Le rendez-vous des anciens et amis de la Force Navale - Het rendezvous van de oudgedienden en vrienden van de Zeemacht
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Bouton10  Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Goog_l10  

Partagez
 

 Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 17:23

https://twitter.com/MILTECH1/status/1085861271717724161

traduction google de l'article :

Citation :
Déclaration du chef d'état-major de la marine argentine (15/01/2019)

La disparition, la recherche et l'identification finale confirmée du A.R.A. San Juan - le sous-marin argentin perdu - est devenu un événement important en raison de sa durée, de l’ampleur des opérations en cause, de l’aide et du soutien rapides fournis par la communauté internationale.

Construit en Allemagne en 1983, le A.R.A. San Juan était un sous-marin diesel-électrique de la classe «TR 1700» conçu par l’ancien Thyssen Nordseewerke. Il avait subi une révision à mi-vie chez CINAR (Complejo Industrial Naval Argentino, un chantier naval de Buenos Aires), qui a pris fin en 2014.

Le dernier message de l'A.R.A. San Juan a été reçu le 15 novembre 2017 à 07h19 (heure locale). Le sous-marin était en patrouille en temps de paix près de la limite de la zone économique exclusive (ZEE) argentine, à quelque 240 milles marins de Comodoro Rivadavia, une ville côtière de Patagonie.

La nuit précédente, face à une mer agitée, le commandant avait signalé une entrée d'eau (apparemment par le snorkel), ce qui avait provoqué un court-circuit dans le compartiment des batteries de la proue. Un incendie a suivi, mais il a été contrôlé par l'équipage. Il a ensuite reçu l'ordre de changer de cap et de rentrer directement au port d'attache (base de Mar del Plata).

Comme spécifié par le protocole établi, une recherche radio étendue dans toutes les fréquences a été effectuée.

Le 16 novembre à 14 h 13, un message SUBMISS (sous-marin manquant) transmis par le commandement de la force sous-marine a déclenché l’opération de recherche et de sauvetage (SAR). Le même jour, le A.R.A. La Argentina (une frégate de la classe "MEKO 360") transportant un hélicoptère à bord a été déployée sur la zone estimée du sous-marin. Plus tard dans la journée (18h40), un avion S-2T Tracker de la Marine est arrivé sur la zone et a commencé une recherche visuelle et radar. L’exploration s’est poursuivie toute la nuit avec un autre avion de la Marine (un Beechcraft B-200). Par la suite, la plus grande partie de la flotte de la marine argentine a été envoyée dans la région.

Le 17 novembre à 10h08, l’alarme de protocole ISMERLO a été activée. (ISMERLO signifie Bureau international de liaison pour l’évasion et le sauvetage des sous-marins). Ensuite, le commandant de la force sous-marine a annoncé la mauvaise nouvelle aux proches des 44 membres de l'équipage.

Malgré le très mauvais temps, des navires et des avions de la marine, de l'armée de l'air et des garde-côtes argentins ont été déployés. L'armée argentine a aidé des spécialistes qui ont analysé des images satellitaires. Par coïncidence, un P-3 Orion de l'US Navy (USN) basé à Ushuaia (au sud de l’Argentine) travaillait pour la NASA (National Aeronautics and Space Administration). Il fut immédiatement déployé pour effectuer des vols de recherche. L’objectif était clair: localiser au plus vite le A.R.A. San Juan et son équipage.

Les États-Unis, la Russie et le Royaume-Uni, parmi de nombreux autres pays, ont rapidement offert leur aide et leur assistance. À Puerto Belgrano, où se trouve la principale base navale de la marine argentine, une équipe de travail internationale spéciale a été créée. Outre l'armée argentine, il comprenait des experts des pays susmentionnés et des responsables du ministère de la Défense. Ils ont tous travaillé ensemble pour évaluer les informations disponibles, ainsi que pour planifier et coordonner les recherches.

Le 22 novembre, l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) a annoncé qu'une semaine auparavant (le 15 novembre), trois stations avaient reçu un signal hydroacoustique inhabituel provenant d'un emplacement proche du dernier emplacement connu du sous-marin perdu. Le système a détecté un signal court, impulsif et à large bande dans un spectre de basse fréquence non audible par l'homme. Tous les détails et toutes les données étaient disponibles pour soutenir les opérations en cours.

Conformément au protocole SAR établi par le Groupe de travail sur la recherche et le sauvetage des sous-marins (SMERWG), le USN Undersea Rescue Command (URC) a affrété et envoyé deux navires de ravitaillement en haute mer (le Skandi Patagonia et le Sophie Siem, tous deux battant pavillon norvégien) avec l'équipement approprié pour l'opération en Argentine dans des avions de transport C-5 Galaxy et C-17 Globemaster.

Le 30 novembre à 16 h 20, la partie sauvetage de la mission SAR a officiellement pris fin, bien que la décision de poursuivre les opérations de recherche avec tous les moyens disponibles ait été prise. Plus de 550 000 milles marins carrés dans les eaux agitées de l'Atlantique Sud ont été étudiés, mais aucune trace du sous-marin n'a été trouvée.

L’assistance internationale a continué et plus de 100 contacts sous-marins ont été explorés. Le RV Atlantis (États-Unis), le HMS Protector (Royaume-Uni), Cabo de Hornos (Chili) et Almirante Maximiano (Brésil) ont balayé les profondeurs de l'océan.

Début décembre, le navire Yantar de la marine russe a rejoint la recherche. Le Yantar transportait un équipement de pointe et pouvait inspecter des objets à des profondeurs allant jusqu'à 6 000 mètres. La Russie a également fourni à la marine argentine un véhicule sous-marin télécommandé (ROV) "Panther Plus", à installer à bord d'un navire de surface. Au cours des quatre mois suivants, le Yantar a détecté et inspecté trente contacts supplémentaires.

Une fois que le soutien international a pris fin, la recherche s'est poursuivie uniquement avec des navires de surface argentins jusqu'en septembre 2018. La marine argentine a alors engagé une société spécialisée dans l'exploration des fonds marins, Ocean Infinity. Cette société a envoyé le Seabed Constructor, qui était équipé de cinq véhicules sous-marins autonomes (UAV) et de deux autres appareils sous-marins télécommandés (ROV). Plus de 8 000 milles marins au carrés ont été balayés pendant 62 jours et 24 nouveaux contacts ont été analysés.

Enfin, le 17 novembre 2018, juste un an et deux jours après la date à laquelle le A.R.A. San Juan a disparu, la marine argentine a annoncé que l'épave avait été retrouvée à un endroit proche de celui de l'anomalie hydroacoustique, à environ 900 mètres de profondeur. En outre, les premières images du sous-marin ont été montrées. La coque résistante était en une seule pièce, mais endommagée et écrasée à cause de la pression de l'eau. Le reste était dispersé dans une petite zone d'environ 80 à 100 mètres. L’identification a été réalisée à l’aide d’un ROV du Seabed Constructor.

Le lendemain, le Président de l'Argentine a finalement déclaré un jour de deuil national en souvenir des 44 membres d'équipage du navire A.R.A. San Juan, maintenant en patrouille éternelle.

En conclusion, cette opération SAR sans précédent a réuni, du moins à l’époque actuelle, les efforts de 19 pays, soit plus de 4 000 hommes et femmes, 28 navires de surface et 9 aéronefs équipés des technologies les plus modernes. Cela représentait une situation critique pour la marine argentine, comme on ne l’avait pas vu depuis le conflit des Malouines, et dépassait de loin les plans d’urgence actuels. C’était aussi la première fois que ISMERLO était réellement employé dans un cas réel.

Notre gratitude particulière envers les nations et les marines impliquées, pour les efforts et le soutien fournis lors des opérations de recherche et de sauvetage, ainsi que pour les innombrables expressions de solidarité et de commémoration des 44 Sous-mariniers du A.R.A. San Juan.

Source : monch.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 23586
Age : 68
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 17 Jan 2019 - 18:08

prosterne prosterne
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 12:25

toujours aucune nouvelles des 60.000 images...

https://twitter.com/apostolatdelmar/status/1088377217606995969

traduction google de l'article :

Citation :
Pour le père de l'un des héros de l'ARA San Juan: "L'enquête est irrégulière, trouble et contre la vérité et la justice" (23/01/2019)

Luis Tagliapietra, avocat et le père du lieutenant de corvette Juan Alejandro Tagliapietra s'est entretenu avec Gonzalo Sanchez dans "Confesiones en la Noche" de l'état de l'enquête sur la tragédie du sous-marin ARA San Juan.

Le père du lieutenant Juan Alejandro Tagliapietra a commencé son entretien avec Radio Mitre en clarifiant les différences entre naufrage et sinistre: "Le sous-marin endommagé n’a pas fait naufrage après que nous ayons commencé par inadvertance à imposer des problèmes qui ne le sont pas. Techniquement, le naufrage est envisagé, mais j’ai bien compris qu’il s’agissait d’un sinistre absolument évitable dans lequel plusieurs acteurs de la marine et du Pouvoir Exécutif auraient dû prévoir que cette possibilité existait ".

À cet égard, il a expliqué que "l'exercice militaire qu'il promouvait était dangereux car les conditions des navires de la Marine n'étaient pas bonnes", et il a déclaré : "Cela est arrivé à l'ARA San Juan, mais cela aurait pu arriver à la corvette Espora ou à tout autre navire."

En ce qui concerne les fameuses soixante mille images prises par les robots du navire Seabed et qui sont fondamentales pour comprendre ce qui s'est passé, Tagliapietra a affirmé être "face à une impasse". "La juge s'est précipitée pour parler aux médias et dire que seules elle et les parties au dossier allaient pouvoir voir les images, et à partir de là, plus rien", a déploré l'avocat.

"Tout d'abord, elle a déclaré qu'elle ne pouvait pas ouvrir les photos, après avoir eu besoin d'un ordinateur à 25 000 dollars. La dernière chose que les médias ont su, c'est que le "Oceanografía Naval" allait collaborer pour les voir. Cela est en contradiction avec ce qu’elle avait dit sur le fait que le ministère de la Défense n’allait pas voir les images ", a-t-il déclaré.

Dans la même veine, Tagliapietra a condamné: "L'enquête est très irrégulière, très trouble et contre la vérité et la justice".

"Ce que je demande, c'est qu'une équipe d'experts puisse analyser les images avec de vrais experts objectifs et qui n'ont rien à voir avec le gouvernement ou la marine", a déclaré Tagliapietra en ce qui concerne comment à son avis l'enquête devrait être suivie.

"La juge n'a rien fait, elle a seulement accumulé des témoignages et rien d'autre. Les mesures n'ont vraiment pas été prises ", a déploré le père de l'une des 44 victimes de la tragédie de l'ARA à San Juan.

Enfin, l'avocat a estimé que "nous sommes dans une année électorale et il y a un intérêt politique à ne pas savoir qui est responsable de tout cela".

Source : cristinaperez.cienradios.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
FONTENAI CHRISTIAN
Amiral de flottille
Amiral de flottille
FONTENAI CHRISTIAN

Nombre de messages : 1178
Age : 72
Localisation : Koksijde
Date d'inscription : 19/05/2010

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 13:05

La vérité si je mens…. indecis un cancer politique généraliser sur notre planète…. affraid
Revenir en haut Aller en bas
polinar
Amiral
Amiral
polinar

Nombre de messages : 23586
Age : 68
Localisation : Dison / VERVIERS
Date d'inscription : 02/11/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 17:05

@FONTENAI CHRISTIAN a écrit:
La vérité si je mens…. indecis un cancer politique généraliser sur notre planète…. affraid
thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://http:/guymarc51@gmail.com
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 374
Age : 73
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 22:02

Salut Christian, salut Polinar,

Faut pas m'en vouloir, mais pour le moment je ne pense pas comme vous.

A mon avis, Luis Tagliapietra a tort de s’exciter comme un pingouin dans un sauna : c’est beaucoup trop tôt !

La Juge a reçu le matos dans le courant de la deuxième quinzaine de décembre.

Ce matos, il a fallu mettre en place la logistique informatique pour le visionner, le classer, le dupliquer et – surtout ! - le protéger après avoir sans- doute sélectionné le personnel le moins « sous influence » possible capable d’effectuer ces tâches.

La Juge n’est évidemment pas compétente pour tirer elle-même de ce matos des conclusions « techniques » utilisables pour la suite de son enquête et j’imagine qu’une bonne part de son boulot actuel consiste à sélectionner des experts – également le moins susceptibles d’être « influençables » - pour la seconder et ça aussi, ça prend inévitablement du temps.

De plus, sur le parcours, il y a eu deux fêtes et la trêve des confiseurs !

Il ne faut pas oublier non-plus que ce matos a probablement un potentiel « explosif » que certains redoutent et que la Juge doit éviter à tout prix que ceux-ci disposent de quoi mettre en place des contre-mesures en prévision du jour où – c’est notre vœux le plus cher ! – les choses leur péteront à la g…le !

Pour ma part, je crois donc que la discrétion actuelle de la Juge est plutôt une indication favorable sur le niveau de sa détermination et que cette discrétion la protège, elle et son enquête, de certaines « interférences ».

Sauf s’il y a fuite, nous n’apprendrons pas grand-chose de nouveau avant un bail mais on ne peut pas dire aujourd'hui que l’enquête est « biaisée ». ( y a un jeu de mots facile à faire mais j'ai résisté !)

Bon quarts !


Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 22:26

Salut PAUL,

Tu as raison en disant qu'il ne devrait pas s’exciter ainsi sur la juge, mais bon d'un autre coté c'est aussi un avocat plaignant qui représente d'ailleurs des familles dans cette enquête, et donc évidemment il met une forte pression sur la juge debout de l’enquête !

Mais au fond de lui même, je suis persuadé qu'il sait qu'on ne connaitra jamais la vérité, et d'ailleurs depuis longtemps il dit que ce qui est arrivé au sub c'est à cause de la vétusté (pas d'entretien, limite d'age largement dépassée, matériel dépassé, etc...) des navires argentins jap

marin barre

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 374
Age : 73
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 23:20

Pas entièrement d’accord avec toi, Olivier.

Un sous-marin vétuste, mal entretenu, défectueux n’est absolument pas un danger pour personne…sauf si des incompétents ignares ou irresponsables l’obligent à prendre la mer avec à son bord 44 personnes qui n’ont pas la possibilité de se défiler.

Même si le matos fourni par OI n’est pas probant, l’enquête visant à déterminer les responsabilités se poursuit sans aucun doute et, jusqu’à présent du moins, rien ne permet de mettre en doute la détermination de la juge.

Il y aura mises en cause et procès car un non-lieu est totalement impensable vu la gravité des faits, l’évidence des manquements, le ramdam qui a suivi pendant plus d’un an et les sanctions déjà prises à l’égard de certains.

Et c’est à ce moment-là seulement qu’on pourra dire si la dilution des responsabilités, les pressions diverses etc. auront protégé suffisamment ces incompétent ignares pour que ce procès soit autre chose qu’une banale comédie.


Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 24 Jan 2019 - 23:37

Oui PAUL, je comprend ton point de vue, mais malheureusement quoi qu'elle fasse la juge n'arrivera jamais à contenter les familles, sauf peut-être si elle envoyait tout l'état major de la marine et tout le gouvernement de l'époque du drame en taule !

Enfin, comme tu dis, attendons de voir ce que donnera le procès...

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
PAUL
Maître Principal chef
Maître Principal chef
PAUL

Nombre de messages : 374
Age : 73
Localisation : Esneux
Date d'inscription : 21/12/2009

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: San Juan   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 14 Fév 2019 - 21:02

Bon, l'affaire du San-Juan semble un peu passée de mode. Pourtant, la saga continue !

J'ai un peu élagué la traduction de Google, mais ce qui reste suffit à mettre en évidence l'absurdité de la situation près de 3 mois après la remise des disques durs à la juge !

Foutoir et mensonges.




https://www.clarin.com/sociedad/submarino-ara-san-juan-67-mil-fotos-llevan-meses-cajoneadas-causa-paralizada_0_pGrWrrniX.html

Forte controverse

Submarino ARA San Juan: les 67 mille photos ont été "vidées" pendant 3 mois

C'est l'information clé de la constatation. Le juge dit qu'elle n'a pas la technologie pour voir tout le matériel.

La cause de l'ARA San Juan, le sous-marin dans lequel 44 membres d'équipage sont morts, a disparu pendant un an et a été retrouvée à 907 mètres de profondeur il y a presque trois mois, devient de plus en plus argentin: il a été payé (l'État argentin) une petite fortune (7,5 millions de dollars) à une société (Ocean Infinity) pour trouver le navire. Ils l'ont trouvé. Ils ont pris des photos avec une technologie de pointe. Une mosaïque de haute définition composée de 67 000 images. Aussi quelques vidéos. Tout a été sauvegardé dans trois disques durs qui, depuis le 5 décembre, sont entre les mains de la justice argentine. Mais le juge de Caleta Olivia qui a la cause, Marta Yañez, dit qu'elle ne peut pas voir le matériel


À la fin du mois de décembre, Clarín avait indiqué que pour visualiser ces 20 téraoctets d’informations nécessaires, le juge avait indiqué qu’il s’agissait d’un logiciel spécial dont l’acquisition avoisinait les 25 000 dollars. dans la découverte du sous-marin.

Mais Yañez a alors déclaré qu'au lieu de demander l'achat du programme coûteux, il utiliserait le seul programme disponible dans le pays: celui du service d'hydrographie navale. La note de Clarín a été publiée le 22 décembre. Le 13 février, la juge a répété qu'elle était prête à se rendre à Buenos Aires pour préciser la visualisation de la matière dans l'hydrographie navale. "Ça va être avant la fin du mois", a-t-il déclaré.
Ceux qui prennent des photos, les téléchargent sur leur ordinateur, les convertissent au format ou les retouchent à leur goût  peuvent se demander en quoi ce logiciel est spécial, très cher et disponible dans un seul coin de l’Argentine. Et aussi: comment ça va

Dans le service d'hydrographie de la marine, ils ont expliqué qu'ils avaient un ordre de la cour de ne pas donner cette information.
Nous avons également consulté Oliver Plunkett, PDG d'Ocean Infinity, qui n'était pas au courant de l'incompatibilité des ordinateurs, si vous pouvez l'appeler ainsi: "Je ne savais rien à ce sujet jusqu'à ce que vous m'en informiez, je crains donc de ne pouvoir commenter. Mais maintenant, je vais voir quelle aide nous pouvons offrir pour résoudre le problème. "
Presque du côté opposé, Yañez est d'avis qu'il existe d'autres problèmes qui rendent l'achèvement de la phase d'instruction. La contribution des images est très importante, mais il y a d’autres éléments: "Nous ne sommes pas paralysés. Nous demandons une copie des mesures administratives prises par le ministère de la Défense pour déterminer les responsabilités au sein de la marine, et nous envisagerons d'ajouter des témoignages. Ceux qui ont fait une déclaration méritent peut-être une prolongation. Tout cela apportera de la clarté. "
Lorsqu'on lui a demandé, Yañez a nié avoir reçu des pressions politiques. "Je ne reçois que des collaborations", a t-il déclaré: "L'instruction avance. C'est un sujet qui impliquait de l'incertitude et beaucoup de douleur. Il n'y a pas de mer de doute mais une mer de certitudes. Je ne cherche rien d'autre que la vérité. "

Selon Tagliapietra, "les photos montrent que l’État et la marine ont fait preuve d’une grande apathie lorsqu’ils ont envoyé une mission difficile, complexe, isolée et solitaire à un sous-marin qui n’était même pas distant dans les conditions d'entretien, il devrait avoir. En outre, ils peuvent prouver un détournement de fonds. Il y a eu beaucoup d'alarmes et d'audits internes. Beaucoup de gens vont avoir une responsabilité. "

Luis Tagliapietra, père d’un des membres de l’équipage décédé dans le sous-marin, plaignant dans l’affaire et l’un des membres de la famille ayant voyagé à bord du Seabed Constructor et présent lors de la découverte du navire, ont pointé contre Yañez: "Lama mucho l'attention de la mauvaise manipulation du juge vis-à-vis de ces images; Le retard dans le temps attire beaucoup d'attention. J'ai vu tout le matériel sur l'ordinateur du navire: je ne représente pas comment vous pouvez avoir besoin d'un logiciel de 25 000 dollars pour regarder une vidéo et des images au format jpg haute résolution. "

Un problème technique important, toujours selon Tagliapietra. Les 67 000 images seraient les pièces d’une sorte de "mosaïque", une image gigantesque de très haute définition qui montre le sous-marin d’en haut. La plaignante a admis qu '"un logiciel est peut-être nécessaire pour assembler le collage et voir l'image finale. Mais Ocean Infinity, à bord, avait déjà fait cette composition ... cette vue d'ensemble était armée sur l'un des disques durs. Peut-être que le juge voudrait recomposer l'image pour ne pas faire confiance au travail de l'entreprise, mais cela ne veut pas dire qu'elle ne peut pas voir le matériel. "

Yañez a sa version: "Nous avons créé les images en chaîne, nous les avons examinées à Buenos Aires avec des membres de la division informatique de la police fédérale et avec notre personnel informatique de la chambre fédérale de Comodoro Rivadavia. Nous avons pu accéder au contenu d’un des disques durs. Les autres nécessitent un logiciel spécial. Nous irons à l'hydrographie navale avec le procureur et les plaintes. En ce qui concerne la date précise, les plaintes seront les premières à être connues. "

Tagliapietra estime toutefois que le problème est plus grave: "Le juge n’est pas à la hauteur de la cause; il n'a pas fait appel à des experts en informatique, il ne s'est pas entouré d'experts capables de comprendre les images des disques durs et il n'a pas été encouragé à changer la couverture de l'affaire en "meurtre avec fraude éventuelle".
Revenir en haut Aller en bas
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4681
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyVen 15 Fév 2019 - 10:34

Bonjour Paul.

Merci pour tous ces renseignements et tout le travail que cela t'a demandé.
Bref, dans tout ce galimatias ; connaîtrons-nous, un jour, la vérité.
J'en doute...
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyJeu 21 Fév 2019 - 21:24

https://twitter.com/ViaCarlosPaz/status/1098326597692731392

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan: le 26 février, une audience aura lieu pour analyser les images collectées (20/02/2019)

La juge Yáñez, le procureur Colla et les avocats des plaignants se réuniront au Service d'hydrographie de la marine, ils vérifieront le contenu des disques durs et détermineront le sort d'un fichier "endommagé".

Trois mois se sont écoulés depuis la découverte de l'ARA, San Juan, et les proches dénoncent la paralysie de l’enquête. Cependant, il y aura des définitions dans la dernière semaine de février. C'est mardi 26 que la juge Marta Yáñez, le procureur de l'affaire, Lucas Colla et les avocats représentant les plaintes se réuniront au Service d'hydrographie de la marine (SHN) pour analyser les images recueillies lors de la découverte du sous-marin.

La réunion commencera à 8 heures et les fichiers des disques deux et trois, composés d’audios produits à partir des sonars, seront traités et analysés. Pour les transformer en images, le logiciel du service d'hydrographie navale, qui dépend du ministère de la Défense, est nécessaire.

En plus de vérifier le contenu des disques durs, ils chercherons à déterminer ce qui s’est passé avec un fichier "endommagé" sur le disque, qui contient les images et les vidéos du sous-marin. Selon TN, il n’était pas possible de voir une "mosaïque" faite par Ocean Infinity qui permet d’observer le navire dans son intégralité, ce qui est important pour l’analyse des experts qui tenteront de déterminer les raisons du naufrage du navire.

Source : viapais.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptySam 23 Fév 2019 - 11:47

https://twitter.com/infobae/status/1099253785753518082

traduction google de l'article :

Citation :
Dans 72 heures, le mystère des 67.000 photos de l'ARA San Juan sera dévoilé (23/02/2019)

La juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez, a ordonné que les fichiers obtenus par la société Ocean Infinity soient ouverts ce mardi à 8 heures.

Mardi prochain, le 26 février, à huit heures du matin, au Service d'hydrographie de la marine, "les fichiers obtenus par les robots du navire 'Seabed Constructor', lors de la localisation du sous-marin ARA San Juan, seront vérifiés". Cela a été officiellement annoncé aux députés et aux sénateurs qui composent la Commission bicamérale qui enquête sur la tragédie du 15 novembre 2017 qui a mis fin à la vie des 44 membres d'équipage du navire de guerre.

La mesure a été ordonnée par la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez, chargée du dossier judiciaire dans lequel il n'y a toujours pas d'accusé.

Ces compétences sont extrêmement importantes car autour des 67.000 images visuelles et fichiers idéos capturés par la société nord-américaine "Ocean Infinity" via les véhicules sous-marins autonomes (AUV) et le véhicule sous-marin télécommandé (ROV), des versions controversées ont été générées. , sans soutien technique, scientifique ou judiciaire, qui ont parlé du préjudice présumé que le matériel aurait subi en arrivant en Argentine depuis l'Afrique du Sud dans une valise le 4 décembre, voire dans le pays pendant leur protection juridique.

La valise contient trois enveloppes contenant le même nombre de disques durs. La confusion a peut-être été provoquée par le contrôle par la cour de Yañez, avec la présence d’experts de la police fédérale argentine, des trois supports informatiques.

Le premier pourrait être vérifié efficacement puisqu'il s'agit de photos, ou des pixels de celles-ci qui formeront ultérieurement une seule image en trois dimensions. Les deux autres disques ne peuvent toutefois pas être visualisés car il s’agit de photos prises par les "sondes multifaisceaux". Pour ce logiciel spécial, il n’existe que le Service hydrographique de la marine du pays, une agence dépendant de la Marine.

Peut-être une voix malveillante a-t-elle voulu voir dans cette impossibilité un défaut technique dans deux des trois disques durs fournis par Ocean Infinity. Quoi qu’il en soit, le voile de la suspicion sera dévoilé mardi dans le bâtiment situé Avenida Montes de Oca 2124.

Bien que certains aient critiqué de manière médiatique la juge pour avoir utilisé le logiciel de la marine, certains de ses officiers pourraient être impliqués dans ce tragique incident; Yañez a justifié la mesure en affirmant que, si elle ne le faisait pas, elle devrait lancer un appel d’offres pour acquérir le système - dont la valeur peut aller de 35 000 $ à 50 000 $ - par l’intermédiaire du Conseil de la magistrature nationale, ce qui pourrait retarder le processus de six mois ou plus.

Outre les parlementaires qui souhaitent participer, les trois parties qui ont porté plaintes ont été convoquées, les experts nommés et les spécialistes de la police fédérale argentine qui collaborent avec le magistrat. Les membres principaux de la Cour fédérale de Caleta Olivia et du procureur qui intervient participeront également à l'expertise.

Personne ne doute qu'une fois les images visualisées et l'armement du puzzle de 67.000 images, celui-ci deviendra l'une des pièces maîtresses de la justice, de sorte qu'une fois pour toutes l’enquête, qui est déjà entrée dans sa deuxième année bien sûr, puisse répondre à ses principaux objectifs. Questions: qu'est-ce qui a causé la perte du sous-marin et qui l'a amené à dépasser la profondeur maximale de résistance causant, son implosion ?

Il s’agissait d’une explosion précurseur due à l’accumulation d’hydrogène. L’équipage a été neutralisé par la contamination de l’atmosphère interne par du chlore ou de la fumée. C'était l'aggravation du début d'incendie. Autre agent extérieur? Le seul sous-marin qui patrouillait dans la mer d'Argentine était-il dans des conditions propices à l'exécution de tâches dans la zone économique exclusive de notre pays? Et si ce n'était pas le cas: qui ou qui est responsable?

Entre autres aspects, il conviendrait également de résoudre le problème pour savoir si tous les membres de l'équipage étaient correctement formés et entraînés pour le travail qui leur était assigné, en particulier pour le bon fonctionnement du nouveau système de détection de l'hydrogène installé lors de la réparation à mi-vie; s’il y avait des lacunes ou des limitations techniques importantes dans l’équipement ou dans les procédures de routine, d’urgence et d’exploitation, comme l’ont indiqué certains témoins et, entre autres, si l’assistance au sol fournie à l’ARA San Juan et à son équipage était correcte ou insuffisante. une partie du commandement de la force sous-marine (COFS), sous le commandement du capitaine Claudio Villamide, et du commandement de l'instruction et de l'enrôlement (COAA), responsable du contre-amiral Luis Enrique López Mazzeo.

C’est un point essentiel si, depuis la terre, des instructions incorrectes ont été données au sous-marin en raison d’une mauvaise analyse du risque et / ou d’un excès de confiance ou de la complaisance de la part du COFS et du COAA concernant la situation signalée par le capitaine Pedro Martín Fernández. La négligence ou l'incompétence de leurs patrons pourraient être l'une des causes principales de la tragédie.

Une évaluation séparée méritera sûrement la participation de l'ancien chef de la marine, Marcelo Srur, l'officier militaire le plus gradé qui a témoigné dans l'affaire à titre de témoin avant, pendant et après les premières heures d'absence du contact avec le navire.

Par contre, ses deux subordonnés directement responsables du ARA San Juan, Villamide et López Mazzeo, ne l'ont pas encore fait en tant que témoin ou accusé.

Source : infobae.com

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Xavier MONEL
Amiral
Amiral
Xavier MONEL

Nombre de messages : 4681
Age : 77
Localisation : 01480 MESSIMY SUR SAÔNE
Date d'inscription : 23/07/2013

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptySam 23 Fév 2019 - 19:01

Bonsoir Olivier.

Bon ; et bien, nous ne sommes pas encore au bout de nos peines...
Merci pour ce document.
Amitiés.

Xavier
Revenir en haut Aller en bas
olivier
Admin
Admin
olivier

Nombre de messages : 42726
Age : 51
Localisation : Quaregnon (Bel)
Date d'inscription : 27/06/2007

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 EmptyMer 27 Fév 2019 - 18:38

https://twitter.com/LANACION/status/1100596402848186368

traduction google de l'article :

Citation :
ARA San Juan : trois mois après la découverte, ils récupèrent de nouvelles images du sous-marin (26/02/2019)

Près de trois mois se sont écoulés pour que la justice puisse commencer à accéder à deux des trois disques durs contenant des informations sur la découverte du sous-marin ARA San Juan qui a coulé le 15 novembre 2017 avec 44 membres d'équipage à bord.

À partir de 8 heures du matin, au siège du Service hydrographique de la marine (SHN), situé à l'Avenue Montagnes d'Oca 2124, la juge fédérale de Caleta Olivia, Marta Yañez, a réuni le procureur de l'affaire, les informaticiens de la Police Fédérale Argentine, ceux de la Préfecture Navale, les sénateurs et les députés qui composent la commission bicamérale qui analyse les causes du naufrage, ses conseillers et les experts proposés parties plaignantes des membres des familles.

Jusque-là, seules des copies des disques (appelés deux et trois) ont été prises pour les analyser à l'aide d'un logiciel permettant de "traduire" en images les sons recueillis par les véhicules sous-marins autonomes (AUV) se trouvant à bord du navire Seabed Constructor, qui ont trouvé le sous-marin le 16 novembre 2018.

Entre-temps, un groupe de parents s'est rendu au siège du SHN pour demander à assister à la procédure.

Depuis, à la justice, ils espèrent qu'après le décodage des sons, on pourra avoir un panorama complet des images sonar. Cela mènera à une prochaine étape de l’enquête, qui consistera à trouver des coïncidences ou des dissidences avec la ligne de l’enquête et le rapport de la commission d’experts.

En parallèle, comme a pu le savoir LA NACIÓN, cette semaine il y aurait des nouveautés avec le fichier d'images "endommagé" du disque 1, auquel il n’était pas possible d’accéder. Il s'agit d'une mosaïque de photos qu'a généré Ocean Infinity grâce à la superposition d'images partielles pour produire une "image complète" du sous-marin qui a sombré à plus de 900 mètres de profondeur.

Ce fichier avait déjà été vu par Yañez dans son bureau de Caleta Olivia, et il contient des milliers de photos et de vidéos générées par le véhicule sous-marin télécommandé (ROV).

"La mosaïque qu'Ocean Infinity a créé sur la base des photos et qui nous permet de voir la totalité du sous-marin et la zone du fond marin sur laquelle il se trouve n'a pas pu être ouverte, le dit fichier est endommagé. Nous avons testé avec des machines de dernière génération pour voir s’il s’agissait d’un problème de la compatibilité, mais on ne pouvait toujours pas voir cette image ", avait expliqué la justice à LA NACIÓN qu'elle avait déjà informé de cette situation et d'autres incohérences au ministère de la Défense, qui est l'organisme qui a contracté et financé la recherche de l'ARA San Juan.

Cette iimage, qui est créée à partir de la superposition d’une partie des 67 000 images envoyées par la société nord-américaine, pourrait être importante pour l’analyse des experts, qui seront convoqués une fois qu'on pourra traiter les audios en attente sur les deux autres disques.

Pour les analyses qui ont débuté aujourd’hui, les membres de la commission d’experts n’ont pas été convoqués, et ils ont élaboré un rapport de plus de 500 pages dans lequel ils expliquent la succession de faits qui auraient conduit au naufrage du sous-marin.

"C'était un geste de transparence"

Consulté par LA NACION, l'un des législateurs a considéré l'invitation de Yáñez comme un geste de transparence dans le cadre de l'enquête. "C’était une procédure judiciaire importante, liée à la production de preuves. Elle a commencé aujourd’hui et durera quelques jours", a déclaré l’un des quatre parlementaires présents.

Première chose qui a été faite, comme ils ont reconstruit devant Yáñez, le secrétaire de la cour, les avocats des parents et les législateurs, un des fonctionnaires du SHN leur a expliqué comment était le déroulement du processus et qu'il était impossible de déterminer le temps que cela prendrait.

"Ils nous ont montré un exemple de ce qui a été fait avec un autre bateau, pas avec l'ARA San Juan, nous avons vu que ce qui est produit n'est pas une photo, mais une représentation volumétrique du sous-marin et de la zone où il se trouve", a expliqué le parlementaire. Il a ajouté: "Après l'explication, ils ont détaillé les mesures de sécurité pour les informations qui seraient produites, puis les disques deux et trois où ces informations sont ouvertes."

Les législateurs présents étaient: le sénateur José Ojeda, qui préside le bicaméral et les députés: Nilda Garré, Guillermo Carmona et Guillermo Montenegro. En attendant, le sénateur Esteban Bullrich a envoyé un conseiller.

Après l'explication et l'ouverture des disques, les parlementaires se sont retirés du siège du SHN. "Le tribunal a promis qu'une fois toutes les images fournies, il commencerait au même moment à traiter les sons. Ils travailleraient de 8 à 16h, comme l'organisation le fait habituellement avec l'ouverture et la fermeture d'actes quotidiens" ont-ils dit.

"Tant les législateurs que les plaignants, nous avons été invités à rester aussi longtemps que nous le souhaitions et à y aller autant de fois que nous jugeons nécessaire d'assister au processus. Nous avons choisi les ingénieurs de la marine, mais cette étape est davantage un processus informatique", a expliqué le parlementaire qu'en réponse à la décision du juge de leur permettre l'accès, elle a déclaré: "Nous l'avons considéré comme quelque chose de positif, c'était un geste de transparence".

Cependant, ils ont reconnu que "la plus grande attente est toujours celle d'accéder aux photos, et la juge s'est engagée à ce que les images soient d'abord disponibles pour les membres des familles, puis pour les législateurs".

Source : lanacion.com.ar

_________________
olivier

Les plus grands ne sont pas ceux qui ne tombent jamais, mais ceux qui se relèvent toujours !

---> voir ma présentation

Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 001_0010
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wielingen1991.org
Contenu sponsorisé




Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)   Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1) - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte du sous-marin argentin disparu: les news (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
www.belgian-navy.be :: Les dossiers du forum :: Recherche du ARA SAN JUAN : le sous-marin argentin disparu le 15.11.2017-
Sauter vers: