manque de modernisation ou de remplacement, d’une perte réelle d’expérience et d’une formation progressive qui fait que vos normes de sécurité et de fonctionnement baissent lentement et furtivement sans le savoir. Ceci est admis à la fois dans la marine et par les spécialistes du sujet.

Du ministère de la Défense on assure que les sous-mariniers qui sont aujourd'hui dans la marine sont encore en phase d'entraînement au Pérou ou en Colombie. Mais la vérité est que l’Argentine a longtemps perdu du terrain dans le domaine de la défense navale ainsi que de la capacité budgétaire de la marine et de la formation permanente de son personnel.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyLun 6 Mai 2019 - 15:48

https://twitter.com/InfoMdpya/status/1125392269362724864

traduction google de l'article :

Citation :
Les familles de l'ARA San Juan insistent pour demander l'abaissement de caméras sous-marines (6/05/2019)

Les familles des sous-mariniers de l'ARA San Juan originaires de Mar del Plata, espéraient insister pour demander que des caméras sous-marines descendent inspecter l'intérieur de la coque du sous-marin, après la sensation de désaccord laissée par les images révélées par la justice le 24 avril.

Alejandra Sanchez, la sœur du premier-maitre, Alberto Cipriano, a déclaré que, par l'intermédiaire de ses représentants légaux, elle commencerait à renouveler sa demande auprès de la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yáñez, qui intervient dans l'enquête sur la tragédie, car elle estimait que c'était "le seul moyen de bien savoir ce qui s'est passé à l'intérieur" du sous-marin.

Zulma Sandoval, la mère de Celso Vallejos, un sonariste de l'ARA San Juan, a déclaré que cette demande avait été finalisée le jour même de la révélation des images qui avaient eu lieu au siège de la Chambre d'appel. "Nous voulons qu'ils filment à l'intérieur avec des caméras sous-marine pour que nous sachions ce qui s'est passé là-bas", a-t-il ratifié.

Dans une déclaration à radio0223, la mère du sous-marinier a exprimé "beaucoup de déception" pour les nouvelles photos montrées par la juge, afin de s'assurer que le résultat était "très bâclé". "Cela ne m'a pas convaincu et ils ne nous ont rien expliqué, ni donné aucune hypothèse", a-t-elle déclaré.

"Ils continuent à couvrir les choses et continuent à nous mentir, comme ils le font depuis le début. Je ne sais pas à qui nous devons avoir recours pour que quelqu'un ait un peu de compassion envers nous et nous dise la vérité une fois pour toute et que nous puissions fermer un cycle ou au moins continuer ", a-t-elle laché, avant de dire:" Comment voulez-vous aller de l'avant quand un membre de la famille est porté disparu et qu'ils vous disent qu'ils sont au fond de la mer? Personne ne me garantit qu'il est là. J'ai perdu un fils et c'est tout. "

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 357
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyMer 8 Mai 2019 - 17:55

Salut Olivier,

De la jactance comme toujours !

J'essaye de suivre le machin de temps à autre, mais il n'y a pas une p..ain de photo qui fuite. En résumé, en six mots, c'est : "circulez, y a rien à voir !". Ou mieux encore, en deux mots : "affaire classée !".

Y a rien à l'horizon mais bon quart quand-même.


Paul
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4172
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptySam 11 Mai 2019 - 10:26

Bonjour Olivier, bonjour Paul

Ce rapport sur les causes du naufrage ; il est, tout simplement, accablant …
En fait, aucun de leurs soums n'était, et n'est, en état de plonger.
Quant au projet de les remettre en état de reprendre la mer ; mais, c'est du pur délire.
Ma conclusion : tous leurs soums étaient et sont encore, uniquement bons à mettre à la casse …
Ainsi, pour l'Argentine ; sans doute est-ce, pour de longues années, la fin de l'arme sous-marine.
Quel gâchis, en vies et en matériel.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyLun 20 Mai 2019 - 10:50

https://twitter.com/infobae/status/1129445224655261697

traduction google de l'article :

Citation :
Oscar Aguad: "Le manque de formation et de renouvellement des capacités sont les causes les plus probables du naufrage de l'ARA San Juan" (17/05/2019)

Le ministre de la Défense, Oscar Aguad, a surpris ce matin en expliquant pourquoi le sous-marin ARA San Juan avait coulé. Pour la première fois, le responsable a déclaré que les "causes les plus probables" de la tragédie dénotaient le "manque de formation de l'équipage et du non renouvellement des capacités", et il a écarté l'hypothèse de défaillances techniques, contrairement à ce qui avait été suggéré depuis le début par le pouvoir exécutif.

"Les conclusions des experts sous-mariniers parlent du manque de formation et du manque de renouvellement des capacités comme les causes les plus probables du naufrage de l'ARA San Juan", a déclaré Aguad, évoquant l'incident au cours duquel 44 personnes sont mortes. Six mois après la découverte du navire de guerre.

Dans le même sens, le ministre a ajouté que "la flotte de sous-marins était restée cinq ans sans naviguer". "Le retard du pays n’est gratuit pour personne car tout le monde en souffre, les forces armées ont passé de longues périodes sans entraînement, sans qualification", a-t-il ajouté. Et il a conclu: "Tous ces malheurs que nous avons connus, et dont nous serons tous responsables, font partie des accidents et des problèmes liés, par exemple, à l'ARA San Juan".

Dans un dialogue avec le média local, La Brújula 24, de Bahía Blanca, Aguad a répété que le facteur humain était décisif pour souligner que le naufrage "avait moins à voir avec une détérioration du sous-marin" et il excluait les défauts du navire, car "il sortait d'un entretien à mi-vie, les experts le disent. " Au contraire, il a souligné que tout était lié à "un manque de transmission intergénérationnelle de l'expérience acquise".

À cet égard, le ministre a cité un cas où le navire avait dû faire face à une situation d'urgence similaire: "Durant l'année 95, l'ARA de San Juan a eu exactement la même faille, se trouvant au port de Mar del Plata, un incendie s'est déclaré dans la salle des batteries et les membres de l'équipage ont mis 48 heures pour éteindre cet incendie. Cette expérience n’a pas été transmise d’une génération à l’autre, sinon le jour où le capitaine Fernandez a annoncé qu’il y avait un incendie dans la salle des batteries, a déclaré l’expert: «d’autres déterminations ont dû être faites».

Plus tard, Aguad a prononcé un discours à Puerto Belgrano, la principale base navale du pays, à l'occasion du Jour de la marine. Au cours de son message, il s’est exprimé dans des termes similaires à ceux de l’interview à la radio.

"Il existe un rapport du comité technique qui a évalué les causes de l'incident de l'ARA à San Juan et qui explique une série d'événements survenus à partir de 1995 avec ce sous-marin et qui spécifient clairement le manque de formation et le manque de compétences acquises qui, lorsque la transmission intergénérationnelle des expériences n’est pas efficace, peut causer une grande tragédie ".

Dans un autre passage de son discours, Aguad a déclaré: "Nous traitons du rééquipement militaire dans le respect des contraintes budgétaires, nous travaillons sur des domaines tels que la défense des ressources naturelles, la protection de la frontière nord, la sécurisation de l'espace aérien et la protection de notre Atlantique Sud. "

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42212
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 EmptyLun 20 Mai 2019 - 13:09

https://twitter.com/infobae/status/1129722552060907520

traduction google de l'article :

Citation :
Ils ont demandé une enquête sur l'avocat Luis Tagliapietra dans une affaire découlant de la tragédie de l'ARA San Juan (17/05/2019)

La demande a été faite par le procureur fédéral de Caleta Olivia, Lucas Colla, qui a mis en accusation Tagliapietra pour l'utilisation présumée de fausses signatures afin de réclamer la représentation légale des familles des sous-mariniers tués dans l'épave.

Le procureur fédéral de Caleta Olivia, dans la province de Santa Cruz, Lucas Colla, a demandé vendredi une enquête sur Luis Tagliapietra, dans le cadre d'une affaire dérivée de la tragédie de l'ARA San Juan.

Tagliapietra est le père de l'un des 44 marins décédés et avocat du procès dans les deux actions en justice intentées à la suite du naufrage, ce que le juge fédéral Marta Yañez a ordonné: un pour l'incident et un autre pour la manière dont la recherche du navire a été faite.

En l’espèce, la demande d’enquête fait suite à l’imputation de Colla à Tagliapietra pour l’utilisation présumée de signatures apocryphes visant précisément à arroger la représentation d’autres parents de marins décédés dans le sous-marin.

Le fait avait été dénoncé il y a plusieurs mois devant le tribunal fédéral de Caleta Olivia pour une autre plainte à charge. Dans son témoignage devant le procureur Colla, différents membres de la famille ont ignoré les signatures que Tagliapietra avait présentées comme valides. Ses déclarations ont été validées par une expertise calligraphique ultérieure.

La demande de Colla doit être approuvée ou rejetée par le juge de l'affaire. Mais en raison de la quantité de preuves présentées, les sources de la cause ont indiqué à Infobae que la citation était pratiquement sans danger.

Les mêmes sources indiquent que si l'accusation porte ses fruits, le requérant devrait être rayé du rôle et que, compte tenu de la gravité de l'accusation, le barreau pourrait ordonner la suspension de son inscription professionnelle.

La demande d'enquête arrive à un moment où les tensions déjà existantes entre l'avocat et le magistrat du tribunal de Patagonie continuent de s'intensifier. Jeudi dernier, Tagliapietra a demandé la récusation du juge pour des irrégularités alléguées dans le traitement de l'enquête sur le résumé relatif au naufrage.

"Il est possible de clarifier le docteur, qui est venu essayer ce recours procédural, après avoir épuisé les canaux de dialogue dans tous les domaines possibles afin de renverser son animosité manifeste envers moi en tant que personne et en tant que professionnel et d'insister constamment à travers mes présentations dans le dossier afin de renverser son parti pris manifeste dans cette enquête, ce qui me place dans une situation que j’entends maintenant comme un motif irréversible de cette trajectoire ", a déclaré Tagliapietra dans un paragraphe du mémoire soumis au Conseil d’administration de la magistrature.

Cependant, cette évaluation n’est pas partagée par le reste des plaignants qui s’étaient mises en place, qui n’avaient pas soulevé d’objections majeures quant à l’évolution du dossier.

Comme Infobae aurait pu le savoir, dans un premier temps, ce sera le juge fédéral lui-même qui devra décider d'accepter ou non la proposition d'opposition. En cas de refus, le requérant a la possibilité de faire appel devant la Chambre fédérale de Comodoro Rivadavia. Si la cour d'appel décidait de la retirer, l'affaire changerait non seulement en tant que juge, mais aussi en tant que ville, Yañez étant le seul juge fédéral à Caleta Olivia.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Contenu sponsorisé




Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: