Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion      

Partagez | 
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
AuteurMessage
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3988
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Jeu 28 Fév 2019 - 9:25

Bonjour Olivier.

Personnellement ; je trouve qu'ils veulent tellement de transparence, que l'on y voit de moins en moins clair.
Et puis, cette histoire du troisième disque illisible ; cela me semble plus que louche.
Alors, une fois de plus ; attendons...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41838
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mar 5 Mar 2019 - 9:41

https://twitter.com/LANACION/status/1102352022693662721

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: Ils ont réussi à traiter les images et a réaliser une cartographie en 3D de la zone où se trouve le sous-marin (3/03/2019)

Après presque trois mois de la réception du matériel, deux des trois disques contenant des "images" sonar de la zone où l'épave du sous-marin ARA San Juan a été retrouvé, ont pu être traitées pour générer une image tridimensionnelle du fond marin où se trouve le navire de la marine qui transportait 44 personnes, comme l'annonce LA NACION à partir de sources qui ont assisté au processus.

Après trois jours de travail intense, soumis à de fortes mesures de sécurité pour empêcher les fuites, la juge fédérale Marta Yáñez, qui instruit l'affaire depuis la disparition du sous-marin le 15 novembre 2017, a réussi à transmettre les images 3D à Caleta Olivia.

"Ce qui a été fait, c'est analyser un fragment de la zone où se trouve le sous-marin, pas tous les sons contenus dans les disques deux et trois", a expliqué l'une des personnes ayant assisté au processus pendant les trois jours que cela a duré, entre mardi et jeudi.

"Tout n'a pas été fait parce que cela a pris beaucoup de temps et que ce n'était pas nécessaire." La compagnie a balayé une très vaste zone, d'un kilomètre de largeur et de longueur, en prenant comme centre la place où est le sous-marin. Avant de commencer à traiter les sons, les experts ont convenu que la zone à cartographier mesurait 160 mètres sur 160 mètres ", a-t-il déclaré.

Selon les sources, à l'intérieur de cette place, il était possible de voir à la fois la coque résistante (la plus grande partie du sous-marin) et le reste des pièces ou les débris de l'ARA San Juan, qui sont situés à environ 200 kilomètres de la côte argentine, à plus de 900 mètres de profondeur, dans une zone de canyons à la fin de la pente continentale.

Que voit-on ?

"Nous avons créé une image en trois dimensions qui nous permet de jouer ou de nous déplacer sur les trois axes. Grâce à un logiciel libre, nous pouvons explorer sous différents angles cette reconstruction visuelle générée à travers des sons", ont-ils détaillé. "Cela ressemble à une espèce de gusanito (un ver ?) constitué de la coque résistante et de débris", ont-ils représenté.

Pour pouvoir choisir la zone à analyser on a pris comme référence les coordonnées précises envoyées par Ocean Infinity, l'entreprise qui a  découvert le sous-marin, le 17 novembre. Ensuite, chaque fichier audio étant géolocalisé et comportant une date et une heure, ceux-ci ont été ouverts via le logiciel appelé « Audelia ». Ce sont des experts du Service hydrographique de la marine (SHN) qui ont été chargé du processus durant trois jours de huit heures chacun.

"Cela a été fait très rapidement parce que la zone était délimitée, si l'analyse d'un kilomètre sur un kilomètre devait être effectuée, cela prendrait au moins sept jours de travail", ont-ils expliqué en précisant que, dans le cas où l'une des parties le demanderait , ils pourraient continuer avec un plus grand rayon.

Que les enquêteurs puissent disposer de cette cartographie 3D est important puisqu'elle leur permettra de comparer les dimensions des objets qu’ils pourraient voir sur les photos et vidéos contenues sur le disque qui ont déjà été analysés. Même, cela les aidera à calculer la distance entre les débris et la coque résistante de ARA San Juan.

Comme ils ont dit, dans l'image produite, on peu voir que la plupart des débris se trouvent dans un rayon de 60 à 80 mètres du corps principal du navire qui a implosé après avoir franchi les 600 mètres de profondeur pour lesquels il était conçu pour résister.

Pour les quelques personnes qui avaient déjà vu des photos et vidéos sur le premier disque, la cartographie 3D s'est avérée « révélatrice » sur la disposition finale du sous-marin car il n’existait pas encore de photo permettant de voir l’ARA San Juan dans son intégralité.

Aux parents

« Comme les photos et les vidéos qui se trouvent sur le disque sont également géolocalisées, il est possible, grâce à un logiciel spécifique, de "tracer" un moule basé sur l'image 3D et de le rajouter. les vidéos et les vraies photos qui couvrent chaque espace », cela a été l’une des idées qui ont émergé après l’obtention du plan virtuel analysé par Yáñez.

La prochaine étape consistera à montrer les images et tout le matériel aux proches. Cela devrait se faire dans les 30 prochains jours, bien qu'il reste à définir quand et comment. Yáñez pense que l'idéal serait qu'ils se retrouvent au même endroit, face à face et en même temps pour tous les membres des familles qui le souhaitent.

Nous chercherons à éviter que des images filtrent afin qu'elles n'atteignent pas les membres des familles qui ont déjà décidé qu'ils ne voulaient pas voir l'épave du sous-marin et ont demandé que la vie privée soit préservée, surtout en pensant aux petits enfants de l'équipage.

Pendant ce temps, profitant de la présence du Seabed Constructor à Montevideo, la justice tentera d’obtenir la "mosaïque", cette image du disque 1 qui n'a pas pu être ouverte et qu'Ocean Infinity a généré basée sur la base de la superposition des milliers de photos prises par le ROV et les AUV, le 17 novembre dernier.

Mesures de sécurité

Pour éviter les fuites, les disques étaient gardés 24 heures sur 24 par la police fédérale. En outre, les mêmes inhibiteurs de signal Wi-Fi que ceux utilisés lors du sommet du G-20, qui avaient un rayon de 70 mètres, ont été utilisés. De plus, les ordinateurs n'étaient connectés à aucun réseau. C'est-à-dire que tout le processus était "hors ligne". À l'exception du juge et du procureur, personne ne pouvait entrer avec les téléphones portables à l'endroit où les images ont été traitées.

Il y avait aussi un dôme et trois caméras de surveillance 24h / 24 qui prenaient des photos de la pièce, des ordinateurs et de l'entrée de l'endroit où ils travaillaient.

Les images ont été analysées mercredi et jeudi, une présentation a eu lieu avant les plaignants. On a ensuite fait un back up des ordinateurs du SHN qui ont été utilisés pour traiter les images.

Pour préserver le test et ne rien laisser filtrer, il a été décidé de changer le disque dur des machines utilisées. Les originaux sont allés à Caleta Olivia avec le juge.

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3988
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Jeu 7 Mar 2019 - 16:22

Bonjour Olivier.

"Wait and see", disions-nous...
Et bien, nous y sommes.
Merci pour ce dernier post.
Manquent, cependant, les éléments contenus dans le premier disque ; mais qu'apporteront-ils, de plus ?
En tous cas ; les familles auront eu satisfaction, quant à la position exacte du soum.
Elles vont pouvoir jeter, à la mer, fleurs et couronnes, à la verticale de l'épave ; ce qui est une manière tangible, de faire son deuil.
Et puis, l'implosion semble avérée.
Cette conclusion balaye tous les suppositions (les plus fantaisistes) que l'on avait pu faire.
Reste à connaître les raisons qui ont conduit le "San Juan", à couler.
Alors, là ; c'est une autre affaire.
Mais, nul doute que les familles vont s'accrocher à les découvrir.
Cela promet, encore, pas mal de suspense...
Mais la juge "Yanes" semble être du genre tenace...
Amitiés.

Xavier


PS : J'ai cru comprendre, que c'est à partir d'échos (sonar), que "Seabed", et ses annexes, ont pu reconstituer l'épave et son environnement ?
Et moi qui croyais que c'était visuel (quoiqu'à -900m...).
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 41838
Age : 50
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 13 Mar 2019 - 8:32

https://twitter.com/PortalDiarioAR/status/1105705187904098304

traduction google de l'article :

Citation :
La marine confirme que l'ARA San Juan a subi une implosion et a coulé à plus de 900 mètres (12/03/2019)

Devant la commission bicamérale chargée d'enquêter sur ce qui s'est passé avec le navire, le contre-amiral David Burden et l'ex-commandant Rafael Pietro ont donné des détails sur ce qui est arrivé au sous-marin.

Le Contre-amiral David Burden, directeur général des Matériels de la marine argentine, a déclaré mardi devant le Sénat que le sous-marin ARA San Juan avait sombré à 920 mètres de profondeur à la suite d'une implosion qui l'avait frappé. Selon une déclaration du Sénat, il y a eu une implosion, a déclaré Burden, lors d'un témoignage devant la Commission bicamérale qui enquête sur ce qui s'est passé avec le navire.

Le constructeur allemand du navire endommagé, Thyssen Nordseewerke, est parvenu à cette conclusion, qui lui a été transmise lors d'une visite que l'amiral a effectuée les 1er et 2 décembre derniers dans les ateliers de la société à Emden (nord-ouest), ainsi que le capitaine sous-marinier Marcelo Flamini.

L'ARA San Juan, qui a disparu dans l'Atlantique Sud le 15 novembre 2017 alors qu'il se dirigeait vers sa base navale située dans la station balnéaire de Mar del Plata, se trouve actuellement "dans une zone de débris de 70 mètres sur 75 mètres" à une profondeur de 920 mètres, selon le rapport Burden. Au début de sa dernière traversée d'Ushuaia, le sous-marin "allait bien", jusqu'à ce que l'entrée d'eau de mer par le snorkel arrive jusqu'aux batteries de proue du navire et provoque "un court-circuit avec incendie de fumée, sans flamme" ajouta le contre-amiral.

Burden a déclaré que c'était la conclusion qu'il avait recueilli dans les ateliers de Thyssen Nordseewerke, fabricant du sous-marin San Juan, dans la ville d'Emden (Allemagne), où il s'était rendu les 1 et 2 décembre aux côtés du capitaine de sous-marin Marcelo. Flamini, pour établir la situation structurelle du navire après le naufrage.

Burden a également déclaré que, lorsque le dernier voyage maritime avait commencé, le sous-marin était "convenable", qu'il s'était toujours fié aux décisions prises par les commandants du navire et du chef de la force sous-marine, et avait profité de son contact avec les législateurs pour leur montrer un graphique dans lequel on voyait clairement le système de tuyaux par lequel on pensait que de l'eau de mer aurait pénétré dans les batteries de proue, provoquant "un court-circuit avec un feu de fumée, sans flamme"

Avant que le comité du Sénat ait également pris sa retraite, le contre-amiral Rafael Pietro, ancien commandant de la flotte maritime au moment de la disparition de l'ARA San Juan, a rappelé que le 22 novembre 2018 on avait commencé à parler d'une "possible implosion" dans le cadre d'une vidéoconférence du commandant de l'entraînement et de l'entraînement de l'époque, le contre-amiral Luis Lopez Mazzeo, "avec le commandant du commandement sud des États-Unis", Kurt Tidd.

Au cours des tâches de recherche du sous-marin, il n'y a jamais eu de dissidence avec les commandements russe, américain et britannique concernant ce qui a été fait pour le trouver, a déclaré Pietro dans son exposé. La commission bicamérale, constituée pour une période d'un an afin d'enquêter sur l'incident subi par le navire, a demandé une prolongation de sa validité jusqu'au 31 juillet, demande qui doit être validée par les autorités des deux chambres législatives.

Source : perfil.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org En ligne
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3988
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 13 Mar 2019 - 8:56

Bonjour Olivier.

Rien de neuf, en fait ; et c'est certainement là, toute l'histoire...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 353
Age : 72
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 13 Mar 2019 - 16:57

Salut Olivier et Xavier,

Effectivement, comme article, difficile de faire plus « limpide » !

Clair comme de l’eau de roche, rien qui accroche le regard ou l’attention.

Ah si pourtant ! Faut dire que le Burden en question est Directeur général des Matériels de la Marine (ai mis des majuscules partout, z’aiment ça les super-galonnés !) et que s’il affirme que le San-Juan était dans un état « convenable » (sic.), on est priés de le croire.

Donc article inutile qui rapporte les propos devant la Bicamérale d’un sur-galonné expert en enfoncement de portes déjà ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 3988
Age : 76
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Mer 13 Mar 2019 - 17:15

Bonjour Paul.

En tout cas ; l'entente entre tous ces gros pontes de la Marine argentine est parfaite.
Pas une faille, pas une contradiction.
C'est là que l'on constate qu'ils ont gardé l'esprit d'équipage : tous pour un, un pour tous...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: